Avis du vol SAS Tallinn Copenhagen en classe Economique

Compagnie SAS
Vol SK1789
Classe Economique
Siege 17F
Temps de vol 01:35
Décollage 27 Mai 18, 17:05
Arrivée à 27 Mai 18, 17:40
SK   #110 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 161 avis
Kethu
Par GOLD 392
Publié le 4 octobre 2018
FRistes, bonjour !

Bienvenue sur le deuxième vol d'un week-end estonien datant de mai dernier, qui nous amènera de Tallinn à Copenhague sur SAS… Mais d'abord, pour ceux qui l'auraient loupé, le récapitulatif du routing est présent dans le spoiler ci-dessous :


Bonus : Cliquez pour afficher


On arrive donc au programme de vols suivant :

Routing



Un peu d'exclusivité pour la base de données (et pour moi), la ligne Tallinn - Copenhague n'ayant jamais été reportée, quelque soit le sens et la compagnie.

Bon, après, ça reste un vol en Y en CRJ900 SAS, ça reste donc un sujet connu, par moi comme pour la BDD…

Pour le placement à bord, lors de l'enregistrement en ligne, il reste des sièges en issue de secours, je me met donc en 17F, les issues en CRJ900 étant vraiment très spacieuses !

Reprenons les bonnes vieilles habitudes bis, avec un premier retard…



Après un jour et demi à profiter du beau temps pour se promener dans la capitale estonienne, c'est déjà l'heure du retour… On monte dans un tram à proximité de notre auberge de jeunesse, qui nous emmène pour 2€ à l'aéroport en une vingtaine de minutes.

photo dsc_1750

On arrive à 15h pile à l'aéroport, deux heures avant le départ de mon vol.

photo dsc_1751

La passerelle reliant le terminus du tram au terminal, d'où l'on peut constater l'avancement des travaux des parkings et accès.

photo dsc_1752

Il y a quelques mois encore s'étendait ici un parking découvert tout ce qu'il y a de plus classique. Les travaux avancent vite en Estonie (du moins ici, dans la partie russophone il faut des années pour refaire une petite place… J'exagère à peine).

photo dsc_1753

Pour rappel, une vue datant de novembre dernier de la zone maintenant en travaux :

photo dsc_0541

De l'autre côté, un petit parking, qui est utilisé par les employés (et qui le fut un temps par Avis aussi, mais je ne sais pas si c'est encore le cas).

Au fond, l'A321Neo OY-PAC de la toute récemment défunte Primera Air… L'appareil était ici stocké à Tallinn après son delivery flight de Hambourg-Finkenwerder à Tallinn deux jours plus tôt. Il est parti vers Londres le lendemain de mon passage à TLL pour effectuer son premier vol commercial de Stansted à Malaga…

J'aurais bien aimé tester cette compagnie pour me faire un avis sur le low-cost long-courrier… Je me rabattrai sans doute sur Norvegian un jour pour tester ça.

photo dsc_1754

On arrive au bout de la passerelle dans la partie "Arrivées" de TLL…

photo dsc_1755

Comme d'habitude, descente à l'étage inférieur…

photo dsc_1756

… Pour accéder aux sanitaires nettement moins fréquentés qu'à l'étage, et donc plus propres (et encore plus propres car le ménage vient tout juste d'y être fait, le sol est encore humide).

photo dsc_1757

La patère sur la porte décorée a été arrachée visiblement… Ça n'est pas la première fois que je le remarque, la maintenance tarde un peu à régler ce genre de petits détails à TLL.

photo dsc_1758

Quand je ressors, je jette un œil au FIDS, qui indique mon vol à l'heure, avec un enregistrement aux comptoirs 23 à 25…

photo dsc_1759

Direction donc la zone d'enregistrement. Des agrandissements de dessins d'enfants, auparavant accrochés dans la partie airside, sont exposés sur les murs. Sur l'écran de télévision, des informations sont diffusées en boucle, ici une anecdote intéressante : "Lors de son ouverture en 1936, l’aéroport de Tallinn était le plus grand aéroport d'Europe".

photo dsc_1766

Les comptoirs SAS sont tout au fond, juste avant le PIF. A gauche, un bas relief représentant l'ancien président estonien Lennart Meri (dont l'aéroport porte le nom).

photo dsc_1764

Après deux minutes d'attente, le temps pour un petit groupe termine son enregistrement un peu compliqué, puisqu'ils transportent des armes à feu, c'est à mon tour. L'agente me remet avec le sourire ma carte d'embarquement jusqu'à Paris. Je suis placé en 28C sur le vol CPH-CDG, mais je ne compte de toute façon pas prendre ce vol…

Les plus observateurs auront noté mon passage chez A3 pour le programme fidélité *A, sur les bons conseils entre autre de ce cher RYRthebest !

