Avis du vol TAM São Paulo Rio De Janeiro en classe Economique

Compagnie TAM
Vol JJ3924
Classe Economique
Siege 3A
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:00
Décollage 28 Mar 16, 12:00
Arrivée à 28 Mar 16, 13:00
JJ   #115 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 44 avis
AK
Par SILVER 1279
Publié le 9 avril 2016
Petit rappel de l'itinéraire :
25/03 LYS CDG Y, avec toute l'introduction expliquant le pourquoi du comment http://flight-report.com/fr/report-13825.html
25/03 CDG GRU J, ici http://flight-report.com/fr/report-13852.html
28/03 CGH SDU Y, c'est maintenant !
02/04 GIG CDG Y, par là : http://flight-report.com/fr/report-13910.html
03/04 CDG XYD Y, voyage en TGV qui ne sera pas reporté

Après un bon week-end à Saõ Paulo, il est temps d'aller boire du Champagne à Cobacabana…. Pour cela, je dois prendre l'avion, qui est le moyen de transport le plus rapide et le plus fréquent sur l'axe Saõ Paulo/Rio de Janeiro. Les deux villes sont à environ 500 km de distance.

Il y a beaucoup de vols, et mon choix s'est porté sur TAM, qui pour une trentaine d'euros me donne droit à un bagage en soute et un arrive à l'aéroport Santos Dumont, en plein centre-ville. Au passage, j'ai gagné la somme mirifique de 125 avios (et 5 points statut). J'aurais aussi pu acheter un billet prime pour 4500 avios et 6€, mais ça ne valait clairement pas le coup. Petite note aux éventuels futurs acheteurs : le prix était largement plus élevé sur le site français de TAM (140€ !!!) par rapport au site Brésilien !

J'arrive à l'aéroport en taxi (le transports en commun ne sont pas vraiment un point fort au Brésil), puis je me rends à une borne automatique. C'est extrêmement long car il faut remplir plein de trucs inutiles à la main, on fait vraiment le boulot des agents au sol : numéro de passeport, date de délivrance, d'expiration, adresse à destination, numéro de carte de fidélité…. Ils demandent même les coordonnées complètes d'un contact à prévenir en cas d'urgence. Évidemment, pas moyen de zapper ces étapes. Bref, au bout de 10 bonnes minutes, la machine crache deux bouts de papier bible jaune avec quelques infos dessus. J'ai pris la photo même pas deux semaines après le vol, c'est déjà presque effacé !

photo IMG_5855

Ensuite je vais déposer ma valise qui contient beaucoup de dangereux liquides, là c'est assez rapide. Les contrôles de sécurité sont symboliques. Si j'avais su j'aurais pris ma valise avec moi ! C'est assez surprenant quand on vient d'Europe et une semaine après des attentats très meurtriers.

On arrive ensuite dans un grand hall tout en longueur. Il n'y a qu'un seul terminal et tous les vols sont domestiques. Trois compagnies brésiliennes se partagent l'aéroport: TAM (ou est-ce LATAM ?), Gol et Azul. Il me semble que TAM est la seule sur à desservir SP et RJ depuis les deux aéroports situés en centre-ville. Il y a des vols toutes les heures. Le terminal n'est pas immense, mais il y a beaucoup de mouvement.

photo IMG_5162

Voici le panneau d'affichage, uniquement des vols domestiques, donc. La majorité des vols sont opérés par TAM et Gol. Il y a énormément de vols à destinations de Rio, il ne faut pas se tromper !

photo IMG_5160photo IMG_5161

Il y a beaucoup d'avions alignés aux portes, je suppose que ce sont tous des Airbus de la famille A320. De toutes façons avec une telle piste (je ne suis pas experte, mais elle m'a l'air très courte), je suppose qu'on ne peut pas venir avec un truc plus gros…. Un exemple :
photo IMG_5163

La vue sur la piste :
photo IMG_5166


L'embarquement commence à 11h20, je trouve ça extrêmement tôt pour un vol qui part à midi…. Deux files sont clairement identifiées : une pour les rangées du fond qui embarquera en premier et une pour les rangées à l'avant. Comme je suis en 3A, j'attends sagement mon tour. J'embarque dans les derniers.

photo IMG_5164

En passant, on croise de nombreux avions prêts à partir

photo IMG_5165

Et voici l'avion du jour !

photo IMG_5168

J'arrive ensuit à mon siège qu voici. Bon point, il y a beaucoup de place pour les jambes et le siège semble pourvoir s'incliner (j'y reviendrais plus tard). Mon voisin de derrière commence à labourer allégrement le dos de mon siège, ce qui me fait un très beau massage shiatsu…. En plus, le siège est incroyablement dur, ce qui fait que dans l'ensemble je le trouve moins confortable que les sièges Air France sur des vols courts.

