Avis du vol Air France Paris Lyon en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF7400
Classe Economique
Siege 15A
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:05
Décollage 17 Nov 18, 09:20
Arrivée à 17 Nov 18, 10:25
AF   #48 sur 121 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4399 avis
F-OITN
Par GOLD 395
Publié le 16 mars 2019


Cher tous ! Je conclue enfin le millésime 2018 avec un A/R professionnel à LYS. Les promos à 79€ l'A/R furent nombreuses et il n'y avait guère d'hésitations à opter pour le chemin des airs. Le départ d'ORY est une évidence pour pouvoir gagner du temps. Je découvre au passage que depuis Orly, Lyon est désormais opéré avec la famille A320 et non plus en CR7/CRK. Pour le retour, j'avais le temps de m'offrir le détour par CDG afin de profiter de l'A318 dont l'avenir est incertain.


Rappel du routing automnal :




Pour rejoindre Orly depuis Massy, le plus rapide est évidemment le RER B + Orlyval, mais c'est également le plus cher. Il y a beaucoup plus économique en prenant le bus 91.10 direct, mais celui-ci met 40min et est souvent soumis aux aléas de la circulation, notamment aux abords du marché de Rungis au petit matin. Ne tenant pas à rater mon vol, il existe néanmoins une alternative fiable à l'Orlyval et au bus : le RER C + Navette entre Pont de Rungis et l'Aéroport. Il n'y a qu'un départ toutes les 30min mais en cas de problème, il suffira juste de prendre le RER B.
Ce matin là, pas de problèmes de trafic, ce sera donc le RER C.


photo 20181117_071300


15min suffiront pour rejoindre la gare Pont de Rungis-Aéroport d'Orly…


photo 20181117_072253


…où on enchaîne immédiatement avec la navette.


photo 20181117_072405


Il faudra encore rajouter 10 petites minutes de trajet et nous y serons !


photo p1570010photo p1570013


Le petit jour se lève sans brouillard, voilà qui change des vols de l'avant veille vers LDE !


photo p1570014


Une fois à l'intérieur du terminal ouest, le FIDS n'annonce que des bonnes nouvelles !


photo p1570016


Un petit bonjour au bandit manchot pour récupérer le sésame magique. L'OLCI ne m'a encore une fois guère laissé de choix, mais part chance, j'ai un hublot, qui plus est du bon côté pour contempler les Alpes, et en plus proche des ailes et pas à fond de cale, chose qui ne m'était pas arrivé depuis un certain temps !


photo p1570017


Embarquement porte 10H : une bonne pioche car le hall 1 est celui que je connais le moins d'Orly Ouest.


photo p1570018


Mais avant de partir, je ne saurai manquer l'incontournable instant Astrolabe !


photo p1570019-90682


Un véritable petit bijou mécanique que j'adore !


photo p1570020photo p1570021photo p1570023


Hall 1 et 2, ce sera dans quelques jours du passé !


photo p1570024


Pas besoin d'enregistrer une quelconque valise, embarquons sans plus tarder.


photo p1570025


Beaucoup de monde au PIF avec la moitié des postes fermés, générant ainsi une dizaine de minutes d'attente.


photo p1570026


La porte 10H est juste à proximité, et il y a de la place pour y patienter.


photo p1570027


Je jetterai mon dévolu sur ce très confortable fauteuil, dont le confort compense la vue bouchée par les tous petits point collés sur la baie vitrée.


photo p1570028


Le vol précédent le notre était un Vueling pour Barcelone. Un agent va procéder à l'échange de la signalétique vueling / AF.


photo p1570029


Le destrier du jour arrive en porte. Il vient de Lyon, repart vers Lyon puis ira ensuite passer la nuit à Toulouse. Il a déjà accumulé 30min de retard, dû à la très mauvaise visibilité présente à Lyon.


photo p1570035


Il s'agit du F-HBNH, premier vol en 2011, qui fut l'un des 4 A320 à avoir temporairement porté l'ancienne livrée Transavia en 2014. Ce sera donc une cabine Airbus de seconde génération.


photo p1570038


Le petit engin sous le train principal gauche m'intrigue. A ce stade, je ne sais pas encore quelle peut bien être son utilité.


photo p1570039


En attendant, l'embarquement se poursuit à l'aveugle, sous le regard d'HSBC (classique !).


photo p1570040


La cabine n'a plus besoin d'être présentée !


