Avis du vol Singapore Airlines Taipei Singapore en classe Economique

Compagnie Singapore Airlines
Vol SQ877
Classe Economique
Siege 61A
Temps de vol 04:45
Décollage 23 Jan 18, 14:10
Arrivée à 23 Jan 18, 18:55
SQ   #11 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 659 avis
marathon
Par GOLD 965
Publié le 28 janvier 2018
La suite de mon routing est une escapade en Asie du Sud-est :

CDG-TPE : BR88 (B777-300ER)
TPE-SIN : SQ877 (A330-300) vous êtes ici
SIN- BKK : SQ982 (B777-200ER)
BKK-TPE : BR76 (B777-300ER)
TPE-CDG : BR87 (B777-300ER)

Une mise en garde : ce FR est LONG, vraiment TRES LONG, avec un nombre déraisonnable de photos d’avions dans le récit de vol comme dans le bonus. Si vous n’êtes pas intéressé par les avions, mieux vaut fermer cette fenêtre tout de suite, après être tombé sur ce site sans doute par mégarde.

Maintenant que vous êtes prévenu, avec au besoin du café de préférence pas taïwanais pour tenir la distance, venons-en au fait.

C’est un vol SQ, mais il fait partie d’un A/R TPE-BKK sur BR, avec une escale de moins de 24 à SIN. C’est beaucoup moins cher pour mon entreprise, mais en revanche les sites de BR et de SQ me refusent tous les deux de choisir mon siège avant l’OLCI : BR parce que je vais être dans un avion SQ, SQ parce que j’ai un billet BR.
photo clipboard07a
Il restait quelques places au hublot vers l’avant de la cabine quand je me suis enregistré en ligne, mais ils étaient sur l’aile. Le passage de l’immigration à SIN étant rapide, sortir plutôt dans les premiers est un avantage limité : autant choisir un siège au fond de l’appareil, plus loin de l’air chaud des réacteurs et aussi moins gêné par l’aile. Ce sera le 61A, et non le 46K (au hublot, certes, mais du mauvais côté et sur l’aile).
photo clipboard00
Ce vol était une bonne occasion de voler sur SQ tant que je le peux, car j’ai découvert à cette occasion qu’il y a une limite d’âge : le menu déroulant ne propose pas d’année de naissance antérieure à 1918.
photo clipboard01a
J’avais eu auparavant la curiosité de vérifier les repas offerts à bord. Le moins que je puisse dire, c’est que SQ fait dans le laconique : voici toute l’information reçue.
photo clipboard14a
Le jour J, arrivée au terminus de la ligne de métro vers l’aéroport. J’avais noté à l’arrivée dans le sens inverse que ce métro offre la possibilité d’in-town check-in, à la manière du HKG Express.
photo img_2668a
Mais ce que la signalétique se garde bien de préciser, c’est que l’in-town check-in n’est ouvert qu’aux PAX des vols Eva Air (et de sa filiale Uni-Air). Avoir un billet sur stock Eva Air sur un vol SQ ne vaut pas. On est donc là très loin de l’offre du HK Express, avec sa trentaine de compagnies aériennes ouvertes à ce service.
Exit le test de l’in-town check-in : ce sera pour une autre fois.
photo img_2669a
Dans mon cas, c’est un désagrément mineur, car je pars directement à l’aéroport, et dans des transports en commun 100% compatibles PMR, transporter mes valises jusqu’à l’aéroport n’est pas un souci. Le souci, c’est plutôt d’avoir un titre de transport. On peut bien sûr utiliser son Easycard (la carte préchargeable utilisable un peu partout à Taïwan),mais le crédit de la mienne est insuffisant et je comptais la recharger comme dans n’importe quelles station de métro. Sauf que ceci n’est pas « n’importe quelle station de métro » : je n’ai trouvé nulle part d’automate pour recharger mon Easycard.
photo img_2671a
Qu’à cela ne tienne, je vais acheter un billet à l’unité. Ah oui, mais l’automate ne rend pas de monnaie au-delà de 99 TWD, et n’accepte donc que les pièces, et les billets de 100 TWD. Pas question d’acheter un titre de transport de 160 TWD avec une aussi grosse coupure (pour mémoire, 500 TWD, ça fait à peu près 15 EUR), et pas de chance, je n’ai plus de billet de 100 TWD dans mon portefeuille. (Dans n’importe quelle station de métro, on peut recharger son Easycard avec des billets de 500 ou 1000 TWD…)
photo img_2670a
Donc passage à la case guichet manuel, où non seulement on ne peut pas payer par carte bancaire (quand on a vécu un an à Stockholm sans jamais avoir utilisé d’argent liquide, même pour l’achat le plus insignifiant, ça surprend), mais il faut attendre l’arrivée de l’unique guichetier qui est en prise avec une PAX de l’autre côté. Quatre minutes chrono d’attente, ce n’est pas un désastre, mais elles paraissent beaucoup plus longue devant un guichet vide que dans une queue qui avance. Je n’ai pas eu l’impression d’un service VIP, malgré ce que prétend le petit plateau pour la transaction.
photo img_2673a
Tout ça pour obtenir ce jeton sans contact indéfiniment réutilisable, similaire à ceux des métros chinois. (Je suis toujours intrigué par l’utilisation aujourd’hui encore de tickets à piste magnétique jetables, en France comme au Japon)
photo img_2674a
La fraude est inexistante dans les transports en commun à Taipei : les portillons sont presque symboliques.
photo img_2675a
Vue arrière des comptoirs d’in-town check-in où les employés sont très désœuvrés, faute de passagers pouvant recourir à leurs services.
photo img_2676a
Contrairement au trajet aller effectué très tôt, le métro est plutôt rempli, mais je n’ai pas de mal à demander à un PAX de bien vouloir ôter son bagage à main du siège voisin du sien. J’ai eu de la chance : les métro express sont cadencés au quart d’heure, et celui-ci partait deux minutes après mon arrivée sur le quai.
photo img_2678a
Quand je vivais à Taipei, il y a avait dans le métro des publicités rappelant qu’il est interdit de photographier sous les jupes des femmes. Les hommes taïwanais seraient-il passés au stade supérieur des agressions sexuelles dans le métro ?
photo img_2679a
Ce n’est pas pour autant que l’on prône une absence de relations entre hommes et femmes (publicité vue à deux pas de l’in-town check-in) :
Regarder la beauté sur internet et non la véritable beauté est complètement stupide !
photo img_0782a
Je n’ai pas regardé la beauté (très relative) de mon voisin, mais celle du paysage : la tour Shin-Kong (le deuxième plus haut de Taipei) et la tour Taipei 101 (beaucoup plus haute, mais lointaine et paraissant donc plus petite) dans cette skyline
photo img_2681a
Les vastes espaces verts du bras mort du fleuve Danshui, qui font partie des zones inondables de Taipei.
photo img_2685a
L’agglomération de Taipei a été séparée administrativement en Taipei (qui, proportionnellement à la taille, correspondrait à la petite couronne de Paris) et New Taipei City (qui dans la même comparaison serait l’Ile-de-France).
photo img_2686a
Taipei est défigurée par de nombreux échangeurs sur pilotis
photo img_2690a
Au fond, c’est le mont Guanyin, sur la rive gauche du fleuve Danshui. Le sommet offre une vue spectaculaire sur le fleuve de Taipei jusqu’à l’embouchure une vingtaine de kilomètres en aval.
photo img_2694a
Taipei était historiquement régulièrement dévastée par des inondations catastrophiques en cas d’orages ou de typhons frappant son immense bassin versant. La ville est désormais protégée par des centaines de kilomètres de digues traversées de loin en loin par des passages fermables par de lourdes portes étanches. Voici l’une de ces digues côté fleuve, surmontée d’une voie rapide en hauteur.
photo img_2696a
Et la même côté ville
photo img_2698a
Les zones d’activités traversées par cette ligne de métro ne sont pas très excitantes.
photo img_2702a
C’est difficile à rendre en photo, mais la ligne est en forte rampe depuis le centre ville, à travers une petite montagne.
photo img_2704a
Dans le bon vieux temps, le trajet jusqu’à l’aéroport passait par cette autoroute qui est vide en milieu de journée, mais pas à l’heure de pointe des navetteurs.
photo img_2707a
Arrivée à TPE
photo img_2710a
Inconvénient des tapis roulant montants : les valises à quatre roulettes ont de sérieuses velléités d’indépendance.
photo img_2713a
Pas d’attente excessive à prévoir, d’autant que je me suis enregistré sur internet
photo img_2714a
SQ limite à 7 kg le bagage à main : un plafond de hard low-cost, sauf que ce n’est jamais vérifié. Ce n’est pas pour autant que je vais m’encombrer à bord : SQ accorde 30 kg de bagages en soute (au pluriel), et là, on n’est plus du tout dans le LCC, ni même dans les legacy européennes.
photo img_2716a
Avec un séjour de 24h seulement à Singapour, j’ai en fait un billet aller-retour TPE-BKK, avec escale à SIN à l’aller, et je précise que mes bagages ne doivent être enregistrés que jusqu’à SIN.
photo img_2718a2
Un peu d’attente au PIF puis à l’immigration, mais en un quart d’heure, je suis airside.
photo img_2721a
J’ai choisi de ne pas suivre un ordre chronologique dans le chapitre airside, et par ailleurs de ne pas conserver de doublon pour un modèle+compagnie aérienne donné. Je commence par un tour du propriétaire : les deux terminaux (des barres rectilignes) sont séparés landside, mais communiquent airside à deux endroits, ce qui permet de faire le tour d’un grand quadrilatère.

