Avis du vol Air Caledonie Ile Des Pins Airport Nouméa en classe Economique

Compagnie Air Caledonie
Vol TY414
Classe Economique
Siege 2A
Avion ATR 72-600
Temps de vol 00:30
Décollage 16 Aoû 19, 16:30
Arrivée à 16 Aoû 19, 17:00
TY 14 avis
scorph
Par GOLD 827
Publié le 16 septembre 2019

Second vol "intérieur" de cette série avec notre retour depuis l’île des pins en direction de Nouméa après trois sublimes journées passés sur cette île paradisiaque.


Introduction


Présentation générale du routing:
Pour rejoindre la nouvelle Calédonie depuis Toulouse il n'y a pas 36 solutions, les plus courantes sont AF/KLM jusqu'au Japon puis Air Calin pour la suite du trajet jusqu'en Nouvelle Calédonie… cette solution reste toutefois très onéreuse avec des prix d'environ 2200€ à cette période de l'année. Un autre routing existe mixe de BA et QF à environ 2000€ avec un TLS-LHR-DXB-SYD-NOU avec l'A380 de Qantas mais une durée de trajet stratosphérique.
En billet séparé les prix ne sont guère plus réjouissant avec uniquement Aeroflot qui proposé un tarif correct pour rejoindre le Japon mais au départ de Paris.
Mi-décembre une offre retiendra mon attention avec TK qui propose des billets pour NRT au départ de TLS pour 650€ A/R en plein mois d'août c'est plus que correct. Les dates collent parfaitement avec les vols NRT-NOU les moins cher (pris sur Expedia.jp) pour 780€ on prendra le risque d'une correspondance ratée mais avec une marge de plus de 18h dans les 2 cas de quoi faire une nuit à l'hôtel à l'aller et une visite éclair de Tokyo au retour le tout pour 1450€ par personne hôtel compris à NRT.
Viendrons se greffer 4 vols inter-îles pour visiter une des îles loyautés et l'Île des Pins là pas de surprise ce sera avec Air Calédonie avec des tarifs salés au vue de la distance parcourue pratiquement 1€ le nm … gloups.


Routing


Pour rejoindre l'île des Pins deux solutions existent au départ de Nouméa, le bateau Betico 2 relie l'île 3/4 fois par semaine en un peu moins de 3 heures. L'autre solution est l'avion au départ de l'aérodrome de Magenta avec la compagnie Air Calédonie.
Bien entendu c'est cette dernière solution que nous choisirons pour la bonne et simple raison que les jours de passage ne nous convenez pas, de plus la différence tarifaire entre les 2 solutions n'est pas frappante… Les 2 sont extrêmement chers ! Pour 2 personnes A/R nous débourserons 300€ pour une distance de 66 nm le monopole à un prix ! 


Une nouvelle fois cette liaison n'est pas une nouveauté sur notre site favori, toutefois comme pour le vol aller on trouve 2 reports datant de fin 2015 de la part de Chevelan et LTQLGW époque ou Air Calédonie exploitée encore ses ATR72-500 "d'ancienne génération". Cette ligne sera donc une exclue à bord de la dernière génération d'ATR.


Retour a l'aérodrome de Moue


Après un superbe séjour de 3 jours sur la magnifique île des pins il est temps pour nous de rentrer sur grande terre. Afin de rejoindre l'aérodrome, la navette de notre hôtel nous dépose 50 minutes avant le départ du vol devant le bâtiment joliment arborée qui sert d'aérogare.


photo p1

Dès l'entrée, on débouche sur la zone d'enregistrement & de dépose bagages, il s'agit d'un comptoir ou les manutentionnaires chargent au guichet des chariots bagages pour le prochain vol.


photo p2-67392

Dans le hall principal qui relie les portes de départ et d'arrivée, Il contient une salle d'attente ainsi que l'unique commerce du lieu qui sert à la fois de cafétéria et de boutique de souvenir. On trouve aussi coté arrivé un guichet d'information touristique ainsi que les comptoirs de certains hôtels (tous vides).


