Avis du vol Delta Air Lines Atlanta Los Angeles en classe Economique

Compagnie Delta Air Lines
Vol DL968
Classe Economique
Siege 21A
Temps de vol 05:05
Décollage 02 Mar 19, 14:20
Arrivée à 02 Mar 19, 16:25
DL   #61 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 636 avis
F-OITN
Par GOLD 693
Publié le 10 juin 2019

avant garde…


Chers tous ! Voici la suite de ce retour Québec > Paris via….
Alors, très sérieusement, vous pourriez douter du sens de l'orientation de F-OITN ! Que va-t-il faire plein ouest pour rentrer en Europe ? 
La première raison de ce vol est de découvrir pour la toute première fois le Boeing 757-200, sur un vol suffisamment long pour ne plus vraiment faire partie des vols moyen-courrier. La deuxième raisons est que je triple mon nombre de vols et également d'heures de vol pour un tarif moins cher qu'un "simple" aller-retour.
Et enfin la troisième et meilleure raison sera l'objet du tout dernier opus, mais n'anticipons point encore !


le routing surprise !



Transfert à atlanta



Une fois débarqué du vol précédent en provenance de Toronto, je check le FIDS pour connaître la porte d'embarquement. J'apprendrai à ce moment là que mon vol sera retardé. Cela m'est égal : c'est le dernier de cette très longue journée !


photo p1630366


Le transfert sera long puisqu'il me faudra changer de terminal…


photo p1630367-13445


…et donc prendre le métro reliant entre eux les terminaux.


photo p1630369photo p1630370


S'en suivront de longs couloirs, du plus banal au plus décoré !


photo p1630372


30 minutes m'auront été nécessaire pour rejoindre le terminal A.


photo p1630374


Un guitariste anime "la place", et c'est plutôt sympa !


photo p1630376


Encore une dizaine de portes et nous y serons ! Le terminal est bas de plafond, peu lumineux et ce n'est pas très agréable.


photo p1630377-40328

à la découverte du 757



Snif… Encore un MD-88 qui me nargue !


photo p1630379


J'arrive ensuite en alpha 30 où se trouve déjà mon futur oiseau. Cette fois-ci pas d'IRGAV ! Je pourrai donc faire mon baptême en 757 !


photo p1630384


Le N546US commença sa carrière en juillet 1996 chez Northwest Airlines, avant d'intégrer la flotte de Delta en octobre 2008. Il a été équipé de winglets en 2016.


photo p1630385


Avec 30min de retard, l'embarquement sera initié dans les règles avec respect des priorités. Pour ma part, je suis au rang 2.


photo p1630386


Comme d'habitude aux US, ce sera un embarquement par jetbridge aveugle.
Je vous retrouve donc pour mon premier instant porte 757 :)


photo p1630388-92255


N'embarquant pas dans les tous premiers, la cabine est suffisamment déjà pleine pour me dissuader de prendre une photo générale. J'attendrai d'être en vol pour en faire une. En attendant, familiarisons nous avec ce qui sera notre environnement pour les prochaines heures.
Tout d'abord, le pas est correct.


photo p1630389


Dans l'aumônière, nous retrouvons les essentiels !


photo p1630395


Avec la safety card…


photo p1630396photo p1630397


…le menu du BOB…




…ainsi que le magazine de bord !




Dans ce dernier, un article est consacré au 777-2000.


photo p1630408


Une prise située au milieu des sièges permet de recharger ses appareils électroniques.


photo p1630410


Autre point fort des 757 DL : les sièges sont équipés de PTV


photo p1630390photo p1630411


Et enfin, voici la vue depuis le 21A, proche des moteurs comme il se doit ! A notre gauche, un A321.


photo p1630393

allez départ !



