Avis du vol Air Austral St Denis Paris en classe Affaires

Compagnie Air Austral
Vol UU 975
Classe Affaires
Siege 02A
Temps de vol 11:30
Décollage 27 Déc 16, 21:00
Arrivée à 28 Déc 16, 05:30
UU   #37 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 152 avis
Avionic_Waterproof
Publié le 5 février 2017
Après les très bons reportages de Flavien, Patou974 et Silverlining à propos des nouvelles cabines Air Austral, à mon tour de vous proposer une exclusivité, la nouvelle Club Austral à bord des B777-300ER.

Arrivée à Roland Garros (l’aéroport de la Réunion, pas le stade de Boulogne) deux heures avant le départ.

photo img_3784

Il ne reste plus grand monde à attendre mais la file réservée aux passagers Premium et Abonnés est appréciée



Le check-in est désormais sous-traité même à RUN mais, cette fois-ci, c’est une agente Air Austral, reconnaissable à son uniforme qui fait son travail chaleureusement et avec le grand sourire. Tout sera fait promptement.
Remise de la carte d’embarquement et de l’invitation au salon Club Austral car même s’il n’est réservé qu’aux passagers de la compagnie du Capricorne, il est également sous-traité.

photo img_3789

Elle m’invite à passer de suite en zone sous douane par le poste de police situé le plus à l’est car il n’y a encore personne. Et elle avait raison

photo img_3788

Passage rapide et poli par le filtre de sécurité vide de passagers et direction le salon situé au premier étage

photo img_3791

Salon Guétali à gauche pour les passagers Confort, membres Capricorne Premium/Exclusive ou Abonnés voyageant en Loisirs moyennant 20 euros. A droite, le Club Austral pour exclusivement les passagers……..Club Austral. Logique.

photo img_3792

Accueil encore une fois avec un grand sourire et remise de l’invitation. Ambiance chaleureuse des lieux

photo img_3799photo img_3802

L’entrée du salon où on trouve quelques magazines et journaux ainsi qu’un poste informatique. Le wifi est gratuit

photo img_3803

La gentille dragonne me demande ce que je souhaite boire puis repart au bar préparer quelques petites choses

photo img_3801

Quelques bouchons, samoussas, toast au foie gras et chèvre et jus de mangue.

photo img_3796

Le salon abrite deux salles de douche et deux toilettes



Je souhaite avoir quelques libertés pour prendre la cabine en photo, je décide d’embarquer plus tôt. Je voyagerai à bord du dernier né de la flotte, le F-OLRE. J’ai bien fait attention à voyager à bord de la nouvelle cabine car le F-OREU était ce jour-là encore configuré avec les anciens sièges angle lie-flat

photo img_3804

J’entre par la première porte avec des personnes voyageant en Loisirs. Comme ils sont assis à droite de l’avion, passage par l’avant de l’appareil

photo img_3805

J’avais déjà visité la nouvelle cabine lors d’une soirée de présentation en octobre dernier et je suis tout autant ravi de maintenant voyager à bord de celle-ci. La configuration reste en 2-3-2 mais le nombre de sièges a été réduit à 14 et le fauteuil est désormais en full flat.

photo img_3806

Les rangs ne sont pas alignés et la troisième rangée centrale se retrouve presque à côté des premiers sièges hublots de la classe Confort, là où sera assis le monsieur en chemise rouge



L’avion est équipé du wifi

photo img_3833

Sur le siège sont déjà posés une couverture, un oreiller et un coussin

photo img_3809photo img_3820

Le pitch est plus que satisfaisant

photo img_3835

L’écran personnel et tactile de 18 pouces

photo img_3811

Et sous le repose pieds, un espace pour ranger ses affaires

photo img_3822photo img_3810

La télécommande est tactile elle aussi

photo img_3814

Un fourre-tout où attend déjà une bouteille d’eau

photo img_3815

Les commandes électriques du siège

photo img_3816photo img_3817

La table se trouve dans l’accoudoir central



Eclairage personnel LED

photo img_3831photo img_3832

En guise de boissons de bienvenue, choix entre champagne, jus de fruits ou eau. La trousse de confort est aussitôt amenée par un second PNC

photo img_3823

Sur l’écran personnel, quelques informations pratiques comme la localisation des toilettes pour les passagers Club Austral. Il y en a deux et sont situées près du cockpit

photo img_3826

Le Boeing 777-300ER mesure 73,9 mètres de long et 64,8 mètres d’envergure

photo img_3828

Le Boeing Air Austral peut accueillir 442 passagers en trois classes, soit 30 sièges de moins que le Boeing 777-300ER d’Air France version COI

photo img_3838

Configuration en 2-3-2 en Club Austral

photo img_3839

Et en 2-4-2 en Confort

photo img_3840

Les mêmes vidéos auto-promotionnelles tournent également sur la télécommande tactile

photo img_3829

Distribution du casque réducteur de bruits sous plastique

photo img_3834

Visite des toilettes qui n’ont rien de particulier.

