Avis du vol Air France Cape Town Paris en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF871
Classe Affaires
Siege 14L
Temps de vol 11:25
Décollage 12 Jul 20, 21:50
Arrivée à 13 Jul 20, 09:15
AF   #46 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4249 avis
momolemomo
Par GOLD 2705
Publié le 13 juillet 2020

Bonjour,

Ceci est un très long FR.

L’aventure Sud-Africaine touche à sa fin. Pas comme je l’imaginais mais rien ne se passe comme on ne l’imagine en 2020.
En bonus je présenterais comment nous avons vécu le confinement en Afrique du Sud, un des plus stricts au monde.

Il y a des vols que j’associe à des moments marquants de ma vie. Entre autres le AF456 que je prenais petit pour aller voir mon père ou un LA705 en 2014 qui a marqué mon déménagement à Madrid. Celui-ci en est un, probablement le plus difficile de tous et pour être honnête, j’aurais préféré qu’il n’ait pas lieu d’être. 


Après une énième annulation de nos vols retour avec Qatar Airways dû à la fermeture des frontières Sud-Africaine, nous commençons à repenser notre retour en Europe. Nous n’avions pas à nous plaindre de notre situation dans la magnifique région qu’est le Western Cape mais des raisons familiales me poussent à considérer le vol de rapatriement d’Air France prévu le 12 juillet. Le date de reprise des vols internationaux est inconnue, on parle d’un possible retour au tourisme domestique en septembre/octobre mais l’ouverture des frontières restent un non-non. Je décide donc de rentrer pour être plus proche de ma famille, au cas où.

Air France propose en collaboration avec les ambassades Européenne un vol de rapatriement en 777-300ER 4-classes, toutes commercialisées pour un prix allant de 1300€ en classe Économique (1000€ si la destination est Paris) à 6100€ en Première.
A l’inverse du personnel, le professionnel est plutôt satisfaisant cette année. Puis ne sachant pas quand sera mon prochain vol, je m’offre la Business pour ce retour en Europe.

Entre la réservation et le départ, les choses ont empiré et je dois rejoindre Francfort au plus vite même si il est de toute manière trop tard. La quarantaine est obligatoire en Allemagne, je ne peux pas changer la destination de ma réservation et le consulat Allemand ne peut qu’être désolé pour moi. Je réserve donc un Madrid – Francfort aux aurores du 14 juillet.
Pour ce qui est de nos réservations retour, FlySafair nous a déjà offert un voucher valable 1 an en mai dernier. A voir si on retourne en Afrique du Sud d’ici mai 2021, sinon ils sont transférables. Quant à Qatar Airways, nous avons demandé un remboursement sous forme de voucher, majoré de 10% et valable 2 ans.

Ce n’est donc pas avec Qatar Airways que nous rentrons mais avec Air France, après 4 mois passé au Cap. 


Routing


Préambule


Le vol étant de rapatriement, la logistique est un peu différente. Il faut comprendre que l’Afrique du Sud est toujours sous confinement malgré quelques libertés. Une des règles toujours en place est l’interdiction de voyage interprovincial sauf pour affaires, retour au lieu de résidence ou enterrement. Les frontières extérieures sont fermées et chaque vol international doit être spécialement approuvé par le ministère des transports.
Par conséquence, ce vol est planifié par les ambassades Européennes en étroite collaboration avec Air France-KLM. Il ne peut être réservé qu’en aller-simple et uniquement depuis airfrance.co.za, le site Sud-Africain d’Air France. Les réservations ferment 5 jours avant le départ. 


photo how-to-book-seat-af871

Lors de la réservation il faut remplir un formulaire pour les autorités Sud-Africaines. On demande les habituelles informations (passeport, nom, etc.) ainsi qui l’adresse de résidence en Afrique du Sud, celle de résidence à l’arrivée, le type de voiture, avec immatriculation, qui va être utilisée pour nous amener au point de rendez-vous puisque nous ne pouvons pas nous rendre directement à l’aéroport. Il faut ensuite contacter l’ambassade pour se signaler et remplir un formulaire avec le même genre d’informations. 


photo formulaire-sud-africain-et-francaisphoto formulaire-sud-africain

Tous les documents de l’ambassade de France deviennent inutiles quand je reçois un email demandant à mon compagnon une preuve de résidence en France puisqu’il n’a pas la nationalité Française. Notre destination finale étant l’Espagne, c’est au consulat Espagnol que nous devons nous adresser.
Je trouve sur le twitter de l’ambassade d’Espagne des infos sur un formulaire à remplir et un code QR à avoir pour entrer sur le territoire. 


photo spain-travel-health-qr-code

Sur leur site je vois plusieurs emails et tous renvoient à Pretoria donc je décide d’appeler le consulat au Cap qui se montre inutile.
« Non, il n’y a pas vraiment besoin de papiers pour entrer en Espagne ou prendre ce vol. Le laissez-passer pour rejoindre le point de rendez-vous n’est pas vraiment nécessaire puisqu'ils ne vérifient plus trop sur la route et vous pouvez aller directement à l’aéroport ».
Puis quand je lui parle du code QR :
« - Non, jamais entendu parler d’un QR code.
- Vous êtes sûr ? un formulaire qu’il faut remplir à chaque entrée sur le territoire Espagnol puis un code QR qu’il faut présenter aux autorités à l’arrivée ?
- Ah oui. Il y a un formulaire. Bah voilà. Puis si vous avez d’autres questions, envoyez-nous un email. Bonne journée
». 
Dans le même temps le consulat de France me demande nos billets électroniques pour pouvoir nous autoriser sur les deux vols. 