photo dsc_1769

Je reste un peu à discuter avec ma douce et tendre, et je vérifie le départ à l'heure de mon vol depuis Copenhague… Ah, et bien c'est raté ! Le vol est annoncé avec 35 minutes de retard au départ… Le vol devant partir dans les minutes qui suivent, je reste serein quant à la fiabilité de cette information, on ne va sans doute pas passer soudainement à 2 heures de retard…

photo screenshot_20180527-153740

Après des adieux déchirants (comprenez un "A plus" de Madame qui s'en va prendre son car sans se retourner), direction le PIF que je passe sans aucune attente, grâce à la disposition du tapis permettant à 4 personnes/ligne de déposer les affaires dans les bacs simultanément.

photo dsc_1770

Passage obligé ensuite par le duty-free, où je fais le plein de cigarettes à moitié prix pour la famille (fumer tue, mais quitte à se tuer, autant le faire à moindre coût)…

photo dsc_1771

A la sortie, je note cette salle de prière qui n'était pas accessible lors de mes précédents passages, puisque située dans une zone qui était jusqu'à il y a peu en travaux.

photo dsc_1774

Je m'engage dans le terminal tout en longueur…

photo dsc_1773

L'ambiance est toujours aussi cosy. J'aime bien l'aquarium, les libellules Nordica, un peu moins les voitures en expo, omniprésentes. Mais il faut bien faire avec la culture du pays, où avoir une grosse voiture est encore LE symbole de réussite par excellence.

photo dsc_1775

Mon vol est prévu de la porte 4, qui est sponsorisée par Tallink, une compagnie maritime estonienne (notez la mezzanine en forme de bateau à gauche).

photo dsc_1776

J'avance un peu plus dans le terminal pour trouver de quoi recharger mon téléphone…

photo dsc_1779

Je trouve mon bonheur à proximité de la porte 6, qui est elle sponsorisée par une chaîne de salles de sport.

photo dsc_1777

Mon vol est finalement affiché en retard au départ également, nous devions partir initialement à 17h05, le nouvel horaire est fixé à 17h45. La porte a également changé, on passe de la porte 4 à la porte 16.

Même si c'est un peu illisible suite à la mauvaise compression du fichier, je n'ai pas trop à me plaindre, puisque le vol Nordica pour Copenhague, qui lui était prévu à 17h30, est annoncé avec pas moins de 4h15 de retard, suite à un problème avec un appareil (c'est un avion de la base Nordica de Groningen qui viendra à la rescousse pour effectuer le vol).

photo dsc_1780

Je me dirige vers la porte 16 donc, qui est située tout au fond de la zone Schengen, au bout d'un étroit couloir qui sert de salle d'attente…

photo dsc_1781

Le problème de cette zone est que, contrairement au reste de l'aéroport, elle est très inconfortable pour patienter : Manque de sièges, un seul accès (le couloir ci-dessus), qui se bouche très vite car les gens ont tendance à s'y installer pour attendre, et c'est loin de tous les services et commodités. Les portes dans cette zone peuvent être en configuration Schengen ou hors-Schengen, il suffit de verrouiller/ouvrir les portes. Les espaces d'attente confortables sont malheureusement dans la zone hors-Schengen…

Au passage, un mot sur la PAF : Il y a 4 agents dans les guérites, amplement suffisant pour gérer le seul vol au départ dans les 3 heures à venir (TK vers Istanbul).

photo dsc_1782

La zone est d'autant plus bondée qu'à la porte voisine, un vol pour VIlnius est annoncé, avec un départ quinze minutes après notre vol.

photo dsc_1784

L'appareil atterri finalement en provenance de Copenhague à 17h12, le débarquement des passagers commencent une dizaine de minutes plus tard. Pendant ce temps, une employée distribue les tags "Delivery at aircraft" pour les bagages cabine volumineux qui devront voyager en soute.

photo dsc_1785

A 17h30, l'embarquement est lancé, sans respect des priorités. Nous n'aurons pas droit à un embarquement par passerelle (seule Nordica semble pratiquer l'embarquement par passerelle sur les CRJ à Tallinn), direction donc les escaliers, peints eux-aussi du jaune typique des zones d'embarquement/débarquement de TLL.

photo dsc_1786

Une fois arrivé en bas, on patiente devant la porte close, le temps que la cabine soit nettoyée. Le numéro de porte "12" ou "16" dépend de si elle est en configuration Schengen ou non. A gauche, la pelle à neige et le balai sont en pause estivale…

photo dsc_1787

Une grande baie vitrée permet d'observer l'activité sur le tarmac en patientant. Un ATR Norra s'en va pour Helsinki, tandis qu'un camion de refueling et de catering s'occupent d'un CRJ Nordica en partance pour Stockholm.

photo dsc_1788

Après quelques minutes, la porte est ouverte et nous pouvons embarquer. Un chariot est à disposition pour réceptionner les bagages tagués en salle d'embarquement.

