Avis du vol Ryanair Rabat Sevilla en classe Economique

Compagnie Ryanair
Vol FR5496
Classe Economique
Siege 20A
Temps de vol 01:05
Décollage 19 Jui 19, 13:20
Arrivée à 19 Jui 19, 15:25
FR   #20 sur 21 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 263 avis
guilhem
Par GOLD 1311
Publié le 30 juin 2019

Aujourd'hui, je vous retrouve pour un voyage au Maroc et en Andalousie. En fait, ce voyage n'était pas vraiment prévu mais grâce à Ryanair j'ai trouvé des tarifs très attractifs pour cette période où j'avais prévu de ne rien faire !

Ce voyage est une bonne opportunité pour voyager un peu dans ce coin du monde avant que je ne quitte le Maroc début juillet. Je vais en profiter pour admirer les paysages dans le train en allant à Rabat, puis je resterai 48 heures à Séville. Et enfin je rentrerai à Fès en passant par Tanger.

Je suis déjà allé à Séville l'année dernière pour une longue escale qui m'a permis de découvrir la ville de Cordoue mais je n'avais pas pu profiter de la ville de Séville la dernière fois car j'y étais passé très brièvement.

Le routing que je viens de vous décrire est donc le suivant avec 2 vols en exclusivité puisqu'ils n'ont jamais étaient reporté ici dont un saut de puce entre Séville et Tanger, et aussi un trajet dans le TGV Marocain Al Boraq qui s'avèrera être une bonne découverte que je présenterai avec le vol retour.


Routing


Le plan de vol récupéré juste après le vol sur le site flightradar24 montre que le vol a été court et très direct.


photo capture-fr24-1

Et les autres données sur le vol :


photo capture-fr24-2photo capture-fr24-3

Le vol en vidéo


J'ai préparé une vidéo du vol avec les moments clés du vol en vidéo (roulage, décollage, approche et atterrissage) ainsi que quelques photos.



Réservation


J'ai réservé mes billets 1 mois tout pile avant le départ sur le site de Ryanair, pendant le ramadan (ce détail est important pour comprendre les tarifs proposés). Malheureusement le site web ne permet pas de réserver un voyage multi-destination, j'ai donc effectué 2 réservations séparées.

L'horaire était bien, il me permettait de partir de Fès le matin et d'arriver en début d'après-midi à Séville. Le prix du premier vol était de 86 MAD, ce qui est exceptionnel même pour un vol court. Le vol ne devait pas être du tout complet, c'est pour ça que le prix devait être si bas.

Ce n'est pas le meilleur prix que j'ai pu constater, j'avais repérer des vols Fès - Séville à 55 MAD pendant le ramadan ou encore des vols Fès - Vatry à 62 MAD au lancement de la ligne.


photo screenshot_2019-05-17-ryanair3

Le vol retour était proposé à 7,99€, c'est également un bon prix.


photo screenshot_2019-05-17-ryanair5

Pour les 2 vols, j'ai gardé la franchise à bagage par défaut, ce qui permet d'emporter un bagage de 40 par 20 par 25 cm sans limite de poids (surprenant mais il n'y en a pas, c'est indiqué nul part). Après vérification, il s'avère que le bagage cabine que j'utilise habituellement rentre dans ce gabarit.


photo screenshot_2019-05-17-ryanair4

Ryanair propose un taux de change garanti, au moment du paiement le prix bascule automatiquement en euros. Le taux de change n'est pas vraiment intéressant, je l'ai refusé et j'ai préféré profiter du taux de change bancaire. Ma banque m'a facturé 7,99€ pour la transaction, un rapide calcul permet de déterminer que Ryanair prend une commission de 6% dans ce cas.

Astuce : Toujours refuser les taux de change surtout si vous n'avez pas de commission à payer, pour refuser le taux de change il faut ouvrir cette fenêtre en cliquant quelque part en-dessous du moyen de paiement et décocher la case.


photo screenshot_2019-05-17-ryanair6

Enregistrement en ligne


Ryanair ne permet plus de s'enregistrer en ligne gratuitement 4 jours en avance, désormais il faut s'enregistrer 2 jours avant si vous n'avez pas acheté de sièges à l'avance. J'espère obtenir un siège hublot, cela m'éviterait de payer pour en avoir un car je tiens à filmer les phases importantes du vol et prendre quelques photos.