photo img_3841

C’est du standard agrémenté de fleurs fraîches

photo img_3842

De retour en cabine, distribution de magazines et journaux sur un chariot et fermeture des portes avec 5 minutes d’avance

photo img_3845

A la porte à côté, Air France se prépare à rejoindre lui aussi Paris. L’embarquement a du déjà débuter

photo img_3846

Roulage court vers la piste 12, décollage vers l’est puis virage sur la gauche direction nord. C’est parti pour 11 heures de vol. Les lumières de Saint Denis au loin

photo img_3848

Le mood lighting est activé tout comme le programme de divertissement

photo img_3849photo img_3850

L’éclairage passe au jaune

photo img_3851

Puis au mauve

photo img_3853

Le rideau qui nous sépare de la classe Confort est tiré

photo img_3892

Sur la télécommande, les détails du vol

photo img_3852

Le menu principal

photo img_3854

Les films proposés. Il y en a 50

photo img_3855

Début du service par une serviette chaude

photo img_3856

Le menu Club Austral



Et la carte des vins. Pour ce soir, en vin blanc

photo img_3858

En vins rouges

photo img_3859photo img_3860

Apéritif servi au trolley

photo img_3861

La petite nappe sur le trolley et bouteille de brut Nicolas Feuillate placée dans un seau à champagne

photo img_3863

J’avais commandé sur le site de la compagnie un eXtra caviar moyennant 35 euros



Sur des blinis chauds

photo img_3873photo img_3872

Puis des canapés et sélection salée

photo img_3864

Verrine au poisson cru et achards de légumes

photo img_3866

Petite tarte salée et brochette de magret

photo img_3867

Cahouètes

photo img_3868

Suite du repas toujours au trolley

photo img_3874

Foie gras, julienne de gingembre confit et poire rôtie et choix de pains servis chauds

photo img_3877

Ce plateau m’était visiblement réservé

photo img_3878

Vin blanc Pouilly Fuissé 2014 et eau plate

photo img_3879

Quand j’ai commandé l’eXtra Caviar sur le net, j’ai aussi bloqué le plat de résistance. En plus des trois plats sur le menu, le passager Club Austral a la possibilité de choisir entre deux autres plats chauds. Cette fois-ci, pas de trolley et le plat est amené sur un plateau

photo img_3880

Suprême de volaille à la croûte de noisettes, risotto à l’aneth et confit nîmois

photo img_3881

Et comme les Réunionnais aiment manger épicé, rougail de tomates, préparation simple à base de tomates, oignon et relevée de piments verts ou rouges

photo img_3883

La viande de poulet est tendre et juteuse mais le risotto est pâteux

photo img_3885

Fin du repas avec la sélection de fromages, le délice mangue goyavier et du pain toujours chaud. Le tout amené sur un nouveau plateau

photo img_3886

Petite infusion avant le gros dodo. Le Chef de Cabine demande si je souhaite être réveillé pour le petit-déjeuner. Ce sera fait une heure trente avant notre arrivée

photo img_3894

Mon voisin m’a devancé en tirant la séparation pour plus d’intimité

photo img_3898

Passage du siège en lit à 180 degrés et deux mètres de long

photo img_3899

Je prépare mon coucher mais aucun surmatelas n’est proposé. Je regarde autour, mes voisins n’en ont pas non plus. Sans doute un changement dans le protocole

photo img_3901

Je me réveille finalement un peu plus d’une heure avant l’atterrissage. Serviette chaude

photo img_3902

Les plateaux sont amenés aux passagers qui sont réveillés. Le PNC pour cela ne se sert pas de trolley et propose avant d’amener le plateau un choix entre jus d’orange ou pamplemousse et thé ou café

