Avis du vol Cathay Dragon Chongqing Hong Kong en classe Affaires

Compagnie Cathay Dragon
Vol KA841
Classe Affaires
Siege 10K
Temps de vol 02:15
Décollage 17 Jul 18, 17:05
Arrivée à 17 Jul 18, 19:20
KA   #7 sur 124 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 54 avis
bonvoyage
Par 441
Publié le 25 décembre 2018
Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau FR que je publie très en retard.

Fraîchement arrivé à CKG, me voilà reparti pour un nouveau voyage, vers l’île de Bali. Chez CX, la différence de tarifs entre la Y et la J était minime, et les prix étaient plutôt attractifs pour de la J, et pour cause : aller et retour nécessitent un transit d’une nuit à HKG. Finalement, cela permet de passer une bonne nuit à HKG et éviter d’avoir un red-eye comme CZ le propose et ce n’est pas une si mauvaise chose.
Pour le retour à CKG, il y a le choix entre deux vols : KA le matin et CA le soir ; je ne suis pas fan de CA, mais son horaire permet de rentabiliser le transit en faisant du shopping par exemple.

Voici donc le routing final :

Routing

  • KA841- Affaires- Chongqing→ Hong-Kong en Airbus A320 Vous etes ici
  • CX785- Affaires - Hong Kong→ Denpasar en Boeing 777 A venir
  • CX784- Affaires - Denpasar→ Hong Kong en Boeing 777 A venir
  • CA420- Affaires - Hong-Kong→ Chongqing en Boeing 737 A venir


Au niveau des exclusivités du jour, vous aurez droit à la découverte du tout nouveau terminal de CKG (bon, il a un an déjà, du salon international de celui-ci et quelques autres surprises :)

Me voilà donc parti pour un nouveau vol au départ de CKG.

photo ckg-dps_001

Au loin, on aperçoit déjà les bâtiments du T3.

photo ckg-dps_002

Cet A321 3U au décollage confirme que nous sommes proches.

photo ckg-dps_003

Rapidement, on découvre ce nouveau terminal habillé de verre qui fait très moderne à première vue.

photo ckg-dps_004

Le taxi me dépose devant la porte dédiée aux vols internationaux ainsi que HK/TW et Macao.

photo ckg-dps_005

D’extérieur, le terminal paraît gigantesque.

photo ckg-dps_006

Cela signifie qu’il y a beaucoup de trolleys à bagages, lesquels ne sont plus indiqués par un panneau « trolleys for free » comme au T2.

photo ckg-dps_007

L’aéroport de CKG nous accueille avec un contrôle anti-explosif qui est l’occasion de se rendre compte que par rapport à avant le T3 est d’une toute autre dimension.

photo ckg-dps_008photo ckg-dps_009

Comme CKG a prévu qu’on puisse se perde, des plans pas interactifs sont prévus pour s’y retrouver.

photo ckg-dps_010

La belle vue d’une aérogare tout en verre…

photo ckg-dps_012

…explique peut-être l’absence de personnel à ce stand d’emballage des bagages ?

photo ckg-dps_013

En tout cas, CKG a fait un effort pour ne pas discriminer les passagers étrangers non sinophones en indiquant les mêmes prix dans les deux langues…

photo ckg-dps_014

Il faut dire que ce n’était pas le cas quelques années auparavant où l’anglophone devait parfois payer le double du prix que paye un sinophone…
En s’éloignant des « ponts » de contrôles, on découvre une zone gigantesque et très belle.

photo ckg-dps_015

Pourtant, en regardant ce tableau qui indique toutes les compagnies opérant des vols internationaux depuis/vers CKG ; on constate que de compagnies « lointaines », il n’y a qu’AY et QR…

photo ckg-dps_011

Ce FIDS affiche tous les vols internationaux (+HK/TW/Macao) de 2h15 à 22h00, qui occupent seulement une petite page sur les 4 qui sont prévues à cet effet… En étant plus attentif, on constate qu'en plus, tous les numéros de vols en partage de codes sont affichés sur une ligne indépendante (le mien est affiché sur trois lignes : CA6505/CX5841/KA841) ; en fait, il n’y aura que 18 vols internationaux aujourd’hui.