La passerelle est retirée avec déjà 40min de retard sur l'horaire. Le CDB prenant la parole nous indique que l'embarquement du premier vol de ce 757 le matin même à pris énormément de retard et qu'il a été impossible à rattraper depuis.


photo p1630414


Pendant le pushback, les démonstrations de sécurités seront présentées en vidéo.


photo p1630417


Puis nous roulerons lentement jusqu'en 26 gauche.
Encore un MD-80 au loin… Décidément !


photo p1630418


Du côté des privés !


photo p1630422


Sa majesté 747 ! Et à ses côté, un A320 dont la dérive trahit une livrée rétro.


photo p1630423


Ici, le coin fret avec de l'A300-600R et du MD-11.


photo p1630425


"Cabin crew, take off shortly !"


photo p1630427


Décollage !



photo p1630430


Cela manque de blanc par ici ! ^^


photo p1630434


La montée sera lente, et nous mettrons du temps avant de rejoindre le plafond nuageux.


photo p1630435


Enfin, nous arriverons au FL280 qui sera, à mon grand étonnement, notre altitude de croisière ! 28000 pieds, c'est quand même bas ! Peut-être un problème technique empêchant de grimper plus haut, ou une contrainte liée au plan de vol ?


photo p1630437photo p1630451

LE BOB



Vu que je n'ai toujours pas mangé depuis mon départ tôt de Québec, c'est l'heure de se ravitailler. Comme tout un chacun, je reçois l'offre gratuite avec une sélection salée et un Coca.


photo p1630445


Puis je choisis un supplément plus consistant pour compléter le refueling !


photo p1630441


Je jetterai mon dévolu sur le sandwich à la dinde fumée, accompagné en formule menu par des chips et des cookies so french !


photo p1630442


Le tout s'est avéré fort bon !


photo p1630447


Puisque nous avons momentanément quitté les yeux du hublot, voici une petite description du contenu de l'IFE, à commencer par les détails concernant notre appareil :)


photo p1630457photo 20190302_162637


Vue de la cabine, lumières éteintes.


photo p1630537

les grandes plaines, du désert téxan à l'arizona



Le ciel finit enfin par se déchirer au-dessus du Texas


photo p1630458


Très dépaysant de passer d'une contrée croulant sous la neige au désert en quelques heures !


photo p1630466photo p1630470


Nous ne sommes plus loin de la frontière mexicaine.


photo p1630472


La plaine texane s'étend à perte de vue…


photo p1630473


Nous arrivons au niveau du Red Bluff Reservoir, entre Carlsbad et Mentone.


photo p1630476photo p1630477


Le gros avantage à ne pas voler très haut est de bien mieux admirer le paysage, surtout quand le hublot est parfaitement propre sans rayures !


photo p1630483photo p1630484


Nous survolons ensuite le Parc National des Guadalupe Mountains.


photo p1630487


Avec ses rivières et lacs asséchés.


photo p1630489photo p1630490


L'activité humaine ne passe pas inaperçue, avec ces cultures avec irrigation en rond, typique des zones désertiques.


photo p1630493


Le reste du paysage est vierge, rocailleux, sec… Le temps semble comme suspendu.


photo p1630497


Puis nous arrivons non loin d'El Paso. Le Mexique est désormais tout proche.


photo p1630499


Cette grande agglomération est en réalité coupée en deux : d'un côté El Paso, américaine, et de l'autre côté Ciudad Juarez, mexicaine.


photo p1630501


Voici l'aéroport d'El Paso.


photo p1630506


En zoomant vers le centre ville, une chose me frappe immédiatement


photo p1630511


Cette longue ligne inhabitée, ressemblant de loin à une ligne de chemin de fer mais qui n'est autre que cette frontière…
On ne peut refaire le monde mais l'idée de mettre des frontières partout est peut-être la pire chose que l'humanité ait fabriqué. Vu des airs, cela paraît encore plus absurde…


photo p1630517photo p1630512


En quittant la ville, nous survolons la partie sud des Franklin Mountains.


photo p1630522


Puis on s'éloigne progressivement de la frontière, tracée en ligne droite dans le désert… Triste vision.


photo p1630527photo p1630526


Le paysage défilant sous nos ailes est une bonne définition de ce que peut être l'immensité…


photo p1630535photo p1630543


Parallèlement à la contemplation du paysage, je regarde quelques instants ce que l'IFE peut nous offrir.
On commence par la géovision.


photo 20190302_162406photo 20190302_162350


Quelques détails techniques. Nous sommes toujours bas, à 28000 pieds.


photo 20190302_162434


Du côté des films, de la musique et des jeux, l'offre est plutôt conséquente. Le menu du BOB y est également consultable.




