Avis du vol KLM Cityhopper Amsterdam Toulouse en classe Affaires

Compagnie KLM Cityhopper
Vol KL1303
Classe Affaires
Siege 2F
Temps de vol 01:50
Décollage 18 Déc 23, 11:05
Arrivée à 18 Déc 23, 12:55
WA   #49 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 527 avis
scorph
Par GOLD 384
Publié le 7 juin 2024

Dernier vol de ce routing Indien qui me ramène à la maison après 2 mois passés dans le Sud de l'Inde pour un déplacement professionnel. Cela aussi (enfin) mon dernier report couvrant des vols de 2023 (mon retard de publication devient vraiment inquiétant ^^)


introduction


Nous sommes au mois de septembre quand un long déplacement pro se profile à l'horizon. Au programme un peu moins de 2 mois pour former des équipes locales entre la fin octobre et la mi-décembre.

Au niveau du routing c'est le patron qui paye mais pour un déplacement aussi long il paye la J au finale avec les contraintes de flexibilité et horaires ce sera KLM qui tiendra la corde avec un routing relativement simple.

Les autres propositions de routing incluait Lufthansa avec le vol FRA-BLR opéré en Boeing 747-8i mais une arrivée au beau milieu de la nuit. BA avec leur 777-200ER et une arrivée au petit matin à BLR et enfin AF avec le vol CDG-BLR opéré en Airbus A330 mais un tarif délirant pour la J sur mes dates. Qatar qui aurait pu être une option car partant désormais de Toulouse ne proposait pas de vols intéressants sur mes dates.

A noté que ma compagne se joindra à moi pour 2 semaines avant de rentrer en France. Elle voyagera en éco et prendra le vol AF ce qui la faisait partir à 30 min d'écart et arriver avec 15 min. Le vol en Y avec KLM étant 250€ plus cher sur ces même dates.

Ce qui nous donne le routing suivant:



Inutile de vous dire que cette liaison est bien connue sur notre site. En effet les reports sur KLM et KLM Cityhopper sont au nombre de 14 pour la compagnie batave unique opérateur de cette liaison (bien qu'Easy l'ai un temps opérée). L'offre business a elle aussi très souvent été reporté avec 7 FRs dont la moitié doit avoir pour auteur Papoumada ! De mon coté ce sera mon troisième récit sur cette liaison, la 1ère depuis le covid mais aussi la première en classe avant.
Pour ce qui de la ligne, KLM relie Toulouse à Amsterdam 3 fois par jour avec des appareils plutôt variés allant de l'Erj-175 au Boeing 737-800 même si le module standard est plutôt l'Erj-190 / Erj-195E2. Petite exclue pour la BDD il s'agira du premier FR sur cette liaison en J opérée en Erj-175


Correspondance matinale a schiphol


Fraichement arrivée tôt le matin depuis Bangalore, je me retrouve donc dans les couloirs de Schiphol avec une correspondance d'environ 3 heures, soit bien plus de temps que nécessaire. Le contrôle au PIF à l'arrivée n'aura pas été bien agréable avec aucune file prioritaire ouverte er des agents particulièrement désagréables. Toutefois l'épreuve sera adoucie par un passage plutôt rapide le mérite en reviendra au concepteur des nouveaux scans intelligents qui permettent de tous laisser dans les sacs et permettent même de conserver des liquides de plus de 100ml. Une réelle avancée ! Coté FIDS mon vol est prévu à l'heure.


photo kl1303p1

Je me retrouve rapidement du coté Airside Schengen, en effet peu d'attente aux contrôles même si l'attente pourrait être nul si tous les sas type parafe étaient ouverts. On se retrouve donc dans ce hall très connus sur FR, que je ne trouve pas spécialement agréable car très sombre et souvent très encombré par les passagers en transit.


photo kl1303p2

Direction le lounge "Crown Lounge porte 25" seul lounge Schengen de la compagnie batave. On notera d'ailleurs qu'il y a peu d'attente pour la PAF coté départ (ce qui est rare) mais aussi que d'important travaux de rénovation sont en cours dans cette partie du terminal.


