Avis du vol Loganair Orkney Islands Westray en classe Economique

Compagnie Loganair
Vol LM702
Classe Economique
Siege 01A
Temps de vol 00:13
Décollage 30 Jul 18, 08:40
Arrivée à 30 Jul 18, 08:53
LM   #1 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 21 avis
F-OITN
Par GOLD 341
Publié le 23 novembre 2018

Routing


CONSTRUCTION DU ROUTING (RAPPEL)


Bonus : Cliquez pour afficher

KIRKWALL's morning



On entame le 2e jour 100% Britten-Norman Islander avec 4 étapes prévues aujourd'hui, dont 2 totalement uniques au monde ;)

C'est lundi matin et Kirkwall est plus animé que la veille. Je viens de l'Auberge de jeunesse et rejoint le bus desservant l'aéroport, dont l'arrêt le plus pratique est le Travel Centre, situé à 15min à pieds de mon hébergement. En chemin, je passe devant la cathédrale Saint-Magnus.


photo p1540076


Je continue de remonter ce qui semble être la principale rue commerçante de Kirkwall.


photo p1540077


Le but de ce léger détour est de passer par la supérette afin d'y prendre de quoi se sustenter le midi en pleine nature ! La supérette est ouverte 7j/7 de 7h à 20h, ce qui est fort pratique !


photo p1540078


Direction ensuite le Travel Centre, ce bâtiment rond qui contient entre autre l'office de tourisme local. La gare routière se cache juste derrière.


photo p1540079


Pour l'heure, les lieux sont déserts mais il n'y aura que quelques minutes à patienter.


photo p1540080


D'ailleurs, le bus arrive quelques instants après moi.


photo p1540081


Si le bus de la veille était une relique des années 90, celui-ci est tout beau tout propre, qui plus est également électrique.


photo p1540082


Sur la route, paysage caractéristique de l'écosse et des orcades, avec ces prés d'un vert éclatant et les murets en pierre.


photo p1540083


Au loin, l'aéroport de Kirkwall, avec ses 2 pistes en croix (voire 3 en incluant celle qui est aujourd'hui désaffectée).


photo p1540084


A l'arrivée au terminal, le voyageur est accueilli par l'inscription de Kirkwall en vieux narrois.


photo p1540087


Inscription que voici en détail.


photo p1540088


La même chose en alphabet latin ^^


photo p1540089


Entrons sans plus attendre !


photo p1540090


Vous connaissez désormais le chemin : il faut aller au fond à droite pour s'enregistrer.


photo p1540091


Les départs de la matinée, quasiment que des vols inter-îles.


photo p1540092


Suivons les sternes arctiques ! ;)


photo p1540094photo p1540093


Il n'y a pas grand monde pour l'instant, mais le vol sera néanmoins complet avec ses 8 passagers ^^


photo p1540095


Je retrouve le sympathique agent d'escale de la veille qui me reconnaît. Il me demande ma destination (toujours pas de vérifications d'identité ^^) et me dit "ah ! vous volez spécialement pour prendre le plus court vol du monde ? Je vous préparerai un certificat à votre retour !"
Je le remercie beaucoup pour cette attention sympathique, et je placerai mon sac sur le tapis car aucun bagage à main ne peut être conservé avec soi, vu l’exiguïté de la cabine d'un BN2 !


photo p1540097


En parlant du loup… Le voici qui revient d'une première rotation.


photo p1540098photo p1540100


Remarquez que le temps est beaucoup plus calme aujourd'hui, avec une mer beaucoup moins blanche que la veille !


photo p1540101


Tandis que les passagers débarquent, je constate avec joie qu'aujourd'hui, nous aurons le même pilote ultra-sympathique et passionné que la veille !


photo p1540105-1


Au-dessus de nos têtes, la patrouille acrobatique des orkneys nous fait l'honneur d'un survol basse altitude…


photo p1540108


…vous devez vous dire que j'ai besoin d'un rendez-vous urgent chez l'ophtalmo pour confondre ainsi des avions et des oies (me semble-t'il), mais n'oublions pas que les premières figures (et les plus célèbres) des vols en formation des patrouilles acrobatiques sont directement inspirées du vol des oiseaux migrateurs, avec toujours un meneur et les membres du groupe qui se mettent dans son sillage pour bénéficier de l'aspiration du meneur et économiser ainsi une énergie précieuse. Et comme un ballet merveilleusement orchestré, chacun alterne le rôle de meneur et suiveur. C'est magnifique !


