Avis du vol Air France Paris Lyon en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF7648
Classe Economique
Siege 29C
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:05
Décollage 17 Sep 17, 21:00
Arrivée à 17 Sep 17, 22:05
AF   #24 sur 78 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5326 avis
Kethu
Par GOLD 452
Publié le 6 octobre 2017
Bonjour à tous,

Bienvenue sur mon 7e FR, qui porte sur mon 76e vol (58e vol sur Air France et ses filiales, et 19e de l'année).

Cinquième et dernier FR de cette série vers Hambourg et Copenhague, avec ce vol domestique de Paris CDG à Lyon. Pour l'origine du voyage et du routing, je vous laisse consulter le premier FR en cliquant ici.

Rappel du routing prévu



Le routing prévu est le suivant :

1. KL1418 : LYS - AMS (Economy, B737-700) le 15 septembre 2017 => Cliquez ici !
2. KL1783 : AMS - HAM (Economy, B737-800) le 15 septembre 2017 => Cliquez ici !
3. SK647 : CPH - HAM (Economy, CRJ900) le 16 septembre 2017 => Cliquez ici !
4. AF1511 : HAM - CDG (Economy, A320) le 17 septembre 2017 => Cliquez ici !
5. AF7648 : CDG - LYS (Economy, A320) le 17 septembre 2017 => Vous êtes ici

A l'aéroport



Je vous avais laissé dans le hall des arrivées de la deuxième jetée du T2F.

photo img_0549

Étant collectionneur de BP, direction les bornes pour avoir le billet papier de ce dernier segment avec la porte d'embarquement à jour…

Comme les écrans me l'avait indiqué, ce sera bien en porte F27, donc dans la première jetée. En tout cas, on ne pourra pas dire que cette borne n'est pas polie. Merci !

photo img_0550-2 - copie

Le susdit BP

photo fichier_001

Et direction l'autre jetée par le couloir prévu à cet effet. C'est d'ailleurs la première fois que je fais la correspondance entre les deux jetées. Notons ici à gauche les fameuses fontaines, curieusement ne comportant ni Marathon ni Okapi en train de tester la présence d'eau. A gauche toute pour remonter au niveau des départs !

photo img_0551 - copie

J'aurais peut-être mieux fait de prendre l'escalier, histoire de perdre un peu des nombreux desserts goûtés au salon à HAM…

photo img_0552

Je file tellement vite ensuite que le PIF en est tout flou. Il était assez rempli, beaucoup de retours de week-end je suppose…

photo img_0553

Malgré l'affluence, la plupart des boutiques ont déjà baissé le rideau…

photo img_0555

Sauf la maison du chocolat ! Mais je résisterais à la tentation (pour une fois…). Notons que l'espace Business n'est pas très fréquenté…

photo img_0559

Par contre, l'offre de presse est encore bien présente, notamment le Figaro qui a eu visiblement beaucoup moins de succès que l’Équipe. Pour ma part, je me contenterai du Monde, histoire de commencer les réserves d'allume-feu pour le poêle à bois, l'hiver approche !

photo img_0560

Et j'arrive en porte F27 une quinzaine de minutes avant l'embarquement. Bigre, c'est bien rempli par ici. Vous pensez que cette dame asiatique au premier plan dira quelque chose si je m'assied sur les genoux de son cher et tendre ?

photo img_0562

Finalement, ma timidité m'empêche de tester cette éventualité, je vais plutôt m'approcher des baies vitrées pour vous offrir la seule photo nette de ce FR (la voiture en bas ne compte pas !), avec notre sympathique F-HEPA, jeune Airbus A320 de 2009 qui va me ramener à Lyon, après avoir passé deux jours entiers à faire la navette entre Paris et Venise.

photo img_0563

Après un petit tour de la jetée, vu l'absence de place assise libre, et vu également que de toute façon je n'ai aucune envie de m'asseoir je vais me placer derrière les quelques personnes qui attendent déjà dans la file Skypriority. L'hôtesse en charge de l'embarquement en profitera pour contrôler nos passeports dans la file.