Astuce : Ryanair attribue en priorité les sièges du milieux pour facturer un maximum de changement de sièges alors pour être sûr d'avoir un siège couloir ou hublot il suffit d'attendre que tous ou presque tous les sièges du milieux soient attribués.


photo screenshot_2019-06-17-ryanair

Finalement, je n'attendrais pas que tous les sièges du milieu soit attribués et à la loterie du siège, j'obtiens le siège 20A. Le siège est situé juste derrière l'aile et a aussi l'avantage d'avoir 2 hublots.


photo screenshot_2019-06-17-ryanair1

De Fès à Rabat


Je pars de chez moi très tôt le matin, je pensais faire tout le trajet en marchant mais je tomberai rapidement sur un taxi qui m'avancera un peu.


photo rba-svq-2019-003

Puis, je continue un peu à pied jusqu'à trouver un autre taxi qui me déposera directement à la gare.


photo rba-svq-2019-004

J'arrive à la gare une heure avant le départ et il fait encore nuit, j'en profite pour prendre cette photo de la gare en guise de souvenir.


photo rba-svq-2019-006

La gare est jolie mais plutôt mal conçue car il y a beaucoup d'espace vide et inutilisé, et paradoxalement il y a très peu de places pour s'asseoir et l'acoustique est juste catastrophique, les annonces sont incompréhensibles.


photo rba-svq-2019-007

Je prends mon train et tout se passe bien et je me retrouverai à Rabat 2 heure et demie plus tard. Prendre le train au Maroc est souvent quelque chose d'agréable même si parfois les trajets paraissent interminables.


photo rba-svq-2019-015

Aéroport de Rabat-Salé


Une fois arrivé à la gare de Rabat Ville, je prends un taxi en direction de l'aéroport de Rabat-Salé. La course dure 20 minutes et coûte 150 MAD le jour depuis la gare de Rabat Ville, pour le coup c'est nettement plus cher qu'à Fès compte tenu du temps de trajet. Le taxi me dépose ici à 9 heures 30, je n'ai pas vraiment compris pourquoi il a pas voulu me laisser au dépose-minute.

Il y a également un bus qui part de la gare 2 heures avant le départ prévu du vol pour seulement 20 MAD mais l'inconvénient c'est que l'on ne peut pas vraiment profiter du salon et qu'au moindre pépin on peut rater son vol.


photo rba-svq-2019-018

L'unique terminal de l'aéroport de Rabat-Salé


photo rba-svq-2019-019

L'entrée s'effectue dans la partie gauche du terminal, la porte de gauche est condamnée et ce n'est pas indiqué clairement.


photo rba-svq-2019-020

Une fois rentré à l'intérieur, pour s'enregistrer il faut aller tout au fond à gauche.

Au Maroc, tout les passagers de Ryanair sont obligés de passer par l'enregistrement pour faire vérifier la carte d'embarquement dont l'impression est aussi obligatoire, c'est une sacré perte de temps et puis ce n'est pas du tout sécurisé car le tampon est très simple !


photo rba-svq-2019-022

Je consulte le Flight Information Display System (FIDS), il n'est même pas 10 heures du matin et il ne reste que 5 vols pour aujourd'hui.


photo rba-svq-2019-021

L'enregistrement commencera normalement à 10 heures 20, je décide de m'installer ici en attendant.


photo rba-svq-2019-024

L'aéroport accueille aujourd'hui une délégation de l'ONDA et de la DGAC d'une cinquantaine de personnes qui visite l'aéroport.


photo rba-svq-2019-025

Je me dirige vers la zone d'enregistrement un peu avant l'heure prévue pour ne pas faire la queue et perdre du temps inutilement.


photo rba-svq-2019-023

Les agents d'enregistrement arrivent avec 20 minutes de retard et avec un café à la main, sans commentaires.

Comme je suis arrivé un peu en avance, je passe en premier, je n'attendrais pas plus longtemps ici.


photo rba-svq-2019-027

Entre temps, l'enregistrement est annoncé aux comptoirs 9, 10 et 11.


photo rba-svq-2019-028

Je suis surpris de voir que les passagers de Ryanair sont enregistrés à Rabat aux guichets d'Air France et qui plus est sur 3 guichets au lieu de 2 en général pour un vol sur ce type d'appareil. J'ai pris cette photo en repartant.


photo rba-svq-2019-029

Ensuite, je me dirige vers la zone d'embarquement mais le sketch continue, pour le moment impossible d'accéder à la zone d'embarquement car aucun policier est en poste pour le moment au contrôle des passeports et au contrôle de sûreté.

