Avis du vol Air France Stockholm Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1263
Classe Economique
Siege 06F
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:40
Décollage 23 Jui 19, 13:35
Arrivée à 23 Jui 19, 16:15
AF   #42 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4019 avis
Kethu
Par GOLD 984
Publié le 3 août 2019
Bonjour à toutes et à tous !

Après le cruel échec du vol précédent, et une humide visite de Luleå puis une autre nettement plus ensoleillée de Stockholm (vous en aurez un bonus en début de FR), il est déjà l'heure du retour. Mais avant, l'habituelle explication du routing se trouve ci-dessous, pour ceux qui voudraient se la remettre en mémoire :

Bonus : Cliquez pour afficher



Le routing prévu ressemblera donc à ça :


Routing



J'ai bien l'intention de profiter des deux vols Air France à venir, puisqu'il s'agit de mon dernier voyage avec l'Elite + des voyageurs Skyteam, avant d'être rétrogradé en Silver fin août… Dernière occasion donc de profiter des salons et du parcours Skypriority avant une petite année. Cette fin de routing n'était donc pas non plus uniquement utilitaire (de toute manière, un vol n'est jamais utilitaire, et encore moins s'il peut me rapprocher d'un statut Elite+.)

Autre avantage, non négligeable, la possibilité de choisir dès l'achat du billet un siège à l'avant de la cabine (et donc avec un pouce de plus pour caser mes 184cm). Contrairement aux vols du Mètre en la matière, Monsieur Marathon, je vole en début d'après-midi : Je ne préempte donc pas le siège 6A, qui serait en contrejour tout le vol, et part plutôt sur le 6F. La cabine est assez clairsemée à l'avant, y compris lors de l'enregistrement en ligne, où la rangée est encore vide.

Mais la capture d'écran ci-dessous est surtout là pour illustrer l'absurdité des tarifs des surclassements sur moyen-courrier chez Air France : La Business est proposée à pas moins de 339€ ! Tout ça pour un siège du milieu libre et un repas complet à bord, puisque j'ai déjà le reste des attributs du passager en J. À ce prix-là, je préfère aller manger chez Troisgros à Roanne… Et avec cet argent, AF pourrait au moins payer des testeurs pour ne pas se retrouver en prod avec une faute dans le texte ("3 sièges restant").

photo screenshot_20190622-074348

Ça ne sera pas vraiment de l'inédit sur Flight-Report, étonnamment… Par contre, je n'ai jamais eu l'occasion de prendre cette ligne chez AF. Ça sera l'occasion de voir la baisse de qualité du service par rapport à il y a un peu plus d'un an… Mais ne nous plaignons pas trop, ça pourrait être pire : Le vol du soir est en effet opéré par Joon !

Le retour à Lutèce



Une fois n'est pas coutume, je commence par un petit bonus touristique sur la capitale suédoise…

Bonus : Cliquez pour afficher


Après cette agréable promenade dans Stockholm au petit matin, il est l'heure de prendre l'efficace mais néanmoins hors de prix Arlanda Express.

photo dsc_0509

L'intérieur est confortable, et le pitch est plutôt bon. Notons le design particulier des patères, mon péché mignon.

photo dsc_0510

Après un trajet à environ 1€ la minute (qui a dit que le Rhônexpress était cher déjà ?), malgré le tarif Early Bird 7 days qui m'a fait économiser une dizaine d'€uros (tarif de 19€), nous arrivons dans la gare souterraine, qui dessert notamment les terminaux 2 et 3…

photo dsc_0513

Pour Air France, il faut se diriger vers le Terminal 2… Suivons la lumière au bout du tunnel !

photo dsc_0515

On arrive entre les terminaux 2 et 3, mon vol est prévu à l'heure, l'appareil vient de décoller de Paris…

photo dsc_0517

Le terminal est situé au bout de ce couloir un peu étroit, qui me rappelle celui permettant d'accéder au 2D depuis le 2F à Roissy. Pour les accros à la nicotine, un fumoir est à disposition.

photo dsc_0518

On trouve tout d'abord les comptoirs British Airways, qui sont vides de passagers et d'employés alors qu'un vol pour Heathrow part dans une heure…

photo dsc_0519

On passe ensuite dans la zone Skyteam, avec les comptoirs AF/KLM tout devant, et au fond, pas mal de monde qui patiente aux comptoirs Aeroflot.

photo dsc_0520

Je prends le temps de répondre à un SMS avant d'aller au comptoir récupérer mon billet, bien mal m'en a pris, puisque un gros groupe de chinois arrive dans mon dos et prend place dans les files, dont une belle poignée dans celle prioritaire…

Je me contente donc de retirer en BLS mon billet… Petit pincement au cœur, dernier billet Skypriority avant quelques temps, à cause de mon passage à vide en début d'année…

photo dsc_0522

Je passe directement le PIF qui est situé juste derrière moi. Je n'emprunte même pas la file prioritaire puisque la file générale attend le client… Le passage est rapide, mais je devrais attendre plusieurs minutes que mon sac passe trois fois le scanner avant d'être vidé intégralement, les agents soupçonnant en effet que je transporte cette dangereuse denrée qu'est le fromage…

Au final, il s'avèrera que c'était juste mes livres. Le tout est fait avec le sourire, et des excuses pour le temps perdu… Bref, rien de bien méchant, si ce n'est que je me demande ce qui fait qu'un livre et un fromage apparaisse de la même façon sur l'écran de contrôle.

