Avis du vol Corsair International St Denis Paris en classe Economique

Compagnie Corsair International
Vol SS911
Classe Economique
Siege 16A
Temps de vol 11:25
Décollage 12 Déc 17, 22:30
Arrivée à 13 Déc 17, 06:55
SS   #75 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 133 avis
Patou974
Par 4255
Publié le 12 mai 2018
Bonjour à toutes et à tous en ces temps de fêtes,

Voici mon dernier voyage de 2017 : destination Paris avec la compagnie Corsair International.

Le vol est prévu dans 1 des 3 Boeing 747-400, réaménagé en 3 classes depuis juin, comme suit avec 12 sièges lie-flat pour la nouvelle classe Affaires Business, 18 Premium Economy Grand Large, toutes les deux situées au pont supérieur et 491 Economie Horizon intégrant une Eco+ de 46 sièges à l’avant dans le nez du Boeing dont l’avantage est un pitch agréablement amélioré. C’est cette zone que je vise dorénavant si je voyage avec Corsair.

Pour plus de détail sur Corsair, ces 747-400 réaménagés, l’IFE, le salon de La Réunion et le programme de fidélité, je vous invite à lire mes 2 FR des 23/04/17 et 18/09/17. Pour le salon de Paris Orly, cf les vols retour des 26/04/17 et 22/09/17.

M’étant déjà enregistré via Internet 48 h avant, je me présente à l’aéroport à 20.30 h, pour un départ prévu 2 heures après.

Il n’y a plus beaucoup de passagers aux comptoirs et l’attente sera brève. En anglo-créole, l’aéroport nous souhaite « Bonnes vacances à tous »
photo 20171212_203455

Même s’il n’y avait plus beaucoup de voyageurs à l’enregistrement, comme mon statut Platinum me donne accès à l’enregistrement prioritaire des bagages, c’est directement vers les comptoirs Priority que je me suis dirigé.

Il n’y a que 4 vols long-courriers entre 21.00 h et 23.40 h ce soir, tous à destination de Paris et le premier, UU975, est en cours d’embarquement.
photo 20171212_204037

Vous remarquerez ces guirlandes lumineuses un peu partout… C’est bientôt les fêtes de fin d’année et l’aéroport s’est paré en conséquence.

Pour la salle d’embarquement, il faut dorénavant se diriger vers la partie ouest du terminal, en passant devant l’ancien accès airside…
photo 20171212_204155

…puis l’escalier qui menait encore il y a quelques mois au nouveau circuit passagers, en croisant pour la circonstance ce très grand et beau sapin
photo 20171212_204239photo 20171212_204458

Un café est présent à cette extrémité
photo 20171212_204350

Longeant l’accueil, et tout au fond le nouvel accès airside à l’étage
photo 20171212_204530

Les travaux ne sont pas encore finis mais le trajet est maintenant figé
photo 20171212_204544

Vue du terminal dans sa longueur, d’ouest en est
photo 20171212_204623

C’est indiqué dès l'arrivée à l’étage, les travaux sont toujours en cours
photo 20171212_204643

La nouvelle zone Kiss and Fly, là où les adieux, les pleurs et les déchirements se produisent… ou tout simplement des au revoir. J’ai mis 8 minutes depuis les comptoirs Corsair pour atteindre cette zone… Rassurez-vous, c’est beaucoup plus rapide en réalité car j’ai trainé avec ceux qui m’accompagnaient… pour tester aussi cette nouvelle zone Kiss and Fly LOL. En fait, il y a trop de gens, ce sera pour une autre fois.
photo 20171212_204735

Magnifique, le FIDS
photo 20171212_205133

L’accès Premium a enfin fait son apparition à Roland Garros airport
photo 20171212_205212

Pour aller au-delà de cette zone et donc entrer en airside, des portiques individuels et modernes au nombre de 4 ont été installés sur lesquels il faut scanner le code-barres de sa carte d’embarquement. J’essaierai de les prendre en photo lors de mon prochain passage, car aujourd'hui il y a un peu d’attente au-delà. Le but de ce premier scan - il y a un autre au PIF mais effectué par un agent - est de localiser les passagers et de faire des annonces ciblées en cas de retard des passagers.

