Avis du vol Air France Lyon Nantes en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1482
Classe Economique
Siege 23A
Avion Airbus A318
Temps de vol 01:15
Décollage 08 Aoû 22, 08:25
Arrivée à 08 Aoû 22, 09:40
AF   #29 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5971 avis
Kethu
Par GOLD 382
Publié le 11 septembre 2022

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd'hui pour un petit vol, tout simple, entre Lyon et Nantes…

La raison ? J'avais envie de me balader un peu à Nantes avant de devoir aller à Paris en déplacement pro le mardi matin. On ne peut pas faire plus simple !

Trois semaines à l'avance, le vol AF du lundi matin entre Lyon et Nantes est facturé à environ 50€, grâce à la carte WE et un couplage avec un retour Paris - Lyon en septembre, qui porte le total à 104€ pour les deux vols. La magie de la tarification de la carte WE Air France !

C'est donc réservé sans plus d'hésitation ! 


Routing et tout et tout


Le routing, avec le "retour" qui sera reporté ultérieurement (normalement, mais comme le vol n'a pas encore eu lieu…) :


Routing

  • AF1482 - Économique - Lyon → Nantes - Airbus A318 Vous etes ici
  • AF7648 - Économique - Paris CDG → Lyon - Airbus A321 A venir

Bon, un petit détail sur le choix du vol : Je l'ai aussi choisi parce que c'était un vol en Airbus A318, un appareil qui se fait de plus en plus rare dans le ciel mondial, avec le remplacement progressif de ce modèle par les A220 chez Air France.
En août 2022, il ne restait que 15 appareils en service commercial dans le monde, 11 chez AF et 4 chez TAROM. Il est donc plus que temps de voler à bord des Babybus tant qu'ils sont encore parmi nous !

Pour une fois, afin de profiter pleinement de l'expérience A318, je me place tout à l'arrière de la cabine, pour profiter de toute la petite longueur de la cabine (quand on est au rang 1, on peut bien être dans un A340, on n'a pas vraiment l'impression de grandeur de la cabine. Par contre, cela implique d'avoir nécessairement un voisin, sur un vol si fréquenté !


photo screenshot_2022-08-07-22-46-20-140_comairfranceandroiddinamoprd

La ligne a déjà été maintes fois reportées, principalement sur Hop!, mais nettement moins souvent sur les Airbus de la maison-mère. Une petite mise à jour de notre amie la base de données ne fera pas de mal (même si le service n'est probablement pas très différent…).
 
Pour ma part, j'ai déjà emprunté la ligne une fois, et ça sera la 5e fois que je passerai à NTE, la première fois étant mon premier vol avgeek dont je parle tout le temps (la vieillesse, je radote), sur le premier CRJ1000 Hop!, depuis Marseille, en 2011.

Et ça sera la 6e fois que je prendrai un A318, à chaque fois sur Air France, le premier étant entre Lyon et Amsterdam en 2010 (oui, la ligne n'a été reprise par KLM qu'en septembre 2012). En espérant que ça ne soit pas la dernière…

Allez, passons au vol ! 


La fatigue appartient à ceux qui se lèvent tôt


Après un court passage chez moi d'à peine neuf heures, me revoilà en voyage…

Le vol étant à 8h25, je prends le Rhônexpress devant arriver à 6h30 à l'aéroport, histoire de pouvoir me poser un peu au salon.
Curieusement, il a un peu de retard, ce qui arrive assez rarement. Peut-être un problème à la mise en service de la ligne, ce qui expliquerait ce tram T3 qui part à contre-sens au fond… 


photo img_20220808_060957

Le trajet passe vite, d'autant plus que je travaille dans le tram pour compenser ma journée peu productive à venir. Le temps d'arriver à LYS, le soleil s'est levé !
Je me rends compte que j'ai pris une photo exactement au même endroit quasiment douze heures avant en rentrant de Madrid…  


photo img_20220808_063412

La gare est plutôt vide, même si quelques passagers arrivent pour prendre le TGV pour Paris…


photo img_20220808_063426

Ayant un peu de marge, je ne prends pas la direction du T1, mais les escalators vers le T2.


photo img_20220808_063513

Mon vol pour Nantes est prévu à l'heure, contrairement au premier vol de la journée de la TAP pour Lisbonne, qui est lui annulé, comme cela arrive beaucoup trop souvent… Mieux vaut ne pas trop se fier à la compagnie portugaise ces temps-ci.


photo img_20220808_063730

La logique voudrait que j'aille à droite vers le terminal 1, mais je m'entête et file à gauche vers le T2 !


photo img_20220808_063734

Et… Bon, ben voilà. Je dois avouer que je ne m'attendais pas à grand chose, mais je suis quand même déçu. Une paroi a été mise en place juste après le Starbucks fermé, et il n'y a pas spécialement d'informations sur les travaux en cours. Voilà donc à quoi ressemble désormais le T2.

