Avis du vol Air France Tromsø Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1221
Classe Economique
Siege 3A
Avion Airbus A319
Temps de vol 04:00
Décollage 25 Nov 23, 15:55
Arrivée à 25 Nov 23, 19:55
AF   #26 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5971 avis
LoraHoshi
Par GOLD 669
Publié le 6 janvier 2024

Hello !
Me revoici pour la suite de ce routing avec le retour en France.
Si habituellement je regagne Oslo avant de redescendre en France, cette fois, ça va être différent.


LE ROUTIG



LE REPORT


Après deux jours à profiter de Tromsø, il est l'heure de redescendre vers la maison.
Habituellement je prends un vol pour la capitale et passe la nuit à l'aéroport avant de rejoindre CDG puis MPL le lendemain. Cette fois, grâce à la liaison saisonnière d'Air France entre Tromsø et Paris CDG, je vais m'éviter une étape.
Le dernier vol pour MPL étant à 21h, je n'avais pas souhaité prendre le risque de ne me laisser qu'une heure d'escale avec un bagage en soute, ça sera donc une nuit à CDG au lieu de OSL cette fois (nettement moins cher pour le coup donc ça m'arrange aussi).


Après quelques dernières balades dans la ville il est l'heure de rejoindre l'aéroport. L'arrêt du bus est situé juste à côté du Scandic.
Le bus 42 me déposera à l’aéroport en 10 minutes à peine alors qu'il neige de plus en plus fort dehors.

Il est 13H30 quand je suis déposée devant l’aéroport de Tromsø. Après avoir traversé le parking je rejoins le terminal A, à l’étage des check-in.


photo a-1

C'est un bordel sans nom, personne ne sait trop où aller au milieu de ce chantier.


photo a-2

Il y a des travaux partout et aucun guichet ne propose d’accueillir les pax malgré la présence d’un panneau SkyPriority.


photo a-3photo a-5-42441

Il est demandé de retirer son étiquette bagage et son boarding pass directement à la borne.
Le fait de ne trouver aucun guichet d'assistance à ALF ne m'a pas étonnée mais ici nous sommes quand même dans une plus grande ville avec un aéroport international et beaucoup de liaisons saisonnières. Je n'imagine pas des gens comme mes parents être renvoyés vers des bornes sans personne pour les y aider…
Bon, j'ai fini de râler, allons-y.


photo a-6photo a-8

Voici mon précieux sésame pour rejoindre Paris CDG.


photo a-9-15491

Et pour ma valise également :


photo b-1-81173

J'enregistre donc mon bagage moi même :


photo b-5

Mon vol est prévu à l'heure depuis le Terminal C.


photo a-4

Direction donc le terminal C et plus spécifiquement la porte C32. Je sais qu’il y a eu la construction de ce nouveau terminal depuis mon dernier passage en 2019, je vais donc pouvoir le visiter.
Pour s’y rendre, il faut suivre un chemin à pied, ou alors prendre le bus.


photo b-6

Ce dernier est juste devant moi et s’apprête à fermer ses portes alors je saute dedans.


photo b-7-54420

Le chemin ne sera pas très long, à peine 2 minutes.
Le terminal C, réservé aux vols internationaux, ouvre ses portes deux heures avant le vol. On y trouve seulement deux portes, C32 et C34.


photo b-9

Dès l’entrée dans le terminal il nous faut passer le PIF. Ça sera rapidement expédié car il n’y a de toute façon pas grand monde.


photo c-1-13710

La porte C32 se trouve juste après. La plupart des places assises sont déjà prises mais heureusement le vol pour Francfort embarque peu après, laissant les emplacements de la porte C34 libres.


photo c-2-99766photo c-7

En dehors d’un café et d’un magasin de souvenirs, on ne trouve rien d’autre.


photo c-3-79401

Les murs sont fait de plastics isolants, le plafond de barres de métal, rien n’est vraiment accueillant ici.


photo c-4-75513

Quelques prises électriques trainent sur des poteaux mais ne sont pas faciles d’accès.


photo d-2

Les toilettes ne sentent pas la rose et il y a de l’eau partout, autant vous dire que je n’ai pas une superbe image de ce terminal là tout de suite. Heureusement, ça reste propre.


photo c-9

Au détour d'un couloir je tombe sur le chemin de correspondance vers Longyearbyen (spoiler 2024…)


photo c-8

Un changement de porte nous sera indiquée, nous partions finalement de la porte C34.
A 15H20, une annonce nous indique que l’embarquement aura lieu d’ci 15 minutes, en respectant les priorités.


photo d-3

Les passagers venant de Paris débarquent tout juste, manteaux sur le dos, de l'autre côté de la vitre.