Donc, après les portiques, le circuit se fait ainsi : PAF puis PIF et ensuite passage obligé en duty-free.

Il m’aura fallu environ 25 minutes après les portiques pour passer la PAF et atteindre le PIF. Ça reste encore un peu long.

Bon voyage qu’on nous dit, avant d’entrer dans la zone des PIF
photo 20171212_212537

Je m’abstiendrai de répondre pour cette fois-ci
photo 20171212_212741

Le passage PIF, après cette attente, se fera très vite et me voici devant l’accès obligé du duty-free
photo 20171212_213206

Je ne sais pas trop si les prix duty-free sont pour tous depuis le réaménagement
photo 20171212_213150

En tout cas, la nouvelle zone de 600 m² est bien agencée et achalandée
photo 20171212_213217

Au sein de cette zone marchande, un FIDS nous rappelle à la réalité. AF671 est à l’embarquement et je pense que nous n’allons pas tarder aussi.
photo 20171212_213228

Ce sera pour une autre fois aussi ma réponse pour cette zone
photo 20171212_213824

Pour accéder à la salle d’embarquement, il faut maintenant descendre. Il n’y a plus de passagers AF qui se présentent en porte 5, il reste donc ceux de Corsair et French Blue
photo 20171212_213857photo 20171212_213902

Les salons, surplombant la salle d’embarquement, avec de droite à gauche ceux d’AF, SS (le plus petit) et UU qui en possèdent 2
photo 20171212_213927

Je ne me suis pas trompé, 10 minutes après avoir consulté le FIDS en duty-free, c’est à notre tour d’embarquer, en porte 6 comme prévu. Comme d’habitude, tout le monde se presse même sans être en possession des numéros gagnants
photo 20171212_214251

Voici donc notre vénérable et mythique 747-400, F-GTUI. 25 ans d’âge. Comme les 2 autres 747-400, il a volé sous les couleurs d’United Airlines avant de rejoindre la flotte Corsair en 2005. Il est prévu de les retirer du service actif dans les 3/4 ans, une page d’histoire va se tourner.

L’embarquement se fait par passerelle vitrée.
photo 20171212_214711

Vue d’une partie du terminal
photo 20171212_214806

L’instant porte. Accueil courtois et rapide, c’est qu’il y en a des passagers.
photo 20171212_214854

Je me dirige immédiatement vers la gauche, dans le nez de l’appareil, c’est là qu’a été aménagée la zone éco+.

Et c'est à 21.50 h que je m'installe à ma place, côté hublot. L’espace supplémentaire se voit tout de suite, et comme je le disais précédemment, c’est l’espace qui devrait prévaloir dans toute la cabine économique mais malheureusement…
Avec cet espace, les sièges méritent leur confort.

Sur les sièges, sont présents une couverture, un petit oreiller, ainsi qu’une trousse de voyage constituée d'un masque, de bouchons d'oreilles et d'écouteurs.
photo 20171212_215040

Appuie-têtes ajustables dans 4 positions
photo 20171212_215059

L’écran de l’IFE et la tablette faisant face
photo 20171212_215315

Mes 1,80 m sont ravis de ce pitch amélioré, et en outre, il n’y a rien qui gêne les pieds sous le siège de devant
photo 20171212_215329

Ecran tactile de 20 cm. Le côté tactile est récalcitrant avec les doigts, il est préférable et même conseillé d’utiliser la pointe de la fiche écouteurs. La qualité des images est acceptable.
photo 20171212_220219

22.23 h, ça y est les derniers passagers ont fini d’embarquer
photo 20171212_222358

Et 4 minutes plus tard,
photo 20171212_222739

On repousse dans la foulée (il y a beaucoup de reflets ce soir pour les photos :( )
photo 20171212_222925

Pendant ce temps, les consignes de sécurité sont égrenées via la vidéo
photo 20171212_223102

A 22.38 h, en avant toutes. Nous croisons le dernier vol prévu ce soir, celui de French Blue mais c’est un Airbus A330-300 d’Air Caraïbes qui est utilisé, F-HPTP, le plus récent des 4 en service au sein de TX, âgé de 6 ans et configuré en 3 classes, alors que ceux de French Blue n’en compte que 2.
photo 20171212_223826

Décollage rapide 6 minutes plus tard.