photo IMG_5185

Notre voisin :

photo IMG_5170

Nos autres voisins bien alignés !

photo IMG_5171

Je vois ensuite la passerelle être retirée sous mes yeux, très en avance (11h45 pour un départ prévu à 12h00).

photo IMG_5169

Les consignes de sécurité sont diffusées sur les écran collectifs. Les écrans resteront actifs pendant tout le vol, diffusant des pubs et des quizzs.

photo IMG_5172

On remonte ensuite toute la piste, en passant devant de nombreux avions et jet privés.

photo IMG_5174photo IMG_5173

Avec le nombre de vols chaque jour, je n'aimerai pas trop habiter là….

photo IMG_5175photo IMG_5178

Avant d'oublier, voici le fameux bout d'aile !

photo IMG_5176

Alignement….

photo IMG_5177

Prêts ? Feu, partez ! L'accélération et le décollage sont très toniques. C'est très impressionnant, on est vraiment en pleine ville !



J'essaie d'incliner le siège, mais mon cher ami n'est pas de cet avis, et tient à me le faire savoir. Il tient aussi à me laisser un souvenir impérissable de ce vol. C'est trop gentil monsieur !

photo IMG_5188

On quitte rapidement la ville et on survole les plateaux de l'état de Saõ Paulo:

photo IMG_5186photo IMG_5189

Je profite d'un moment de flottement pour vous présenter le contenu de la pochette. Les magazines de bord sont uniquement en Portugais et Espagnol, du coup je regarde juste les images. il y a notamment un reportage photo sur le désert d'Atacama qui donne envie d'aller y faire un tour.

photo IMG_5187

Je me détourne rapidement de ces magazines. En effet, dehors le spectacle est grandiose, on passe au dessus de la "Costa Verde".



Malgré la rapidité du vol, le service est assuré. Au menu aujourd'hui, un sandwich jambon-fromage et un verre d'eau, pas mal du tout ! Ça change des compagnies Européennes et Américaines chez qui le service pour les vols intérieurs se réduit au strict minimum.

photo IMG_5190

Ce n'est pas de la grande cuisine mais c'est tout à fait comestible

photo IMG_5191

On commence à arriver dans les banlieues de Rio. On survole un aérodrome !

photo IMG_5197

Ville en vue !

photo IMG_5198

On passe devant l'aéroport international.



Puis au dessus de la baie.



Heu, on ne m'avait pas prévenue d'un amerrissage ? !

photo IMG_5206

Ah ouf ! Le freinage est très tonique, c'est certainement dû à la taille de la piste.



Pour vous donner une idée, voilà l'aéroport vu depuis le pain de Sucre. Il ne faut pas se louper, sinon on fait un grand plouf dans la baie !

photo IMG_5292

Pendant le roulage, je vois la Corcovado en vrai pour la première fois de ma vie :
photo IMG_5210photo IMG_5211

On suit un autre avion de chez TAM, il y a beaucoup de mouvements dans cet aéroport :
photo IMG_5212

Finalement, on arrive aussi très en avance (12h48 pour 13h00). On débarque rapidement, et on attend patiemment les bagages qui mettront 20 minutes à arriver. Détail pratique, à côté de ce panneau d'affichage, il y avait une petit télé qui diffusait les images de dehors en direct, du coup on voyait les employés qui livraient les valise arriver et repérer sa valise à l'avance.

photo IMG_5213

Bonus touristique : la Costa Verde vue du sol ! La Costa verde est une région magnifique. Comme son nom l'indique, c'est une région très verte ! Je recommande vivement de passer quelques jours si vous en avez l'occasion. L'attraction principale est le village de Paraty, qui est accessible en environ 4-5 heures depuis Rio. La spécialité locale est la Cachaça, un alcool de canne à sucre très fort qui sert notamment pour faire de cocktails comme la caïpirinha.



De nombreux bateaux de toutes les tailles proposent des balades dans la région, à la journée ou à la demie journée. Le Paysage est sublime, l'eau est très agréable, et on peut observer plein de poissons colorés avec un masque et un tuba.



Il est aussi possible de faire des balades dans la Mata Atlantica (la forêt Atlantique). Malheureusement je n'ai pas eu cette chance….
Afficher la suite

Verdict

TAM

6.5/10
Cabine4.0
Equipage7.0
Divertissements7.0
Restauration8.0

São Paulo - CGH

7.5/10
Fluidité10.0
Accès6.0
Services7.0
Propreté7.0

Rio De Janeiro - SDU

8.5/10
Fluidité10.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

En conclusion, un bon vol domestique : pratique, rapide et efficace ! En plus, pas cher !