Il n’y a pas qu’Eva Air qui surfe sur le co-branding avec Sanryo, propriétaire de la mascotte Hello Kitty, TPE aussi, et la salle d’allaitement est immanquablement décorée dans un style kitschissime et tellement 可愛 ( kěài en mandarin, kawaii en japonais = mignon)
photo img_2723a
D’ailleurs, si vous êtes fan de Hello Kitty (ce qui vous situe plutôt comme une Taïwanaise ou une Japonaise de moins de 40 ans, ou une Française de moins de 6 ans), vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la porte d’embarquement C3, celle d’où partent préférentiellement les vols en Hello Kitty Jets de BR.
photo img_2731a
Évidemment, il y a la boutique assortie à côté.
photo img_2730a
Le Nouvel An chinois approche (il tombe très tard en 2018, car il y a eu un mois intercalaire pour re synchroniser le calendrier lunaire), et le plafond est orné de décorations avec ici l’idéogramme 春 (« printemps », car le Nouvel an chinois se dit 春節 = Festival du Printemps, le moment où les jours commencent à rallonger, et non le printemps au sens occidental du mot)
photo img_2724a
Et l’idéogramme 福 (bonheur)
photo img_2725a
Cette frise est d’ailleurs entièrement faite de calligraphies différentes de ce même idéogramme 福
photo img_2789aphoto img_2790a
Tout le monde n’est pas intéressé par les avions dans un aéroport, et ce fabricant de simulateur de voitures de course a loué un stand pour vanter ses produits.
photo img_2728a
Si vous êtes plutôt branché culture aborigène (et toutes leurs friandises et autres colifichets), cette boutique est pour vous. Vous reconnaissez sans doute au premier plan un canot Tao, originaire d’Orchid Island, et si vous ne le reconnaissez pas, je vous suggère de (re)lire ce FR.

photo img_2732a
En parlant d’orchidées, la décoration de cet emplacement est régulièrement renouvelée
photo img_2735a
Venez écouter la musique contemporaine taïwanaise en porte C1
photo img_2738a
Signe des temps et de l’immigration indonésienne, ce microbus aménagé en buvette garantit à ses clients que ses produits sont halal.
photo img_2741a
En revanche, ces espaces de prière et de méditation n’ont pas changé depuis le début de l’ère Flight Report.
photo img_2737a
Les matériels électroniques ne sont plus guère fabriqués à Taïwan qui a délocalisé la plus grande partie de sa production en Chine, contrairement à ce que la décoration de la porte B7 laisse entendre.
photo img_2745a2
Cette employée au centre appelle en mandarin les derniers PAX pour Dōngjīng東京, et aussi en japonais et en anglais, langues dans lesquelles le nom de cette ville se prononce Tōkyō.
photo img_2743a2
Je ne suis pas convaincu par ce style esthétique, mais c’est taïwanais.
photo img_2748a
Le corridor entre les deux terminaux emprunte cet escalier mécanique à l’aller
photo img_2753a
Et cet autre à la dénivelée encore plus dérisoire au retour
photo img_2759a2
Elle passe aussi par deux corridors ornés de ces calligraphies
photo img_2755a
Et aussi par cette « zone d’expérience de l’aéroport »
photo img_2757a
… que j’appelle un bar sombre, aveugle et désert.
photo img_2756a
Un kiosque d’information à la croisée du couloir du terminal 2 et du corridor de communication avec le terminal 1
photo img_2761a
Je ne sais pas vous, mais ce ne sont pas les pictogrammes que j’aurais choisis pour le retrait d’article duty-free commandé sur internet. On a le temps d’aller manger pendant l’attente, et il faut prier pour qu’il n’y ait pas eu d’erreur ?
photo img_2763a
Ici c’est une salle d’embarquement dédiée à la gastronomie, et vouS pouvez vous assoir sur des coussins d’appétissante crème blanche.
photo img_2782aphoto img_2783a
Dans cette salle d’embarquement dédiée à la culture hakka, ce sont des plateaux de kakis qui sèchent au plafond. (Les Hakka sont originaires de la province du Fujian, en face de Taïwan, et sont donc nombreux à Taïwan. Le hakka est la troisième langue chinoise parlée à Taïwan, derrière le mandarin et le taïwanais).
photo img_2810a2
Mon vol partait de la porte D7, dont le thème est celui des marionnettes Pili qui revisitent cet art avec des personnages aux vêtements et coiffures très heroic fantasy.
photo img_2814a2photo img_2815aphoto img_2818a
Mais avant d’arriver là, j’avais bien sûr fait un peu, et même beaucoup de spotting, car contrairement à ce qu’on affirmé dans le passé certains FRistes, TPE est un aéroport assez spotter friendly.

