Avis du vol Ryanair Hahn Kerry en classe Economique

Compagnie Ryanair
Vol FR5705
Classe Economique
Siege 04E
Temps de vol 02:05
Décollage 18 Jui 18, 13:30
Arrivée à 18 Jui 18, 14:35
FR   #21 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 265 avis
NZ1
Par 346
Publié le 22 juillet 2018
Bonjour à toutes et à tous, fidèles lecteurs ou simples curieux,

Introduction



Une semaine après mon retour du Canada, on se retrouve cette fois ci pour un AR en direction de l’Irlande. Et quoi de mieux pour découvrir ce pays que de prendre une compagnie Irlandaise !

Comme vous l’avez compris, ce vol est effectué par Ryanair. Le produit RYR étant archi basique et très connu, le vol ne présente pas grand intérêt si ce n’est l’aéroport de départ et l’aéroport d’arrivée. En effet, l’aéroport de Francfort Hahn (HHN) n’a été reporté qu’une fois dans le sens des départs et l’aéroport de Kerry (KIR) n’a jamais été reporté, c’est donc une petite exclu que je vous propose !

Ces deux FR auront donc plutôt vocation à être des airport report que des flight report, le but principal étant de vous faire une visite la plus exhaustive possible des deux aérogares, même si les vols seront bien détaillés

Nous serons 7 à faire le voyage (mes parents, deux couples d’amis et moi même). Notre objectif : sillonner la cote-ouest Irlandaise pendant une semaine et fêter le 50ème anniversaire de mon père

Compagnie Low-Cost oblige, nous avons obtenu des sièges à 59€ l’AR soit 178€ le routing pour 3 personnes. Nos amis ont également eu les vols au même prix

photo 1.0

Habitant à environ 150 km de l’aéroport (coté Français), il me faudra deux heures de route à travers le Luxembourg et la campagne Allemande pour arriver à bon (aéro)port

Départ de HHN



Comme à notre habitude, nous laissons la voiture sur le parking de l’hôtel Fortuna pour 3€ par jour (soit 21€ la semaine, prix dérisoire comparé à d’autres aéroports). Il suffit de trouver une place à l’arrière du bâtiment (grand parking en gravier), de se présenter à la réception et de remplir un petit formulaire puis le tour est joué

photo img_0527

Après avoir marché les 700 mètres qui séparent l’hôtel du terminal en suivant la route d’accès, me voila devant l’aérogare. HHN accueille uniquement les compagnies low cost Ryanair et Wizz Air ainsi que des compagnies de fret. Cet aéroport était anciennement utilisé par l’US Air Force jusqu’à sa reconversion civile dans les années 90

photo 1.1

Face à l’entrée du terminal se trouve un hôtel, plutôt pratique pour les départs matinaux étant donné que l’aéroport se trouve au milieu de nulle part

photo 1.2

A droite de l’hôtel, le parking couvert

photo 1.3

Tous les chemins mennent-ils à Rome ?

photo 1.4

Arrivée devant la seconde entrée de l’aéroport

photo 1.5

Un bus permet de rejoindre Francfort (aéroport et gare) situés à 115 km d’ici

photo 1.6

La zone des arrivées fait face à l’entrée du terminal

photo 2

Vue sur le FIDS avec un programme 100% Ryanair aujourd’hui, mon vol est à l’heure et nous sommes très en avance

photo 3

On retrouve un fast food bien connu et une genre de boulangerie pour l’offre de restauration dans cette zone

photo 4photo 5

Le terminal est construit tout en longueur

photo 6

La zone A des départs est vide

photo 7

Le terminal est tout aussi vide et sombre, on a plus l’impression d’être dans un hangar que dans un aéroport

photo 8photo 9

Les principaux loueurs de voitures sont tout de même présents

photo 10photo 11

Juste en face se trouve un Relay local dans lequel on peut trouver la presse, des livres et des boissons