photo kl1303p3photo kl1303p4

J'arrive donc à l'entrée du célèbre et tant décrié lounge Schengen de KL, pas d'accueil humain je scannerais mon billet sur la borne à l'entrée. Il y a du monde à cette heure matinale. 


photo kl1303p5

Coté offre de restauration on trouve 3 stands celui de gauche est vraiment très faiblement approvisionné et ne contient ni alcool ni éléments chaud. Pour avoir une offre plus conséquente il faut se diriger vers le stand du milieu qui offre lui plus de variété pour ce service du petit déjeuner. On trouve même quelques éléments chauds. 


photo kl1303p13photo kl1303p9

Pour les boissons alcoolisés il faut se rendre au stand de droite mais il est bien trop tôt pour cela pour ma part.


photo kl1303p6

Je prendrais initialement une place sur la partie droite du lounge dans la zone de restauration, pas extrêmement confortable qui fait un peu champ de fauteuil mais au moins il y a de la place pour tous les visiteurs. Le salon est totalement aveugle se qui, je trouve, le rends peu agréable. Il y a en plus une baie vitrée qui donne sur un couloir de l'aéroport se qui donne un peu l'impression d'être un poisson rouge.


photo kl1303p10photo kl1303p7

Ma sélection du jour, pour le moins original avec une soupe au champignon, jus d'orange et des petits pancakes hollandais appelé "poffertjes". Ca devait faire bien 15 ans que je n'en n'avais pas mangé.


photo kl1303p8

Le salon se vidant quelque peu je changerais de coin pour rejoindre la partie la plus récente du lounge équipé d'une zone bien plus confortable, de nombreuses prises sont à disposition et malgré la densité des lieux le tout restera calme du fait du civisme des occupants … Enfin ce ne devait pas être le cas des précédents occupants ayant laisser des chips un peu partout autour du siège … j'aiderais la dame de ménage à faire place nette lors de mon installation.


photo kl1303p11

La seul zone qui sonne creux est la zone de travail il faut dire qu'elle manque un peu de privacy.


photo kl1303p12

Bon les 3 expressos ingurgités tardant à faire leur effet j'irais faire un petit tour à l'extérieur pour aller faire un peu de spotting afin de me dégourdir les jambes et resté éveillé, l'offre de divertissement du lounge étant somme toute limitée.


photo kl1303p14

Bon c'est un peu le chantier dans le hall principale d'AMS avec aucun faux plafond et pas mal de zone fermées sans compter les bruits engendrés par ces travaux.


photo kl1303p15photo kl1303p17

Ce Boeing 787-10 de KLM est repoussé pour un départ vers l'aéroport de Kilimanjaro en Tanzanie pour une triangulaire qui l'amènera aussi vers Dar Es Salaam.


photo kl1303p16

Pas de doute avec ce vendeur de bulbes et de tulipes, nous sommes bien à Amsterdam, véritable plaque tournante du commerce mondiale des fleurs fraiches. 


photo kl1303p18

Arrivée depuis Paris CDG pour cet Airbus A220-300 d'Air France.


photo kl1303p19

Airbus A320 de SAS, pour Copenhague, un futur partenaire Skyteam pour AF/KLM.


photo kl1303p20

Dans les couloirs vers la jetée B qui accueil les Ejets Embraer et KLM font leur pub pour ce qui est, pour quelques mois encore, le dernier type d'appareil reçu par les bleus de KLM Cityhopper.


photo kl1303p22

J'avoue que j'ignorais que Vueling volait sur AMS depuis sa base de Barcelone en Airbus A320.


photo kl1303p23

Départ pour Budapest pour ce Boeing 737-800 de KLM.


photo kl1303p25

Un visiteur plutôt rare et l'une des plus petite legacy européenne avec Croatia Airlines qui assure une rotation depuis Zagreb en Airbus A320.