Bref, en dix minutes, je suis libéré. Le passage au duty-free n'est pas obligatoire, un bon point pour l'aéroport.

photo dsc_0523

Autre bon point : A l'inverse de la partie landside, celle airside est large et aérée, et dispose de large baies vitrées, lumineuses, et permettant pour les avgeeks de faire des clichés des appareils sur le tarmac. Là par exemple, on peut constater de manière tout à fait claire qu'il n'y a pas grand-chose à voir…

photo dsc_0524

Je suis certes un poil médisant, puisque l'on a pu apercevoir la dérive de cet A319 British Airways. L'embarquement est en cours, depuis la zone non-Schengen qui est située à l'étage supérieur.

photo dsc_0525

Au bout du terminal, on trouve une grande zone d'attente particulièrement propre et joliment agencée.

photo dsc_0527

Quelques commerces sont parsemés en dehors de la zone duty-free, à proximité des portes (portes qui sont équipées de portiques automatiques)… Ça n'est pas très fréquenté pour le moment, les prochains vols partent de la zone non-Schengen seulement.

photo dsc_0528

Les panneaux du lounge l'indiquent à l'étage supérieur. J'emprunte donc cet escalier particulièrement vert pomme. En haut, c'est soit ripailles à gauche, soit contrôles PAF à droite.

photo dsc_0529

Le restaurant est un pub irlandais, ça fait envie, mais je ne m'y arrête pas !

photo dsc_0530

Car ma destination est cette sombre entrée située au fond du restaurant !

photo dsc_0531

L'accueil est tout d'abord inexistant, puisque l'employée n'est pas là. Elle arrive au bout d'une minute ou tout, et m'invite à m'installer après scan de mon billet

photo dsc_0532

J'ai l'embarras du choix en m'installant, puisqu'il n'y a que trois clients dans le salon…

photo dsc_0533

Je m'installe à côté de la baie vitrée, avec vue stratégique sur le buffet.

photo dsc_0544

La vue est sur la zone d'enregistrement, avec ces filoguides parfaitement alignés qu'avait déjà repéré Marathon…

photo dsc_0535

Des papiers avec les identifiants du Wifi sont déposés un peu partout dans le salon, le Wifi fonctionne bien.

photo dsc_0534

Allez, allons faire un petit tour du buffet ! On commence gentiment, avec les biscuits, le choix est assez réduit…

photo dsc_0536

D'un mouvement fluide et gracieux, pivotons de 180° pour voir le buffet principal. De ce côté, des bases pour une salade composée, du jambon, des bouchées aux légumes (tièdes), du fromage blanc, et de quoi accompagner ce dernier (confitures, miel, sirop d'érable).

photo dsc_0537

Les bases pour la salade : De la roquette, du maïs, et différentes sortes de haricots.

photo dsc_0538

De l'autre côté, de quoi agrémenter cette salade composée : Poivrons, concombre, poulet, coleslaw (avec beaucoup de crème), pâtes, un truc indéfini, et deux sortes de fromage. Derrière, des tranches de charcuterie et de fromage, et tout à gauche, de quoi assaisonner la sélection.

photo dsc_0540

Du beurre, et deux sortes de plats chaud : Des pommes de terre rissolées avec des morceaux de saucisse, et une sorte de paëlla. Derrière, des pains classiques ou suédois sont proposés.

photo dsc_0541

Le choix liquide est plus réduit, avec quelques alcools forts, de la bière bouteille dans le frigo, du jus d'orange, du soda (et deux bières en pression). Et une chose qui m'effraie toujours dans les salons, une fontaine à vin…

photo dsc_0542

N'étant pas un affamé de nature, ma sélection est plutôt légère… Deux bouchées aux légumes, une salade pas spécialement diététique, le tout est bon. Je tente aussi le vin rouge, par acquis de conscience… Je n'arriverai pas à finir le demi-verre que je me suis servi, c'est vraiment infect, ça pique et ça pétille… Heureusement que j'ai prévu le verre d'eau pour me rincer la bouche.

photo dsc_0543

Je me rends aux sanitaires pour purifier mon corps de cette hérésie, c'est très propre.

photo dsc_0545

Je quitte le salon un peu en avance pour visiter un peu l'aéroport. Je me pose finalement sur un siège à proximité d'une prise électrique… En face de moi, l'équipage de cockpit du prochain vol KLM. Je reçois alors un SMS d'Air France, m'informant qu'en raison du taux de remplissage de l'appareil, mon bagage cabine pourra être mis en soute gratuitement.

photo dsc_0546

Mon vol est arrivé il y a peu, je me rends donc tranquillement en porte… Voilà la bête ! Un Airbus A320 affectueusement dénommé F-HEPE, mis en service il y a environ 9 ans au sein de la compagnie tricolore.

photo dsc_0547

Quand j'arrive en porte, je constate avec effroi que l'embarquement a déjà débuté, depuis quelques minutes vu la foule qui est déjà passée ! L'embarquement devait pourtant commencer seulement dans 10 minutes, et le FIDS n'indique rien. Les agents devraient prendre des cours à Skopje…

Bref, je me faufile telle une anguille vers la file prioritaire, sous des soupirs provenant de la file générale qui espérait enfin commencer à embarquer… Mais au final, c'est juste finir dans un pré-embarquement…

photo dsc_0548

On attendra dix minutes dans ce pré-embarquement, dont je me pose encore la question de l'utilité : Pourquoi lancer un embarquement dix minutes avant l'heure indiquée sur le billet (soit 40 minutes avant l'heure de départ au bloc), si c'est pour faire patienter plus de quinze minutes ensuite dans la passerelle ?

photo dsc_0549

Notons une méthode d'embarquement assez peu usitée chez Air France : Par l'avant et par l'arrière de l'appareil. Pour moi, c'est direction la passerelle !

photo dsc_0550

Une fois n'est pas coutume dans mes reports, un instant porte net et bien cadré ! Le cockpit semble bien occupé.

photo dsc_0551

L'accueil est souriant, et voilà la cabine habituelle des vols européens AF.

photo dsc_0553

Je m'installe à mon 6F, la rangée est pour le moment vide, l'occasion de faire un trois-en-un en illustrant : Le pitch, l'épaisseur satisfaisante des sièges, et les têtières réglables.

photo dsc_0555

Pour ceux qui préfèrent les doigts, voilà la deuxième unité de mesure du pitch. C'est correct.

photo dsc_0557

Les premiers rangs disposent chacun d'un coussin par demi-rangée. Une attention pour les pax fidélisés assez appréciable.