On commence par Eva Air avec un A321
photo img_2826a
A330
photo img_2812a
On passe à sa rivale China Airlines : 737
photo img_2785a
A330 en livrée standard
photo img_2772aphoto img_2841a
A330 en livrée Skyteam
photo img_2773a
Arrivée au contact d’un 747 en livrée Skyteam
photo img_2834a
747 cargo stationné au large
photo img_2747a
Tiger Air a créé une filiale taïwanaise, dont voici l’un de ses A320
photo img_2767a
Ces appareils sont taïwanais, mais pour combien de temps ? devant un 747 Orient Thai, un A330 Transasia est stocké depuis la faillite de la compagnie à la suite des crashes mortels de deux ATR72.
photo img_2768a
Cloués au sol également, les A321 de sa filiale low-cost V-Air qui n’a pas vécu longtemps.
photo img_2769a
Passons aux compagnies étrangères : c’est un A380 que Korean Air envoie à TPE.
photo img_2736a
Du côté des compagnies chinoises, tous les grands noms sont présents : A321 Air China
photo img_2802a
A330 China Southern
photo img_2821a
737 China Eastern en livrée spéciale
photo img_2788a
737-300 transformé en version fret pour EMS
photo img_2804a
Un pays, deux systèmes, mais cet A330 Cathay Pacific est également chinois
photo img_2746a
Tout comme cet A350 Hong-Kong Airlines, faisant qui plus est partie du groupe Hainan Airlines
photo img_2727a
Il y a bien sûr des compagnies japonaises, avec plus d’un million de touristes japonais à Taïwan et vice-versa.

737 Japan Airlines
photo img_2808a
A320 Vanilla Air, inverseurs de poussée déployés.
photo img_2776a
Arrivée de l’appareil qui va être le plus important pour moi ce jour-ci : l’A330-300 SQ qui va assurer mon vol
photo img_2779a
Le voici au contact
photo img_2822a
Le même, vu de plus bas, car à TPE, à la plupart des portes on préembarque dans une salle au niveau inférieur
photo img_2827a
La voici
photo img_2828a
Il n’y a que quelques blocs de prises, mais peu de demande, et je peux m’installer de manière à recharger mon PC et voir le tarmac par les baies vitrées ci-dessus à gauche.
photo img_2830a
Une charmante PNC qui a peut-être atteint l’âge de la retraite depuis que cette photo a été prise indique la direction de la classe éco.
photo img_2839a
Les écouteurs sont à prendre au passage avant d’entrer dans l’avion
photo img_2842a
Ainsi qu’un assortiment de journaux, sur le plateau supérieur
photo img_2843a
Et sur le plateau inférieur du chariot. Vous avez sans doute reconnu à la une du journal au centre la photo de Tsai Ying-wen 菜英文, la présidente de la République. Elle a tenu les promesses de son prénom qui signifie « Intelligente et cultivée ».
photo img_2844a
L’instant porte, avec PNC masculin et féminine : il y en a pour tous les goûts.
photo img_2845a2
L’embarquement de la classe éco se fait par zones, en commençant par le fond, et je suis qui plus est parmi les premiers de ma zone. Voici les deux derniers sièges au fond à gauche.
photo img_2847a
Et une vue depuis l’arrière de la cabine qui n’a pas commencé à se remplir
photo img_2850a
L’arrière du dossier, sous l’IFE
photo img_2853a
Avantage que j’apprécie : il y a une prise secteur à l’extrémité des accoudoirs communs à deux sièges.
photo img_2878a
Le pitch est correct pour un vol moyen courrier en éco
photo img_2854a
La largeur entre accoudoirs est également correcte
photo img_2856a
La tablette se déploie en deux moitiés
photo img_2866a
Moquette propre, dont je trouve le motif agréable
photo img_2855a
Au-dessus, c’est parfaitement banal
photo img_2941a
Alors que les fiches de sécurité des compagnies aériennes ont tendance à devenir muettes, celle-ci est particulièrement verbeuse.
photo img_2938aphoto img_2939a
Je n’ai pas regardé dans le détail le magazine de vol ; ce sera pour le FR du vol suivant
photo img_2991a
Repoussage terminé pour ce 737 Japan Airlines
photo img_2863a
… qui s’éloigne, salué par ces quatre personnels de piste impeccablement alignés
photo img_2864a
Un oshibori est distribué peu après le décollage
photo img_2865a
Un menu dont la couverture est d’un matériau solide est distribué
photo img_2867a
Voici le choix occidental
photo img_2869a
Mes lecteurs habituels ne seront pas surpris que j’aie choisi le menu oriental
photo img_2868a
Les boissons
photo img_2943a
Repoussage, et divine surprise : mon voisin s’auto-upgrade au dernier triplet central de sièges qui est vide, ce qui m’upgrade ipso facto à un doublet pour moi tout seul
photo img_2876a
L’espace pour mes jambes n’est plus utilisé partiellement par mon sac à dos
photo img_2881a
… et la largeur entre accoudoirs passe à la gamme canapé.
photo img_2882a
Voici mon bureau privé pendant le vol
photo img_3013a
Le spotting a déjà repris dès le début du repoussage : A330 China AIrlines
photo img_2870a
Suivi par un A330 China Eastern
photo img_2872a
Assortiment de dérives et du winglet de notre avion
photo img_2875a
L’A330 China Eastern arrivé au contact
photo img_2886a
Derrière nous, il y a une longue file d’appareils (et pas loin d’uen demi-douzaine devant)
photo img_2887a
Dérives Skyteam aux portes D
photo img_2888a
Alignement d’appareils Eva Air aux portes C
photo img_2892a
Avec l’un d’eux en livrée spéciale
photo img_2893a
Les appareils qui décollent avant nous : A320 Vanilla Air
photo img_2897a
A330 China Airlines
photo img_2899a
747 China AIrlines
photo img_2901a
A320 Tiger Air Taiwan (j’en ai raté un autre avant l’A320 Vanilla AIr)
photo img_2903a
Les hangars de maintenance d’Evergreen, maison mère d’Eva Air
photo img_2906a
777 Southern Air, du groupe DHL
photo img_2919a
777 Eva Air en livrée Hello Kitty
photo img_2921a
Un inattendu 777 Ukraine International
photo img_2922a
Derrière nous, la queue s’est encore allongée, avec des appareils China Airlines
photo img_2914a