Le 8 Juillet le consulat de France me demande nos billets d'avions et une lettre du pays de destination disant que nous sommes autorisés à entrer sur le territoire.

C'est 3 jours avant le départ que nous recevons les informations sur l’heure et le point de rendez-vous et sur les papiers à avoir: Billet éléctronique, formulaire de santé Sud-Africain, un laissez-passer, un formulaire permettant de circuler en France, une déclaration sur l'honneur qu'on a aucun des symptômes et évidemment tous les papiers nécessaires pour entrer dans le pays de destination et les habituels documents de voyage.
Air France envoie aussi un email concernant les règles à suivre lors du voyage et insistant sur le port du masque chirurgical. Sans masque chirurgical l'accès à bord est refusé. 


Jour du Départ


Comme dit plus haut, nous ne sommes pas autorisé à rejoindre l'aéroport par nous même. Les ambassades ont donné rendez-vous aux passagers entre 17 et 18h sur un parking du stade de Cape Town.
C'est un véritable effort Européen. Une Française et un Belge expliquent le fonctionnement aux arrivants à l'entrée du parking. 


photo img_8031

Puis les néerlandais vérifient les noms des passagers sur la liste.


photo img_8037

Ensuite on peut se garer, sortir les bagages et faire la queue pour les bus. Les bagages sont mis dans les soutes et les bus partent avec maximum 50% de leur capacité. 

C'est très bien géré, les représentants des ambassades sont tous très agréables. On sent qu'il y a moins de tension que lors des premiers vols de rapatriement en mars et avril. 


photo img_0527

Nous montons dans un bus après des au revoir pleins d'émotions à nos amis.


photo img_8035

Nous partons à 17h35, sous une belle lumière illuminant Table Mountain.


photo img_0528

Arrivée à l'aéroport peu avant 18h. Nous devons attendre que des employés sortent les bagages des soutes pour descendre du bus. 
D'autres employés aspergent les mains de chacun à l'entrée avec du gel hydroalcoolique. Comme dans tous les lieux publics du pays, se désinfecter les mains à l'entrée est obligatoire. 


photo img_8042

Ensuite il y a le contrôle des autorités Sud-Africaines. Il faut leur rendre le formulaire et ils prennent notre température. Au dessus de 37ºC et vous ne voyagez pas.


photo img_8045

Ensuite on peut accéder à l'enregistrement. Il y a deux comptoirs Skypriority et un comptoir sur deux est utilisé, distanciation sociale oblige. De toute manière nous sommes les seuls dans le terminal, il y a de la place pour ça. 


photo img_8048

C'est un peu lent, tout est au compte-goutte mais ça rend les contrôles suivant plus rapides. Les queues paraissent longues parce que chacun doit respecter la distanciation sociale avec les autres.


photo img_0531

Le contrôle de sécurité est donc rapide. Il ne faut que sortir l'ordinateur et vider ses poches.

En chemin vers le contrôle de passeport j'aperçois le 777 du soir. 


photo img_8050

Le contrôle de passeport est rapide. Un comptoir sur deux est utilisé pour assurer de l'espace entre les personnes et une employée est spécifiquement en charge de guider les passagers et faire en sorte que la distanciation sociale est respectée. 

Une fois le contrôle passé nous sommes dans le terminal avec environ 2h avant l'embarquement. Tout est évidemment fermé puisque les vols internationaux n'ont pas repris en Afrique du Sud et mis à part le vol de rapatriement tous les 10-15 jours, ce terminal est fermé. 


photo img_0535photo img_8053

L'avion est le F-GSQB, un B777-300ER de 16 ans. Il est arrivé la veille de Paris, opérant un vol de rapatriement pour Sud-Africains en Europe.


photo img_8058photo img_0550

Pour faire passer le temps j'écoute l'allocution télévisée du président Cyril Ramaphosa. L'Afrique du Sud attend son pic entre juillet et septembre et l'augmentation des cas a poussé le président à (ré)instaurer certaines mesures: 
- Couvre feu remit en place entre 21h et 4h
- Une mise en application plus stricte du port du masque dans les lieux publiques
- la vente et distribution d’alcool est suspendue avec effet immédiat.  


photo img_0554

L'équipage arrive et embarque à 20h50.
Quant à l'embarquement des passagers, il commence 25mn avant l'heure prévue de départ (21h50). Deux files sont formées sans logique particulière.
Pas de priorités, pas d'annonces, c'est tout le monde à la même enseigne. Pour éviter d'avoir trop de monde dans la passerelle on embarque par vague de 20-25 passagers puis on patiente un peu avant de continuer avec 20-25 passagers.


photo img_8079

Nous sommes dans la passerelle à 21h50, l'heure prévue de départ.


photo img_8082

Tant qu'il est possible de le faire, la distanciation sociale doit être respectée.


photo img_8083

A l'entrée de l'avion des masques chirurgicaux sont distribués aux passagers n'en portant pas. Le temps de rappeler qu'Air France n'accepte que le port du masque chirurgical. Les masques en tissu sont très populaires en Afrique du Sud. Facile à faire, à offrir et à trouver, les gens les préfèrent aux masques chirurgicaux.