photo ckg-dps_016

En étant encore plus attentif, on se rend compte qu’il reste encore trois quarts d’heure avant le check-in de mon vol… certains diront que c’est long, mais ce sera juste suffisant pour découvrir ce terminal que j'aurais préféré visiter à sa mise en service l’an dernier.
CKG a prévu qu’on n’ait plus de monnaie locale et qu’on puisse en changer à l’aéroport.

photo ckg-dps_017

Une fois la monnaie changée (ce que je n'ai pas fait), on peut peut-être faire quelques achats dans ce supermarché.

photo ckg-dps_018

Il est plus proche des zones d’enregistrement des vols intérieurs…

photo ckg-dps_019

…ils peuvent donc espérer avoir plus de clients vu le nombre de vols bien plus important que les long-courriers…

photo ckg-dps_020

En étant attentif, on note que ces FIDS pour vols domestiques affichent seulement l’heure limite d’enregistrement car la plupart des compagnies chinoises sont très présentes à CKG, ce qui permet de s’enregistrer dès le matin du vol.
Je suis légèrement déçu de la signalétique : il faut se contenter de petits panneaux comme celui-ci pour toute autre indication que les zones d’embarquement…

photo ckg-dps_021

Cela permet néanmoins de trouver les toilettes facilement…

photo ckg-dps_022

Celles-ci sont très propres, mais je signale quand même cette aberration ergonomique de placer le savon aux deux extrémités des lavabos… C’est bête…

photo 20180717_142714

Après une petite vidange, on peut continuer l’exploration du T3A et constater que CKG cherche vraiment à promouvoir les produits de la ville avec plusieurs boutiques de spécialités (j’en ai vu 3 ou 4) comme celle que vous voyez à gauche : « 山城特产 » qui signifie « spécialités de la ville-montagne » (le surnom de Chongqing)

photo ckg-dps_023

Vous y trouverez surtout des aliments (qu’est-ce que vous voulez, vous n’êtes pas sûrs de trouver votre dose quotidienne d’épices autre part qu’à CKG et dans le Sichuan ^^)

photo 20180717_145000

…mais aussi des boissons qui n’ont rien d’exclusif à CKG…

photo 20180717_144907

Les commerces sont très variés, et vont du café Starbucks à la boutique high-tech en passant par les boutiques de spécialités locales comme un énième « 重庆特产 » (spécialités de Chongqing) tout à gauche de la première photo.

photo ckg-dps_025photo ckg-dps_024

Vous pouvez aussi dépenser l’argent provenant du bureau de change à l’entrée du terminal en achetant des produits plus ou moins sains à droite ou des fruits secs dans la boutique de gauche…

photo ckg-dps_034

En attendant, la Chine de 2018, c’est surtout beaucoup de high-tech et de publicités, comme celle-ci qui orne un bon nombre de piliers de l’aérogare…

photo ckg-dps_038

C’est aussi des robots qui se déplacent à proximité de boutiques de haute technologie…

photo ckg-dps_033

Tous ces appareils peuvent décevoir s’ils ne sont pas bien conçus, mais ne doivent pas être jetés dans ces poubelles, même tri sélectif friendly ^^

photo ckg-dps_036

Ils doivent être chargés grâce à ces prises de courant qui sont présentes en nombre suffisant.

photo ckg-dps_035

Mais il vaut mieux qu’il y ait des sièges à proximité pour utiliser son n’importe quoi portable en chargement plus confortablement… Comment ça, « On lui demande de s’asseoir sur la poubelle ? » ^^

photo ckg-dps_026

A l’étage, on peut passer le PIF pour son vol s’il est domestique, comme l’indique l’écran au fond.