C'est donc le CRJ-900LR EI-FPS qui m'accueillera à son bord aujourd'hui, dans cette livrée que j'aime beaucoup. Cet appareil appartient à Cityjet, qui le loue à SAS (SAS ne possède aucun CRJ en propre, ils sont tous à Cityjet, sans compter les locations temporaires, à Nordica ou Air Nostrum notamment), et il est tout récent puisqu'il a effectué son premier vol fin août 2017, l'appareil n'a donc que 9 mois quand je monte à bord… Il porte le doux nom de Sifka Viking.

photo dsc_1789

L'accueil à bord est souriant, je file m'installer à mon siège, à la deuxième issue. Mon voisin se dévoue pour illustrer le pitch particulièrement généreux aux rangs 16 et 17.

photo dsc_1791

La vue plus classique du pas.

photo dsc_1792

Malgré le rapide nettoyage, la cabine apparait plutôt propre…

photo dsc_1793

… Tant que l'on ne va pas chercher trop loin, une bouteille se cache ainsi sous mon siège. Test Marathon raté ! Mais je préfère avoir une bouteille sous le siège et un vol un peu moins en retard qu'une cabine immaculée et de louper ma correspondance…

photo dsc_1805

Un des deux défauts de ce siège : L'accoudoir côté carlingue est court, pour ne pas empiéter sur l'issue en cas d'urgence.

photo dsc_1802

Celui de l'autre côté est de taille normale, mais plein, car il contient la tablette.

photo dsc_1803

L'autre défaut est que le hublot est un peu loin, il faut se pencher en avant pour avoir une bonne vue.

photo dsc_1801

Pour les maniaques des boucles de ceinture comme moi, un troisième défaut : Cette dernière n'est pas siglée.

photo dsc_1804

Pendant ce temps, l'embarquement se poursuit tranquillement… Il y a beaucoup de français, au moins un bon tiers de la cabine, qui poursuivent pour beaucoup sur le vol vers CDG (comme moi, si l'on en croit mon billet).

photo dsc_1794

Le plafonnier, classique des CRJ. Les coffres à bagages ne seront pas pleins, malgré un très bon taux de remplissage de la cabine : Le dépôt des valises au pied de l'avion a été bien respecté !

photo dsc_1796

Une petite patère est accessible sur le siège de devant.

photo dsc_1797

Le dossier du siège de devant comporte les instructions pour ouvrir l'issue de secours. La tablette est bloquée en position fermée.

photo dsc_1798

Dehors, nous avons vue sur l'A321Neo Primera Air, quelques ATR et CRJ Nordica, ainsi que des jets privés…

photo dsc_1795

L'embarquement est annoncé terminé à 17h45, j'ai récupéré un voisin, le dernier passager à être monté à bord… Frustrant.
L'hôtesse passe pour le speech habituel des issues de secours, qui est on ne peut plus succinct : "Lisez la notice de sécurité, merci". Bon, et bien, obéissons ! La notice est siglée Cityjet.

photo dsc_1799

Pendant ce temps, les démonstrations manuelles sont réalisées, avec bande-son en anglais uniquement, puis un résumé en danois.

photo dsc_1800

Le cockpit prend ensuite la parole pour nous annoncer un vol de 1h15, que nous allons partir dès que possible, et il s'excuse également pour le retard, du à l'équipage précédent qui a subi lui-même des retards dans la journée à cause du contrôle aérien.

Le soucis vient certes de là, mais c'est surtout le planning de vol de l'appareil qui amplifie la situation, puisqu'il est calculé au plus juste avec des temps d'escale depuis son début de service (à sept heures du matin) ne dépassant pas 30 à 40 minutes. Dur de rattraper un retard dans ces conditions…

Bref, nous repoussons à 17h55, avec 50 minutes de retard donc, et nous débutons notre roulage à 18h.

photo dsc_1808

On s'aligne vers l'est (avec le lac Ülemiste visible sur la droite au bout de la piste)…

photo dsc_1809

Et on s'élance pour décoller, à 18h01 ! TLL est fort agréable pour les roulages extra courts (à peine 400m entre notre position de parking et le seuil de piste)…

photo dsc_1811

Une petite zone de parking est située le long de la piste…

photo dsc_1812

On vire très rapidement vers l'ouest, ce qui m'offre une belle vue sur l'aéroport que nous venons de quitter…

photo dsc_1816

… Et bien entendu sur Tallinn ! C'est de mémoire la première fois que j'ai une aussi belle vue sur la capitale estonienne. J'aperçois même un train partir de la gare d'Ülemiste pour Narva, la ville où Madame réside…

photo dsc_1818

Au centre, le lac d'Ülemiste, et à gauche, les lacs artificiels Männiku et Raku, issus de l'exploitation de gisements de sable. On aperçoit également l'autoroute vers Tartu qui file quasiment plein sud.