Je découvre la cabine BEST puisque mon seul vol LC en business avec Air France a été sur l'A380. 
C'est une belle cabine et elle fait une belle première impression.


photo img_8084

Je suis installé au 14L pour ce retour en Europe.


photo img_8087photo img_8086

Sur mon siège je trouve des mules, le cintre, la couverture et l'oreiller.


photo img_8088

Sur la tablette est disposée la trousse de confort avec deux lingettes désinfectantes, une d'Air France et une de Ki-Ose.


photo img_8089

Il y a un rangement plutôt pratique dans lequel se trouve le casque. J'y installe mon petit bazar: mes masques de rechange, mon gel desinfectant et mon passeport. La tenue complète du voyageur en 2020. 


photo img_0555

Mon espace pour les 11h30 à venir est très satisfaisant. Deux hublots, pas mal de rangements, un bon écran.


photo img_0556

La boîte à pied est excellente et parmi les plus spacieuses que j'ai vu sur un siège business qui n'est pas en bulkhead.


photo img_0557

La connectique, une bouteille d'eau et le vomito bag.


photo img_0558

Au niveau de mon épaule, la télécommande et une liseuse.


photo img_0559

Les contrôles du siège. Difficile de faire plus simple que ça.


photo img_0564

L'écran est activé et il y a le choix en ce qui concerne les langues.


photo img_0562

Mais devoir se taper 2 minutes de pub après avoir choisi la langue, ça envoie le mauvais message. C'est Chanel, certes, mais ça reste de la pub.


photo img_0563

Le menu principal de l'IFE


photo img_0565

Pour le moment je me contente d'alterner entre la caméra et la géovision.


photo img_0573photo img_0567

Pas de boisson de bienvenue au sol de manière à éviter au maximum les contacts entre les passagers et avec l'équipage.

On se prépare à partir et l'équipage fait plusieurs annonces. Le pilote annonce que l'avion a été désinfecté au départ à Paris et une nouvelle fois cet après-midi. Le taxi devrait être court puisque nous sommes les seuls sur la plateforme. 
On nous rappelle plusieurs fois que: 
- le port du masque est obligatoire durant TOUT le vol.
- limiter au plus possible les déplacements.
- Disposer des masques exclusivement dans la poubelle des toilettes.
- Ne pas utiliser les ventilateurs personnels.

Consignes de sécurité


photo img_0577

Repoussage avec 25mn de retard, le vol devrait durer 11h10. Nous passons quelques avions de Kulula, Airlink et FlySafair, des compagnies locales qui sont autorisées à opérer quelques vols domestiques.


photo img_0579

Décollage au dessus du Cap. Ça a été 4 mois très intenses et nous partons avec un certain pincement au coeur.


photo img_8094photo img_8096

Le service débute rapidement par la boisson de bienvenue. Champagne, eau ou jus d'orange.


photo img_0583

Je profite de ce moment pour ouvrir le kit de courtoisie. Il est complet et j'aime bien la pochette. Le tissu de nettoyage pour lunettes est original et je ne l'ai jamais vu sur d'autres compagnies.


photo img_0587

Je pars aussi à la découverte de l'IFE. Il y a un bon choix de films et de musique.


photo img_0570photo img_0572

L'offre de séries TV est cependant un peu décevante. Peut-être trop niche.


photo img_0571

Je trouve facilement un film qui m'intéresse. Sachant pertinemment que j'allais être déçu, je ne suis pas allé le voir au cinéma en espérant pouvoir le voir dans un avion.
Il y a 1 minute de pub avant le début d'un film. 


photo img_0580

L'avion est aussi équipé de wifi.


photo img_0569

Les prix sont corrects et le pack messagerie est gratuit.


photo img_0589photo img_0592

Pas de chance avec mon film. L'écran se bloque et la télécommande aussi. Je ne peux rien faire et je demande à la cheffe de cabine si elle peut faire un reset de mon système. 


photo img_8101

Il n'y a pas de menu et la cheffe de cabine passe prendre la commande du plat principal pour chaque passager. C'est la seule chose que le passager décide avec la boisson. 
Il y a le choix entre 4 plats chauds: 
- Filet de boeuf
- Poulet avec Quinoa
- Saumon avec purée de pommes de terre et légumes
- Tortellini aux champignons.


Le trolley est ensuite de sortie et le plateau est servit. On retrouve l'entrée, la salade, le dessert et le fromage sur le même plateau. 
Pas d'explications quant à l'entrée mais c'est un tartare de saumon et des tranches de canard. 
Tout est sous plastique et le fromage est sous cellophane.
Cependant il n'y a pas de pain, il n'a pas été chargé. La cheffe de cabine part à la recherche d'un morceau de pain après que mon compagnon lui ait dit: "mais comment on fait pour le fromage?
J'ai créé un monstre, un espagnol plus français que moi. 


photo img_0595

Il y a deux vins blancs et deux vins rouges. L'hôtesse les présente aux passagers et propose de goûter avant de choisir. 
Je prends du champagne et de l'eau plate pour accompagner l'entrée. 


photo img_0597

Mon écran est toujours bloqué pourtant la cheffe de cabine m'assure qu'elle a fait un reset. Elle le fait de nouveau mais cette fois c'est l'écran de mon compagnon, au 15L, qui redémarre.

