Avis du vol Singapore Airlines Singapore Tokyo en classe Premiere

Compagnie Singapore Airlines
Vol SQ12
Classe Premiere
Siege 1A
Temps de vol 07:05
Décollage 08 Sep 19, 09:25
Arrivée à 08 Sep 19, 17:30
SQ   #2 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 574 avis
jm²
Par GOLD 996
Publié le 26 septembre 2019

Le précédent vol s'est posé à 07:30 et je redécolle à 09:25. Le vol SQ12 est annoncé on-time, donc je n'aurai qu'un temps de transit assez limité à Singapour Changi. 
 



DEbarquement



Voilà, je quitte mon mérou, un dernier au revoir et c'est parti.  C'est marrant mais j'ai l'impression qu'il y a un collectionneur d'A380 dans le coin. Je me trompes ? 


photo sin-nrt-002


Comme je l'indique dans mon précédent FR, le buggy m'a un peu oublié, donc c'est pedibus jambus que je dois rejoindre le salon. Dans la série pad'bol, aujourd'hui il y a du kilomètre à faire. Les habitués de Changi le savent, les couloirs savent être longs. Enfin, après une bonne marche de 15 minutes, me voici arrivé au pied des escaliers mécaniques du Paradis, juste à coté du buggy !


photo sin-nrt-003-83022


Note à moi même : demander le buggy à l'accueil. 


photo sin-nrt-004-11786

LE salon (silverkris lounge)



Travelling sur les argentées 


photo sin-nrt-005


Et je file vers un accueil passablement encombré. En effet, le SK Lounge est Business + First + The Private Room 


photo sin-nrt-006-35973


Présentation de la carte d'embarquement. Re-Ouiiiiiin …. pas de liséré rouge pour cette carte émise à LHR. La mention "You're invited  to the private room SKL" devrait suffire 


photo sin-nrt-000


mais je ne vais pas bouder mon plaisir de donner l'invitation elle même 


photo sin-nrt-001aaphoto sin-nrt-001b


Elliot me précède à un pas soutenu, passage devant le restaurant Business (on en reparlera au retour du Japon … là, pas le temps de trainer)


photo sin-nrt-007-16311


Direction le salon First. La dame ne veut vraiment pas être prise en photo mais si je me laisse distancer par Ben Johnson je suis foutu. Virage à gauche à fond de seconde, compte-tours dans le rouge, la semelle des Mephisto crisse sur la travertin, léger survirage dû a mon postérieur trop développé. 


photo sin-nrt-008-36563


Pas le temps de shooter le salon First et le restaurant, c'est déjà l'entrée de The Private Room. J'adore la cascade d'orchidées. 


photo sin-nrt-009


Et me voici lâché dans TPR. 


photo sin-nrt-010-46776


Au risque de vous faire hurler, j'adore le fait que rien n'ai changé depuis 2012. Ça a un coté rassurant, une forme de perpétuation du bon gout. Le temps de poser mes affaires, de commander un Perrier, de jeter un oeil sur le quick breakfast menu


photo sin-nrt-015


Et je file dare-dare vers le fond pour voir l'offre de journaux, 


photo sin-nrt-013


Faire un passage rapide aux toilettes (pas le temps pour une douche si je veux croquer quelque chose). Toujours nickel propre. 


photo sin-nrt-012photo sin-nrt-011


Et surtout demander à l’hôtesse un buggy. Elle me confirme que le chauffeur passera me prendre à 08:50 … à voir la carte d'embarquement, on va casser sur la ligne, mais bon, je lui fait confiance, c'est son métier. 

