Avis du vol Iberia Vigo Madrid en classe Economique

Compagnie Iberia
Vol IB539
Classe Economique
Siege 33F
Avion Airbus A321
Temps de vol 01:15
Décollage 30 Oct 19, 21:40
Arrivée à 30 Oct 19, 22:55
IB   #51 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 238 avis
paulgr
Par 372
Publié le 9 novembre 2019

Bonjour à tous!

Bienvenue pour ce deuxième épisode d'un routing qui m'emmènera à MEX.

Le menu du jour: déroutage, puis rebooking, et ma première avec IB (mais aussi 1er FR sur cette route, et seulement 2ème FR au départ de cet aéroport assez confidentiel!) 


Routing


FR / PRE-TRIP (CHECK-IN & TRANSFERt)


Dès l'ouverture du check-in online (24 heures avant le départ du premier vol), je me précipite pour réserver mes places.

J'ai deux PNR pour cette réservation, je commence par aller chez Binter. Pour une raison qui m'est inconnue, mes deux PNR ne sont pas reconnus par Binter. Je décide donc de passer chez Iberia.


photo 63bcbb2f7fd8cb0bea5c44877a154009-1

C'est passé! J'ai accès à tous mes vols mais … petite déception, impossible de s'enregistrer ou de réserver des places pour NT.

Obligé d'arriver assez tôt à l'aéroport pour être certain d'avoir une place côté hublot! 


photo 97a6a8d5961e5f68257378bf1fed9dc6-1

Chose étrange, le choix de sièges est gratuit sur les vols régionaux IB, mais payant sur les vols internationaux.

Et ça pique! à partir de 20€ le siège … jusqu'à 75€! (comment peut-on payer 75€ de plus, soit 150€ A/R pour un siège éco?). Choqué. Déçu. Première fois que je vois des tarifs aussi exorbitants pour des sièges.

Finalement, pour moi ça sera un "petit" supplément de 25€ pour pouvoir être à côté du hublot (il manque quelque chose au vol si je ne suis pas côté hublot!)


photo f9b9715983c67b8254637db4865b860a-1

Bref, toutes ces péripéties n'entacheront pas le moins du monde ma nuit.

Après un réveil plutôt doux, je m'approche de la fenêtre: il pleut des cordes en ce mercredi matin. 


photo img_0211-1

Je rassemble ensuite mes affaires et descend pour le check-out.

Je demande à la réceptionniste le prix du taxi. Environ 30€ me dit-elle. J'enterre donc l'option taxi. Sur ses conseils, je décide de prendre le bus (qui passe environ 2 fois par heure) à 5 min à pied en contrebas. Le tarif est imbattable: 1,35€ (et encore je ne bénéficie d'aucune promotion).  


BONUS / VGO & PREMIERE FOIS AVORTEE AVEC BINTER (NT)


Une trentaine de minutes plus tard, le bus arrive s'arrête juste devant la zone des départs.  


photo img_0226

J'entre et aperçois un superbe FIDS un peu rétro (mais c'est aussi ce qui fait le charme de ces petits aéroports régionaux) 


photo img_0227

Les comptoirs d'enregistrement (dont ceux de Binter) sont juste en face.

Je m'y dirige pour faire le check-in de mon premier vol (NT5230) pour LPA. 


photo img_0229

Peu de monde dans la file, c'est plutôt très fluide. Une bonne partie des passagers semblent être des retraités allant passer des jours heureux à Gran Canaria.


photo img_0230

L'agent d'enregistrement, qui - a mon étonnement - parle plutôt bien français me réserve finalement un siège côté hublot chez NT, enregistre mon bagage et m'informe qu'il faudra le ré-enregistrer à LPA.

J'en ressors aussi avec le(s) précieux sésame(s): mes trois BP ont été imprimés jusqu'à MEX.


photo 0b6e625319174aec5628e762c5326ef9

Armé de ces laissez-passer, je me dirige vers le PIF et passe d'abord devant une maquette blanc écarlate de l'extérieur de VGO. 


photo img_0232

Et une boutique qui propose quelques bons produits du terroir


photo img_0234

Et FIDS bien plus moderne à l'entrée du PIF affiche les départs et les portes.


photo img_0235

Mon sac bipe, on me demandera de le porter à la table du fond pour un contrôle visuel et d'explosifs (notez ici que c'est moi qui doit apporter mon sac et non un agent comme c'est le cas dans la plupart des aéroports).