photo ckg-dps_027

…ou celui-ci dont l’affichage n’est pas impeccable.

photo ckg-dps_028

Au niveau supérieur, il y a aussi une aire de repos bienvenue, car en bas, les sièges manquent cruellement.

photo ckg-dps_032

Il faut donc monter grâce à cet escalier mécanique.

photo ckg-dps_029

La zone n’apporte pas grand-chose en plus que des groupes de sièges très espacés et de piliers non décorés de publicité.

photo ckg-dps_030photo ckg-dps_031

Bon, cette visite landside me fait oublier que j’ai un check-in à faire, moi…
Il ne se fera pas là puisque c’est la zone prioritaire de CZ et OQ.

photo ckg-dps_039

…mais en 3C où on apprend que le vol vers LAX enregistra également ici.

photo ckg-dps_040photo ckg-dps_043

Les priorités sont bien respectées et les files bien indiquées.

photo ckg-dps_045

Deux comptoirs sont destinés à la J (et aux membres Marco Polo)

photo ckg-dps_042

Pas de tapis rouge comme chez CZ, mais ce n’est pas le hub de KA et ce tapis CQA (Chongqing Airport) suffit amplement.

photo ckg-dps_044

Les bagages sont envoyés directement à DPS malgré la nuit de transit et très vite, je me dirige vers les contrôles PAF/PIF.

photo ckg-dps_046

L’entrée est dédiée aux vols internationaux/HK/TW/Macao.

Une horloge mondiale rappelle que nous sommes à un peu plus de deux heures du départ, ce qui permettra d’explorer la zone airside de la partie internationale du T3A, destinée à concurrencer des aéroports bien plus réputés comme CAN, PEK, PVG etc.

photo ckg-dps_049

Il y a d’abord un contrôle des bagages qui n’est pas le PIF.
Ensuite, il faut passer à l’étage inférieur pour la PAF où il y a pas mal de monde, mais pas de file prioritaire.

PAF et PIF seront relativement rapides, 15 minutes tout au plus, c’est bien.
Voici une photo des documents de voyage.

photo ckg-dps_051

Mon BP tamponné comme il faut avant le PIF ainsi que l’invitation pour le salon.

photo ckg-dps_052

Par contre, il vaut mieux laisser le BP plié comme il m’a été remis juste après être tamponné, car « le tampon sèche lentement, une fois j’y ai touché et ça a mis des jours à partir », m'a dit une policière.

photo ckg-dps_053

A première vue, la zone airside fait bonne impression ; c’est lumineux et propre.

photo ckg-dps_050

Quelques boutiques sont présente ici et là.

photo ckg-dps_054

La signalétique est bien faite, et on ne risque pas de se perdre.

photo ckg-dps_055photo ckg-dps_056

Une fois passées les quelques boutiques à la sortie du PIF, c’est un peu plus décevant : de nombreuses pièces n’ont pas trouvé de locataire et cela crée un certain vide.

photo ckg-dps_057

On peut peut-être demander des explications à ce point d’information, mais mieux vaut prendre plus de temps à explorer la zone internationale avant de se reposer au salon.

photo ckg-dps_058

Au niveau des portes d’embarquement, on constate que de nombreux sièges sont inoccupés, la faute à un faible nombre de vols…

photo ckg-dps_059

En étant un peu attentif, on découvre que nous sommes séparés des baies vitrées par une autre vitre dont on ne doit pas s’approcher « pour des raisons de sécurité »

photo ckg-dps_060photo ckg-dps_062

Cela ne m’empêche pas d’immortaliser ce 320 thaïlandais ; on note que TG a passé la liaison CKG-BKK à sa filiale « souriante »

photo ckg-dps_061

De ce côté de l’aérogare, ce sont les portes H.

photo ckg-dps_063

En avançant un peu, on peut changer son bébé, ou lui donner son biberon.

photo ckg-dps_064

En avançant encore plus, on peut accéder aux portes G d’où mon vol décollera.

