Avis du vol Vietnam Airlines Sydney Hanoi en classe Economique

Compagnie Vietnam Airlines
Vol VN786
Classe Economique
Siege 20A
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 09:35
Décollage 01 Jan 18, 15:15
Arrivée à 01 Jan 18, 20:50
VN   #97 sur 123 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 144 avis
SweetPoxy
Par 1087
Publié le 11 janvier 2018
Résumé du vol précédent :

Nous avons décollé pour l’Australie sur Vietnam Airlines en cabine « business ». Le vol s’est bien déroulé, mais j’étais assez déçue du « catering » à bord ainsi que du problème de communication avec les PNC dont l’anglais était hésitant. En J, je suis assez « exigeante » j’attends le petit + , la reconnaissance client, ce qui n’est pas le cas quand je voyage en éco.
La totalité du récit vol du vol « aller » se trouve ICI:


Il est temps de re décoller, direction Hanoi…attachez vos ceintures, c’est parti !

Bonus : je n’ai pas parlé de l’uniforme de l’équipage dans la première partie. Si ça vous intéresse, cliquez et lisez mon commentaire sur l'áo dài.
Bonus : Cliquez pour afficher


Je précise que ni mes allergies alimentaires, ni mon stress en avion n’ont disparu d’un vol à l’autre. Ces données sont à prendre en compte en qualité de lecteur, car elles influencent également mon ressenti et ma perception. J’ajouterai que sur ce vol en particulier j’ai eu une bonne attaque de panique , un soucis avec le passager derrière moi (en fait c’est plus lui qui a eu un problème avec moi que le contraire) et que je juge que la gestion de l’équipage n’a pas été à la hauteur. Ne vous étonnez donc pas de la note sévère.
Soyez aussi indulgent, il faut vivre une attaque de panique pour pouvoir comprendre les réactions de la personne. c’est irrationnel et incontrôlable. Maintenant ça ne justifie en rien une attitude agressive ou violente (ce n’est pas mon cas) mais ça peut expliquer certains comportements à bord et si l’équipage n’a pas été formé, ça peut escalader (là encore, ça ne m’est jamais arrivé, l’attaque chez moi provoquant plutôt une hyperventilation et le temps que je me calme, je ne sais même pas ce qui se passe autour de moi).

Comme mentionné dans le précédent FR, nous avons voyagé avec des billets prime. Dans ce cas, tous les sièges ne sont pas forcement disponibles (ce qui devrait changer après la refonte de FB) aussi les options pour le retour ont été limitées à :

- quitter l’Australie le 30 décembre , voyager en J et manquer les fameux feux d’artifices de Sydney
- quitter l’Australie le 1er janvier, voyager en Y avec une correspondance à Hanoi le vol direct étant impossible à obtenir. Pour rappel, il était dispo au moment où nous avons pris les billets, sauf qu’il y a eu un bug, un message disant qu’il fallait contacter le service client et quelques minutes plus tard en réessayant, le vol direct avait disparu. Malgré une demande auprès du service client, ils n’a pas été possible de l’obtenir. C’était assez décevant car il s’agissait bien de 5mn d’interval et non 24h.

Nous avons choisi de repartir avec l’option 2. Il y a 25 vols quotidiens de Hanoi vers Ho Chi Minh city avec une fréquence plus élevée tôt le matin et en fin d’après midi. Malheureusement pour nous, le dernier est à 20h45 et notre arrivée d’Australie était prévue pour 20h50. Nous avons du réserver un hôtel près de l’aéroport.

Nous nous sommes enregistrés via l’app mobile. Le Vietnam ne permet pas la possibilité d’imprimer son boarding pass et nous avons eu le message habituel :

photo img_e0237

La capture d’écran qui illustre est en fait celle du vol vers Séoul du 3 janvier, car cette fois c’est moi qui nous ai enregistré alors que pour le Hanoi c’est Chéri qui s’en est occupé.


Nous sommes arrivés à l’aéroport de Sydney vers 13H20 pour un vol prévu à 15h15. Le sky priority y est bien visible, la zone d’enregistrement était relativement vide. Il y a aussi beaucoup de bornes pour le « self checking » pour d’autres compagnies.