photo kl1303p26

Sans doute une des plus belle livrée volant actuellement dans le ciel européen avec cet Airbus A320neo d'ITA en provenance de Rome (FCO). Une compagnie que je devrais, si tout va bien, ajouter à mon logbook en 2024.


photo kl1303p29

Il est suivit quelques instants plus tard par cet autre appareil d'ITA en provenance de Milan Linate et qui porte la livrée promotionnel pour la région autonome de Frioul-Vénétie-Julienne situé tout au nord-est du pays … toutefois ne comptez pas y voir la Sérénissime qui se situe elle dans la région de la Vénétie.


photo kl1303p31

TUI dispose d'une filiale hollandaise qui opère une dizaine de Boeing allant du B787 ou comme ici au 737max-8 en partance pour les Canaries et Fuerteventura.


photo kl1303p32

Arrivée depuis Zurich pour cet Embraer Erj-175 de KLM Cityhopper qui aura la chance d'avoir une position en faux contact.


photo kl1303p30

Les entrepôts logistiques de la zone cargo sont visibles au loin avec une belle variété de dérives de Boeing 747 cargo avec du Saudia, Atlas Global et Martinair.


photo kl1303p33

Au loin on peut voir ce Boeing 777-300ER de KLM qui s'envole depuis la piste 24 en direction de Johannesburg.


photo kl1303p34

Retour en direction d'Oslo pour cet Airbus A320 de SAS.


photo kl1303p35

Arrivée depuis Paris CDG pour ce Boeing 737-800 de KLM.


photo kl1303p36

Décollage pour Minneapolis pour cet Airbus A330neo de Delta portant la livrée spéciale Team USA pour supporter les équipes olympiques américaines, à notée que cette livrée est aussi désormais portée par un Airbus A350-900.


photo kl1303p37photo kl1303p38

Bon l'heure de mon vol approche il serait temps de rejoindre ma porte situé dans la jetée des portes B réservées aux vols régionaux opérés par Cityhopper. Pour moi coup de chance ce matin, ce sera B16 avec, comble du luxe, un appareil au contact !


photo kl1303p28photo kl1303p24

Mon appareil du jour est donc bien comme prévu un Erj-175 immatriculé PH-EXW il fêtera quelques semaines après ce vol ces 6 ans de service dans la compagnie batave qui l'a reçu neuf en provenance des usines brésiliennes d'Embraer.


photo kl1303p27

Je serais comme souvent dans les derniers à embarquer, il faut d'abord emprunter cette passerelle métallique puis descendre un escalier afin de rejoindre notre appareil stationné en faux contact.


photo kl1303p39

Chez KLM tout est bleu … enfin sauf le radome (nez) de notre Embraer qui à sans doute due être récemment remplacé, rien de bien choquant dans cette livrée mais toujours un peu drôle quand la pièce vient d'un appareil de couleur totalement différente 


photo kl1303p40photo kl1303p41

Détail sur le fuselage et notre moteur GE CF-34 qui aura la lourde charge de nous pousser jusqu'en Occitanie.


photo kl1303p42

A bord de l'ERJ 175 de Cityhopper


Bon je ne traine pas trop dehors en effet la température de ce mois de décembre à AMS n'a rien de commun avec les températures du Sud de l'inde qui m'ont accompagnées ces 2 derniers mois … je me caille !!! Un petit instant porte pour notre leader des contributions et je me réfugie à l'intérieur. Je serais accueilli par la jeune chef de cabine. Les membres d'équipages sont de toute façon bien plus jeunes chez Cityhopper.


photo kl1303p43

Et je rejoins rapidement la seconde rangée de l'appareil et dernière rangée de la petite cabine business. Comme vous le savez surement KLM Cityhopper ne neutralise pas le siège voisin en business ce qui rends le gain de confort réellement minimale en J sur les vols régionaux de la compagnie régionale batave.