Après ce bref aparté, recollons notre nez au hublot ! Le ciel se voile progressivement au fur et à mesure que nous progressons vers l'Ouest.


photo p1630541


Le relief devient de plus en plus accidenté.


photo p1630546photo p1630549


Et les premières neiges apparaissent sur les contreforts de l'Arizona.


photo p1630552


Nous sommes dans le Parc du Mt Graham, au nord-est de Tucson.


photo p1630564photo p1630565


A ce moment là, les PNC repassent pour un deuxième service, et je choisis cette fois-ci un jus de pomme, accompagné de l'éternel snack salé que je commence à bien connaître.


photo p1630566


On retrouve les paysages désertiques au nord de Phoenix.


photo p1630571photo p1630570


Nous abordons maintenant le Joshua Tree National Park, marquant notre entrée en Californie.


photo p1630580photo p1630581


Vallée desséchée…


photo p1630583photo p1630587


Que de rocs…


photo p1630590photo p1630593


Sous nos yeux, la vallée de Palm Springs.


photo p1630596photo p1630597

descente sur Los angeles



Puis rapidement, les nuages envahissent le paysage, sous l'arrivée de l'air humide provenant du Pacifique. C'est à ce point ci que nous initierons notre descente.


photo p1630600photo p1630601


Derniers préparatifs pour l'équipage.


photo p1630604


Lorsque l'on sort des nuages, je reconnais instantanément la banlieue de Los Angeles.


photo p1630608


De tout ce périple nord-américain, seule Los Angeles ne m'est pas inconnue vu que j'y ai fait étape à 2 reprises pour me rendre à Tahiti en 1999 et 2001.


photo p1630611


Il y a 18 ans que je m'y suis posé depuis la dernière fois et on peut dire que ça n'a pas grandement change

Voici ce que l'on voyait en 2001 :  (extrait du FR d'archive disponible ici)


photo tahiti2001010


Et là même chose en 2019 ! ;)


photo p1630613


En courte finale sous la pluie…


photo p1630618photo p1630622


On passe au-dessus du Proud Bird, un restaurant spécial pour avgeeks ! (une idée pour un prochain dîner FR ? ^^)


photo p1630624


Le secteur fret, avec du 757, 737 et du 747.


photo p1630627


Chblouf !


photo p1630630


Il est 16h32, ce n'est pas si mal que cela. Mais je sais que le retard sera difficilement rattrapable car le roulage est souvent long à LAX.


photo p1630640

le taxi-spotting



Durant le roulage, le spotting se révèle plutôt intéressant, avec ce DC-3 côtoyant un 777 Ethiopian.


photo p1630638photo p1630639


Traversée de piste.


photo p1630643


A321 et A319 American Airlines, le second étant revêtu de sa magnifique livrée rétro.


photo p1630645photo p1630647


Nous longeons les hangars de maintenance d'AA, avec ce beau 787 qui s'offre à nos yeux.


photo p1630648


Puis nous croisons cet A321T


photo p1630650


Au loin, un autre 757-200 Delta vient de se poser.


photo p1630652


Au hasard d'un zoom, je repère l'imposant cube constituant le Custom Hôtel qui m'accueillera pour la prochaine nuit.


photo p1630657photo p1630655


Nous y sommes presque ! Avec comme voisins immédiats un ERJ-170 Delta et un 737-800 Aeromexico.


photo p1630659


Nous arriverons au parking à droite de cet A321.


photo p1630664photo p1630666


Il est 16h47, soit 20min de retard. La longue journée est presque finie (il est quand même 20h47 heure québecoise et je suis debout depuis 4h15 du matin). Mais quelle journée !!! :)


visite du cockpit



Avant de quitter l'appareil, je demande aux gentilles hôtesses s'il est possible de visiter le cockpit ? Requête accordée !
Je suis chaleureusement accueilli par les 2 pilotes qui n'hésitent pas un instant à quitter leurs sièges et de me dire "Take picture !" sans que je ne demande quoique ce soit ! Je crois que je suis bien tombé !


photo p1630669


Pendant ce temps, le copi m'expliqueras quelques petites choses spécifiques au 757.


photo p1630670photo p1630671


Avant de prendre congé, je remercierai une nouvelle fois l'équipage pour leur gentillesse.


une longue sortie



En arrivant au niveau de la porte 36 à laquelle notre avion s'est positionné, je constate que ce dernier continuera ensuite vers Lihue, à Hawai. (J'aurai bien aimé rester à bord !)


photo p1630674-79087


Bon, maintenant, allons récupérer la valise ! En espérant qu'elle ait suivi le même long chemin que moi ^^


photo p1630675-27347photo p1630676-94962


Il va falloir descendre sous les taxiways.


photo p1630677photo p1630678


Puis j'arrive dans le hall de délivrance des bagages. La livraison de mon vol n'a pas encore commencé.


photo p1630679


Il faudra encore patienter 15min avant que les premiers bagages arrivent. Les minutes passent, plein de valises défilent, mais pas la mienne. 25min plus tard, il ne reste plus grand chose sur le tapis, et toujours pas la mienne. Puis au moment où l'écran indique que la livraison était terminée, je vois ma valise sortir, bonne dernière ! Pfiou je respire !