photo 12

La presse Française est présente, témoignage du passage régulier de voyageurs Français ayant traversé la frontière pour prendre leur avion. Pas de ZE pour notre ami Mogoy

photo 13photo 14

Le ministre de l'Intérieur Allemand connu pour ses positions anti-immigration fait les gros titres tandis que la Chancelière affiche une mine aussi triste que la nouvelle livrée Lufthansa. Les lunettes de soleil ne seront pas de mise vu l’aspect automnal du ciel en ce lundi matin

photo 15

Des toilettes se trouvent en face de la boutique

photo 16

La peinture verte électrique du sol au plafond est du plus mauvais gout

photo 17photo 18

La propreté des toilettes n’est pas impeccable

photo 19

Ces graffitis ne sont pas issus de la Grèce Antique ni de l’Empire Romain mais relèvent plutôt du vandalisme

photo 20

Mes copax Ryanair enregistrent leurs bagages sans distinction pour la destination

photo 21

Au bout du terminal se trouvent les portes de départ B et quelques boutiques qui ont mis la clé sous la porte

photo 22

Un troisième restaurant se trouve dans cette zone pour compléter l’offre de restauration. Au menu ? La fameuse Currywurst

photo 23

Nous patienterons le reste du temps dans une zone intermédiaire de l’aérogare, toujours aussi vide. Notez qu’il n’y a pas de réseau wifi disponible

photo 24

Les comptoirs de WizzAir sont déserts. Cette compagnie dessert la Roumanie, la Macédoine, l’Ukraine, la Bosnie et la Pologne au départ de HHN

photo 25

Un affichage souligne la présence de tickets coupe file, assez inutiles dans un si petit aéroport

photo 26

Des distributeurs de la Volksbank sont présents, attenants à un Subway, le tout se trouvant en face des toilettes

photo 27

Les retardataires peuvent peser leurs bagages moyennant la somme d’un euro

photo 30photo 29

Il est 12h et la zone A des départs est désormais close

photo 31

Ryanair ne se prive pas de faire sa pub, à l’intérieur comme à l’extérieur du terminal

photo 32

Retour au fond de l’aérogare pour passer le PIF, l’attente est quasi nulle et il sera passé en quelques secondes

photo 39

Ma satisfaction est absolue

photo 40

Nous voila airside avec une salle d’attente tout aussi lugubre et sombre que la partie landside

photo 41

Un duty free et un snack sont présents pour égayer un peu les lieux

photo 42photo 43

Mon vol est toujours affiché à l’heure, porte 8

photo 44

Passage par la PAF pour accéder aux portes 8 et 9, il n’y a personne. Une petite affiche nous signale l’absence de toilettes après les contrôles. Les agents sont sympathiques et me souhaitent un bon voyage en Français à la vue de mon passeport

photo 45photo 46

La salle d’embarquement est déjà bien remplie

photo 47photo 48

Je voyage comme un sans-dents, j’ai donc du imprimer mon BP sur lequel figure le numéro de mon siège qui m’a été imposé (et c’est malheureusement un siège sur le milieu de la rangée)

photo 49

Alors que je suis encore assis, du personnel passera pour attacher une étiquette bagage sur ma valise et apposer le reçu sur mon BP

photo 50photo 51

Il est 13h15, l’embarquement touche à sa fin et la salle est complètement vide

photo 52photo 53

Une fois la porte passée, on se retrouve sur le tarmac

photo 54

Décollage imminent



Me voila sur le chemin des low-fares

photo 55

Vue sur notre avion, il est âgé de moins de deux ans et peut transporter jusqu’a 189 passagers en éco, une vraie bétaillère volante

photo 56

Virage à gauche et approche finale

photo 57

Sans surprise, je dois abandonner mon bagage cabine avant d’entrer dans l’avion

photo 58

Vue sur les CFM

photo 59

Instant porte en contre plongée pour Esteban

photo 60

Je m’installe en cabine tandis que les bagages sont chargés en soute. Malgré une réservation commune, nous serons tous les 7 éparpillés dans la cabine. Je suis au 4E