Au moins, ce coin calme fait le bonheur des voyageurs qui passent la nuit à l'aéroport (et des sans-abris qui vivent ici). 


photo img_20220808_064046

Pas la peine de s'attarder, direction le T1, en passant par les comptoirs du terminal historique, désormais peu utilisés.


photo img_20220808_064327

Il y a un peu d'attente chez Aviapartner, pour des passagers Air Algérie en excédent bagages.


photo img_20220808_064419

Un peu plus loin, c'est mode sardines dans la file Wizzair pour Bucarest.


photo img_20220808_064508

En passant par là, on arrive directement au niveau du PIF. Pratique quand on n'a pas de bagages en soute comme moi, moins quand on veut absolument passer chercher un BP papier, comme moi aussi.


photo img_20220808_064555-85983

Le FIDS de l'aéroport, avec la vague des départs du hub Hop! à 8 heures, qui fait un peu grise mine par rapport à ce que c'était avant…


photo img_20220808_064722

Le BP est récupéré rapidement aux guichets Skypriority (bien qu'un agent ai tenté de me rediriger sur la file classique, je dois avoir une dégaine de non-prioritaire). Ma sacoche Air Inter me permettra encore une fois d'engager la conversation avec une hôtesse au sol, qui a commencé sa carrière chez Air Inter…

Retour à l'étage pour passer le PIF cette fois ! 


photo img_20220808_065034

PIF qui est passé très rapidement, puisque pour une fois, LYS propose une ligne dédiée aux pax prioritaires, au lieu de simplement faire coupe-file. L'inévitable duty-free suit.


photo img_20220808_065642

Et me voilà dans cette magnifique rotonde au cœur du terminal !


photo img_20220808_065740-99953

Mis à part un CRJ1000 Hop!, les portes du satellite D sont pour le moment monopolisée par l'agent orange.


photo img_20220808_065858

Le salon habituel, avec l'offre habituel, et le confort habituel. Habituel quoi.


Allez, assez parlé, direction le salon !


photo img_20220808_065931

L'accueil est sympathique, je fais un petit tour du propriétaire pour la forme ! L'entretien du salon est vraiment de qualité, il a ouvert il y a maintenant plusieurs années, mais le mobilier semble toujours en très bonne état.


photo img_20220808_070021

Au bout, on trouve toujours l'espace "chalet/trou de hobbit".


photo img_20220808_070053

Mais comme je dois bosser, je m'installe dans le coin "bistrot", décoré avec de nombreuses photos de Lyon.


photo img_20220808_070031

Petit tour du buffet…


photo img_20220808_070123

L'offre en viennoiseries et pains est assez légère, mais c'est régulièrement réapprovisionné.


photo img_20220808_070430

Et joie, la plaque réfrigérante est à nouveau fonctionnelle, les fromages, charcuteries et tranches de saumon fumé sont un peu plus accessibles !


photo img_20220808_070137

Au frais, toujours du soft, des bières, du vin blanc, des laitages et du jus de fruits.


photo img_20220808_070445

On trouve aussi du Beaujolais rouge, mais à 7h du matin… Non merci.


photo img_20220808_070439

Ma petite sélection pour le déjeuner, mon classique lyonnnais.


photo img_20220808_070524

Le BP du jour, avec un embarquement à 7h55 et un siège en fond de cale…


photo img_20220808_070542

Embarquement en mode low-cost


Une dizaine de minutes avant l'heure prévue d'embarquement, je pars en direction des portes D. La région nous dit déjà au revoir. Notons qu'il y a encore un appareil EasyJet au satellite D, un petit intrus qui ne devrait pas faire long feu !