C’est seulement à 15H40 que l'embarquement SP débute. Je suis la première à biper mon boarding pass et à traverser le couloir (oui car j'avais très vite envie de quitter cet aéroport lol)
Les portes s’ouvrent sur mon passage, sauf une, celle qui mène vers l’extérieur. L’hôtesse viendra l’ouvrir à ma place en s’excusant car normalement c’est une porte automatique.
Elle me fait signe de continuer sur la gauche, et effectivement notre appareil AirFrance se trouve juste là.


photo d-4

Tout le personnel croisé au sol nous souhaiterons un bon vol. Je rejoins l’appareil via la petite passerelle alors que les PNC m’accueillent avec le sourire en me disant « bonsoir ». Je leur répondrai un « bonjour », tout comme le passager suivant. « Ah ben ils disent tous bonjour » dit l’hôtesse. Ben oui madame il n’est même pas 16H encore !

Cet A319 vient tout juste d’arriver de Paris, l’équipage semble surpris du froid ambiant.

Je prends place en 3A alors qu’on nous indique de déposer les bagages dans les coffres dès que possible.


photo d-5

L'embarquement se poursuit dans le calme.


photo d-6-23214

Je profite de n'avoir personne pour faire quelques photos de la cabine :


photo d-7photo g-6

Je découvrirai rapidement deux voisins en place 3B et 3C.
L’embarquement se termine sur les coups de 16H, la passerelle est alors retirée.


photo d-8

Le commandant de bord prend la parole et nous indique un temps de vol de 3H10 grâce à un vent arrière et de bonnes conditions sur le trajet. A l’arrivée, 7°C nous attendent à Paris, j’ai hâte de retrouver des températures positives mais je suis quand même triste de quitter mon paradis blanc.

Avant le décollage, je regarde pour la dernière fois les prévisions aurorales pour aujourd’hui.
Il fait déjà nuit noire, les prévisions sont très bonnes, et nous sommes déjà dans l’ovale, malgré qu’il soit si tôt.


photo screenshot_20231125_162200_my-aurora-forecast

La chef de cabine prendra elle aussi la parole pour nous accueillir à bord. A 16H20 c’est l’heure du pushback, et nous voilà partis.

Les consignes de sécurité sont dispensées par l’équipage puis la lumière est éteinte en cabine.



Nous nous dirigeons vers la station de dégivrage où les deux ailes seront dégivrées l’une après l’autre. Le commandant indique à tous les passagers que le bruit entendu est totalement normal.


photo e-5

Il reprend peu après le micro pour nous expliquer que vu les conditions météos et le givre présent, nous allons devoir augmenter notre poussée pendant 30 secondes avant de décoller, mais que c’est tout à fait normal comme procédure.
Bizarre, j’ai pourtant l’habitude de voyager dans ces pays et c’est bien la première fois que j’entends ça.

Direction la piste.



Nous décollons enfin à 16H45 en direction de la France.


photo f-3

Au revoir Tromsø !


photo f-4photo f-5

Durant le décollage, alors que je colle le nez par le hublot, j’apercevrai ma dernière aurore du voyage. Elle ne durera que quelques secondes mais sera bien lumineuse, j’aurai à peine le temps de faire une photo avec mon téléphone que nous ferons un demi-tour. On peut dire que le ciel m’a fait un bel au revoir, j’en serai très émue. Je sais pas pourquoi mais j'avais une intuition.


photo f-6photo f-7

Quelques minutes plus tard, le commandant de bord en profite d’ailleurs pour avertir les passagers du côté droit de l’appareil. J’ai longtemps rêver d’entendre un pilote me dire « Mesdames et messieurs, si vous regardez par le hublot, vous y verrez une aurore boréale ». C'est désormais chose faite.
Les lumières seront éteintes pour l'occasion, ce que je trouve vraiment chouette de leur part.
Une fois le spectacle terminé, elles sont rallumées.


photo f-8

Cap vers le Sud !



Le service débute à 17H30. Au programme, un sandwich au choix entre poulet et fromage, une galette st Michel et une boisson. Pour moi, cela sera un Finlay. Un peu léger pour un vol d'initialement 4h mais ça reste classique sur AF.


photo g-4

La cabine est relativement sage :


photo g-5-80561

Durant le trajet je ferai connaissance avec mes voisins, qui sont guides en Islande et viennent diversifier leurs activités en Norvège. On a beaucoup parlé et échangé nos bonnes adresses sur les guides chasseurs d’aurores. Je n'ai pas vu le vol passer !

A 19H25, la descente est annoncée. On nous indique que nous avons pu rattraper notre retard et donc notre arrivée est prévue à l’heure (c'est surtout grâce au court temps de vol).


photo g-7

Notre atterrissage est prévu à 19H45 avec une dizaine de minutes de roulage prévues. Seulement 3 petits degrés nous attendent à Paris, mais pour moi c’est déjà pas mal !