Je mange mon entrée qui est bonne. 


photo img_0599

Le beurre est salé. Pas génial mais suffisant pour accompagner le bleu.


photo img_0598

La salade est composée de…feuilles de salade. On ne peut pas faire plus banal.


photo img_0603

Mon écran redémarre de lui-même tout juste quand la cheffe de cabine vient me proposer de bouger au 3E. Heureusement, je ne voulais pas perdre mon hublot.


photo img_8105photo img_0605

La super cheffe de cabine continue de faire des miracles et revient avec un morceau de pain que mon compagnon partage avec moi.


photo img_0607

L'assiette de l'entrée est récupérée et le plat principal est servit. J'ai pris le saumon que j'accompagne d'un verre de blanc de bourgogne.


photo img_0609

La pièce de saumon est un peu petite et un peu trop cuite mais ça se mange. La sauce est piquante et se marie bien avec le saumon. La coupelle en aluminium à la vie dure chez Air France.


photo img_8107

L'assiette de fromage


photo img_0610

Le plateau est retiré et on me laisse avec le dessert. Air France n'a pas de vin de dessert, ce que je trouve surprenant puisqu'on en a des bons en France et on en trouve sur presque toutes les compagnies. Au minimum un Porto. Il y a cependant Cognac, armagnac, liqueur de poire ou et quelques autres liqueurs que j'ai oublié. Je continue donc avec le blanc de bourgogne. 
Le trio de dessert ne m'a pas particulièrement marqué. Je me souviens de chocolat, de praliné et de pistaches mais j'ai oublié le reste. J'écris ce FR dans le salon du 2F, en sortant de ce vol, c'est dire…  


photo img_0613

Les lumières sont ensuite éteintes, les hublots fermés et les annonces concernant les masques et les mesures à prendre sont répétées.

Pour aller aux toilettes ça devient un peu compliqué quand on essaye de respecter un minimum de distanciation sociale. En parlant de toilettes, elles sont propres mais sont rapidement vidés de toute amenities.
Il y a des choses que Qatar Airways fait très bien et en ce qui concerne les toilettes, QR avait déjà quelqu’un qui passait nettoyer et désinfecter après chaque passager quand j’ai volé avec eux début Mars. Pas forcément réalisable mais A+ pour l’effort.

Un bar est installé dans le galley, c'est pas très distanciation sociale ça.


photo img_8110

Je prends un verre de champagne pour terminer mon film, j'ai perdu presque une heure avec ce foutu bug.
Finalement je suis trop fatigué et je décide de dormir alors qu'on longe la côte Atlantique de l'Angola. Il reste 8h45 de vol. 


photo img_8111

Masques sur les yeux, masques sur la bouche et le nez, c'est fashion!


photo img_8114

Je me réveille 6h plus tard, j'ai donc très bien dormi.
Juste à temps pour le lever du soleil!


photo img_8118

Un spectacle magnifique que j'adore observer depuis un avion. 


photo img_0618photo img_0621

La lumière est ensuite trop forte et je dois fermer les hublots pour éviter de déranger une cabine entière. Je lance donc un autre film et profite de l'offre française pour en revoir un que je ne trouverais jamais sur une compagnie étrangère.


photo img_0625

Les nappes sont posées 1h20 avant l'arrivée.


photo img_0630

Dehors c'est un peu couvert et le hublot rayé rend la prise de photos un peu plus compliqué que prévue.


photo img_0631

Pour le petit déjeuner, pas de boîte comme je le pensais mais un véritable plateau. Il n'y a pas de choix et pas de plats chauds mais c'est complet.


photo img_0634

On me propose un pain au chocolat, que j'accepte.


photo img_0638

Sur le plateau il y a aussi une tourte au poulet chaude. Pas spécialement appétissant mais c’est quelque chose de chaud.


photo img_0640

Tomates, feuille de salade et jambon cru.


photo img_0637

Avec tout ça je prends un jus d'orange.


photo img_0636

Couverts de Christofle, on fait les choses bien en France (du moins on essaye ^^)


photo img_0639

Je termine mon petit déjeuner avec un verre d'eau, il reste un peu moins d'1h de vol.


photo img_0644

J'arrive à voir un peu des Alpes.


photo img_0646

Et un A321 de Finnair. Un air-to-air pas très réussi mais au moins j'en ai un, après 4 mois sans voler!


photo img_0649

Je profite du calme pour changer ma carte SIM Sud-Africaine pour mon Espagnole.


photo img_0650-49131

De la trousse de confort, je n'emporterais que le stylo.


photo img_0651

La descente est annoncée 40mn avant l'atterrissage.


photo img_0652

Nous passons au nord de Paris. Le côté gauche de l'avion a dû avoir une vue magnifique sur la ville tandis que j'ai dû me contenter d'une vue sur la plateforme de CDG et la banlieue nord.


photo img_0654photo img_0660

Un B737 de Norwegian en finale.


photo img_0659

Puis on fait demi-tour pour s'aligner. Jackpot!


photo img_0665

Montmartre


photo img_0675

Je retrouve mon Europe, 128 jours après mon départ.