On décolle, et on passe en revue la file d’attente derrière nous : A330 China Airlines
photo img_2917a
A320 Tiger Air Taiwan
photo img_2925a
747 cargo China Airlines
photo img_2926a
Décollage : voici TPE vu du ciel
photo img_2928aphoto img_2929a
L’extrémité des terminaux, avec cette rotonde assez peu spotter friendly à cause de la présence d’un couloir de débarquement.
photo img_2931a
La piste parallèle, avec au centre le parking de stockage d’avions en attente d’un acheteur
photo img_2932a
Gros plan et traitement d’image sur un 747 Orient Thai Airlines, deux A330 Transasia Airlines et un A321 V Air
photo img_2933a
Les zones d’activité au-delà du périmètre de TPE
photo img_2935a
L’autoroute 61 et le petit port de pêche de Zhuwei
photo img_2936a
Très vite, la couverture nuageuse élimine les espoirs de paysages
photo img_2942a
Un verre de jus de fruit (pomme pour moi) et un paquet de quinze grammes de fruits secs divers aont distribués peu après le décollage.
photo img_2947a
Le paquet précise qu’il convient aux végétariens, ce qui est quand même le moins pour des fruits secs.
photo img_2951aphoto img_2952a
A la santé de mes lecteurs !
photo img_2948a
Ceci est un plagiat éhonté de la création artistique d’un FRiste qui se reconnaitra mais dont j’ai oublié le pseudo.
photo img_2950a
Le repas est servi ainsi
photo img_2955a
Après déballage
photo img_2958a
Gros plan sur le plat chaud que j’ai trouvé bon, et épicé à mon goût.
photo img_2959a
On remarquera la présence de couverts en métal griffés SQ, agréables dans un monde où le plastique règne en éco
photo img_2961a
Bon appétit !
photo img_2956a
C’est bien après que j’ai fini ce plateau, pour d’évidentes raisons de chaîne du froid, qu’un pot de 100 grammes de glace Häagen Dazs est distribué.
photo img_2962a
Comme chacun sait, ce nom vaguement scandinave a été inventé par un glacier américain, mais ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est que ce pot de glace ait été produit dans la charmante commune de Tilloy les Mofflaines, dont je félicite les salariés pour leur contribution à la balance économique française, mais par pour leurs efforts pour sauver la planète. Sérieux, on n’a pas mieux à faire que d’envoyer de la crème glacée à Taipei ? (il est précisé en chinois que l’indication de composition est à usage taïwanais)
photo img_2965a
Remarquez, les salariés du dynamique secteur agro-alimentaire de Tilloy les Mofflaines, dont je salue également les 1500 habitants, tout particulièrement s’ils me lisent, n’exportent pas seulement leurs glaces à Singapour, mais aussi à Hong-Kong, car les indications ci-dessous sont destinées au marché hongkongais. (Il faudra qu’on m’explique pourquoi les Taïwanais sont focalisés sur la composition du produit, et les Hongkongais sur la quantité de calories, de lipides, etc.).
Évidemment, les salariés de Häagen Dazs Arras à Tilloy les Mofflaines me répondront que mes critiques seraient plus crédibles si j’allais de Taipei à Singapour en voilier (avec des panneaux solaires en option pour écrire mon Sail Report) pour sauver la planète, mais c’est un autre débat.
photo img_2963a
Les Chinois sont censés absorber 2000 kcal par jour, mais je ne connaissais pas cet acronyme (Nutrient Reference Value).
photo img_2968a
C’est gentil de la part des salariés à Tilloy les Mofflaines d’avoir prévu une petite spatule en plastique (pas très biodégradable : pas très bon pour l’environnement, ça), mais j’ai trouvé plus pratique la cuiller en métal de SQ (qui est elle est 100% réutilisable, et 100% recyclable le jour venu)
photo img_2969a
J’ai terminé ce repas par un café. Très franchement, une glace française et un café taïwanais, ce n’est pas la combinaison que j’aurais préconisée, car mes lecteurs savent tout le mal que je pense du café taïwanais. D’ailleurs, si on trouve des glaces de Tilloy les Mofflaines à Taïwan, on peine à trouver du café taïwanais à Tilloy les Mofflaines.
photo img_2970a
La géovision de SQ est comme celle de BR un programme non interactif, mais contrairement à celui de BR, la séquence de zoom successifs me convient beaucoup mieux, sans photos touristiques intempestives.
photo img_2971aphoto img_2973a
Quand on s’est upgradé en triplet central, on bénéficie d’un siège lie-flat certes un peu court, mais lie-flat quand même.
photo img_2974a
Mais de mon côté, la disparition de mon voisin dans les bras de Morphée m’a donné toute liberté pour me déplacer, notamment dans ce galley vide parce que les PNC sont en train de débarrasser.
photo img_2975a
Au fond à droite, trois bouteilles que je n’ai pas bues en douce
photo img_2981a
Il n’y a pas beaucoup de marge de chaque côté du chariot dans le couloir
photo img_2977a2
L’arrière de la cabine, avec le décrochement des sièges dû au rétrécissement de la carlingue
photo img_2990a2
Pour les accrocs aux portes
photo img_2976a
Ou aux sièges de structure,
photo img_2979a
Chez SQ, changer un bébé est une tâche exclusivement féminine
photo img_2983a
Et il convient de rappeler aux Singapouriennes que c’est une mauvaise idée de jeter une couche dans les WC.
photo img_2982a
Les fournitures, sorties de leur logement
photo img_2984a
Mouth wash
photo img_2985a
Faute d’occasion d’air to air en croisière, une photo air to sea
photo img_3015a
Un verre de jus d’orange (ou d’eau, ou de pomme) avant le début de la descente
photo img_3017a
Tanjung Sedili, sur la côte est de la péninsule malaise
photo img_3022a
Le CdB aurait-il oublié son sac de duty-free à TPE ?
photo img_3023a
Non, il a simplement un tour de pénalité à faire, avant d’aller faire un peu de tourisme en Indonésie (mon téléphone laissé allumé va me souhaiter la bienvenue dans ce pays). Voici la trajectoire relevée a posteriori sur Flightradar24.
photo clipboard010a
Deux essais aux résultats pour le moins mitigés de photos air-to-air
photo img_3031a
Trop peu de lumière, trop de brume, malheureusement
photo img_3053a
Le dédale d’îles indonésiennes immédiatement au sud de Singapour
photo img_3045a
Les ouvrages de la route Trans Barelang (= les îles Batam – Rempang – Galang), avec les trois premiers des six ponts successifs à partir de l’île Batam (en bas)
photo img_3050a
L’île allongée est Melintang, avec Batam au premier plan
photo img_3056a
La très dense et petite île Buluh
photo img_3057a
L’île Tanjungkubu
photo img_3060a
Il commence à être un peu tard, et surtout l’air est particulièrement brumeux : c’est assez frustrant d’apercevoir à peine le centre de Singapour qui défile pendant la descente finale.
photo img_3067a
Voici ce qu’un traitement d’image à réussi à révélé de l’iconique hôtel et casino Marina Bay
photo img_3069a
Le parc situé à Tampines, dans l’alignement de la piste 02L/20R de SIN.
photo img_3078a
Un chantier à proximité de l'aéroport
photo img_3081a
Atterrissage imminent piste 02L
photo img_3084a
Toucher assez doux, pas d’inversion du flux des réacteurs
photo img_3089a
Me voici rassuré : nous sommes bien à Changi
photo img_3092a
Nous n’avons pas eu besoin d’eux
photo img_3093a
Un peu de spotting sur le trajet vers le point de stationnement : Philippines Airlines
photo img_3098a
A380 Emirates
photo img_3099a
A330 Qantas
photo img_3100a
Le même en livrée OneWOrld
photo img_3102a
777-300ER Air France en livrée Skyteam
photo img_3104a
En livrée Skyteam également, A330 China Airlines
photo img_3119a
Et pour compléter le tableau des trois grandes alliances, 777 Singapore Airlines en livrée Star Alliance
photo img_3108a
737 Jet Airways
photo img_3111a
Deux LCC : 737-900ER Lion
photo img_3122a
737 Silk Air
photo img_3123a
On arrive auprès d’un A380 Singapore Airlines
photo img_3116a
J’ai eu l’impression que le winglet de notre A330 était dangereusement proche de celui de l’A380 à la porte voisine
photo img_3121a
… mais c’était une perspective trompeuse : ils étaient à plusieurs mètres l’un de l’autre.
photo img_3125a
Je ne peux pas faire l’impasse sur une raison d’être soulagé de quitter l’avion : être enfin débarrassé de la musique de supermarché que j’ai dû subir à partir du début de la descente. Non seulement elle m’exaspérait, mais en plus son niveau sonore était largement supérieur à ce que d’autres compagnies aériennes comme AF ou BR ont le sadisme d’infliger à leurs PAX. Double peine, car il y avait la même à l’embarquement, mais moins forte, je crois. Je n’arrive pas à comprendre qu’une compagnie aérienne qui se flatte d’être dans le haut du panier laisse ainsi une impression aussi pénible à ses PAX. J’ai pris une minute ou deux pour dire à la PNC en porte à quel point c’était désagréable.
photo img_3124a
On arrive donc airside, où il n’y a pas de séparation des flux, puisqu’au départ, le contrôle de sûreté est effectué à l’entrée de la salle d’embarquement.
photo img_3127a2
Descente vers les guichets de l’immigration, où le nombre de guichets ouverts rend chaque file d’attente courte.
photo img_3128aphoto img_3134a2
Je regrette que SQ ne distribue pas de fiches d’immigration : ce sont quelques minutes de perdues à ce comptoir pour les remplir, alors qu’il aurait si facile de le faire en vol.
photo img_3130a
Vous trouvez que ce récit manque de SQ girl ? Vous ne perdez rien pour attendre, mais voici de quoi tenir avant que je je poste le FR du vol suivant (teaser…)
photo img_3131a
Arrivée aux tapis à bagages 24 minutes après l’immobilisation de l’avion au contact, et je n’attends que quelques minutes mes bagages, avant de tirer un peu d’argent liquide dans un ATM et de monter dans un taxi.
photo img_3135a
Merci de m’avoir lu !

