Avis du vol Aerolineas Argentinas Sao Paulo Buenos Aires en classe Economique

Compagnie Aerolineas Argentinas
Vol AR1241
Classe Economique
Siege --
Temps de vol 02:55
Décollage 07 Mai 18, 10:30
Arrivée à 07 Mai 18, 13:25
AR   #122 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 32 avis
AK
Par SILVER 993
Publié le 7 juin 2018

Résumé des épisodes précédents



28/04 : Lyon Paris (CDG), AF, éco, ici même
28/04 : Paris São Paulo AF, affaires, ici
29/04 : São Paulo (CGH) Iguaçu (IGU), Latam, éco, c'était avant-hier ! Avec bonus touristique (Iguaçu)
02/05 : Iguaçu (IGU) São Paulo (GRU), Latam, éco, j'ai trouvé la motive !
07/05 : São Paulo (GRU) Buenos Aires (AEP), Aerolineas Argentinas, éco, présentement, avec bonus touristique (plages de l'état de São Paulo)
10/05 : Buenos Aires (AEP) São Paulo (GRU), Gol, éco, un peu de patience ! avec bonus touristique de Buenos Aires
11/05 : São Paulo Paris, AF, éco+++, quand j'aurai le temps, avec un bonus touristique Pauliste
12/05 : Paris Lyon, AF, éco, à la fin, avec un bonus spécial sur mes 50 premiers FRs (et oui ! ça approche !)



Note préliminaire autosatisfactrice


Ceci est officiellement mon cinquantième flight report, quelle joie ! Au début je ne pensais pas en faire autant, mais maintenant il faut que je me retienne de prendre des photos sur certains vols tellement c'est devenu un réflexe…. Il faut aussi dire que mon volume de vols à beaucoup augmenté ces derniers temps, surtout pour le travail. J'espère ne pas perdre la motivation pour arriver jusqu'à 100 !

A l'aéroport


Je me rends à l'aéroport en taxi, en échange de la modique somme de 140 reais (soit environ 30€). Le taxi me dépose pile devant l'entrée. La circulation a été dense, avec un petit embouteillage à quelques kilomètres du but.

Ce billet est une prime Flying Blue, que j'ai pu acheter pour 30000 miles (aller-retour) et environ 80€. Cela a eu l'avantage de me laisser choisir l'horaire et l'aéroport d'arrivée sans avoir de considérations de tarif. J'ai évidemment choisi d'arriver à l'aéroport dit domestique de Buenos Aires (Jorge Newbery, ou Aeroparque pour les intimes), car il est bien plus proche du centre-ville et plus petit. Comme je n'ai pas réussi à m'enregistrer en ligne, ni sur le site d'Air France où j'avais acheté le billet (prime), ni sur celui d'Aerolineas Argentinas (qui opérait ce vol mais qui ne reconnaissait pas la réservation), je dois trouver un moyen de m'enregistrer sur place. C'est chose faite avec cette borne automatique. Bon point depuis mon dernier enregistrement sur borne au Brésil, on peut désormais sauter toutes les étapes qui concernent les personnes à prévenir en cas d'urgence.

photo img_1963

Le vol est annoncé à l'heure. Notez le trafic important à destination de Buenos Aires. En revanche la majorité de vols arrivera à l'aéroport dit international d'Ezeiza (ministro Pistarini officiellement) :

photo img_1964photo img_1965

Superman supervise l'enregistrement….

photo img_1966

Je me dirige ensuite vers la sécurité, qui passe comme une lettre à la poste, et enfin le contrôle de police, où je récupère un quatrième tampon brésilien en une semaine (et ce n'est pas le dernier !).

photo img_1967

Je débarque ensuite dans le terminal, qui est à la fois petit, vieux et bondé. Il y a un bout de duty free qui fait illusion.

photo img_1969

Et puis…. l'odeur n'est pas incluse dans la photo, mais elle était présente….
photo img_1971

Je suis arrivée à l'aéroport depuis environ 20 minutes, côté fluidité ya rien à dire !

photo img_1972

Je finis par trouver un siège où m'installer. Le test du wifi est désastreux, impossible de se connecter. Je tourne en rond !

photo img_1975photo img_1976photo img_1974


Il y a beaucoup d'annonces en même temps, presque uniquement en espagnol et portugais, à un rythme effréné, et à un volume très élevé. Au bout d'un moment, ça stresse ! Finalement, lors d'une des annonces, j'entends mon nom, parmi une douzaine d'autres. Je vois que des gens se dirigent vers le comptoir, je décide donc de panurger et d'aller voir ce qui se passe. Il s'agit d'un contrôle de documents. A la vue de mon passeport, l'hôtesse me parle en anglais en m'appelant par mon prénom. Bien évidemment, quand je veux retourner à ma place, il y a quelqu'un qui en a profité pour s'installer. Heureusement que l'embarquement est imminent !

photo img_1977


Embarquement !