C'est tout simplement inadmissible, ce n'est pas comme si il y avait beaucoup de départs dans cet aéroport, ils pourraient être à l'heure au moins !

Puis, 15 minutes passent et on revient nous voir pour nous annoncer que "les policiers sont en réunion" et qu'il faut donc attendre 30 minutes supplémentaires.


Finalement, l'accès est ouvert et nous avons bien perdu 45 minutes de plus ici, c'est très décevant pour un si petit aéroport… L'accès à la zone d'embarquement s'effectue par escalator.


photo rba-svq-2019-030

A l'étage, on doit d'abord passer le contrôle des passeports puis le contrôles de sûreté. Je comprends pas vraiment l'avantage de cette configuration, je ne vois d'ailleurs que des inconvénients.

Les files n'ont pas été préparées correctement, il faut faire tout le parcours alors qu'il n'y a personne devant, encore une perte de temps supplémentaire.


Avant, à l'aéroport de Rabat-Salé il y avait le salon "Première classe" que Mogoy avait testé. Depuis avril 2018, c'est la société NAS qui opère ce salon de 350 m² qui a été complétement rénové.


Pearl Lounge de Rabat


Je suis très bien accueilli à l'entrée du salon, apparemment je suis le premier client depuis un long moment. J'accède au salon grâce à ma carte de membre Priority Pass, pour les autres passagers, il est possible d'y accéder en payant 30$ ou 26€ sur internet.


photo rba-svq-2019-031

Le salon est construit dans la longueur sur le côté parking, donc opposé aux pistes à mon grand regret. Il y a un espace pour les enfants, et différents espaces aménagés pour manger, travailler, se détendre.


photo rba-svq-2019-032

Des espaces business ont été aménagés, cela ressemble un peu mais de loin dans la forme à ce que l'on peut trouver sur certains vols long-courriers en classe affaire. Je ne suis pas du tout convaincu par cette idée et la manière dont ça a été réalisé, ça fait très kitsch.


photo rba-svq-2019-036

Un autre espace du salon


photo rba-svq-2019-037

Une offre de presse est proposée aux clients mais les journaux ne semblent pas être actualisés fréquemment, le seul journal francophone datait de 2 jours.


photo rba-svq-2019-058

Il y a 2 salles pour fumer dans le salon également.


photo rba-svq-2019-038

Je demande à prendre une douche après le parcours du combattant que je viens de faire depuis Fès et avant de commencer à manger. Je suis pris en charge par le personnel qui m’amène jusqu'à la douche et me donne un kit de serviettes.

La pièce est très petite, elle doit faire entre 2 et 3 m², ce qui fait que l'on se sent vraiment à l'étroit mais tout est bien agencé. Le confort de pouvoir prendre une douche compense tout de même la petitesse du lieu.


photo rba-svq-2019-046photo rba-svq-2019-051

Après la douche, je me décide à manger avant que l'embarquement ne commence.

Le buffet proposé est plutôt impressionnant compte tenu du nombre de passagers et de vols quotidiens.


photo rba-svq-2019-035

Il y a de la nourriture chaude et froide, et il y a aussi des pâtisseries marocaines, des desserts et des salades.


photo rba-svq-2019-041photo rba-svq-2019-042photo rba-svq-2019-043

Au niveau des boissons, c'est nettement moins bien. Le choix est très limité ici, en plus il n'y a pas d'alcool.


photo rba-svq-2019-033

Je me suis fait une petite sélection de plats, les plats chaud sont bons, les entrées manquent un peu de fraicheur mais c'est correct. Par contre les couverts en plastique, c'est un peu décevant.


photo rba-svq-2019-055

Avant de partir, je passe aux toilettes et habituellement je ne prends pas de photos ici mais il y avait des toilettes à bidet (avec commande manuelle sur la droite). Au passage, il y a des haut-parleurs dans les toilettes, ce qui permet d'être tenu au courant, d'ailleurs c'est le moment pour moi d'embarquer.


photo rba-svq-2019-056

Le reste des sanitaires est plutôt élégant et très propre.