photo 61photo 62

Le test Marathon est un échec

photo 64

Le pas n’est pas très généreux mais il reste correct et fera l’affaire pour ces deux heures de vol. Pas de test Horatius chez Ryanair car pas d’aumônière. Les pessimistes diront que c’est un espace de rangement en moins pour leurs effets personnels. Les optimistes souligneront qu’il est désormais impossible de les oublier

photo 65

Le siège tout comme le sol est jonché de miettes, pas très sérieux ! S’agit-il d’une collation pour compenser l’absence de repas gratuit chez Ryanair ?

photo 66

Mood-lightning et vue sur le PSU

photo 63photo 67

Cette photo témoigne de l’aspect table à repasser des sièges, ceux-ci sont très fermes

photo 68

Fermeture de la porte. A ma grande surprise, l’avant de la cabine est totalement vide alors qu’elle était annoncée pleine à l’OLCI. Enième stratégie de RYR pour vous faire payer le choix des sièges

photo 69

Ma rangée ne sera pas occupée, j’aurai donc l’immense plaisir d’étaler mes affaires et de me déplacer au hublot

photo 70

La ceinture n’est pas ciglée

photo 71

Les consignes de sécurité nous sont présentées par le stewart. Pas moyen de dérober les fiches de sécurité chez Ryanair à moins de repartir avec le siège (sympa pour décorer le salon mais pas très discret…)

photo 72

On repousse à 13h30, l’équipage se présente et le CDB annonce 1h50 de vol

photo 73

Notre voisin est fraichement arrivé de Vilnius en Lituanie

photo 74

Vue sur l’aéroport qui ressemble plutôt à un entrepôt, il n’y a pas foule

photo 75

J’arriverai à spotter un 747F d’Aérotrans Cargo pendant le roulage, ce coucou a plus de 22 ans et c’est un ancien de Singapore Airlines

photo 76

Un autre 747F de Silk Way Italia, deux avions privés et les hangars de Ryanair

photo 77

A 13h38, nous nous alignons piste 21 et les reacteurs sont poussés à pleine puissance

photo 78

Vue sur la campagne Allemande et les environs de l’aéroport au décollage

photo 79photo 80

La couche nuageuse est assez basse

photo 81

Bien que furtive, j’arriverai à saisir la gloire du pilote, même si les couleurs sont un peu ternes

photo 82

A 13h45, une annonce concernant le BOB est faite en Allemand et en Anglais. Les PNC s’agitent dans le galley et le service commence en cabine

photo 83photo 84

La couche nuageuse ne me permet pas d’admirer le paysage

photo 85

L'absence de voisins est un luxe sur ce genre de vols

photo 86.1

Une trouée miraculeuse me permettra d’apercevoir la base aérienne de Spangdahlem. Il s’agit d’une base militaire de l’US Air Force qui abrite un escadron de chasse équipé de F-16

photo 86.2photo 86.3

Les avions au sol semblent être des Boeing C-17 Globemaster

photo 86.4

Le service continue

photo 87

La tablette est aussi sale que le sol et les sièges, on ne change pas une équipe qui gagne

photo 88

Vue sur le winglet

photo 92

Air to air avec un Embraer 190 de Helvetic Airways

photo 93

C’est l’heure de faire un petit tour aux toilettes, au premier rang, le pas(lais) est royal

photo 94

Les toilettes, bien que petites, sont propres

photo 95photo 96

Après un certain temps, la lumière se coupe. Ambiance night club et cabine à UV assurée

photo 97photo 98.1

Le ciel est toujours aussi nuageux

photo 98.2photo 98.3

Et les PNC ne chôment pas

photo 99

L’accoudoir est amovible, il se remonte très facilement

photo 100

Nous avons quitté les cotes Belges et nous survolons la Manche, ses champs éoliens offshore, ses cargos et ses ferrys

photo 101.2photo 101.1

Remarquez la présence d’une patère combinée au système de bloquage de la tablette. Astucieux mais surement pas très pratique pour accrocher une veste

photo 101

Je feuillette le magazine de bord, celui ci est divisé en deux parties distinctes : le BOB et le duty free. Le BOB me parait un peu cher