photo p1540109


A 10min du départ, l'agent d'escale emmène les bagages vers l'avion. Outre mon sac à dos qui dépasse et les affaires personnelles des autres passagers, nous transporterons aussi le courrier vers les îles, contenu dans cette pile de cartons.


photo p1540111


Quand à l'avion, il va être ravitaillé en pétrole. Afin d'être le plus léger possible, l'avion est ravitaillé avec le nécessaire pour 1 ou 2 rotations maximum (plus évidemment les marges sécuritaires qui vont avec, variable selon les conditions du jour et laissées à la seule appréciation du pilote).


photo p1540112


Sur le tarmac, un Saab 340 fret de Loganair est sur le point de mettre en route.


photo p1540113


Il est l'heure d'embarquer ! Quel bonheur de s'approcher si prêt d'un avion sur le tarmac !


photo p1540114


J'ai un peu mal géré mon coup cette fois-ci en embarquant en 3e et non en dernier (je pensais qu'il était déjà à bord en me présentant devant la porte, du coup je serai juste derrière le pilote, mais ce n'est pas trop contraignant pour les prises de photos).


photo p1540115


Voici le pas qui est toujours aussi convenable par rapport aux dimensions de l'avion !


photo p1540117


L'instant F-OITN n'est pas oublié ;)


photo p1540126


Pour ceux qui auraient zappé les opus précédents, on retourne faire une petite visite du cockpit (mais je vous fait grâce des explications techniques détaillées !)


photo p1540118


Focus sur le transpondeur, le pilote automatique et l'ADF secondaire (instrument de radio-navigation). On retrouve en-dessous le détecteur de monoxyde de carbone : la pastille est orange, tout est normal !


photo p1540119


Le manche de droite n'est pas oublié, avec son logo B&N vintage !


photo p1540120photo p1540122


Ici, les sélecteurs du système électrique ainsi que du démarrage des moteurs. A droite, l'indicateur de position des volets. En bas, le compas "boule" bien connu des plaisanciers et des aviateurs ;)


photo p1540123


Outre le rappel des restrictions de vitesse suivant les différentes configurations, on retrouve les indicateurs de niveau de carburant des 2 réservoirs, gradués en poids et non en volume car la densité de ce dernier fluctue en fonction de la pression atmosphérique et de la température. Enfin, on retrouve le sélecteur de la pompe électrique du carburant.


photo p1540124


Ici, nous avons l’ampèremètre et le voltmètre du système électrique de l'avion.


photo p1540125


Il est maintenant temps de mettre en route !




Tandis que l'agent d'escale se retire avec les escabeaux, notre pilote configure le gps pour un vol direct VFR vers Westray.


photo p1540128photo p1540129


WRY, ou plutôt EGEW ^^, se situe à 24 nautiques de notre position. Autant dire que ce vol ne sera pas bien long (mais par rapport au suivant, celui-ci a toutefois une allure de long-courrier !)


photo p1540130


Quelque soit la piste de décollage, il faut tout d'abord obligatoirement rejoindre la piste 32/14 vu que le prolongement de celle-ci sert de taxiway en sortie de parking.


photo p1540131photo p1540132


Sur notre gauche, la "grande" piste 09/27 qui sert principalement pour les Saab 340.


photo p1540133photo p1540135


En face de nous, la "petite" piste 32/14, légèrement bombée ^^


photo p1540136


Mais nous n'y décollerons pas. Aujourd'hui, ce sera en 09 !


photo p1540138


La suite en vidéo : nous décollerons en 09 certes, mais évidemment pas besoin d'aller en bout de piste ! Toutefois, nous ne nous mettrons pas dans l'axe directement, mais un peu en retrait du croisement car un Saab 340 s'est posé juste avant nous et il faudra lui laisser la place nécessaire pour dégager la piste.



photo p1540144


Sitôt après le décollage, nous virons à gauche au-dessus de la Inganess Bay.


photo p1540145


Tout au loin, le village de Kirkwall…


photo p1540148

…et son port, avec un des ferries inter-îles, concurrent de Loganair.


photo p1540150


Vue plus générale avec Kirkwall au loin à gauche, et la pointe de Carness.


photo p1540152


Aujourd'hui, nous volons à 800 pieds. Cela change de la veille ! ^^


photo p1540155


Nous quittons maintenant l'île de Main Land par la Carness Bay.


photo p1540156photo p1540157


Nous arrivons maintenant au-dessus de l'île de Shapinsay…


photo p1540161


…et de son port, avec un petit ferry en plein déchargement.


photo p1540163


Vue plus générale sur Shapinsay.


photo p1540164


Au sol, notre ombre file à toute vitesse sur les vertes prairies…


photo p1540165


…ce qui n'a pas l'air de perturber grandement ces bovins en plein repas.


