Avis du vol Air France Stuttgart Paris en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF 1609
Classe Affaires
Siege 3A
Avion Airbus A318
Temps de vol 01:20
Décollage 13 Oct 13, 06:30
Arrivée à 13 Oct 13, 07:50
AF   #41 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3855 avis
airberlin
Par GOLD 3082
Publié le 14 octobre 2013
Bonjour à tous,
voici enfin mon premier récit après des années déjà de lecture assidue. Voyageant presque exclusivement pour des raisons professionnelles, je n'avais eu jusqu’à présent aucune occasion mais cette fois plus d'excuse valable, voyage privé!
Premier récit qui marquera aussi les débuts de l'aéroport de Stuttgart sur ce site. Stuttgart est plus que mon Home Airport - Heimflughafen pour les autres germanophones nombreux de ce site -, c'est aussi l'aéroport principal du Baden-Würtemberg qui enregistre tout de même ces dernières années près de 10mio de passagers. Néanmoins la concurrence de Francfort à 1h10 d'ICE se fait sentir et il n'y a sur Stuttgart que deux lignes intercontinentales: Atlanta avec DL et Newark plus récemment avec UA. Qatar Airways a fermé sa liaisons en début d'année qu'il avait ouverte peu de temps avant.
Les photos sont prises de mon smartphone dont l’appareil photo n'est pas encore vraiment smart. De plus le voyage s'effectue exclusivement de nuit ce qui n'arrange rien. Excusez donc la qualité de certains clichés.
Le voyage a été réservé en utilisant les Prämienschnäppchen de Flying Blue Allemagne. 62.500 pour ma destination finale, plus 500€ de taxes et autres surcharges, pas vraiment Schnäppchen tout ça mais bon comme ces miles arrivaient à expiration fin Octobre, pas d'hésitation.

Intro terminée, place maintenant au récit:
Le voyage commence sur le quai du S-Bahn de la région de Stuttgart. S-Bahn dont le premier train n'arrive maintenant plus qu'à 6h57 à l'aéroport. Un comble quand on sait que les premiers vols décollent à 6h00. Heureusement le week-end il y a trois trains la nuit qui circulent pour les fêtards et le dernier d'entre eux arrive peu avant 4h30 à l'aéroport. Me voici donc dedans.

Aie, c'est tôt tout ça!
photo IMG_4481

Les stations ne sont pas bien belles mais les trains sont en général à l'heure.
photo IMG_4482

Arrivé à l'aéroport je me dirige vers les comptoirs Air France KLM HOP! Tout le monde doit s'enregistrer sur borne libre service avant de se mettre dans la file. De nombreux agents sont présents pour aider et orienter les passagers. La file SkyPriority est là et respectée. Moi je m'étais enregistré sur l'application AF avant donc je vais directement au comptoir. Je demande une impression de mon boarding pass, c'est plus simple que l'application AF Android. En somme, un enregistrement efficace comme souvent à Stuttgart.
photo IMG_4484

Direction le salon Air France qui est le premier des salons à ouvrir à 5h00. Lufthansa n'ouvre qu'à 5h15 et British Airways à 5h30.
photo IMG_4487

Ce salon est petit mais la plupart du temps suffisant. Air France a réduit sensiblement son programme de vol ces dernières années à Stuttgart (concurrence du TGV maintenant). Il n'y a plus que 3 vols quotidiens cet hiver, plus 2 Hop sur Lyon. KLM est aussi à 3. Toutes deux en ont encore 4 l'été. C'est surtout Delta qui utilise ce salon en milieu de matinée pour son B767-300 vers ATL. A cette heure-ci les 30 places sont comptées! CSA Czech Airlines a fermé sa liaison sur Prague et Aeroflot a 1 vol quotidien sur SVO. Voila donc pour les membres ST à Stuttgart.



Comme dans tout salon Air France, le meilleur est l'offre de presse. Tout du moins pour les francophiles, les autres tirent la gueule. Les quotidiens allemands sont bien présents mais je pense que d'offrir quelques hebdomadaires populaires allemands comme le Focus, le Spiegel ou Stern serait bienvenu dans un salon en Allemagne. Les anglophones eux ont le Time. Les passagers KLM se contentent aussi de peu: un seul quotidien… et le magazine de bord.
Enfin pour moi, c'est parfait :-)
photo IMAG0080

L'offre solide et liquide est à l'image de tout salon Air France. Le liquide bien, le solide moins bien. Le matin il y a néanmoins maintenant des croissants, des petits pains et des Bretzel beurrés. Miam!
photo IMAG0081photo IMAG0082

Voyageant en business après je me limite.
Mes documents de voyage avec petit indice sur la destination finale.
photo IMAG0083

Aimant bien me balader, je n'éclipse un peu en avance pour rejoindre les salons d'attente du tout à chacun - par ailleurs très agréables à STR.
Mon avion dans la pénombre à travers le vitrage peu spotter friendly de l'aéroport.
photo IMG_4486

Peu de temps après il est l'heure d'embarquer.