Les cotes Anglaises sont en vue et contrairement à l’Europe continentale, le ciel est parfaitement dégagé. Est-ce un effet secondaire du Brexit ? ^^

photo 108

Nous pouvons apercevoir la ville de Clacton-on-Sea et sa jetée

photo 109

Faute de prise usb à bord, j’utiliserai mon ordinateur pour recharger mon téléphone portable

photo 110.1

Ici la ville de Heybridge…


photo 110.2

…ainsi que celle de Chelmsford

photo 110.3

Les passagers n’ayant pas 100M$ sur leur compte en banque ou ne possédant tout simplement pas de piste d’atterrissage dans leur jardin pourront tout de même acquérir un 737-800 pour la modique somme de 10€

photo 111

Nous survolons l’aéroport de Londres Stansed (STN) situé à une cinquantaine de km au nord de la capitale, c’est une des bases majeures de Ryanair

Mon dernier vol avec RYR était d’ailleurs un HHN-STN que j’avais payé 19€99 AR, le prix était si bas que je m’en rappelle. J’en avais alors profité pour faire un petit tour à Londres avec une amie qui n’avais jamais pris l’avion (quel ignominieux sacrilège !!)

photo 112

Nous nous apprêtons à survoler Londres, le capitaine nous le signale par une annonce en disant que c’est du cote gauche de l’appareil que ça se passe. La passagère du 3B qui n’est autre que ma mère est plongée dans son livre. J’en profiterai pour faire un tour dans sa rangée afin d’apercevoir la capitale Anglaise

photo 113

Vue sur l’aéroport Londres City (LCY), sur la tamise et sur l’O2 Arena. Le gros bâtiment qui se trouve au bout de la piste 09 est l’Excel, un grand centre de congrès. Entre l’Excel et l’O2 Arena se trouve la télécabine Emirates permettant de relier les deux rives de la Tamise par les airs (je vous l’accorde, elle n’est pas très visible et il fallait le savoir)

photo 120

Vue du centre ville avec la gare de Londres Waterloo, la London Eye, le Big Ben qu’on devine, Trafalgar Square, 10 Downing Street, St James Park, Buckingham Palace et un petit bout de Hyde Park

photo 121

Nous survolons maintenant l’aéroport de Londres Heathrow

photo 122

Ici le terminal 5 (5A/5B/5C de droite a gauche de l’image). Grace à mes yeux de lynx (ou plutôt en zoomant un peu à gauche des cuves sur la partie gauche de la photo), on devine l’a380 de Qantas stationné au large qui attend sagement son retour vers Sydney via Singapour

photo 123

Ici les terminaux 1/2/3

photo 124

Nous quittons la banlieue ouest de Londres. La Manche est toujours visible et un 747F qui parait minuscule file à toute allure

photo 125

Je retournerai à mon siège du coté droit de l’appareil, l’occasion d’apercevoir l’aéroport d'Oxford Kidlington (OXF), principalement utilisé pour l’aviation d’affaires et l’aviation légère

photo 126

Le temps passe, la descente à été amorcée et les paysages Irlandais se profilent…

photo 128

…malgré la couverture nuageuse importante

photo 129

Les dernières minutes de vol se feront dans la brume

photo 130

Arrivée à KIR



Atterrissage à 14h30 sur la piste 26 bien trempée et sous un temps typiquement Irlandais. Nous sommes partis à l’heure et nous voila arrivés avec 5 minutes d’avance, le contrat est donc rempli