 Petit coup d’œil de l'autre extrémité du salon 


photo sin-nrt-014-82336


Peu de monde et pas de malotru gueulard comme pour ce pauvre IndianOcean.  Bon, allez je file croquer un petit morceau histoire de dire que je fais partager tout ça au Fristes. Il est tôt et poutant il y a finalement 'beaucoup' de monde au restaurant.


photo sin-nrt-016-58323photo sin-nrt-017-42231


Petit coup d’œil sur le menu des réjouissances


photo sin-nrt-018photo sin-nrt-019


Et pour ceux qui aiment le thé, l'offre TWG. J'adore lire les descriptions (exemple Sakura ! Sakura ! Tea …. en japonais Sakura veut dire cerisier)


photo sin-nrt-020photo sin-nrt-021


J'opte pour les dim sums, légers tout en restant sur le Perrier. 


photo sin-nrt-022


Il y a aussi une offre en libre service, mais bien moins sympa qu'au First ou au Business Lounge.  


photo sin-nrt-023photo sin-nrt-024


D'un autre côté, vu le peu de pax admis à TPR, je comprends que plus serait gâché.

Comme Singapore Airlines le rappelle sur son site : À compter du 1er janvier 2018, l'aéroport de Changi mettra fin aux derniers appels pour les vols au départ et les appels nominatifs des clients dans la zone de transit. Nous rappelons aux clients de consulter les écrans d'information sur les vols de l'aéroport pour les mises à jour sur la porte d'embarquement et l'heure d'embarquement pour votre vol. 

08:48 … il est temps de filer pour rejoindre mon chauffeur qui - comme prévu - m'attend juste à l'entrée de TPR. Il prend mes bagages et nous filons vers l'escalier mécanique. 


photo sin-nrt-025-88093


Je me félicite d'avoir demandé un buggy, l'embarquement est en B10 


photo changi


Les temps indiqués sont pour une personne très jeune qui marche à un pas très soutenu. Voire en petites foulées rasantes. Le buggy  mettra - montre en main - 4 minutes 30 secondes pour rejoindre la porte sans écraser personne. 


photo sin-nrt-026-48444photo sin-nrt-027-23470


Ces quelques photos sont là pour appuyer mon propos 


photo sin-nrt-028-56408


Tiens, on est pris en filature … et en plus il gagne du terrain le bougre. Il faut dire que mon chauffeur n'est pas un nerveux de la pédale. Il faudrait que je le prenne en formation privée sur sur un golf de l’île Maurice (mon fil s'en souvient encore, on a battu un record pour un 18 trous).


photo sin-nrt-029-76981

EMBARQUEMENT



Arrivé près du fier destrier après un passage au PIF qui se fait en porte d'embarquement. 

Livré le 30/09/2019, le 9V-SNB  est un 777-300ER qui a à peine 4 ans 


photo sin-nrt-030

Confirmé par Flight Radar


photo sin-nrt_extra-001a


Embarquement express après le passage du PIF, priorité oblige. Dommage que le jet bridge soit aveugle.


photo sin-nrt-031


Gros plan sur la PS4. Je peux jouer moi aussi ? Naaaaaaaan ! 


photo sin-nrt-032

A bord


Direction le 1A. J'adore le liseré bleu.

Juste derrière la (petite) Business. Quand je dis que le siège est large, il est très large. 89 cm. Même moi j'ai de la place …


photo sin-nrt-095


Ce soir nous serons 3 pax (j'ai demandé au chef de cabine en arrivant). J'adore le côté très intime, limite cocooning, de cette cabine First sur une seule rangée en 1-2-1. Notez au passage que le siège occulte 2 des 4 hublots.


photo sin-nrt-034

Un petit tour du propriétaire … un IFE de très bonne taille (24"), mais un traitement anti-reflets bof bof, le tout avec un casque à réduction de bruit Bang & Olufsen, A droite de l'écran le "miroir des vanités", caché par une petite trappe. 


photo sin-nrt-033


Gros plan sur le casque, au sol, les chaussons. 


photo sin-nrt-080

et voilà ce que ça donne avec les consignes de sécurité, le double reflet, hublot & photographe


photo sin-nrt-072

Vue un peu plus générale, la tablette qui se règle en hauteur et en profondeur, l'ottoman et le coussin de siège, le set de prises dont une HDMI


photo sin-nrt-068

Le petit rangement à coté de l'ottoman, j'aime beaucoup le velours orange et la lumière douce. J'y ai posé la trousse donnée par SQ et le masque. En dessous, mes bagages, suffisamment de place pour une valise cabine "LH max size" et un sac à dos


photo sin-nrt-069


Coup d’œil sur le contenu de la trousse (oui … ça n'a pas été pris en vol, je sais). Des produits Lalique. De gauche à droite :

