Avis du vol Air Canada Express - Sky Regional Montreal New York en classe Economique

Vol AC7636
Classe Economique
Siege 22A
Temps de vol 01:30
Décollage 01 Fév 18, 13:30
Arrivée à 01 Fév 18, 15:00
A1 7 avis
AstroBenny
Par 562
Publié le 2 mars 2018
Bonjour, et bienvenue sur ce FR !

C'est la suite de mon voyage vers NYC depuis Bruxelles avec Air Canada.

Petit rappel du routing originel (attention le retour va tout chambouler, pour ça que je dis bien originel).

01/02/2017 Bruxelles National (BRU) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) B787-8 ICI
01/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => LaGuardia (LGA) E175
07/02/2017 LaGuardia (LGA) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) E175
07/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => Bruxelles National (BRU) B787-8

Je vous invite à lire la petite introduction du premier FR de ce routing qui explique comment j'ai pu acquérir cet aller retour pour la modique somme de 116,89€. ICI.

Nous sommes donc fraîchement débarqués de notre traversée transatlantique, en route pour les USA.
Nous reprenons là où je vous avais laissés avec ce panneau indiquant les connexions à YUL.

photo img_20180201_124106

Nous passons devant les douanes pour accéder au territoire canadien:

photo img_20180201_124125photo img_20180201_124155

Mais nous continuons notre marche sur la passerelle vers les douanes américaines.
J'ai été étonné d'apprendre durant la préparation de ce voyage que la plupart (si pas tous ?)des aéroports majeurs canadiens proposent un service de preclearance vers les USA.
En d'autres mots, le passager passe les douanes américaines alors qu'il se trouve encore dans l'aéroport canadien.
Cela permet une fluidité accrue dans les aéroports US, et c'est indispensable pour un vol vers LGA sachant que cet aéroport ne dispose d'aucune douane !
Il parait qu'une preclearance est en cours de négociation pour Bruxelles.

Tout est très bien indiqué
photo img_20180201_124202photo img_20180201_124308

Interlude neigeux !
photo img_20180201_124421

Nous arrivons à proximité des douanes après une marche d'environs 10minutes.
Avant de descendre aux douanes un officier vérifie brièvement nos BP surement afin de savoir qu'on a bel et bien un vol pour les USA.
Il y a d'abord une PIF à passer où il faut enlever ses chaussures mais où il suffit juste de passer un portique de détection de métaux simple.

photo img_20180201_124456

Nous sommes confus quand à la manière de procéder dans cette zone douanière.

Il y a un écran qui donne le statut de chaque passager en connexion vers les USA, il leur est demandé d'attendre ou d'aller voir l'agent de la douane.
photo img_20180201_125804
Une petite zone où les passagers qui doivent attendre peuvent s'asseoir.
photo img_20180201_125357

Nous sommes tous deux en possession d'un ESTA et on pense pouvoir aller directement voir un officier du border patrol américain à son guichet.
Mais un agent de l'aéroport nous dit qu'il faut d'abord utiliser les automated passeport control, des petites machines sur le côté.
On essaie mais on comprend pas trop sur quoi cliquer ( type de document de voyage : Etats-Unis/Canada/ESTA passport…. on est aucun des trois nous on a un passeport belge !!)

photo img_20180201_125347photo img_20180201_125541

On retourne voir l'agent qui nous explique plus en détail comment procéder et cette fois ça marche. Un ticket est imprimé, mais mes informations sont barrées d'une grande croix pour une raison que j'ignore.

photo img_20180201_125758

On va ensuite voir les agents de la douane américaine afin qu'on puisse enfin rentrer sur le territoire US !!
Ma copine passe par un agent debout qui contrôle vite fait son passeport lui pose 3 questions et la laisse entrer.

Pour ma part je devrai aller voir une agente derrière son guichet qui me posera 50 questions de manière ultra antipathique, me montre une photo de ma valise sur un tapis roulant et me demande si c'est la mienne ( Comment ont ils pu savoir que c'était la mienne alors que celle de ma copine est aussi enregistrée et je n'ai pas dit à l'agente de BRU quelle valise était laquelle !! bluffant), après un petit entretien de 3 minutes je peux entrer…
Peut être qu'à cause de la croix que j'avais sur mon ticket j'ai du passer par le service renforcé mais pourquoi j'ai eu cette croix reste un mystère.
Welcome to the United States of America (in Canada but still !!)

photo img_20180201_130435

Un petit duty-free aux USA qui vend des souvenirs du Canada, il faut savoir à un moment ;)

photo img_20180201_130450photo img_20180201_130502

Des fontaines d'eau potable en libre service. Très appréciable.
photo img_20180201_130612

Il ne reste que 5 minutes avant l'embarquement, nous avons juste le temps de marcher jusqu'à la gate où l'appel n'a pas encore été fait.
Pour rappel nous sommes dans la zone 'transborder' de l'aéroport de YUL, elle sert à desservir des destinations uniquement américaines et est séparée par une douane du reste de l'aéroport.
Je me permet de mettre cette illustration pour que le voyageur puisse se situer.

photo plan mtl
SOURCE : http://www.admtl.com/fr/plans-imprimables

L'aéroport n'a pas l'air tout neuf mais à priori ne manque de rien.