photo 131

Voici une capture d’écran de notre vol qui vous permettra peut être de situer l’aéroport de Kerry. Nous avons survolé Bruxelles à la verticale mais je n’ai rien vu à cause des nuages

photo j10

Vue sur le minuscule aéroport de Kerry. Cet aéroport a accueilli son premier avion en aout 1969 et le premier service régulier a été mis en place 10 ans plus tard, en juillet 1979, par Aer Arann qui utilisait à l’époque un Britten-Norman Islander (petit bimoteur de seulement 9 places)

photo 132

A coté de l’aérogare se trouvent un hangar et quelques jets privés. Le Gulfstream à gauche de l’image appartient au club de golf de Hogs Head et sert surement à transporter les joueurs les plus fortunés (Il faut savoir que la région de Kerry est un des coins les plus populaires en Irlande pour pratiquer ce sport)

photo 133

Instant danette et débarquement par la porte avant

photo 134photo 135

Descente par les escaliers

photo 136

Vue sur notre appareil. Il fait frais, humide et il y a beaucoup de vent

photo 137

Vue sur le nez si caractéristique de notre 737

photo 138

La tour de contrôle me fait penser à la timonerie d’un chalutier

photo 139

A sa droite se trouve le bâtiment des pompiers

photo 140

La minuscule aérogare n’est qu’à une dizaine de mètres de notre avion

photo 141

Aucun autre avion n’est présent dans l’aéroport

photo 142

Passage couvert en direction de la porte des arrivées

photo 143

Les PMR ne sont pas oubliés

photo 144

Nous y voila ! Il y a tellement de vent que les accents chavirent sur la langue de Molière ^^

photo 145

Une tondeuse d’Aer Lingus (ATR72) arrive de Dublin avec une heure de retard et vient troubler la quiétude des lieux

photo 146

Ce vol fait parti des 6 vols qui attireront à KIR aujourd’hui, au moins cet aéroport ne manque pas de slots

photo 147

Dernière vue sur notre avion qui repartira une demi-heure plus tard pour HHN. La cabine ne sera visiblement pas nettoyée car les nouveaux pax embarquent quelques secondes après notre sortie. Je comprends alors pourquoi les sièges et le sol étaient si sales

photo 148

Juste derrière la porte des arrivés se trouve un petit bureau au niveau duquel un agent contrôlera mon passeport, c’est très ”vieille école” mais le dispositif est efficace

photo 149

Après le bureau se trouve la salle du tapis bagage. Cette piece n’est pas très grande et on peut même y sentir l’odeur du kérosène qui provient du ravitaillement de notre 737 sur le tarmac

photo 150

Cet aéroport à de quoi me donner un petit aperçu de ce qu’était l’aviation il y a des dizaines d’années et me fait réaliser que nous sommes désormais à des années lumières de l’époque où les voyages en avion étaient une aventure que seuls quelques privilégies avait le luxe de s’offrir. Bonjour et bienvenue dans l’ère de l’aviation low-cost et des flottes uniformisées où le commun des mortels peut se procurer un billet pour trois francs six sous

photo 151

Ces sièges marqués par le temps ont du accueillir bien plus d’une paire de fesse

photo 154

Dans la salle se trouvent des toilettes

photo 152.1

Notez le système tout aussi rustique que celui du bureau pour indiquer la présence ou non d’une personne à l’intérieur

photo 152.2

Les toilettes ont fait leur temps mais elles sont propres. La fiche sur la porte indique que le nettoyage est effectué à intervalle régulier par le personnel. Si vous êtes insensible au charme des toilettes d’antan ou si l’envie presse, d’autres toilettes bien plus grandes se trouvent à droite juste après la sortie de la salle des bagages (n’oubliez quand même pas vos valises avant de sortir!)