photo dsc_1820

On retrouve les lacs artificiels à droite de l'aile, la capitale derrière, la baie de Tallinn où un ferry en provenance d'Helsinki fend les flots… Ça ne rend malheureusement pas bien sur la photo, mais on voyait assez bien les côtes finlandaises également.

photo dsc_1824

On longe les côtes estoniennes… Devant le bord d'attaque de l'aile, la base aérienne de l'OTAN d'Ämari.

photo dsc_1827

On termine le survol de l'Estonie en passant, comme à l'aller, au-dessus de l'île d'Hiiumaa. On devine l'aéroport de Kärdla (une flèche, louée soit-elle, peut vous aider à le visualiser), qui ne reçoit en mouvements commerciaux que deux vols par jour effectués en BAe Jetstream 32 vers Tallinn, une DSP attribuée à Transaviabaltika (qui n'a rien à voir avec la compagnie Transavia que l'on connait tous).

photo dsc_1836

La mer Baltique est rapidement atteinte, profitons-en pour regarder le contenu de la pochette du siège ! On trouve le menu, le doggy bag, le magazine duty-free, et… un intrus teuton ! Si j'étais pointilleux, je dirais que le test Horatius est raté ! Par contre, plus gênant, il manque le magazine de la compagnie… Dommage.

photo dsc_1831

La carte du BoB (un peu floue, désolé), qui a un choix assez restreint, mais théoriquement avec des produits de qualité (je n'ai pu confirmer cela qu'avec des cookies personnellement). Notons tout de même un petit choix de cocktails assez simples…

photo dsc_1842

Pour la plupart des vols européens, il est toutefois désormais possible de précommander des repas (à priori pour les vols de plus de deux heures). Pas certain que ça vaille autant le coup que les propositions airBaltic ou Austrian, puisque SAS ne propose que des plats froids, avec seulement une boisson en accompagnement visiblement, le tout pour 13€. A voir ce que ça donne niveau qualité…

Sinon, comme d'habitude chez SAS en CC/MC, il y a tout de même un service offert de thé ou café.

photo dsc_1840

Le sac à incident gastrique, à déchirer pour ouvrir. J'ai un doute sur le fait que ce système d'ouverture soit une bonne idée : en cas d'urgence absolue, la panique qui prend le dessus peut rendre l'opération un peu trop longue pour ouvrir à temps le sac délivreur…

photo dsc_1843

Faute de magazine, pas de flotte ou de réseau ! Je note par contre dans le magazine du duty-free qu'il est possible d'acheter des cigarettes avec des Miles. J'aurais pensé qu'il y avait des restrictions sur ce genre de produit à ce sujet !

photo dsc_1859

Pendant ce temps, le service a débuté, effectué par l'hôtesse, le steward s'occupe pour le moment du service SAS Plus (possibilité de choisir un élément de la carte du BoB gratuitement).

photo dsc_1844

Comme d'habitude, le service est effectué au plateau (ce que j'aime beaucoup), en commençant par le café, que transporte l'hôtesse. Je préfère le thé, je ne récupère donc pour le moment qu'un gobelet vide, une touillette, une serviette, du sucre, et un peu de lait…

photo dsc_1846

En attendant que mon thé arrive, je regarde le paysage défiler… La pointe du Gotland apparait rapidement.

photo dsc_1847

J'ai vraiment bien envie de me rendre sur cette île l'été prochain. Nous verrons bien !

photo dsc_1850

Le steward arrive finalement à mon niveau, me voilà donc muni d'un délicieux thé avec un petit nuage de lait. Comme d'habitude, je regrette que les serviettes ne soient pas siglées !

photo dsc_1851

Je bois mon chaud breuvage en regardant les nuages apparaitre alors que l'on aborde la Suède continentale…

photo dsc_1858

Puis je marathone le tout.

photo dsc_1852

Petit passage aux WC, qui sont propres…

photo dsc_1854

… Mais toujours aussi étroits !

photo dsc_1853

La cabine, qui est bien remplie, je ne compte que quelques places libres. Même les deux rangs de SAS Plus sont complets.

photo dsc_1856

Après de coutes mais intenses turbulences, la descente débute, on se rapproche doucement des nuages… Les déchets sont ramassés, les gobelets cartonnés sont mis à part pour les recycler, un bon point pour SAS.

