Avis du vol Alitalia Palermo Rome en classe Economique

Compagnie Alitalia
Vol AZ1774
Classe Economique
Siege 36B
Avion Airbus A321
Temps de vol 01:05
Décollage 14 Aoû 16, 07:00
Arrivée à 14 Aoû 16, 08:05
AZ 298 avis
lysflyer
Par SILVER 389
Publié le 16 juillet 2018
Bonjour, voici donc la quatrième étape de ce séjour italien. Il s'agit du premier segment retour vers Lyon à bord de la compagnie nationale italienne : Alitalia.

Pour mémoire, voici un aperçu du parcours :
Première partie LYS-ZRH avec Swiss en business : tout commence ici.
Deuxième partie ZRH-FCO avec Swiss en business : tous les chemins mènent à Rome.
Troisième partie FCO-PMO avec Alitalia en économie : en avant vers la Sicile.
Quatrième partie PMO-FCO avec Alitalia en économie : c'est ici.
Cinquième partie FCO-ZRH avec Swiss en business : tournent tournent les petits avions.
Sixième partie ZRH-LYS avec Swiss en business : on rentre à la maison.

C'est avec regret qu'arrive le jour du départ, comme on dit : "toutes les bonnes choses ont une fin". Pour rentrer, on fait tout le chemin en sens inverse cependant, vous l'auriez remarqué, nous empruntons 2 compagnies différentes appartenant à 2 alliances différentes. Ce sont, en effet, 2 billets différents qui ont été achetés. Le temps de connexion théorique me paraissant confortable, je me dis que nous sommes larges pour "l'auto-transfert" à FCO entre AZ et LX. Mais, tout ceci n'est pas sans compter Alitalia qui se montrera sous un bien mauvais jour…

En effet, tout commence à l'enregistrement en ligne où, alors que nous voyageons en couple sur le même billet (et pas un tarif au rabais)…le système nous place sur 2 sièges bien séparés, dans 2 zones différentes de la cabine…c'est "cadeau"!

Le départ de l'hôtel se fait aux aurores, un taxi commandé à l'avance par le biais de la réception. Ayant calculé au plus juste, il s'efforcera de gagner de temps dans un style de conduite bien sicilien : à savoir, avec une conception bien personnelle des temps d'arrêts aux STOP et autres feux rouges associé à un respect relatif des limitations de vitesse. En tout cas, le voyage jusqu'à l'aéroport se passe bien et nous sommes rapidement au dépose-minute de PMO.


À L'AÉROPORT



Et là, c'est le drame…nous ne sommes pas spécialement en retard ni en avance mais la file d'attente aux comptoirs Alitalia est immense : entre la navette reliant FCO à PMO et d'autres destinations domestiques, Alitalia n'opère clairement pas assez de banques d'enregistrement à PMO.
Pour être honnête, un agent appelle à voix haute les passagers pour notre vol. C'est ainsi que nous doublons tout le monde et que nous sommes rapidement enregistrés : nous serons les derniers à l'être.

Vue sur les banques d'enregistrement ; seules 3 seront opérationnelles ce matin.
photo 38812784134_9df9d759b1_z

Après la cohue de l'enregistrement, il est temps de rejoindre la porte d'embarquement. Beaucoup moins d'activité de ce côté et quelques travaux bienvenus.
photo 38625722515_5ca217c92d_z

Pour passer airside, c'est en-haut.
photo 38625721865_0d55023674_z

Direction le PIF.
photo 38812782464_98a4066b5c_z

Celui-ci est rapidement passé et nous rejoignons la porte d'embarquement alors qu'une longue queue est d'ores et déjà formée. À noter, aucune zone d'embarquement mais priorités respectées pour les passagers nécessitant une assistance (il ne me semble pas qu'il y ait eu d'appel pour les Sky Priority).
photo 38812781864_ee07efe507_z

Première vue sur notre bel A321 du jour. J'aime beaucoup cette livrée.
photo 38625709665_1fe0130a44_z


LE VOL



Rapidement après notre arrivée, l'embarquement est lancé. Pas d'attente particulière à noter et nous nous retrouvons rapidement à l'intérieur de la passerelle aux couleurs d'une célèbre marque automobile…allemande! Mais où va le monde? Des pubs ferrari à Munich?
photo 38625720505_8e81448994_z