Ma copine s'assied tandis que je vais acheter un petit magnet du Canada à la boutique la plus proche.

Le deuxième oiseau du jour, un E175.
photo img_20180201_130805

L'embarquement a commencé et on se met en route quand il ne reste plus personne pour ne pas avoir à rester debout pour rien.
Apparemment l'embarquement a été fait par zones mais on a rien vu de cela puisqu'on a pas fait la file.

photo img_20180201_131306photo img_20180201_131412

L'accueil à bord est chaleureux, la porte du cockpit est ouverte et les pilotes plaisantent entre eux.
Ambiance décontractée, le vol ne doit pas dépasser les 60% de taux de remplissage.
Nous voici installés et surprise !! (bon en vrai j'étais déjà au courant) un IFE pour un vol si court. Pour un européen qui vient de débarquer, ça choque !
photo img_20180201_132013

Vue de l'aile.
On a la totalité des dernières rangées à nous tous seuls, je m'installe derrière ma copine puisqu'elle veut aussi pouvoir profiter du hublot sur ce vol-ci.
J'ai fait exprès de nous mettre sur la gauche car j'ai pu voir que l'avion effectue parfois une approche qui contourne Manhattan et vient se poser à LGA par le Sud, ce qui offre une vue incroyable sur NYC.
Au fond de l'avion une PNC qui ne se lèvera pas de tout le boarding, elle a l'air plus intéressée par son smartphone.
photo img_20180201_132017

Le couloir avant de repousser, on voit que la porte du cockpit est encore ouverte.
photo img_20180201_132118

J'ai complètement oublié la photo du pitch, mais il était très confortable !
La littérature de vol est la même que sur le premier vol du jour (ICI)

J'explore un peu l'IFE et vois qu'une multitude de films et shows sont à disposition ainsi que mon préféré: l'outil de géolocalisation et d'information sur le vol !
photo img_20180201_132427

Les consignes de sécurité sont montrées sur l'IFE.

photo img_20180201_132858

On repousse un peu en retard, le roulage commence et malheureusement nous sommes du mauvais côté pour le spotting.
Je discerne toutefois ce B787 Air China qui prépare son retour pour PEK, et ce B787 Air Canada qui est probablement celui qui nous a amenés ici depuis Bruxelles.

photo img_20180201_134105photo img_20180201_134120

Une tondeuse locale
photo img_20180201_134237

Le roulage dure un gros 10 minutes sans s'arrêter, et on passe devant des hangars Air Canada et Bombardier
photo img_20180201_134503photo img_20180201_134609

La Géolocalisation montre qu'on est encore bien au Québec. En fait je pense préférer cette ancienne version, d'accord elle ne permet pas de contrôler nous même l'angle de vue etc… Mais au moins on ne se casse pas la tête à essayer de trouver le meilleur angle, le meilleur zoom, etc. Cette carte est précise et amplement suffisante pour se faire une idée de là où on est.
photo img_20180201_134819

Vient l'heure de décoller, on met plein gaz direction Sud et on passe au dessus du fleuve Saint Laurent.
photo img_20180201_135000photo img_20180201_135127

Un service de boisson est proposé rapidement. Je prends un Canada Dry en l'honneur du pays, et de l'eau. Ma copine en fait de même.
Les PNC ne sont pas spécialement aimables.
Les Bretzels servis sont les mêmes que sur le vol depuis BRU. Difficile donc de voir ce qui discerne Sky Regional Airlines à la maison mère Air Canada.
Air Canada Express est une marque d'Air Canada qui est divisée en 4 compagnies donc Sky Regional Airlines est l'une d'elles.
Ces petites compagnies opérent des vols régionaux d'acheminement vers les hubs et sont regroupées sous la marque Air Canada Express si j'ai bien compris.
Aujourd'hui nous volons donc officiellement sur un vol de la compagnie Sky Regional Airlines.

photo img_20180201_141358

Peu après le service boisson il est temps d'aller voir comment ça se passe dans le reste de l'avion.
Vue de l'avion depuis l'arrière:

photo img_20180201_142459

Les toilettes, très étriquées au fond de l'avion mais propres et il y a tout ce qu'il faut.

photo img_20180201_142608photo img_20180201_142612

Le plafonnier de cet E175.
photo img_20180201_143339

Il faut dire que cet avion ne donne pas une impression de neuf malgré les IFE. Je n'aurai pas pu voir l'immatriculation de l'avion donc pas moyen de connaître son âge malheureusement.