La copilote prend la parole pour nous annoncer un atterrissage dans dix à quinze minutes selon la densité du trafic aérien à Copenhague.

photo dsc_1862

Les nuages se dissipent un peu alors que l'on commence à les traverser, laissant apparaitre la baie de Køge, et l'île d'Amager au fond, sur laquelle est situé l'aéroport de Copenhague. L'équipage commercial nous annonce que malheureusement ils n'ont pas pu avoir les informations pour les passagers en correspondance courte, et qu'il faudra se renseigner à l'aéroport.

photo dsc_1864

On vire pour s'aligner sur la piste 04L.

photo dsc_1866

La terre apparait enfin, les volets sont sortis.

photo dsc_1868

Le paysage est assez campagnard… Au fond, on aperçoit les piles du pont de l'Øresund.

photo dsc_1872

Le bâti est assez typique de la région, ça me donne encore plus envie de retourner en Scandinavie…

photo dsc_1873

La piste apparait sous nos roues…

photo dsc_1874

Le plaqué est assez puissant, on croise des Airbus SAS pendant la décélération…

photo dsc_1876

Puis un CRJ1000 Air Nostrum loué à SAS, qui part vers Amsterdam.

photo dsc_1877

On arrive en porte, en passant à proximité du terminal low-cost, monopolisé par Easyjet, en ancienne et nouvelle livrée.

photo dsc_1878

On se parque à côté d'une zone de travaux, alors que le steward nous donne les infos de correspondance qu'il a finalement réussi à obtenir, ce qui a permis d'en rassurer plus d'un en cabine (de mémoire, aucun vol n'a été annoncé comme étant déjà parti). Il est 18h25, nous avons récupéré 5 minutes pendant le vol, ce qui nous amène à 45 minutes de retard en porte.

photo dsc_1879

C'est suffisamment rare pour le noter, mais pas d'instant Danette massif à l'arrivée, malgré le retard !

photo dsc_1880

Je quitte l'appareil sans me presser, mon vol Easyjet ne part que dans deux heures… J'aime beaucoup la paroi en faux bois clair à l'avant de la cabine.

photo dsc_1881

Les bagages cabine placés en soute sont déposés dans des chariots devant l'appareil, je me permet un dernier cliché de l'appareil… J'ai failli avoir droit à un "No photo", une employée se dirigeant vers moi après ce cliché pour me dire quelque chose, mais je me met en marche vers l'escalier, ce qui suffit à éviter la remarque.

photo dsc_1882

L'escalier donc, qui nous mène en bout de passerelle.

photo dsc_1884

Je profite des vitrages de la passerelle pour tirer le portrait à deux jolis A340-300 qui, comme tout A340, font partie des appareils que j'aimerais beaucoup prendre un jour. Le premier partira vers Shanghai, le second vers Pékin. Un CRJ SAS repousse juste derrière eux.

photo dsc_1886

A la sortie de la passerelle, nous sommes accueillis par un FIDS. Mon vol SAS pour Paris, que je ne suis pas censé prendre, est prévu avec 10 minutes de retard, tandis que mon vol Easyjet pour Lyon, que j'espère bien pouvoir prendre, est indiqué à l'heure. Mais le restera-t-il ? Vous le saurez au prochain épisode !

(… Petit indice : Le 27 mai 2018 était jour de grève du contrôle aérien en France…)

photo dsc_1888

C'est donc ici que je vous laisse, sauf si un très court bonus sur Tallinn vous tente. Quoiqu'il en soit, vous n'échapperez pas à la trace radar du vol !

photo 2018-10-03 16_03_17-sas flight sk1789 - flightradar24

Bonus : Cliquez pour afficher


A bientôt pour le dernier segment du récit, n'hésitez pas à commenter !

:)
Afficher la suite

Verdict

SAS

7.0/10
Cabine8.5
Equipage9.0
Divertissements5.5
Restauration5.0

Tallinn - TLL

9.3/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté9.0

Copenhagen - CPH

6.4/10
Fluidité7.0
Accès6.5
Services6.0
Propreté6.0

Conclusion

Vol SAS assez agréable, très bon pitch, bel IFE naturel... Dommage de ne pas avoir un service plus fourni.

TLL était très efficace, sauf quand on passe par les portes 16 et 18...

CPH ne m'a pas vraiment convaincu, on se sent trop dans un centre commercial, la partie aéroportuaire "pure" présente moins bien...

Détail de la notation :

SAS :
Cabine : Cabine confortable et récente, dommage de ne pas avoir de prises électriques pour un appareil sorti d'usine il y a un an à peine. Je note en point positif la possibilité de sélectionner gratuitement une issue à l'OLCI, et donc un pitch parfait, c'est assez rare de nos jours (et étonnant de la part de SAS d'ailleurs). Je ne note pas en "moins" le ménage pas parfait en cabine, comme je le disais, je préfère un ménage plus limité pour tenter de réduire le temps au bloc. 8,5.
Équipage : Un équipage souriant, qui réalise bien son boulot et prend le temps de se renseigner pour les correspondances courtes des passagers. Je regrette juste un discours de sécurité aux issues bien limité, on espère tous ne jamais avoir à ouvrir ces portes, mais si c'était le cas, avoir quelques infos en plus que les 3 pictos de la consigne de sécurité ne me semblerait pas de trop. Mais ça n'est pas propre à SAS et encore moins à cet équipage... Bonne communication du cockpit aussi. 9.
Divertissements : Pas de presse, pas d'IFE, et pas de magazine de bord. C'est moyen pour un vol de 1h30. Heureusement que l'IFE naturel était de la partie ! 5,5.
Restauration : Un BoB assez limité en choix, une offre de pré-commande assez peu mise en avant et qui ne me semble pas plus géniale que ça... SAS offre tout de même thé ou café, histoire de justifier le qualificatif de "compagnie traditionnelle" et pas "low-cost". Au moins, les gobelets sont recyclés ! 5.

