Avis du vol China Eastern Shanghai Vancouver en classe Affaires

Compagnie China Eastern
Vol MU597
Classe Affaires
Siege 7L
Temps de vol 10:55
Décollage 18 Avr 18, 23:15
Arrivée à 19 Avr 18, 19:10
MU   #102 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 164 avis
montagnard
Par 1002
Publié le 6 mai 2018
Bonjours à tous,

Rappel sur le routing:
Bonus : Cliquez pour afficher


Le routing est le suivant:


MU 598, YVR - PVG A330-300 (c'est par ici)
MU 501, PVG - HKG A321 (c'est par ici)
MU 502 HKG - PVG A321 (c'est par ici)
MU 599 PVG - YVR A330-300 (vous êtes là)



Avant même le vol


Fin février, je reçois un SMS en Chinois, de ce qui semble être MU. Heureusement qu'on a inventé les traducteurs, car je suis bien incapable de comprendre de quoi il s'agit. Un email en anglais le lendemain confirmera ce que j'ai compris de la traduction: le vol initialement prévu le 19 avril à 0h15 est avancé au 18 avril à 23h15. L'heure d'arrivée à YVR reste la même.
photo screenshot_20180420-182450

Salon


Je comptais mettre à profit la correspondance à PVG pour faire un tour à Shanghaï en profitant du TWOV (Transit Without Visa), mais il semble que les autorités d'immigration de Shanghaï n'autorisent plus les gens ne passant pas au moins une nuit ou ayant un baggage soute à récupérer à passer landside.

Je me dirige donc vers les transits internationaux après être passé au contrôle de la température. Je peux cette fois-ci utiliser les e-gates, et heureusement car il n'y a tout simplement personne en poste dans la file traditionnelle, malgré une dizaine de personnes faisant la queue.

Il y a pas mal de monde également au PIF, et la file prioritaire n'avance pas très vite. Il se sera écoulé 50 minutes entre le moment où l'avion s'est arrêté au point de stationnement et le moment où j'arrive au salon.

L'offre de nourriture en milieu d'après-midi ne change pas beaucoup de celle du matin, et ne fait pas beaucoup envie.
photo img_20180418_164115photo img_20180418_164125

La climatisation est à l'arrêt, elle se rallumera quelques minutes plus tard. Je prends un Cointreau - Schweppes agrumes avec de la glace pour me rafraîchir. L'absence de climatisation rend la température difficilement supportable dans le salon car le soleil tape directement sur les fenêtres et les rideaux qui les masquent.
photo img_20180418_164324

Je me dirige ensuite vers une zone de repos, afin d'y faire une sieste. Je somnole plus que je ne dors, car si les sièges sont confortables, la lumière y est très agressive et le salon ne dispose pas de bandeaux à prêter aux passagers.
photo img_20180418_171907

Je retourne dans une zone plus adaptée à la position assise pour avancer dans les flights reports du vol aller, le site n'étant pas bloqué par le firewall chinois. Internet n'est pas super rapide.
photo img_20180418_194508

Je pars explorer le buffet histoire de ne pas voyager le ventre vide.


Contre toute attente, la sélection du jour est mangeable (aubergine + riz). J'accompagne le tout d'un verre de Cabernet Sauvignon du Chili qui ne casse pas trois pattes à un canard.

photo img_20180418_195246photo img_20180418_195224

Mon vol à longtemps été annoncé en porte 022 (donc au contact), mais finalement c'est en porte 211 qu'il faut se rendre (et donc paxbus).
photo img_20180418_214907photo img_20180418_222448

Le vol


Il y a déjà pas mal de monde dans la file normale quand j'arrive en porte, mais la file Skypriority/business est bien vide.
photo img_20180418_222548

Encore une fois, un pax bus dédié aux passagers business est en place.
photo img_20180418_222751

Mon siège qui va m'accueillir pour les 10 prochaines heures.
photo img_20180418_223842photo img_20180418_223845

Les chaussons sont présentés dans un sac assez chic.
photo img_20180418_224044

Un oshibori piping hot est distribué
photo img_20180418_224224

Le champagne est proposé en pre-departure beverage. Il y a également de l'eau ou un cocktail maison.
photo img_20180418_224428

J'ai récupéré le FT au salon (seul journal en langue anglaise, et il était bien caché dans la zone dédiée à la lecture et non avec les autres titres de presse bien en vue à l'entrée du salon). Aucune offre de presse ne me sera proposée à bord.
photo img_20180418_224716

Les consignes de sécurité sont diffusées pendant le taxi. Comme l'écran doit rester rangé pendant les phases de roulage, décollage et atterrissage, la vidéo de sécurité est peu visible.
photo img_20180418_230840

Spotting pendant le roulage.
photo img_20180418_231616photo img_20180418_231803

On s'aligne et personne n'aura daigné s'occuper de mon k-way. Il restera accrochée à la patère pendant tout le vol.
photo img_20180418_231645

L'écran est de bonne taille, mais le choix non asiatique est limité sur l'IFE.
photo img_20180418_234806

A peine les PNCs libérés, une nape est posée sur la table et un oshibori distribué.
photo img_20180419_000317photo img_20180419_000751

Un assortiment de noix dans un sachet plastique est proposé en guise d'apéritif. Il n'est pas accompagné de boisson.
photo img_20180419_000959

La commande pour le repas a été prise avant le décollage et le menu m'a à peine été tendu par le PNC. J'ai choisi l'offre non asiatique.
Foie gras et crevette en amuse bouche. C'est bon.
photo img_20180419_001226

J'accompagne le repas d'un verre de rouge dont j'ai oublié de noter la référence. Il était buvable mais loin d'être exceptionnel.
photo img_20180419_001302