Le service repas débutera 1 heure après le décollage, avec quelques turbulences.

Ce soir, je me suis fait plaisir en commandant un repas Gourmet, GRML selon le code de la compagnie. C’est dommage que sur le site Internet de Corsair, il ne soit pas possible de connaître exactement le menu. Par contre, en passant en agence, les menus de ces repas+, pour une période donnée, sont disponibles et donc, je savais ce que j’allais déguster ce soir, sauf changement de dernière minute.

Le repas est servi dans de la vaisselle en porcelaine et avec des couverts en métal. Je crois savoir qu’il s’agit du même plateau servi en Premium Grand Large.

Comme pour tous les repas commandés à l’avance, vous êtes servis aussi en conséquence, mais pour les boissons, il faut attendre le service commun.
photo 20171212_234038

Donc, au menu de ce soir :

En entrée maki de rillette de thon au concombre, rougail tomate, rondelle d’ananas snacke, sauce aigre douce et feuille de coriandre, c’est bien ce qu’il y a dans mon assiette.

En plat filet de caille, sauce au vieux rhum, chouchou massalé, brèdes aux oignons et purée de citrouille au gingembre, conforme à ce qui était prévu aussi.

Fromage

En dessert, il y avait 4 possibilités annoncées selon cycle en cours et ce soir, c’est le sablé chocolat amandes.

Le plateau est bien garni et généreux. Miam-miam.
photo 20171212_234250

L’entrée. Les couverts se trouvent dans la généreuse serviette en tissus dans le rond siglé Classe Grand Large
photo 20171212_234301

Le plat principal
photo 20171212_234256

Le fromage
photo 20171212_234306

Et le dessert
photo 20171212_234314

Les couverts en métal, siglés bien sûr
photo 20171212_234454

Bien que je ne sois habituellement pas fan des cailles, en tout cas s’il y a un choix, ce n’est pas le premier que je ferai, j’ai rendu toute la vaisselle propre comme si elle était sortie du lave-vaisselle.

C’était donc très bon.

Le repas était précédé d’un apéritif et suivi d’un service thé/café. Dans le service repas normal, il y a le choix entre 2 plats chauds, en général un poisson ou une viande.

Pendant la nuit, des boissons soft sont mises à disposition dans les galleys, ainsi que des petits gâteaux sucrés et salés. Je n’aurais pas l’occasion d’en profiter car peu de temps après le repas, je me suis endormi pour un bon sommeil de près de 8 heures.

Avant de m’endormir, un rapide coup d’œil dans la seule revue disponible, hormis les consignes de sécurité, celle du duty-free, au cas où
photo 20171212_223154

Bonne nuit.

… …

Réveil en douceur 2 heures avant l’atterrissage avec le service petit-déjeuner qui débute.

Présenté dans une boîte en carton.

Eau, jus de fruits concentré et thé, café ou chocolat chaud sont proposés pour accompagner cette seconde collation.
photo 20171213_050616

Voici son contenu du jour : une compote de fruits, un petit pain et une brioche, beurre et confiture, des couverts en plastique, couteau et cuillère avec un sachet de sucre et une crème de lait en poudre.
photo 20171213_050640

Un peu léger mais on finit par s’y faire avec Corsair et puis, j’avais très bien mangé la veille.

Débarrassage 1 heure après.

J’en profite pour me dégourdir les jambes, enfin que dis-je, je n’ai pas besoin de les dégourdir, j’en profite juste pour faire une photo de la cabine avant, éco+ et économie normale avant d’un rapide tour aux toilettes.
photo 20171213_061820

En approche sur la région parisienne, je ne sais pas trop bien où
photo 20171213_064133

A 6.42 h, les trains d'atterrissage sortent.

Atterrissage à 6.45 h, soit 10 minutes avant l’heure prévue, après 11 heures et 5 minutes de vol.

Environ 10 minutes de roulage. Encore un avion d’Air Caraïbes, décidément, ils sont partout
photo 20171213_064738

Débarquement moins de 15 minutes après l’atterrissage
photo 20171213_065302

Il fait encore nuit et le temps n’est pas génial et une température annoncée de 4° C.