TLL :
Fluidité : Enregistrement fluide, PIF sans attente, pas de passage PAF mais elle était bien fournie en agents : TLL est très efficace, et les cheminements ne sont pas bien longs. 10.
Accès : Bonne connexion avec le centre-ville en tramway, une gare pas loin, des bus et des cars desservent aussi l'aéroport... 10.
Services : L'aéroport est toujours bon dans l'aspect "cosy", les portes sponsorisées par différentes entreprises des pays baltes (maritime, librairie, brasserie, salle de sport...) sont originales. Malheureusement, il y a un manque de siège, et les portes pouvant être utilisée en Schengen et non-Schengen sont très inconfortables et pas bien conçues... 8.
Propreté : RAS sur ce point. 9.

CPH :
Fluidité : Le parcours de correspondance vers les portes low-cost est très long, et mal équipé... Au moins tout est dans la même zone airside. 7.
Accès : En correspondance donc moyenne des autres notes. 6,5.
Services : L'aéroport de Copenhague est un centre commercial qui propose aussi, accessoirement, des vols. Il y a tout de même des services utiles (guichets de renseignement), mais il manque certaines choses essentielles, comme des prises électriques... De manière générale, les zones d'attente en porte sont moins confortables que celles dans la partie "commerciale". 6.
Propreté : Correcte, sauf en zone low-cost. 6.

Sur le même sujet

22 Commentaires

  • Comment 468285 by
    Benoit75008 GOLD 6925 Commentaires

    Merci Ronin pour ce FR,

    TLL parait être un aéroport plutôt sympa et à taille largement humaine!

    Les séparations sont toujours délicates et je comprends ta compagne, car éterniser les "au revoir" ne fait que rendre le moment plus délicat.

    A bord, la prestation est minimaliste mais bon on est chez SK!
    Le gain de miles était-il intéressant?

    Comme tu le dis, CPH est une sorte de grand centre commercial...à prix scandinaves!

    Bonne après-midi et à bientôt

    • Comment 468518 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Merci Beboit pour le commentaire :P

      TLL est vraiment agréable oui, même s'il y a des petits défauts, l'aéroport mise tout sur ce côté taille humaine justement.

      Madame a en effet bien raison de ne pas trop en faire, ça ne fait que rendre les au revoir plus difficiles, mais le gros nounours que je suis a du mal à l'accepter ^^

      Il n'y a pas grand chose à attendre de SK niveau service, j'apprécie quand même ce petit quelque chose gratuit... C'est l'ambiance scandinave que j'apprécie beaucoup chez eux, c'est calme et reposant.

      Le gain de miles est extrêmement intéressant chez Aegean quand on vole SAS, puisqu'il y a un seuil mini de gains à 600 Miles, donc même sur un vol aussi court, c'est un bon pactole à engranger. Et pour les vols plus longs, on gagne mini 100% de la distance parcourue, donc là encore c'est bien plus rentable que d'autres qui ne proposent que 25% de la distance ou 125 Miles mini... En plus la plupart des classes de réservation rapportent.

      CPH est vraiment tout ce que je déteste dans un aéroport, mais bon, beaucoup de passagers aiment occuper l'attente en faisant du shopping, donc je comprends ce positionnement...

      A bientôt !

  • Comment 468288 by
    Mathieu 2111 Commentaires

    Merci pour ce FR très sympa à lire.
    L'aéroport de Tallinn à l'air agréable et confortable.
    Un vol tout à fait correct à bord de ce CRJ flambant neuf. Prestation honnête avec ce choix de café ou thé.
    Seul point négatif : le léger retard.
    A bientôt,

    • Comment 468520 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Merci pour ton retour Mathieu,

      L'aéroport de Tallinn est vraiment très confortable, si tant est que l'on trouve un siège où s'asseoir... ^^

      La prestation gagnerait à être complétée d'un petit snack type Prince Polo, mais au moins ce service minimaliste chez SAS s'accompagne de vrais prix bas, c'est loin d'être le cas de toutes les legacys qui passent en service réduit ou payant...

      A bientôt !

  • Comment 468290 by
    Esteban TEAM GOLD 9629 Commentaires

    Merci Robin pour le partage !

    Tallinn semble être un joli aéroport, tout comme la ville (merci pour le bonus) faudra que j'y fasse un tour prochainement (mais en hiver, sans les touristes et avec la neige !!).