- Un sac en plastique dont je n'ai aucune idée de l'utilité
- Baume pour les lèvres
- Lotion pour le corps
- Carte explicative
- Eau de toilette Encre Noire
- Lotion hydratante pour le visage

Devant, le petit sac noir qui contient  tout sauf l'eau de toilette

Le pyjama … je l'ai eu et il est allé direct dans la valise. J'adore les pyjamas SQ, ils sont super confortable. Nota : ceux distribués au départ de SIN et NRT bien que XL taillent un peu plus petit que celui distribué au départ le LHR. 


photo sin-nrt-112


La patère pour le casque et les règlages (siège, lumière, ne pas déranger) et les boutons d'appel.  


photo sin-nrt-070


La télécommande de l'IFE qui est reliée par un câble à enrouleur.


photo sin-nrt-071


Le jet bridge s'éloigne 


photo sin-nrt-047


Il est temps de repousser. L'hôtesse passe prendre les commandes pour l'apéritif et le déjeuner (sachant que - bien sûr - en First, le moment du déjeuner est à la discrétion du client. Elle peut aussi donner toutes les explications pour l'IFE, le siège etc … et comme le veut l'usage chez SQ, elle se met à la hauteur du client. J'en déduis que sur mon vol précédent, c'est soit une anomalie, soit une procédure A380 "nouvelle cabine". 


photo sin-nrt-085

Ca serait dommage de tarauder à sec et puis on ne sait jamais ce qui peut arriver, alors c'est parti pour une première dose de fluide de coupe (de Champagne bien sûr), je reste fidèle au Krug.


photo sin-nrt-086


Petit spotting de hublot au roulage, j'aime vraiment bien la livrée UPS



Alignement et décollage


photo sin-nrt-077

Avec une vue classique sur la baie


photo sin-nrt-078

A vue de nez, du vraquier, du minéralier et un tanker.

Ceux qui connaissent le maritime apprécieront la taille …  


photo sin-nrt-079

Et pour ceux qui sont moins familiers, quelques photos prises à Anvers. Les conteneurs sont des 40 ft, ça donne une idée avec la taille des véhicules (photo 1) et du petit bonhomme en orange sur le quai, juste sous l'amarre deuxième jambe du chariot cavalier jaune sous la grue  (photo 2). Ça ne se manœuvre pas comme un scooter. 


photo sin-nrt-115photo sin-nrt-116


La montée est rapide 


photo sin-nrt-083

Et l'air calme


photo sin-nrt-084

Mon voisin a décidé de dormir


photo sin-nrt-087


Au fait combien de décibels (l'avion pas le voisin !!!!) ?
 


photo sin-nrt_extra-004


Ca change de l'A380 !

Vite le WiFi. Notez l'icône à coté de l'heure … WiFi public = toujours derrière un VPN (sortez couverts!)


photo sin-nrt_extra-002


Là ce n'est que 100Mb de 'courtesy' mais je ne vais pas pleurer


photo sin-nrt_extra-003-70507

A Taaaaaable !



Perception de la Bible à la couverture invariante


photo sin-nrt-089


Rapide présentation des Chefs … tiens en lisant, vous allez voir que le SQ12 fait SIN-NRT-LAX. 


photo sin-nrt-035


C'est rassurant de revoir des têtes connues 


photo sin-nrt-051


Et des nectars des Dieux. Je préciser que les deux sont disponibles, bien sûr. 