Une photo « rigolote » : attention on ne plaisante plus…

photo img_9735


Installée au rang 42, j’ai bien essayé de changer de siège pour un plus à l’avant dans la cabine, mais peine perdue. L’agent qui nous a remis les boarding pass nous a annoncé que c’était dommage le HCMC qui était parti quelques minutes plus tôt n’était pas plein !!! Génial…première contrariété…Néanmoins à la remise de « l’express path » (et pas « pass « clin d’oeil à ceux qui connaissant TAR) je me suis sentie plus légère. Les valises partent vers la soute avec le joli tag "jaune".

photo img_e9740photo img_e9737


Après un passage rapide au niveau des arrivées pour rendre le wifi portable, nous avons passé l’immigration avec la bonne surprise d’une file plus que riquiqui (merci l’express path) et de bornes automatiques qui ne sont pas réservées aux détenteurs d’un passport australien ou qui ont une alien card. En fait, la zone se présente comme une longue pièce remplie de bornes et derrière ces bornes, quelques comptoirs avec des agents qui sont là en cas de soucis et/ou pour les passagers voyageant avec des enfants.
Le filtre sécurité a été passé très rapidement également.

Avant d’aller au salon, je vous fais un petit tour en photo des boutiques et restos qu’on trouve. Si vous n’avez pas encore acheté votre peluche koala ou kangourou, votre vegimite (si vous connaissez et aimez le Viandox alors vegimite est fait pour vous /perso je passe mon tour) ou encore la fameuse crème Lucas’Papaw Ointment à la papaye, c'est votre dernière chance. D’après une amie australienne que mon interêt pour cette crème étonnait, c’est très bien pour les érythèmes fessiers des bébés…bye bye le glamour, la prochaine fois je ne prendrais pas pour argent comptant ce que je lis même si c’est celui d’une hôtesse de l’air !


Pphoto img_9747
Hphoto img_9745
Ophoto img_9749

Le salon est un salon SKyTeam.
photo img_e9750

Aucun bonjour, aucun sourire à notre arrivée, mais par 3 fois, on s’est vu redemander notre numéro de carte FB. Allez on va dire que les lendemain de fête c’est difficile et encore plus quand on est en formation, ce qui semble être le cas. Le salon ressemble beaucoup à celui d’LHR tant dans la conception que dans l’offre alimentaire.

photo img_e9751photo img_e9754

Au niveau allergies, il y a un bien un panneau d’avertissements, mais j’aurais préféré comme c’est maintenant la règle dans de nombreux hôtels (moyenne et haut de gamme), la liste des ingrédients de chaque plat.

photo img_e9756

Ayant "brunché" avant notre départ, je me suis juste laissé tenté par un peu de fromage (on ne se refait pas) et des fruits.

photo img_e9755

Le jus détox aurait pu être une option, mais vu « sa tête » , j’ai préféré éviter.

photo img_e9757

La vue sur les pistes est agréable pour celles et ceux comme moi qui aiment le « plane spotting ». En zoomant, on aperçoit même Sydney.




C’est maintenant l’heure d’embarquer. Notre porte est assez éloignée du salon, au milieu d’un long couloir (bras). Il y a encore des fast food, bars et petits magasins toute le long et en face des portes.

photo img_e9746photo img_e9763

La file « sky priority» est clairement visible mais je me demande encore pourquoi je l’ai prise il y avait plus de personnes contrairement à la file « normale ».

photo img_e9765

J’ai déjà fait pas mal de moyen et court sur Vietnam Airlines, mais jamais un long. Après avoir testé la J, voyons ce que ça donne en éco.

photo img_e9766


Nous sommes au rang 42. J’ai mon hublot rien qu’à moi (le hublot de la discorde on va l’appeler…) mais manque de chance je suis sur l’aile ! Côté contemplation, ça va sérieusement réduire mon champ de vision. Mais bon j’avais qu’à faire plus attention au moment de la réservation puis au checking.