photo rba-svq-2019-052

Il y a aussi du matériel pour s'occuper des chaussures et des costumes.


photo rba-svq-2019-053

L'embarquement est annoncé en porte n°2 sur le FIDS du salon qui est complétement déformé, cela ne fait pas très professionnel.


photo rba-svq-2019-057

Embarquement


Je me dirige vers la porte d'embarquement n°2. L'aérogare est plutôt vide, il n'y a pour le moment que les passagers de mon vol et les premiers passagers d'Air France du vol pour CDG.


photo rba-svq-2019-059

Sur le chemin vers la porte, il y a quelques boutiques en rade de clients dont les vendeuses tentent d'interpeller les gens qui passent.


photo rba-svq-2019-060

Il y a un magasin Duty Free au fond, mais je n'y suis pas allé.


photo rba-svq-2019-062

Je rejoins la porte d'embarquement n°2, la préparation de l'embarquement a déjà commencé. Les passagers prioritaires sont invités à embarquer en premier, puis c'est au tour des autres passagers.


photo rba-svq-2019-061

C'est à mon tour d’accéder à la salle suivante, une agente récupère la moitié de la carte d'embarquement pour pointer les passagers qui sont prêts à embarquer.


photo rba-svq-2019-064-85102

Nous sommes placés dans un couloir en attendant que l'appareil soit prêt à nous accueillir. Pendant ce temps on peut apprécier la vue sur le Boeing 737-800 Next Generation de Ryanair.


Les premiers passagers qui viennent de Séville descendent de l'avion.


photo rba-svq-2019-065

Les opérations au sol commencent, les bagages sont déchargés, l'eau des sanitaires est renouvelée et le ravitaillement va commencer.


photo rba-svq-2019-068

Le ravitaillement commence à l'aide d'un camion-citerne.


photo rba-svq-2019-073

Au fond, il y a un Boeing 747 de Royal Air Maroc (RAM) qui est stocké à l'aéroport de Rabat-Salé.


photo 20190619_130452-2

En 9 minutes l'avion est complétement vidé, nous allons bientôt pouvoir embarquer.


photo rba-svq-2019-074

La file avance et on se retrouve dans une salle avec une baie vitrée qui permet d'admirer la star du jour.


photo rba-svq-2019-076

J'en profite pour prendre une autre photo de l'avion, le ravitaillement est désormais terminé et tous les bagages ont été chargés pendant notre attente.


photo rba-svq-2019-077

L'avantage de l'aéroport de Rabat-Salé c'est que c'est un aéroport civil dans une capitale et aussi militaire. Et en plus on y retrouve de nombreux jet privés comme celui-ci.


photo rba-svq-2019-079

La harpe enchantée


photo rba-svq-2019-080

Fuselage shot


photo rba-svq-2019-081

Notre appareil est immatriculé EI-FTN, il a un peu plus 2 ans ce qui veut dire qu'il a la nouvelle cabine de Ryanair.


photo rba-svq-2019-082

Ce panneau de commande confirme que cet appareil est équipé de la cabine Sky Interior de Boeing.


photo rba-svq-2019-086

L'embarquement avance lentement, les PNC aident les passagers à placer leurs bagages dans les coffres.


photo rba-svq-2019-087

Je rejoins le siège 20A qui m'a été attribué lors de l'enregistrement en ligne, ce siège est sur l'arrière de l'aile mais a l'avantage d'avoir 2 hublots.


photo rba-svq-2019-089

Instant F-OITN


photo rba-svq-2019-111

Le pas est correct et a été légèrement amélioré sur cette nouvelle cabine.


photo rba-svq-2019-091

L'embarquement se termine et bonne nouvelle…


photo rba-svq-2019-092photo rba-svq-2019-095

… le siège du milieu est resté libre ! J'en profite pour mettre mon bagage sous le siège de l'absent et allonger mes jambes.


photo rba-svq-2019-094

La délégation qui visite l'aéroport est maintenant sur le tarmac.


photo rba-svq-2019-096

Expérience de vol


Les démonstrations de sécurité sont effectuées en anglais puis traduites en espagnol, les fiches d'instructions de sécurité sont quant à elle sur les sièges.


photo rba-svq-2019-108

Nous sommes repoussés à 13 heures 16 avec un peu d'avance sur l'horaire prévu.


photo rba-svq-2019-097

Nous décollons à 13 heures 26 de l'aéroport de Rabat-Salé et nous montons au-dessus de l'océan Atlantique.


photo capture-decollage-3

Nous nous éloignons du Maroc mais ce n'est qu'un au revoir pour le moment.


photo rba-svq-2019-098

Un steward passe dans la cabine pour distribuer un magasine qui comporte un menu et un catalogue de ventes à bord. Je retrouve en première page les fameuses pâtes que l'on a vu récemment ici et qui n'ont pas remporté un franc succès.