    A bord sans surprise on retrouve du SK typique, au moins les boissons chaudes sont à l'oeil :)

    A bientôt !

    • Comment 468522 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Salut Stephan, merci pour le commentaire !

      N'hésite vraiment pas à faire un tour à Tallinn, cette ville (comme d'autres en Estonie, Tartu notamment) vaut le coup d'oeil, et comme ça reste une petite capitale, on peut en faire un tour assez exhaustif en quelques jours... L'hiver est vraiment beaucoup, beaucoup plus agréable pour la visite si on n'est pas dérangé par le froid et la luminosité plus faible.

      Pas de surprise à bord, mais même si le service est réduit, il est agréablement fait, et très attentionné et discret... A la scandinave quoi ^^

      A bientôt !

  • Comment 468311 by
    wowote 1520 Commentaires

    Bonsoir Robin,

    Merci pour ce FR. Vol sans surprise.
    Joli bonus qui donne envie :)
    Bonne soirée
    Dorothée

    • Comment 468525 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Merci pour le commentaire Dorothée !

      Pas de surprise à bord en effet, il n'y a pas grand chose à attendre de SAS sur le catering ^^

      Les pays baltes méritent une visite, avec des belles villes mêlant histoire ancienne et soviétisme...

      A bientôt

  • Comment 468323 by
    nicobcn TEAM GOLD 3721 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR !

    Ton bonus le donne assez envie de visiter Tallinn !

    Pour le reste vol sans surprise opéré par Cityjet qui affrète maintenant presque la majorité de sa flotte.

    Bonne soirée !

    • Comment 468530 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Merci Nico pour le com' !

      Si tu as l'occasion de passer dans le coin, n'hésite pas ! D'autant plus que Tallinn peut facilement s'enchainer avec Helsinki, à deux heures de ferry à peine...

      Vol classique. Cityjet offre sans doute une meilleure compétitivité avec je suppose des équipages basés en Irlande également... Par contre le jour où SAS changera de partenaire pour le wet-lease de ses appareils régionaux, la compagnie irlandaise sera bien mal en point ^^

      A bientôt !

  • Comment 468327 by
    Chevelan GOLD 12002 Commentaires

    Salut Robin

    Des adieux dignes d'un couple se préparant à fêter leurs noces de diamant ! ^^
    La pitch est excellent, vraiment une belle place avec vue sur cour...
    Le service BoB propre à SAS, avec thé, café et eau, rien de transcendant,
    "un petit nuage de lait"=>Tu as lu "Astérix chez les Bretons " ?
    Une arrivée avec 45 minutes de retard, et pas de quoi stresser pour la correspondance suivante !

    Merci pour ce FR, à bientôt pour la suite !

    • Comment 468533 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Salut Hervé !

      C'est quasiment ça ! A force de se séparer tous les mois depuis deux ans, on s'habitue ^^

      Les sièges en issue sur les CRJ900 sont vraiment une bonne pioche, c'est du full-access même au hublot avec ce pitch, ce qui est particulièrement rare sur les appareils régionaux !

      SAS est passée à la mode du service minimum, ça semble être le destin des legacys européennes malheureusement...
      J'ai du lire chaque Astérix plusieurs dizaines de fois, en effet... C'est même grâce à cet album que j'ai testé le "petit nuage de lait" quand je me suis mis au thé ^^

      Le retard fut presque bénéfique, puisque je préfère de loin attendre à TLL plutôt qu'à CPH !

      A bientôt, merci pour ton commentaire :)

  • Comment 468396 by
    Kilmarnock SILVER 4289 Commentaires

    Merci pour ce récit Robin, sur une ligne originale.
    Un "petit" aéroport de Talinn qui semble fort agréable. Sauf ta salle d'embarquement lol
    2€ le ticket de tram n'est pas cher du tout :)
    A bord c'est toujours un plaisir de bénéficier d'un avion neuf et d'un pitch royal ^^
    Dommage que la majorité du catering SAS soit du BOB, surtout pour l'éco basique.
    Joli bonus de Talinn, et à bientôt pour la suite qui s'annonce... pas des plus reposant lol

    • Comment 468535 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Salut Benjamin ! C'est ça l'avantage de mes navettes à Tallinn, il y a une foultitude d'exclusivités FR à écrire depuis les pays baltes ^^

      L'aéroport est très agréable, on sent pour ces salles d'embarquement que les concepteurs de l'aéroport ont essayé d'augmenter la capacité en Schengen sans avoir à construire un nouveau bâtiment ^^

      Le ticket n'est pas cher pour nous pour le tram, pour les locaux c'est encore mieux puisque c'est gratuit !

      Au final, pour ce genre de "petits" vols, je préfère avoir ce pitch et un petit thé qu'un service plus complet mais le siège de devant dans les genoux... C'est très relaxant, surtout dans une cabine "cosy" de CRJ !