A 20h35, après avoir laissé embarquer une jeune passagère, les bêtes sont lâchées ! Nous descendons la passerelle vitrée, je tente une photo en marchant, mais de nuit, c'est un peu trop demander à mon téléphone.

photo img_0568

Et arrive la porte ! Là, on s'immobilise, pour laisser un agent sol sortir de la cabine. Seconde tentative d'instant porte (cf. FR précédent pour les deux à l'arrière qui ne suivent pas), aidé par cette immobilisation bienvenue. Et… Second échec, des plus cuisants, puisque ce cher monsieur devant moi s'est écarté au même instant pour laisser passer l'agent au sol.

photo img_0570 - copie

J'y avais cru jusqu'au bout pourtant. Bref, fort déçu par cette mésaventure, je m'avance dans la cabine, où cette fois je suis souriamment accueilli (oui, souriamment, tout à fait). Au rang 26, l'hôtesse de queue (de la cabine hein) est en train d'évaluer le niveau de connaissances des consignes de sécurité de l'UM qui nous a précédé.

"Qu'est-ce que tu fais si l'avion a un problème ?"

Vu le regard effaré de la gamine, c'était peut-être pas la meilleure entrée en matière qui soit. Mais bon, qui suis-je pour juger, vu mon incapacité totale à communiquer avec ces créatures curieuses que sont les enfants…
Signalons tout de même que l'hôtesse rattrapera bien le coup en la rassurant et lui disant peu ou prou que les accidents d'avions ça n'arrive que dans les histoires que l'on raconte aux petits avions pour leur faire peur. Elle lui ensuite fera un speech complet sur les consignes de sécurité, adaptant le vocabulaire à l'âge de la concernée, ce que je ne constate pas si souvent à bord des appareils. OK, la gamine est pas forcément des plus rassurées, mais si par malheur il y a effectivement un problème important, elle aura sans doute une meilleure idée de ce qu'il faut et ne faut pas faire que beaucoup d'adultes présents à bord… (On le constatera à la fin du vol, dans une proportion bien moindre).

Bref, direction mon siège (où il fait frais vu que le chargement du galley arrière est en cours), et vue sur la cabine encore bien vide (elle ne le restera pas puisque nous serons quasiment complet).

photo img_0571

Le pitch similaire au vol précédent.

photo img_0576 - copie

Test Marathon OK : La pelouse a bien été tondue.

photo img_0574 - copie

Instant dérive par le hublot d'en face (eh oui, je fais des photos flous, mais il y a parfois un peu de recherche dans la composition)

photo img_0573 - copie

Le vol se remplit vite, et à mon grand désarroi, en 29 E et F, arrivent deux gaillards bruyants et… arborant une forte odeur corporelle. Je sais bien que le déodorant peut agresser la peau, mais là du coup c'est mes narines qui sont agressées. On s'habituera à l'odeur pendant le vol…

Au moins à côté de moi j'aurais une co-pax âgée (au moins 50 ans !) et charmante, qui me racontera son routing du moment, RUN-CDG-DUB-CDG-LYS, et retour sur RUN deux jours après ce vol. Elle s'endormira d'ailleurs rapidement, et ça se comprend.

Nous repoussons à 21h05, après une annonce de notre sympathique pilote nous annonçant 50 minutes de temps de vol avec turbulences en bonus. 15 minutes de roulage plus tard, nous décollons, avec les mêmes fortes turbulences que lors de l'approche de mon vol précédent. 28B passera enfin son téléphone en mode avion pendant les turbulences, n'ayant auparavant pas lâché snapchat depuis que son séant a rejoint son siège.

De l'autre côté du couloir en 27D, une dame d'un âge certain se recroqueville contre le siège de devant en serrant une petite croix dans ses mains. J'émets l'hypothèse que le voyage en avion, ce n'est pas trop son truc.

Une fois les turbulences passées, les PNC sont détachés et le service commence rapidement. Avant dernier rang oblige, nous sommes servis dans les premiers ! Tête en l'air oblige, vous n'aurez qu'une photo des restes du repas gargantuesque (chocolat chaud et sucré, à savoir une madeleine de Commercy).

photo img_0578

La PNC servant ma rangée s'essaie au jeu des devinettes en essayant de trouver à vue de nez si les passagers prendront du sucré ou du salé. Au moins ça occupe un peu, répéter "Sucré ou salé ?" 80 fois par vol devant être rapidement lassant.

