Avis du vol Air France Lyon Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF7651
Classe Economique
Siege 06A
Avion Airbus A321
Temps de vol 01:05
Décollage 20 Mai 22, 06:00
Arrivée à 20 Mai 22, 07:05
AF   #19 sur 71 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5176 avis
Kethu
Par GOLD 296
Publié le 9 août 2022

Bien le bonsoir, flightreporters et flightreporteuses !

Retournons quelques mois en arrière, en mai 2022, sur un FR commencé il y a bien longtemps (et presque terminé d'ailleurs, d'où peut-être un changement dans le style d'écriture en fin de récit) mais mis en pause pour réaliser ceux un peu plus originaux des voyages au Canada et à Barcelone. Ça sera l'occasion de revoir une dernière fois le T2 !

Après quasiment dix jours sans avoir volé après mon très inutile AMS-CDG-LYS, je repars enfin dans les airs, cette fois avec un but autre que juste prendre l'avion : Un petit week-end prolongé à Amsterdam !

Je me suis en effet rendu compte, alors que je recommençais à réserver des vols et à voyager à nouveau, que, si je passais très, très souvent par Schiphol (41 vols au départ ou à l'arrivée à l'heure où j'écris ces lignes), je n'avais pas mis les pieds dans la capitale néerlandaise depuis fort longtemps, février 2010 ! A l'époque j'y avais été en Fokker 100 de Regional (ça ne nous rajeunit pas tout cela)…

Bref, c'est donc tout logiquement que je me prévois un petit week-end en mai, avec le vendredi en prime pour profiter de 3 jours sur place, où je retrouverai une très bonne amie belge avec qui je partagerai ce séjour.

Pour y aller, pour une fois, pas de triturage de cerveau ni de quadruples modifications :
AF/KLM propose un aller le vendredi matin via CDG qui me fait arriver à 9h45 à AMS, et un retour le dimanche soir avec un départ peu après 21h en direct par KLM, en 737. Le tout pour 157€, un tarif honnête, 3 mois à l'avance.

C'est donc réservé sans plus d'hésitation. Seule petite "perturbation", qui ne sera pas sans me réjouir : Mon vol du dimanche soir est retardé de 15 minutes, et surtout, il passe d'un 737 KLM à un E-195-E2 de Cityhopper ! Je n'ai jamais eu l'occasion de le prendre, j'accepte ce genre de modification de planning avec grand plaisir ! 


Le routing, les nouveautés, l'OLCI, mon trio habituel de début de FR


Voici donc le petit routing qui s'annonce plutôt simple et classique cette fois :


Routing

  • AF7651 - Économique - Lyon → Paris CDG - Airbus A321 Vous etes ici
  • AF1340 - Économique - Paris CDG → Amsterdam - Airbus A320 Non reporté
  • KL1419 - Économique - Amsterdam → Lyon - Embraer E-195-E2 A venir

Toujours pas de grande nouveauté pour moi ou pour la base de données de FR, mais je n'écris de toute façon pas mes reports pour faire forcément dans l'inédit (même si c'est toujours agréable !). J'ai en effet emprunté ce vol AF7651 quatre fois auparavant, et l'ai reporté à chaque fois (pour un vol de la muerte, vous noterez le niveau d'implication). Et d'autres éminents contributeurs l'ont déjà couvert aussi !
Par contre, sur un sujet qui n'a rien à voir avec le vol en lui-même, grâce à ce FR, me voilà désormais Gold sur le site ! A moi l'accès au salon Flight-Report :P

Le placement à bord est encore une fois stratégique : A l'avant de la cabine, à côté d'un passager au couloir, histoire de m'assurer que je n'aurais de voisin que si le vol est très plein. Je choisis le côté gauche de l'appareil afin de privilégier le sommeil si je venais à m'endormir. A tribord, on a en effet droit au lever de soleil, qui peut être quelque peu dérangeant pour somnoler. Et comme j'ai une longue journée de balades et de visites à venir… Tant pis pour les clichés de l'astre levant. Le 06A ça sera, donc.