Les formalités de police sont accomplies assez rapidement car j’avais accéléré le pas et je me retrouve à 7.06 h devant le tapis bagages. Chouette, c’est indiqué « Delivery in progress », ça ne va donc pas tarder.
photo 20171213_070622

43 minutes plus tard, je récupère enfin mon bagage… Il a fallu la mention « Livraison en cours » pour que ça arrive enfin LOL. Je ne comprends pas pourquoi les bagages arrivaient au compte-gouttes, il n’y avait que notre vol dans cette salle ! C’est hasardeux à Orly Sud, j’ai déjà eu du rapide mais aussi du plus lent, du genre, le dernier bagage arrivé (et pourtant étiqueté Prioritaire) toutes catégories confondues.
photo 20171213_074912

Il est déjà 8.05 h, direction maintenant Paris via le tramway T7, dans la nuit, le froid et la pluie
photo 20171213_080416

A bientôt pour le retour et merci de m'avoir lu.
Afficher la suite

Verdict

Corsair International

8.5/10
Cabine8.5
Equipage8.5
Divertissements8.0
Restauration9.0

St Denis - RUN

7.6/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté7.5

Paris - ORY

7.6/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services7.0
Propreté7.5

Conclusion

Un très bon vol en cette fin d’année dans cette partie avant du 747-400 de Corsair. L’espace supplémentaire par rapport au reste de la classe Economie est largement appréciable et fait toute la différence pour bien se reposer et avoir un vol très agréable, d’autant plus que les sièges sont suffisamment confortables. Je lance un appel pour la généralisation de ce pitch amélioré.

Avec le repas gourmet que j’ai choisi en option, le catering est fort convenable, voir même plutôt délicieux. Quant à la seconde collation, elle est un peu juste (je pense à ceux qui n’ont pas pris de repas gourmet) sur un vol de plus de 11 heures mais elle était quand même correcte. Suis-je devenu tolérant dans mes avis ah, ah ?
Je n’ai pas profité de l’IFE mais le choix de programmes vidéos et audios est assez intéressant.

L’équipage a été agréable et courtois, rien à redire.

Globalement, un vol agréable et c’est toujours un plaisir de voler sur un 747-400, surtout dans ces conditions.

Informations sur la ligne St Denis (RUN) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 49 avis concernant 4 compagnies sur la ligne St Denis (RUN) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Bourbon avec 9.3/10.

La durée moyenne des vols est de 10 heures et 57 minutes.

  Plus d'informations

15 Commentaires

  • Comment 444756 by
    Benoit75008 GOLD 7319 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    Un aéroport de Gillot qui a bien changé depuis mon départ de l'ile intense en juillet 2016.

    Le terminal commence réellement a ressembler à un format international, le FIDS est magnifique et la touche locale avec les Gouzous est excellente.

    Très belles photos et catering plutôt correct.

    Grosse déception avec comme souvent sur les aéroports de Paris, une attente interminable pour les valises!

    Bon weekend et à bientôt

    • Comment 444766 by
      Patou974 AUTEUR 397 Commentaires

      Bonjour et merci de m'avoir lu et d'avoir commenté Benoît,
      Oui, oui ! RUN commence vraiment à ressembler à un aéroport international digne de ce nom.
      Le nouveau circuit passagers est bien plus agréable qu'auparavant. Certes, à certains moments, il y encore un peu d'attente mais je pense qu'ils sont sur la bonne voie. Il était temps parce qu'à côté, à MRU, ils ont eu le courage de bâtir un nouveau terminal en adéquation avec leur politique touristique.
      Les travaux ne sont pas encore finis à RUN mais le parcours passagers au départ est maintenant figé.
      Pour l'attente des bagages, Orly Sud est un des pires aéroports que j'ai fréquenté alors que depuis que la rénovation est quasi terminée, je le trouve plutôt agréable.
      Bon week-end à vous aussi et à bientôt.