STR-CDG
6h30 - 7h50
AF 1609
A318 F-GUGD


Embarquement prioritaire par file SkyPriority avec pré-filtrage. Arrivé à bord, le chef de cabine accueille les passagers poliment. Comme toujours chez Air France, les uniformes sont très classe et impeccables. J'aime bien.
La cabine est équipée des sièges fixes. Qu'en dire? Je suis personnellement un grand fan des assises fixes car elles évitent d’empiéter sur l'espace du voisin. Dans l'A318 le pitch est néanmoins bien faible pour une business et l’inclinaison naturelle est à mon gout un peu trop droite. Enfin, pour 1h de vol, aucun problème. Un petit coussin est disponible pour chaque passager business. Une très bonne attention.
photo IMAG0085photo IMAG0086

Selon les dires du chef de cabine, l'équipage parle en plus du français, l'anglais, l'allemand, le portugais et le mandarin! Il faut dire que la PNC qui faisait les annonces avait un allemand parfait, on se croyait sur Lufthansa! Avant le décollage un oshibori froid emballé est distribué. De plus la PNC du milieu lors de sa ronde de vérification avant le décollage me voyant lire m'allume ma liseuse personnelle, l'intensité lumineuse de la cabine venant d'être diminuée. Je suis impressionné. Ce vol démarre bien!
photo IMAG0087

Peu après le décollage, le plateau repas est distribué. Plateau froid avec charcuterie et fromages, pain au lait, confiture d'abricot, beurre, croissant chaud, galettes bretonnes, oranges fraiches coupées et jus d'orange. Les couverts sont en métal, le verre à pied lui est en plastique.
photo IMAG0089

La copa (ou viande de grison?) est délicieuse, le fromage industriel mais parfaitement adapté pour un plateau petit déjeuner, le jus d'orange gouteux, le pain au lait mou, la confiture d'abricot onctueuse et le croissant… immangeable!!! Je l'avais bien senti en le voyant mais là c'est confirmé… De toute façon je n'avais déjà plus faim.
Le tout fut accompagné d'un chocolat chaud (le café AF instantané étant imbuvable) et d'un verre d'eau. Il est juste dommage que le chef de cabine revenu de la fin du service en classe arrière ne demande pas aux passagers business s'ils souhaitent autre chose. KLM le fait systématiquement sur son vol pour AMS qui ne dure pas plus longtemps. Alors pourquoi pas AF? Surtout que le taux de remplissage n'était pas bien grand en ce dimanche matin: 50% en business, chacun ayant une demi-rangée pour soi; 2 personnes sur 5 rangées Premium, et une Eco bien remplie. En somme service et repas assez bien mais sans plus. C'est en tout cas bien mieux que dans mes souvenirs d'AF business court-courrier d'il y a 18 mois.
photo IMAG0090

On voit le soleil se lever lentement derrière l'appareil, tentative de prise de winglet, histoire de ne pas me faire lyncher dès mon premier report par un oubli. Oui c'est moche mais entre le double vitrage du hublot, une cabine éclairée et une aile dans la pénombre, je suis sûr que même les meilleurs d'entre vous n'auraient pas fait guère mieux.
photo IMAG0093

Peu de temps après la descente commence et nous nous posons à l'heure à CDG. Pour une fois en plus, la porte de la passerelle au 2F n'est pas verrouillée et les passagers n'ont pas à attendre 10min dans la passerelle que qqun daigne bien vouloir l'ouvrir. Si ADP pouvait en plus prévoir un système afin que la porte en verre reste bloquée en position ouverte et évite ainsi à chaque passager de devoir l'ouvrir bagages à la main, on friserait là l'aéroport de classe internationale.

Et me voici quelques min plus tard devant le panneau des correspondances.
photo IMAG0094photo IMAG0096

Voici donc mon premier FR qui s'achève, la suite de mon voyage dans le prochain.
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.5/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements7.5
Restauration7.5

Air France Lounge

8.5/10
Confort8.0
Restauration8.0
Divertissements10.0
Services8.0

Stuttgart - STR

8.0/10
Fluidité8.5
Accès5.0
Services8.5
Propreté10.0

Paris - CDG

6.2/10
Fluidité10.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

En conclusion, petite justification des notes:
Cabine au design agréable mais pitch limité pour une business et inclinaison du dossier un peu faible. Petit plus pour le coussin.
Équipage bien+ mais pas parfait non plus, un deuxième passage est un must en business.
Repas bon mais croissant dégueux et café imbuvable. C'est quand même dommage pour un petit déjeuner... Néanmoins en nette progression. Ayant pris un chocolat, je ne sanctionne pas trop le café.
Divertissement: pas d'IFE (dommage ça permettrait d'afficher les correspondances à CDG) mais presse présente pour tout le monde à l'enregistrement.
Ponctualité: à l'heure comme toujours sur STR-CDG.
Salon agréable pour son offre de presse et sa machine à café dernière génération.
STR bien comme toujours. Je sanctionne juste la desserte S-Bahn qui commence trop tard dans la journée et les parkings un peu chers. Sachez que vous pouvez passer les contrôles de sécurités au Terminal 1, 2 ou 3 comme vous voulez et en fonction du monde, touts les accès se rejoignent de l'autre coté. Seul le T4 pour les vols charters est séparé.
CDG en progrès et la suite le confirmera.

Informations sur la ligne Stuttgart (STR) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 14 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Stuttgart (STR) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 25 minutes.

  Plus d'informations

13 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.