Encore une fois, je ne peux m'empêcher de vous faire remarquer la douce blague du tarif de surclassement en J domestique, d'autant plus que dans ce sens, il n'y a même pas de salon au T2 pour justifier un tant soit peu le prix payé (salon auquel j'aurais de toute façon déjà accès avec le statut s'il était ouvert, bref).


photo screenshot_2022-05-19-01-18-35-700_comairfranceandroiddinamoprd

Le réveil de la muerte et le P0 de LYS


Contrairement à mon dernier départ sur ce vol de 6h, je ne privilégie pas l'ami Uber, puisque l'aéroport de Lyon propose une très belle réduction sur mon parking de prédilection, le P0, à 42€ les 3 jours. Si on ajoute à ça un code promotionnel de 10€, ça me revient nettement moins cher que le VTC, et a l'avantage de m'éviter de rentrer à 1h du matin chez moi le dimanche soir.

Voici donc le petit Cactus garé bien à l'abri du P0. Chevelan vous dirait qu'il préfère la garer au grand air, au P2, chacun son truc ! 


photo img_20220520_044603-38276

Comme d'habitude, je suis allé directement au niveau -2, deux fois plus vide que le -1, et j'ai donc un peu moins de mètres à parcourir pour rallier l'ascenseur. Tout effort physique évité compte, à une heure aussi matinale.


photo img_20220520_044629

En attendant le transport vertical, petit coup d'œil au FIDS, le vol pour Roissy est prévu à l'heure, le premier à partir, en même temps qu'un vol Transavia pour Monastir.


photo img_20220520_044640

Et un autre coup d'oeil au plan du parking. Oui, parce que non seulement j'adore raconter ma vie ici, vous faire des cours de géographie vue du ciel, mais j'ai aussi une curieuse passion pour les plans en tout genre (si un jour dans un musée vous voyez un gus qui contemple avec intérêt le plan d'évacuation, c'est moi !). Je vous rassure, je ne compte pas remettre ça à chaque FR.


photo img_20220520_044647

Sésame, ouvre toi ! Me voilà directement dans le T2, accueilli par… une forte odeur d'urine. Bigre, aurais-je pris l'ascenseur pour Gare du Nord ?


photo img_20220520_044735

Bon, heureusement, ça ne dure pas, mais c'est plutôt surprenant pour un aéroport. Il n'y a pas beaucoup de monde landside, pourtant nous sommes 1h10 avant le départ du vol pour CDG, et 1h30 avant le vol pour AMS.


photo img_20220520_044910

Un peu d'attente dans la file Eco, et aucune en Skypriority.


photo img_20220520_044944

A noter que désormais la file "Ultimate" est bien délimitée !


photo img_20220520_045633

Il me faudra quelques minutes pour récupérer mon BP, l'hôtesse n'arrive pas à trouver ma réservation dans le système. La référence de réservation permettra de résoudre le petit soucis. Je récupère donc billet et avoir pour compenser l'absence de salon, puis direction le PIF. Un peu de monde, pas beaucoup non plus.


photo img_20220520_045630

Le salon… Ah bah non, pas au T2.


Comme d'habitude, le coupe-file est efficace, l'agente qui s'occupe de répéter inlassablement les consignes m'accueille avec le sourire, et me dit "Vous êtes habitués, je vous laisse gérer ! Passez un bon voyage".
C'est pour cela que j'apprécie beaucoup le PIF du T2, le personnel est toujours souriant et agréable !

Et du coup, c'est passé en un clin d’œil.  Le duty-free est toujours fermé, et ne rouvrira pas avant la fermeture pour travaux du terminal.


photo img_20220520_050145

Mon vol part de la porte Q03, c'est assez rare, d'habitude c'est toujours depuis la porte Q06, au bout du terminal. J'y suis tout pile 15 minutes après avoir garé ma voiture, c'est fort efficace.


photo img_20220520_050314

Notre appareil est dans la pénombre nocturne, le couloir de débarquement empêche de le photographier un peu mieux ! Il est encore endormi, il est arrivé il y a tout juste six heures de Roissy.


photo img_20220520_050419

Les documents de voyage : Carte d'embarquement, passeport, et avoir ! 


photo img_20220520_050519

Le bar 221 est fermé, Paul aussi, tant pis pour me prendre un petit déjeuner avec le voucher


photo img_20220520_050350

Ça sera donc le passage à la boutique Relay, qui accepte heureusement aussi les avoirs Air France. Et oui, je préfère les Pim's framboise, vous pouvez me juger.