photo p1540166


880 pieds d'altitude de croisière et 130kn en vitesse-air, on aura du mal à franchir l'Atlantique comme ça (sauf si on s'appelle Charles Lindbergh évidemment !).


photo p1540168


Il reste encore 18 nautiques au cap 357 pour atteindre Westray.


photo p1540169


Notre pilote ajuste la vitesse avec les commandes du pas de l'hélice pour conserver la vitesse de croisière optimale, qui est un compromis entre vitesse maximale / consommation minimale pour une autonomie et une rentabilité maximales.
Notez que la vitesse de rotation des hélices (manettes bleues) sont en régime de croisière, ainsi que le taux d'injection de carburant dans les moteurs par rapport qui est diminué de moitié (manettes rouges).


photo p1540170


Nous quittons Shapinsay au-dessus d'une belle et longue plage déserte (message subliminal aux aoutiens s'entassant sur la côte d'azur).


photo p1540171photo p1540172


Une petite vidéo pour l'ambiance ! ;)




Au loin à droite, nous pouvons observer les îles de Gairsay South et de Rousay.


photo p1540173

Les mêmes, vus d'un peu plus prêt.


photo p1540176

Tandis que du côté droit, on peut voir l'île de Stronsay.


photo p1540178


Nous survolons maintenant Egilsay, avec Rousay de l'autre côté du bras de mer.


photo p1540179

Entre Egilsay et Rousay, un petit ilot garde l'entrée de la baie.


photo p1540181

Tandis que Rousay disparaît sur notre gauche…


photo p1540184


…la pointe de Twiness, au sud- de Westray, apparaît à notre droite.


photo p1540183


Nous survolions alors la baie de Tuquoy et sur notre gauche apparaît maintenant la pointe de Bert Ness au sud-ouest de Westray.


photo p1540185


Détails de la côte et des belles couleurs de l'eau.


photo p1540186


Au loin, nous voyons la pointe nord de Westray, et c'est par là que se trouve l'aérodrome.


photo p1540188


D'ailleurs, en parlant du loup ! Il est temps de commencer à préparer l'approche car nous y sommes presque !


photo p1540190


Voici le terrain de Westray, dans sa simplicité la plus totale, à l'image de tous les autres aérodromes des Orcades que je vous ai présenté jusqu'alors.


photo p1540192


Westray dispose de 3 pistes : 2 en herbe très courtes (01/19 et 13/31) et une en graviers (09/27). Et c'est en 09 que nous nous poserons.


photo p1540194


Petit focus sur l'extrême nord-est de l'île, avec la bay of Skail. Pour les amoureux de la tranquillité et des grands espaces, ces 2 petites maisons isolées sont le paradis !


photo p1540195


Nous nous alignerons dans l'axe de la 09 en courte finale.


photo p1540199


Dernier virage…


photo p1540200


Et nous y sommes presque, dans une trajectoire bien en crabe (comme d'habitude me diriez-vous !). Le vent a beau souffler moins fort que la veille, il est tout de même bien présent, qui plus est en plein travers (vent du sud).


photo p1540201


Pour vivre l'approche comme si vous y étiez, la vidéo ci-dessous est pour vous ;)




Comme vous pouvez l'observer, l'aérogare est en tout point identique à Papa Westray, North Ronaldsay, Sanday, Stronsay… Mais malgré cette similitude, cela change de nos aéroports ultra-sécurisés et que c'est agréable !!


photo p1540203


Nous nous présentons devant l'aérogare, sous l’œil attentif du chef d'escale dans sa vigie.


photo p1540207


Puis nous faisons un demi-tour pour parquer l'avion avec le flan droit face à l'aérogare.


photo p1540208


Bienvenue à Westray !


photo p1540210


Ainsi se termine cet opus, mais le climax de ce routing est encore à venir puisque la prochaine étape sera le plus court vol jamais présenté sur Flight-Report, et il semble difficile de battre ce record ;)

Merci pour votre lecture :)

A bientôt !

Afficher la suite

Verdict

Loganair

8.6/10
Cabine8.0
Equipage10.0
Divertissements9.0
Restauration7.5

Orkney Islands - KOI

9.8/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services9.0
Propreté10.0

Westray - WRY

8.8/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté10.0

Conclusion

La notation ne s'applique guère à ce type de vol, mais Loganair persiste et signe dans sa fiabilité à proposer un service fiable, simple et efficace. Il est plus simple de prendre l'avion aux orcades que le bateau ou la voiture, c'est dire ! ;)

Sur le même sujet

8 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.