 Une fois mon sac fouillé, direction le premier (et seul) étage, porte 9 (remarquez ici une cabine de la PAF, vide, et des sales … vides aussi: on se croirait presque dans un épisode d'urbex)


photo img_0236

Un peu plus de monde au premier étage


photo img_0237

Direction la porte 9, c'est plutôt très tranquille en ce mercredi matin


photo img_0239

Une dernière cabine de la PAF, vide

J'exagère un peu … la salle d'embarquement sera (plutôt) remplie à l'approche de l'heure fatidique.  


photo img_0241

D'ailleurs, en parlant d'heure fatidique, à l'heure de décollage prévue (12h45), nous étions toujours en train de patienter dans la salle d'attente, la plupart des passagers étaient debout, prêt à embarquer, et rien ne laisser présager de ce qui m'attendait.

Jusque là, je me disais: un petit retard au départ, mais cela se verra sans doute peu à l'arrivée. 

Quinze minutes plus tard, le couperet tombe lorsqu'on nous annonce au micro: "Le vol NT5231 à destination de Gran Canarie partira de l'aéroport de Saint-Jacques de Compostelle. Des bus vont vous y emmener, veuillez descendre récupérer vos affaires".

Aucune autre explication ne sera donnée, mais le message a au moins le mérite d'aller à l'essentiel. 


photo img_0242

C'est la première fois que je suis confronté à cette situation, mais j'avoue que je m'inquiètes peu, étant donné que l'ensemble des vols sont sur la même réservation.

Je descends donc tranquillement récupérer ma valise, et sors attendre les bus avec l'ensemble des passagers. 


photo acfa75c355f19d5a6418d9e40298f329

Après environ 10 min d'attente, un agent d'Iberia sors et demande aux passagers allant à Mexico de se présenter.

Je ne sais pas trop à quoi m'attendre mais comprends que nous aurons un traitement "différent". 


FR / MA PREMIERE FOIS (DU REBOOKING)


On nous dirige vers le comptoir d'Iberia, où je retrouve l'agent qui a effectué mon enregistrement. 

Tout semble bien organisé, ils ont une liste avec le nom des passagers allant à MEX, et 2 personnes (sans compter celles en coulisses) s'occupent du cas. Nous serons environ 8 dans ce cas.

On nous redemande nos passeports, et nos cartes d'embarquement.

Après une petite attente, on nous annonce que nous allons être réservés sur un autre vol, le soir pour "sauter" l'étape LPA (sans plus d'infos pour le moment).

En attendant, on nous distribuera un bon repas (pour manger sans avance de frais à la seule cafétéria de VGO), puis un autre pour le soir.


photo 75959973bed1b683be97f53c540ad513

Sur ce, je me dirige vers la cafétéria, tout au bout du terminal.

Le responsable, prévenu, nous informe qu'on peut prendre une entrée/plat/dessert, ainsi qu'un jus et une boisson (sans restriction de prix, à l'exception des alcools).

J'avoue que c'est plutôt très agréable de pouvoir prendre ce que je veux sans avoir rien à payer à la fin!


photo img_0266

Jus de fruits frais (pressé sur demande)


photo img_0265

Mon plateau sera assez complet


photo img_0249

En mangeant, je ne peux m'empêcher de regarder à quelle sauce nous allons être mangé, à savoir:
- sur quel vol nous risquons d'être réservé (vol IB de préférence j'imagine)
- le prix d'un tel vol si j'avais du re-payer (dans le cas où l'ensemble des vols n'est pas sur la même réservation)

Et l'addition serait plutôt salée! (c'est le moins qu'on puisse dire, … et ce n'est que de la classe Éco)

Étant donné que Binter est responsable de la perturbation, c'est à eux de régler l'addition et ré-émettre de nouveaux billets (j'imagine qu'ils ont un accord tarifaire avec IB pour cela, enfin j'espère pour eux …)


photo 1d900c24ff0771adea8f1514ac15f150

Après ce suffisant repas, je retourne ensuite au comptoir d'Iberia (comme convenu), qui me dirige vers le check-in desk.

L'agent m'indique qu'elle n'a pas encore les billets car Binter ne les a pas encore ré-émis, et m'incite à revenir un peu plus tard. Finalement, il faudra s'armer un peu de patience car les billets ne seront pas ré-émis avant 19h (il était 14h à l'heure du repas)

Mon plateau du soir. Le restaurant dispose de multiples prises sur les tables hautes (un des seuls endroits dans l'aéroport d'ailleurs où des prises sont facilement accessibles)


photo img_0267

Quinze minutes avant la clôture de l'enregistrement, je me dirige vers le comptoir pour obtenir mes billets.