photo img_0671photo img_0676

Le Bourget


photo img_0679

Atterrissage à 9h30.


photo img_0681

Le 2G avec les avions de (ex)Hop!.


photo img_0682

Tiens? Un A380.


photo img_0685

Un A350


photo img_0686

On se parque au 2E, aux côté d'un 787 de United Airlines.


photo img_0687

Pendant ce temps je reçois des SMS d'Air France m'avisant sur le port du masque.


photo img_0688

Dernier coup d'oeil à la crevette.


photo img_0690

Débarquement par la porte 1L et donc passage par la First qui a fière allure.


photo img_8136photo img_8137

Au revoir F-GSQB


photo img_0691

Maintenant on se dirige vers le 2F pour notre connection pour Madrid.


photo img_8139

Merci d'avoir suivi ce FR. 

En bonus, je vous propose la réponse de l'Afrique du Sud au Covid-19 et comment nous avons vécu le confinement. Pour un bonus sur Cape Town et ses alentours, il faudra attendre le FR du vol AF1600. 


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine8.0
Equipage8.5
Divertissements7.5
Restauration8.0

Cape Town - CPT

7.8/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services5.0
Propreté8.0

Paris - CDG

7.9/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services8.5
Propreté7.5

Conclusion

Je trouve qu'AF fait du bon boulot dans cette période post-covid. Le service a été adapté et malgré certaines coupes notables le produit reste globalement agréable et de qualité.
La cabine est confortable, le siège est large et j'ai bien dormi. C'est l'important
L'absence de menu est dommage mais on fait avec. Le catering est recherché et c'est assez bon. On peut faire mieux en ce qui concerne la présentation mais c'est le moindre des soucis en ce moment.

De manière générale, sur un vol de rapatriement, l'important c'est de pouvoir rentrer.

Sur le même sujet

31 Commentaires

  • Comment 558455 by
    lagentsecret GOLD 12070 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Désolé pour toi que ce retour se fasse dans de si mauvaises circonstances :(

    L'Allemagne impose une quarantaine pour les personnes venant d'Afrique du Sud mais pas l'Espagne ?
    C'est un vrai casse-tête de voyager en ce moment

    "- la vente et distribution d’alcool est suspendue avec effet immédiat. "
    Certaines mesures sont vraiment mystérieuses ?

    "Le temps de rappeler qu'Air France n'accepte que le port du masque chirurgical."
    Qui doivent être changés toutes les 3 heures : c'est vérifié en cabine ?

    "C'est Chanel, certes, mais ça reste de la pub."
    C'est Claudia Schiffer surtout :p

    "J'ai créé un monstre, un espagnol plus français que moi. "
    ^^

    Mis à part les couvercles et le plastique c'est un repas classique Business AF
    Je trouve dommage de ne pas afficher le menu sur l'IFE.
    Cette absence de menu donne une impression d'improvisation et de dramatisation

    Heureusement la cheffe de cabine semble avoir été efficace

    "Un bar est installé dans le galley, c'est pas très distanciation sociale ça."
    Même pas du tout !
    On retrouve ici et là de grosses failles dans les protocoles actuels (et pas seulement
    chez AF mais aussi au sol) qui font penser que c'est davantage pour rassurer que c'est fait
    mais sans y croire vraiment

    "Masques sur les yeux, masques sur la bouche et le nez, c'est fashion!"
    Mais... tu es hors la loi !!!
    Masque non conforme ! OMG ! Aucune remarque ?

    Très intéressant bonus sur les conditions de vie sous le confinement en Afrique du Sud

    "Les restaurants ouvrent mais la vente d’alcool leur est totalement interdite."
    Tu peux nous expliquer cette obsession sur l'alcool ?
    C'est l'équivalent des antennes 5G ou des vaccins de Bill Gates ?

    Un vol AF correct qui offre un bon confort pour le sommeil et le repos

    Le catering servi semble quasi-normal ce qui rend encore plus bizarre les limitations restantes.
    Si on veut limiter les passages en cabine des PNCs mais ne pas limiter le choix en vins des pax
    il suffirait de disposer toute l'offre sur un chariot

    A bientôt pour le prochain vol et bonus

    • Comment 558476 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Effectivement, l’Allemagne impose la quarantaine ou un test négatif à tous voyageurs ayant été dans un pays à risque dans les 14 derniers jours. L’Espagne non et la France non plus.
      Le changement de masque n’était pas vérifié, du moins je ne l’ai pas noté.
      “Mais... tu es hors la loi !!!” —> Et non! C’est bien un masque chirurgical. Ils ne les vendent qu’aux hôpitaux mais je travaille avec cette marque, ce qui m’a permis d’en avoir. Ils sont bien plus confortables que ceux qu'on trouve partout.

      L’Afrique du Sud a une histoire mouvementée avec l’alcool et ça remonte à longtemps. Depuis l’arrivée des européens, l’alcool était utilisé comme rémunération afin de créer une addiction et garder le contrôle sur les “travailleurs”. La grande idée derrière l’interdiction de l’alcool est de réduire les blessures et accidents qui sont liés à la consommation d’alcool (accidents de la route, violence domestique, etc.) de manière à garder le plus de lit d’hôpital disponibles pour le Covid. Cet article a quelques paragraphes intéressant pour comprendre l’obsession de l’Afrique du Sud avec l’alcool. http://www.fasfacts.org.za/Resources/Article-View/ArticleId/46/The-Slavery-of-Alcohol

      Merci Gilbert pour ton commentaire.