L’oreiller et la couverture sont disposés sur le siège, les écouteurs seront distribués un peu plus tard.Par contre il n’y pas de trousse de confort et ils n’en distribueront pas. Vol de jour peut être ? Si vous avez oublié votre brosse à dent et comptiez sur celle de la trousse, rassurez vous, il y en a plein de dispo aux toilettes. Il y a aussi des cotons démaquillants. C'est sympa.




En attendant la fin de l’embarquement, je feuillette les magazines de la compagnie :
-« Fashion » avec comme son nom l’indique de très belles femmes qui vendent de la peinture (mais pas que) ! Mais aussi des pubs pour des « luxueux » condos A Danang, Phu Quoc ou encore Nha Trang
-« Héritage » du mois de décembre.Il est assez calqué sur la version du magazine AF : reportage sur une destination, nouvelles de la compagnies, une portrait d’un star ou d’un entrepreneur etc…
Ce que je trouve intéressant dans ces magazines, ce sont les pubs qui donnent une idée des « préoccupations » de la population d’un pays et bien sur la destination mise en avant. Il y a souvent quelques bons plans et/ou choses à retenir.

photo 8673cae9-b508-4f38-a663-644a02529f3c


Les démonstrations de sécurité ont débuté sur les écrans. Bonne surprise : le 3ième siège est libre, on a toute la place pour nous 2. Le push a eu lieu et nous roulons vers la piste.

Quelques images prises au décollage…bye bye Australie…



Assez rapidement après l’extinction de la consigne « attachez vos ceintures » pour les PNC et alors qu’on est encore en montée, les serviettes rafraîchissantes sont distribuées. Après leur ramassage, c’est au tour des menus. Le détail du menu est visible sur les photos. J’ai choisi l’option « boeuf riz » les noddles étant aux oeufs. Pour le second service, dit « refeshmement » j’ai choix le porc puisque cette fois c’est le boeuf qui est accompagné des noodles aux oeufs.





La question m’a été posée dans un commentaire sur le FR de l’aller : pourquoi ne pas avoir choisi un menu spécial ?
1) Je n’ai pas regardé, j’étais focalisé sur le fait que j’allais en business et que je trouverais toujours quelque chose à manger.
2) Aucun de menus spéciaux ne me garantissaient qu’il n’y aurait ni oeuf ni moutarde. Merci à l’internaute qui a pris le temps de me copier/coller la liste.
Bonus : Cliquez pour afficher


Après la lecture du menu, l’apéritif a été servi : un ménage de cacahouètes et eau pour moi (ah oui j’ai oublié de préciser que mon second compagnon de voyage est un ulcère de l’estomac et que, lui aussi me complique la vie côté alimentaire le temps qu’il guérisse) . Le choix des boissons est plus que correct : jus de fruits, plusieurs types de soda, euh plate et gazeuse, alcool etc..



L’avantage en éco : plus facile de broyer la main de Chéri en cas de turbulences ;)

photo img_e9846


Le repas est servi…allez j’avoue, j’avais envie de titiller l’équipage et de voir à quel niveau de communication on était. J’ai donc demandé au stew si mon plat plateau repas contenait des oeufs ? Réponse totalement hors sujet, il n’a rien compris et m’a juste répété « beef or chicken? ». Ce n’est pas une grande surprise. Néanmoins je ne trouve pas que ça progresse côté anglais au Vietnam en général et sur cette compagnie.

photo img_e9851photo img_e9852

J’ai bien aimé l’entrée (saumon fumé, miam), le plat était plus que correct et même assez savoureux. Je l’ai plus apprécié qu’en J ! Un comble. Par contre je n’ai pas touché au gateau au chocolat.
Plusieurs fois, pendant le repas, les PNC repasseront avec le vin. Ensuite ça sera le thé ou le café. La bonne surprise vient du choix du thé : black or green, offert en sachet, la théière ne contenant que de l’eau bouillante. Sans l’ulcère je me serais bien laissée tenter par un thé vert.

…et vint le temps du "hublot gate" !