Petit bol de fruits frais limité à un morceau de pastèque et d’ananas, du yaourt, de la confiture, des tranches de fromage, du pain et des viennoiseries chauds

photo img_3903

En plat chaud, pancake, ananas et coulis de fruits rouges

photo img_3906

Nous abordons Paris par l’est. J’aperçois même CDG, à droite sur la photo

photo img_3907

Il est cinq heures, Paris s’éveille

photo img_3908

Roissy CDG est également réveillé. Même le 2G

photo img_3909

Dernières consignes de sécurité avant l’atterrissage. Il faut surtout repérer les issues de secours

photo img_3910

Nous sommes au nord de Paris et de CDG

photo img_3911

L’équipage passe en cabine préparer la cabine, tout ranger et pour récupérer les casques. Le mood lighting est de nouveau activé

photo img_3913

Atterrissage tout en douceur à 05H13 heure locale mais le freinage est très poussé

photo img_3914

Avantage d’arriver aussi tôt, pas de trafic sur les pistes. L’avion gagne assez vite le terminal 2C

photo img_3915photo img_3917

Je n’ai pas pu voir si il y avait des avions au terminal 2C. Au 2A en tout cas, il n’y a qu’un Boeing 767 Delta parqué au large et un Airbus A319 British Airways qui attend son premier vol de la journée. Il ne devrait avoir personne aux postes d’immigration

photo img_3916

C’est agréable un terminal vide de passagers. Malheureusement, il est bien trop tôt et il n’y a personne dans les guérites de police. Sauf un agent mais il semble qu’il soit en fin de service car il est en train de ranger ses affaires. Il y a trois sas Parafe mais avec trois croix rouges, je pense qu’ils ne sont pas opérationnels.
Arrivent deux collègues. La queue d’attente de passagers devient conséquente mais les policiers prennent leur temps. La petite bise à la collègue féminine, la poignée de main au collègue mâle, on enlève sa blouse, on allume le PC. Le policier quitte son poste pour activer les Parafe et ouvrir les portes. Un flot de passagers Loisirs se rue vers les sas automatiques. Trop tard!

Mais ça ne va pas très vite car certains passagers ne comprennent pas comment faire. J’entends un monsieur crier à son père à travers la porte vitrée: »mets ton doigt sur la machine ». « je ne comprends pas ». « Où? » « A droite » « Je ne vois pas »…
La policière au demeurant polie commence contrôler les voyageurs et ça avance. Je suis devant ces téléviseurs quinze minutes après avoir quitté l’avion parmi les premiers. C’est le tapis 16 pour moi

photo img_3918

Début de la livraison vingt minutes après notre arrivée. Ca fait également beaucoup pour le tout premier vol de la journée. Mais le délai est respecté tout comme les priorités bagages.

Autre avantage d’arriver aussi tôt, pas de file d’attente pour le taxi et trafic très fluide jusqu’au centre de la capitale.

Merci de m’avoir lu.
Afficher la suite

Verdict

Air Austral

8.4/10
Cabine8.5
Equipage9.0
Divertissements8.0
Restauration8.0

Air Austral Club Austral Lounge

8.6/10
Confort9.0
Restauration8.0
Divertissements7.5
Services10.0

St Denis - RUN

8.8/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté8.0

Paris - CDG

9.3/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

Bien que la compagnie ne propose pas de produit révolutionnaire, ça reste pour le moment le meilleur produit Business au départ de la Réunion, Maurice ou de Madagascar (excepté Emirates mais avec une correspondance à Dubaï), IMHO

En points positifs:
- check-in et service au Club Austral très agréables
- lit entièrement plat, oreiller et coussin
- équipage souriant et attentionné
- choix entre cinq plats chauds pour le dîner
- écran personnel de bonne résolution, télécommande réactive

Points négatifs:
- une cabine densifiée en 2-3-2
- absence de surmatelas et une largeur du lit un peu juste. Les larges d’épaules auront un peu de mal à se retourner durant le sommeil.
- petit-déjeuner moyen. Ca semble être le point faible de la compagnie quelle que soit la classe de voyage

Informations sur la ligne St Denis (RUN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 30 avis concernant 2 compagnies sur la ligne St Denis (RUN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Austral avec 7.6/10.

La durée moyenne des vols est de 11 heures et 23 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

  • Comment 384583 by
    A330-200 523 Commentaires

    Bonjour,

    Merci pour ce fr,

    cela semble être une bonne prestation dans l ensemble ; par contre le absence de sur matelas est troublante et relativement dommageable.