Ryanair a bien soigné sa copie, ça donne vraiment envie de prendre quelque chose à manger mais je ne suis pas sûr que ça soit bon et puis je n'ai plus faim dans l'avion depuis que je vais dans les salons. Le bracelet Harry Potter ressemble beaucoup (trop ?) à un produit qu'une célèbre marque de bijoux propose.



Pendant ce temps, nous survolons l'océan Atlantique.


photo rba-svq-2019-109

Je profite de cette pâtisserie marocaine que j'avais pris pour la route au salon.


photo rba-svq-2019-110

Nous survolons maintenant l'Espagne.


photo rba-svq-2019-116

Cadix


photo rba-svq-2019-118

Nous entamons notre descente vers l'aéroport San Pablo de Séville, nous ralentissons et les volets sont déployés.


photo rba-svq-2019-122

Aéroport de Séville San Pablo


Nous nous alignons sur la piste pour atterrir, l'approche sera directe.


photo capture-atterrissage-1

"PNC préparez-vous à l'atterrissage"


photo capture-atterrissage-2

Airbus Séville, c'est certainement ce qui me fera revenir à Séville encore une fois ! Il est possible de visiter l'usine d'assemblage des A400M mais seulement le samedi et le lundi.


photo capture-atterrissage-3

Pendant que nous touchons le sol, je remarque qu'il y avait des travaux à l'aéroport tout près des pistes.


photo capture-atterrissage-4

Nous nous garons à côté d'un ATR 72-600 de TAP Air Portugal, ça me rappelle le vol que j'ai effectué entre Lisbonne et Fès en avril dernier.


photo rba-svq-2019-126

Instant danette


photo rba-svq-2019-124

Nous sommes bien arrivés à l'aéroport San Pablo de Séville.


photo rba-svq-2019-127

En sortant, comme je fais partie des derniers passagers, je demande en sortant à visiter le cockpit. Permission accordée par le Commandant de Bord (CDB), pour moi c'est une première dans le cockpit d'un avion Boeing !

Nous avons pu échanger quelques instants avec les pilotes, le CDB vient de Malaga et a déjà travailler à Montpellier pour Ryanair sur la liaison entre Montpellier et Charleroi. Finalement, je dois les laisser car la cabine est rapidement prête pour accueillir des nouveaux passagers, je ne voudrais pas retarder le prochain vol !


photo rba-svq-2019-128

Une fois au sol je me perds un peu parce que tous les passagers sont déjà partis, j'ai du mal à trouver mon chemin et personne pour aider sur le tarmac. Je reconnais un peu les bâtiments alors je retrouve mon chemin vers le contrôle des passeports.

L'inconvénient d'avoir trainer c'est de devoir faire la queue juste après. Il y a 4 guichets ouverts en tout (2 pour le citoyens européens + les suisses, 2 pour tout le monde) et comme d'habitude il y a toujours des gens qui se trompent, c'est pourtant pas compliqué…


photo rba-svq-2019-130-87970

Après quelques minutes d'attente, je me retrouve de l'autre côté. La livraison des bagages n'est pas encore affichée, mais je n'ai rien à récupérer alors je sors directement.


photo rba-svq-2019-131

Je quitte la zone d'arrivée sans prendre de photos car il y avait des travaux. Il me reste une dernière chose à faire, je dois retirer de l'argent car je dois payer le bus et j'ai oublié mes euros chez moi avant de partir.


Au niveau des arrivées les distributeurs facturent 3€ alors qu'au niveau des départs ce n'est que 2€, c'est toujours mieux qu'en-bas.


photo rba-svq-2019-132

Je quitte l'aéroport grâce au bus qui passe toutes les 15-20 minutes, le prix du billet est de 4€ pour un aller simple et 6€ si vous faites l'aller-retour dans la journée.