photo img_20220808_074129

Au bout du tunnel, non seulement de la lumière, mais aussi une porte dérobée qui est utilisée pour permettre aux passagers arrivant des vols Hop! d'effectuer leur correspondance rapidement. Sans ce passage, il faudrait repasser landside et refaire tout le trajet jusqu'ici…


photo img_20220808_074432

Et voilà ce magnifique hub Hop!, digne des plus beaux hangars.


photo img_20220808_075119

Le petit commerce installé à la demande d'Air France semble assez utilisé !


photo img_20220808_075133-66246

Me voilà en porte, à double numérotation, selon si elle est utilisée en zone Schengen ou non.


photo img_20220808_075242-37524

Secteur low-cost oblige, pas de siège à disposition, seulement des appuis-fessiers.
Les agentes en charge de l'embarquement sortent la liste des passagers prévus : 122 passagers, 4 bébés, 2 UM et 3 PMR, l'appareil sera quasiment plein !


photo img_20220808_075424-59096

L'embarquement est lancé à 8 heures, avec respect des priorités. Toujours un intrus qui traîne par ici… Un A320 U2 qui fera du béton une majeure partie de la journée avant de partir sur Chania, en Grèce.


photo img_20220808_080108

Et voici le charmant A318 qui nous transportera aujourd'hui ! Il s'agit de F-GUGK, mis en service en 2005, et que je n'ai encore jamais pris.


photo img_20220808_080131-27635

Il est aujourd'hui accompagné d'un délicieux CFM 56.


photo img_20220808_080141

Voilà donc une bien belle porte ! Et un non moins beau poteau d'éclairage qui la surplombe.


photo img_20220808_080149

Petit fuselage-shot de ce Babybus bercé par la lumière du soleil levant.


photo img_20220808_080152

L'accueil à bord est souriant, je pars au fond de la cabine… Qui fait vraiment petite quand on est habitué aux A320 et A321 !


photo img_20220808_080302

A noter que sur chaque siège devant accueillir un bébé, une ceinture a été placée à l'avance par l'équipage, bien en évidence, plutôt pas bête.


photo img_20220808_080312

La mienne est déjà attachée, et elle est siglée !


photo img_20220808_080334

Le pas est assez bon, c'est là l'avantage des cabines domestiques…


photo img_20220808_080337

De l'autre côté du couloir, les sièges sont vraiment au tout dernier rang ! De mon côté, il y a encore deux sièges derrière moi, mais sans hublot.


photo img_20220808_080443

A côté de nous, F-GUGP, un autre A318, qui part pour Nice.


photo img_20220808_080318

A l'intéreur, un plafonnier classique, mais avec l'éclairage qui a été revu (lumière blanche au lieu de jaunâtre).


photo img_20220808_080557

Des prises USB sont à disposition au bas des sièges de devant. Et une voisine est placée à côté de moi.


photo img_20220808_080607

La safety card, que j'emprunterai exceptionnellement, vu qu'elle appartiendra bientôt au passé. A noter, le logo Wifi, alors que cet A318 n'en est pas équipé.


photo img_20220808_080513

Pendant que je compulse la notice, l'embarquement se termine avec les PMR (LYS a la désagréable habitude de les faire embarquer en dernier, ce qui est assez peu confortable. Il est bien plus aisé de se déplacer et de s'installer dans une cabine vide…).

L'OPL prend ensuite la parole pour annoncer un temps de vol d'une heure, avec cap sur La Rochelle puis le survol de la Vendée.
Il termine son annonce par "Le commandant Monsieur Cactus, les PNC Rose, Violette et Hyacinthe, ainsi que moi-même, vous souhaitons un bon vol". Voilà un équipage pour le moins fleuri… Ou juste amusant :)


photo img_20220808_080518

C'est parti pour le cours de géo !