photo dsc_0556

La tablette, avec le plastique du porte-gobelet qui vieillit plus mal que le reste…

photo dsc_0559

L'appareil est doté de prises USB, fonctionnelles dès l'embarquement, mais ne devant pas être utilisées avant le décollage. Les plus observateurs auront noté qu'il fait encore frais en Suède, puisque je suis en pull. Je l'enlèverai rapidement en arrivant à Paris, en ce début de canicule…

photo dsc_0561

Parfait pour accrocher son pull justement : les sièges sont équipés de patères !

photo dsc_0562

Le plafonnier est classique des A320, mais l'équipage a allumé toutes les liseuses… Ça rend certes mieux visuellement, mais je ne suis pas convaincu pour autant que ça soit fort utile.

photo dsc_0563

À côté de nous, Finnair s'apprête à rentrer à Helsinki en A321.

photo dsc_0568

Des serviettes rafraichissantes étaient distribuées à l'embarquement, j'ai agrandi ma collection en prenant une bleue (quel grand fou je fais tout de même…).

L'embarquement est terminé à 13h20 (soit 10 minutes après qu'il ait débuté, et 15 minutes avant le départ prévu), et je récupère malheureusement un voisin…

photo dsc_0580

Le commandant prend la parole pour nous annoncer un vol agréable, sans turbulences, puis nous repoussons, à 13h31, soit avec 4 petites minutes d'avance. KLM est encore en train d'embarquer (en 737-800), le vol doit partir 5 minutes après nous. Derrière, on aperçoit la dérive d'un 787-8 Qatari.

photo dsc_0579

Les démonstrations de sécurité sont réalisées manuellement, consultons donc la notice de sécurité, qui deviendra vintage 4 jours après, à la disparition tant espérée de Joon.

photo dsc_0567

Le verso !

photo dsc_0565

Le terminal 2 (au centre) et le terminal 3 (le long bâtiment blanc), vus au roulage…

photo dsc_0581

On croise ensuite le terminal 4, d'où je suis parti il y a un peu moins de 30 heures…

photo dsc_0582

Et après le terminal 4, je vous le donne en mille : Le terminal 5 ! Avec Norwegian présent avec deux 787. À droite, un 787-8 qui partira en retard pour Bangkok (retard aggravé par un détour pour éviter l'espace aérien iranien, 12h10 de temps de vol contre 10h20 en moyenne normalement), à gauche, un 787-9 qui partira pour New-York JFK. Enfin, Blue Air rentre à Bucarest en 737-800…

photo dsc_0583

Comme la veille, on s'aligne sur la piste 19R, mais cette fois, je suis de l'autre côté de la cabine. Une vision inédite s'offre donc à mes yeux ébahis !

photo dsc_0584

… Mais il faut bien avouer que c'est un peu plus intéressant de s'envoler face à l'aéroport que face à la caserne des pompiers.

photo dsc_0586

Ça commence à s'arranger peu après… Je découvre en effet la fabuleuse cité de Märsta, qui n'a visiblement pas grand-chose d'extraordinaire (mais qui est construite sur une zone peuplée depuis l'âge de fer).

photo dsc_0588

Au sud de cette ville, une des zones logistiques et d'activité à proximité de l'aéroport, ainsi que quelques hôtels qui proposent sans doute des tarifs plus alléchants que ceux implantés directement dans les terminaux…

photo dsc_0590

Si après tous ces clichés, vous n'avez pas envie de déménager à Märsta, je ne sais plus quoi faire pour vous…

photo dsc_0591

Bon, je vous rassure, même de ce côté de l'appareil, on voit le lac Mälaren ! Ici vers Sigtuna.

photo dsc_0592

Alors oui, d'aucuns pourraient trouver cela répétitif, et je peux le comprendre, mais personnellement, j'adore ces paysages…

photo dsc_0594

Je suis déjà passé là hier, vers la ville de Bro, mais on virait vers le nord ! Aujourd'hui, on file vers le sud-est (ce qui est préférable si l'on veut aller vers Paris…).

photo dsc_0596

Toujours le Mälaren, la ville de Strängnäs

photo dsc_0599

Le lac Vättern, avec l'île de Visingsö au centre. Selon la légende, l'île aurait été créée par un géant qui aurait jeté une motte de terre dans le lac afin de permettre à sa femme de traverser sans se mouiller… Ah, la galanterie !

photo dsc_0603

Au bout du lac, enfin une ville un peu plus connue, Jönköping, capitale du comté du même nom ! Tout à gauche, un peu au-dessus de la ville, on aperçoit (difficilement) la piste de l'aéroport de la cité… La desserte y est assez limitée, avec uniquement des vols charters en été et rien le reste de l'année.

photo dsc_0605

Le service approche, je continue donc rapidement mes devoirs de flight-reporter, avec l'attentive étude du magazine de bord. En juin, on s'attarde sur Santa Fe, Cuba et Guernsey !

photo dsc_0569

Mais les avgeeks préfèrent s'attarder sur la page de la flotte… Sans doute le dernier magazine avec la flotte Joon !

photo dsc_0570

Détail de l'appareil du jour, qui est présent en 36 exemplaires dans la flotte.

photo dsc_0572

Le réseau domestique, et européen, avec la route du jour !

photo dsc_0574

Le réseau long-courrier asiatique et africain. Saurez-vous trouver ma prochaine destination long-courrier ? Petit indice : Elle n'est pas sur cette carte !

photo dsc_0577

Le trolley arrive finalement à ma hauteur, voilà ce qui est désormais servi sur ce vol : Un petit panier repas froid.

photo dsc_0606

Voilà le contenu du sac (qui, je l'espère, est réutilisé…). Ça permet de calmer sa faim pour la durée du vol, mais pas bien plus…

photo dsc_0608

Je prends un jus de pomme pour accompagner le tout.

photo dsc_0613

Découvrons ça plus en détail : On a une soupe froide de tomates (que je donnerais généreusement à mon voisin, n'étant pas du tout fan des soupes, et encore moins de celles à la tomate…

photo dsc_0610

Ensuite, une sorte de sandwich aux olives, falafels et à la sauce à la menthe. C'est frais et original, et ça plait sans doute à une majorité de passagers (contrairement à d'autres sandwichs AF, que j'apprécie beaucoup, mais qui sont loin de convaincre tous les palais sur ce site).

photo dsc_0611

En dessert, un gâteau aux amandes qui se laisse manger, sans être bien mémorable.

photo dsc_0609

Et le meilleur pour la fin, des pommes produites au Portugal, coupées en tranches, avec un peu d'antioxydant pour tenir, puisque c'est assez peu naturel pour une pomme de rester coupée en morceaux pendant des jours. Le tout est emballé dans du plastique, avec un peu de carton, histoire d'essayer d'avoir autant de déchets que de nourriture.