Très rapidement la croisière se termine et on commence à descendre vers NYC.
C'est fou de se dire que pendant 90% du vol nous avons survolé seulement un Etat qui est celui de New York, et le reste était au Canada. En Belgique survoler une province doit prendre maximum 5 minutes.


L'approche se fait en longeant Long Island, et me rappelle vaguement celle de NCE où on rase l'eau jusqu'à dernier moment !

photo img_20180201_144656photo img_20180201_145027

Et nous voici arrivés, welcome to New York City !!
A peine touché le sol la PNC du fond ressortira son téléphone et pianotera sans lever la tête jusqu'à la fin du débarquement où elle mettra nonchalamment sa veste et ira rejoindre ses amies de devant.
Bof bof le service sur ce vol donc.
Un petit coup de faune locale avec ce frère E175 AA.
Nous sommes au bloc avec seulement 3 minutes de retard, mais en sachant qu'on vient de Bruxelles et qu'on a eu une connexion on peut considérer ça comme à l'heure.

photo img_20180201_145914photo img_20180201_150136

En débarquant on doit marcher dans le terminal (on arrive au terminal B, dont AC utilise la concourse C principalement) au même niveau que les passagers en partance. On est à une heure calme donc aucun problème.
L'aéroport n'est pas fait pour les claustrophobes, il y règne une impression d'étouffement, je n'aimerais pas être bloqué ici en cas de retard (Hem Hem Hem, on verra ça au retour….)

photo img_20180201_150655

We made it !! NYC here we come !

photo img_20180201_150851

Au bout de la jetée il suffit de descendre un escalator qui donne accès à la zone de retrait des bagages (pas prise en photo).
Cette zone de bagages donne directement sur l'extérieur, n'importe qui pourrait rentrer et prendre les bagages. Pas le top.
Les bagages arrivent vite, mais il nous reste à acheter une metro card pour rejoindre le centre.
Pour cela on doit rejoindre le niveau des départs où on peut acheter des metro card unlimited 7 jours à la librairie.
Vue depuis le niveau des départs, on voit un B737 Southwest au fond.

photo img_20180201_152511

Une fois sorti il suffit de trouver le bus Q70 qui passe par tous les terminaux de LGA (AC opère depuis et vers le terminal B de LGA).
Pour acheter un ticket de bus, on pointe notre carte dans l'automate qui nous sortira un ticket (il ne faut pas le payer puisqu'on a transport illimité pour 7 jours, ce service de bus n'a donc pas de tarif spécial). Notre metro card ressort illico et le ticket est imprimé, pas de paiement.

photo img_20180201_152712

Reste plus qu'à attendre le bus qui nous amènera à la station de Roosevelt Avenue, et de là nous prendrons un métro pour rejoindre Manhattan.
Le bus a été plus que chaotique, plein à ras bord avec le chauffeur qui n'arrêtait pas de nous demander de se mettre le plus au fond possible du bus pour laisser rentrer des gens. Je me ferai attraper par une fille plutôt pas commode et mécontente que je touche trop à son espace personnel alors qu'on avait pas le choix que d'être empilés les uns sur les autres au fond de ce bus.
La station de métro de Roosevelt Avenue est mal équipée, pas d'escalators et avec des valises c'est pas terrible.
C'est très peu cher comme manière de rejoindre le centre mais on en paie le prix, c'est le cas de le dire.
Il me semble que LGA a un projet de rénovation de ses terminaux, j'espère qu'ils prendront l'accès en compte dans les restaurations.
Évitez cette manière de rejoindre le centre donc si vous êtes chargés.

photo img_20180201_152812

Tout cela est vite oublié lorsque nous rejoignons notre hôtel à Midtown.
Le matin même nous étions à Bruxelles et ma copine ne savait pas où nous allions !
Quelle journée, quelle aventure !

J'espère que vous avez pu apprécier cette première partie de routing, le retour sera haut en couleurs et sera reporté aussi.

photo img_20180201_173707

Et maintenant, place au bonus où je vous laisse découvrir quelques délices que l'on aura pu goûter durant notre semaine sur place !