  • Comment 558457 by
    thb_mg 53 Commentaires

    Merci pour ce FR plutôt spécial.

    Difficile de s'y retrouver dans les interdictions de tel ou tel pays concernant les entrées sur le territoire...
    C'est rassurant de voir qu'AF revient petit à petit à des prestations normales !
    Merci pour le bonus très intéressant :)

    À bientôt !

    • Comment 558477 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Il faut bien chercher toutes les règles d’entrée de chaque pays et elles semblent changer tous les mois.
      Je ne savais pas au moment du vol qu’AF avait rétabli un semblant de normalité dans ses prestations. Ça a été une bonne surprise.
      Merci pour le commentaire.

  • Comment 558458 by
    Esteban TEAM GOLD 11841 Commentaires

    Merci Moritz pour le partage et une pensée pour toi pour ce retour dans ces circonstances.

    La procédure de réservation et de confirmation est très complexe mais l'ensemble semble très bien géré par les autorités SA.

    A bord le service est presque normal, on ne peut pas reprocher grand chose à ce vol de rappatriement.

    Merci pour l'explication du confinement en ADS qui est strict et qui semble avoir très bien fonctionné.

    A bientôt !

    • Comment 558478 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Merci Stephan.
      C’est complexe mais on comprend, la logistique derrière ce type de vol est différente et probablement plus compliquée.
      Ce confinement a fonctionné et permis au pays de se préparer un peu mais en ce moment les cas augmentent considérablement. Surtout dans le Gauteng, la région de Johannesburg. Le Western Cape semble avoir atteint son pic.

  • Comment 558459 by
    QuentinNZ 250 Commentaires

    Merci pour ce report et bon retour en Europe.
    Je vous ai vu passé au dessus de chez moi ce matin en vent arrière. Cela m’a rappelé mon périple en Afrique du Sud mais avec des circonstances bien différentes. Nous avions adorer capetown mais nous avons profité du dehors.
    Un vol qui semble quasi normal en particulier sur le catering.
    Le rapatriement semble être bien rodé. A voir les communiqués officiel AF, plus de 2000 vols de rapatriement ont été effectués suite à cette pandémie.
    Vivement que l’on puisse reprendre les airs vers de lointaines et magnifiques contrées.

  • Comment 558461 by
    Leadership TEAM SILVER 4680 Commentaires

    Bonjour Moritz,
    Il y a pire comme lieu de confinement que la région du Cap mais bien sûr les circonstances sont anxiogènes et le temps au fil des semaines à du paraître bien long. Ton bonus chronologique est d'ailleurs très intéressant et si d'un coté tu soulignes des mesures bien faites et respectées, de l'autre j'ai du mal à comprendre l’intérêt d'interdire la vente d'alcool, de tabac ou de certains vêtements?
    Sur le vol,
    Le contraste est saisissant entre l'ambiance à l'aéroport du Cap et celle actuellement dans les aéroports européens qui ont repris une bonne activité, on se dit que tout cela est bien fragile.
    Je suis désolé de t'avoir induit en erreur sur le protocole, AF a en effet changé (amélioré) son service depuis le 10/07, une mise à jour de l'infographie est d'ailleurs prévue pour cette semaine.
    Après c'est un produit que l'on connait bien, c'était intéressant pour toi de voler pour la première fois en Best même si dans d'autres circonstances, cela aurait été mieux. Le catering n'est pas si mal et la présentation n'est pas "si pire" que d'habitude ^^
    C'est en effet curieux d'avoir dressé le bar en libre-service!
    Merci beaucoup pour ce partage, qui est à la fois intéressant et déprimant.

    • Comment 558480 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Il y avait bien pire, on est content d’avoir fait notre confinement au Cap.
      Concernant l’alcool, c’est principalement pour garder les hôpitaux libres. J’ai répondu en plus de détails à lagentsecret si tu veux en savoir plus.
      Pour les vêtements d’été (ou autre produit considéré comme non-essentiel), c’est pour éviter que les gens ne sortent pour rien. On sortait de l’été et on entrait dans l’hiver, ainsi seul ceux qui ont vraiment besoin de vêtements d’hiver sortent et se rendent dans des lieux publics.
      J’ai été surpris en arrivant à Paris de la tranquillité et de l’ambiance proche du normal.
      Tu n’as pas a être désolé, c’était une bonne surprise :)
      Merci Flavien pour ton commentaire.

  • Comment 558464 by
    Numero_2 GOLD 9912 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Les contrôles du siège. Difficile de faire plus compliqué que ça.

    Ou même plus simple. ^^

    Le tissu de nettoyage pour lunettes est original et je ne l'ai jamais vu sur d'autres compagnies.

    Il existe chez BR.

    Le vol en lui-même n'est pas trop différent de l'accoutumé mais je trouve que voyager avec toutes ces contraintes enlève une bonne partie du plaisir de voler.

    A bientôt.

    • Comment 558481 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Oups, c’est ce que je voulais dire. Dur de faire plus simple ^^
      “Il existe chez BR.” —> 2 donc! :)
      C’est vrai que ça rend le voyage en avion plus utilitaire que plaisir.
      Merci Clément pour ton commentaire.