Le point faible est le confort su siège, qui est vraiment une planche à repasser, mais pour un vol aussi court ça passe largement.

Merci, et à bientôt pour le voyage de retour : Rio - Paris en classe économique, avec Air France.

Informations sur la ligne São Paulo (CGH) Rio De Janeiro (SDU)

12 Commentaires

  • Comment 161615 by
    momolemomo GOLD 5642 Commentaires

    Toutes les compagnies Brésiliennes (même les low-cost) incluent le baggage en soute dans le prix du billet.
    Les BP de TAM sont complètement inutiles. Toutes les compagnies Brésilienne utilisent le même format (ticket de caisse) mais l'encre de la TAM s'en va plus rapidement.
    Il y a aussi Avianca Brasil dans cet aéroport en plus de TAM, Gol et Azul. Et les quatre relient SP CGH à SDU et les 3 grandes (TAM. Gol, Azul) ont aussi vers RJ GIG.
    Il y a des vols toutes les heures -> Même plus, en heure de pointe avec les 4 compagnies on a un vol toutes les 10 minutes entre CGH et Rio.
    Effectivement la piste est très courte et les 320/737-800 sont les plus gros avions à pouvoir venir à CGH. Même problème à SDU qui a une piste encore plus courte et où l'A319 avec peu de carburant est l'avion le plus gros que SDU peut recevoir. Les pilotes qui font les vols vers et depuis SDU reçoivent un entrainement spécial pour maitriser l'approche difficile et gérer l'A319 sur la très courte piste.
    Niveau confort, TAM est ce qu'il y a de pire sur le marché intérieur Brésilien (a part sur les vols vers Manaus en 767/777/A350). Et niveau repas, elle est 3e après Avianca et Azul mais devant GOL qui ne donne qu'un verre d'eau. Elle a l'avantage d'être OneWorld et donc de permettre le cumul de miles/points.
    Les vols CGH-SDU et SDU-CGH sont mes préférés. Les décollages et atterrissages sont tellement magnifiques! En plus vous avez décollé de la 35L, si vous étiez à droite vous auriez eu la vue sur le centre, l'Avinera Paulista, Pacaembu, Pinheiros, etc.
    Ah, la Costa Verde! Une très belle cote mais qui est très très très touristique. Que ce soit pour les touristes Etrangers, Brésiliens, ou juste les habitants de SP ou RJ qui viennent y passer le weekend.
    J'espère que vous avez apprécié le Brésil, un pays que j'affectionne tout particulièrement.
    Merci pour ce Fr!

  • Comment 161621 by
    Chevelan GOLD 12242 Commentaires

    C'est extrêmement long car il faut remplir plein de trucs inutiles à la main, on fait vraiment le boulot des agents au sol : numéro de passeport, date de délivrance, d'expiration, adresse à destination, numéro de carte de fidélité.... Ils demandent même les coordonnées complètes d'un contact à prévenir en cas d'urgence. C'est vraiment agaçant tout ces renseignements à fournir lors de l'enregistrement aux bornes, j'avais failli péter les plombs !

    Décollage de Congonhas et atterrissage à Santos Dumont, la totale !

    Service à bord qui n'a rien à envier aux compagnies Européennes, au contraire, Avianca est un poil au dessus.

    Le client de derrière était particulièrement récalcitrant

    Beau bonus, Ah, Paraty !

    Merci pour ce FR

    • Comment 338131 by
      AK SILVER AUTEUR 610 Commentaires

      Oui, je comprends votre agacement. Moi, c'était seulement pour un seul vol que j'ai eu à remplir toutes ces formalités. Mais à un moment j'ai fait une fausse manœuvre et j'ai du tout recommencer depuis le début....

      L'avantage de ceux deux aéroports est la proximité du centre-ville et le relative facilité d'accès, ce qui fait gagner pas mal de temps.

    • Comment 338130 by
      AK SILVER AUTEUR 610 Commentaires

      En effet, ça n'a pas duré ! Les jours suivant, c'était plafond bas et aucune visibilité....

  • Comment 161623 by
    BDANY38 684 Commentaires

    Merci pour ce report. Vous avez eu de la chance la météo était clémente

  • Comment 161628 by
    Mathieu 2111 Commentaires

    Merci pour ce FR !
    Un vol très correct sur TAM.
    Le sandwich n'a pas l'air mauvais (bien que peu appétissant visuellement).
    Pas de chance pour le passager assis derrière vous :p
    Magnifiques photos à travers le hublot et superbe bonus !