Une fois la cabine en ordre, alors que nous sommes en vol de jour, mais comme c’est fréquent sur de nombreuses compagnies, nous voilà tous obligés de passer en mode sieste. Les hublots se sont teintés automatiquement jusqu’au filtre le plus foncé. Désespérement j’ai appuyé sur le bouton de contrôle pour changer la teinte et revenir à la lumière. C’était clairement bloqué, la cabine étant sous contrôle des navigants. C'’est là que j’ai atteint mon point de rupture. Avec le recul, j’en ris de cette nana qui s’acharne sur son bouton, les larmes aux yeux mais sur le moment c’est juste la panique et Chéri qui me demande comment j’en suis à ce point. Je finis par aller voir l’équipage, fébrile, j’ai les mains qui tremblent et la voix chevrotante. Je m’avance peut être mais je ne crois pas qu’ils en voient beaucoup des comme moi. Il y a un grand moment de flottement après mon explication. Je suis en stress, j’ai besoin de la lumière, j’ai besoin de voir la terre et si j’ai choisi un vol de jour c’est pas pour être dans le noir. J’en suis pas au point de hurler « mais débloquez moi ce p….de hublot ! » même si je me suis adressée à eux avec une légère pointe d’agressivité, mais clairement je ne vais pas bien. Finalement après conciliabule, une des hôtesses me dit qu’elle va aller débloquer mon hublot.ça sera fait très rapidement, mais pour moi il est déjà trop tard, la panique a pris le dessus et je pleure comme une madeleine. Il va me falloir un moment et écouter la voix du psy volant d’AF pour retrouver mon calme. C’est un + du stage anti stress, on a un CD avec les exos de sophrologie enregistrés par Philippe Guéry que j’ai surnommé le « psy volant » puisqu’un tiers de son temps il le passe en vol, le reste au sol pour assurer les entretiens individuels avant le stage. Il intervient aussi dans certains stages.

Une fois apaisée, j’ai pu enfin commencer à regarder un film sauf que très rapidement une hôtesse est venue me voir afin que je « ferme » mon hublot, le passager derrière moi ne réussissant pas à dormir. Je lui ré explique que je ne peux pas, que j’ai besoin de cette lumière. Je vais vous la faire brève : en gros elle ne lâche pas le morceau et me répète en boucle toute souriante « Pouvez vous mettre le hublot en black out ? » . Elle finira par partir devant mes larmes. Elle reviendra néanmoins plusieurs fois, à chaque fois que le passager derrière appuie sur le bouton d’appel. Au final la chef de cabine s’en mêle et là je me dis que c’est fini, je vais devoir obtempérer. Que nenni ! Elle a eu la présence d’esprit d’apporter un masque au gentil monsieur et de s’excuser auprès de moi. Aurait elle lu mon dossier client avant ? Je pense que juste après platinum il y a inscrit « attention Ch….et en plus elle râle sur les réseaux sociaux quand elle est pas contente ». J’exagère, je ne râle pas tant que ça et quand je râle j’essaie de le faire sur des faits , pas sur du ressenti.
A ce moment là, je me dis que je vais enfin profiter de mon vol. Grossière erreur…un film plus tard et ça recommence. Toujours le même passager. Cette fois j’ai un stew qui vient me faire la leçon avec un beau sourire et qui me répète « please, please » ? Et à qui je réponds « Why should I close it when I specifically booked a window seat on a day flight ? » . Dialogue de sourds. J’en ai tellement marre que je finis par baisser l’intensité pour finalement repasser en mode « jour » quelques minutes plus tard. Re sonnette, re stew et re leçon de moral. Finalement je lui demande qui il a envie de privilégier et comment il peut choisir puisque ni le passager derrière ni moi, ne désarmons ? Pour moi ça se joue à qui est « le plus fidèle » à VN ou Skyteam. Vu qu’il n’est pas vietnamien mon grincheux ( sa nationalité m’a surprise parce qu’il vient d’un pays où j’ai vécu et où la notion de groupe l’emporte sur l’individuel), j’ai espoir qu’il ne soit pas un « bon client ». Quand la CCP revient et s’excuse de nouveau, en me disant que j’ai tout à fait le droit de garder mon hublot ouvert, et qu’elle l’explique au passager derrière moi, alors je pense que ma théorie est la bonne. Elle ne préfère pas froisser un Elite Plus.