photo ckg-dps_065

Si l’on trouve que marcher peut être ennuyeux, on peut faire une pause en regardant l’un de ces écrans de télévision, dont le volume n'est pas réglé à un niveau incompatible à l'ambiance calme de l'aéroport.

photo ckg-dps_066

Sinon, on peut aussi spotter ce 330 d’Air China en livrée spéciale.

photo ckg-dps_067

Ils sont marrants à CKG de donner des numéros de porte à 2 chiffres, alors que la plupart permettent d’aller au large…

photo ckg-dps_068

CKG est vraiment enthousiasmée à vendre ses spécialités, puisqu’on peut observer de nombreux stands comme celui-ci où il n’y a personne pour vendre les produits qui n’existent pas.

photo ckg-dps_069

Comme tout aéroport chinois qui se respecte, CKG dispose aussi de distributeurs d’eau tiède ou bouillante, au choix.

photo ckg-dps_070

En consultant ce FIDS, on apprend que le vol est toujours à l’heure.

photo ckg-dps_071

En direction du salon, les commerces sont un peu plus nombreux.

photo ckg-dps_072

Vous ai-je déjà dit que CKG cherche à promouvoir ses spécialités ?

photo ckg-dps_073

En avançant, on peut accéder à l’unique salon du hall international.

photo ckg-dps_074

Voici son entrée à droite, décorée du logo CQA qui gère ce salon.

photo ckg-dps_075

Et voici l’intérieur, qui ne fait pas rêver.

photo ckg-dps_076

Avec l’ouverture du nouveau terminal, on peut espérer une amélioration au moins côté catering…
Voici le buffet côté plats chauds…

photo ckg-dps_083

Mais en s’approchant, on constate qu'au niveau des plats chauds, il n’y a pas de plats chaud : à l’image du salon du T1, ils ne sont disponibles qu’aux heures de repas.

photo ckg-dps_084

Le salon fait bien la promotion de la cuisine locale (ici les nouilles de Chongqing) à travers cette cuisine ouverte, ce qui est très appréciable, mais il n’y a personne pour vous la servir, la cuisine locale, puisqu’il faut là aussi attendre les heures de repas…

photo ckg-dps_085

Si l’on veut des nouilles, il faudra donc se rabattre sur les nouilles instantanées (c’est sûr que c’est autre chose qu’un plat préparé sur place)

photo 20180717_161002

On pourra les consommer grâce au distributeur d’eau bouillante à droite.

photo 20180717_161049

Sinon, on peut toujours remplir son estomac avec quelques snacks ou viennoiseries.

photo ckg-dps_080photo ckg-dps_081

Côté liquide, voici les alcools…

photo ckg-dps_079

…et les softs.

photo ckg-dps_077

Le salon nous donne quelques recommandations concernant l’usage que l’on fait des aliments buffet.

photo ckg-dps_082

Près du buffet, il y a un couloir qui nous mène à l’espace IT.

photo ckg-dps_078

Il y a bien des ordinateurs équipés de Windows 7, mais il y a surtout un code pour y accéder et personne pour vous le donner…

photo ckg-dps_087

En attendant que quelqu’un vienne à notre secours, on peut peut-être s’asseoir en face ou aller fumer une cigarette que je ne consomme pas à l’espace dédié à cet effet ;)

photo ckg-dps_086

La décoration du salon est très réussie.

photo ckg-dps_088

Il y a quelques bonnes idées comme le book bar

photo ckg-dps_092photo ckg-dps_098

On rappelle aux petits malins que les livres ne doivent pas malencontreusement glisser dans son sac.

photo ckg-dps_097

On pourra lire le livre choisi sur ce fauteuil, ou consulter ces journaux mis à disposition.

