Avis du vol Air Canada Montreal Brussels en classe Economique

Compagnie Air Canada
Vol AC832
Classe Economique
Siege 45D
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 06:10
Décollage 08 Fév 18, 19:55
Arrivée à 09 Fév 18, 08:05
AC   #45 sur 122 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 240 avis
AstroBenny
Par 1204
Publié le 8 mars 2018
Bonjour à tous, et bienvenue sur le dernier FR de ce routing !

Petit rappel de mes péripéties :

01/02/2017 Bruxelles National (BRU) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) B787-8 ICI
01/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => LaGuardia (LGA) E175 ICI
07/02/2017 LaGuardia (LGA) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) E175 (annulé)
07/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => Bruxelles National (BRU) B787-8 (pas pris ce vol car on sera dirigés sur un nouvel itinéraire)

Et le nouveau routing :
(Je vous invite à lire mon dernier FR pour connaître la raison de ce changement d'itinéraire en détail)

01/02/2017 Bruxelles National (BRU) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) B787-8 ICI
01/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => LaGuardia (LGA) E175 ICI
07/02/2017 LaGuardia (LGA) => Int'l Pearson de Toronto (YYZ) A319 (pas reporté)
08/02/2017 Int'l Pearson de Toronto (YYZ) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) A330 PAR ICI !
08/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => Bruxelles National (BRU) B787-9 C'est ici !

C'est parti pour ce vol de retour au plat pays:

Je vous avais laissé sur cette photo aussi floue sur l'avenir du voyage qu'elle l'est au sens propre.
Pour rappel notre vol pour BRU quitte la porte à 19:50 et les portes de notre dernier vol se sont ouvertes à 19:30.
photo img_20180208_193513

Nous avons la grande chance de rester dans le même terminal sans avoir à passer ni de PIF, ni de PAF.
Cela me semble étrange car on quitte le Canada vers l'UE, et nous n'avons pas passé de PAF à Toronto non plus…
Si quelqu'un a une explication ?
En tous cas cela veut dire qu'on peut littéralement marcher dans le terminal en ayant quitté la gate de désembarquement de notre dernier vol et aller à notre nouvelle gate sans s'arrêter.
On rush à travers le terminal en entendant une annonce concernant notre vol, apparemment ils nous attendent !
Nous n'aurons malheureusement pas du tout l'occasion de profiter du terminal on n'aura rien testé. Désolé YUL on aurait bien dépensé nos derniers CAD chez toi mais pas le temps.
J'arrive toutefois à prendre quelques photos qui attestent de la présence d'une offre de restauration et de toilettes.

photo img_20180208_193623photo img_20180208_193647

On arrive à proximité de notre gate (la 50) et on peut voir sur la photo que l'embarquement s'est passé par zones.
Evidemment il n'y a plus de file, et on demande à l'agent si nos bagages sont à bord, il dit que oui et nous montre vaguement quelque chose sur son écran.
photo img_20180208_193838

Voici la bête pour ce soir, un B787-9.
On a upgradé la variante pour ce soir puisque c'est toujours un 787-8 affecté à cette route. Peut être pour répondre au grand nombre de passagers qui a été bloqué au Canada la veille et doit rejoindre l'Europe ce soir à cause des perturbations d'hier.
Admirez la quantité de neige au sol. YUL est bien équipée, BRU serait hors d'état de nuire avec 3x moins.
photo img_20180208_193958

Passerelle aveugle ( de toutes les passerelles qu'on aura eu au Canada et aux US aucune n'a été vitrée… Il faut se moderniser, des FRistes essaient de faire leur boulot svp !!)
photo img_20180208_194047

A 19:40 nous sommes dans l'avion.
Alors que notre dernier vol a touché le sol il y a 21 minutes on est déjà à bord d'un vol intercontinental. Il faut dire que YUL bat tous les records en terme de fluidité sur le coup.
L'entièreté de l'avion est déjà assis et prêt à partir, évidement on aura du mal à trouver de la place pour nos bagages cabine dans les compartiments à bagages, mais on finit par dégoter chacun une place.
On va s'installer au fond de l'avion, et cette fois la technique du siège milieu a fonctionné, il y a personne entre nous.
Le moodlighting n'est pas utilisé ici, et une lumière froid est diffusée dans la cabine.
photo img_20180208_194248

Je suis donc installé sur le 45D et ma copine en 45G, et personne entre nous.
Les sièges aux fenêtres sur chacun de nos côtés ont l'air très confortables avec seulement deux sièges et un espace entre le siège le plus proche de la fenêtre et la paroi de l'avion pour mettre un sac par exemple.
Il y a une rangée dernière nous qui n'est pas occupée.
photo img_20180208_194744