Quant à moi, j'en profite pour faire un saut aux WC, qui sont globalement propres.

photo img_0579 - copiephoto img_0580

Détail de l'écriteau au dessus de la cuvette.
Je suppose qu'une illustration avec un bébé tête la première dans la cuvette serait sans doute de trop mauvais goût pour l'accompagner… (Mine de rien, si un panonceau est présent, c'est que le cas a sans doute du arriver… Pauvre gosse !)

photo img_0581

Et attention, malgré les turbulences qui agitent légèrement la cabine à ce moment là, je fais une troisième tentative !

photo img_0582 - copie

Mouais. Toujours mieux que cette vue de la cabine en plein service.
Vous pouvez observer en 27D la dame, un peu plus relevée, mais toujours avec la tête plantée dans le dossier du sège de devant. Elle n'a relevé la tête que quand l'hôtesse est venue voir si tout allait bien.

photo img_0584

21h45, alors que le débarrassage est en cours, les pilotes annoncent le début de la descente, les passagers sont invités à regagner leurs sièges. Quelques instants plus tard, de très fortes turbulences secouent l'appareil, interrompant le service, avec un beau "PNC assis et attachés". Encore une première pour moi, décidément.

Les turbulences cessent en quelques minutes, et la fin du ramassage reprend. Atterrissage sans encombre à 22h09. La passagère assise à côté de l'UM dont nous parlions plus haut lui dit qu'elle peut se détacher vu que l'on a atterri, la gamine lui répond qu'il faut attendre d'être arrêté. Quand je vous disais qu'elle saurait mieux comment se comporter que les adultes…

22h15, arrivée au contact, l'équipage et Skyteam nous souhaitent une bonne nuit ! Je débarque dans les derniers, logiquement, à 22h25.

photo img_0591

Et un dernier coup d'oeil sur le nez de F-HEPA qui va passer la nuit ici avant de repartir pour la capitale demain matin.

photo img_0592

Cheminement classique d'arrivée à LYS, jusqu'à la salle de livraison des bagages… Où je ne m'arrête pas, je voyage léger. Passage par les WC, qui sont par contre assez sales, étonnant pour LYS !



Puis direction la sortie et le parking, avec passage devant les comptoirs des charters, avec une affluence toute lyonnaise (bon, en même temps, dimanche à 22h…).

photo img_0599photo img_0600photo img_0603

Au revoir LYS ! A dans bientôt !

photo img_0604

On descend sous terre…

photo img_0605

Ouf, Titine est toujours là. (Rappel : Je suis mal garé parce qu'un sagouin était lui même mal garé !)

photo img_0606 - copie

C'est ici que se termine cette sympathique série de FR, en espérant que vous aurez survécu jusqu'à la fin de la lecture !

Comme d'habitude, la trajectoire du vol sur Flightradar :

photo 2017-09-18 10_28_39-air france flight af7648 - flightradar24


A très bientôt pour une nouvelle série de 4 vols (si tout va bien) que je réalise dès demain ! Premiers FRs dans la semaine donc…
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.5/10
Cabine5.0
Equipage9.0
Divertissements9.0
Restauration7.0

Paris - CDG

8.0/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services6.0
Propreté9.0

Lyon - LYS

6.8/10
Fluidité10.0
Accès4.0
Services8.0
Propreté5.0

Conclusion

Un vol domestique AF basique qui "fait le job" comme on dit. Mais quand on est attentif, rien de banal, il y a toujours un petit quelque chose sympathique à observer dans une cabine d'avion !
Air France me satisfait ici encore, mis à part pour ce placement médiocre pour un billet Flex (pas de choix de siège avant le rang 25, voir FR précédent). Le reste de l'expérience AF domestique est bonne, ce qu'on attend principalement d'un tel vol est d'être ponctuel, et si possible en ayant de quoi s'occuper, la mission est remplie.

Le produit à bord est bon pour un vol domestique (on pourra toujours se plaindre de n'avoir "que" du sucré salé, mais sur 50 minutes en l'air je n'ai pas besoin de plus, l'essentiel est d'avoir un petit quelque chose à grignoter.

Pas grand chose à dire sur les aéroports, le T2F sature vite mais ça allait encore, LYS est l'inverse de la saturation.