photo sin-nrt-052

J'aurai pu opter pour du sans alcool


photo sin-nrt-059

Pour moi ça sera 


photo sin-nrt-057

Un Singapore Sling


photo sin-nrt-081

Qui accompagnera parfaitement les Satay (un peu trop cuite pour l'une des brochettes, mais la sauce amortit la sécheresse de la viande trop cuite)


photo sin-nrt-082


Yoshihiro nous propose son menu avant de détailler les délices de son pays natal regroupés dans un Kyo Kaiseki. 


photo sin-nrt-037photo sin-nrt-036


Il y a du lourd pour les palais européens, la gelée de bouillon (dashi) au soja, les pétales de chrysanthèmes, le varech au sésame, les très japonais navets, du sushi de congre (conger eel ne pas confondre avec l'unagi, anguille japonaise) et l'oursin. Du haut de gamme.  

Comme j'ai commandé un menu Book The Cook, je ne regrette pas trop (pour le moment) les plats principaux du menu. 


photo sin-nrt-038

Du coup, je commence doucement, caviar et médaillon de langouste (c'est pour ça que je déteste le mot lobster qui signifie langouste ou homard. Là, au gout et à la texture, je penche plus vers de la langouste (que j'aime aussi). Le pain à l'ail et le papadum ne vont pas avec le met et je redemanderai un pain différent.

Par contre, le caviar est en portion un peu congrue et j'ai impression que la quenelle est du modèle Dieudonné. Du coup, je redemanderai un service de caviar mais malheureusement, l'assiette a été préparé par le catering et il n'y a pas de resucée possible. Toutefois, comme il reste une assiette, elle pourra être disponible en fin de vol si mon voisin ne la prend pas à son réveil. 


photo sin-nrt-090

 Vient la crème de champignons. Vu comme ça, elle n'est pas avenante, je dirais même pas ragoutante … et mon goût me le confirme … je n'ai vraiment pas aimé. Elle a plus un gout de moisi que de champignons et la texture est à la hauteur du look : pffff. Sans le persil, j'aurai eu l'impression que quelqu'un a ch… dans l'assiette. 

Je me rince à la bouche avec le Champagne et je demande un refill. L’hôtesse me demande si j'ai aimé et quand je lui dit non, elle me propose l'autre soupe. Comme je n'ai pas une super faim, je décline poliment. Je garde en réserve le shot si le gout revient. 


photo sin-nrt-091

Arrive mon Sushi Chirashi. D'après le Book, the Cook c'est :

Assortiment de fruits de mer et d'omelette marinés, séchés et fumés sur du riz assaisonné garni d'œufs de saumon et d'algues, servis avec une sauce soja et du wasabi

 Et là, tout de suite, je note une anomalie par rapport au 'vrai' chirashizushi : Les poisons sont partiellement cuits. Aïe, là ça change tout. 

Vous allez me rétorquer qu'il existe des variantes comme c'est parfaitement expliqué sur Wikipedia. Je vous répondrai alors que nous volons en direction de Tokyo, et que les variantes du Kansai, de Kyoto et d'Osaka sont plus au sud. 

Le riz est cuit correctement, le poisson est de qualité, mais la cuisson partielle me désole quand même. C'est correct, mais pas sublime. Je pense que cette version est faite pour plaire aux américains qui rentrent à la maison et qui craignent quand tout est cru, car ce plat est commun Business & First. Heureusement qu'ils ne l'ont pas fini à la machine à Panini pour extraire le reste d'humidité.  


photo sin-nrt-092

Pour l'accompagner je chosis sur la carte le seul Saké disponible, mais pourquoi en demander un autre ? Le Junmai daiginjō-shu est considéré au Japon comme le summum. Combinant un polissage très poussé du grain de riz (45%  … sachant que le polissage(*) ultime peut atteindre 33%) et l'art du brasseur, il n'est pas accessible facilement aux palais occidentaux qui ont du mal à appréhender son bouquet très subtil mais quand même aromatique (pour un japonais), ainsi que sa saveur très complexe (même moi j'ai un peu de mal encore). Pour information, il coûte un bras, plus un oeil et une demi couil… dans le commerce, quand on en trouve.