photo p3-51959photo p4-83002

Dans le terminal on peut voir des affiches sur l'histoire du terrain. Les photos datant des années 50 à 70 sont une véritable remontée dans le temps avec des clichés où l'on trouve des De Havilland "Dragon Rapide", De Havilland "Héron" ou les premiers Twin Otter tous opérés par Air Calédonie. Autre source de divertissement bien plus moderne, le wifi est disponible facilement avec un débit plutôt correct.


photo p5

De l'autre coté du batiment, coté piste il n'y a pour le moment pas grand chose à vous montrer si ce n'est cet hélicoptère de tourisme Robinson R44 jaune canari.


photo p6photo p7

Je n'ais toutefois pas bien longtemps à attendre avant de voir notre appareil du jour pointer le bout de son radome, dommage le cadrage de la seconde photo était approximatif…


photo p8photo p9

L'appareil ne tarde pas à revenir vers nous pour se stationner devant l'aérogare.


photo p10

Notre appareil du soir est F-OZLI, un Atr 72-600 livré neuf à la compagnie Calédonienne en décembre 2016.


photo p11photo p12photo p13

A peine l'appareil posé que l'embarquement est appelé avec un strict respect des priorités pour les familles avec enfants, et le PIF me dirait vous et bien il n'y en a tout simplement pas ! Malheureusement cet atmosphère d'aviation de brousse ne va pas tarder de céder aux sirènes de la paranoïa réglementaire collective et un PIF sera prochainement installé.


photo p14

Un contrôle des billets/passeports est effectués avant d'accéder à l'unique petite salle d'embarquement, une sorte de pré-embarquement à l'Easyjet. Mais là il y a des sièges.


photo p15-32923

La vue, elle, est sympathique.


photo p17

Petit détail sur la livrée qui diffère sur chacun des appareils de la compagnie, ici ce sont les cases typiques de l’île de Lifou.


photo p18

Au fait j'oubliais, voici les documents de voyages, on regrettera se billet sous forme de ticket de caisse plutôt cheap.


photo p16

Les passagers du vol précédent sont sortis, nos bagages en cours de chargement dans les étroites soutes de l'ATR, c'est donc au tour des passagers de rejoindre l'appareil. Comme dirais un certain Emmanuel, "En marche !".
 J'adore ces embarquements à pied surtout quand la météo est clémente comme c'est la cas aujourd'hui.


photo p19photo p20

La dérive, face A et face B


photo p21photo p22

A bord de l'ATR-600 Aircal


Montée par la porte arrière gauche qui est aussi la porte principale sur ce genre de tondeuses, l’accueil à bord est souriant de la part de notre chef de cabine, une collègue beaucoup plus jeune officiera à l'avant, elle aussi sera agréable et très pro.


photo p23-32571

Petite photo en mode ventilo verticale ou horizontale !


photo p24

A bord de l'appareil on retrouve la cabine Armonia proposée par le constructeur franco-italien, celle-ci est moderne et plutôt classe avec ces couleurs gris anthracite. Certain y trouverons un manque d'originalité mais personnellement j'aime beaucoup.


photo p25photo p26photo p27

On fond de la cabine, les panneaux d'habillages sont ornés par les desseins traditionnels que l'on retrouve sur la carlingue des appareils d'Air Calédonie.


photo p28

Nous occupons à nouveau le rang 2 que madame à réussi à nous dégoter durant l'embarquement comme vous devez le savoir c'est free seating sur les vols Air Calédonie. Le pas lui est plutôt bon.


photo p29

Instant porte pour notre amis Esteban.


photo p30

Au dessus de nos têtes on trouve un overhead panel de dernière génération.


photo p31

Pour une fois je laisse le hublot à madame c'est donc elle qui vous proposera les photos. Merci à elle et tous les compagnes et compagnons des flight-reporteurs toujours prompte à nous laisser les hublots ^^.


photo p35

Les annonces de fin d'embarquement sont diffusés, les consignes présentés en français et anglais. Puis c'est au tour du CDB de prendre la parole, temps de vol de 15 minutes ce soir. Les moteurs ne tardent pas à être lancés, nous commencerons notre roulage après que le véhicule des secours ait quitté la piste.