Longue passerelle dans le soleil levant.
photo 38812781184_6533628efa_z

On chemine, c'est agréable.
photo 38625719775_ae0362374a_z

Et là, ça l'est beaucoup moins d'un coup.
photo 38625719285_12a2aac7d9_z

Un instant porte de très loin.
photo 27745380139_d718e2a7cc_z

Joli fuselage shot très sale malheureusement.
photo 27745379949_72bfe9f56e_z

La cabine fait beaucoup plus vieille que lors du vol précédant. Je serai assis au fin fond de l'avion…au milieu! Je pense que la belle italienne ne m'aime pas.
photo 24653763147_c6f0a6b2cb_z

Le pas, correct mais sans plus. Être assis au milieu d'un triplet de siège n'est décidément pas fait pour les claustrophobes.
photo 27745379399_06389f93f4_z

Un peu de lecture. Pas de grand changement par rapport à l'aller.
photo 38812774034_bacbe43e70_z

Du coup, vous n'aurez pas droit à beaucoup de clichés du vol. Nous repoussons et je peux immortaliser cette belle tour à damier.
photo 39491264542_0cf5cc129e_z

Un petit conseil à Alitalia : au lieu de sortir une nouvelle livrée (que je n'apprécie pas), commencez déjà par repeindre tous les avions de votre flotte!
photo 27745378679_58001d95e0_z

Et c'est parti! Arrivederci Sicilia
photo 39491263712_6e8febb90d_z

Décollage.
photo 38812776084_13cb79d22d_z
photo 27745377679_3dfd88f3dc_z

J'adore…sans se soucier de son voisin de derrière, ce malotru incline son siège à son maximum. Dans ce genre de cabine, l'inclinaison des sièges ne devrait pas être possible.
photo 38625709215_8ed002a1cf_z

En fait, je suis cerné…j'ai de la chance dans mon malheur…personne n'inclinera son siège devant moi.
photo 27745376649_753f8278b7_z

La collation, bien adaptée à la longueur du vol est rapidement distribuée lancée par les PNC. Ma voisine de gauche, une canadienne renversera son café sur elle à grand renfort de cris (ben oui, c'est chaud). Au final, plus de décibels peur que de mal mais, du coup, elle ne cessera de pester jusqu'à notre arrivée au parking.
photo 38812772554_4e70c445d1_z

Être assis quasiment au dernier rang permet de jeter un coup d’œil sur le galley sans avoir à se lever! J'aime bien ce décor en faux bois qui ne fait pas toc.
photo 38812772044_fa2037fa53_z

Une cabine bien pleine. Ma moitié est bien plus en avant que moi.
photo 38812771194_0d1fb6b587_z

Après une très belle approche, nous atteignons notre point de stationnement au contact du terminal. Cela nous arrange, notre temps de correspondance étant assez restreint car il faut récupérer nos valises puis les enregistrer nous-même.

Instant danette.
photo 38812761474_dcba59c041_z


ARRIVÉE



Nous nous retrouvons rapidement dans le terminal et on slalome entre les voyageurs pour atteindre rapidement la zone de récupération des bagages.
photo 38812770344_dea7c18747_z

Une salle bien déserte, la plupart de nos co-pax étant en correspondance sur le réseau d'Alitalia et ses partenaires.
photo 27745366469_3d83598937_z

La livraison fut assez rapide et nous partons en sprint vers le T3 où Swiss nous attend…

Merci d'avoir lu ce flight report de bien faible qualité. N'hésitez pas à commenter et à liker malgré tout.

À bientôt

lysflyer
Afficher la suite

Verdict

Alitalia

6.5/10
Cabine8.0
Equipage7.0
Divertissements5.0
Restauration6.0

Palermo - PMO

6.6/10
Fluidité6.5
Accès8.5
Services5.0
Propreté6.5

Rome - FCO

6.4/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté6.5

Conclusion

PMO - Un aéroport provincial bien géré. Le parcours du taxi à l'avion était très clair et rapide si l'on fait abstraction de l'attente à l'enregistrement. Alitalia devrait clarifier son parcours d'enregistrement.
FCO - Débarquement passerelle qui joue en faveur des passagers en correspondance. La livraison des bagages fut rapide. Bon point pour FCO.
AZ - Si ce n'est le problème de séparation des passagers volant ensemble (même dossier) et l'incident caféiné. Un vol domestique qui fait le job. Une prestation à la hauteur de ce qui se fait en France donc pas de quoi être impressionné ou déçu.

Informations sur la ligne Palermo (PMO) Rome (FCO)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Palermo (PMO) → Rome (FCO).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Alitalia avec 6.2/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 8 minutes.

  Plus d'informations

8 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.

Connectez-vous pour poster un commentaire.