photo p1570042-80830


En revange, ce siège ne mérite plus le sobriquet habituel de "planche à repasser", pour avoir testé un siège encore bien pire il y a peu !


photo p1570041


Le pas est toujours aussi convenable pour ma taille.


photo p1570044


Le test Marathon est presque impeccable !


photo p1570043


La tablette est de petite taille, mais cet avion est avant tout dédié au marché intérieur, et les plateaux repas de grande envergure y sont plutôt rares ! En revanche, le porte gobelet séparé est fort pratique.


photo p1570045


L'aumônière passe avec succès le test Horatius.


photo p1570053


Celle-ci contient la dernière édition du magazine Air France dont la une est consacrée à l'Oural.


photo p1570054


Pour les amateurs ! ;)


photo p1570055photo p1570056photo p1570057


L'instant F-OITN ne sera pas oublié, même si je préfère largement les consignes lumineuses de la première génération de cabine des A320/330/340.


photo p1570050


Gagnons maintenant l'extérieur, aux côtés de notre voisin A320 partant pour la contrée de BESMRS ;)


photo p1570046


La passerelle se retire mais… Où peut bien être le tracteur ?


photo p1570059


Serait-ce ce tout petit machin également aperçu sur la patte gauche de mon avion ?


photo p1570063


Et oui, ce tracteur piloté à distance remplace le tracteur traditionnel. Cependant, cela ne semble pas fonctionner parfaitement bien puisque l'engin passe son temps à reculer, puis s'arrêter, puis reculer, puis s'arrêter…


photo p1570065photo p1570068


Une fois mis sur la bonne voie, le "piège" à roulettes se détache de son prisonnier.


photo p1570073


Il sera 9h49 lorsque les procédures de repoussage seront débutées : le retard devrait donc être difficilement rattrapable. Notons que ce système autonome impose l'équipage de démarrer un des moteurs avant que le véhicule ne se mette en mouvement. Pour nous en ce jour, ce sera le moteur n°2.
J'aime beaucoup le bruit des CFM56 au démarrage, accompagné par les "aboiements" des pompes hydrauliques qui entrent à ce moment en action, tellement emblématiques de l'A320 !




Puis nous repoussons enfin, avec les mêmes hésitations que l'avion précédent.


photo p1570076


Profitons du roulage vers la piste 08 pour spotter en chemin avec ce 737-800 Air Europa et ce CRJ-700 Hop


photo p1570079


A321 AF


photo p1570087


Un petit frère, A319 de son état.


photo p1570090


Un bien plus grand, 777-300 AF


photo p1570097


Et son sosie !


photo p1570098


Un petit CRJ-700 Hop, avec derrière un 737-800 Transavia et un A350-900 Air Caraïbes.


photo p1570101


A330-200 French Bee


photo p1570102


Et le plus beau d'entre eux : un 747-400 Corsair.


photo p1570103


Vue plus générale alors que nous abordons la 08/26.


photo p1570105


Entamons sans plus attendre ce court vol vers la ville lumière !




V1, puis Vr au niveau du croisement avec la 02/20.


photo p1570112


Le temps à beau être totalement dégagé, la petite couche d'inversion thermique plaque comme d'habitude la pollution et les impuretés à très basse altitude, formant ainsi une épaisse brume qui ne rendra pas le paysage photogénique.


photo p1570119photo p1570124


La beauté du vol se résumera donc à cette belle mer de nuages de brume vue des airs.


photo p1570125


Cela n'empêche cependant pas une ombre méphistophélique de pointer discrètement le bout de son nez ! ;)


photo p1570126


Puis les nuages (les vrais) viendront supplanter la brume…


photo p1570136


…tels une banquise infinie et ondulée…


photo p1570141photo p1570143


Tandis que tout au fond sur l'horizon, mon ami incontournable des vols PAR-LYS apparaît déjà !


photo p1570144


Le Mont-Blanc bien évidemment ! Mais laissons le encore se rapprocher un petit peu avant d'aller l'explorer.


photo p1570146


L'ambiance à bord est calme, pas de turbulences, mais les consignes des ceintures resteront allumées pendant la croisière (courte, puisque nous ne resterons que 10min au FL250).