Je vous ai promis beaucoup de photos d’avion, et si vous n’êtes pas lassé, je vous en propose encore d’autres dans le bonus taïwanais qui suit.

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Singapore Airlines

8.8/10
Cabine8.5
Equipage9.0
Divertissements8.5
Restauration9.0

Taipei - TPE

9.0/10
Fluidité8.5
Accès9.5
Services8.0
Propreté10.0

Singapore - SIN

9.4/10
Fluidité9.5
Accès10.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Un siège confortable au pitch confortable, avec un IFE délivrant une géovision certes non interactive mais bien conçue, une prise secteur, dans un doublet au hublot où le voisin décide d'aller se reposer ailleurs : que peut on rêver de mieux ? Ne pas avoir les oreilles cassées par une musique de supermarché trop puissante pour mes bouchons d'oreille du début de la descente à la sortie de l'avion, et la note de confort de cette cabine chute lourdement pour cette seule exaspérante faute de goût.

L'accessibilité de TPE a fait un bond spectaculaire avec la mise en service de la ligne de métro de l'aéroport. Dommage que seul le groupe Eva Air donne accès à l'in-town check-in, et que les automates de vente de billets aient des insuffisances inattendues.
A SIN, on a le choix entre des taxis sans attente et aux tarifs très raisonnables, et un métro nettement moins rapide, mais confortable et au tarif assez dérisoire.
La fluidité à l'immigration aurait été encore meilleure si SQ distribuait en vol les formulaires d'immigration, comme cela se fait si souvent.

Informations sur la ligne Taipei (TPE) Singapore (SIN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 19 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Taipei (TPE) → Singapore (SIN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Singapore Airlines avec 8.6/10.

La durée moyenne des vols est de 4 heures et 21 minutes.

  Plus d'informations

39 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 429438 by
    Numero_2 10204 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    On retrouve les classiques de TPE avec les murs ornés de calligraphies lumineuses et le fameux escalator !

    Häagen-Dazs est en fait une marque de glace américaine, et dont le marketing en Asie a été très bien fait car les parts de marché qu'elle détient dans son segment n'est pas négligeable (bien qu'à Taipei j'ai été plus que surpris par les nombreuses affiches et devantures vantant la marque Mövenpick).
    L'intégralité de la production est faite en France, donc toutes les glaces de cette marque achetées de par le monde voyagent…
    Mention spéciale tout de même pour le parfum au thé vert dont je raffole et qui, pour mon plus grand malheur, n'est disponible qu'en Asie. :(

    "Double peine, car il y avait la même à l’embarquement, mais moins forte, je crois." -> C'est pour que les pax accélèrent le flux d'embarquement et de débarquement afin que la musique s'arrête au plus vite. ;)

    • Comment 429481 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      J'aurais été déçu de ne pas revoir ce minuscule escalier mécanique !

      Pourquoi ai-je tapé que Häagen Dazs, au nom certes imaginé pour "faire scandinave", serait scandinave, alors que je savais pertinemment que cette marque a été créée aux Etats-Unis ? Pures étourderie et relecture inattentive de ma part. J'ai corrigé; merci de l'avoir relevé. En revanche, j'ai ainsi appris l'importance de ce site de production.

      Je me demande si Scoot, filiale low-cost de SQ, utilise aussi cette musique insupportable pour réduire au maximum le TAT de ses appareils ? ;)

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 429446 by
    Benoit75008 7283 Commentaires

    Merci François pour ce FR,

    Décidément ton périple en Asie est extrêmement intéressant et plein d'étapes aussi variées les unes que les autres!

    Tu n'as pas mis ton bonus avec la balise prévue à cet effet, ah ces CMs, toujours à trouver la petite bête!

    Excellent bonus en tout cas!

    Cabine confortable et catering très adapté, Singapore Airlines prouve une nouvelle fois son standing!

    Bonne soirée à toi et à bientôt

    • Comment 429482 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      J'ai utilisé l'onglet "bonus" qui en version anglaise comme en version française me génère une balise "spoiler". J'espère que le CM va faire preuve de talents didactiques envers le contributeur inexpérimenté que je suis ;)

      Même en cherchant les détails qui fâchent, SQ reste une valeur sûre.

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 429464 by
    Chevelan GOLD 16697 Commentaires

    Merci pour ce FR extrêmement détaillé

    On connaît à présent tout ou presque de TPE, et de pouvoir le rejoindre en métro est le gros plus !

    SQ offre un produit solide, bon pitch et place située au fond de la cabine, sans voisin au final

    Spotting varié, avec de très belles photos.

    L'emplacement en bout de piste est idéal pour les photographes avgeeks

    A bientôt.

    • Comment 429606 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Il y a beaucoup d’autres salles d’embarquement décorées à TPE ; je les ai décrites à l’occasion de mes FR ex-TPE des débuts de l’ère Flight Report.
      Aucun guide touristique ne mentionne le point de spotting de TSA qui est presque un incontournable pour un avgeek à Taipei, à condition que la météo s’y prête.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 429473 by
    Kilmarnock SILVER 5764 Commentaires

    Merci pour ce récit François! J'en apprend une bien bonne, tu as moins de 100 ans si on en crois le déroulant SQ :p
    Toujours plein d'anecdotes intéressantes et originales :)
    Un spotting ultra fourni comme je les aime avec des cies qui ont été reporté par tes soins il y a plusieurs années. Et si je peux me permettre, les MD82 FAT envoient du lourd sans mauvais jeu de mot :p
    Pour en revenir au vol en lui même, c'est toujours agréable ces vols relativement court en wide body. Puis là il n'y avait pas trop de monde donc une impression d'espace et de confort supplémentaire.
    Le catering est top, dans la lignée de ce qu'a l'habitude de proposer SQ d'une manière générale.
    A bientôt!

    • Comment 429607 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Je suis en effet beaucoup plus jeune que mes écrits le laissent supposer ;)

      « Relativement court » : tout est relatif, car TPE-SIN, c’est exactement la même distance que CDG-TLV ;)

      C’était une période assez creuse pour la clientèle privée et un horaire peu attractif pour la clientèle professionnelle.

      SQ reste fidèle à sa réputation méritée de premier de la classe.

      A bientôt !