Après avoir repoussé à 8h34 (9 minutes de retard), on s'aligne sur la 36L pour partir vers le Nord…


photo img_20220808_083929

Nous prenons, tout comme notre ombre, notre envol à 8h40.


photo img_20220808_084006

Pusignan et sa ZAC à proximité de l'aéroport, qui s'appelle logiquement ZAC Satolas, alors que la ville de Satolas est située à l'exact opposé de l'aéroport.


photo img_20220808_084019

Meyzieu et sa charmante zone industrielle où il fait bon vivre. Ou pas.


photo img_20220808_084103

Les habituels viaducs de la Côtière au-dessus de la vallée de la Sereine. La Côtière est le nom donné au coteau situé au sud du plateau des Dombes, qui est une crête morainique datant des dernières glaciations dans la région.


photo img_20220808_084157

On vire plein ouest au-dessus du hameau de Jailleux


photo img_20220808_084255

L'agglomération lyonnaise dans sa globalité, avec le Grand Parc Miribel-Jonage devant.


photo img_20220808_084325

Villeurbanne au centre, et Lyon sur la droite, avec le Rhône qui pique vers le sud.


photo img_20220808_084445

Toujours Lyon, mais cette fois avec la presqu'île en vue, et un bout de l'empennage arrière.


photo img_20220808_084550

On survole les Monts du Lyonnais, avec au fond la vallée du Gier et le massif du Pilat.


photo img_20220808_084747

La plaine du Forez apparait sur la droite, avec Feurs, le long de la Loire.


photo img_20220808_084848

Le service commence par l'arrière et l'avant, avec le sourire, à défaut d'un chariot de boissons complet. C'est toujours eau, jus d'orange ou boissons chaudes uniquement le matin.
Pour moi, l'eau accompagnera parfaitement une galette bretonne ! 


photo img_20220808_085003

Au bout de la plaine du Forez… Les Monts du Forez. Ils n'ont pas d'imagination dans les noms ces Ligériens.


photo img_20220808_085011

Quelques minutes plus tard, c'est Clermont-Ferrand que l'on aperçoit, avec son aéroport au centre-bas de l'image. Il était relié jusqu'à début 2017 à Lyon par Hop!.. Et vu l'inefficacité des TER Lyon - Clermont actuellement, son retour ne ferait pas de mal à la région (même si ça serait particulièrement absurde, j'en conviens).


photo img_20220808_085526

Derrière Clermont, les reliefs du Puy-de-Dôme, avec de nombreux volcans en sommeil… L'OPL donnera quelques informations touristiques pendant le vol.


photo img_20220808_085608

Heureusement pour vous, la fatigue aura raison de moi, et c'est l'annonce de préparation de la cabine pour l'atterrissage qui me réveille.

Nous survolons alors la Vendée, à l'est Du Poiré-sur-Vie. Je ne connais pas du tout cette ville, mais son nom étant un doux mélange entre le poiré et l'eau de vie, je ne peux qu'apprécier. Ses habitants sont nommés les Genôts (la population ne doit pas y être âgée. Ou bien selon la science étymologique, cela viendrait des genêts qui peuplaient les terres de cette contrée).

Notons enfin que, pendant le Moyen-Âge, la ville s'appelait "Parochia Sancti Petri Super Rocam" ("Paroisse de Saint Pierre sur des rochers" en latin, grosso modo). Ce qui, par déformation dans le patois local et raccourcissement, a donné "Poiré". Voilà qui est nettement plus simple à écrire quand on y envoie une carte postale.


photo img_20220808_092702

L'Atlantique au loin, entre les Sables-d'Olonne et Saint-Gilles-Croix-de-Vie. 


photo img_20220808_092853

Challans, alors que nous commençons à virer vers le nord-est et l'aéroport de Nantes.


photo img_20220808_093015

On termine notre virage avec l'île de Noirmoutier au fond, et le long du littoral, on aperçoit bien le marais breton.
Depuis le Moyen-Âge et jusqu'au 18e siècle, c'était un important lieu de production de sel, approvisionnant notamment les cités hanséatiques. Mais l'envasement progressif de la baie, provoqué par le dépôt des alluvions de la Loire, mais aussi par le mouvement et le ballast des navires de commerces, mis progressivement fin à ce commerce. Le marais est désormais axé sur la production agricole dans les terres, et par l'ostréiculture sur le littoral. La production de sel ne se faisant plus qu'à Noirmoutier de nos jours.


photo img_20220808_093040

Saint-Lumine-de-Coutais, où j'aurais bien aussi des trucs à raconter mais je garde ça pour une autre fois. 


photo img_20220808_093247

L'approche finale au-dessus du lac de Grand-Lieu, en plus d'être belle, est très remuante, au grand désespoir de certains de mes co-pax. 


photo img_20220808_093336_1

La traversée du lac aura pris 1mn27 secondes, la distance étant de 5,49 kilomètres, ça nous donne une vitesse moyenne de 226 km/h, cohérent avec l'info Flightradar d'une vitesse sol de 118 nœuds soit 219 km/h. Ouf, je sais encore faire des maths.

