Avis du vol Ryanair Nápoli Brussels en classe Economique

Compagnie Ryanair
Vol RYR1303
Classe Economique
Siege 32F
Temps de vol 02:05
Décollage 25 Mar 18, 09:55
Arrivée à 25 Mar 18, 12:00
FR   #22 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 245 avis
Esco.B
Par 333
Publié le 22 avril 2018
Bonjour à tous,

Je vous retrouve pour le vol retour de ce petit routing italien :

22.03.2018 : Aéroport Bruxelles-Sud Charleroi (CRL) - Napoli Capodichino (NAP) B737-8 (Ici)
25.03.2018 : Napoli Capodichino (NAP) - Aéroport Bruxelles-Sud Charleroi (CRL) B737-8

Après un week end riche en découvertes il est l'heure de rentrer à Bruxelles.
Cette fois-ci l'avion est à 9:55, ce qui est en fait le vol de retour vers CRL de celui que nous avons pris pour venir.

Pour se rendre à l'aéroport on prend le Alibus depuis la gare centrale de Naples à 7:50.
Le bus se pointe à 7:40, ce qui laisse le temps à tout le monde d'embarquer sans qu'on se mette en retard. On paie 5€ cash au chauffeur en entrant.

On arrive à l'aéroport à 08:10 ce qui nous laisse amplement le temps de petit déjeuner.
Je vous l'avais dit à l'aller, l'aéroport est vraiment proche du centre ville, en 20 minutes on y est !
J'aime bien la grande façade vitrée du terminal.
photo img_20180325_080044photo img_20180325_080138

Le tableau des départs pour ce matin, et une vue de l'entrée du terminal depuis la corniche.
De ce que j'ai pu voir, les check-in se font au rez de chaussée, et il faut ensuite monter sur la corniche pour passer au PIF.
photo img_20180325_080303photo img_20180325_080338

Quelques magasins se trouvent à l'étage donc un magasin de souvenirs où je laisserai des cartes postales à la vendeuse qui se chargera de les envoyer pour moi quand elle rentre en ville… Très sympathique attention.
photo img_20180325_080605

Maintenant l'heure de manger :
Un dernier Espresso, et un beignet pour moi, et un capuccino et une mini pizza pour ma copine (oui oui pas de sfogliatelle mais on en a déjà goûté en ville ;) )
photo img_20180325_083956

Ensuite on se dirige vers la PIF:
photo img_20180325_085808

Où il est clairement indiqué qu'on ne peut pas prendre son pot de Nutella à bord si il dépasse les 100ml:
photo img_20180325_085846

Il faut scanner son BP avant d'accéder à la PIF :
photo img_20180325_085908

Quand même un petit 10minutes d'attente à cette heure animée de la journée.
J'aime qu'il soit inscrit clairement comment s'y prendre avec les bacs:
photo img_20180325_090102photo img_20180325_090328

Un siège où on est surs d'être à l'aise s'il faut enlever ses chaussures:
photo img_20180325_090504

ERJ Alitalia cityliner juste après avoir passé la PIF.
photo img_20180325_091150

Ensuite un duty free où il faut passer obligatoirement.
J'aime qu'il y ait une grande section dédiée aux produits locaux.
On peut ramener des mozzarella toutes emballées.. Produit local, j'aime bien.


Nous suivons les gates B comme nous l'avons vu indiqué en entrant dans l'aéroport.
photo img_20180325_091740photo img_20180325_091906

Il faut descendre pour les gates B, on passe devant un petit airbus Aegean :
photo img_20180325_092008photo img_20180325_092204

On se rend compte que la gate ferme à ce moment (à 9:25), mais qu'en fait notre gate n'est pas en porte B mais en C…
On avait fait le mauvais chemin, pensant que l'embarquement se faisait en B comme affiché au hall des check-in, mais on ne s'était pas rendu compte que ce qui était indiqué là était le comptoir check-in et non la porte d'embarquement.

C'est alors que l'on s'élance dans un sprint des plus mémorables pour nous retrouver dans les derniers passagers à embarquer !
photo img_20180325_092937

Bon BP bipera 'faux' plusieurs fois avant que l'agente me laisse passer, et on ne vérifiera pas la taille de nos bagages.
On descend.
photo img_20180325_093402photo img_20180325_093421

A nouveau, on donne nos bagages à main avant d'entrer dans l'avion, qui ont été taggés lors du scan de BP :
photo img_20180325_093446

J'embarque par l'arrière puisque je suis assis à l'avant dernier rang, sympathique pour faire des photos de l'appareil :


un EZY prend son élan :
photo img_20180325_093614

La cabine de derrière :
photo img_20180325_093707

Mon espace pour les deux heures qui suivent :
photo img_20180325_093800

La vue :
photo img_20180325_093813

L'environnement est très simple : Pitch très limité, petite tablette, plafonnier classique, et consignes collées à l'arrière du siège de devant.


Des passagers embarquent à bord du Germanwings d'à côté :
photo img_20180325_094159

Pendant ce temps là, il y a de la place libre à l'arrière, et beaucoup de passagers enverront des messages à leur partenaire de voyage pour qu'ils les rejoignent. Je fais de même avec ma copine qui est assise à l'avant de l'appareil, elle me répond qu'elle me rejoindra après le décollage.
Les PNC sont très proactifs dans la démarche de repositionnement des passagers.