photo img_20220520_051847

En attendant l'embarquement, je patiente un peu loin de la porte… Le terminal ne semble pas avoir sa climatisation active, et il fait très chaud, alors qu'il est seulement 5h du matin.
Notre équipage arrive en groupe à 5h10 ! 


photo img_20220520_051208

Découverte d'une cabine rarement reportée


L'embarquement est lancé une poignée de minutes avant l'heure. Pour une fois, la file prioritaire et celle classique se sont formées de manière bien séparée, alors que d'habitude à Lyon c'est toujours confus. Ça n'empêchera pas quelques resquilleurs de tenter le coup, ainsi que des non-comprenant.
"Zone 1 et 2 uniquement Madame !"
"Mais je suis zone 5, je peux passer non ?"

(Bon, je me moque, sans doute une personne peu habituée à ce système, mais le dialogue de sourd m'a fait sourire). 


photo img_20220520_052849-90795

Comme souvent, c'est un pré-embarquement, avec l'attente avant la passerelle…


photo img_20220520_053048

Je profite de mon voisin habillé en noir pour réduire les nombreux reflets, afin de vous présenter le nez de F-GMZE, notre A321 du jour. Il a commencé sa carrière en 1995 chez Air Inter, avant de passer chez AF en 97. On se connait déjà, il m'a déjà emmené de Nice à Orly en 2015.


photo img_20220520_053053-95311

Instant console…


photo img_20220520_053501

Et instant porte !


photo img_20220520_053526

Tiens, ma première fois dans un appareil avec la nouvelle livrée ! Notre A321 est dénommé Rouen, une cité chère à mon cœur :)


photo img_20220520_053524

L'accueil en porte est particulièrement souriant… D'autant plus que c'est mon premier vol sans masque depuis un certain temps !

Le pitch est bon dans cet appareil. 


photo img_20220520_053711

Nous sommes dans une cabine Domestique, avec donc des sièges fins, juste ornés de têtières décoratives.


photo img_20220520_054416

Des prises USB sont disponibles…


photo img_20220520_053731

Le nettoyage est plutôt bien effectué !


photo img_20220520_053735

Le plafonnier pour les amateurs du genre. La liseuse de ma place a perdu son cache. Je note d'ailleurs de petites différences avec les plafonniers habituels des A320, la lumière est plus blanche que jaune, et les buses des aérateurs sont plus larges.


photo img_20220520_053945

Une boucle de ceinture siglée, joie !


photo img_20220520_053726

Dehors, un E-195-E2 se cache derrière la passerelle…


photo img_20220520_054523

Et dur de faire une photo nette vu la faible luminosité, mais l'écran indiquant habituellement aux pilotes leur avance/retard par rapport à l'horaire rencontre une petite erreur, puisqu'il affiche là :
"file:D/A.txt has been opened" ! Je me demande bien ce qu'est ce fichier A.txt, du coup.


photo img_20220520_054528

Dans la cabine, l'embarquement se poursuit à un bon rythme


photo img_20220520_053750-15189

Revenons à notre siège, avec la classique tablette…


photo img_20220520_053715

La safety card en papier microbicide.


photo img_20220520_054041photo img_20220520_054046

La lingette désinfectante distribuée à l'entrée (aux couleurs d'Air France) me permet de nettoyer tablette et accoudoirs, tant qu'à faire :)


photo img_20220520_054228

Le cockpit prend la parole alors que l'embarquement est annoncé terminé, 25 minutes après avoir été lancé (plus efficace qu'à CDG !). Nous aurons un temps de vol de 55 minutes, avec un départ dans quelques minutes. Et l'absence de voisin est confirmée !


photo img_20220520_054926

La passerelle est retirée… L'occasion de vous montrer le bon alignement des hublots en 06A en A321, avec presque deux hublots pour la rangée.


photo img_20220520_055840

C'est parti mon kiki !