Détail de la notation :

Air France :
Cabine : Le pitch est limite, mais sur du domestique on a vu pire. Je pénalise ici fortement mon placement dans l'appareil par rapport à ce qui est promis lors de la vente du billet. 5.
Équipage : Pour le personnel, au sol comme dans la cabine ou le cockpit, tout est bien fait, avec le sourire et avec plaisir (du moins de ce qu'on en ressent en tant que pax). Je n'en demande pas spécialement plus pour un vol domestique en Y, c'est très bien ! 9.
Divertissements : Pas d'IFE, IFE naturel limité en vol de nuit, mais encore une fois, on est sur du domestique, le magazine Air France et l'offre de presse papier bien présente pour un dimanche soir est à mon avis plus que suffisante. 9.
Restauration : Madeleine et délicieux chocolat chaud Air France ! Moi, ça me va bien. 8

CDG :
Fluidité : Correspondance rapide, embarquement à l'heure et dans les premiers avec la priorité respectée. 9.
Accès : L'accès est moyen, mais je n'ai pas pratiqué sur de vol, je laisse donc à la moyenne de mes 3 autres notes.
Services : Comme je le disais sur le précédent FR, du personnel humain en zone d'arrivées ça ferait pas de mal, je vois régulièrement des personnes un peu perdues (ou plutôt ayant peur de se perdre). Manque de place vers les portes d'embarquement, ça allait encore ce dimanche soir, il n'aurait pas fallu plus de passagers. 6.
Propreté : RAS. 9.

LYS :
Fluidité : 9 minutes entre ma sortie de l'appareil et mon arrivée devant ma voiture avec un passage aux WC. 10.
Accès : Rhonexpress. Je ne vais pas le répéter à chaque FR dorénavant ! 4.
Services : Ok. Je ne saurais trop que dire là-dessus, il y a ce qu'il faut, un dimanche soir à 22h peu de choses ouvertes mais du personnel présent. 8.
Propreté : Les WC à la salle des bagages étaient particulièrement sales, tout juste corrects dans le hall d'arrivée. 5.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Lyon (LYS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 71 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Lyon (LYS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 9 minutes.

  Plus d'informations

6 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 415482 by
    F-BTHA 5 Commentaires

    On voit votre nom sur le BP à la sortie de la machine !

  • Comment 415540 by
    Chevelan GOLD 16440 Commentaires

    Salut Robin,(des bois ?)

    Un segment de CDG vers LYS presque identique au mien avec des photos floues, des pax qui peuent et des turbulences...
    Reste la gamine qui n'a pas été rassurée par la PNC, qui c'est rattrapée comme elle pouvait...
    "à côté de moi j'aurais une co-pax âgée (au moins 50 ans !)"=> Merci jeune homme, je suis donc un dinosaure ^^
    Nous avons les mêmes manies : Passage aux toilettes à l'arrivée à LYS, histoire de marquer pour de bon son territoire ? :)
    Pas grand monde dans le P0, au moins on ne cherche pas son véhicule pendant une plombe !

    Merci pour ce FR, à bientôt ...

    • Comment 415541 by
      Chevelan GOLD 16440 Commentaires

      " des pax qui peuent"=> Qui puent !

    • Comment 415707 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2377 Commentaires

      Salut Hervé ! (*Insérer ici un jeu de mot sur le prénom* ^^ )

      Tes photos sont tout de même un peu moins floues que les miennes... De jour j'essaie de m'en sortir mais de nuit c'est une catastrophe ^^
      Mais sinon, effectivement, deux vols quasiment identiques, jusqu'à la madeleine en collation.
      Au final la gamine a vite oublié son inquiétude, elle a passé tout le vol à parler avec ses voisins !

      Je crois que ma taquinerie sur l'âge va toucher beaucoup de monde parmi le vénérable lectorat de ce site... ^^
      Oui, c'est un peu ça, et aussi histoire de ne pas avoir à s'arrêter sur la route du retour !
      Je cherche rarement ma voiture, vu que les photos dans le parking à l'aller sont faites non pas pour le FR, mais juste pour retrouver rapidement où je me suis garé ^^
      A bientôt, je prépare mon FR suivant, avec un LYS blindé de monde, ça va changer !

Connectez-vous pour poster un commentaire.