Ce bus est vraiment top, il permet de rejoindre facilement toute la ville et notamment la gare à un bon prix.


photo rba-svq-2019-133
Afficher la suite

Verdict

Ryanair

6.8/10
Cabine7.0
Equipage8.5
Divertissements5.0
Carte payante6.5

Pearl Lounge

7.0/10
Confort8.0
Restauration7.0
Divertissements5.0
Services8.0

Rabat - RBA

5.9/10
Fluidité0.5
Accès6.0
Services7.0
Propreté10.0

Sevilla - SVQ

7.6/10
Fluidité7.5
Accès8.0
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

L'aéroport de Rabat-Salé est une honte pour l'aéroport d'une capitale, même si celui de Casablanca est plus important, il ne représente pas bien le Maroc. Tout devrait être nickel mais à part les femmes de ménages qui lustrent les poteaux des files d'attente, personne n'est à son poste en temps et en heure ! J'ai perdu plus d'une heure à attendre et donc ne pouvoir rien faire d'autre parce que les gens font pas leur travail correctement. Une fois que tout le monde est à son poste, tout fonctionne.

Le salon est bien pour un salon en Afrique du Nord et dans un si petit aéroport, certes il a des défauts mais dans l'ensemble c'est un salon agréable. La douche est un vrai plus. Je pense que je pourrais revenir dans ce salon.

A bord, l'équipage gère l'embarquement en aidant les passagers à placer leurs bagages et pendant les autres phases du vol. La cabine est classique mais est bien adaptée à un vol court. Comme le vol est court, on ne se sent pas vraiment harcelé par l'équipage qui souhaite réaliser des ventes à bord.

L'aéroport San Pablo de Séville est un aéroport agréable et bien conçu pour le nombre de passagers qu'il accueille. L'aéroport est agréable et propre, rien à redire mis à part les travaux en cours à l'aéroport. L'aéroport est facile d'accès grâce au bus qui passe régulièrement et qui passe dans toute la ville.

Sur le même sujet

6 Commentaires

  • Comment 509656 by
    AirBretzel TEAM GOLD 6573 Commentaires

    Merci pour ce FR, toujours aussi complet.
    La taille du salon est plutôt pas mal, voir grand.
    Et l'offre suffisante.
    Un vol court (point A/point B) en toute efficacité.
    A bientôt

    • Comment 509792 by
      guilhem GOLD AUTEUR 538 Commentaires

      Merci Valérie pour votre commentaire.
      Effectivement, c'est un vol fonctionnel mais qui s'avère bien pratique tant il y a peu d'alternatives.
      A bientôt sur Flight Report.
      Envoyé depuis le ciel grâce à Air France Connect.

  • Comment 509721 by
    airberlin GOLD 733 Commentaires

    Prenant moi même Ryanair pour la première fois (si si ca existe encore!) dans 3 mois c'est avec grande attention que j'ai parcouru ce report qui m'a appris beaucoup de combines pour payer toujours moins ;) Sur Ryanair c'est bien le but! Merci.

    • Comment 509796 by
      guilhem GOLD AUTEUR 538 Commentaires

      Merci Vinzbg pour votr commentaire.
      je suis ravi de voir que j'ai pu vous éclairer sur l'expérience que vous allez vivre. Ryanair ce n'est pas si mal mais c'est toujours très basique.
      A bientôt
      Envoyé depuis le ciel grâce à Air France Connect.

  • Comment 509751 by
    Esteban TEAM GOLD 11652 Commentaires

    Merci pour ce FR fort complet ! Non décidément, je ne suis toujours pas prêt pour mettre un pied sur RYR :)

    A bientôt !

    • Comment 509798 by
      guilhem GOLD AUTEUR 538 Commentaires

      Merci Esteban pour votre commentaire. Ce n'est pas si mal que ça Ryanair, cela peut être très pratique sur certaines lignes où les solutions alternatives sont très compliquées.
      A bientôt ;)
      Envoyé depuis le ciel grâce à Air France Connect.

    • Comment 509800 by
      guilhem GOLD AUTEUR 538 Commentaires

      Merci Esteban pour votre commentaire. Ce n'est pas si mal que ça Ryanair, cela peut être très pratique sur certaines lignes où les solutions alternatives sont très compliquées.
      A bientôt ;)
      Envoyé depuis le ciel grâce à Air France Connect.

Connectez-vous pour poster un commentaire.