      • Comment 429670 by
        Kilmarnock SILVER 5764 Commentaires

        "Je suis en effet beaucoup plus jeune que mes écrits le laissent supposer ;)" Si ça peut te rassurer tes écrits ne font pas spécialement "vieux", à vrai dire il est difficile de déterminer un âge précis même si on se doute bien que tu n'as pas 10 ans ni 110 ans :D
        J'aime bien ton style en tout cas ;)

  • Comment 429475 by
    jules67500 GOLD 5930 Commentaires

    Merci François pour ce FR !

    Un long FR qui s'apprécie avec une boisson à base de caféine !

    Très beau spotting, la patte Marathon et les navettes hebdomadaires me manquent déjà ;)

    A bord, c'est du SQ avec ses qualités (et ses défauts, cette musique horrible ^^), dont ce repas qui donne franchement envie !

    Bonus de qualité, à faire si l'on passe par TPE !

    A bientôt !

    • Comment 429608 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Il n’y aura pas de sitôt de nouvelles navettes pour moi, mais je ne refuserai jamais un déplacement « dans les idéogrammes » !

      Le Père Noël m’a offert à retardement des bouchons auditifs actifs que je compte bien utiliser désormais dans les avions inconsidérément sonorisés.

      Connaissant déjà bien Taipei, le point de spotting de TSA était pour moi un incontournable, qui plus est facile d’accès au prix d’un peu de marche à pied.

      A bientôt !

  • Comment 429476 by
    lagentsecret 12445 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Effectivement le in town check in est malheureusement très limité

    "Donc passage à la case guichet manuel"
    Pourquoi ne pas y avoir chargé votre Easycard ?
    C'est parfaitement possible puisque nous l'avons fait en novembre

    "Les hommes taïwanais seraient-il passés au stade supérieur des agressions sexuelles dans le métro ?"
    Et les femmes taïwanaises seraient exemptes de tout reproche ?

    "tellement 可愛 ( kěài en mandarin, kawaii en japonais = mignon) "
    Sirupeux en français

    "ce fabricant de simulateur de voitures de course a loué un stand pour vanter ses produits."
    MSI est plus connu pour ses composants électroniques : cartes mères, cartes graphiques et bien sur ordinateurs
    et plus particulièrement les gamers

    Cabine agréable et le vol s'annonce confortable avec ce doublet

    Plateau repas correct

    "être enfin débarrassé de la musique de supermarché que j’ai dû subir à partir du début de la descente"
    Habituellement la musique adoucit les moeurs lol

    A bientôt

    • Comment 429764 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      "Pourquoi ne pas y avoir chargé votre Easycard ?"
      - Parce que je quittais Taïwan, donc inutile de charger l'Easycard (à TPE, il y a des automates pour la charger à son arrivée)

      "Et les femmes taïwanaises seraient exemptes de tout reproche ?"
      - Je n'ai pas vu de campagne publicitaire dirigée contre des délinquantes dans ce domaine

      Merci pour la précision au sujet de MSI, entreprise évidemment taïwanaise.

      La musique adoucit les mœurs, mais j'entendais surtout du bruit.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 429479 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8972 Commentaires

    Merci de ton récit Marathon .
    Une cabine agréable et un doublet pour toi seul qui améliore l'espace vital pour ce vol moyen courrier : c'est vraiment un plus.
    Plateau de qualité et complet et des couverts en métal : SQ sait y faire même en eco. Le pasasger du triplet avait vraiment sommeil on peut voir son plateau posé sous le siège situé devant ! Ton spotting final me rappelle tes FR des débuts. A bientôt

    • Comment 429609 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Un vol loin d’être complet et un siège voisin constituent un bonus qui ne va pas de soi quand on est un nobody pour la compagnie aérienne. Mais la qualité de la prestation est garantie, même quand on est un nobody : SQ a été à la hauteur de sa réputation.

      Ce spotting était en effet un retour aux sources : là comme ailleurs à Taipei, j’ai joué mentalement au jeu des sept erreurs par rapport à mes souvenirs.

      A bientôt !

  • Comment 429483 by
    BESMRS 2282 Commentaires

    Merci pour cet excellent FR :)

    Dois-je croquer notre Marathon national à la sauce Mogoy ??? Si oui c'est prêt :) :) :) :) Suffit de demander !

    • Comment 429537 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Je ne me permettrai pas de censurer notre commentateur ferroviaire national ;)
      Merci d'avance pour le commentaire détaillé !

      • Comment 429565 by
        BESMRS 2282 Commentaires

        Ah notre ami Marathon, ou le space opera à la mode FR ?

        Ce que je vais ici révéler n’aurait évidement aucun intérêt ou valeur ajoutée pour les fans de la série…

        Les marathons sont des humanoïdes de classe I/F/P (Ingénieur / formateurs / pacifistes) ce qui est plutôt rare dans ce coin de la galaxie plutôt peuplé de B/C (Belliqueux, conquérants). Membres de l’Alliance galactique Alpha depuis sa création les Marathons ne cherchent pas à envahir une quelconque planète mais à s’intégrer à la population locale en l’aidant à l’aide de missions diverses « sous couverture »...

        La série Marathon, tournée en pǔtōnghuà pour les premières saisons, présente le quotidien d’un couple mixte entre un marathon fort sympathique et dévoué à sa cause qui est marié avec une humaine qui ignore -bien évidement- totalement la particularité de sa moitié mais qui cherche à l’assister dans sa mission pacifiste de par le monde…

        L’un des principaux ressorts comiques relève des mœurs extra-terrestres du marathon… qui apparaissent totalement décalées et inadaptées au monde des humains.

        Il est ainsi intransigeant sur l’égalité homme/humanoïde (il n’est pas concevable que seules les femelles de telle ou telle espèce puissent s’occuper des langes des plus jeunes) et cela dans tous les pays du monde (le concept de harem le dépasse parfaitement, voir saison 2 épisode 3 la scène domestique de l’avancement de grade) ce qui a pour effet qu’il a un tic qui sert de gag récurent : il scrute les panneaux de locaux bébé qui sont mixte…

        C’est dans les bonus du DVD mais sur sa planète le panneau change de bébé mixte est utilisé pour y cacher des émetteurs spatio-temporel, alors il regarde au cas ou… j’en viens presque à regretter que cela n’ait pas été intégré à l’arc narratif de la série !

      • Comment 429566 by
        BESMRS 2282 Commentaires

        Il apporte ainsi des aliments piégés à sa belle-mère espérant être serviable (un résidu de poisson nordique en décomposition à la flore bactérienne mortelle dans la saison 5, des mets chinois sur-pimentés dans la saison 1, etc.), des saumons crus et fumés à son épouse (qui lui laisse croire que traverser l’Europe avec un croc de boucher est parfaitement normal et a été popularisé par Hannibal Lecter au siècle dernier) …

        Tel un (grand) enfant, il s’émerveille ainsi devant un tube de dentifrice en néon sur un toit (voir saison 4, épisode 14 le dentifrice qui change d’immeuble) ou du fait de la présence d’un loueur de voiture international dans un aéroport de Taïwan (voir saison 2 épisode 11 ou se trouve la scène cultissime du loueur de voiture qui est très fier de montrer que l’on peut louer des voitures partout dans le monde et que les cartes de crédit servent à cela), par contre il trouve totalement normal qu’un taxi ralentisse sur 50 mètres d’autoroute en plein désert intérieur chinois du fait d’un portique détecteur de portables au volant (épisode 18 de la saison 2) ou que des avions puissent porter des petites chattes roses sur leurs cellules avec du papier toilette coordonné avec même des portes d’embarquement coordonnées (voir les scènes ad hoc des saisons 1, 2 et 6 :) ) :)

        Naturellement peu doué pour l’identification d’avions (Il prend régulièrement des Boeing 380, des Airbus 737, des Bombardier 190 et des Embraer 300), il accepte volontiers le fouet correcteur que ses supérieurs peuvent manier quand un marathon risque de révéler au monde l’existence d’autres planètes habitées (ce qui risque d’arriver à presque chaque épisode mais sa bonne étoile veille).