photo p36

Nous remontons la piste pour un départ en piste 10, cap au sud-est avec un aperçu globale des installations aéroportuaires de Moué.


photo p37photo p38

Au loin les pins corollaires symbole de l’île nous font leur adieux.


photo p39

Les moteurs sont poussés à pleine puissance et nous ne tardons pas à nous élancer sur la piste.


photo p40

Nous grimpons rapidement au dessus des forets de pains dans un fameux bruits de moteurs.


photo p41photo p42

On peux distinguer la superbe baie d'Oro au loin, direction le bonus si vous voulez voir cela de plus prêt.


photo p43photo p44

Puis nous virons sur la droite, alors que notre moteur vrombit toujours pour nous faire grimper à notre altitude de croisière pourtant pas bien élevée.


photo p45

Nous longeons la cote Sud-est de l’île des pins et ici l'ile Kotomo qui borde la baie d'Upi.


photo p46

Un peu plus loin, on peux voir l’îlot Brosse, sous nos ailes la "ville" principale de Vao. Petit détail intéressant il s'agit de la commune la plus éloignée de la métropole.


photo p47

Quelques minutes plus tard ce sont les 2 petits îlots Aventure et Duroc


photo p48

Puis l'on retrouve Kuto, port de l’île où nous avons passé nos 2 premiers jours sur l’île dans les magnifiques baies de Kuto et Kanuméra et leurs magnifiques plages que vous pouvez retrouvez dans le bonus du report précédent.



Le scénique flight se poursuit alors que nous quittons définitivement les rivages de l’île la plus proche du paradis, En signe d'adieux l’îlot du Ana planté sur le récif qui marque le Grand Lagon Sud classé au patrimoine mondiale de l'UNESCO.


photo p53photo p54

Certain petits îlots donnent vraiment l'impression d'être seul au monde…


photo p55

Nous avons rejoint notre altitude de croisière les moteurs P&W 127M sont par conséquent bien plus silencieux.


photo p56

Je profite de quelques secondes de calme dans le défilé des récifs coralliens pour vous présenter la littérature de bord, on trouve dans la pochette du siège de devant le magazine de bord de la compagnie ainsi que la réglementaire safety card.


photo p32photo p33

Dans le magazine, on peut voir quelques pages corporates concernant le réseau ainsi que la présentation de la flotte de la compagnie avec ses 4 ATR72-600


photo p34photo p104

Les fonds marins sont toujours aussi transparents…


photo p57

J'adore les turboprop, voir cette hélice en mouvement rappel l'aviation des pionniers loin des réacteurs qui motorisent les jets d'aujourd'hui…


photo p58

Pour avoir une idée de la route suivie par notre vol du jour.


photo p105

Les couleurs sont splendides, un véritable plaisir de voir la terre et la mer calédonienne vu du ciel.


photo p59photo p60photo p61

Je pourrais rester des heures à contempler ce paysage, malheureusement notre descente vers Nouméa et déjà bien amorcée alors que nous croisons l’île Charron située au Sud du Mont-Dore.


photo p62

Puis quelques instant plus tard ce sont la baie Sainte Marie et la baie de Magenta qui défilent alors que le soleil descends à l'horizon nous mettons à présent cap au Nord afin de rejoindre l'axe d'approche de la piste 17. 


photo p63photo p64

Nous survolons le quartier de Normandie avec une jolie vue sur Nouméa. 


photo p65

L'approche est assez impressionnante avec ce virage à 180° avec un peu de relief autour, nous sommes à présent au dessus du quartier du 7ème Km. 


photo p66photo p67photo p68

Au loin on peut reconnaitre la forme caractéristique du Mont-Dore.


photo p69photo p70

Les habitations du 6ème Km doivent avoir un bel aperçu des appareils à l'approche.


photo p71

Notre ombre se rapproche alors que nous approchons du terrain de Magenta en suivant le relief vallonné situé dans l'axe de piste.