Des sièges libres, ce n’est pas ce qui manque dans ce salon :)

photo ckg-dps_093

Ceux qui ne les trouvent pas assez confortables peuvent utiliser ces fauteuils massants.

photo ckg-dps_096

Bon, par contre, l’activation de ceux-ci est laborieuse. Il faut obligatoirement avoir un compte WeChat (j’ai), scanner le code QR collé au fauteuil (ah ?), s’abonner à la marque du fauteuil (nan mais oh) et le massage commence (il était temps)
Proposer des fauteuils massants, c’est bien, ne pas pousser le bouchon du partenariat trop loin, c’est mieux.

photo ckg-dps_100

Si on cherche une autre forme de relaxation on peut regarder la télévision qui affiche un programme absolument passionnant : « veuillez brancher le câble HDMI à votre appareil »

photo ckg-dps_095

Jusqu’ici, le salon est très sympathique. Le catering est très décevant, mais le reste est vraiment pas mal.
Les toilettes pour hommes sont impeccables et adaptées à toutes les tailles.

photo ckg-dps_090photo ckg-dps_091

Pas étonnant puisqu’elles sont vérifiées régulièrement.

photo 20180717_155941

D’ailleurs, le salon dispose aussi de douchesque je n’ai pas testé.

photo ckg-dps_089

Vous avez probablement remarqué un couac sur la photo précédente : la planche sale et l’adhésif de part et d’autre de la porte.
C’est que les travaux ne sont toujours pas terminés, et cela fait très mauvaise impression dans un salon où tous les PAX haute contribution partant à l’international vont passer.

photo 20180717_160146photo 20180717_160153

Bon, ce n’est pas tout, mais mon vol va bientôt embarquer, là !

photo ckg-dps_101

L’annonce de l’embarquement se fait via les haut-parleurs, et il faut donc y aller.
On note que CKG a prévu des trottoirs roulants pour se déplacer, mais aller simple uniquement ; si vous sortez du salon, vous pouvez alimenter le compteur de pas de votre smartphone en vous rendant en porte à pied.

photo ckg-dps_103

De toute façon, la porte n’est pas si éloignée que cela.

photo ckg-dps_104

Au loin, on aperçoit le 330 CA qui repousse.

photo ckg-dps_105

Ici, des fauteuils massants sont disponibles, mais en accès payant : jusqu’à 30 RMB les 36 minutes.

photo ckg-dps_106

Cette livrée spéciale est bien sympathique.

photo ckg-dps_107

Les priorités sont respectées et l’on peut s’engouffrer dans la passerelle, laquelle n’a pas (encore) été ornée de publicités d’une certaine banque, ce qui est plutôt une bonne chose.

photo ckg-dps_108

Cela permet notamment d’immortaliser l’A320 du vol, ainsi qu’un cousin aux couleurs locales.

photo ckg-dps_109

L’immatriculation : B-HSK, le HSK étant d’ailleurs « le seul test normalisé de la République populaire de Chine pour tester les compétences linguistiques en mandarin des personnes ne l'ayant pas comme langue maternelle » (merci à Wikipédia pour l’explication que je connaissais déjà)

photo ckg-dps_110

Quelques informations bonnes à savoir.

photo ckg-dps_111

Le 320 qui n’a pas encore été repeint aux couleurs de Cathay Dragon.

photo ckg-dps_112

L’instant porte

photo ckg-dps_113

Et l’engin permettant d’ajuster la hauteur de la passerelle.

photo ckg-dps_114

Voici mon siège au 1er rang

photo ckg-dps_115

Il comporte 3 hublots, lesquels sont tous impeccables.