(*)plus le chiffre est élevé, moins le grain de riz a été poli et inversement, plus le seimaibuai (taux résiduel) sera bas, meilleur est le saké.


photo sin-nrt-058

Je vous laisse visiter une brasserie à Kyoto - par exemple - pour en apprendre encore plus


photo sin-nrt-119

Comme je n'ai pas un faim de loup….


photo sin-nrt-039

Je vais zapper le fromage (à ce que je lis dans les Fr, je n'ai rien perdu) et le dessert un peu alllemand pour mon estomac. Je me contente d'un peu de raisin et de thé Sencha. 


photo sin-nrt-094

Il faut dire que coté café, il y a le choix


photo sin-nrt-061photo sin-nrt-063

Et que du coté du thé on peut se lâcher


photo sin-nrt-064

Notez au passage deux thés particuliers au Japon, le Hojicha, thé grillé, et le Genmaicha au riz soufflé.


photo sin-nrt-065

J'avoue que j'ai fait l'impasse sur les vins blancs


photo sin-nrt-053

les rouges exotiques


photo sin-nrt-054

Les rouges plus français, en sachant que sur le vol le Louis Latour Corton Grancey Grand Cru 2012 n'est pas disponible à la dégustation (le fameux "OR" qui permet de faire croire que la carte est riche alors qu'elle est restreinte en réalité) … c'est sûr qu'un 2016, c'est tout de suite moins cher en 2019 mais encore un peu jeune à mon goût. 


photo sin-nrt-055


D'autres rouges sont disponibles (peut-être … qui sait) et le traditionnel porto de 20 ans (d'autres compagnies en First proposent un 30 ans).  


photo sin-nrt-056

Pour ceux qui veulent il y a aussi du sans alcool


photo sin-nrt-060


En vol, le système de géolocalisation permet de savoir où on est (normalement, à part dans le cas d'un déroutement, on sait où on va) 


photo sin-nrt-093a


Je vous l'ai dit, l'avion continue vers LAX alors Alfred reprend le flambeau ensuite. 


photo sin-nrt-040

Pour ceux que ça intéresse, le menu NRT-LAX



La fin du vol et le débarquement



Le survol des champs et des golfs indique que je ne suis plus très loin de l'atterrissage et le paysage se densifie. 


photo sin-nrt-096photo sin-nrt-097

freinage modéré … la bretelle est encore loin


photo sin-nrt-098photo sin-nrt-099


On est bien au Japon … le casque est omniprésent 


photo sin-nrt-100-96859

Vue sur le 9V-SNB


photo sin-nrt-101


Et jeu de double transparence sur un Boeing 787-900 (je pense) d'Air Canada 


photo sin-nrt-102


Passage par les (un peu longs) couloirs de Narita. 

C'est étonnant. Tous les passagers doivent débarquer avant de rejoindre eu autre salle d'embarquement pour ceux qui continuent vers LAX. Là j'avoue que je n'ai pas compris le pourquoi si ce n'est pour nettoyer l'avion et / ou ajouter une étape de contrôle en prévision de l'arrivée aux USA. 


photo sin-nrt-103



Les formalités douanières seront expédiées en moins de 2 minutes … décidément, ils se préparent pour les jeux olympiques 2020 et ici, c'est du sérieux !  


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Singapore Airlines

8.8/10
Cabine10.0
Equipage8.5
Divertissements9.0
Restauration7.5

Singapore Airlines Private Room

8.8/10
Confort10.0
Restauration8.0
Divertissements7.0
Services10.0

Singapore - SIN

9.5/10
Fluidité9.0
Accès10.0
Services9.0
Propreté10.0

Tokyo - NRT

9.9/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services9.5
Propreté10.0

Conclusion

En conclusion, un vol où le personnel SQ a été quasi sans faille, mais une déception sur le catering. J'ai peut être fait des choix hasardeux mais entre la soupe aux champignons vraiment pas bonne et le Chirashi Sushi mi cuit, je suis un peu resté sur ma faim.