photo 162photo 163photo 164

La piece se remplie au compte-gouttes. Au fond de celle-ci se trouve trois portes qui permettent de passer landside

photo 153

La salle est maintenant bien remplie et le tapis délivre les bagages

photo 165photo 166

On se quitte au niveau de la sortie de l’aéroport où nous irons chercher une voiture de location chez un loueur pour commencer notre trip d’une semaine sur la cote-ouest Irlandaise. Une visite plus exhaustive de l’aéroport de KIR sera effectuée lors de mon vol retour

photo 167

Un petit bonus touristique sera aussi glissé dans mon prochain report mais je peux d’ores et déjà vous dire que l’ile émeraude m’a impressionnée par la beauté des ses paysages. Elle m’a aussi impressionnée par l’ambiance survoltée qui y règne dans ses pubs. A ce propos, la transition est toute faite :

On trouve en Irlande de nombreux pubs ou magasins portant des noms bien typiques, comme ici O’Leary (nom de famille assez populaire dans le pays). L’occasion de faire un petit clin d’œil au roi des prix bas : je nomme Michael O’Leary, le CEO de Ryanair

photo img_0233

En parlant de pub, on se quitte avec quelques boissons locales. l’Irlande n’étant pas réputée pour son eau minérale, je veux bien sur parler de la bière et du whisky (ma préférence va pour le green spot). Figurez vous que ce dernier est encore meilleur qu’il en a l’air quand il est savouré au rythme d’une musique traditionnelle

photo img_e0227

Mon devoir moral m’oblige à vous rappeler que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé mais ma propre loi et ma raison vous encouragent à en boire quelques gouttes

NB pour moi même : ne plus prendre Ryanair pour venir en Irlande car l’absence de bagage en soute m’a empêché de ramener quelques bouteilles de ce précieux élixir lors de mon retour. La prochaine fois, ce sera Aer Lingus !

Merci pour votre lecture et à bientôt pour le retour :)
Afficher la suite

Verdict

Ryanair

6.3/10
Cabine5.0
Equipage8.5
Divertissements5.0
Carte payante6.5

Hahn - HHN

6.8/10
Fluidité8.0
Accès6.0
Services8.0
Propreté5.0

Kerry - KIR

7.5/10
Fluidité8.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

RYR reste fidele à elle même sur ce vol avec un très bon rapport qualité prix et un produit basique. Mention spéciale pour l’equipage agréable et la ponctualité. Dommage pour la propreté de la cabine qui laisse à désirer. Les avions de Ryanair sont des bus volants permettant d’aller d’un point A à un point B et on n’en demande pas plus pour le prix

Compagnie :

La cabine est correcte pour une compagnie low-cost et un vol de cette durée mais je sanctionne ici la propreté plus que douteuse
Les PNC étaient jeunes et souriants, leur service fut correct et le CDB a fait l'effort de nous indiquer au micro les villes survolées pendant le trajet, bonne pioche pour l'équipage
Pas de divertissement mais est-ce nécessaire pour un vol de cette durée ?
Je n'ai pas testé le BOB donc je resterai neutre (moyenne des 3 autres notes)

Aéroport de départ :

HHN est tres fluide au niveau du PIF et de la PAF et c’est relativement rapide en porte
L’accès est assez contraignant car l’aéroport se trouve au milieu de nulle part, il faut alors emprunter les routes nationales avec de nombreux virages dans les bois et une impossibilité de doubler les camions toujours nombreux. De plus, les transports en commun sont quasi absents
Les services sont corrects pour un aéroport de cette taille
La propreté reste moyenne notamment dans les toilettes, peu mieux faire

Aéroport d’arrivée :

Le controle des passeport à KIR est rapide
RAS sur l’accès au terminal qui est assez facile
Les services, bien que peux nombreux, suffisant pour un si petit aéroport
La propreté est bonne

Sur le même sujet

14 Commentaires

  • Comment 455391 by
    Benoit75008 GOLD 7319 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    HNN ne fait pas vraiment rêver. Ryanair a il me semble acheté des slots à FRA, donc peux-être quitteront t'ils un jour cet aéroport triste et étroit!