    La Paf à CDG, est toujours problématique, même si un effort avec de nouveaux parafes devrait rendre plus fluide le passage. 20 minute pour rejoIndre les tapis bagages cela reste raisonnable.

    • Comment 384707 by
      Avionic_Waterproof AUTEUR 180 Commentaires

      Merci pour votre commentaire.

      Sur le site internet de la compagnie, il est bien écrit "Notre personnel de bord, attentif mais discret, mettra à votre disposition un oreiller luxueux, un surmatelas et une couette douillette. Tout pour vous permettre un sommeil réparateur."

      Je suis d'accord avec vous. 20 minutes à CDG, c'est raisonnable. Mais étant le tout premier vol à débarquer, j'avais espéré sortir de l'aéroport plus tôt. Et je n'ai pas vu si d'autres vols arrivaient au même moment.

  • Comment 384589 by
    lagentsecret SILVER 10503 Commentaires

    Merci pour ce FR

    C'est complet et détaillé

    Service au sol et salon agréables même si l'offre est loin d'être exceptionnelle

    Les sièges sont identiques à la dernière génération de sièges TK et la configuration identique

    A choisir entre sauter son/sa voisin(e) et avoir ses pieds à l'étroit dans une boîte à chaussures et être coincé comme sur QR, je préfère la petite sauterie.

    La table est de bonne taille et elle peut pivoter pour permettre de sortir du siège même si la plateau est sur la table

    Le catering est appétissant sauf le petit déjeuner comme bien souvent : par ailleurs difficile de réchauffer un risotto

    Dommage qu'il n'y ait pas de surmatelas

    Bon équipage souriant qui parachève cette bonne expérience

    A bientôt

    • Comment 384708 by
      Avionic_Waterproof AUTEUR 180 Commentaires

      Merci pour votre commentaire

      Vous avez raison à propos de la sauterie. Il était assez facile de sortir de mon siège en pivotant juste la table. Et que mon voisin soit assis ou couché, il est très aisé de s'extirper pour aller par exemple aux toilettes.
      Ne manque plus qu'un surmatelas pour parfaire le confort.

      Pour l'équipage, ce sera moins bien pour le retour (pour plus ou moins une bonne raison)

  • Comment 384714 by
    Papoumada SILVER 5509 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    La différence est nette par rapport aux anciennes cabines. Le hic est d'éventuellement d'hériter de la place du c** dans le siège du milieu de la série de 3.

    Peu de changements côté catering par contre. Pas plus qu'à CDG.

    A bientôt !

    • Comment 384855 by
      Avionic_Waterproof AUTEUR 180 Commentaires

      Merci papoumada.

      A l'ère du 3F en Business, il est en effet impensable de devoir voyager entouré de deux passagers. Mais "place du c**" est bien plus éloquent et parlant ;-)

      Et non, par contre, rien de différent au niveau catering à bord.

  • Comment 384848 by
    Patou974 297 Commentaires

    Merci pour ce très bon flight-report Avionic_Waterproof,

    Instructif et bien détaillé comme toujours.

    L'absence du surmatelas est déplorable vu le prix payé dans cette classe affaires Club Austral.

    A bientôt.

    P.S. : les nouveaux 777-300 d'Air Austral sont configurés pour 438 passagers et non 442 comme la vidéo (ancienne) le montre. Les 4 de moins proviennent de la classe affaires qui compte maintenant 14 sièges au lieu de 18.

    • Comment 384856 by
      Avionic_Waterproof AUTEUR 180 Commentaires

      Merci pour le commentaire et pour les compliments.

      J'étais effectivement bien déçu de ne pas avoir eu de surmatelas. Mais la raison viendra au prochain report sur le vol retour.

      Bien vu pour le nombre de sièges à bord des nouveaux B777-300ER de la compagnie. Du coup, même l'image de localisation des toilettes en Club est fausse.

  • Comment 386323 by
    silverlining 6 Commentaires

    Merci pour ce FR très intéressant. Bizarre pour le surmatelas en effet. Oui, le petit dej est vraiment pas le point fort de la compagnie mais là le risotto est pas tres ragoutant non plus... Par contre j'ai reconnu le CC, c'est un pote ;)

Connectez-vous pour poster un commentaire.