Il n'y a plus qu'à trouver la navette de l'hôtel.


photo p1630680


Lors de ma sortie du terminal, je me prends la bouffée de tiédeur humide en pleine tête. Pourtant, il ne fait pas plus de 20°C et il pleut, mais avec la fatigue et l'humidité, l'effet assommant est double.


photo p1630681


Après toute ce calme passé là-haut, il y a tellement de mouvements de passagers et de véhicules que j'ai l'impression de me réveiller dans une ruche.


photo p1630684


Ah ! Il semblerait que c'est là !


photo p1630685


Exact ! Il n'y a plus qu'à appeler l'hôtel pour faire venir la navette.


photo p1630687


La neige le matin, les palmiers le soir : tout le bonheur du voyage ainsi résumé !


photo p1630688

l'Hôtel report : custom hôtel



20min après avoir joint la réception, la navette arrive enfin.


photo p1630691


Étant seul à m'y rendre, j'aurai le droit à mon transport privé ^^


photo p1630693


Le trajet sera assez court : une dizaine de minutes pas plus, le temps de sortir et contourner l'aéroport.
Le conducteur sera très sympa et s'excuse que le légendaire soleil californien soit gorgé d'eau aujourd'hui !


photo 20190302_173940


Il est 17h45 lorsque je pourrai enfin me poser ! Au départ, j'avais prévu de faire un saut jusqu'à la mer, mais entre le retard de l'avion, la délivrance tardive du bagage, la tombée de la nuit et… la pluie, je me dis qu'il serait plus sage de rester au calme ici.


photo p1630694-44652


Direction le 9e étage.


photo p1630696


Bien qu'ayant depuis changé de propriétaire et de nom, le Custom Hôtel n'est pas un inconnu du monde de l'aviation puisqu'il fut longuement (et peut-être encore actuellement, mais je n'en sais pas d'avantage) aux personnels naviguants en escale. Cet Hôtel fut ainsi utilisé régulièrement par feu-AOM puis Airlib, ainsi que Corsair.


photo p1630697


Voici la chambre, donnant théoriquement une vue sur la mer, mais la météo ne me permettra pas de le confirmer. A l'opposé, les chambres donnent en plein sur les pistes de LAX.


photo p1630702photo p1630703


Bouteilles d'eau, café et thé offerts.


photo p1630701


La salle de bain est spacieuse et agréable.


photo p1630699


Après mon installation, je me rends au petit restaurant-bar aérien collé à l'hôtel, où théoriquement on peut y voir les avions décoller, mais le plafond gris est bien trop bas. Je ne ferai que les entendre.


photo 20190302_191854


Un bon petit repas au coin du feu… Voilà de quoi fêter dignement cette folle journée ô combien merveilleuse !


photo image1


La suite et fin de ce voyage sera dans le prochain opus !

Merci pour votre lecture :)

A bientôt !

Afficher la suite

Verdict

Delta Air Lines

9.1/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements10.0
Restauration7.5

Atlanta - ATL

8.5/10
Fluidité7.5
Accès7.5
Services9.0
Propreté10.0

Los Angeles - LAX

8.5/10
Fluidité6.0
Accès8.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

Un excellent vol avec Delta, et un équipage très sympa. On peut seulement reprocher la présence d'un BOB pour un vol aussi long. Malgré tout, ce dernier à un bon rapport qualité/prix.

Informations sur la ligne Atlanta (ATL) Los Angeles (LAX)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 9 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Atlanta (ATL) → Los Angeles (LAX).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Delta Air Lines avec 7.3/10.

La durée moyenne des vols est de 4 heures et 45 minutes.

  Plus d'informations

12 Commentaires

  • Comment 506275 by
    Kolia GOLD 691 Commentaires

    Ah l'hospitalité à l'américaine, on ne la changera pas ! J'ai toujours été très bien accueilli dans les cockpits aux US ! Quel plaisir ! Merci du partage !