Finalement, j'aurai une place hublot sur le premier vol, mais grand déception, le second vol est full, et ma placé (chèrement) payée à côté du hublot (qui a sautée lors du re-booking) ne pourra être restituée (on m'incite à demander un remboursement. Iberia a d'ailleurs un formulaire dédiée pour cela - preuve que ça doit survenir assez souvent)

Par contre, petite consolation: lors du re-booking, je suis passé de la classe O (éco discount) à la Y (éco full). Par conséquent, je devrai avoir jusqu'à 100% de miles (ald 50%)  


photo af0b3f3d56dee2b1d0a23a3102ae367d

Muni de mes deux nouveaux BP: VGO-MAD et MAD-MEX (ald des 3 originels), c'est reparti pour le rituel PIF et PAF (pas de PAF ici).

Ce sera l'avant dernier départ de la journée, Vueling clôturera la danse. 


FR / CABINE & ONBOARD EXPERIENCE


Petite déception car j'avais vu à la mis-journée qu'un A20N sera probablement attribué sur le vol. Que nenni (peut être car nous étions un peu moins de 10 à s'être rajoutés en dernière minute, ce qui a nécessité un avion plus grand?)

Ce soir, ça sera un vieil A321-200, immatriculé EC-ILP. 17 ans de bouteille quand même, autrement dit, parmi les plus vieux appareils de chez IB (les plus vieux ont 21 ans).

A321 oblige, la cabine est longue, et le couloir semble interminable jusqu'à mon siège 


photo img_0309

La littérature à bord (safety card, magazine de bord avec bel aperçu des destinations, focus duty-free sur les montres Hugo Boss - je vous laisse juge des prix)



Malgré l'âge de l'appareil, USB et Wifi sont présents, un très bon point!

Quand on regarde l'historique des vols de cet A321, ce n'est pas surprenant car il effectue occasionnellement des vols vers DSS)


photo img_0287

En s'y connectant, on dispose de quelques infos (très basiques) sur l'avancée du vol (dommage qu'il n'y ait pas de mapping!)


photo img_0290

Le tarif pour internet est plutôt correct (9,99€ pour tout le vol, bien que celui-ci ne dure qu'une heure) car la quantité de data n'est pas limitée (la tarification sera totalement différente sur mon prochain vol IB transatlantique, avec des tarifs mirobolants)


photo img_0291

Le vol sera finalement 5 min plus court que prévu, et très 45 min.

Les PNC ont néanmoins largement le temps de réaliser le service à bord (car tout est payant, et peu passent à la caisse …), d'autant que les PNC sont plutôt effacés, c'est à peine si on remarque leurs passages


photo 011f4fc03389c38ab96490f98e07903b

Descente sur MAD


photo img_0300

Parking, à gauche de cet A320 du même âge (EC-ILS)


photo img_0323

Finalement, je n'aurai que 50 min d'escale après débarquement (avec métro et PAF à passer car changement de terminal), tout en sachant que le MTC à MAD semble être de 50 min. 

Dans la précipitation, j'en ai oublié les bonnes manières de prendre d'autres photos de l'avion! J'espère être excusé par la communauté! 

Juste le temps de faire un au revoir à EC-ILP …


photo img_0328-1

… et de repérer ma porte pour m'envoler vers MEX


photo img_0329
Afficher la suite

Verdict

Iberia

6.5/10
Cabine7.5
Equipage6.5
Divertissements6.0
Restauration6.0

Vigo - VGO

7.6/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services6.0
Propreté8.0

Madrid - MAD

8.0/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

IB: une expérience à bord en demi-teinte, voire même décevante (car tout est payant, à l'instar des low-cost - pourtant IB n'est pas une low-cost ...?, le personnel est plutôt effacé, ...) En définitive ce n'est pas du tout le niveau de service que j'attendais d'une compagnie porte-drapeau.

Néanmoins, la gestion du rebooking par Iberia/Binter a été plutôt remarquable, et le personnel au sol de la compagnie à VGO était incroyable d'amabilité, d'engagement, et de gentillesse (un contraste plutôt saisissant avec le personnel de bord - qui d'ailleurs à ce que j'ai lu sur FR n'a pas souvent laissé une impression mémorable ...). Si j'avais pu noter le personnel au sol, il aurait mérité un 10, au moins.

VGO: un petit aéroport de province comme je les aimes, très fluide et joignable pour 1,35€ en bus en seulement une trentaine de min du centre. Propre et fonctionnel, à déconseiller en revanche pour une longue attente (peu de services, pas beaucoup de spotting car il y a peu de vols au départ, aucun salon)

Sur le même sujet

2 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.