photo kl1303p44

Le plan de cabine avec ses 88 sièges


photo seat-map-e175-kl

Les pleins sont finis, le pétrolier déconnecte les tuyaux d'alimentations carburant connectés à l'aile de notre appareil.


photo kl1303p45

Aperçu depuis mon siège, la cabine est occupée par 6 passagers et une hôtesse en vol de positionnement. En effet la compagnie batave propose essentiellement des vols en Erj-190 sur Toulouse qui nécessite la présence à bord de 3 PNC, hors uniquement 2 sont nécessaire lors d'un vol en Erj-175.
Dans notre cas notre équipage va finir sa journée à Toulouse avant d'effectuer le vol du lendemain matin en Erj-190 ce qui explique la présence sur ce vol d'un membre d'équipage supplémentaire. Il en sera de même avec le vol retour pris en charge par l'équipage arrivé la veille au soir depuis AMS et où il y aura aussi un PNC en rabe.
On notera d'ailleurs que notre hôtesse "supplémentaire" sera plutôt mieux servie que le reste des passagers, siège neutralisé à ses cotés, bouteille d'eau remise par ses collègues … tant de petite attention dont le passager ne bénéficie pas …


photo kl1303p46

Nous repousserons avec un léger retard au milieu de la ferme à Embraer et de la jetée A en cours de rénovation/fabrication.


photo kl1303p47photo kl1303p48

Nous commençons notre roulage en direction de la piste 18L en service pour les décollages vers le Sud ce matin. En chemin on croise quelques appareils comme ce Boeing 737-800 de TUI Belgium au décollage pour Tenerife depuis la piste 24. On notera que cette machine à d'ailleurs quitté les rangs de la filiale Belge pour rejoindre sa filiale britannique lors de cette saison été 2024.


photo kl1303p49

Au loin on peut voir aussi quelques appareils long-courriers au tractage avec un Airbus A330-200 de KLM et un Boeing 787-8 de TUI Netherland.


photo kl1303p51

Mais la priorité pour rentrer sur la piste 18L nous est donnée, on s'aligne donc sans plus attendre.


photo kl1303p52photo kl1303p53

Puis nos pilotes poussent nos 2 moteurs General Electric CF34 et nous prenons de la vitesse le long des terminaux d'AMS, je dois reconnaitre qu'à l'avant de la cabine, l'Erj et bien plus bruyant que les Crj.


photo kl1303p54photo kl1303p55

Nous prenons de la hauteur au dessus des stockages pétroliers et de la zone cargo de l'aéroport.


photo kl1303p56photo kl1303p57

La vue sur les alentours de l'aéroport et les canaux sera furtive en effet on plonge rapidement dans la crasse et les nuages bas qui stagnent au dessus du terrain.


photo kl1303p58

Notre montée initiale se fera au dessus de la couche bien dense qui donne l'impression de survoler des champs enneigés.


photo kl1303p59

Moins de trente minutes après notre décollage le service commence, le menu du matin ce sera sans surprise la boite petit déjeuner qui sera servit (notre vol partant avant midi)


photo kl1303p60

La bien connue boite KLM cityhopper tel que servit (on notera que les couvercles en plastique avaient été retirés en avance de phase par l'équipage). On retrouve les habituelles salade de fruit, yaourt coco et granola. Pour le plat "principal" ce sera une omelette froide aux haricots (type beans) sans vraiment de gout…


photo kl1303p61

Le catering "supplémentaire" sera sous la forme de cette petite bouteille de jus "frais" à base de mandarine qui sera bien meilleure que son équivalent à base de gingembre servit lors du vol aller.


photo kl1303p62

Pendant ce temps nous rejoignons notre altitude de croisière, pas l'ombre d'une turbulence mais le sol restera caché une bonne partie du trajet.


photo kl1303p63

Détail sur notre winglet logotée.


photo kl1303p64

La route du matin, sommes toute très classique et plutôt direct sur cette ligne avec une altitude de croisière de 37.000ft.


photo kl1303p90

Alors que notre début de descente prochaine vient d'être annoncée, la couche de nuage s'arrête net ! Pas de doute nous venons d'arriver dans le Sud !!!