  • Comment 506319 by
    wowote 1604 Commentaires

    Bonjour,

    Quel routing en une journée ! Et ces MD 80 qui n'arrêtent pas de te narguer...
    Vol bien sympa avec des PNT très accueillants !!
    Merci Cyrille et à bientôt :)

  • Comment 506333 by
    lysflyer SILVER 433 Commentaires

    Merci pour ce nouvel opus. Un 757 que je rêve de prendre moi aussi!

    Le terminal est bas de plafond, peu lumineux et ce n'est pas très agréable.

    Les aéroports américains ne sont pas réputés pour être des joyaux d'architecture.

    Encore un MD-88 qui me nargue !

    Décidément, DL n'est pas sympa avec toi!

    Comme d'habitude aux US, ce sera un embarquement par jetbridge aveugle.

    C'est vraiment dommage.

    Une prise située au milieu des sièges permet de recharger ses appareils électroniques.

    Voilà une caractéristique de la cabine fort appréciable.

    Du côté des privés !

    Pas que! Il y a un B738 de Miami Air International qui opère des charters notamment pour le compte de l'armée américaine. C'est d'ailleurs un appareil de ce type qui s'est bâché dans le fleuve St Johns à l'issue d'un vol entre Guantanamo et Jacksonville.

    28000 pieds, c'est quand même bas !

    Pas génial niveau optimisation de la consommation carburant.

    Je jetterai mon dévolu sur le sandwich à la dinde fumée, accompagné en formule menu par des chips et des cookies so french !

    C'est pas très "healthy" mais jolie surprise de voir cette marque française sur DL! L'offre a l'air assez qualitative.

    admirer le paysage, surtout quand le hublot est parfaitement propre sans rayures !

    Les hublots en bon état permettent d'admirer ces magnifiques paysages bien représentés par ces clichés ! Un superbe IFE naturel en somme!

    On ne peut refaire le monde mais l'idée de mettre des frontières partout est peut-être la pire chose que l'humanité ait fabriqué.

    C'est malheureusement une triste réalité que l'on ne peut cautionner en tant que flight reporter qui rêvons d'un monde e plus ouvert possible.

    les PNC repassent pour un deuxième service

    Pas de variété mais l'effort d'offrir une deuxième prestation est louable.

    On passe au-dessus du Proud Bird, un restaurant spécial pour avgeeks ! (une idée pour un prochain dîner FR ? ^^)

    N'est-ce pas le In&Out qui est la Mecque des spotters ? Excellente idée!!!!!

    le spotting se révèle plutôt intéressant, avec ce DC-3 côtoyant un 777 Ethiopian.

    Ce doit être quelque chose de voler à bord de ce musée volant au milieu du dense trafic autour de LAX. Ça me fait penser à cette vidéo : https://youtu.be/K4HAiieUQHU (pour les amateurs).

    Mais quelle journée !!! :)

    Clairement pas le chemin le plus court pour rentrer au pays mais un beau routing comme on les aime! Qu'est-ce ne faut pas faire pour assouvir son besoin d'observer la planète à 28000ft!

    Je crois que je suis bien tombé !

    Au toooop!

    je vois ma valise sortir, bonne dernière !

    Plus de peur que de mal mais j'aurais stressé également.

    J'ai hâte de lire le prochain et dernier épisode, je parie sur un retour en 787 ou 340 TN!

    À très vite!

    • Comment 506689 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1496 Commentaires

      Merci beaucoup ! :)

      Il y a un B738 de Miami Air International qui opère des charters

      Bien vu, je l'ai mal identifié !
      C'est malheureusement une triste réalité que l'on ne peut cautionner en tant que flight reporter qui rêvons d'un monde e plus ouvert possible.

      Vu des airs, la notion de frontière est absurde. De là haut, on voit bien que la seule délimitation est entre les gens "normaux" et les gens stupides (pour ne pas dire autre chose), et ça, ça ne dépend pas du passeport !
      N'est-ce pas le In&Out qui est la Mecque des spotters ?

      Possible, je ne me suis basé que sur maps pour repérer les lieux et savoir à qui appartenait ces vénérables machines volantes !
      Clairement pas le chemin le plus court pour rentrer au pays

      J'assume une emprunte carbone pas vraiment responsable, mais la passion l'a emporté une fois de plus ^^
      je parie sur un retour en 787 ou 340 TN!