        Ses manies et tics extra-terrestres ne peuvent toutefois pas être totalement occultés : son entraînement aux vols trans-galactiques l’ont conditionné à un compactage de déchet avancé, à la vérification permanente des espaces vitaux des humanoïdes (d’où la présence d’un kit de métrage qui fait partie de sa panoplie standard) ainsi qu’à une hygiène irréprochable sur son environnement immédiat (d’où le test marathon utilisé dans tous les laboratoires d’analyses médicales du monde entier), dois-je évoquer sa peur des rentrées atmosphériques non contrôlées d’où le port du casque de chantier (saison 1)

        Les plus grands fans jouent d’ailleurs avec l’extension en ligne de la série qui comprend un jeu des 707 erreurs où il faut relever les différences de compactage entre plateaux (8 erreurs porte bonheur pour plateau comprenant un menu spécial, ceux qui réussissent gagnent un lot de saumon porte-bonheur)…

      • Comment 429567 by
        BESMRS 2282 Commentaires

        Sa qualification comme navigateur spatial suppléant (requis pour les voyages de plus de 15 parsecs) permet d’ailleurs une identification systématique de chaque spatio-port disponible sur toute planète en cas d’incident (il arrive ainsi à réciter de tête les 792 terrains de dégagement entre CDG et ARN sur les 48 épisodes dédiés) même s’il ne pilote pas lui-même.

        Autre ressort comique, si le marathon est doué pour les langues (il parle couramment et sans le moindre accent le marathon, l’alpha, le béta, le mandarin, le cantonnais, le japonais, le mongol, le français, l’anglois, le suédois, le finlandais, le latin, le grec ancien, le grec moderne et se « débrouille » en allemand, flamand, italien, espagnol, russe, persan et quechua), tel n’est pas le cas de son épouse qui plafonne à 7 langues… ce qui est source régulière de quiproquos (surtout lorsqu’un IFE est en panne et qu’il doit faire des mots croisés en persan grâce à son voisin russe qui a piqué un magazine italien dans le salon d’une compagnie française).

        De même, à la suite d’un vol spatial où il y avait une erreur de chargement de catering (il a du manger 3 fois par jour le même repas de survie lyophilisé végan pendant 27 années terrestres), il a tendance à multiplier les tests alimentaires afin de diversifier son alimentation (pensez au menu combiné hallal-casher-hindou qui ne vaut pas le végétarien à steak saignant dans l’avant dernière saison…).

      • Comment 429568 by
        BESMRS 2282 Commentaires

        Enfin, suite à un accident d’accélération sub-spatiale (son cerveau avait été laissé sur place lors de l’accélération durant 3 secondes) il est désormais maniaque du centrage de l’aéronef et souffre d’une forme particulièrement grave de 6A-ïte aigue… source là aussi de gags multiples et varié…

        Bref un space opera comme on les aime : ni violent, ni barbare, juste fin et cultivé ?

        • Comment 429663 by
          marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

          Merci pour ce portrait, que dis-je ! cet hommage qui révèle une connaissance encyclopédique de mes FR.
          J'apprécie beaucoup cet humour décalé; je pardonne volontiers cet outing de mon identité réelle auprès de mon épouse qui m’a demandé quelques explications :)
          A bientôt !

  • Comment 429509 by
    noone18 360 Commentaires

    Merci pour cet excellent FR qui bat le record de photos ?
    Que dire du vol sinon qu'il est très bon ? Confort optimum avec un wide-body à moitié vide sur un MC, avec de plus des sièges duo ... sans voisin .
    Repas qui donne envie ....
    C'est marrant, mais je crois que mes chats mangent les même fruits secs que ceux servis à bord ^^
    Superbe bonus (je ne connais pas Taipei, ni Singapour d'ailleurs ^^) et superbe spotting !
    @ bientôt

    • Comment 429610 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Je n’avais guère d’inquiétude au sujet du confort de ce vol quand l’agence de voyage utilisée par mon entreprise m’a proposé ce routing.
      Je ne sais rien des contraintes sanitaires pour l’arrivée à SIN avec un chat, mais je note en tout cas qu’il n’arriverait pas affamé :)

      Mes lecteurs les plus fidèles savent tout mon attachement à Taipei, dont les richesses touristiques, pour les spotters comme pour les autres visiteurs, sont très méconnues du grand public. Il y a aussi beaucoup plus à visiter à Singapour qu’on ne le croit souvent.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 429583 by
    Michelg GOLD 2825 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR détaillé Maître Marathon.
    C'est précis et agrémenté par moult photos, un plaisir à lire et à regarder.
    La description du trajet pour rejoindre l'aéroport est bienvenue pour aborder sereinement cette alternative au taxi.
    Les portes dédies Hello Kitty ont quelque chose d’irréel, déjà quand on voit le 777 logoté en arrivant à Paris cela surprend alors je m'imagine le package complet de l'attente à la porte à la découverte de la cabine et accessoires personnalisés.
    Pour le vol, SQ montre qu'elle fait partie des meilleures. La cabine et les sièges confortables, un avion d'une propreté toute singapourienne, un vrai repas avec menu et couverts pour un vol MC.
    Le spotting bonus est encyclopédique de ce qui vole et stationne à TPE.
    A bientôt

    • Comment 429767 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Il y a deux missions différentes sur cette ligne de métro (omnibus et semi-direct), mais ils partent de quais différents : il faut être très inattentif pour se tromper.

      Si vous avez aimé la porte C3 de TPE, vous allez adorer le vol de retour vers CDG !

      Deux ans et demi à Taipei m'ont appris beaucoup sur le paysage aéronautique taïwanais (le bonus est sur TSA, pas TPE).

      Merci pour le commentaire et à bientôt !

  • Comment 429593 by
    Leadership TEAM GOLD 5283 Commentaires

    Merci marathon pour ton FR en mode pèlerinage.
    Certe le spotting est possible à TPE mais les vitres fortement teintées gâchent tout.
    J’ai bcp apprècié ton bonus à TSE, amusant de voir FAT encore présente.

    A+

    • Comment 429604 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Je reconnais bien volontiers que la plupart des vitres de TPE sont lourdement teintées. Il y a quelques vitres non (ou peu?) teintées à des issues de secours, mais elles ne sont pas toujours faciles à trouver.
      La faillite de Transasia a manifestement assuré par contrecoup la survie de FAT, malgré sa flotte âgée et gourmande en carburant.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 429598 by
    Esteban TEAM GOLD 16286 Commentaires

    Hello François,

    Merci pour ce partage et ce super FR en mode souvenirs :)

    Et merci pour tout ce spotting qui me permet de ressortir le ... FOUEEEET !

    320 Taiwan Air Taiwan bon la c'est une coquille, le fouet est évité, mais c'est Tigerair Taiwan que tu voulais dire je présume ?

