Avis du vol Lufthansa CityLine Sibiu Munich en classe Economique

Compagnie Lufthansa CityLine
Vol LH1651
Classe Economique
Siege 4A
Temps de vol 01:10
Décollage 13 Jui 19, 11:50
Arrivée à 13 Jui 19, 12:30
CL   #77 sur 131 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 67 avis
Mendes
Par SILVER 284
Publié le 25 juin 2019

Bonjour à tous !


Continuons ce routing qui m'a conduit en Roumanie pour une petite semaine de randonnée en Transylvanie. Après être arrivé à Bucarest, il est temps de rentrer au pays depuis Sibiu, "petite" ville du centre roumain.


Un rappel du routing (pour l'anecdote, W6 désert également en direct SBZ à BSL mais seulement certains jours ce qui ne m'arrangeait pas au moment de la résa)


Routing


Aeroportul international SIBIU


Après une dizaine de minutes de route depuis le centre-ville de Sibiu, je rejoins le parking de l'aéroport international de Sibiu. 


En pénétrant sur le parking, on tombe nez à nez avec ce qui semble être l'ancien aéroport de Sibiu, me jetant un double l'espace de quelques secondes : c'est là qu'on embarque ???


photo img_1173

Heureusement, un peu plus loin on tombe sur le nouveau terminal, plus moderne et lumineux que l'ancien qui semble dédié aux "Jet Pax".


photo img_1166

Fun fact : cet aéroport accueille 9 vols internationaux par jour dont 7 à destination de l'Allemagne certains jours.


photo sbz

A l'extérieur du terminal, un café/bar avec terrasse permet de profiter de la vue sur le tarmac


photo img_1174

A l'intérieur, le hall d'enregistrement est grand et lumineux. Seuls 4 blocs d'enregistrement sont présents pour les différentes alliances et W6. Nous partagerons ce matin le terminal avec un vol A320 de W6 à destination de Nuremberg.


Par contre, je n'ai pas vu de FIDS dans le hall d'embarquement ce qui est surprenant. Après au vu de la taille du hangar, on ne risque pas trop de s'y perdre.


photo img_1170-83766

Pas grand chose à dire sur l'enregistrement des bagages : le personnel au sol était très réactif et avec le sourire.


Avant de passer airside, je décide de faire un tour du propriétaire. Ce sera extrêmement rapide étant donné qu'à part le café et une boutique souvenir, il n'y a rien à faire de ce côté-là.


photo img_1175

Un poste d'immigration entreposé là pour faire joli


photo img_1172

Comme il n'y a pas grand chose à faire de ce côté, je décide de passer la PIF/PAF. Là pareil, ce sera extrêmement rapide : seules 2-3 personnes seront devant moi.


Me voilà airside ! Il n'y a ici que 4 portes d'embarquement donnant directement sur le tarmac où quelques avions de tourisme sont stationnés.


photo img_1182photo img_1178

La salle d'attente principale est déjà bien occupée mais des sièges restent libres un peu partout devant les autres portes d'embarquement. Il faut dire qu'avec un A320 qui semble complet, ça peut vite remplir l'espace


photo img_1181-15785

Je m'installe à l'écart près de la porte 1 pour commencer la rédaction de mes FRs. Instant Une du jour !
A noter que le WiFi est gratuit, sans inscription et relativement rapide. 


photo img_1186

Quelques panneaux historiques sont affichés dans le terminal pour relater l'histoire de la Roumanie et au loin une sorte de bibliothèque en libre-service attire mon attention. C'est une très bonne idée je trouve.


photo img_1179photo img_1180

Dehors, la voiture mégaphone s'active pour chasser les oiseaux : ça sent le vol en approche !


photo img_1177

Effectivement, quelques minutes plus tard, c'est notre oiseau du jour qui viendra se poser sous le soleil.



A tout de suite !


photo img_1191

L'A320 de WizzAir arrivera dans la foulée du notre.
A l'intérieur, la salle d'attente a fait le plein et ça parle joyeusement bavarois…


photo img_1193-95081

Pendant ce temps, notre CRJ est en cours de vidage.


photo img_1199

Côté spotting, un Cessna 680 arrive également juste derrière avec son lot de pax d'affaires attendant gentillement sur le tarmac qu'un bus vienne les chercher.


photo img_1202photo img_1210

Instant vintage avec cette Follow Me Car d'une autre époque qui vous crache un panache de fumée noire à chaque accélération.


photo img_1208photo img_1209

Et ensuite, c'est un Alenia C27J Spartan, avion de transport militaire de l'Armée de l'Air Roumaine qui va prendre son envol dans un vacarme hélicoïdal impressionnant.



Après ce spotting relativement varié, il est grand temps d'aller faire un tour sur le tarmac !