Forcément, la pomme n'a aucun goût (enfin, si, un goût horrible indéfinissable, de chlore peut-être). Autant ne rien proposer plutôt que de mettre ça…

photo dsc_0619

Heureusement, le magazine de bord nous rassure sur le bilan écologique du vol : Air France explore des alternatives pour réduire son impact sur l'environnement. J'espère qu'ils sont plus efficaces pour réduire l'impact du vol que pour réduire l'impact des repas servis à bord…

photo dsc_0626

Pendant que l'on déguste ce délicieux repas, on quitte le territoire suédois au niveau de Halmstad et Falkenberg, environ à mi-chemin entre Göteborg et Malmö.

photo dsc_0615

Au milieu du Kattegat, la mer se situant entre le Jutland danois et le Halland suédois, on trouve l'île danoise d'Anholt, qui accroche quelques nuages, avec son point culminant à 48m… L'île abrite une population d'un peu moins de 150 habitants à l'année, mais plus de 300 maisons de vacances et résidences secondaires.

photo dsc_0620

Ma tentative de marathonage des déchets n'est pas des plus réussies…

photo dsc_0621

On poursuit notre route au-dessus du bras de mer entre le Jutland et le Seeland. On aperçoit un ferry de Molslinjen faisant la liaison entre Odden (côté Seeland) et Aarhus (côté Jutland).

photo dsc_0623

L'île de Samsø apparait juste après…

photo dsc_0625

Au bout de bras de mer se trouve l'île de Funen (dans le coin inférieur gauche), où se trouve la ville d'Odense.

photo dsc_0629

Après avoir traversé le Danemark, j'aperçois les îles frisonnes septentrionales, qui s'étendent le long de la mer du Nord, dans le Länder du Schleswig-Holstein en Allemagne (et qui se poursuivent au Danemark dans le Jutland).

photo dsc_0631

Quelques minutes après, ce sont les îles de la Frise Orientale qui s'offrent à nos yeux ébahis ! Elles sont alignées d'est en ouest, au nord du Länder de Basse-Saxe. Il y au total 12 îles, dont 7 sont habitées.

photo dsc_0634

Une vue un peu plus éloignée de la côte et de ces îles avec, à l'intérieur des terres, juste devant le réacteur, la ville de Wittmund, et un peu plus à l'ouest, la base aérienne qui porte le nom de cette cité.

photo dsc_0636

Une demi-heure plus tard (quoi, moi, m'être endormi ? Jamais !), on passe à proximité de Bruxelles. Devant le réacteur se trouve Louvain, et vers le milieu gauche du cliché, on aperçoit l'aéroport de la capitale belge, qui était plus facilement reconnaissable depuis mon hublot que sur ce cliché un peu brumeux, grâce aux trois pistes d'atterrissage placées en "Z"…

La descente débute au même moment, à 15h20, le cockpit nous annonce une arrivée au parking à 16h10 à Roissy.

photo dsc_0640

On se retrouve pendant l'approche, avec la ville de Méru, dans l'Oise, contournée par l'autoroute A16. Nous allons donc probablement atterrir par l'ouest à CDG, ou bien nous avons loupé l'aéroport…

photo dsc_0642

Heureusement, on commence à virer vers le sud, survolant l'aérodrome de Pontoise… Je découvre d'ailleurs que cet aérodrome a accueilli en 2013 une éphémère ligne vers Brighton, exploitée avec un Let L-410 Turbolet. Voilà qui devait être pour le moins original…

photo dsc_0644

On passe ensuite au-dessus de la ville nouvelle de Cergy, avec la voie ferrée accueillant les RER A et Transilien L qui la traverse, avec la gare de Cergy-le-Haut au centre.

photo dsc_0646

Conflans-Sainte-Honorine suit, à la confluence de l'Oise et de la Seine.

photo dsc_0649

Les méandres de la Seine, vers Herblay, Maisons-Laffitte, et devant, la station d'épuration d'Achères.

photo dsc_0651

Vers Franconville. Les reflets et la brume empêchent de bien voir le quartier de la Défense…

photo dsc_0653

Sarcelles ensuite… Alors, vous préférez le vol panoramique sur les lacs suédois, ou sur les cités de la banlieue de Paris ?

photo dsc_0656

Personnellement, j'aime bien les deux ! Ici, Gonesse.

photo dsc_0658

Le Thillay, et juste devant, le viaduc de la ligne à grande vitesse Nord. Au fond, l'aéroport du Bourget !

photo dsc_0661

Nous voilà enfin arrivés à Roissy ! L'appareil d'entrainement des pompiers, un Airbus A320 ex-Air France, qui se trouve vers la zone cargo et maintenance à l'ouest de l'aéroport.

photo dsc_0664

Les pilotes posent les roues de notre A320 au niveau du terminal 1, à 16h01…

photo dsc_0667

On quitte rapidement la piste, avec toujours le terminal 1 en vue, ainsi que la tour de contrôle du doublet nord. Derrière, la tour centrale, qui gère uniquement le trafic de nuit (et qui est aussi la tour historique de l'aéroport).

photo dsc_0669

Le roulage est un peu long… Si quelqu'un sait à quoi servent ces cheminées, je suis preneur !