    Au décollage point d'A320 V Air, c'est bien un 321 (que tu avais en plus bien identifié un peu plus tôt), demi coup de fouet.

    Mais le vrai coup de fouet arrive pour Silk Air à l'arrivée à Changi que tu qualifies de 320 et qui est un 320. Pan :p

    Mais à part ça, un bon trimestre, élève Marathon :p

    • Comment 429603 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      "320 Taiwan Air Taiwan" : faire la promo de Taïwan, oui, mais point trop n'en faut ;)
      Dommage en effet pour le V AIr.
      En revanche, merci de m'avoir confirmé que le 320 Silk Air serait bien un A320, encore qu'à la réflexion, je lui trouve un petit air de 737 ;)
      Merci pour ta mansuétude !

  • Comment 429658 by
    A330-200 520 Commentaires

    Bonjour Marathon,

    Lire ce fr fut tel est le cas de le dire un veritable marathon...
    L aeroport de TPE tres athmosphere de dessin animee et manga ne fait pas tellement envie , c est amusant pas tres esthetique.
    Le spotting est grandiose avec une variete que l on ne rencontre pas en europe ....
    L A330 se taille lapart du lion , ce qui represente bien la qualite de cet appareil et sa presence en grand nombre en asie .
    SQ toujours fidele a sa reputation meme en Y regionale , une cabine assez confortable une prestation catering qui a l air interessante .
    Dommage que les nuages n est pas permis le cour de geographie taiwanaise madi by marathon toujours tres instructive .
    Les tours d hippodromes en arrivant a changi est un classique, avoir la chance d en faire au nord et au dessus de l indonesie est un privilege rare , l attente a tout de meme ete raisonnable semble t il.
    Atterissage dans le brouillard dommage , mieux vaut se poser le matin plus degage .
    Changi toujours aussi parfait , rapidite , efficacite .....
    Merci pour ce fr qu on ne peut pas plus complet , et a bientot

    • Comment 429664 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      « Lire ce fr fut tel est le cas de le dire un véritable marathon... »
      - J’ai prévenu mes lecteurs ! :)

      « L’aéroport de TPE très atmosphère de dessin animé et manga ne fait pas tellement envie , c est amusant pas très esthétiques. »
      - J’aime beaucoup cette créativité (ce FR ne montre qu’un échantillonnage des salles d’embarquement décorées), mais des goûts et des couleurs, on ne discute pas.

      « Le spotting est grandiose avec une variété que l on ne rencontre pas en Europe .... »
      - C’est l’avantage de TPE où les compagnies aériennes résidentes (CI, BR) n’ont pas un réseau très développé, et aussi où l’on a accès de plein pied à tous les terminaux, donc possibilité de voir tous les appareils présents. Quant à TSA, on à là aussi la possibilité de voir tout le trafic.

      Je n’avais pas fait attention à l’importance de la place de marché occupée par l’A330 dans cette région du monde.

      Le vol était en grande partie au-dessus de l’eau ; en pourcentage de temps de vol, il n’y avait pas énormément de terres émergées à voir et commenter si la météo avait été plus coopérative. L’horaire y était pour quelque chose, mais j’avais la possibilité de faire à Taipei une grasse matinée bien méritée ce jour là.

      Arrivée à l’heure, malgré les tours d’hippodrome – j’ai oublié de le mentionner.

      Merci pour le commentaire, à bientôt pour la suite !

  • Comment 429919 by
    mogoy BRONZE 10464 Commentaires

    Merci François pour ce FR.

    Un tour complet par le guide officiellement patenté de TPE. Il faut dire que pour un gate reporter, TPE est le must avec une diversité thématique sans rival.

    Guère de surprise sur ce vol SQ mais qui offre un confort incomparable au produit AF pour seulement une durée de 50% plus longue

    "Au fond à droite, trois bouteilles que je n’ai pas bues en douce » à tes risques et péril, boire un liquide proposé par les Borgia, c’est souvent un ticket aller simple pour l’au delà.

    • Comment 430024 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Le tour de TPE n'est pas vraiment complet, car j'ai fait largement l'impasse sur les portes dédiées au trafic BR et CI dont les flottes respectives ne sont pas très variées, et je n'avais pas le temps pour tout.
      Quels que soient les critères auxquels on est sensible, il y a en effet un gouffre entre les produit d'AF et de SQ.
      Ne jamais boire d'alcool présente l'avantage de ne jamais prendre de risque avec des piquettes servies en vol :)
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 429991 by
    Kethu SILVER 2110 Commentaires

    Merci pour ce (très) long, mais intéressant FR, François !

    Voilà une visite on ne peut plus exhaustive de TPE (mais aussi de la ville via le métro). J'aime beaucoup les différentes portes à thème, notamment la Hello Kitty ! (J'ai beau être un français de 25 ans, je trouverais ça fort amusant de voir cet univers "kawaii" dans un aéroport ou un avion ^^ )

    A bord, SQ propose quelque chose de qualité, ce catering oriental donne envie (d'ailleurs, les photos des menus internationaux et orientaux sont inversées dans ton FR), et avec deux sièges pour le prix d'un, c'est royal au niveau du confort pour de l'éco. Dommage la musique à l'atterrissage... En phase d'embarquement ou débarquement, ça ne me gêne pas, mais pendant les phases de vol c'est désagréable au possible.

    SIN toujours efficace, une constante dans le monde des aéroports visiblement...

    Merci pour ce bonus spotting, je ne suis pas fan des FR avec trop de photos d'appareils qui se suivent, mais tes commentaires pour chaque replace bien le contexte et rendent le tout intéressant à lire, bravo ! :)

    A bientôt

    • Comment 430025 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Une visite "on ne peut plus exhaustive de TPE" ? Oh que non, je n'avais pas le temps de photographier toutes les salles d'embarquement à thème de TPE. Quant à la ville, je pourrais alimenter les bonus d'une navette hebdomadaire si j'en avais le besoin :)

      J'ai eu beaucoup de chance sur ce vol et encore plus sur le suivant, pour ce qui est du siège. En revanche, je ne comprends pas cette insistance des compagnies aériennes à faire subir une musique d'ambiance à leurs PAX. Je m'en suis plaint plusieurs fois auprès d'AF, sans susciter de réponse pertinente.

      J'ai corrigé l'interversion de menus; merci pour la remarque, et plus généralement pour le commentaire !

  • Comment 430099 by
    LUCKY LUKE 2785 Commentaires

    Magnifique spotting à TPE qui permet notamment de voir certains avions de Trans Asia et V-Air toujours sur place malgré la faillite, ainsi que ce B747-400 d'Orient Thai exilé loin de chez lui. C'est sympa de ta part d'informer ainsi les "FRistes et spotters à la fois" lors de tes passages dans certains aéroports où la "couverture" photo n'est pas permanente, comme tu l'as si souvent fait à ARN. Merci du partage.

    • Comment 430144 by
      marathon GOLD AUTEUR 9856 Commentaires

      Les ATR72 de Transasia stockés à TSA me parlent particulièrement, car c’est à leur bord que j’avais fait un aller-retour TSA-HUN-ISG, confidentielle et éphémère liaison charter qui n’avait fait l’objet que d’une douzaine de vols cette année-là ; je suis sûr que tu aurais aimé cette escapade (et à défaut la lecture de leurs FR ;)
      Tout le plaisir de recenser un trafic un peu exotique est pour moi ; merci pour le commentaire et à bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.