Un coussin et une couverture son déjà disposés sur le siège. Comme à l'aller le coussin est assez confortable et la couverture trop fine.
photo img_20180208_194752photo img_20180208_194810

Le pitch est suffisant pour mes 1m79.
Je peux mettre mon sac en dessous du siège du milieu puisqu'il est inoccupé et j'ai toute la place pour mes jambes.
Comme vous pouvez le voir, les lumières vertes sur la 2e photo indiquent deux prises sont disponibles pour le trio de sièges et permettent de charger de plus gros appareils. J'y chargerai mon portable.
photo img_20180208_194800photo img_20180208_194852


Très bonne évolution sur cette variante du 787, la désagréable télécommande incrustée dans l'accoudoir et qui n'est pas protégée des mouvements de notre coude a disparu !! (cf le premier vol de ce routingpour voir tout ça ! ).
photo img_20180208_194843


On continue le tour du propriétaire avec un test Horatius réussi :
photo img_20180208_195412

Et la fiche de sécurité dépliable de ce B787-9:


Nous repoussons à 19:55, l'avion est rempli à environs 90%, il reste quelques places par ci par là.
Les lumières sont tamisées pour le roulage et on peut profiter du moodlighting, encore mieux vu depuis l'arrière de la cabine je trouve.
(notez les deux bras levés sur la droite qui essaient probablement d'allumer leur veilleuse directement sur le plafonnier !)
photo img_20180208_200438

Informations de vol 3 minutes avant le décollage.
La PNC assise au fond pianotera sur son téléphone jusqu'à après le décollage. Clairement prête à bondir de son siège en cas d'urgence…
photo img_20180208_200609

Le menu pour ce soir :
Un pain aux bananes est proposé au petit déjeuner ??
En tous cas le menu de ce soir a l'air plutôt alléchant.
photo img_20180208_201726photo img_20180208_201730

Décollage à 20:09. Quelle déception de ne pas être à la fenêtre pour voir la continent américain s'éloigner et apprécier le lever de soleil plus tard dans le vol.
Au moins cela me permet d'apprécier la légèreté avec laquelle on s'élève de la piste.
Quand on est assis au milieu de la cabine il est vraiment difficile de sentir les mouvements de l'avion je trouve, ce qui est agréable.

Une annonce est faite pour dire que les écouteurs seront distribués, et le chef de cabine en profite pour expliquer le menu de ce vol. Il a l'air de parler d'un petit déjeûner continental au petit déjeuner ce qui contredit le menu virtuel de l'IFE.
Qui aura raison ?
La réponse un peu plus bas !

à 20:18 c'est à dire à peine après 9 minutes de vol la consigne de ceintures attachées, les lumières rallumées, et les PNC se mettent en action.
photo img_20180208_201813photo img_20180208_202703

Les écouteurs sont distribués, pas de grande qualité mais suffisants.
photo img_20180208_202828

L'IFE permet de faire une liste des films et séries que l'on veut visionner.
Voici ma sélection (très optimiste pour un vol de 6h) :
photo img_20180208_202952photo img_20180208_202956

Petit tour aux toilettes à 20:35, à peine une demi heure après le décollage. Pas propres il y a de l'eau et du papier par terre.
Par contre j'adore la lumière bleue qui est émise lorsque la porte n'est pas fermée à clé.


En attendant les PNC descendent l'aile avec leur trolley pour servir une boisson dans un premier temps :
photo img_20180208_205829

Je prends une bière Coors… Je n'ai pas aimé, on dirait de l'eau pétillante dans laquelle a été versé un peu de Jupiler (pour les belges) ou de Kronenbourg pour les français ;)
photo img_20180208_211246

A 21:15 notre repas est servi.
Malheureusement il n'y a plus aucune des deux options de disponible et on doit se contenter du repas végétarien qui leur restait… C'était la même pour les 3-4 dernières rangées. Ce n'est quand même pas normal de ne pas loader suffisamment je trouve. Au pire il reste une des deux options mais là ça me semble assez lacunaire.
Peut être que le catering avait chargé pour l'habituel 787-8 et pas le -900.
photo img_20180208_211409

Le repas n'était vraiment pas fameux. Le riz avec la sauce aux légumes est à peine assaisonné, la salade de légumes froids n'a pas de goût.
Les plateaux sont repris très vite au point où ma copine est laissée avec son pain et son dessert à manger sur sa tablette même.
On avait aussi été rushés comme cela au vol aller.
Devoir garder son plateau longtemps après le repas est désagréable, mais se le faire ôter en ayant pas fini l'est tout autant…
Un service repas chaud décevant donc, qui dénote avec celui de l'aller qui avait bon goût.