photo dsc_0670

Le hublot est un peu embué, mais on peut malgré tout apercevoir à notre arrivée au terminal 2F cet A321 Joon qui partira en retard pour Budapest… J'avais connu cet appareil sous ses couleurs Air France il y a à peine un an de ça.

photo dsc_0671

Un A319 Air France est également parqué au contact de la jetée 2F-2…

photo dsc_0673

On arrive finalement en porte à 16h10, le cockpit avait dit vrai ! Nous avons cinq minutes d'avance…

photo dsc_0674

La connexion de la passerelle à l'appareil est rapide, puisque cinq minutes plus tard, je suis déjà dehors.

photo dsc_0676

Curieusement, lorsque l'on arrive au début de la jetée, des agents de sécurité nous guident vers la sortie…

photo dsc_0677

Nous aurons malheureusement donc droit à un contrôle PAF pour ce vol Schengen. Deux files sont matérialisées : Passagers en correspondance, et sortie. Les deux files avancent rapidement puisque beaucoup de policiers sont à leurs postes.

photo dsc_0678

Ce contrôle prendra donc seulement trois minutes, avec en plus un agent souriant. La PAF de Paris aurait-elle recruté à Lyon ?

Le FIDS m'indique que mon prochain vol est prévu dans l'autre jetée du 2F… Mais ça sera pour la prochaine fois !

photo dsc_0680

Comme d'habitude, la trace radar de notre vol.

photo 2019-07-31 22_14_07-air france flight af1263 - flightradar24

En espérant que ce récit vous aura plu, n'hésitez pas à commenter !

A bientôt :)
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.3/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements6.0
Restauration6.0

Aurora Lounge - 2

7.8/10
Confort8.0
Restauration7.5
Divertissements7.5
Services8.0

Stockholm - ARN

8.1/10
Fluidité7.0
Accès7.5
Services9.0
Propreté9.0

Paris - CDG

8.4/10
Fluidité8.0
Accès8.5
Services8.0
Propreté9.0

Conclusion

Vol Air France en demie-teinte : Si, comme d'habitude, le confort est correct à bord et l'équipage agréable, la collation est trop légère pour un vol de cette durée. Mais ça reste toujours mieux que la concurrence...

Arlanda est un aéroport vraiment agréable, une fois que l'on s'est acquitté du tarif exorbitant pour le rallier. Lumineux, calme, propre, avec des agents serviables et un salon tout à fait décent, dur de lui trouver de gros défauts.

Roissy était assez efficace, mais ce passage inutile à la PAF est toujours désagréable (pas du fait d'ADP cependant).

Détail de la notation :

Air France :
Cabine : Cabine propre et assez confortable, même si le pitch est un peu court... Le siège a par contre le mérite d'être bien équipé (pour un vol intra-européen), avec prises USB, patères et têtières. Bon point : Un coussin à disposition pour les passagers à l'avant. 8.
Équipage : L'équipage a réalisé le service avec le sourire, le cockpit nous a donné les principales informations utiles... Rien de spécial à signaler. 9.
Divertissements : Pas de journaux disponibles, pas d'IFE... Il y a certes la presse sur mobile, mais ça n'est pas pour moi : C'est papier ou rien. Le magazine est assez intéressant à lire, et donne des idées de voyage... 6.
Restauration : Pour ce vol plutôt long, un snack froid, je trouve cela vraiment trop peu. Je n'espérais pas le retour du plateau repas, mais je m'attendais à avoir malgré tout un snack chaud qui cale le ventre... Pour les "fruits", mieux vaut ne pas en proposer plutôt que proposer cette aberration écologique sans goût. 6.

Aurora Lounge :
Confort : Salon peu rempli, et avec différents types d'assises, le tout est propre. 8.
Restauration : Buffet froid, deux plats chauds, il y a de quoi faire. Il manque cependant des desserts dignes de ce nom, et surtout, du vin buvable ! Après, ça reste très satisfaisant ! 7,5.
Services : L'accueil est correct, le buffet souvent réapprovisionné, des WC sont présents dans le salon, et le Wifi est fonctionnel. Je n'ai pas fait attention à la présence d'autres services (douches, coin IT...). 8.
Divertissements : Wifi OK, un bon choix de presse, et de quoi bien manger (le divertissement le plus important !). 7,5.

ARN :
Fluidité : PIF très fluide, les guichets étaient vides avant qu'un groupe ne les monopolisent... Dommage par contre d'avoir un pré-embarquement aussi long, surtout qu'il est lancé avant l'heure prévue. 7.
Accès : L'accès depuis le centre est aisé par l'Arlanda Express, ou par les lignes de cars, mais les tarifs ne sont pas très alléchants. 7,5.
Services : Pas mal de boutiques, un vrai restaurant, pas de passage forcé au duty-free... 9.
Propreté : RAS. 9.

CDG :
Fluidité : L'arrivée est assez fluide, mais le passage de la PAF me chagrine, même si c'est rapide. 8.
Accès : En correspondance donc moyenne des autres notes. 8,5.
Services : Un point positif peu souvent mis en avant à Paris CDG : Il y a beaucoup d'agents dans les zones de correspondance pour aider les passagers. Le reste est correct. 8.
Propreté : RAS. 9.

Informations sur la ligne Stockholm (ARN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 77 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Stockholm (ARN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 35 minutes.

  Plus d'informations

32 Commentaires

  • Comment 514539 by
    Rastignac SILVER 573 Commentaires

    Merci pour ce FR intéressant à parcourir de bout en bout !
    Un vol agréable, même si le panier ne fait pas envie. La lecture des ingrédients du pseudo fallafel donne mal à la tête vu les nombreux additifs.

    À bientôt !

    • Comment 514729 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le commentaire !

      C'était en effet un sandwich aux additifs, avec un peu de falafels dedans... Heureusement que le sachet est grand, sinon il n'y aurait pas eu assez de place pour tout écrire.

      A bientôt !

  • Comment 514542 by
    airparigot 63 Commentaires

    Merci pour ce FR je pense que la prochaine destination est taipei!