Notre commandant nous détaille que notre trajet aura occasionné une consommation de 68L de carburant par personne et qu’il n’y a, je cite, « aucune raison de s’excuser de prendre l’avion ».
Un peu étonnée de cette intervention, mes voisins m’expliquent qu’à l’aller, ils sont tombés sur un pilote qui leur disait qu’il fallait avoir honte de prendre l’avion. Plutôt étonnant, mais je comprends mieux le discours de notre commandant du jour.
On nous communique les correspondances les plus serrées avant de restreindre la luminosité de la cabine sur les coups de 19H40.
La descente est un peu douloureuse pour les oreilles de tout le monde, peut-être a-t-elle été un peu trop brutale.


photo g-8

A 19H45 nous voilà posés à CDG.


photo g-9

Nous mettrons tout de même 15 minutes avant de rejoindre notre point de stationnement au 2F en passant devant le plus bel oiseau du monde.


photo h-1photo h-2

Nous nous stationnons à côté de cet A320 prénommé Cognac.


photo h-3

L'appareil est rapidement quitté via la passerelle.


photo h-5

Je rejoins maintenant les carrousels à bagages où la livraison est prévue pour dans 10-15 minutes.


photo h-6photo h-7

Ça sera direction le tapis 21 :


photo h-8photo h-9

Ma valise arrivera heureusement assez rapidement cette fois, pas comme en Septembre dernier.

A présent, direction RoissyPole pour la nuit.


photo i-3

Je n’aurai qu’un petit trajet jusqu’au CDG VAL afin de rejoindre mon hôtel où je passerai la dernière nuit de ce voyage.


photo i-4-97689photo i-5-21679

Les escalators étant tous en panne, nous étions plusieurs à essayer de trouver les ascenseurs pour descendre sur le quai, puis remonter au niveau de RoissyPole.
Ce soir, il n’y a personne au check in à l'Ibis, cela sera donc vite expédié.


A très vite pour le dernier segment !
(Et ne me dîtes pas.. "Ah moi j'aurai tenté de prendre le vol de 21h pour MPL"… mon anxiété n'aurait jamais supporté 1h de transit avec un bagage en soute, me jugez pas, on se refait pas !)


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

6.8/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements6.0
Restauration6.0

Tromsø - TOS

6.0/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services4.0
Propreté6.0

Paris - CDG

7.5/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Ce nouveau terminal dans l'aéroport de Tromsø est une catastrophe. J'avais l'impression d'être dans un abris temporaire, c'est pas du tout accueillant et il vaut mieux s'y rendre au dernier moment car il n'y a rien à faire et rien à voir là-bas. Le terminal principal utilisé avant était tout de même beaucoup mieux.
Le personnel ne semblait pas vouloir travailler car personne n'a pu s'enregistrer au guichet (alors qu'il était pourtant affiché ouvert).
La prestation est très légère pour 4h de vol initialement prévue mais standard à ce qu'on trouve d'habitude en MC sur AF.
Heureusement que dans l'ensemble le vol était calme, que j'ai pu apercevoir une brève aurore par le hublot, et que j'ai sympathisé avec mes voisins pendant ce vol, sinon j'aurai été au fond du trou !

Sur le même sujet

6 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 642352 by
    thil_aviation SILVER 388 Commentaires
    Merci Lora pour ce FR sur la ligne saisonnière d'AF. Une destination qui me fait rêver !

    Quelle horreur le terminal à TOS !!! Ça donne pas du tout envie d'y aller. Les procédures d'enregistrement sont classiques pour la Norvège. Tu fais tout, tout seul. J'ai vécu la même chose à BGO.

    Sinon un vol tout à fait classique avec AF, et une grosse collation pour un vol d'une durée de 3h et plus.

    A bientôt.
    • Comment 642378 by
      LoraHoshi GOLD AUTEUR 326 Commentaires
      Je suis effectivement habituée à ces enregistrement autonomes depuis les aéroports de l'Arctique avec SAS/Finnair, mais je pensais qu'AF aurait fait l'effort de réclamer un guichet suite à l'ouverture de cette liaison saisonnière, visiblement non :(
  • Comment 642354 by
    GregLYS TEAM SILVER 1476 Commentaires
    Merci pour ce report.

    Ben j’aurais pas imaginé ce genre de terminal en Norvège. Comme quoi, les idées reçues…

    Je trouve que la cabine est plutôt bien remplie. AF a eu du nez d’ouvrir cette ligne.

    Trop belles les aurores boréales !

    Bons vols
    • Comment 642380 by
      LoraHoshi GOLD AUTEUR 326 Commentaires
      Ce terminal n'était pas là en 2019 et clairement il fait tâche.
      Le vol était effectivement bien rempli, il faut dire qu'il n'opère que 2 fois par semaine (mardi et samedi).
  • Comment 642384 by
    yadin BRONZE 719 Commentaires
    Merci pour ce fr. J'essaie de réserver ce vol pour mes vacances de février avec mes miles mais impossible. Il doit être complet. En tout cas, l'aéroport ne fait clairement pas rêver. On dirait un hangar. C'est pire que le terminal low cost de Marseille. Pour un vol de 4h clairement la prestation ne fait pas rêver. Heureusement que vous avez pu voir des aurores boréales. C'est un de mes rêves.
    • Comment 642385 by
      LoraHoshi GOLD AUTEUR 326 Commentaires
      On dirait clairement un hangar, je confirme...
      Cette aurore par le hublot était une belle surprise d'adieu après 5 nuits à chasser par -20°C, je l'ai pris comme un "au revoir et à l'année prochaine", c'était magique ☺

Connectez-vous pour poster un commentaire.