A 21:45 un nouveau service boisson est proposé, je prends un petit Bailey's avec de la glace.
J'ai gardé la bouteille d'eau du plateau repas pour la nuit.
photo img_20180208_214901

A 22:45 une annonce est faite pour dire que le duty free est ouvert, je n'achèterai rien. Il y a quelque chose dans le fait de dépenser de l'argent dans l'avion que je trouve pas naturel, je ne sais pas pour vous…

Je finirai de regarder le documentaire sur le programme Apollo de la NASA et je finis par avoir sommeil.
Il fait déjà obscur dans la cabine, et ça fait un bon bout de temps que ma copine s'est endormie (elle porte le masque que je lui avais offert à l'aller pour la surprise au moment de rentrer dans l'avion) et je vais la rejoindre de ce pas.

Voici où nous en sommes à ce moment :
photo img_20180208_221351photo img_20180208_221551

Comme il y a personne derrière je peux incliner mon siège au maximum ce qui offre un confort non négligeable en plus, je m'emballe dans la couverture et cale ma tête avec l'oreiller dans l'appuie tête réglable. C'est vraiment pas mal pour dormir.
Malheureusement la proximité avec les toilettes fait que j'entendrai assez fort chaque chasse d'eau, et que plusieurs passagers cogneront mon épaule en passant.
Cela ne me permettra pas de dormir profondément mais j'arrive quand même à me réveiller après 3h d'un sommeil agité mais relativement constant.
J'ai pu entrevoir les PNC passer régulièrement avec de l'eau pendant la nuit aussi.

C'est à ce moment que la catastrophe ambulante du petit déjeuner AC arrivera :
Le PAIN AUX BANANES, l'IFE a dit vrai, le chef de cabine nous a tous eus pour qu'on dorme sans appréhender ce petit déjeuner.
Je n'y toucherai pas, il n'avait pas l'air spécialement bon et laissait des gouttes de gras à sur l'emballage plastique.
Une boisson est servie en même temps.
photo img_20180209_005437

La cabine est rallumée en même temps que le petit déjeuner à 01h du matin heure de Montréal, un peu moins d'une heure avant l'atterrissage.
photo img_20180209_011502

A ce moment nous en sommes là :
photo img_20180209_011636photo img_20180209_011638

On voit que le soleil se lève dehors par les fenêtres, dommage qu'on ne puisse pas profiter de la belle vue;
photo img_20180209_015823

J'essaierai de dormir pour la fin du vol mais les lumières blanches un peu agressives m'en empêcheront.
photo img_20180209_020316

Nous sommes au sol bien en avance, roulage très court et on est au bloc un peu après 08h du matin heure locale.
On désembarque sans attendre.
Quelle belle lumière ce matin.
photo img_20180209_082100

Petites photos de la belle aile de ce B787-9 et des réacteurs GE en désembarquant :


La passerelle est aveugle comme toujours au terminal B de BRU (mais un nouveau système de double passerelle est en construction et sera testé avec la venue d'un A380 EK en avril. Peut êtres seront elles vitrées ? ). La signalétique est déjà très claire :
photo img_20180209_082550

Une dernière photo d'adieu à notre destrier et à AC qui nous aura bien balladés ces 2 derniers jours mais c'est sans rancune et plutôt même avec plaisir finalement.
photo img_20180209_082608

Petit panneau pour les passagers en connexion. Simple et clair :
photo img_20180209_082844

Nous marchons un corridor aveugle au niveau du rez-de-chaussée en dessous de l'étage des embarquements du B, et arrivons à la PAF, un sympathique policier flamand me contrôlera et me laisse rapidement passer.

Maintenant vient l'heure de vérité !
Nos bagages sont-ils là ?
Pour connaitre la raison de notre stress rendez vous dans l'introduction du vol YYZ-YUL
Mais après un bon 15 minutes d'attente la délivrance arrive : Ils défilent tous les deux en bon état sur le tapis après ce périple de 36 heures.
Le butin:

photo img_20180209_084908

On rejoindra le centre ville en voiture, bien que l'on soit en heure de pointe pour rentrer en ville on y arrivera sans perdre trop de temps.