Les volets sont désormais déployés, le train est sorti, nous voilà parés pour le poser ! 


photo img_20220808_093503

Arrivée à Nantes, sous une météo typiquement bretonne !


Notre ombre qui nous avait quitté après Lyon a retrouvé notre trace !


photo img_20220808_093552

Qui d'elle ou de notre A318 touchera la piste en premier ? Le suspens est à son comble !


photo img_20220808_093605

C'est finalement ex-aequo que nous touchons la piste 03, après 56 minutes de vol.


photo img_20220808_093615

On quitte la piste à 560 mètres du seuil de piste opposé, juste après avoir croisé l'ancienne piste perpendiculaire (sur laquelle je trouve peu d'informations).


photo img_20220808_093723

On approche de notre point de stationnement, alors qu'un petit appareil privé décolle au-dessus du voisin suisse.


photo img_20220808_093837

Et nous voilà au bloc à 9h39, avec une minute d'avance !

A côté de nous, un Embraer E195-E2 d'Helvetic qui décharge sa cargaison de Zürichois, sur un vol effectué pour Swiss.


photo img_20220808_093858

Le traditionnel instant Danette, avant qu'il ne soit interrompu par une annonce de l'équipage : Une personne handicapée a besoin d'accéder aux WC arrières, il faut donc faire place. Ca sera assez respecté.

L'hôtesse racontera aux passagers derrière moi que le degré de respect de ces annonces est très variable, et qu'elle avait déjà du s'énerver au micro pour que les passagers se poussent pour laisser passer… Des pompiers venus secourir une personne ayant fait un malaise dans l'avion.
De quoi vous faire détester l'humanité (et selon moi, de quoi prendre les noms des fautifs et les interdire de vol). 


photo img_20220808_094005-16258

Le débarquement est plutôt efficace, puisque malgré mon siège en fond de cale, je suis dehors sept minutes après l'arrivée au bloc. Derrière, Vueling repousse pour Barcelone.


photo img_20220808_094607

Dernier regard sur l'appareil du jour, j'espère que ça ne sera pas mon dernier A318…


photo img_20220808_094644

Le parcours d'arrivée est assez court à Nantes, vu la petite taille de l'aéroport. La salle de livraison des bagages est tout aussi réduite, et les sanitaires le sont encore plus. Par conséquent, c'est crade.


photo img_20220808_094738-70971

Pour moi, c'est direction le soleil extérieur, pour prendre le bus pour le centre.

Notons que, si l'aéroport de Nantes n'a pas grand chose pour lui (selon moi), je trouve la signalétique plutôt réussie, et j'aime beaucoup la police utilisée. 


photo img_20220808_094822

Je pense que je suis au bon endroit ! Plus qu'à attendre le bus pour continuer ma journée de travail jusqu'à l'hôtel !


photo img_20220808_095415

C'est donc ici que je vous laisse pour ce petit vol en petit Airbus. Voilà la trace radar de notre vol, à une altitude de croisière de 36.000 pieds.


photo 2022-09-01-22_48_33-air-france-flight-af1482-flightradar24

Pour finir un petit bonus Nantais… Ah, on me dit dans l'oreillette que non, je peux juste vous proposer un bonus alcoolique.


photo img_20220808_124725

Allez, des bisous !

Au plaisir de vous lire en commentaire ou sur vos FR, et à bientôt pour de nouvelles aventures ! 

Afficher la suite

Verdict

Air France

7.5/10
Cabine7.5
Equipage9.0
Divertissements6.5
Restauration7.0

Salon Confluence - 1

7.0/10
Confort8.0
Restauration5.0
Divertissements7.0
Services8.0

Lyon - LYS

7.4/10
Fluidité7.5
Accès6.0
Services7.0
Propreté9.0

Nantes - NTE

6.5/10
Fluidité8.0
Accès6.0
Services7.0
Propreté5.0

Conclusion

Un vol Air France domestique plutôt classique, avec une cabine proposant un bon pas mais un confort un peu limité, un catering présent mais limité, peu de divertissement (pas de Wifi), mais un équipage comme toujours souriant et sympathique !