    J'aime bien les nouvelles cabines FR, qui ne sont pas si éloignées de ce que proposent les principales compagnies du vieux contient.

    A l'arrivée, il devient compliqué de trouver sa valise avec le monde dans cette petite salle!!

    Bonne soirée et à bientôt!

    • Comment 455456 by
      NZ1 AUTEUR 1320 Commentaires

      Merci pour le commentaire !
      Il est vrai que Ryanair prend de plus en plus racine à FRA, il me semble qu’ils y ont basé une dizaine de nouveaux avions depuis le début de cette année.
      HHN est quand même bien pratique pour moi qui n’habite pas très loin.
      Je partage le même avis pour les nouvelles cabines, je les trouve nettement plus agréables que les anciennes
      Il faut jouer des coudes à l’arrivée pour récupérer son bagage, plus d’une centaine de pax dans une si petite piece, ca fait du monde !
      Bonne soirée et à bientôt :)
      Hugo

  • Comment 455419 by
    Chevelan GOLD 13658 Commentaires

    Encore un récit mené avec diligence et maestria... Belles photos et tutti quanti

    HNN assume son statut d'aéroport pour compagnie à bas coût, le terminal me rappel le T3 de CDG, voir l'ex T3 de LYS

    FR ne me fait pas rêver, (je parle évidemment de Ryanair !)... Heureusement que les deux sièges de la rangée étaient inoccupés

    On connait la musique avec la compagnie Irlandaise, c'est serré, on vend tout ce qui est possible de vendre...

    Très belles vues depuis là haut, avec de beaux air2air

    KIR est aussi une plateforme dédiée aux low cost, rien de bien folichon

    "me donner un petit aperçu de ce qu’était l’aviation il y a des dizaines d’années et me fait réaliser que nous sommes désormais à des années lumières de l’époque où les voyages en avion étaient une aventure que seuls quelques privilégies avait le luxe "=> Ayant quelques années de plus que votre père, j'ai connu l'époque des aéroports à l'ambiance vintage, période ou voyager en avion était beaucoup plus excitant qu'actuellement, le début de dé régularisation du ciel et des tarifs, c'est à dire au milieu des années 80...

    Merci beaucoup pour cet opus et ses deux exclusivités aéroportuaires, à bientôt pour le vol retour !

    • Comment 455457 by
      NZ1 AUTEUR 1320 Commentaires

      Merci beaucoup pour le commentaire, toujours aussi positif !
      Effectivement, ce voyage est du low-cost de bout en bout. Etant aussi un habitué de CRL, base majeure de Ryanair, je trouve que l’aérogare Belge fait plus soigné que celle de HHN
      La seule chose qui me fasse rêver chez FR sont les prix ^^ (et encore, c’est parfois discutable)
      Quelle chance d’avoir connu cette époque ! Cela a de quoi me laisser rêveur, tout comme votre collection de guide horaires, parfois vintage
      A bientôt :)
      Hugo

  • Comment 455469 by
    LGaddict 1282 Commentaires

    Merci pour FR inattendu.

    J'ai failli prendre cette ligne il y a 6 ans, mais j'ai finalement préféré une autre destination. KIR est vraiment insolite, avec son petit terminal calibré sur l'aviation régionale d'il y a 30-40 ans.

    A HHN, le Terminal accuse le poids des ans, malgré sa rénovation en 2011-2012, opération qui n'a pas concerné la Zone B, la plus vieillotte et malcommode. Cet aéroport vit de toutes façons ses dernières années en trafic passagers réguliers, et risque de redevenir un aéroport 100% Fret. Le personnel, par contre, est vraiment très sympathique et avenant.

    A bord, le produit Ryanair ne fait pas trop rêver, mais ces nouvelles cabines sont quand-même plus agréables que la version antédiluvienne en vigueur depuis 20 ans.