  • Comment 558465 by
    CAP974 349 Commentaires

    Superbe FR, avec un bonus très intéressant et bien documenté ! merci !

  • Comment 558474 by
    AirOne SILVER 2098 Commentaires

    Merci pour ce FR très complet qui montre la grosse logistique que demande un vol de rapatriement en Afrique du Sud et les aléas de la paperasse pour votre compagnon. Un vol de qualité avec une véritable prestation business et qui fait plaisir à voir même si pour vous c'est un vol chargé d'émotions.
    Bonus très intéressant, j'avais lu un article qui parlait de l'interdiction de la vente d'alcool et des problèmes que cela avaient engendrés par moment.

    Merci beaucoup pour votre FR et à bientôt.

    • Comment 558483 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      La paperasse c'était pour tous les deux et au final ce sont surtout les papiers pour les Sud-Africains et pour les Espagnols qui ont été utiles. Ceux pour les Français, on les a toujours.
      Merci pour votre commentaire.

  • Comment 558484 by
    Kilmarnock SILVER 4832 Commentaires

    Un grand merci pour ce partage Moritz!
    Et bien... que de démarches pour pourvoir rentrer en Europe... cette période est vraiment particulière.
    Le bonus est super intéressant, c'est très bien de voir comment la crise est gérée loin de la France.
    A bientôt!

  • Comment 558487 by
    nicobcn TEAM GOLD 4458 Commentaires

    Merci beaucoup Moritz pour ce FR très détaillé d'un voyage pas comme les autres !

    Effectivement la gestion au sol est impressionnante, et la communication a eu l'air de fonctionner. Bonne gestion de crise, plus simple depuis un pays comme l'Afrique du Sud que d'autres pays moins développés évidemment où les infrastructures et moyens de communication sont plus limités.

    J'ignorai qu'AF opérait des vols de rapatriements depuis CPT, je pensais que tout serait concentré à Johannesburg.

    A bord au final un vol presque comme les autres si ce n'est le port du masque obligatoire. A juste titre en Eco/Eco+, en J on pourrait s'en passer à son siège surtout sur les sièges côté hublot. Manifestement cela ne t'a pas gêné pour bien dormir !

    Très intéressant ton bonus, les mesure paraissent extrêmes mais d'un autre côté les résultats sont là... Assez étonnant en revanche ces interdictions très focus sur l'alcool et le tabac, je n'en vois pas trop la raison. La communication semble avoir été le point fort de cette gestion de crise.

    A bientôt pour d'autres FR un peu plus "normaux" !

    • Comment 558851 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Effectivement, ces vols de rapatriement ont dû être un peu plus simple que pour d’autres pays.
      La plupart des vols de rapatriement se font sur JNB mais de temps en temps AF ou KL en opère un depuis CPT. Après tout, Cape Town est la première destination touristique du pays et beaucoup d’Européens y sont installés.
      La relation entre l’Afrique du Sud et l’alcool est assez particulière. Je copie le lien que j’avais laissé à lagentsecret: http://www.fasfacts.org.za/Resources/Article-View/ArticleId/46/The-Slavery-of-Alcohol
      Le raisonnement tourne aussi autour des lits d’hôpitaux. Pas d’alcool, moins de blessures/accidents liés à sa consommation, plus de lits d’hôpitaux libre.
      Merci Nicolas pour ton commentaire.

  • Comment 558493 by
    Chevelan GOLD 13631 Commentaires

    Merci Moritz pour ce récit très précis.

    Le vol en lui même est très classique, on retrouve un service quasi d'avant crise.
    On s'aperçois que les autorités sud africaines ont parfaitement gérées la situation, et que le confinement était beaucoup plus strict qu'en Europe
    Ce fût galère pour rentrer, avec toute la paperasse à fournir.
    Même si tout reprends peu à peu, voyager loin reste encore délicat, les infos de ré ouverture des frontières et les conditions exigées à l'arrivée ne donne pas trop envie de partir...

    A bientôt !

    • Comment 558852 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Je ne savais pas qu’AF avait retrouvé un produit quasi-normal depuis le 10 juillet. Ça a été une bonne surprise.
      Toute cette paperasse et les papiers pour la France n’ont jamais été récupérés. Je les ai toujours.
      Il devient un peu difficile pour nous de voyager en dehors d’Europe en ce moment.
      Merci Hervé pour ton commentaire.

  • Comment 558588 by
    tsow SILVER 1187 Commentaires

    Merci pour ce FR particulièrement intéressant.

    L'effort de coordination des représentations diplomatiques européennes sur place est impressionnant, et l'organisation qui en résulte est très efficace. On sent que tout cela a été bien rôdé lors des précédents efforts de rapatriement qui ont souvent été pous difficiles avec de plus grands nombres de personnes à rapatrier et des conditions parfois plus délicates avec les pays de départ des vols (autorisations de survol et d'atterrissage...).

    L'aéroport est désert; c'est impressionnant. Pas de salon dans ces conditions évidemment, mais une fois à bord ça n'en est pas moins un bon vol: cabine BEST et équipage au top; voilà qui renoue avec les fondamentaux d'AF. Repas revenus à la normale, un retour à des fondamentaux un peu moins glorieux (même si le service au plateau est maintenant la norme sur toutes les Cies).