En écrivant ce récit, j’en vois le côté stupide. Il aurait été si simple de baisser l’intensité surtout qu’elle était réglable et ainsi d’être dans le compromis. Il semblerait que ce jour là, mon cerveau a lui aussi voyagé en soute et que d’une certaine façon, mon stress m’aveuglait.

photo img_e9860photo img_e9863

Les 4 dernières heures de vol seront plus tranquilles. Les PNC passent souvent avec des « instant noddles » mais bizarrement pas de d’eau. Deux heures avant l’arrivée , le « refeshment » est servi. Je suis contente "de mon porc", il n’est pas mauvais du tout. La portion de fruits coupés est plus grande que sur d’autres compagnies. C’est un plus.

photo img_9892


Lors de la préparation de la cabine pour l’atterrissage, c’est un peu comme sur les vols intérieurs, ça se lève, ça ouvre les coffres à bagages sans que l’équipage dise quoi que ce soit alors que la consigne « attachez vos ceintures » est allumée. Malgré de nombreux passages pour s’assurer que tout le monde est bien attaché, ils ne verront pas que la passagère de l’autre côté de l’allée à notre rang ne l'est pas.


Et voilà, nous sommes à Nội Bài . On passe l’immigration très rapidement car il y a peu de monde et nous prenons la file « sky priority » . Par contre je ne pourrais pas vous dire où faire votre visa si vous restez plus que 15 jours ! Ayant une carte de résident, je n’ai pas pensé à regarder. Vu les similitudes entre HCMC et HAN, je pense que le comptoir est sur la gauche avant la passage de l’immigration.
Nous sommes parmi les premiers au tapis bagages.

La première valise arrive très vite, la seconde sera livrée dans les dernières. On aura eu tout le temps de voir les autres passagers partir. les 2 avaient bien leur tags « priority ». C’est récurrent à Saigon. J’en déduis qu’il y a un problème de déchargement sur ces 2 aéroports.
Comme à Saigon, il n’y plus besoin depuis plusieurs mois maintenant de passer les valises au rayon X avant la sortie. les machines sont encore là même dans la file « rien à déclarer » mais on passe sans être contrôlé maintenant.



L’extérieur ressemble également à HCMC. Il fait 18 degrés, il est temps d’aller à l’hôtel car demain matin c’est le vol de 9h qui nous attend pour enfin rentrer chez nous.

Avant de dormir j'ai posté un message sur le mur Facebook de VN et à ma grande surprise, j'ai eu une réponse quasi immédiate. Par contre la promesse d'être recontacté rapidement par le service client, 10 jours plus tard je n'y crois plus…

La dernière "leg" du voyage arrive très bientôt…
Afficher la suite

Verdict

Vietnam Airlines

6.1/10
Cabine7.5
Equipage4.0
Divertissements6.0
Restauration7.0

SkyTeam Lounge

5.1/10
Confort7.5
Restauration6.0
Divertissements4.0
Services3.0

Sydney - SYD

8.5/10
Fluidité10.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Hanoi - HAN