  • Comment 444762 by
    flyplaner974 33 Commentaires

    merci pour ce fr dacors avec benoit75008 l aeroport change vite partis en juin 2017 on etais en vieux circuit mais un coup de neuf ne fais pas de mal

    un choix toujours aussi etonans de corsaire de deservire orly alors que air france et air austral deserve cdg

    tres belle photo et fr tres corecte *********/10

    • Comment 444767 by
      Patou974 AUTEUR 397 Commentaires

      Bonjour et ravi que mon FR vous ait plu Flyplaner974,
      L'aéroport avait depuis longtemps besoin d'un rafraichissement. Devant le coût des travaux qui s'étaleront sur plusieurs années, de 2017 à 2022, les mauvaises langues (ou bonnes, c'est selon) avaient préconisé de faire comme à l'île Maurice, construire un nouveau terminal...
      Ça ne me dérange pas que Corsair desserve Orly Sud. Pendant de nombreuses années, j'avais un pied-à-terre à 15 minutes de l'aéroport. AF ne se pose à CDG depuis RUN mais à Orly Ouest. Il n'y a que UU qui se pose à CDG. Même French Blue se pose à Orly.
      Bon week-end et à bientôt.

  • Comment 444768 by
    CAP974 349 Commentaires

    bonjour Patou974 merci pour ce FR fort agréable à lire, as usual :)

    - Un bon vol, avec une éco+ qui a l'air appréciable : quel est le prix pour réserver un siège éco+ ? est-il gratuit pour les platinum comme vous? (comme sur AF)
    - Pas de passage au salon ? (votre statut platinum y donne-t-il accès?)

    Merci, à bientôt !

    • Comment 444821 by
      Patou974 AUTEUR 397 Commentaires

      Bonjour Cap974 ;) et merci de m'avoir lu et que ça vous ait plu :)
      La zone éco+ est appréciable, je le confirme. Malheureusement, à l'achat du billet ou jusqu'à 48 heures avant le vol, ces sièges sont facturés 60 € sur la ligne RUN-ORY ou vice-versa alors qu'un siège issue de secours l'est à 80 €. Ce qui rajoute 120 € sur un billet aller-retour, ce qui est loin d'être négligeable. Heureusement, pour l'instant, ces sièges deviennent gratuits lors du web check-in 48 heures avant. Mon statut Platinum ne change rien à cela, c'est bien dommage.
      Malheureusement à nouveau, Corsair n'a pas la culture des Platinum mais seulement du billet acheté, ce statut étant assez récent chez eux. Lorsque je vois la reconnaissance que vous avez dans vos récits, je me dis qu'il y a un problème chez Corsair. Tant que je n'étais pas au courant de ce qui se faisait ailleurs, ça ne me dérangeait pas ! LOL. Les seuls avantages que me confèrent ma carte Platinum, c'est l'accès prioritaire PAF-PIF qui est donné lorsque l'accès au salon est donné aussi. A La Réunion, c'est rare qu'il reste des places disponibles au salon car il est trop petit. Lors de mon précédent FR de 09/2017, j'avais eu l'accès le lendemain matin pour le vol de secours mais pas la veille. A Orly, ça va. Du coup, pour ce vol, je n'ai pas non plus eu cet accès Premium. En outre, le personnel à RUN n'est pas bien informé (c'est un euphémisme) sur les avantages accordés aux Platinum. Ceci dit, si j'avais eu l'accès au salon cette fois-ci, je n'aurai pas pu en profiter vu le temps qui me restait avant l'embarquement.
      Alors, je ne parle même pas de l'accueil en cabine qui est le même que pour tout le monde.
      A bientôt et bon dimanche.

  • Comment 444774 by
    BDANY38 784 Commentaires

    merci pour ce report. Je me pose une question : pourquoi réaménager des avions si c'est pour les retirer quelques années après ?