  • Comment 514544 by
    wop SILVER 235 Commentaires

    Merci pour ce récit complet. Amusant le pub "O'learys", serait-ce un hommage au dirigeant de la fameuse harpie ?
    Les deux cheminées semblent appartenir au bâtiment situé juste à l'Est du PX. Peut-être une centrale électrique ou thermique.

    • Comment 514731 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le commentaire !

      Hommage à MOL, je n'espère pas ! D'autant plus que la compagnie à la harpe préfère desservir Skavsta et Västerås plutôt qu'Arlanda ^^

      Je pensais aussi à une centrale électrique ou thermique, mais visiblement la chaufferie est située au sud du T1... Je vais essayer d'investiguer plus en détail !

      A bientôt

  • Comment 514547 by
    Esteban TEAM GOLD 10192 Commentaires

    Merci Robin pour le partage !

    Le tarif du surclassement est dément. A titre de comparaison, je viens d'en recevoir un pour 79€ sur WAW CDG de durée sensiblement équivalente...

    Le sachet présente bien, mais effectivement cette pomme c'est juste incompréhensible avec un bilan carbone désastreux. Ne vaudrait il pas mieux de glisser une banane ou une vraie pomme dedans ?

    A bientôt !

    • Comment 514732 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le com' Stephan !

      Visiblement, tu n'as pas eu droit à un plat chaud pour ce prix, la différence entre nos deux propositions de surclassement doit être ça :P
      Je suppose qu'un fruit sans "protection" n'est pas concevable pour les responsables catering malheureusement... Mais dans ce cas, autant ne rien proposer quoi.

      A bientôt !

  • Comment 514551 by
    marathon GOLD 9514 Commentaires

    Un surclassement en J à 339 EUR ?! Je suis impressionné sinon par l'aisance financière de l'auteur de ce FR, du moins par la perception qu'en a Air France. :)
    Les Suédois doivent à Jean-Baptiste Bernadotte l'orthographe surprenante dans leur langue du mot "restaurang", hérité du français parlé avec l'accent de son Béarn natal de leur souverain.
    C'est tôt le matin que Gamla Stan est calme. En milieu de journée, mieux vaut peut-être la proximité de deux cars de touristes chinois.
    La tour de la télévision est (à mon avis) trop éloignée de la ville pour que la vue vaille le coup.
    L'Arlanda Express est en effet très cher; c'est un bel exemple de la mauvaise affaire pour les habitants d'une desserte ferroviaire réalisée en PPP (partenariat public-privé).
    Un livre et un fromage apparaissent de la même façon sur l'écran de contrôle, car l'un et l'autre peuvent être dévorés :)
    Les portillons automatiques à ARN étaient éternellement en cours d'installation à l'époque de mes navettes de 2017.
    Je n'ai pas de souvenir d'ARN et du salon Skyteam aussi déserts !
    Ah, la fontaine à vin ! Je ne suis pas surpris du résultat de l'expertise :)
    A ARN, l'embarquement commence généralement à l'heure, que l'avion soit prêt ou non. Patienter dans la passerelle est courant.
    Le principal intérêt de Märsta, c'est que sa gare, accessible depuis Stockholm par un train SJ au tarif SJ, et accessible depuis Arlanda par un bus local. C'est l'une des options les plus économiques pour aller à l'aéroport depuis la ville, et pouvant être plus pratique que l'Arlanda Express si l'on ne part pas du centre ville.
    Merci pour ce récit détaillé comme je les aime !

    • Comment 514734 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Air France surestime malheureusement un peu trop mes capacités financières, à mon grand regret...

      La vieille ville doit en effet être, comme tous les centres historiques des grandes villes européennes, bondé en été... Au moins, les touristes chinois ne restent pas longtemps, la visite est en accéléré le temps de faire les photos souvenir, et hop, on passe au site suivant !
      Il est vrai que la tour télé est un peu loin du centre... J'essaierai d'y monter la prochaine fois que je visiterai la capitale suédoise !
      Au moins, le PPP de l'Arlanda Express n'avait pas de clause drastique de non-concurrence, contrairement au Rhônexpress !
      La période de midi semble être particulièrement creuse le dimanche à Arlanda, avec en plus peu de passagers ayant accès au salon... Les pauvres ne pourront pas tester la fontaine à vin !
      La rigueur horaire a du bon, mais il ne faut pas non plus trop en faire... Attendre entassé dans un couloir n'est vraiment pas mon plus grand plaisir.
      Je note l'astuce pour Märsta !

      Ravi que le récit t'ai plu (et, visiblement, de ne pas avoir fait d'erreurs dans mon cours de géo), a bientôt !

  • Comment 514568 by
    Hamzarom26 GOLD 345 Commentaires

    Merci du report.
    Aéroport fort agréable que je testerai le mois prochain.
    La catering est correct je trouve avec un beau design mais en effet beaucoup de déchets. Cependant la presse est proposée sur tablette ce qui reduit la consommation de papier, des efforts sont donc faits mais je.comprends qu on préfère la version papier.
    A bientôt pour la suite.

    • Comment 514735 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le commentaire :)

      Certaines zones du terminal 5 sont un peu moins agréables, mais ça reste bien réfléchi dans la conception, à la scandinave quoi :)
      Le sac repas est en effet plutôt réussi, et pratique à servir pour l'équipage. J'ai vraiment du mal avec la presse numérique, ça va pour lire un (petit) article, mais pas plus...
      A bientôt !

  • Comment 514592 by
    wowote 1604 Commentaires

    Bonjour Robin,

    Merci pour ce FR et le bonus !
    Je rejoins les avis précédents avec le tarif du surclassement totalement incompréhensible !
    Je trouve le petit sac très élégant mais le contenu est moyen pour la durée du vol.
    A bientôt

    • Comment 514736 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le commentaire Dorothée !
      L'algorithme d'Air France qui calcule les tarifs pour les surclassements reste une énigme pour moi... Surtout quand KLM propose à côté des tarifs à moins de 100€ en général !
      Le catering est léger, mais bon, à moins de faire une correspondance à Istanbul ou Moscou, dur de trouver mieux sur la liaison... AF le sait bien et en profite.