Quant à la soif, cette affreuse politique de la carte des vins pléthoriques mais où un 'OR' permet de n'en proposer que la moitié est indique d'une F chez SQ. D'où la note. Je pense même que je vais me fendre d'un courrier. Je rajoute quand même 1/2 point pour l'extraordinaire Saké.

Informations sur la ligne Singapore (SIN) Tokyo (NRT)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 20 avis concernant 6 compagnies sur la ligne Singapore (SIN) → Tokyo (NRT).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Singapore Airlines avec 8.7/10.

La durée moyenne des vols est de 6 heures et 57 minutes.

  Plus d'informations

5 Commentaires

  • Comment 524173 by
    indianocean SILVER 6560 Commentaires

    A te lire et sans la moindre trace du connard de service, l'ambiance au TPR me semblait bien paisible en effet.

    J'ai plusieurs fois pris la carte des thés en photo mais je n'ai jamais remarqué le Sakura! Sakura!

    "J'opte pour les dim sums, légers tout en restant sur le Perrier"=> allons bon, ne me dis pas que tu n'as pas vu le DP sur la carte...

    Encore du Kyo Kaiseki? Ca fait beaucoup, je trouve en une semaine

    Terrine de foie gras en First, bof bof
    Le Wagyu me fait de l'oeil par contre

    "Sans le persil, j'aurai eu l'impression que quelqu'un a ch… dans l'assiette. "=> dirais-tu en un mot que c'est de la m**de?

    Du Boursault en First. Non, mais je rêve

    Merci JM pour ce FR qui m'a bien fait rire (comme tous les autres aussi)

    • Comment 524178 by
      jm² GOLD AUTEUR 115 Commentaires

      allons bon, ne me dis pas que tu n'as pas vu le DP sur la carte...

      Si mais je suis resté raisonnable. J'avais passablement astiqué le zinc lors du précédent vol (surtout avec le trio de la mort pour le fromage : mc callan lumina, porto, rouge)

      Le Wagyu me fait de l'oeil par contre

      On en reparlera au retour [spoil] avec une cuisson Hiroshima.

      dirais-tu en un mot que c'est de la m**de?

      La photo est parlante non ?

      Du Boursault en First. Non, mais je rêve

      Sauf si il fait " Biiip Biiip" ? "Meuhhhh" ! (là faut connaitre ses classiques)

  • Comment 524185 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4935 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    La soupe de champignon est effectivement aussi laide que mauvaise.
    Sympathique explication sur les sakés.
    Un bon vol mais un catering en dessous.
    A bientôt

    • Comment 524193 by
      jm² GOLD AUTEUR 115 Commentaires

      La soupe de champignon est effectivement aussi laide que mauvaise

      Je confirme. Je me suis demandé comment c'est passé entre les fourches caudines des chefs. En fait, je me suis posé la question si ça n'est pas un raté de préparation, un peu comme une sauce qui va trancher. Ça ne ressemble en rien à la qualité SQ.

      Sympathique explication sur les sakés

      Merci. C'est une vraie boisson aromatique au même titre que notre vin, et dont la complexité de fabrication est toute japonaise. On commence à découvrir cette boisson en France (qui est à mille lieues du tord boyaux des restaurant chinois). il y a quelques boutiques comme la maison du saké à Paris, et il y a même un brasseur français de Saké. Incroyable, mais je suis sûr que comme nous sommes des gens passionnés et sérieux, nous arriverons à être très bon (la qualité et la pureté de l'eau est la clé d'un excellent saké ... d'ou celui de Kyoto où l'eau est très pure). J'ai même goûté un Saké "rouge" très liquoreux à Kumamoto (et particulièrement dur à trouver ....), c'est très bizarre car ça tire un peu sur le "médicament" genre Chartreuse (mais pas du tout avec le même goût bien sûr).

  • Comment 524259 by
    Esteban TEAM GOLD 10141 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Le catering n'est pas à la hauteur de ce que SQ propose habituellement. Je n'ai effectivement jamais vu une "soupe" aux champignons ressembler à ça et j'ai bien ri sur la comparaison faite ^^

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.