    En tous cas, ça fait plaisir de voir un FRiste reporter HHN: je commençais à m'y sentir un peu seul^^^

    • Comment 455668 by
      NZ1 AUTEUR 1320 Commentaires

      Merci pour le commentaire !
      Mes passages à HHN dans la zone A ne me laissent pas un meilleur souvenir mais c’est peut être ma mémoire qui me fait défaut
      J’ignorais que les jours de cet aéroport étaient comptés, dommage pour nous qui habitons la grande région ! Quoique, si Ryanair continue d’ouvrir des lignes depuis le Findel, ca m’arrange aussi
      La nouvelle version des cibles est nettement mieux que l’ancienne même si elle reste basique (pas de vides poches ect)
      Effectivement, vous étiez en situation de quasi monopole pour les FR au départ ou à l’arrivée de HHN ^^
      A bientôt :)
      Hugo

  • Comment 455491 by
    Esteban TEAM GOLD 11854 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Super sympa la dédicace porte en contre plongée :)

    Suis pas fan de HHN et encore moins de RYR, malgré les efforts pour réduire les pubs, les cabines restent toujours trop criardes à mon goût et l'état de propreté n'est pas franchement agréable.

    Très belles photos en vol, merci !!

    A bientôt !

    • Comment 455667 by
      NZ1 AUTEUR 1320 Commentaires

      Merci pour le commentaire !
      Disons que les cabines ont étés simplifiées au maximum par la compagnie. Dieu merci, ils ont quand même abandonné les publicités avec des images de hot-dogs ou autres burgers qui étaient placardées sur les sièges
      La propreté n’est visiblement pas la préoccupation premiere, RYR préfère réduire au maximum le temps de stationnement des avions au détriment du menage
      A bientôt :)
      Hugo

  • Comment 455492 by
    mogoy GOLD 10288 Commentaires

    Merci pour ce FR Hugo.

    Deux aéroports rares en publication, voilà ce qui m’a attiré effectivement.
    « Pas de ZE pour notre ami Mogoy » caramaba encore raté.

    Les deux aéroports sont sinistres mais il faut bien faire des concessions pour voyager moins chers.
    En revanche le vol fut meilleur que prévu avec son faible remplissage !

    • Comment 455666 by
      NZ1 AUTEUR 1320 Commentaires

      Merci pour le commentaire !
      Des aéroports peut êtres pas aussi rares que ceux que vous nous dégotez en Iran mais j’ai essayé ^^
      Effectivement, il ne faut pas être très regardant vis à vis de la modernité des installations, tant à HHN qu’à KIR
      A bientôt :)
      Hugo

  • Comment 455716 by
    AirBretzel TEAM GOLD 6830 Commentaires

    Merci Hugo pour ce FR.
    HHN : un aéroport très low-cost par sa structure mais je trouve qu'il y a plusieurs points de restauration.
    FR assure un côté pratique, à bas coût si l'on ne prend pas les options.
    Je trouve étonnant un vol FR avec un remplissage si bas à cette saison très touristique pour l'Irlande.
    Un aéroport très basic pour KIR mais bon on n'y passe pas ces vacances, les pubs sont plus sympa.
    A bientôt

    • Comment 455857 by
      NZ1 AUTEUR 1320 Commentaires

      Merci Valerie pour le commentaire !
      Effectivement, les points de restauration et les petits magasins sont plutôt nombreux pour un aéroport low-cost de cette taille.
      Ryanair assure le trajet du point A vers le point B, c’est tout pour le prix.
      Le remplissage n’était pas si mauvais (mon billet portait d’ailleurs le numero de sequence 147) mais l’avant de la cabine était bizarrement vide.
      L’aéroport de KIR est plutôt simpliste mais on n’y passe pas des heures.
      Bonne fin de séjour aux Philippines et bon rétablissement !
      A bientôt :)
      Hugo

Connectez-vous pour poster un commentaire.