Le PSU n’est pas dernier cri

photo ckg-dps_119

Devant, il y a une accroche pour tablette qui commence à être assez connue ici.

photo ckg-dps_120

A gauche, on retrouve un rangement pour téléphone, datant d’une époque où les téléphones n’avaient pas la taille qu’ils font aujourd’hui. Notez tout de même la colle séchée dégoulinante sur les bords du rangement…

photo ckg-dps_121

Très vite, un verre d’accueil est présenté.

photo ckg-dps_122

Ensuite, c’est au tour d’une serviette rafraîchissante d’être offerte.

photo ckg-dps_126

Ensuite, c’est une tablette de la marque à la pomme qui est distribuée.

photo ckg-dps_129photo ckg-dps_130

Evidemment, KA nous rappelle que ce n’est pas un généreux cadeau qui nous est offert et qu’il faudra le rendre à la fin du vol.

photo ckg-dps_131

Le plus pratique, c’est d’enlever la coque et d’accrocher la tablette devant.

photo ckg-dps_132

Chongqing Airlines à l’aéroport de Chongqing, devant des silhouettes montagneuses : voilà la meilleure description de la ville-montagne.

photo ckg-dps_125

Pendant ce temps, le 330 de CA décolle.

photo ckg-dps_128

Nous repoussons très vite et croisons ce 738 de CA

photo ckg-dps_133

La tablette proposée par Cathay Dragon est disponible en 3 langues : Anglais, Chinois traditionnel, Chinois simplifié.

photo ckg-dps_134

Au premier démarrage, nous avons droit à un tutoriel nous expliquant comment on utilise ce système.

photo ckg-dps_135

Dans la foulée, les menus ainsi que les cartes d’immigration sont distribués.

photo ckg-dps_136

Le roulage commence à l’heure.

photo ckg-dps_138

Nous nous éloignons du nouveau terminal de CKG, ainsi que de la nouvelle tour de contrôle.

photo ckg-dps_140

C’est la première fois que je vais décoller de cette nouvelle piste qui n’a même pas un an.

photo ckg-dps_141

On peut peut-être s’inquiéter des incendies qui peuvent survenir à bord, mais il semble que c’est plutôt la condensation due à la climatisation.

photo ckg-dps_142

Nous nous élançons à l’heure.

photo ckg-dps_143

Derrière nous, c’est un 319 de CZ.

photo ckg-dps_144

La nouvelle tour de contrôle

photo ckg-dps_145

Le T3A, qui est bien trop grand pour que je l'aie en entier.

photo ckg-dps_146photo ckg-dps_147

Au loin, c’est l’ancien T2.

photo ckg-dps_148

Quelques vues de Chongqing que vous ne voyez quasiment pas.

photo ckg-dps_149photo ckg-dps_150

Là, c’est le wingtip que vous voyez un peu mieux.

photo ckg-dps_151

On peut se demander pourquoi j’ouvre ma tablette dès maintenant ?

photo ckg-dps_152

C’est pour vous montrer le contenu de la pochette à magazines, qui contient un casque, une carte expliquant l’usage de « Studio KA » et des magazines.

photo ckg-dps_153

Il y a également un vomibag et la carte de sécurité.

photo ckg-dps_156photo ckg-dps_157

Voici ensuite la carte « Studio KA » en version anglophone, puis sinophone.

photo ckg-dps_155photo ckg-dps_154

Petit tour aux commodités lesquelles sont propres.

photo ckg-dps_158

Elles sont pourvues de produits Jurlique.

photo ckg-dps_159

Contrairement aux compagnies de Chine continentales, le signal « retournez à votre siège » n’est pas activé par défaut.

photo ckg-dps_160

Je profite du départ de mon voisin pour prendre le siège dans sa position maximale. C’est pas mal du tout pour une cabine régionale.

photo ckg-dps_161

Très rapidement, le plateau est distribué. C’est du tout en un, mais sur un vol de cette durée, ça ne me choque pas.

photo ckg-dps_162

Au niveau du raffinement, on regrettera la présence du beurre en barquette et de d’une serviette rafraîchissante à la place d’un oshibori, mais sur un vol aussi court, on l’accepte volontiers.

photo ckg-dps_164photo ckg-dps_165

L’entrée était plutôt bonne.

photo ckg-dps_163

Pour le plat, je me suis rabattu sur le poulet et les pâtes. La présentation pêche un peu, mais j’en garde un assez bon souvenir.