    A bientôt,

    • Comment 338080 by
      Ex. Frequent Traveller 30 Commentaires

      Bonjour FFlyerCDG,

      En effet, la 'Ponte Aérea' était une opération conjointe entre les trois compagnies aériennes brésiliennes de l'époque - Varig RG, Vasp VP et Transbrasil TR.
      Le passager achetait son billet auprès de l'une des trois compagnies puis embarquait dans les Electras opérés par Varig entre Congonhas et Santos Dumont, la recette des vols étant partagés entre les trois opérateurs.
      C'était une opération très lucrative à l'époque, l'économie brésilienne étant ce qu'elle est, l'inflation rongeait les prix qui étaient déjà exorbitants.
      Tout a changé avec l'arrivée des premiers Boeings 737-300, plus rapides, plus économes et avec une capacité de transport accrue par rapport les Electras vieillissants...
      L'entrée de TAM dans la route CGHSDU avec ses Fokker 100 a porté le coup de grâce à la Ponte Aérea.

  • Comment 161632 by
    FFlyerCDG 2792 Commentaires

    Merci infiniment pour ce FR dont la lecture évoque des souvenirs très anciens et une époque probablement inconnue de la majorité des lecteurs de FR !

    Je vais d'ailleurs avoir besoin de l'aide de la minorité la plus âgée des lecteurs de FR :-))

    Dans mon souvenir, à l'époque où les vols CGH-SDU, le fameux Ponte Aérea, étaient effectués en Lockhheed L-188 Electra, j'ai l'impression de n'avoir emprunté que des vols opérés par Varig à l'exclusion de toute autre compagnie.
    Est-ce un début d'alzheimer ou RG était effectivement la seule et unique compagnie sur l'axe CGH-SDU-CGH ????

    Et ces fameux Electra volaient-ils a beaucoup plus basse altitude et avec un plan de vol différent ?
    J'ai très clairement le souvenir d'avoir emprunté de nombreuses fois le Ponte Aérea pratiquement jusqu'à la fin des années 80, à une époque où il y avait des vols toutes les 15mn les jours de semaine, en ayant à chaque fois l'impression que nous slalomions entre le Corcovado et le Pain de Sucre avec des vues exceptionnelles sur l'un et l'autre.
    Et je crois que mon premier vol CGH-SDU reste le vol le plus extraordinaire dont je me souvienne !

    Merci AK pour cette bouffée de nostalgie :-))

  • Comment 161667 by
    Ex. Frequent Traveller 30 Commentaires

    Bonjour AK et merci pour ce FR,

    En fait Congonhas est l'aéroport le plus congestionné du Brésil et l'un des plus utilisés au monde ce qui fait que les opérations doivent être millimétrés pour éviter des retards.

    En remontant la piste pour le décollage vous avez aperçu le quartier de Jabaquara où j'ai grandi. Ma mère y habite toujours et depuis sa véranda on voit la piste et tous les mouvements et à l'atterrissage les avions frôlent les toits. C'était l'une des choses qui m'a manqué le plus lorsque j'ai déménagé à Paris, le bruit des avions.

  • Comment 161673 by
    FFlyerCDG 2792 Commentaires

    Merci Ex.Frequent Traveller :-))

    Que de souvenirs !!!
    Varig, Vasp, Transbrasil... Toute une époque maintenant largement révolue.
    Mais ma préférence allait, de très loin, à Varig pour une multitude de raisons :-))

    Premier voyage au Brésil avec Varig il y a bien longtemps....
    Et ma seule déception car j'imaginais que toutes les hôtesses allaient correspondre à l'idée que je me faisais de la brésilienne typique venant juste de quitter la plage de Copacabana pour enfiler son uniforme avant de fermer les portes de l'appareil.
    Mais c'était heureusement bien différent sur les vols domestiques :-))

    Mon surclassement le plus inattendu aussi...
    DC10 à l'époque, rangée de quatre sièges pour le repos équipage au niveau de la porte 1 entre la F et la J où l'équipage m'a proposé de m'installer pour le service du dîner et du PdJ car le vol était complet en F mais le CCP souhaitait néanmoins que je puisse profiter du catering de la F.
    Le service se faisait avec une table roulante et l'équipage commençait pas la rangée de gauche avant de traverser la zone de repos afin d'effectuer le service dans l'autre rangée et, au passage, pouvait me servir.
    Un souvenir incroyable :-)

    Et puis, surtout, le choc de ma première arrivée à Galeão avec les annonces d'Iris Lettieri.
    Pendant des années, cette voix qui donnait l'impression de faire des déclarations d'amour m'a fait rêver et rien qu'à y penser, j'en ai la chaire de poule:-))

  • Comment 356137 by
    CDG Addict 1661 Commentaires

    Merci pour ce bon FR.
    A bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.