7.3/10
Fluidité7.5
Accès7.0
Services6.5
Propreté8.0

Conclusion

Sans l'épisode du hublot, j'aurais réellement mis une bonne note à l'équipage et j'aurais considéré prendre un SGN/CDG sur Vietnam Airlines plutôt qu'Air France pour le côté attractif de leur tarifs et les avions neufs sur la ligne.
Avec l'épisode du hublot, j'ai un doute sur la formation des équipages tant au niveau sécurité que service. Ce doute je l'ai déjà eu sur d'autres vols intérieurs ou sur moyen courrier. J'ai vu des choses comme des passagers debout pendant le roulage après le push sans que l'hôtesse n'arrive à se faire comprendre et obéir (clairement les pax en question jouaient la carte du "je ne comprends pas ce que vous dites"). J'ai aussi vu des passagers se faire réveiller et claquer le plateau repas et me retrouver au milieu de la querelle entre pax et pnc..bref ce retour n'a pas restauré une confiance en la compagnie. Mais vous me trouverez peut être excessive dans mon ressenti.Le FR suivant sur mon Han/HCMC vous montrera que je sais aussi reconnaître quand le service est bon ;)
Je constate aussi que l'anglais c'est dur, très dur et c'est un peu décevant sur des lignes internationales. VN (mais ce ne sont pas les seuls) devrait booster les cours d'anglais auprès de ses navigants. A leur décharge, apprendre une langue comme l'anglais, le français, ce n'est pas évident, un peu comme nous, avec le vietnamien ou le chinois. Cela dit, ce n'est pas impossible.
La bonne surprise du vol, c'est un catering pas mal du tout et que je considère comme meilleur qu'à l'aller en J. Les options de divertissement sont correctes.

Sur le même sujet

18 Commentaires

  • Comment 426882 by
    lajam 57 Commentaires

    Merci pour cette description détaillé.

    Quel courage de voyager avec ce stress !!!

    Les PNC VN sont comme d'habitude, égaux à eux-mêmes. Ils s'en foutent !!!! Je déteste voyager sur cette compagnie à cause de cela. Et pour l'anglais, je me demande des fois s'ils ne font pas exprès.

    • Comment 426883 by
      AK SILVER 460 Commentaires

      Cela confirme mon impression sur les PNC VN auxquels j'ai eu affaire. Lors d'un de mes vols, plusieurs passagers ont atterri en mode siège baissé à fond (en classe premium éco en plus), IFE déployé au premier rang et pas de ceinture, tout ça sous le regard d'un PNC. J'ose pas imaginer si l'atterrissage avait était un peu brutal comme ça peut arriver.

      Concernant ce vol en particulier, je n'ai jamais trop compris cette lubie de fermer les hublots en vol de jour. Le moins qu'on puisse dire c'est que la situation n'a vraiment pas été bien gérée par l'équipage, qui devrait être formé à ce genre de situations. J'imagine que ça doit arriver relativement souvent....

      • Comment 427041 by
        SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

        Merci pour le com AK.
        La gestion des passagers stressés ne semble pas encore être une préoccupation pour certaines compagnies aériennes dont VN. Il y a peutt être une raison culturelle, déjà qu'en Europe on a du mal à faire son "coming out de stressé" alors en Asie, ça doit être encore plus dur.

        Pour les hublots j'ai eu une explication en "off" d'une copine navigante sur une cie française, à qui j'ai raconté mon histoire. Effectivement personne n'est obligé de fermer son hublot pendant un vol de jour, mais mettre tout le monde dans le noir, c'est inciter à dormir, donc moins de déplacements en cabine, moins de consommation d'alcool et moins de pas à gérer. je comprends la démarche surtout que les passagers trop alcoolisés peuvent être une source d'ennuis.

    • Comment 427039 by
      SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

      Merci pour le commentaire, qui me rassure dans le sens où je ne suis pas la seule à avoir un avis plus que mitigé sur les navigants de VN.
      Courage n'est pas forcement le mot. C'est l'envie qui est plus forte même si quelquefois, une fois dans l'avion, l'angoisse reprend le dessus. J'ai aussi tendance à être plus stressée sur certaines compagnies que d'autres. Par curiosité je testerai bien VietJet mais même si un vol d'1h , j'aurais trop la flippe pour le faire. C'est bête de juger une cie à son uniforme et sa com ou encore sur le fait qu'ils emploient bcp de pilotes étrangers (bonjour la com ds le poste), mais c'est en partie irrationnel.