L'embarquement est appelé par priorité puis par rang. Comme je suis dans les premiers rangs de l'éco, je passe dans les derniers. Ma meilleure vue sur l'avion :

photo img_1978

Miracle d'entre les miracles : il reste plein de place dans les coffres. C'est parce qu'un bagage en soute est systématiquement inclus dans le prix du billet, ce qui facilite largement l'embarquement. N'est-ce-pas chères compagnies européennes ? L'avion a l'air neuf, et les hôtesses distribuent des fiches de douane à l'entrée.

photo img_1979

Je n'ai pas pu choisir mon siège et bien sûr je suis au milieu. Ça n'est pas très gênant vu la durée du vol, mais ce n'est pas non plus le top. Je suis néanmoins dans les premiers rangs de la classe économique, ce qui promet un débarquement rapide. A noter, il y a des vrais sièges de classe affaires, ce qui est différent des compagnies européennes. Le pas est pas mal !

photo img_1980


L'avion est bien plein, s'il n'était pas complet, c'était pas loin.


photo img_1981photo img_1982

il y a une prise USB dans l'accoudoir.

photo img_1983


Voici maintenant les consignes de sécurité….

photo img_1984photo img_1985

Le sac à vomi….
photo img_1986


Et le magazine de la compagnie !
photo img_1988

Avec chewing gum -usagé- inclus (beurk !!! -1 point pour la cabine et -1 point pour les divertissements car magazine inutilisable)
Bonus : Cliquez pour afficher



Le repoussage se fait à l'heure, et les hôtesses font les consignes de sécurité en trois langues (portugais, espagnol et anglais). On est dans un gros aéroport, le roulage est donc assez long…. Et c'est parti !photo img_1991

Le service commence alors assez rapidement. Oui, contrairement à LATAM, il y a un véritable service à bord. On nous distribue ces charmantes petites boîtes :

photo img_1992

Il y a un petit gâteau :
photo img_1995

Ce Sandwich….
photo img_1994

Et les boissons suivent rapidement.

photo img_1993

Après le service, la nuit ayant été courte, j'ai tendance à m'endormir. Pour info, voici une idée de l'inclinaison du siège, qui m'a paru très bonne :

photo img_1990

Je somnole et je me réveille un peu avant la descente.

photo img_1996

Le climat n'est vraiment pas extraordinaire, il fait gris et la température extérieure est d'environ 20 °C.

L'arrivée


Ça y est, je viens de poser les pieds (enfin les roues) en Argentine ! C'est une ville mythique pour moi, je suis très émue en arrivant ! Mais n'oublions pas les besoins du reportage !

photo img_1998photo img_1999

Hum, ça grouille de frères jumeaux dans ce coin !

photo img_2001photo img_2002

On débarque par une passerelle, et ensuite c'est tout droit jusqu'au contrôle !
photo img_2003photo img_2004

Il y a une file pour les Argentins et une file pour les autres. Le processus est très rapide, et l'agent m'appelle aussi par mon prénom, et me souhaite la bienvenue en Argentine. A l'occasion, je récupère un troisième tampon argentin. Je sors rapidement (pas de bagage à récupérer) et j'arrive ici.

photo img_2005

Il y a une notice d'information concernant la fermeture de certains aéroports pour maintenance, dont Puerto Iguazu :
photo img_2006

Je tente de retirer de l'argent, le distributeur m'informe qu'il va me facturer 222 pesos (+/-8€ à l'heure actuelle) en plus de mes frais bancaires, ce qui fait que j'annule l'opération au plus vite (payer pour avoir des sous, faut pas abuser !). Finalement, il y a un bureau de change à 10 mètres, qui fera très bien l'affaire. Je découvrirai par la suite que tous les bureaux de change officiel proposent le même taux. Après ça, je me débrouille pour m'acheter une carte de bus/métro, et une place dans une navette vers le centre ville, et le tour est joué ! Pour info, le bus vers la gare m'a coûté 120 pesos (+/- 4€30). La carte de bus/métro fonctionne sur le même principe que l'Oyster Card londonienne et des Suica/Kitaca/Icoca/etc. japonaises : on paye la carte 25 pesos, puis on charge de l'argent dessus selon les besoins. A chaque validation, 7.5 pesos sont débités. C'est très pratique !

A bientôt pour le retour !

Le Bonus Touristicus : São Paulo côté plage


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Aerolineas Argentinas

7.8/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements7.0
Restauration8.0

Sao Paulo - GRU

5.5/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services4.0
Propreté4.0

Buenos Aires - AEP

8.3/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Dans l'avion, c'était presque parfait, avec une cabine alliant modernité (lumière d'ambiance, prises USB, etc), confort (vrai siège épais, qui s'incline convenablement) et une vraie ET bonne offre de nourriture et de boissons. C'est tellement rare de nos jours ! Dommage pour le chewing-gum usagé au fond de la pochette....

L'aéroport de Guarulhos n'était pas top (du moins ce terminal), avec des salles d'attentes trop petites par rapport au nombre de passagers, des annonces bruyantes au rythme de la mitraillette, peu de distractions, et une propreté toute relative. Par contre rien à signaler côté Argentin. J'apprécie tout particulièrement la proximité du centre-ville et la "profusion" de moyens de transports à disposition comparé à Guarulhos.

