Avis du vol Tiger Airways Australia Cairns Melbourne en classe Economique

Vol TT585
Classe Economique
Siege 6A
Temps de vol 03:25
Décollage 01 Sep 19, 11:25
Arrivée à 01 Sep 19, 14:50
TT 30 avis
Porcepic
Par 271
Publié le 28 octobre 2019


Bonjour à tous,

Je vous retrouve pour la suite de ce routing australien de mes dernières vacances d'été. Après presque trois jours passés dans la chaleur particulièrement agréable de Cairns et de ses environs, il est temps de poursuivre le parangonnage des compagnies intérieures australiennes avec une compagnie rarement reportée sur ce site, et qui plus est (exclusivité somme toute relative) jamais sur cette route ni même sur B738.

C'est donc sur Tiger Airways, ou tout du moins la filiale australienne de la compagnie mère basée à Singapour, que nous nous apprêtons à traverser le pays-continent du Nord au Sud pour rejoindre Melbourne, où nous anticipons une météo un peu plus maussade. D'ailleurs, toutes les personnes que nous croiserons lors de nos derniers moments à Cairns prendront un air compatissant quand on leur annoncera notre prochaine destination… "Oh, Melbourne, back to winter!"

Petit rappel du routing si vous aviez raté une partie des wagons :



Aéroport de Cairns : le retour


Comme à l'aller, c'est en Uber que nous ferons le trajet entre notre hôtel et l'aéroport, du fait de la mauvaise accessibilité de l'aéroport en transports en commun. Nous serons déposés devant le terminal avec 2h d'avance.


photo img_3658-15493

Juste le temps d'un dernier coup d’œil en arrière pour profiter des derniers instants de chaleur et de ciel bleu… La dépose-minute semble loin d'être congestionnée.


photo img_3659

Les comptoirs de tigerair se situent juste devant la porte d'entrée. La lumière semble en option et le terminal fait un peu sombre ! Nous nous dirigeons d'emblée vers les comptoirs pour enregistrer nos valises.

A noter que la compagnie (low cost) fait bien évidemment payer le bagage en soute, avec un tarif différent en fonction du poids du bagage souhaité. Le tout restant néanmoins tout à fait raisonnable pour la durée du vol considéré. A ce stade du voyage, nous avons opté pour le forfait de 20kg qui était suffisant, par ailleurs inclus dans un package offrant l'embarquement prioritaire et la sélection du siège à l'avance.


photo img_3660

Passage côté piste


Nous nous dirigeons ensuite vers le PIF. Comme nous commençons à nous y habituer, passage rapide des formalités avec éventuelle sélection pour un contrôle complémentaire aléatoire aux traces d'explosifs en sortant du PIF.

Vous ne remarquez rien de spécial sur cette photo ? ;o)


photo img_3661

La bouteille d'eau, pardi ! Pour les vols intérieurs australiens, les liquides sont autorisés sans aucun contrôle spécifique. Seuls les aérosols font l'objet de restrictions similaires à ce qu'on peut connaître en Europe.

Nous débouchons ensuite dans une aérogare aérée avec beaucoup de boutiques, mais pas de lumière naturelle.


photo img_3662

Nous repérons notre future porte d'embarquement, la 19. A ce stade, l'embarquement est en cours porte 18, comme le laisse entendre l'éclairage lumineux des numéros des portes.

Le terminal est grand, avec pas mal d'espace et de quoi s'asseoir, néanmoins le tout fait assez "low cost" et manquent cruellement : (i) de la lumière naturelle (déjà dit), et ; (ii) des prises électriques accessibles.


photo img_3663-85506

Nous portons notre dévolu sur un espace un peu à l'écart, dans une zone qui sent le neuf et apparemment récemment ouverte (si bien que les plafonds n'ont pas encore été terminés ?).

Nous n'aurons néanmoins pas plus de chance pour trouver une prise électrique à cet endroit.


photo img_3665-76656

Je profite de l'attente pour tenter de retirer de l'argent. Les frais de retrait affichés n'ont beau être que 3 AUD, le taux de conversion proposé extrêmement désavantageux fait que les frais d'un retrait avec conversion s'élèvent à plus de 50€, une belle arnaque. Le retrait facturé en AUD est, comme souvent, bien plus avantageux.


photo img_3664

Embarquement et découverte de la cabine


… puis, les minutes passent ! et c'est bientôt l'heure de l'embarquement. Une file se forme rapidement et il n'y a pas de vraie file prioritaire manifeste qui permette de doubler sans passer trop pour un rustre.

Nous ferons donc la queue bien sagement sans profiter des bénéfices complets de notre "package" ; nous ne sommes de toute façon pas pressés, pas trop chargés à bord, et l'avion ne partira pas sans nous.


photo img_3666-98998

Nous retrouvons enfin la lumière naturelle et pouvons profiter d'une vue (de loin) de notre appareil du jour.


photo img_3667

L'embarquement s'effectue à la fois par l'avant et par l'arrière, mais ça bouchonne quand même dans la passerelle…


photo img_3668-46694

Dernière vue (grillagée) sur l'appareil avant d'embarquer. Il s'agit du VH-YVA, un B737-800 d'environ 8 ans, qui a débuté sa carrière chez Virgin Australia avant de rejoindre les rangs de tigerair en avril 2019 (c'était tout récent).


photo img_3669

L'appareil dispose d'une belle cabine Sky Interior, avec mood lighting actif qui tranche un peu avec les couleurs tigrées de la compagnie.


photo img_3672-70750

Contre toute attente, le pitch (du moins à cette rangée) est plutôt bon, et je dispose d'un espace somme toute confortable malgré le fait d'avoir rangé pas mal de bazar dans la pochette devant moi (bouteille, livres, trousse, bananes…).


photo img_3673

La tablette est dans un état de propreté correct, qui me permet de vous gratifier du document de voyage du jour.


photo img_3670-58220

Les opérations au sol se terminent petit à petit et nous allons bientôt pouvoir partir…


photo img_3671

Repoussage, roulage, décollage… puis vol !