      A bientôt !

  • Comment 514594 by
    Benoit75008 GOLD 7094 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR!

    Un salon qui parait bien agréable et l'offre correcte pour se restaurer (même si tu n'es pas un affamé !).

    Pré-embarquement qui provoque une saturation lors de l'attente en passerelle...

    A bord, le produit proposé désormais sur ARN devient bien réduit, j'espère que ce n'est pas l'étape suivante sur SOF et KBP (même si cette dernière sera de toute façon suspendue cette hiver).

    Très bonne après-midi à toi et à bientôt !

    • Comment 514737 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour ton com' Benoit !

      Le salon est très sympa quand il est peu rempli... En période d'affluence, ça doit être moins agréable, notamment au niveau du buffet qui n'est pas si grand que ça. Je n'aime pas prendre les airs le ventre trop plein... Je préfère me restaurer en vol !
      Je pense malheureusement que les plats chauds sur moyen-courrier européen vivent leurs dernières heures chez AF. Et quel dommage d'arrêter la liaison vers KBP l'hiver... Les vols étaient pourtant bien remplis en janvier dernier.

      A bientôt !

  • Comment 514602 by
    Spark 76 Commentaires

    Merci pour le FR,
    Plus que détaillé.
    L'aéroport de Stockholm est superbement agencé et super beau.
    Le lounge avait une offre vraiment petite.
    Cependant, le siège a l'air bien confortable.
    Dommage pour le catering...
    Bon vol, Adam.

    • Comment 514738 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le commentaire Adam !
      Les scandinaves savent y faire niveau architecture et agencement !
      L'offre n'est pas énorme au salon, personnellement ça me suffit bien, mais si on veut y manger un repas complet, ça manque en effet de variété...
      Catering toujours revu à la baisse... C'est toujours mieux que le BoB Joon...

      Bons vols :)

  • Comment 514792 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4979 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR.
    Business est proposée à pas moins de 339€ => pas de hublot et un repas plus proche de la cantine scolaire que de Troisgros, c’est une proposition totalement aberrante.
    Saurez-vous trouver ma prochaine destination => continent américain ?
    autant de déchets que de nourriture. =c'est tout à fait cela il y avait nettement moins de plastique avec les anciens plateaux repas.
    A bientôt

    • Comment 514799 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le commentaire Valérie !

      Je ne sais pas qui peut accepter cette proposition de surclassement, c'est le prix que coûte un week-end de visite en Europe, et c'est autrement plus intéressant qu'un simple vol en Business...
      Continent américain en effet ! J'ai un petit quelque chose de prévu pour mon prochain anniversaire ^^
      Mais ce plateau repas coûte quelques dizaines de centimes, contre nettement plus pour un vrai plateau repas... L'écologie ne vaut souvent pas bien chère face à l'économie de quelques €uros !

      A bientôt :)

  • Comment 514897 by
    Lhdbzh GOLD 852 Commentaires

    Bonjour Robin et merci pour ce FR,

    Le bonus est très intéressant en complément de ceux du maitre en la destination. Cette visite matinale a le mérite de se faire dans une capitale quasi-vide, vous cumulez les ghost cities!

    Salon très agréable d’autant qu’il est vide. J’ai essayé une fois une tireuse à vin, je ne renouvellerai pas l’experience !

    Livre ou fromage, tome ou tomme, là est le problème.

    Plateau remplacé par un sac : bientôt, on prendra ce sac en entrant dans la cabine, la bouteille de flotte sera à dispo sur le siège, ils pourront donc supprimer des PNC (aux conditions de sécurité près)...
    Je trouve ce sac bien vide et la pomme est pathétique. Pour ma part, j’essaye de ne jamais manger dans les avions (sauf en LC), c’est toujours meilleur au sol d’autant qu’on choisit !
    Sinon, la proposition d’upgrade est à mourir de rire, c’est du délire.

    A bientôt pour ce voyage mystère en terres américaines... du sud ?

    • Comment 515062 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Bonsoir Laurent, merci pour votre commentaire !

      Les visites dans des villes fantômes a bien des avantages, mais on a du mal à se faire une idée de la vie sur place ! Ca me fait donc une parfaite excuse pour y retourner...
      Deuxième fois que je tente une tireuse à vin, deuxième fois que je n'arrive pas à en boire plus qu'une gorgée... Je vais devoir me faire à l'idée de me passer de vin dans ce genre de salon. En tout cas, j'aurais mieux fait d'amener mon propre fromage parce que ceux du salon ne sont pas inoubliables !
      Il suffit de remplacer les PNC par des agents de sécurité formés au rabais, en interim, et hop, problème réglé !
      J'aime beaucoup manger en l'air, je trouve ça très agréable... Mais malheureusement, à part sur les LC (ou sur les repas précommandés), l'aspect gustatif est bien décevant.
      Raté, ça sera au Nord ! Mais ça n'est pas pour tout de suite (plutôt en 2020). Par contre j'ai encore un voyage long-courrier déjà passé à reporter :)
      A bientôt !

  • Comment 514968 by
    sconnie83 GOLD 1815 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR !
    Un choix de siège très étudié ;)
    Le surclassement proposé à 339€, à ce prix-là mieux vaut ne rien proposer à mon avis.
    Les aéroports des grandes villes scandinaves sont bien reliés aux centres, mais c'est souvent très cher.
    Un passage au duty free non obligatoire, cela doit être de plus en plus rare.
    Un buffet du salon assez varié, y compris du chaud.
    Tiens un pré-embarquement, AF fait du Easyjet :(
    Ces prises USB à bord, c'est un vrai plus.
    Le sandwich a l'air assez petit, c'est difficile de plaire à tout le monde et la solution de facilité semble être le végétarien (ou vegan).
    De très belles photos commentées pendant le vol.
    Merci également pour le bonus touristique.
    A bientôt !