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air Canada Express - Sky Regional

8.5/10
Cabine8.0
Equipage6.0
Divertissements10.0
Restauration10.0

Montreal - YUL

7.1/10
Fluidité5.5
Accès7.0
Services7.5
Propreté8.5

New York - LGA

7.5/10
Fluidité10.0
Accès5.0
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

Encore un très bon vol avec cette filiale d'AC qui lui ressemble en tous points.
Le point noir sont les PNC, qui dénotent de leurs collègues du vol BRU-YUL.
Avoir un rafraîchissement gratuit avec des bretzels devient chose rare en Europe, je met un 10 pour cela. Franchement c'est parfait pour un vol d'une heure il n'y a besoin de rien de plus.
Avoir un IFE personnel avec plein de films et de séries, même si la qualité est pas terrible est un luxe pour une heure de vol, ça n'existe pas en Europe. Je met 10 aussi pour cela.
La cabine en général était propre même si un peu vieillotte, 8 car les sièges sont confortables aussi.

Pour YUL je pénalise la fluidité car toute l'histoire de la douane américaine a été assez chaotique et encore, il n'y avait personne. Je n'ose pas imaginer ce que ça aurait donné avec plus de monde.
L'accès je ne peux pas juger donc je met à 7 afin que ça n'influence pas la note générale.
Pour les services ils n'auront pas vraiment été testés sauf pour acheter un magnet et utiliser la fontaine à eau. Le reste avait l'air largement suffisant pour cette petite jetée transborder.
Pour la propreté je n'aurai pas testé les toilettes mais le terminal dans son ensemble était clean.

LGA la fluidité irréprochable, aucun contrôle et on peu littéralement marcher depuis notre siège à dehors sans s'arrêter en 5 minutes.
Accès pas terrible comme expliqué en fin de FR, bien que la navette passe très fréquemment ça ne l'empêche pas d'être bondée et mal équipée pour accommoder des passagers chargés en bagages. La station de Roosevelt Ave est également mal équipée. Un lien direct en transports vers la ville serait préférable.
Services quasi pas testés mais OK, on peut acheter la Metro Card c'était tout ce qu'il nous fallait, et propreté OK aussi.

Informations sur la ligne Montreal (YUL) New York (LGA)

5 Commentaires

  • Comment 434736 by
    Kondor69 68 Commentaires

    Bonjour et merci pour le report.

    La deuxième partie de ce voyage surprise. Pas mal ce système de clearance à l'aéroport de Montréal, c'est un aéroport assez sympa pour transiter je trouve. Au moins vous étiez tranquille pour passer la douane directement qu'a NY, vous auriez eu probablement une autre attente. Vol sympathique pour 90 minutes de vol même si une PNC désagréable c'est pas le top.

    L'avantage de LGA, c'est son arrivée dans NY. Un point qui à joué dans la balance ?

    • Comment 436114 by
      AstroBenny AUTEUR 44 Commentaires

      Salut Kondor,
      Merci pour ton commentaire. En effet la preclearance offre une fluidité inédite pour le passager qui se rend aux USA. Quel avantage de ne pas avoir à faire les heures de file des PAF new yorkaises ! Heureusement qu'il n'y a en fait aucune PAF à LGA ça nous a forcés à entrer en sortir des USA au Canada à chaque fois en fait.
      Oui on est beaucoup plus proches du centre que les deux autres aéroports principaux, mais l'accès est un peu plus laborieux en transports donc finalement je n'ai pas compté sa localisation plus centrale comme un bon point.

  • Comment 434775 by
    Esteban TEAM GOLD 6034 Commentaires

    Merci pour la suite de ce voyage !

    Concernant la croix sur le papier après la machine automatique : la plupart du temps c'est parce que le nom ou prénom du passeport ne correspond pas à celui indiqué sur les listings des compagnies aériennes. Ca arrive très souvent sur les doubles noms de familles (mon cas : deux noms de famille, il suffit que la compagnie les accole, ce qui arrive 1x sur 10 alors que mon passeport les a bien séparé = croix). Je présume que chez vous, c'est les deux prénoms , peut être.

    Superbe bonus culinaire !! Merci

    • Comment 436115 by
      AstroBenny AUTEUR 44 Commentaires

      Bonjour Esteban,
      Merci pour ton commentaire et l'éclairage sur la croix. Oui j'ai trois prénoms et un nom de famille donc c'est peut être pour ça !
      Ah quelle meilleure ville que NYC pour faire un bonus culinaire, on y trouve tout.
      A bientôt !

  • Comment 436282 by
    Donfredo 128 Commentaires

    Merci pour cette suite.
    Combien de temps de correspondance ?
    Je trouve vraiment bien de passer la douane US lors de l'escale au Canada, ça fait gagner du temps à l'arrivée aux US.
    Avoir un IFE pour si peu de temps de vol, c'est top !
    Très beau bonus (culinaire) new-yorkais :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.