A six heures pile, nous repoussons, pendant que l'ERJ KLM s'abreuve de kérosène.


photo img_20220520_055942

Notre conducteur de crabe nous donne le Go !


photo img_20220520_060207

Roulons donc vers le nord, tandis qu'un véhicule aéroportuaire file dans l'autre sens ! Du côté Hop!, on trouve un CRJ1000, qui partira pour Bologne, et un ERJ-170 de l'autre côté, qui partira aussi pour Roissy, mais dans 4 heures.


photo img_20220520_060356

Quelques appareils privés de tailles diverses…


photo img_20220520_060451

Et des CRJ1000 parqués au large, soit en attente de maintenance, soit en attente de leur revente. Celui qui a perdu sa livrée partira pour Ljubljana quelques heures plus tard.


photo img_20220520_060459

On tourne pour s'aligner vers la piste, alors que le soleil se lève doucement.


photo img_20220520_060637

Et on s'élance vers le sud, à 6h07 ! (Avec l'église de Saugnieu, évidemment)


photo img_20220520_060749

Au décollage, Colombier, et derrière, Montcul. (Oui, vous pouvez faire la blague de votre choix)


photo img_20220520_060814

Satolas-et-Bonce, qui a donné son premier nom à l'aéroport, avec le soleil qui émerge derrière le massif du Bugey.


photo img_20220520_060845

On vire rapidement sur notre gauche pour faire demi-tour et partir vers le nord, au-dessus de la vaste zone logistique au sud de l'aéroport.


photo img_20220520_060916

Le virage serré vers le nord nous permet cette belle vue sur LYS dans sa globalité !


photo img_20220520_061024

Les PNC peuvent se détacher, le rideau inter-classe est tiré, probablement pour ne pas créer de jalousie de la part des passagers voyageant en éco, devant l'offre Business.


photo img_20220520_061112

Montluel, le Grand Parc de Miribel Jonage, et l'agglomération lyonnaise derrière, qui sont encore dans la pénombre, tandis que les nuages sont déjà illuminés par le soleil levant…


photo img_20220520_061232

Le patchwork des Dombes, entre étangs et champs…


photo img_20220520_061334

Finalement, être du côté opposé au lever du soleil n'est pas mal non plus, survoler ces nuages dorés est très beau, et apaisant !


photo img_20220520_061426

Le Wifi est disponible à bord, la page de suivi de vol est plutôt bien faite (quand elle marche…) !


photo screenshot_2022-05-20-06-35-14-245_comandroidchrome

J'aime bien cette vue "cockpit" de FlightPath !


photo screenshot_2022-05-20-06-36-13-909_comandroidchrome

Le service arrive à ma hauteur alors que la descente a déjà commencé depuis quelques minutes, il n'y a que deux PNC pour servir toute la cabine Y, bien longue et remplie sur cet A321. Nous avons droit à une madeleine, et à un choix limité de boissons : Boissons chaudes classiques, eau et jus d'orange.


photo img_20220520_063142

Alors que l'on quitte la Côte d'Or, petite vue sur le winglet à la crevette…


photo img_20220520_063224

La centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, avec ses deux tranches de 1.300MW en fonctionnement.
Pendant que la cabine est préparée pour l'atterrissage proche, la cheffe de cabine passe voir les passagers en correspondance courte, pour leur annoncer leur porte d'embarquement, et le cheminement à suivre pour la rejoindre, une délicate attention. 


photo img_20220520_063959

Après quelques minutes à l'altitude de 15.000 pieds, on vire plein ouest pour commencer l'approche sur Roissy, au survol d'Esbly…


photo img_20220520_064621

En bas au centre de l'image, on discerne assez facilement le rond formé par la D344 autour du parc Disneyland, avec en son centre, la gare de Marne-la-Vallée Chessy.


photo img_20220520_064707

En bas de l'image, la gare de triage de Vaires-sur-Marne, et juste au-dessus, le lac du même nom.


photo img_20220520_064819

Forcément, c'est quand on arrive au-dessus de Paris que les nuages font leur apparition… Le jardin des Tuileries reste facilement reconnaissable, tout comme la gare de l'Est (tout en bas de la photo).


photo img_20220520_065100

Après avoir effectué un virage à 180° pour s'aligner vers l'est et les pistes de Roissy, nous survolons Ermont, avec les grandes barres d'immeubles… Ermont comporte pas moins de 4 gares, chose assez rare. Et jusqu'au XVIIIe siècle, l'économie de la commune était portée sur la viticulture… Dur à imaginer de nos jours !


photo img_20220520_065600

Un peu de verdure ne fait pas de mal, avec la forêt de Montmorency !