A LYS, l'impression est très bonne dans le terminal 1, mais dès que l'on passe au satellite D, les notes de fluidité et services en prennent un coup.

Le salon Confluence est très confortable, cosy et bien tenu. La principale critique est l'offre de restauration qui, le matin, est plutôt limitée.

A l'arrivée à Nantes, c'est fluide et efficace (quand on arrive en passerelle au moins), mais niveau propreté ça laisse à désirer, tout comme pour l'accès : Uniquement des bus, dommage pour un aéroport international comme NTE. Et il ne me semble pas avoir vu beaucoup d'autocars pour desservir la région.

Informations sur la ligne Lyon (LYS) Nantes (NTE)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 20 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Lyon (LYS) → Nantes (NTE).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 17 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 611493 by
    easyjet35 209 Commentaires
    Bonsoir et merci pour ce FR !
    La communauté FR va passer en force à NTE vu que j'y passe samedi prochain (le 17/09/2022) pour faire le vol AF7725 assuré en A321 (comme disait mon petit frère quand il était petit : toi t'as le petit et moi j'ai le gros^^) je pars à 12h15 de NTE pour arriver à 13h20 à Paris CDG. Pour la petite histoire, j'aurais dû initialement tester la ligne NTE-CDG le 12/07/2020 mais COVID ayant, ce routing sera annulé... Je fais cette ligne par pure " gourmandise " pour le l'A321^^ allez, A+
    easyJet 35 ?
    • Comment 611657 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Salut, merci pour ton commentaire ! :D

      NTE est bien fréquenté, même si on n'est pas sur le meilleur aéroport français ^^
      Sympathique petit vol que tu as prévu, l'A321 est bien différent de son petit frère !

      A bientôt :)
  • Comment 611524 by
    alexnantais 52 Commentaires
    Bonsoir,

    Merci pour ce FR bien documenté et bienvenue à Nantes :-).
    Le F-GUGK : il me disait quelque chose. Et forcément, ma photo apparait sur la capture flightradar. Effectivement, les babybus sont en voie de disparition, c'est pour cela qu'il me fallait vite finir les photos de toute la flotte.

    Un voyage semble-t-il très calme, hormis de légères secousses à l'arrivée.
    Le service est minimal mais il a le mérite d'exister.
    L'hôtesse racontera aux passagers derrière moi que le degré de respect de ces annonces est très variable

    Et je les félicite pour leur travail qui n'est pas toujours facile avec des passagers parfois très égoïstes. J'ai vu des consignes et des remontrances d'une hôtesse complètement ignorées pendant la période COVID et le débarquement par rangée.

    Concernant la piste transversale, je ne vais peut être pas apporter grand chose. Simplement qu'elle a été construite par les allemands pendant la second guerre mondiale et ensuite plus utilisée. Il est vrai qu'elle n'était peut être pas pratique car c'est le Nord - Sud qui a été retenu pour les vents dominants, mais l'autre direction aurait évité peut être quelques débats dans le coin :-)

    L'aéroport de Nantes est petit mais d'ici quelques années, nous aurons un (normalement) magnifique terminal tout neuf. Ca sera plus agréable.
    • Comment 611658 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Bonjour, et merci pour le commentaire !

      Belle photo sur FR24 ! Et bravo d'avoir pu capturer toute la flotte :)

      Oui, un vol calme, un service qui est cohérent avec le vol (petit mais vu la généralisation du BoB je prends ça avec plaisir)...

      Le travail de PNC doit demander pas mal de nerfs, se faire violence pour rester souriant et poli face à des personnes irrespectueuses alors que l'on tente juste d'améliorer le confort et la sécurité de tout le monde...

      Merci pour les infos sur la piste transversale, c'est déjà plus d'infos que ce que je n'avais ! Et en effet, une piste Est-Ouest aurait évité de faire couler beaucoup, beaucoup d'encre :P

      Espérons que les travaux se fassent bien, pour améliorer le potentiel de cet aéroport ! (Après il ne manquera plus qu'une liaison digne de ce nom avec le centre ville et on sera top !).