photo p72photo p73

On passe au dessus du terrain de foot qui marque l'entrée de la mangrove et de la zone de Tina.


photo p74

TIna où l'on trouve le très réussit centre culturel Tjibaou et son architecture caractéristique.


photo p75

Arrondi et posé assez doux, bien joué de la part de notre équipage car on peut voir la manche à air en plein travers signe que nous avions près de 20kt de cross wind.


photo p76photo p77

Retour a Magenta


On peut voir les hangars d'Air Loyauté mais aussi de l'Aéro-club Calédonien


photo p78

Nous sortons de la piste par la dernière bretelle.


photo p79photo p80

Pour rejoindre le terminal situé à quelques dizaines de mètres de là.


photo p81

Nous ne sommes pas les seuls ce soir un autre appareil vient d'arriver depuis Ouvéa.


photo p82

Afin de nous parquer prêt à repartir il nous faudra faire demi-tour, pas de push back à Magenta


photo p83photo p84

Comme je disais il y a un peu de relief aux alentours du terrain ce qui pimente quelque peu les approches, pendant que j'admire les montagnes situées au Nord de Nouméa, l'équipage éteint lui le ventilateur.


photo p85

Rapidement les passagers quittent l'appareil, c'est assez une opération assez rapide même quand on est assis à l'avant de la cabine.


photo p86photo p87

Fuselage shoot en quittant notre destrier du jour par la porte arrière.


photo p88

Décidément je trouve cette dérive et ses couleurs sublimes.


photo p89

A quelques encablure de notre point de stationnement on peut voir ce Bell 214 de McDermott Aviation une entreprise australienne de travaux aérien & lutte anti incendie.


photo p90

Pour nous c'est direction le cheminement arrivé du terminal en passant devant la tour


photo p91photo p94

On peut toujours garder un œil sur le trafic locale et faire nos adieux à notre appareil du jour et de voir l'appareil qui assurera notre prochain vol.


photo p92photo p93photo p99

Je rejoins après quelques dizaines de mètres à pied sur le tarmac la salle de livraison bagages. Comble du luxe équipée d'un tapis. Notre valise arrivera dans les 5 minutes plutôt efficace !


photo p95-22040

Le trajet entre la salle de livraison bagage et la sortie est très rapide à peine quelques mètres 


photo p96-79788

Nous sortons de l'aérogare, c'est un peu le bazar sur le dépose minute. Beaucoup de passagers arrivant et beaucoup d'accompagnant venus les chercher dans un espace assez réduit ce qui empêche les passagers de quitter facilement l'aéroport.


photo p97-19193photo p98-30849

Les parkings sont toujours aussi blindés avec de nombreuses voitures garés sur les bas cotés/trottoirs…


photo p100

Notre voiture, est garée bien plus loin et il nous faut suivre la route qui longe la piste pour la rejoindre, un paysage aéroportuaire vraiment sympa avec ces montagnes au soleil couchant.


photo p101photo p102

C'est ici que je vous laisse, nous en sommes à la moitié du routing de nos vacances. Vous trouverez un petit bonus sur l’île des pins juste en dessous de quoi vous faire patienter jusqu'au prochain report… 

Bon vols à tous ! 


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air Caledonie

6.9/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements9.0
Restauration2.5

Ile Des Pins Airport - ILP

7.6/10
Fluidité9.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté7.5

Nouméa - GEA

6.8/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services6.0
Propreté7.0

Conclusion

Vol retour depuis l’île des pins toujours avec Air Calédonie, sans surprise le produit ne change pas... Nous aurons tout de même de la chance avec la météo clémente qui nous offrira une vue époustouflante sur le lagon et l'approche. Somme toute un bon vol où tout aura été parfait sauf le tarif ^^.