      L'un des 2 assurément ! Bravo ;)
      A bientôt !

  • Comment 506355 by
    yadin 471 Commentaires

    Merci pour ce beau FR et ces superbes paysages. Cet avion est mon préféré !! Mais mon dernier vol dessus avec Delta (un Lihue-Los Angeles justement) avait été très inconfortable. Il est ici https://flight-report.com/fr/report/7381/Delta_Air_Lines_DL_1840_Lihue_LIH_Los_Angeles_LAX
    C'est mieux de voler de jour car de nuit, ce sont de vrais red eyed flights.

  • Comment 506356 by
    yadin 471 Commentaires

    Merci pour ce beau FR et ces superbes paysages. Cet avion est mon préféré !! Mais mon dernier vol dessus avec Delta (un Lihue-Los Angeles justement) avait été très inconfortable. Il y a un FR dessus d'ailleurs.
    C'est mieux de voler de jour car de nuit, ce sont de vrais red eyed flights.
    Le MD88 est devenu une antiquité ! Quel dommage que tu n'aies pas pu le prendre. Pour ma part j'avais volé dessus avec AOM et Delta. (un 767-300 avait été remplacé par un MD88 entre Las Vegas et Salt Lake City.

    • Comment 506800 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1496 Commentaires

      Merci beaucoup :)

      Le MD88 est devenu une antiquité ! Quel dommage que tu n'aies pas pu le prendre. Pour ma part j'avais volé dessus avec AOM et Delta

      Heureusement, le MD-80 n'est pas totalement inconnu pour moi, avec 2 vols en MD-81 SK (CDG-CPH), 1 vol en MD-87 SK (CPH-ARN) et 1 vol en MD-90-30 KF (CPH-CDG). Et heureusement, le remplaçant était un aussi intéressant 717 et pas un banal A320 ;)
      A bientôt !

  • Comment 506379 by
    Esteban TEAM GOLD 10152 Commentaires

    Merci pour le partage Cyrille !

    Félicitations pour ton premier vol en 757 et ce joli instant porte :)

    Deux précisions : la zone privée n'en est pas vraiment une, le 737 au premier plan appartient à Miami Air qui n'est pas une opératrice de vols privés :)
    Je crois aussi que la dérive rétro n'appartient pas à un 320, on dirait plutôt un 737 mais ça reste à confirmer.

    A bord du DL classique de bonne facture.

    A bientôt !

    • Comment 506801 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1496 Commentaires

      Merci Stephan :)

      Félicitations pour ton premier vol en 757 et ce joli instant porte :)

      Il ne me reste plus qu'à voler en 757-300 pour compléter la famille dans mon flight log ^^
      le 737 au premier plan appartient à Miami Air qui n'est pas une opératrice de vols privés

      Tu as de bons yeux ! Merci pour cette précision !
      Je crois aussi que la dérive rétro n'appartient pas à un 320, on dirait plutôt un 737 mais ça reste à confirmer.

      Je ne suis pas certain non plus, l'appareil était vraiment trop loin pour zoomer d'avantage.
      A bientôt !

  • Comment 506400 by
    Kilmarnock SILVER 4388 Commentaires

    Merci pour ce récit Cyrille!
    Content que tu ais pu chopper le 757 à temps! Tu t'es d'ailleurs rendu dans le pays où tu peux en trouver en nombre conséquent ^^
    Curieux de connaitre la raison de ce vol en basse altitude...
    Vu du ciel, c'est là qu'on s'aperçoit que les USA sont immenses!
    A bientôt!

    • Comment 506803 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1496 Commentaires

      Merci Benjamin ! :)

      Tu t'es d'ailleurs rendu dans le pays où tu peux en trouver en nombre conséquent ^^

      Avec Delta, on a l'embarras du choix, mon choix de compagnie pour traverser les US ne fut pas difficile à faire ^^
      Curieux de connaitre la raison de ce vol en basse altitude

      Malheureusement, je n'ai pas eu de précisions à ce sujet.
      Vu du ciel, c'est là qu'on s'aperçoit que les USA sont immenses!

      Absolument ! J'avais exprès choisi de faire la traversée multi-étapes vers l'ouest pour avoir le décalage horaire en ma faveur et en profiter ainsi davantage.
      A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.