THY en Boeing, et EZY en Airbus à l'atterissage :
photo img_20180325_094413photo img_20180325_095016

La cabine ne dispose pas de moodlighting comme à l'aller, il doit s'agir d'une version antérieure du B737.

photo img_20180325_095148

à 9:50 le capitaine annonce un temps de vol de 2h05.

Les consignes de sécurité sont données sur une bande sonore préenregistrée. Les PNC sont répartis bien trop à l'avant de l'appareil et je ne distingue presque rien de leur démonstration.

Nous repoussons à 9:55 pile c'est à dire exactement l'heure de départ annoncée.
photo img_20180325_095550

Le hublot est tâché, et je suis tellement à l'arrière que je distingue une partie de l'empennage de notre appareil.
photo img_20180325_095856photo img_20180325_095904

On remonte un peu la piste et s'aligne :
photo img_20180325_100110photo img_20180325_100152

A 10h00, décollage, on aperçoit nettement le Vésuve ! Je vous laisse admirer la vue:


A 10:15 les PNC passent prendre les commandes pour le service.
En attendant, on survole la campagne italienne. Je ne la savais pas si vallonnée:
photo img_20180325_100817

Ma copine vient me rejoindre puisque le siège à coté de moi est libre. En même temps, la copine de mon voisin arrive, elle convoitait le même siège !
Très courtoisement, ils demanderont à la personne assise devant qu'elle échange avec eux car il y avait un siège libre à la rangée de devant également. Ainsi, je conserve ma place au hublot, et tout le monde est assis avec son/sa compagnon/ne !!
En dessous, les reliefs se couvrent de neige :
photo img_20180325_101430

A 10h40, l'annonce pour gagner un million d'Euros est faite, dans toute sa finesse et son tact, suivie 10 minutes plus tard d'une annonce plus qu'alléchante pour les parfums (le parfum préféré du PNC était-comble du hasard n'est ce pas- le même que celui à l'aller) !

Les Alpes approchent, et le sommeil me gagne :
photo img_20180325_110223photo img_20180325_110358

Je me réveille 30minutes avant l'atterrissage avec l'annonce du commandant.
Peu après nous survolons Namur et son Grognon :
photo img_20180325_114944

La campagne belge :
photo img_20180325_115409

Nous sommes au sol à 11:55, 25 minutes avant le STA. Une dernière bande son Ryanair (mais qui est leur DJ ? ) passe pour dire à quel point ils sont ponctuels. C'est vrai que je n'ai jamais eu de retard avec eux.
photo img_20180325_115500photo img_20180325_115511

Bloc à 11:58 sous le soleil belge :
photo img_20180325_120241

Ensuite il faut marcher un long corridor, d'abord à l'extérieur (couvert) puis à l'intérieur.
photo img_20180325_120438

Pub pour la navette reliant CRL au centre ville de Bruxelles:
photo img_20180325_120807

On arrive aux tapis à bagages rapidement, une attente d'environs 10 minutes suivra pour voir arriver nos valises, qui seront là à 12:17.
photo img_20180325_121926

Enfin, on sort du terminal en suivant les indications pour la navette :


Nous arrivons à la navette en 4 minutes de marche, elle partira à 12:30 (dès que remplie il me semble).
photo img_20180325_122132photo img_20180325_122137

A l'intérieur c'est assez confortable, rien de particulièrement plaisant non plus.
photo img_20180325_123314

Nous serons à Bruxelles à 13:15, c'est à dire 1h15 après l'atterrissage, ce que je trouve convenable était donné la localisation excentrée de l'aéroport.

Avant de terminer, un petit bonus de Naples :
Bonus : Cliquez pour afficher


C'est la fin de ce FR, je vous donne rendez-vous très bientôt là où je vous ai laissés, c'est à dire à CRL pour un vol très spécial ce 30 avril !
Afficher la suite

Verdict

Ryanair

6.6/10
Cabine6.0
Equipage7.5
Divertissements6.5
Carte payante6.5

Nápoli - NAP

7.9/10
Fluidité7.0
Accès8.5
Services8.0
Propreté8.0

Brussels - CRL

6.5/10
Fluidité5.5
Accès6.0
Services6.5
Propreté8.0

Conclusion

Un vol simple et efficace avec Ryanair. J'aime que les PNC viennent prendre commande pour le service. Aucun divertissement sur ce vol mais comme ce n'est pas nécessaire pour une si courte durée je l'ajuste à la moyenne des 3 autres facteurs. Cabine vieillotte.

NAP est un aéroport facile d'accès et très proche du centre ville, pour 5€ on s'en sort bien ! la fluidité était normale pas ultra fluide, j'ai bien aimé qu'il y ait toute une section locale au duty free avec le choix de mozzarella spécialement emballées pour le voyage. Toilettes propres.

Pour un si petit aéroport il a quand même fallu beaucoup marcher depuis l'avion jusqu'au hall des bagages, je pénalise cela. L'accès n'est pas évident non plus venant de Bruxelles. Services pas vraiment présents au débarquement à part les toilettes qui étaient encombrées mais relativement propres.

Sur le même sujet

1 Commentaires

  • Comment 442182 by
    Esteban TEAM GOLD 10128 Commentaires

    Merci pour le partage !

    RYR ou l'art de faire du voyage utilitaire : pas de chichis, on embarque, on écoute les annonces, on achète (ou pas) et on débarque :)

    Superbe bonus de Naples qui donne grandement envie d'aller visiter cette jolie ville.

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.