photo ckg-dps_168

Pain à l’ail pour moi, chaud ; le pain est servi chaud.

photo ckg-dps_167

Et comme je l’avais noté l’année dernière, il y a maintenant deux jeux de couverts, ce qui est appréciable.

photo ckg-dps_166

Et comme on est chez Cathay, ce sera glace pour le dessert.

photo ckg-dps_171

Ce qui est très appréciable en termes de divertissements, c’est le nouveau casque lequel est maintenant le même que sur les vols long-courriers, et qu'il est de bonne facture.

photo ckg-dps_169photo ckg-dps_170

On peut l’utiliser avec la tablette, dont on notera qu’il est intéressant de constater la présence de deux pages d’applications alors que la première est vide.

photo ckg-dps_172

Il s’agit d’un dossier marqué « do not use »

photo ckg-dps_173photo ckg-dps_174

Mais comme vous le savez tous, quand on nous dit de ne pas faire quelque chose, c’est exactement l’inverse que l’on fait, me voilà donc à explorer les applications contenues dans le dossier.
C’est d’ailleurs une application étrange que l’on a là : elle n’a ni nom, ni icône.

photo ckg-dps_175

Il y a aussi une application qui s’appelle « start », mais que je n’ouvrirai pas ; vous imaginez si ça explose ? ^^

photo ckg-dps_176

Pfff… En fait, le dossier était juste destiné à masquer les paramètres de l’appareil… Je crois que les passagers voyageant en J sont suffisamment responsables pour ne pas aller pirater la tablette de toutes les façons pour qu’il faille les masquer…

photo ckg-dps_177photo ckg-dps_178

Sinon, au niveau du contenu, il s’agit de l’application StudioKA, laquelle peut être téléchargée sur son n’importe quoi portable aussi.
Les menus sont présentés sous forme d’une liste à gauche faites d’icônes très explicites ;

photo ckg-dps_179

Celles-ci ouvrent des sous-menus qui sont en nombre important pour chaque catégorie…

photo ckg-dps_181

Bon, je crois qu’on peut faire une exception.

photo ckg-dps_182

Cette exception montre que dans un sous-menu, il existe aussi de nombreux sous-sous-menus ; mais on m’a toujours appris à ne pas faire de paraphrase à l’école, aussi, je ne vous ferai pas une liste extrêmement détaillée de ces sous-sous-menus.

photo ckg-dps_183

En tout cas, rien qu’en voyant la barre en haut à droite, on sait que la sélection est très importante, et on ne s’ennuiera pas pendant ce court vol de 2h.

photo ckg-dps_180

Au rayon enfant, on constate que les menus sont soudain devenus beaucoup plus simples, sans doute parce que les enfants n’ont pas envie de se fatiguer à sélectionner difficilement l’un des sous-menus dont le mot vous horrifie déjà, puisque vous l’avez déjà lu un bon nombre de fois dans ce FR et que vous n’avez pas envie de recommencer.

photo ckg-dps_186

On note aussi que KA tient à vous faire acheter ses produits (ou plutôt de ses partenaires), et en fait un classement très détaillé.

photo ckg-dps_184

La compagnie fait aussi des vidéos dont peu me concernent pendant ce voyage.

photo ckg-dps_185

Si l’on veut apprendre une langue étrangère avec l’application, on ne sera pas gâté : seules trois langues sont proposées, dont le chinois simplifié et le traditionnel.

photo ckg-dps_187

Vous avez besoin que je vous refasse le tour de l’IFE en chinois pour vous occuper ? ^^

photo ckg-dps_189

En attendant, le vol a bien avancé et nous nous approchons de HKG.

photo ckg-dps_194

Il est peut-être encore temps que j’achète des produits de luxe avec 15% de réduction ?

photo ckg-dps_200

Comme l’atterrissage d’un avion peut être périlleux, il convient peut-être de consulter la carte de sécurité.