Nous repoussons à l'heure et rejoignons la piste après un court roulage, pour un décollage vers le sud.


photo img_3674

Un virage à gauche dès le décollage permet d'apercevoir une belle vue de l'aéroport avant de prendre le cap vers Melbourne…


photo img_3677

… et de profiter des dernières vues sur la Grande Barrière de Corail au loin.


photo img_3678

La carte du BOB. Pour info, 11 AUD font un peu moins de 7€, les tarifs paraissent donc assez corrects.

Mais nous ne prendrons rien à bord, ayant prévu nos provisions en amont du vol au gré des marchés locaux.


photo img_3679-98692

Dehors, ça prend des teintes ocres…


photo img_3683

Avant de devenir franchement rouge au centre du pays.


photo img_3684

Puis de retrouver des champs bien verts après quelques 2h30 de vol plein sud !


photo img_3685

Les sièges à bord sont équipés d'astucieux porte-tablette, que vous voyez en action sur la photo ci-dessous.


photo img_3687

La descente vers Melbourne est déjà bien entamée. Pour le moment, la météo se maintient mais c'est bien vert !


photo img_3690

L'urbanisation approche avec ces lotissements en construction…


photo img_3691

Puis la ville ! Sans aucun doute ! Avec le CBD de Melbourne et la baie attenante en arrière plan.


photo img_3693

Atterrissage à Melbourne International Airport, le principal des quatre aéroports desservant la ville et le plus au Nord.

(Non, ce n'est pas Dubaï, même si Emirates y est bien représentée !)


photo img_3695

Une petite dizaine de minutes de roulage nous suffira à rejoindre notre point de stationnement en faux contact, et nous aurons encore là aussi une petite dizaine de minutes d'avance sur l'horaire programmé.


photo img_3697

Débarquement et sortie de MEL


Les opérations permettant le débarquement sont rapidement exécutées. Par l'avant et par l'arrière, avec de belles vues sur l'appareil.


photo img_3698

Pas de grillage intempestif et encore moins de "No Photo" ici !


photo img_3699-10375

On arrive directement dans les jetées d'embarquement, et il faut remonter pour rejoindre le terminal principal puis la sortie.


photo img_3700-45086photo img_3701-81182

Prévoir 5-10 minutes de marche pour rejoindre la salle de livraison des bagages…


photo img_3702-72155photo img_3703

Nos valises seront livrées en à peine dix minutes, sans encombre. Nous rejoindrons le centre-ville de Melbourne en Skybus.


photo img_3704

Direction l'impériale d'où nous pourrons profiter totalement du beau temps de la région de Melbourne !


photo img_3705photo img_3707

Heureusement le tout se calmera le temps que nous rejoignons notre hôtel, et les jours suivants seront plus cléments…


photo img_3709
Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Tiger Airways Australia

7.2/10
Cabine9.5
Equipage7.0
Divertissements5.0
Carte payante7.5

Cairns - CNS

7.5/10
Fluidité10.0
Accès4.0
Services6.0
Propreté10.0

Melbourne - MEL

9.6/10
Fluidité8.5
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

= Notes de la compagnie =
- Cabine : une bonne surprise pour une low-cost ! La cabine est bien pensée et l'espace pour les jambes est plus que correct.
- Équipage : fait le job, ni plus, ni moins.
- Divertissements : rien de spécial de prévu pour ces vols qui sont tout de même assez longs...
- Restauration : rien pris sur ce vol, mais la carte du BOB semble plutôt honnête. Si on compare avec le prix payé pour le billet sur le précédent vol avec Qantas, il y a de quoi se payer quelques pies chaudes avec la différence de prix !

= Aéroport de Cairns =
- Fluidité : RAS.
- Accès : pas d'offre correcte en TC, mais bonne accessibilité en voiture/taxi/Uber.
- Services : le terminal fait "efficace" mais pourrait gagner en confort avec plus de lumière naturelle, de prises électriques...
- Propreté : RAS.

= Aéroport de MEL =
RAS. Je sanctionne juste le circuit d'arrivées un peu longuet avec pas mal de marches et de montées/descentes de niveaux.

Sur le même sujet

2 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 528206 by
    AirOne 2461 Commentaires
    Merci pour ce FR à bord de Tigerair, une compagnie que j'avais utilisé lors de mon séjour en Australie mais sans FR hélas...
    "C'est donc sur Tiger Airways, ou tout du moins la filiale australienne de la compagnie mère basée à Singapour" il me semble que désormais Tigerair appartient à Virgin Australia, d'où l'arrivée des 737-800. Le vol fait correctement le boulot dans son ensemble.

    À bientôt
  • Comment 528288 by
    Esteban GOLD 19923 Commentaires
    Merci pour le partage !

    Le taux de change sur l'ATM est tout simplement scandaleux, il faut en général toujours refuser la conversion sur ce genre d'appareil.

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.