Air Calédonie:
Confort: L'appareil et sa cabine sont parfait pour se type de liaison inter-îles. Pour 15 minutes de vol le confort est bien plus que suffisant.
Equipage: Équipage cabine mixte qui portaient un grand soin à la sécurité tout en gardant le sourire, dure de leur demander plus sur un vol aussi court...
Divertissement: Hublot + magazine de bord pas besoin de plus pour ce vol de moins de 20 minutes surtout que le spectacle offert dehors est de qualité.
Catering: Comme pour le vol aller rien, vue la durée du vol il est dur de proposer quelque chose en l'air toutefois une petite bouteille d'eau ou un café en salle d'embarquement serait apprécié vu les prix pratiqués.

Ile des Pins (Moue)
Fluidité: Petit bâtiment originale et arborée bien adapté au trafic régional, on est entre soit enregistrement rapide pas de PIF ni de PAF.
Accès: Assez proche de tout en distance vu la taille de l’île toutefois sans transport en commun et loueurs de voiture il est obligatoire de passer pas les hôtels
Service: Pas grand chose, une buvette/boutique de souvenirs. Wifi ok
Propreté: Rien à redire

Nouméa Magenta:
Fluidité: Plutôt bonne pour les bagages cabines, les cheminement dans l'aérogare sont express au vue de sa taille réduite.
Accès: Situé dans un quartier très proche du centre ville il est très facilement accessible en voiture surtout que le parking y est gratuit, enfin si vous arrivez à trouver une place, impossible durant cette semaine de vacances scolaires ou même le parking secondaire accessible en navette sera bondé. On regrettera l'absence d'une solution transport en commun lourde.
Service: Quelques service à l'arrivée mais assez light comparé au nombre de passagers, wifi inopérant sur mon téléphone.
Propreté: Assez moyen + bâtiment plutôt ancien

Informations sur la ligne Ile Des Pins Airport (ILP) Nouméa (GEA)

6 Commentaires

  • Comment 522540 by
    Esteban TEAM GOLD 11876 Commentaires

    Merci Hugo pour le partage !

    2.5 en catering pour ne rien avoir je trouve ça bien payé ! Tu le dis à juste titre, un verre d'eau ou un café en salle d'embarquement mais juste rien pour moi c'est juste 0 :)

    Le bonus est superbe !! Merci beaucoup :)

    A bientôt !

  • Comment 522579 by
    AirBretzel TEAM GOLD 6854 Commentaires

    Merci Hugo pour ce FR.

    cet atmosphère d'aviation de brousse

    tellement agréable
    Le scénique flight => le vol est bien trop court dans ces conditions.
    Le prix reste le point noir et l’absence au minima d’une capsule d’eau.
    Bonus qui donne envie.
    A bientôt

  • Comment 522625 by
    fiftytwo GOLD 918 Commentaires

    bonjour

    merci pour le FR et le bonus

  • Comment 522787 by
    AirOne SILVER 2103 Commentaires

    Merci pour ce FR et surtout son bonus. Adepte du spotting, on peut dire que celui-ci est limité mais on profite bien ce bel ATR de dernière génération. La livrée est vraiment très belle, par contre je regrette cette cabine sombre qui est élégante mais du tout raccord avec la livrée je trouve. Le prix est vraiment ... dur à avaler pour la durée du vol. Enfin un beau voyage ça n'a pas de prix heureusement ^^

    À bientôt!

  • Comment 523118 by
    Lhdbzh GOLD 1073 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR,
    L’aérogare de GEA est vieillissante mais celle de ILP est magnifique, comme je les aime. Simple, avec une architecture typique de cette île magnifique.
    La cabine est classe mais manque un peu de couleur pour l’égayer un peu.
    L'ATR est génial pour ces petits vols, c'est bruyant, ça bouge, c'est top !
    Survol magnifique de ces îlots avec des dégradés de bleu et de vert, de la grande terre avec sa terre rouge, on reste scotché au hublot tellement c'est beau.
    Très beau bonus qui fait rêver.
    A bientôt !

  • Comment 523984 by
    Chevelan GOLD 13657 Commentaires

    Salut Hugo

    Comme Esteban j'aurai mis une bulle pour la note catering...
    Reste le survol au dessus de la mer turquoise, sublime !

    Merci pour le partage, à bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.