    • Comment 444835 by
      Patou974 AUTEUR 397 Commentaires

      Bonjour BDANY38 et merci d'avoir commenté,
      Très bonne question que vous vous posez. Je n'ai probablement pas tous les éléments de réponse, n'étant pas dans le secret de Corsair :) mais pour ce que j'en sais, la compagnie a rénové une première fois tous ces 747-400 en 2012/13, enfin du moins les 3 qu'elle avait décidé de garder sur les 6 possédés à l'époque, mais ces mastodontes sont gourmands en carburant et sur les lignes des DOM, ils ne sont pas très concurrentiels. Aussi pour pallier à cela, la compagnie a acheté neuf 2 A330-300 en remplacement de 3 B747-400, même si le compte en pax transportés n'y est pas. Corsair n'ayant pas de moyens financiers énormes, malgré le fait d'être une filiale du groupe TUI, elle s'est contenté de ce fragile équilibre économique mais le compte à rebours de la mise à la retraite (je ne me souviens plus quand) des 747-400 avait déjà commencé... et puis mi-2014, miracle, les cours du pétrole ont entamé une chute vertigineuse jusqu'à fin 2015/début 2016. Du coup, la retraite annoncée a été reculée de quelques années, je crois 2020/21 maintenant. Aussi, pour rester concurrentiel et capter le secteur lucratif de la clientèle d'affaires qui se contentait des sièges inclinables à 126° seulement de la classe Grand Large, une vraie classe Affaires a été rajoutée. Cette opération est intervenue entre juin et décembre 2017, mais contrairement à ce que je pensais lorsque la compagnie parlait de réaménagement, ce n'est pas tout l'avion qui l'a été mais seulement les cabines avant : pour les 747-400, la classe Grand Large occupant intégralement le pont supérieur s'est vu dépossédé de 20 sièges au profit de 12 sièges lie-flat NEV4 pour la nouvelle classe Affaires et la zone du nez de l'appareil s'est vu enlever une rangée latérale de sièges afin d'offrir plus de pitch et d'appeler cette zone éco+. Sinon, rien d'autres n'a changé, je pensais trouver un nouvel IFE, et non, ça n'a pas été le cas. Donc, l'investissement de Corsair n'a pas été énorme d'autant plus que la grande maintenance de ces 3 747-400 a été mise à profit pour ce réaménagement partiel.
      Bon dimanche à vous.

  • Comment 444789 by
    Esteban TEAM GOLD 11854 Commentaires

    Merci pour ce partage !

    Beau plateau repas à la carte qui fait franchement envie, je crois bien que c'est la première fois que je vois de la caille servie en Y même sur un plateau payant.

    La seconde prestation reste vraiment très limité par contre.

    A bientôt !

    • Comment 444836 by
      Patou974 AUTEUR 397 Commentaires

      Bonjour Stephan et merci de m'avoir lu,
      Le repas était très bon, j'y repense encore en écrivant ce FR :). Je pense que la caille faisait partie du menu de fin d'année... En tout cas, bien préparé et bien désossée.
      Oui la seconde prestation est tristounette. Heureusement que j'avais bien mangé la veille.
      A bientôt et bon dimanche à vous.

  • Comment 445145 by
    mogoy GOLD 10288 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Après la Y, la W, la J, le concept Y+.
    Qu'on pourrait étendre à Y++ avec le repas amélioré.
    La segmentation du produit n'arrête jamais.
    Mais c'est malin comme positionnement surtout dans le nez de l'appareil.

  • Comment 445317 by
    Papoumada SILVER 5890 Commentaires

    Merci Patou pour ce FR.

    RUN a beaucoup changé depuis mon dernier passage en juillet 2016. Heureusement, la salle d'embarquement et l'emplacement des salons n'ont pas changé !

    Avec le pas supplémentaire (quel surcoût?) et le menu premium, Corsair s'en sort bien. La cabine est belle.

    Seule la collation d'arrivée fait chiche après un vol de nuit de 11h.

    Pas de félicitations pour l'équipe bagages d'ORY.

    A bientôt !

    • Comment 445323 by
      Patou974 AUTEUR 397 Commentaires

      Bonjour Franck et merci de m'avoir lu,
      Oui RUN fait un peu plus "aéroport international" maintenant... La route est encore longue. Les salons aussi doivent évoluer, pas forcément changer de place.
      En temps normal sur un RUN-ORY, c'est 60 € l'éco+ mais au web check-in 48 heures avant, les places deviennent free :) et le menu Gourmet est à 24 €. Hormis les traditionnels repas spécifiques dont certains sont payants, les menus un peu améliorés commencent à 10 € et il y a même maintenant un menu Prestige à 75 € avec du homard, du caviar et du saumon Petrossian, disponible seulement depuis ORY. Je peux payer ces repas + avec mes avoirs.
      A bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.