C'est ici que je vous laisse.
J'espère que ce routing vous aura plu !
Je vous dis à bientôt pour un petit aller retour européen !
Afficher la suite

Verdict

Air Canada

7.1/10
Cabine8.5
Equipage7.0
Divertissements8.5
Restauration4.5

Montreal - YUL

9.5/10
Fluidité10.0
Accès9.5
Services9.5
Propreté9.0

Brussels - BRU

7.9/10
Fluidité8.5
Accès7.5
Services7.0
Propreté8.5

Conclusion

Encore un bon vol avec AC, le gros point noir est sur la restauration.
Un dîner tout à fait fade et à peine rassasiant, et ne parlons pas du petit déjeuner.
Les PNC seront courtois et efficaces, je pénalise un peu pour le fait qu'ils soient sur leur portable pendant le décollage.
L'IFE très complet et amplement suffisant pour un vol de cette durée, et une cabine agréable, le moodlighting et l'espace entre les deux siège ont amélioré l'expérience.

Pour l'aéroport de départ je donne une note parfaite pour la fluidité. Etre capable de passer d'un vol intérieur à une connexion internationale en dix minutes de porte d'avion à porte d'avion est du jamais vu pour moi.
L'accès et les services n'ont pas été testés donc je met une note qui n'influencera pas le reste de ma cote.
Aéroport très propre, je donne un 9.

BRU très fluide, le contrôle des passeports s'est fait sans attente mais quand même un peu de marche. Accès toujours un petit peu problématique pour ceux qui ne sont pas en voiture. Services pas terribles, juste des distributeurs de la sortie de l'avion jusqu'au landside. Landside bien fourni par contre. Propre à part ça.

Informations sur la ligne Montreal (YUL) Brussels (BRU)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Montreal (YUL) → Brussels (BRU).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Canada avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 6 heures et 48 minutes.

  Plus d'informations

7 Commentaires

  • Comment 436148 by
    Esteban TEAM GOLD 6035 Commentaires

    Merci pour cette suite et fin !

    Encore une fois AC n'envoie aucun rêve et aucune envie de voyager avec eux niveau catering.

    Juste un petit détail : on vous a bien servi une des deux options du menu, vous avez eu le cari vert façon thailandaise qui est ... le plat végétarien !

    A bientôt :)

    • Comment 436178 by
      AstroBenny AUTEUR 44 Commentaires

      Bonjour Esteban,
      Merci pour ton commentaire et ton fidèle suivi de routing ! Oui et c'est vraiment dommage car tout le reste est vraiment au niveau je trouve. Aaah d'accord c'était donc ça Je ne savais pas ce qu'était un cari mais si ça doit ressembler à un curry c'était raté en tous cas haha !

  • Comment 436161 by
    grenouille 82 Commentaires

    Le sempiternel banana bread est une injure faite au passager. C'est mauvais et surtout de très basse qualité. Mieux vaut prévoir d'emmener un pique nique pour le petit déjeuner avant l'arrivée.

    • Comment 436183 by
      AstroBenny AUTEUR 44 Commentaires

      Salut,
      Oui on peut dire qu'on s'est pas sentis comme des passagers spéciaux lorsqu'on a reçu ces banana bread haha! Je ne l'ai pas goûté il a traîné dans ma chambre pendant 1 semaine et a fini à la poubelle. Oui ça aurait été mieux mais on peut toujours espérer qu'ils améliorent leur offre solide du petit déjeuner

  • Comment 436187 by
    KL651 4000 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Tout est bien qui finit bien...
    Le catering n'est en effet pas le point fort d'AC, surtout sur les vols vers l'Europe avec ce petit déjeuner insuffisant, meme si de mémoire, le banana bread est bon.
    Quel soulagement pour les valises qui ont mené leurs petites vies sans vous suivre.

    • Comment 436248 by
      AstroBenny AUTEUR 44 Commentaires

      Bonjour KL,
      Je me demandais si les petits déjeuners d'AC sont différents entre l'Asie ou l'Amérique du Sud et le Canada, je m'en vais vérifier tout cela de ce pas sur d'autres FR !
      Oui, je tire mon chapeau au handling des bagages. Ils auront vécu leur petite vie secrète pendant 2 jours sans nous c'est vrai !
      A bientôt !

  • Comment 436380 by
    NZ1 105 Commentaires

    Merci pour la suite de ce routing qui se cloture inévitablement par le légendaire ”pain aux bananes” et les retrouvailles avec les valises. AC vous a effectivement offert une belle ballade vu le prix d’achat des billets :) Au plaisir de te relire

Connectez-vous pour poster un commentaire.