photo img_20220520_065650

Ca ne dure forcément pas bien longtemps, on retrouve le paysage de la banlieue parisienne, entre zones pavillonnaires et barres d'immeubles, ici autour de la gare de Villiers-le-Bel - Gonesse - Arnouville, desservie par le RER D.


photo img_20220520_065751

Quelques parcelles agricoles et arboricoles, avec au fond Goussainville.


photo img_20220520_065815

Un golf bien vert… il y avait sans doute besoin de moins d'arrosage qu'actuellement ! Derrière, la zone cargo nord de CDG, signe que notre arrivée est proche.


photo img_20220520_065855

La zone cargo sud, avec un brave 757 DHL esseulé.


photo img_20220520_065935

On approche de la 08R… En 08L, un A320 Lufthansa attend son autorisation de décollage.


photo img_20220520_070003

Et toucher des roues à 7h pile !


photo img_20220520_070022

L'atterrissage est doux, et le freinage puissant, pour libérer la piste. Lufthansa a reçu son autorisation de décollage et part pour Münich !


photo img_20220520_070102

On suit un 737-800 d'AlbaStar qui a atterrit juste avant nous en provenance de Milan.


photo img_20220520_070252

Voilà un A320 qui fainéante un peu, il se fait tranquillement tracter par un crabe, après deux jours passés à CDG suite à une panne.


photo img_20220520_070542

Le 2F-2 est monopolisé par Air France, avec un peu de diversité tout de même, avec cet A320 en livrée Skyteam.


photo img_20220520_070614

Le 2F-1 accueille lui un petit intrus, en l'occurence un Embraer 190 de Finnair. La compagnie a depuis déménagé au 2D.


photo img_20220520_070651

roissy en version courte


On arrive finalement en porte à 7h08, avec trois petites minutes de retard, à côté de ce Bombardier CS300 "Giverny" qui se prépare à partir pour Venise.


photo img_20220520_070808

L'instant Danette habituel, mon voisin applique la même technique que moi, attendre patiemment assis que ça avance.


photo img_20220520_070903-30892-40856

Dernier coup d’œil sur l'appareil du jour, avec la gare TGV qui dépasse derrière…


photo img_20220520_071221

CDG est plutôt efficace puisque moins de huit minutes après l'arrivée au bloc, me voilà à l'entrée du salon !


photo img_20220520_071600

C'est ici que je vous laisse pour ce récit ! Le vol suivant ne sera pas reporté, j'avais pourtant pris quelques clichés et commencé la prise de notes mais… Une fois assis à bord, je me suis endormi quasiment immédiatement, et ne serait réveillé qu'une fois arrivé à Amsterdam (ni le décollage ni l'atterrissage ne m'auront réveillé…).

Pour compenser votre désespoir de cet absence de récit inédit entre CDG et AMS, voilà la trace radar du vol, à une altitude de croisière de 30.000 pieds ! 


photo radar

A très bientôt pour le second report de ce petit voyage !

N'hésitez pas à commenter et liker si l'envie vous en prend :) 

Afficher la suite

Verdict

Air France

7.6/10
Cabine7.5
Equipage8.0
Divertissements8.0
Restauration7.0

Lyon - LYS

7.0/10
Fluidité10.0
Accès6.0
Services4.0
Propreté8.0

Paris - CDG

7.8/10
Fluidité9.0
Accès6.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Un vol Air France assez classique, mais toujours agréable avec ce service en domestique. Dommage que le choix de boissons soit aussi réduit le matin... Et dommage également l'organisation assez curieuse du service, avec seulement 2 PNC en charge du service de toute la cabine Y, ils ont du se presser pour finir dans les temps (tout en gardant le sourire !). La cabine domestique est adaptée pour les vols... domestiques. Ca tombe bien.

A LYS, rien à redire sur la fluidité, à l'enregistrement, au PIF ou à l'embarquement, avec du personnel toujours très sympathique ! Par contre, le T2 faisait peine à voir, quelques semaines avant sa fermeture, avec uniquement le Relay ouvert comme commerce...

A CDG, une correspondance efficace, pas grand chose à ajouter.

Informations sur la ligne Lyon (LYS) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 70 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Lyon (LYS) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 8 minutes.