      La suite fut moins agréable en effet, même si ça n'a pas été désastreux non plus ^^

      A bientôt !

  • Comment 468404 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4482 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR
    Après des adieux déchirants (comprenez un "A plus" de Madame qui s'en va prendre son car sans se retourner) => réaction saine de madame ^^
    une grosse voiture est encore LE symbole de réussite => symbole bien vivant dans moult pays.
    A gauche, la pelle à neige et le balai sont en pause estivale… excellent
    L'autre défaut est que le hublot est un peu loin, => ça je déteste, moi qui adore regarder les nuages.
    Le sac à incident gastrique, à déchirer pour ouvrir…, la panique qui prend le dessus peut rendre l'opération un peu trop longue pour ouvrir à temps le sac délivreur… => entièrement d’accord.
    A bord , un léger service sans chariot ce qui est agréable.
    Le bonus me donne envie de prévoir une escapade à Tallin.
    A bientôt

    • Comment 468537 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Merci pour ta lecture et ton commentaire Valérie :)

      Réaction plus saine que la mienne en effet, je suis resté planté devant le PIF à la regarder partir jusqu'à ce qu'elle disparaisse de mon champ de vision ^^

      Les années soviétiques où avoir une voiture (et donc pouvoir se déplacer librement dans le pays) était un luxe ne sont pas si loin, c'est assez logique que ça reste bien ancré dans les mentalités...

      Un peu compliqué de regarder les nuages en restant bien installé au fond du siège en effet. Mais je préfère devoir "juste" me pencher et avoir un full-access à mon siège plutôt que de devoir faire lever mon voisin pour sortir !

      Le service sans le chariot est plus direct et agréable, quand c'est pour un simple service de boisson c'est très appréciable !

      Une rencontre FR à Tallinn devrait avoir du succès, vu le nombre de personnes qui semblent intéressées par la capitale estonienne :P

      A bientôt

  • Comment 468414 by
    NZ1 SILVER 1185 Commentaires

    Merci Robin pour ce sympathique ajout à la BDD
    TLL à l’air plutôt sympa, j’aime le parquet au sol qui rend l’endroit chaleureux
    Bien triste cet a321neo de Primera, je ne sais pas où il va finir
    Un vomito bag à déchirer pour ouvrir, je n’avais jamais vu. Ça évite surement à la compagnie de changer les sac à chaque vol, lorsqu’un pax y glisse des déchets ou un chewing-gum
    Dommage pour les 45 minutes de retard, il est vrai que le planning de vol de l’avion n’aide pas
    Sympa ce bonus, je ne connais pas trop la capitale Estonienne et je ne connaissais pas du tout le Linnahall
    A bientôt :)

    • Comment 468540 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Merci pour le commentaire Hugo !

      C'est très sympa en effet, le parquet donne un côté scandinave appréciable, on se sent presque "à la maison".
      Espérons que ces appareils trouvent preneurs rapidement...L'essor du transatlantique vers de plus petits aéroports devrait leur trouver rapidement des compagnies intéressées.

      C'est sans doute pour éviter que l'on s'en serve comme sac poubelle, en effet... Même si ce n'est pas avec le service à bord que l'on a beaucoup de déchets à jeter ^^

      Au final, le retard ne m'a pas gêné, ça a réduit d'autant mon attente à Copenhague ! Mais les passagers qui étaient en correspondance courte étaient bien stressés...

      Les pays baltes de manière générale sont assez méconnus (je n'en savais pas grand chose non plus avant que Madame n'y aille !), pourtant leur histoire et les villes sont très intéressantes...

      A bientôt ;)

  • Comment 468560 by
    jules67500 GOLD 4478 Commentaires

    Merci pour ce FR Robin !

    J'aime bien TLL, il semble lumineux et bien agencé pour un aéroport de cette taille.

    Après SK c'est pas terrible... Rien d'intéressant malheureusement, comme c'est la norme en Europe désormais !

    A+

    • Comment 468834 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Merci pour le com' Jules :)

      TLL est bien fichu oui, avec des espaces d'attente assez réduits et donc plutôt "cosy" devant les baies vitrées, et un couloir central au milieu...

      Rien à relever, mais ça devient en effet la norme, AF s'y met aussi à mon grand désespoir !

      A bientôt ;)

  • Comment 469010 by
    mogoy GOLD 9571 Commentaires

    Merci Robin pour cette nouvelle route ex TLL.

    Pas mal de retard, heureusement que le temps de battement avec le vol U2 était très large car sinon c'est la galère dans ce type d'itinéraire décousu.

    • Comment 469020 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1789 Commentaires

      Merci Quentin pour le commentaire !

      Je ne prévois jamais moins de 2 heures dans le cas d'une correspondance sur des billets différents, pour éviter de me retrouver le bec dans l'eau "coincé" sans billet à 1500km de chez moi... Je n'aime pas vivre dangereusement sur ce point !

      A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.