    • Comment 515072 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le commentaire Stéphane !
      Les nombreux récits de Marathon m'ont mis l'eau à la bouche, avec les beaux paysages survolés, je ne voulais pas manquer ça ! Heureusement que les nuages n'ont pas gâché la fête...
      Le surclassement fait vraiment "foutage de gueule", surtout face à un voyageur fréquent je trouve...
      Je ne connais que Copenhague qui propose un accès facile à un tarif normal (bien qu'il y ai souvent des chemins détournés pour économiser un peu).
      Je n'aime pas trop les pré-embarquements, mais quand en plus ils ne servent à rien, durent des plombes, et ne sont pas précisés, ça m'agace au plus haut point !
      Le sandwich est un peu plus grand que ceux proposés sur les vols plus courts il me semble, mais de quasiment rien...

      A bientôt !

  • Comment 514982 by
    Chevelan GOLD 12427 Commentaires

    Hello Robin

    Je vais simplement dire que AF propose un catering meilleur que SK,il est vrai que ce n'est pas un record difficile à battre ^^

    Merci pour le partage, à bientôt !

  • Comment 514995 by
    Ricercare SILVER 327 Commentaires

    Hello Robin et merci de ce récit !
    Je continue à rattraper mon retard de lecture dans un ordre baroque (logique vu mon pseudo) et il faut avouer que lire la suite de tes aventures scandinaves m'a bien plu, avec comme d'habitude un très joli bonus bien documenté...
    Le prix de l'upgrade est hilarant, que ce soit en miles ou en euros. Tout a été dit dessus dans les commentaires précédents, mais j'ai été à tout le moins surpris à la lecture de la capture d'écran.

    Je n'arriverai pas à finir le demi-verre que je me suis servi, c'est vraiment infect, ça pique et ça pétille…

    Aïe, carton rouge (effervescent) pour le sommelier attaché aux lieux !!
    Des serviettes rafraichissantes étaient distribuées à l'embarquement, j'ai agrandi ma collection en prenant une bleue (quel grand fou je fais tout de même…).

    Sur mes derniers vols je n'ai eu droit qu'à du bleu et du jaune ; or je sais, pour les avoir déjà prises, qu'il existe également du rose et du vert. Ça nous fait quatre couleurs en tout, ce qui rend peut-être un peu trop facile la tâche du collectionneur compulsif en quête de grand chelem au So Fresh ! challenge tout de même.
    La collation n'a vraiment pas l'air mal, à l'exception de ces pommes dignes de la sorcière de Blanche-Neige. Ou de Tricatel. En tout cas, pas d'Amphitryon.
    Ceci étant, le vol demeure très correct avec cette cabine Smart que j'ai tendance à bien apprécier.
    À bientôt !

    • Comment 515084 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Salut Bastien, merci pour ton commentaire !
      J'ai honte, mais je n'ai toujours pas pris le temps de lire tes reports pour ma part ! Content que ce quatrième épisode te plaise toujours ! Le cinquième sera nettement moins passionnant...
      C'est plus des 2/3 du prix du surclassement que j'ai pris pour faire CDG-SIN... Et la différence entre Y et J sur un LC de 13h est nettement plus intéressante !
      Je pense que sommelier est un bien grand mot, ça doit se résumer au gestionnaire du salon qui a simplement pris le fournisseur le moins cher !
      C'est d'autant plus simple de les collectionner qu'il est possible d'en prendre autant que l'on veut à l'embarquement... Je vais garder précieusement l'ancienne version, désormais collector !
      La sorcière n'a même pas besoin d'empoisonner la pomme, vu le goût, je pense qu'on finit malade rapidement...
      La cabine Smart est une des rares cabines d'assez bonne qualité en Europe je trouve.

      A bientôt !

      • Comment 515224 by
        Ricercare SILVER 327 Commentaires

        Hello Robin !

        J'ai honte, mais je n'ai toujours pas pris le temps de lire tes reports pour ma part !

        Je t'en prie, ça prend du temps de se tenir à jour... et les reports que j'ai postés pour le moment concernent essentiellement des destinations pas très attrayantes (à part Dublin peut-être) et ont tendance à être aussi verbeux que mes commentaires : pas dit que le retour sur investissement soit au rendez-vous pour qui s'y risque :-D
        Mais ceux que je vais essayer de faire paraître la semaine prochaine devraient être plus exotiques que des bonnes vieilles navettes agrémentées de lounge-reports pour rendre le tout digeste.
        Rapporté au prix de ton upgrade vers SIN, ça devient encore plus indécent.

  • Comment 517370 by
    mogoy GOLD 9749 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR.
    double effroi entre ce vin en cubie et un embarquement sous le manteau.
    « Pourquoi lancer un embarquement » l’opération de contrôle du BP en avance permet d’injecter rapidement la première fournée de pax. Encore faut-il qu’ils soient bien placés pour ne pas créer de bouchons dans le couloir de l’appareil.
    «  malheureusement un voisin… » du type envahissant.
    « je ne sais plus quoi faire pour vous… » une balle dans la tête, me semble une option possible.
    Ouch, disparition de la fameuse brouilladine, plat emblématique de l’époque suédoise du Grec antique. Déjà tombée dans l’oubli et à laquelle personne n’a fait allusion. Elle doit se retourner dans sa barquette aluminium.

    • Comment 517639 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Quentin :)

      Clairement, le vin était bien pire. Je l'ai pris comme une insulte au travail des viticulteurs (pour lesquels j'ai une pensée émue, en ce lendemain de grêle intense sur le Beaujolais).
      Le pré-embarquement a une logique que je ne conteste pas, mais quand le temps de retournement est d'une heure, c'est normalement suffisamment large pour éviter ça...
      Un léger coup de genou a remis les choses en place chez ce voisin... On va dire qu'il était étourdi.
      La menace de l'arme à feu devrait suffire, je suis non violent (enfin, en général) !

      La brouilladine est sans doute la raison même de l'arrêt du catering chaud sur ARN : Trop de passagers incommodés par ce mets...

Connectez-vous pour poster un commentaire.