  Plus d'informations

6 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 609082 by
    sconnie83 GOLD 3055 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR !
    Et d’abord félicitations pour ce statut « gold ».
    Un surclassement qui n’aurait pas servi à grand-chose mais c’est sans doute un des tarifs le plus bas que l’on peut avoir.
    Je ne savais pas qu’il y a un LYS-TLV avec TO.
    Un avoir de 11 euros pour compenser l’absence de salon mais il faut des commerces ouverts pour l’utiliser.
    Il reste chez AF des A321 ex-Air Inter et donc âgés.
    Un catering classique avec un choix limité de boissons ce qui se comprend sur ce vol court.
    A bientôt !

    • Comment 609851 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2293 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Stéphane, et pour les félicitations ! Bon, c'est dommage, le repas Gold sera probablement pas possible pour moi cette année ^^

      En effet, le tarif du surclassement, s'il reste trop élevé pour le peu de gain apporté, est bas... J'ai vu des tarifs beaucoup plus délirants en domestique.

      TO a des lignes assez intéressantes au départ de LYS, que ce soit TLV ou Beyrouth ! (Pour cette 2e destination par contre, c'est du vol de nuit, mieux vaut ne pas prévoir une grosse journée à l'arrivée)

      L'avoir de 11€ est un bon plan par rapport à ce qu'offrait le salon, mais... Quand il n'y a que le Relay, le choix est un peu limité.

      Je ne sais pas si AF a prévu de les faire sortir de la flotte prochainement, mais ces A321 ex-Air Inter rappellent l'histoire de la compagnie :)

      Ce que je comprends moins, c'est que le choix de boissons n'est limité que le matin ^^

      A bientôt !

  • Comment 609089 by
    BESMRS 2332 Commentaires

    Merci pour ce FR :)

    J'ai déjà eu du surclassement proposé à 49 €. Depuis le Covid, niet :)

    • Comment 609852 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2293 Commentaires

      Hello, merci pour ton commentaire !

      Même à 49€, pas certain que le surclassement vaille le coup (sauf si accès au salon, et encore)... Je crains que le Covid n'ai touché les algorithmes AF de calcul des prix des surclassement !

      A bientôt :)

  • Comment 609151 by
    Esteban GOLD 16825 Commentaires

    Merci Robin pour ce nouvel opus !

    Toujours pas de grande nouveauté pour moi ou pour la base de données de FR, mais je n'écris de toute façon pas mes reports pour faire forcément dans l'inédit (même si c'est toujours agréable !)

    Je ne peux pas être plus d'accord avec toi, l'écriture d'un FR doit rester un plaisir quelle que soit la ligne reportée. Et dans ton cas, pour moi c'est toujours un plaisir de te lire :)

    une forte odeur d'urine. Bigre, aurais-je pris l'ascenseur pour Gare du Nord ?

    J'ai vraiment ri, et là aussi, on ne peut pas être plus d'accord ^^ Remarque c'est peut être notre ami ChrisB qui est venu vider sa vessie de tout l'alcool ingurgité avant vol :)

    Tiens Zoulou Echo, presque mon âge ! Quand tu penses que les A380 ont été ferraillés à moins de 10 ans et que la série F-GZMA/D dépasse allegrement les 28 ans :)

    A bientôt !

    • Comment 609853 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2293 Commentaires

      Hello Stephan et merci pour ton commentaire :)

      l'écriture d'un FR doit rester un plaisir quelle que soit la ligne reportée

      C'est le but premier de mes publications, me faire plaisir (et si ça peut être un plaisir à lire, c'est quand même beaucoup mieux, du coup merci !)

      Pour avoir croisé Chris récemment, je l'ai trouvé étonnamment sobre :P Sinon, blague à part, l'odeur d'urine est sans doute due au fait que le T2 de LYS sert d'abri pour plusieurs SDF... Assez triste au final :/

      Tiens Zoulou Echo, presque mon âge !

      A combien de dizaines d'années près ? :D

      C'est d'autant plus triste pour les A380... Surtout quand on voit que bon nombre de compagnies les ressortent de leur retraite avec la reprise inespérée du trafic aérien !

      A bientôt ! (J'ai beaucoup de retard de lecture, mais promis, je ne boude pas tes FR, je compte bien les lire !)

Connectez-vous pour poster un commentaire.