L'entrée dont j'ai oublié de noter l'intitulé. C'est mangeable.
photo img_20180419_001553

Du pain tiède est distribué.
photo img_20180419_001638

Le plat: poulet et pâte. J'avais gardé un bon souvenir du poulet sur le YVR - PVG, et je suis assez déçu. Les haricots sont immangeables et les pâtes légèrement trop cuites.
photo img_20180419_002531

Salade de fruit en dessert. On peut difficilement faire plus simple.
photo img_20180419_004038

Je passe le siège en position horizontale et fait une sieste d'une heure environ. Regarder un film avec le siège dans cette position est inconfortable car l'écran ne pivote pas autour d'un axe horizontale.
photo img_20180419_004503

A mon réveil, je pars faire un tour aux toilettes. Ils sont encore propre, mais le resteront de moins en moins au fur et à mesure que l'on s'approche de Vancouver.
photo img_20180419_025525photo img_20180419_025529

Un PNC a remarqué que je suis réveillé et me demande si je veux une boisson. J'opte pour un café qui est servit avec quelques snacks plutôt bon.
photo img_20180419_045434

L'IFE n'est pas d'une grande aide quand il s'agit de s'occuper pendant 10 heures de vol. Le WIFI me permet d'avancer dans la rédaction de mes flight-report, malgré sa lenteur et le firewall chinois. Je mets également le vol à profit pour traiter mes photos de Hong-Kong.

A plusieurs reprises la cabine est envahie par une odeur très désagréable de tabac. Je n'ai vu personne fumer et l'odeur étant plus forte vers l'avant de la cabine, je suppose que le(s) fumeur(s) étai(en)t dans le cockpit.




Le second service début à 3 heures de l'arrivée. C'est tôt surtout que le service a été expédié.
photo img_20180419_060313

Un oshibori est distribué en même temps que la mise en place de la nappe.
photo img_20180419_072010photo img_20180419_072125

C'est un petit-déjeuner qui est proposé, alors que le vol arrive en fin d'après-midi heure de Vancouver…
photo img_20180419_072759

L'arrivé sur Vancouver offre de belles vue sur Vancouver Island.
photo img_20180419_085700

L'arrivée à Vancouver sera très fluide (littéralement personne avant moi à l'immigration) jusqu'à ce que je me retrouve à attendre mon bagage soute. Il a beau être estampillé d'un label Priority, il ne sera livré qu'avec la deuxième vague de livraison. Inadmissible.
Afficher la suite

Verdict

China Eastern

6.1/10
Cabine6.5
Equipage5.0
Divertissements6.0
Restauration7.0

China Eastern #36 Lounge - T1 International

5.9/10
Confort7.0
Restauration6.0
Divertissements6.0
Services4.5

Shanghai - PVG

5.8/10
Fluidité4.0
Accès4.0
Services7.0
Propreté8.0

Vancouver - YVR

5.8/10
Fluidité5.0
Accès7.0
Services3.0
Propreté8.0

Conclusion

PVG: PAF rapide grâce aux e-gates. PIF assez lent malgré une file prioritaire. Encore et toujours un paxbus...

Salon: L'offre du dîner est mangeable, c'est déjà pas mal :) Quelques exemplaires du FT bien cachés sont à disposition. Le WiFi est lent, et il faut souvent s'y reprendre à plusieurs reprises pour afficher une page.

MU: Odeur de tabac provenant probablement du cockpit et se propageant dans la cabine à plusieurs reprises... Le WiFi en vol est pratique pour tuer le temps, même si derrière le firewall. Choix sur l'IFE assez limité en matière de goût non asiatiques. Catering acceptable, même si c'est bizarre de proposer un petit-déjeuner en plein après-midi (heure de Vancouver).

YVR: Baggage prioritaire livré dans le deuxième batch de baggages: inacceptable. Immigration très fluide, douane un peu moins. Accès aisé depuis downtown en Skytrain, malgré la surtaxe de 5CAD pour les trajets commençant depuis l'aéroport...

Sur le même sujet

4 Commentaires

  • Comment 443790 by
    Aurel 109 Commentaires

    Merci pour le FR
    C'est connu que les pilotes MU sont très clopes pendant le vol
    Vous n'êtes pas le premier et surement pas le dernier malheureusement

  • Comment 443793 by
    Esteban TEAM GOLD 11753 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Au delà du produit que je trouve assez moyen dans son ensemble, la fumée dans un cockpit est parfaitement intolérable. Les règles sont les mêmes pour tout le monde et comment expliquer que les "dieux" de l'avant ont permission alors que les manants à l'arrière sont constamment rappelés à l'ordre. Incompréhensible.

    A bientôt !

  • Comment 443822 by
    globetrotter 401 Commentaires

    Bonjour Montagnard et merci pour ce FR,

    China Eastern est une compagnie majeure dans skyteam mais le service proposé est à peine passable.
    Alors que Air China semble avoir effectué une montée en gamme China Eastern ne semble pas évolué à ce niveau.

    Il est encore possible de fumer dans le cockpit malgré les règles de sécurité internationale?

    A bientôt!

  • Comment 444594 by
    mogoy GOLD 10253 Commentaires

    Aïe, Aïe, Aïe,
    Tous les clichés des vols chinois, vous y avez eu droit ! Service expéditif, pilotes qui fument, et catering très moyen. "Le Cirrus ne fait pas le CX", et on ne peut se contenter du hard.
    J'ai presque oublié qu'avec ces cloches, on a enfin trouvé un salon à PVG qui tient la comparaison avec la moyenne mondiale ?

    Merci pour ce FR.

Connectez-vous pour poster un commentaire.