  • Comment 426884 by
    momolemomo GOLD 4683 Commentaires

    Je connais le problème de l'allergie, mon frère ne peut pas être proche de cacahuètes et ces panneaux qui disent que tous les plats "peuvent contenir des traces de..." sont un enfer.
    Pas toutes les compagnies ont des trousses de confort en éco, c'est deja pas mal de la part de VN d'avoir des brosses à dents dans les toilettes.
    "Il aurait été si simple de baisser l’intensité" -> D'autant plus que c'est une spécificité majeure des 787. C'est possible que l'état de panique vous ait fait oublier cette option, dans ce cas là on aurait pu penser que le passager de derriere ou les PNC (surtout eux, c'est leur lieu de travail tout de même) auraient pensé à cette solution. :)
    Merci pour ce Fr!

    • Comment 427043 by
      SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

      Merci pour le com Momolemomo.
      Et encore, perso mon allergie me donne des symptômes type intolérance (d'où détectée sur le tard mais bien suite à un protocole sur les allergies) , la pire chose qui puisse m'arriver c'est de vomir 5 mn après avoir mangé...pour votre frère c'est beaucoup plus compliqué et j'imagine la galère au quotidien. Dans ces cas là, en voyage, emporter sa trousse de secours est une nécessité mais encore faut il pouvoir se faire l'injection soi même en cas d'un oedème de Quincke :((

      Pour le hublot et la gestion du pb, c'est assez méchant ce que je vais dire ( mais c'est mon quotidien ici): quand ça sort des clous, d'une procédure, c'est le vide et généralement on appelle le chef en espérant qu'il puisse décider. Au moins la chef de cabine a pensé à apporter un masque à mon "grincheux" mais c'est vrai qu'elle n'a pas envisagé l'option "shading".

  • Comment 426945 by
    scorph SILVER 756 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR, pas simple de voyager avec une grosse peur de l'avion et des problèmes alimentaires. Cela dit c'est des gens comme vous qui obligent les compagnies a s'améliorer en prenant en compte les spécificités de chaque clients.

    Même avis que vous et AK sur les PN de Vietnam Airlines, ils sont vraiment pour leur majorité très faible en anglais, j'avais aussi relevé des problèmes de sécurité lors de mes vols avec eux (j'étais passager a l'issue personne n'est venu me faire le briefing par exemple).

    Bon courage pour vos vols !

    • Comment 427044 by
      SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

      Merci pour le com.

      Ah j'en ai une bonne sur la place de l'issue de secours. Comme vs je n'ai pas eu le bref, mais j'ai eu le droit à : "si vous voyez quelqu'un s'approcher et essayer d'ouvrir, vous lui sautez dessus pour l'en empêcher" . La surprise passée, j'en ris encore. Il y a eu, comme en Chine, quelques histoires ici où des passagers prennent l'issue de secours pour les toilettes et/ou veulent sortir. Le transport aérien s'est démocratisé et c'est parfait, mais il faut "éduquer" un peu plus.

  • Comment 426964 by
    Esteban TEAM GOLD 6667 Commentaires

    Hello et merci pour ce partage !

    Cette gestion de la "crise" par l'équipage est tout simplement désastreuse, je ne comprend pas telle attitude.

    Dommage car ça efface complètement la bonne image du reste : avion neuf, repas très convenable, sièges confortables.

    A bientôt !

    • Comment 427045 by
      SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

      Merci pour le com.
      Si on interroge un autre passager sur ce même vol, il aurait surement un avis très positif car oui du positif il y en avait (avion neuf, catering plutôt pas mal en éco). Cette histoire de stress et c'est pour ça que j'en parle, modifie ma perception. Qqfois je me dis que je suis trop exigeante, que j'attends trop, mais au final c'est pas si compliqué de désamorcer une situation et de prendre en charge un passager en stress qd on a été formé.

  • Comment 427014 by
    A330-200 SILVER 523 Commentaires

    Bonjour ,
    Merci pour ce fr,
    Quand on a quelques partivularite medicales ou alimentaires (j en ai egalement d un autre type ) mieux vaut essayer au maximum de voler sur des majors , aucun doutes que Qantas, SQ , GA ,TG ,CX aurait parfaitement pu gerer les situations rapportees disposant d equipage plus qualifier. Peut etre qu une communication plus poussee des l acces a bord avec la CCP aurait evite cela .
    Ayant des problemes de sante aujourd hui je fais tres attention a ce details et egalement au type d appareil (claustrophobe et 787 font mauvais menage ...).
    Ceci demontre donc les limites de la formations chez VN qui au premier abord donne tres bonne impression.