photo kl1303p65

Il me semble reconnaitre les méandres de la Dordogne un peu avant Rocamadour.


photo kl1303p66

Petit détail sur le contenue de la pochette du siège avec la safety card mais aussi, bientôt en exclusivité européenne, un magazine de bord papier !


photo kl1303p50

A l'intérieur les pages corporates sont toujours de qualité avec une sympathique présentation de la flotte pour les av-geek mais aussi la présentation du réseau incluant les codeshares ce qui le rends quelque peu illisible…


photo kl1303p67photo kl1303p68photo kl1303p69

Le service continuera avec le retrait des plateaux qui sera effectué par la PNC de repos qui passera ensuite le reste du vol à discuté avec ces collègues dans le galley. Alors je n'ais pas grand chose à dire au point de vue service car les hôtesses ont été serviable, efficace souriante et je n'ais manqué de rien durant le vol… Par contre je ne suis pas certain que le passager lambda ait compris que l'hôtesse en uniforme assise en business était en vol de positionnement (et donc pas payer pour faire le service à bord) ce qui peut donner une mauvaise image pour un publique non avertit.


photo kl1303p70

Petit virage au dessus des collines du Quercy.


photo kl1303p71

Au loin on aperçoit la ville de Cahors et l'aéroport de Lalbenque.


photo kl1303p72

Le sol se rapproche, tandis que le relief se fait de plus en plus plat à l'approche du Tarn-et-Garonne.


photo kl1303p73

La citée d'Ingres (Montauban) restera cachée sous une faible couche nuageuse.


photo kl1303p74

Notre descente se poursuit en suivant les pleines fertiles de la vallée de la Garonne.


photo kl1303p75

Tandis que l'on devine la chaine des Pyrénées au loin. Cela fait un peu bizarre de retrouver ces paysages familiers sous leurs couleurs hivernales après avoir passé un peu plus de 2 mois en Inde.


photo kl1303p76

Passage au dessus des petits lacs qui servent de frontière entre Mondonville et Aussonne avant une longue finale au dessus de Cornebarrieu pour la 14L.


photo kl1303p77photo kl1303p78

Arrivée sous le soleil dU SUD-OUEST


Posé sans encombre et sous un beau ciel bleu d'hiver, pas beaucoup de changement par rapport à Bangalore si ce n'est la température avec une bonne vingtaine de degrés en moins. Au loin le delivery-center d'Airbus tourne à plein régime pour tenir les objectifs de livraison dans ces dernières semaines de 2023.


photo kl1303p79photo kl1303p80

Je retrouve les habituels visiteurs de la plateforme Toulousaine avec les appareils cargos Boeings 767 de la compagnie Danoise Star Air pour Cologne via Lyon et Boeing 757 cargo de DHL pour Leipzig.


photo kl1303p81

Le roulage pour le hall B ne sera pas bien long.


photo kl1303p82

Notre petit appareil bénéficiera d'une passerelle, c'est donc rapidement que les passagers sont autorisés à débarquer avec les salutations aimable des PNC. Je croiserais l'équipage assurant le vol retour dans la passerelle.


photo kl1303p83

Dans mon cas le voyage se termine ici et vient mettre un point finale à une année record en nombre de vols, même s'il y aura un 55ème et dernier vol pour retourner à Grenoble avant les fêtes de fin d'année. Ce dernier ne sera pas reporté.


photo kl1303p84

Quelques petites minutes d'attentes avant que les bagages enregistrés commencent à apparaitre sur le tapis mes bagages arriveront rapidement peut être l'effet tag prioritaire ? En tout cas eux aussi semblent avoir fait bon voyage.


photo kl1303p85

Ma compagne est exceptionnellement venue me chercher à l'aéroport ce midi … il faut dire qu'après 2 mois sans ce voir nous avions tout de même hâte de nous retrouver. Nous quitterons l'aéroport à la suite de l'équipage KLM qui a effectué mon vol et qui repartira lui à la première heure le lendemain matin.