      A bientôt :)
  • Comment 611552 by
    LeMatheuxVoyageur BRONZE 958 Commentaires
    Bonjour et merci pour ce FR assez "traditionnel", quoique... Avec la disparition des A318, des CRK, la restructuration du réseau Hop! au profit de Transavia, il est temps d'en profiter. Je ne sais pas si ce qu'avançait le Figaro se concrétisera mais ils ont avancé en 2020 que NTE-LYS, BOD-LYS et TLS-NCE seraient opérées par TO vers 2023 ( ce qui serait absurde à mon sens concernant le fonctionnement d'un HUB de partitionner l'ensemble des routes en 2). La vague du matin est effectivement mince, il manque tous les vols vers l’Italie, Biarritz, Marseille, Brest n'arrive qu'à 09:40... plus les autres routes fermées. Je pense que LYS-PGF serait intéressant. LRH, LIM et PIF manquent aussi avec Chalair et les vols TwinJet. Je ne comprends pas la réduction aussi drastique des vols AF vers LYS. A NTE, on avait le droit les 3 dernières semaines d'août à un vol le lundi, le vendredi et le dimanche en A318 !!! Pas étonnant que ces vols étaient prisés... Les horaires ne collaient d'ailleurs pas pour la moindre correspondance, notamment vers BIQ, PUF et MRS... Belles photos. L'aéroport de Nantes est efficace, mais on aime pas trop y rester, tout comme le satellite D de LYS. A bientôt !
    • Comment 611659 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Salut, merci pour le commentaire ! :D

      Un vol classique, mais en effet, ça risque d'être bientôt du passé... Le plan était bien de faire du Transavia sur plusieurs liaisons, mais j'espère que ça n'aura pas lieu... SInon autant acter la fin du hub de LYS tout de suite, en effet.
      Et la vague du matin a même disparu sur la fin de l'année certains jours, une chose que je ne m'explique pas du tout...
      Ca me donne un peu l'impression de ce dicton, "Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage", comme si AF tentait de casser son offre pour s'en débarrasser en prétextant l'absence de demande.
      Bon résumé de Nantes ^^

      a bientôt :)
  • Comment 611566 by
    GregLYS TEAM SILVER 1460 Commentaires
    Merci pour ce report, agréable à lire et bien commenté, avec des infos touristiques du planché des vaches, ce qui est toujours bon à prendre.

    Satané satellite D à LYS. Ça ne vent pas du rêve, à moins que ce ne soit pour que les PAX quittent au plus vite cet endroit et qu'ils embarquent bien rapidement.

    Vol agréable avec un équipage sympathique, ce qui fait parfois la différence.

    Eh oui, les A318 restant serrent les fesses à chaque livraison d'A223 puisque ça en condamne quasiment un à chaque fois.
    • Comment 611660 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire et le compliment !
      Content de voir que les infos touristiques plaisent ^^

      Ah bah ça, dur de flâner au satellite D, il n'y a même pas de sièges pour s'y assoupir... ^^

      Pour moi c'est en général le plus important, l'équipage !

      Oui, le rythme des départs des A318 n'est pas aussi effréné que pour les CRK, mais on s'en rapproche, malheureusement ! (Bon, après, je comprends la logique de sortir de la flotte des appareils qui sont moins capacitaires et coûtent plus chers en vol ^^)

      A bientôt :)
  • Comment 611759 by
    Esteban GOLD 20402 Commentaires
    Merci Robin pour le partage !

    A ce tarif là, c'est clair qu'il ne fallait pas hésiter pour reprendre le babybus qui va convoler avec le CRK dans les appareils à qui l'ont dira adieu bientôt.

    L'aéroport de Lyon et spécialement le Hub Hop! font peur maintenant, entre les travaux du T2 et la salle d'embarquement en mode low cost, brrr, heureusement qu'il reste le salon.

    Tiens un bug sur le plan de cabine AF qui annonce la dernière rangée en duo des deux côtés alors qu'il n'y a pas de sièges du côté droit.

    A bientôt !
    • Comment 611902 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Hello Stephan, merci pour ton commentaire :)

      Oui... Pourquoi diable est-ce mes avions préférés qui quittent la flotte ? ^^

      Le bras de fer entre AF et Vinci à LYS n'a pas donné de résultat très probant... Le salon est déjà une belle victoire, mais le satellite qui accueille les vols Hop! est franchement repoussant, et mal fichu.
      En effet, j'avais pas repéré cette erreur tiens :D

      A bientot :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.