    Bonne journee

    • Comment 427053 by
      SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

      Merci pour le com.
      Oui la communication dès le début du vol est essentielle. La lettre de reco qu'on peut demander au centre anti stress, même des années après son stage et pas uniquement sur le vol suivant, est aussi disponible en anglais et même si vous ne voyagez pas sur AF. Bien sur il faut que ça soit sur une cie sky team. J'ai testé cette option en 2013, peu de temps après mon stage et je reverrai toujours la tête de l'hôtesse de Delta, qui s'est demandée d'où ça sortait. Elle m'a posé quelques questions sur le stage et pourquoi j'avais cette lettre. c'est la première fois qu'elle voyait ça. Après ça, je n'ai plus jamais sollicité la reco sur un vol non opéré par AF. A l'avenir faudrait que je retente et voir comment ça se passe.

  • Comment 427024 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 6525 Commentaires

    Merci de ce FR . Un vol qui aurait été globalement bien avec un catering honnete et un siège eco correct sans cet "incident" du hublot. Dans les cas de panique ( malheureusement incontrôlables et éprouvants) c'est toujours mieux d'être sur une compagnie ou sa langue maternelle est parlée car on peux mieux exprimer son problème. Pas possible au depart de Stdney mais je pense que les équipages de Garuda ou Qantas auraient mieux géré ce problème. L'absence d'un anglais correct par les PNC est un vrai souci en cas de probleme de securité ou de santé majeur. Malgre ce probleme le recit est très complet et agréable à lire ! A bientôt.

  • Comment 427052 by
    SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

    Merci pour le com et le "agréable à lire", ça fait plaisir surtout que mon histoire de hublot était un peu longue.
    ça ne me rajeunit pas, mais il y a très très longtemps, en 2003 et pourtant après mon premier stage anti stress AF, j'ai eu la pire attaque de panique de ma vie (jamais égalée à ce jour et sincèrement pas envie de revivre ça). C'était un SUB/DPS donc un vol ultra court sur Garuda, je ne sais même pas ce qui s'est passé autour de moi, mais d'après mon mari, 2 membres d'équipage sont restés en permanence à côté de moi pendant que je respirais ds un sac vomitoir. Toujours d'après lui, ils ont été adorables quand on est sorti de l'avion et alors que nous étions dehors à attendre la navette de l'hôtel et que j'étais assise sur un muret tellement j'étais vidée, ils sont venus nous demander si ça allait.

  • Comment 427055 by
    Flight-Report TEAM 314 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    Un vol relativement correct si l'on oublie le "scandale" du hublot.

    Ce genre de stress peut de toute façon arriver à bord, et il est parfois dur de contenir ses émotions.

    Merci pour cette agréable narration et à bientôt,

    Benoît

  • Comment 427058 by
    SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

    Merci pour le com Benoît.
    Les 3 prochains vol seront plus "objectif" dans le sens, où mon stress est resté au sol :).

  • Comment 427134 by
    Loouri SILVER 237 Commentaires

    Bonjour,

    Merci pour votre partage.
    Une chose me laisse perplexe... c'est votre siège ! Il me semble, de mémoire que les boeing 787-9 de Vietnam Airlines ne possèdent que 39-40 rangées.. De là à être à la rangée 42 et être au niveau de l'aile?

    A bientôt!

  • Comment 427431 by
    SweetPoxy AUTEUR 63 Commentaires

    Merci pour le com et mea culpa ! Effectivement je me suis emmêlée les pinceaux avec mon retour de Corée le 6 sur 330 où j'étais au rang 42 'le FR arrive bientôt) , et donc sur celui ci j'étais au 20. En tt cas ça montre qu'il y a des lecteurs qui suivent ;) . je vais rectifier mon erreur tt de suite.

Connectez-vous pour poster un commentaire.