Sur le même sujet

13 Commentaires

  • Comment 449255 by
    Benoit75008 GOLD 7324 Commentaires

    Merci pour ce FR anniversaire de la 50ème!

    GRU bien crado et pas bien fluide...mauvais point.
    Sans parler d'un wifi qui parait bien compliqué à atteindre.

    En vol la cabine parait confortable avec une excellente inclinaison du siège!

    Pas top le chewing-gum sur le magazine...

    Beau bonus en fin de FR!

    Bon week end et à bientôt

    • Comment 449402 by
      AK SILVER AUTEUR 747 Commentaires

      Merci du commentaire :)
      Pour le chewing-gum je pense que c'est pas de chance, mais c'est sûr que c'est dommage car la couverture du magazine était sympa et j'avais envie de regarder...
      A bientôt pour la suite !

  • Comment 449303 by
    scorph GOLD 1151 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce sympathique et dépaysant FR !
    A noté une petite erreur dans le type d'appareil car vous avez pris le dernier né de Boeing (B737 MAX-8) ce qui en fait il me semble une exclusivité pour le combo appareil/compagnie ! Aerolinas Argentinas semble bien mieux que l'idée que j'en avais GRU très justement sanctionné.
    Une nouvelle fois félicitation pour ce 50ème FR !
    Bon vols !

    • Comment 449400 by
      AK SILVER AUTEUR 747 Commentaires

      Je n'étais pas sûre pour le type d'appareil. Déjà j'avais bon pour le 737, c'est pas si mal ! J'arrive à peu près à distinguer les différents types, mais les sous-types c'est au dessus de mes forces ^^. J'ai donc corrigé.

      Pour GRU, vous verrez lors d'un prochain reportage, ça dépend énormément du terminal. Pour AR, je n'ai vu qu'après coup que la compagnie était assez mal notée sur FR. Je n'ai fait qu'un vol avec eux, mais j'étais convaincue.

  • Comment 449304 by
    Numero_2 GOLD 9894 Commentaires

    Merci pour le FR et surtout merci pour le bonus qui l'accompagne !

    A bientôt.

  • Comment 449323 by
    Esteban TEAM GOLD 11735 Commentaires

    Merci beaucoup pour cette suite !

    Une prestation toute appropriée pour un vol de cette durée, même si AF, sur la même durée, aurait offert un plateau avec un mini plat chaud et TK un service complet :)

    Superbe bonus balnéaire qui donne envie d'aller faire un tour au Brésil !

    A bientôt !

  • Comment 449332 by
    Chevelan GOLD 13470 Commentaires

    Merci pour ce FR

    On apprécie la boite en guise de catering, mais comme l'indique esteban, TK offrirait un repas chaud complet et AF un plateau avec un plat chaud...

    magnifique bonus balnéaire qui donne des idées, je pensais aussi à Florianopolis, ma la je dois dire que c'est très séduisant

    A bientôt !

    • Comment 449401 by
      AK SILVER AUTEUR 747 Commentaires

      C'est vrai qu'après plusieurs vols LATAM sans saveur, par contraste, celui-ci m'a paru exceptionnel. Contente de faire découvrir des beaux coins du Brésil. Je ne connais Florianopolis que de réputation, mais je pense que ça vaut le coup aussi. Une étude comparative s'impose !

  • Comment 449344 by
    Christian Gerber 2 450 Commentaires

    "ni sur celui d'Aerolineas Argentinas (qui opérait ce vol mais qui ne reconnaissait pas la réservation)," Il convient de demander à AF, par exemple sur les réseaux dits sociaux le PNR Aerolineas qui est différent.

    Sur je ne sais combien d'entrées en Argentine cette fiche de douane ne m'a été demandée qu'une fois (récemment à MDZ) !!! La prendre juste comme un passe-temps

    "contrairement à LATAM, il y a un véritable service à bord" il faut comparer les choses comparables, vol international n'est pas vol interne brésilien.
    De plus vous avez la chance d'avoir un pas amélioré sur les 737MAX...
    Enfin sachez que cette offre (qui aurait aussi existée sur un vol LATAM SAO BUE est immuable et identique à celle offerte en "premium economy" (pas de business officielle) classe qui devrait disparaitre sous peu.

    Merci pour ce FR et le bonus .

  • Comment 545662 by
    AirOne SILVER 2027 Commentaires

    Merci pour ce FR même s'il n'est pas tout récent ahah, d'ailleurs depuis le 737 Max 8 ne vole plus, comme quoi vous avez une belle exclusivité ^^
    Le vol semble vraiment pas mal avec une prestation à bord qui n'est pas ridicule, l'aéroport de départ de fait pas rêver et fait même bien crado.

    À bientôt!

    • Comment 545938 by
      AK SILVER AUTEUR 747 Commentaires

      Merci du commentaire tardif ! En revoyant ce FR, ça me rappelle des bons souvenirs.... Effectivement on est pas prêts de revoir du "Max" avant un bon bout de temps (et quand bien même, je ne suis pas sûre de vouloir monter là-dedans !)

Connectez-vous pour poster un commentaire.