    C'est tout de même une très belle prestation d'AF au vu du contexte actuel, mais les circonstances particulières de ce vol pour vous rendent probablement l'expérience moins agréable.

    Bonus très intéressant et documenté lui aussi sur le confinement en Afrique du Sud; je suppose que les interdictions de vente d'alcool sont peut-être une tentative de décourager les trop gros rassemblements dans le cadre privé de type "petite fête entre amis".

    À bientôt!

    • Comment 558853 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Nous avons des amis qui sont rentrés sur un vol de rapatriement avec KLM le 10 Avril et c’était plus tendu que pour nous. Leur vol faisait escale à la Réunion.
      L’aéroport est complètement désert, du moins ce terminal. Hormis les quelques vols de rapatriement, ce terminal est fermé.
      Le raisonnement principal concernant l’alcool, c’est d’éviter les accidents (domestique, de voiture etc.) pour pouvoir garder les lits d’hôpitaux libre pour les patients Covid. Puis ensuite c’est une manière d’essayer de régler quelques problèmes de santé publique en profitant du Covid pour interdire tabac et alcool.
      Merci pour ton commentaire.

  • Comment 558631 by
    pititom GOLD 10679 Commentaires

    Merci Moritz pour ce FR bien particulier.

    Au final, AF a déployé un service "presque normal", et les écarts avec le protocole habituels semblent faibles en comparaison de la crise qui en est l'origine. Par contre, avant d'être à bord, c'est véritablement drastique...notamment ces bus pour rejoindre l'aéroport.

    Confinement dans une belle région, mais même le caddy bien chargé en bouteille aura sûrement été trop peu pour 4 mois ! Je dois me rendre en AfSud dans 5 mois...normalement...

    A+

    • Comment 558855 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      C’est drastique mais assez bien géré par les représentants des différentes ambassades.
      Il y avait déjà quelques bouteilles supplémentaires à la maison et le caddy a permit de tenir exactement les 5 semaines au niveau 5. Pour le mois au niveau 4 il n’a pas fallu aller très loin, les vignobles de Constantia étant à 5mn de route ^^.
      Puis ensuite au niveau 3 la vente était autorisé à certaines heures. J’espère bien pouvoir retourner en Afrique du Sud d’ici l’année prochaine mais on ne pas trop faire de plans en ce moment.
      Merci Thomas pour ton commentaire.

  • Comment 558655 by
    AirBretzel TEAM GOLD 6800 Commentaires

    Merci Moritz pour ce FR.

    mais rien ne se passe comme on ne l’imagine en 2020.

    Ohh oui !
    Un vol qui ne se fait pas dans des conditions très heureuses, la vie a son lot de moments difficiles.
    C'est très intéressant de voir les différentes étapes des formalités d'un vol de rapatriement.
    Pour le vol, c'est plutôt bien, les différences sont minimes, même si le pain n'a pas été chargé à bord.
    Bon courage pour la suite

    • Comment 558856 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      A bord on a retrouvé un semblant de normalité malgré le port obligatoire du masque, AF venait de réintroduire un produit assez similaire à la période pré-covid.
      Merci Valérie pour ton commentaire.

  • Comment 558781 by
    indianocean GOLD 6819 Commentaires

    Ben dis donc, pas donné les billets d'avion pour revenir au bercail. La Première, c'est la Première mais le billet en Y, waouh!!

    Je croyais que les compagnies du golfe dont Qatar opéraient des vols de rapatriement, spécialement des pays comme l'Australie ou l'Afrique du Sud. Trop cher ou pas de capacités? J'ai également lu que KLM effectuait des vols de rapatriement du Cap et que les vols transitaient par RUN pour des raisons logistiques et sanitaires.
    Tu as eu vent de ces liaisons?

    "C'est une belle cabine et elle fait une belle première impression."=> et surtout qui respecte la distanciation physique et sociale. Raison de plus pour retirer la NEV4 de la flotte.

    "Tout est sous plastique et le fromage est sous cellophane."=> bonne excuse pour le PNC pour ne plus retirer les couvercles quand ils servent les plateaux.

    Les conditions à bord sont bien plus agréables que depuis quelques semaines avec les boîtes mais on sent quand même que le plaisir de prendre l'avion n'est plus le même.

    Merci Moritz

    • Comment 558857 by
      momolemomo GOLD AUTEUR 6264 Commentaires

      Très cher oui. Le pire était peut-être le prix à payer pour la Premium Economy, environ 2350€.
      QR opérait bien des vols de rapatriement depuis Johannesburg mais seulement pour certaines destinations. Il y avait beaucoup de villes et de pays mais Madrid était exclue de cette liste et changer la ville de destination revenait à peu près au même prix que ce vol de rapatriement.
      Effectivement, au début c’est KLM qui faisait le rapatriement depuis l’Afrique du Sud (c’est toujours eux qui font la majorité) et les vols faisaient escale à la Réunion. Nous avons des amis qui ont prit un de ces vols début avril.
      “bonne excuse pour le PNC pour ne plus retirer les couvercles quand ils servent les plateaux.” —> J’ai pensé à la même chose ^^
      Merci Bernard pour ton commentaire.

Connectez-vous pour poster un commentaire.