Le timing sera magnifique : avec 10 vols par jours, ils ont trouvé le moyen de nous faire embarquer pile en même temps que l'A320 et dans 2 portes voisines, occasionnant un joyeux bordel comme on dit pour circuler.
Une fois dans la file, la rigueur et la disciple allemande fera son effet ! Finalement tout se passera sans chahut. 


photo img_1212-96475

"Pas de billet ! " (instant pour les plus cinéphiles de Mr Jones)


photo img_1213-31464

Et c'est parti pour un accès piéton à notre avion.


photo img_1215

Pour ceux avec une valise cabine, c'est direction la soute ! Pour la valise bien sûr…


photo img_1217

L'instant porte !


photo img_1219

L'avion : CRJ-900


Informations sur l'avion
- Immatriculation : D-ACNR   
- Type : Bombardier CRJ-900LR 
- Mise en service : février 2011 (8,5 ans)

Informations sur le vol
- Code : LH1651 
- Durée de vol officielle : 1h40 
- Durée de vol effective : 1h38 
- Distance : 527nm / 976km
- Altitude de croisière : 34.000ft
- Piste de Départ / Arrivée : 27 / 08R


L'embarquement sera très rapide pour moi étant positionné en 4A et ayant embarqué dans les derniers. L'accueil en porte par le PNC sera souriant en enjoué. 


photo img_1221

Vue sur la plafonnier et le rideau séparant les 2 premières rangées destinées aux pax J. Il n'y en aura pas durant ce vol.


photo img_1223

Le pitch est plus que correct pour un avion de cette taille et surtout par rapport aux Airbus ou Boeing


photo img_1224

Passage ensuite en revue des traditionnelles consignes de sécurité



Une fois le dernier retardataire arrivé, nous pouvons débuter le roulage. Il n'y aura pas de pushback pour ce vol !


Pendant que nous repassons devant le terminal principal, le PNC effectue les démonstrations de sécurité en gloussant à chaque fois que leur collègue écorchera un mot anglais.


photo img_1225-95004

Nous passons devant le WizzAir où l'embarquement semble être terminé


photo img_1226photo img_1227

Direction maintenant la piste 27 que nous remontons, puis demi-tour en bout de piste… 


photo lrsbphoto img_1228

… et c'est parti pour la Bavière !


photo img_1229

Malheureusement je serai face au soleil durant la montée, occasionnant tout un tas de reflets sur les magnifiques paysages roumains



Le service débute ensuite avec le traditionnel choix "poulet ou fromage". Histoire de varier avec le vol aller, j'opterai pour le fromage ce coup-ci.


photo img_1240

Un peu plus loin, un second trolley dédié aux boissons arrive. Le PNC fait l'effort de parler français avec les pax, bon point ! Fidèle à mes habitudes, ce sera la langue de Goethe pour moi ce qui me vaudra un grand sourire.


Il y a toujours la possibilité d'avoir 2 boissons en même temps. Dans le cas où l'on en choisit qu'une seule, le PNC nous demande si l'on souhaite quelque chose avec.


Pour moi ce sera vin blanc et coca pour commencer


photo img_1241

Allez, santé les FRistes !


photo img_1242

En même temps que le débarrassage, le trolley boisson propose un second service de boissons. Je resterai raisonnable et continue à l'eau gazeuse et café.


photo img_1243

Le CDB nous annonce le début de la descente sur Munich, s'excuse du retard au départ occasionné par des perturbations climatiques en Angleterre d'où est parti l'avion le matin.
Nous ne pourrons pas rattraper le retard à cause d'une déviation plus au Sud pour éviter l'espace aérien hongrois qui était saturé ce jour-là. Il indique une arrivée à MUC avec une vingtaine de minutes de retard. 


Dehors, nous survolons les Alpes Autrichiennes



On se rapproche : le Waginger See


photo img_1252

Puis de Munich, pile au-dessus du Speichersee


photo img_1254

L'Allianz Arena pour les footix


photo img_1256photo img_1255

Et de nouveau un peu de campagne et de verdure avec notamment Achering juste avant le seuil de piste



De nouveau du béton avec les hangars LH Technik. Pour les plus observateurs, vous pourrez vous une queue de mérou sortir du hangar


photo img_1264photo img_1265

Et touchedown devant le temple du cargo


photo img_1268

Le roulage sera ensuite tranquille jusqu'au terminal relativement calme en ce début d'après-midi



Nous stationnerons au loin comme toujours. Les valises cabine sont déjà prêtes à être récupérées


photo img_1281-67046

Dernier coup d’œil avant de rejoindre le pax bus. 
On notera au passage la position accroupie pour pouvoir accéder à la trappe à bagage sous le réacteur.


photo img_1282

S'en suivra un long trajet en bus (avion en bleu et bus en rouge) pour rejoindre le terminal. La suite au prochain et dernier épisode !


photo ed_ad_2_eddm_2-5_en_2013-12-12
Afficher la suite

Verdict

Lufthansa CityLine

7.9/10
Cabine9.0
Equipage9.0
Divertissements5.0
Restauration8.5

Sibiu - SBZ

9.0/10
Fluidité9.5
Accès9.0
Services8.0
Propreté9.5

Munich - MUC

9.2/10
Fluidité9.0
Accès9.5
Services9.5
Propreté9.0

Conclusion

Un très bon vol avec un équipage souriant et proactif. J'ai apprécié le second passage pour les boissons. Le pitch est toujours très appréciable sur un CRJ900 par rapport aux A320 ou 737.

SBZ : petit mais efficace. Un peu dommage qu'il y ait eu l'A320 de W6 en même temps que nous, apportant foule de vacanciers assez bruyants mais malgré tout, le passage au PIF/PAF était des plus rapides. Bonus pour le spotting avec les grandes baies vitrées face à la piste.

MUC : assez peu fréquenté en ce début d'après-midi. RAS pour le reste, un très bon aéroport dans son ensemble.

Sur le même sujet

6 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.