photo kl1303p87

Sortie par le hall B sous un temps parfait sans l'ombre d'un nuage.


photo kl1303p88

Nous rejoignons notre véhicule stationné au P1 pour cette attente un peu plus longue qu'un simple dépose minute le tarif pour moins de 30 minute sera raisonnable dans les 2€. Direction la maison pour une après-midi de repos avant de rattaquer le travail dès le lendemain pour quelques petites journées avant les fêtes de fin d'année.


photo kl1303p89

C'est ici que ce termine ce récit et cette longue série ainsi que tous les vol de 2023 il est plus que temps d'attaquer les récits de 2024 qui commencent un peu à sentir le renfermer après autant de temps passé stocké dans le disque dur de mon PC.
On se retrouve très vite sur FR d'ici là bon vols à tous.

Afficher la suite

Verdict

KLM Cityhopper

5.6/10
Cabine2.5
Equipage7.0
Divertissements7.0
Restauration6.0

KLM Crown Lounge - Schengen

5.8/10
Confort6.0
Restauration6.0
Divertissements5.0
Services6.0

Amsterdam - AMS

6.9/10
Fluidité6.0
Accès7.0
Services7.5
Propreté7.0

Toulouse - TLS

7.3/10
Fluidité7.5
Accès7.0
Services7.5
Propreté7.0

Conclusion

Les notes parlent d'elles même ce service J sur Cityhopper n'est qu'une Y+... le manque de gain de confort sur la cabine par rapport à la classe éco est vraiment le point noir de cette business class. Pour le reste le vol est ponctuel et l'équipage plutôt sympa et efficace malheureusement pour le passager lambda d'avoir une PNC en positionnement qui fait une partie du service peut être un parfois déroutant.

KLM Cityhopper:
- Cabine en 2x2 aucun gain de confort par rapport à la classe économique mais un réel gain financier pour KLM !
- Dommage de ne pas avoir de repas chaud sur un vol en J qui frôle les 2 heures.
- Pas de connectivité (prise/internet ...)
+ Magazine de board

Amsterdam:
+ Aéroport à taille "humaine" pas de longue distance à couvrir à pied ou de transferts à faire en bus ou autre
- Terminaux qui semble un peu à l'étroit au vue de l'affluence
- Personnel au PIF particulièrement désagréable.

KLM Crown Lounge (Schengen):
+ Offre de place suffisante au vue de l'affluence
- Salon aveugle et manquant cruellement de charme
- Offre bofbof à tous les points de vues

Toulouse:
+ Livraison bagages plutôt rapide et efficace
+ Parcours passagers très court dans les couloir du terminal B
- L'offre de transport en commun lourd tramway suspendu pour plusieurs années

Informations sur la ligne Amsterdam (AMS) Toulouse (TLS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 16 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Amsterdam (AMS) → Toulouse (TLS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est KLM avec 7,4/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 46 minutes.

  Plus d'informations

2 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 652912 by
    AirBretzel GOLD 11579 Commentaires
    Merci Hugo pour ce dernier FR de 2023.
    J’ai encore du stock de 2022 dans les brouillons 🤣🤣 mais je pense qu’ils vont y rester.
    Le salon n’est pas génial mais il permet d’avoir un café correct en début de matinée.
    Pour les travaux, depuis décembre, le restaurant devant la PAF a rouvert..
    À bord je ne sais pas fan de cette J cheap. Mais bon cela ne risque pas de changer.
    À bientôt pour les vols de 2024 😂
  • Comment 652918 by
    paulvanalsten BRONZE 753 Commentaires
    Merci pour le partage.
    Toujours de belles possibilités de spotting à AMS.
    Pas besoin de paxbus pour un vol Cityhopper, c’est effectivement du luxe!
    Sur les Embraer AF neutralisera le siège voisin à partir de janvier 2025, mais j’ignore si KL fera de même.
    A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.