photo p1570132-79017


Le service doit donc être effectué au plus vite. Voici la sélection du jour sans grande surprise : la petite madeleine désormais standard sur bon nombre de vols AF, que j'accompagnerai d'un café, histoire de tenir le coup pour jusqu'à tard ce soir, ainsi qu'un verre d'eau.


photo p1570137photo p1570139


Instant signature ! ;)


photo p1570149


Détail ^^


photo p1570163


La descente est déjà bien entamée et seuls dépassent des nuages le massif du Mont-Blanc et quelques hauts sommets à l'est.


photo p1570165


Le sommet du Mont-Blanc est immanquable à droite, puis en progressant vers la gauche, on tombe sur l'Aiguille du Midi, les Aiguilles de Chamonix et l'Aiguille Verte.


photo p1570167


Décélération en passant l'altitude de transition : on réduit à 250Kn en même temps qu'on contourne Lyon par l'ouest, puis le sud. Par beau temps c'est magnifique. Pour cette fois, je vous laisse l'imaginer ! ;)


photo p1570173photo p1570183


Atterrissage dans un brouillard bien bruineux ! (pour une fois qu'il fait plus moche dans la vallée du Rhône que dans le bassin parisien !)


photo p1570189


L'humidité présente est suffisante pour créer un nuage de condensation autour des ailes.


photo p1570193


La vidéo complète de l'approche est visionable ci-dessous :)




Freinage modéré, puis on dégage la 35L.


photo p1570196


Bienvenue à Lyon !


photo p1570197photo p1570199


Pas grand monde au contact. Ici un CRJ-1000 Hop.


photo p1570200


Nous serons suivis par un 737-800 Air Algérie.


photo p1570202


Oh ! Mais regardez qui est là au loin ?


photo p1570204


Il s'agit d'un Antonov An-124, avion cargo de son état, aux dimensions plus qu'impressionnantes.


photo p1570205


Il est 10h37 précises lorsque nous nous positionnerons en porte B71. Tout l'art d'avoir des bonnes marges horaires permettant le cas échéant de rattraper une partie du retard.


photo p1570207


Je ne débarquerai pas en dernier car le devoir m'appelle au plus vite en centre-ville. Cela ne m'empêchera pas un petit fuselage shot au passage !


photo p1570211


Dans la passerelle, Sixt fait la promotion des bouchons lyonnais. Si je ne dis pas non contre les bouchons culinaires, je vais sagement éviter les bouchons routiers en empruntant le tramway (dont l'aller simple vaut justement bien un bon plat dans un bouchon !)


photo p1570213


Au revoir November Hotel !


photo p1570214


Nous sommes accueilli par une magnifique photo aérienne du lac d'Annecy.


photo p1570219


Pas besoin de passer par la case bagages.


photo p1570221


Il n'y a plus qu'à activer le pas pour attraper à temps le prochain Rhône Express.


photo p1570222


En passant, voici le FIDS avec les arrivées du jour.


photo p1570223


Plus que le long couloir séparant les terminaux à la gare TGV…


photo p1570224


…et nous arrivons sous "la baleine" !


photo p1570225photo p1570226


J'arrive pile au moment ou le tram entre en gare.


photo p1570227


Il n'y a plus qu'à se laisser porter jusqu'à Part Dieu sous la bruine.


photo p1570232


La suite sera au prochain opus ! ;)

Merci pour votre lecture ! :)

Afficher la suite

Verdict

Air France

8.4/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements9.0
Restauration7.5

Paris - ORY

9.1/10
Fluidité7.5
Accès9.0
Services10.0
Propreté10.0

Lyon - LYS

9.0/10
Fluidité10.0
Accès6.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

Un vol très agréable sans rien de bien particulier à noter. Air France fait son job, avec un équipage très sympathique.
Je sanctionne un peu sévèrement la note accès de LYS. Certes, le service du Rhône Express est irréprochable et fiable, et le coût n'est pas si prohibitif en rapport avec le confort, la distance à parcourir et la rapidité de la liaison. En revanche, face à de tels tarifs, il n'est pas normal de n'avoir aucune autre alternative subventionnée comme l'on trouve dans une majorité d'aéroports de taille similaire. Si la redondance de transports en commun n'est pas souhaitable, alors il serait bon que la région et la ville y aillent de leur poche pour diminuer quelque peu le tarif proposé.

Informations sur la ligne Paris (ORY) Lyon (LYS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 8 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Paris (ORY) → Lyon (LYS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Trade Air avec 8.0/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 3 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.