photo ckg-dps_202photo ckg-dps_203

Comme tout cela peut être bien stressant, on peut se reposer en appuyant sur l’un de ces boutons (devinez lequel)

photo ckg-dps_201

Dehors, il fait encore jour.

photo ckg-dps_204

Dedans, on note que les coffres à bagages ne sont pas ceux que les Airbus A320 ont « de série », et ils sont bien plus agréables.

photo ckg-dps_205

La preuve que les rangements pour smartphones datent d’un autre temps, c’est que mon téléphone rentre à peine dedans (je n’imagine même pas une phablette des années 2018)

photo ckg-dps_207

Je ne me lasserai jamais de cette vue…

photo ckg-dps_211

Comme vous pouvez le constater dans les trois photos suivantes…

…si les nuages se rapprochent, ce n’est pas parce que le temps se fait de plus en plus menaçant, mais plutôt parce que la descente a commencé (comment ça, « dommage » ?)



Nous allons donc traverser la couche.

photo ckg-dps_212photo ckg-dps_213

Ça secoue un peu…

photo ckg-dps_214photo ckg-dps_215

…mais très vite, nous apercevons la mer.

photo ckg-dps_216photo ckg-dps_217

Au loin, on aperçoit la piste (d’accord, peut mieux faire pour la photo)

photo ckg-dps_218

Nous nous approchons.

photo ckg-dps_219

Quelqu’un m’explique ce qu’est cette infrastructure ?

photo ckg-dps_220photo ckg-dps_221

Qui nécessite de traverser ce pont pour y arriver…

photo ckg-dps_222

On aperçoit des avions plus ou moins locaux.



CX, je crois que c’est local.

photo ckg-dps_226

Bon, nous atterrissons avec quelques minutes d’avances, ce qui m’est rarement arrivé sur ce vol…



Mon voisin profite de l’atterrissage pour se mettre dans une position « très sexy »

photo ckg-dps_230

Nous voici dans l’empire de Hong Kong Airlines, dans lequel se glisse deux intrus.

photo ckg-dps_231

Là-bas, ce sont des avions modernes, tels que des A350 ou des A380.

photo ckg-dps_232

Voici de beaux Airbus régionaux.

photo ckg-dps_237

En voilà de gros et lointains.

photo ckg-dps_238photo ckg-dps_239

Il faut bien que quelques Boeing soient représentés ici…

photo ckg-dps_240

Mais, la place de notre avion est parmi ses semblables (parce que qui se ressemble s’assemble), c’est-à-dire des monocouloirs locaux.

photo ckg-dps_242

Par exemple ce 321 KA.

photo ckg-dps_245photo ckg-dps_246

Ou encore ce 737 CZ.

photo ckg-dps_247

Puisque le CZ est à gauche du KA, et que nous voyons le KA sans voir le CZ, j’en déduis donc que nous serons stationnés entre les deux.

photo ckg-dps_248photo ckg-dps_249

Pendant tout ce temps, mon voisin a gardé sa position très classe… Oui, mais il va falloir partir, maintenant.

photo ckg-dps_244

La passerelle est sponsorisée par la banque habituelle que nous retrouvons dans presque tous les aéroports.

photo ckg-dps_250

Voilà mon siège pour la dernière fois (notez que mon voisin n’a pas l’air pressé de partir mais qu’il m’a gentiment laissé quitter mon siège.

photo ckg-dps_251

Une dernière vue de l’avion est possible, mais il faut aimer les reflets.

photo ckg-dps_252

Une vue meilleure du 737 CZ est possible aussi, mais il faut toujours aimer les reflets.

photo ckg-dps_253

Si l’on souhaite se diriger vers les arrivées, il n’y a qu’un seul chemin possible.

photo ckg-dps_254

Il faut aller tout droit que ce soit pour l’immigration, que ce soit pour l’immigration ou le transit, et braver courageusement les difficultés indiquées par les panneaux jaunes qui précisent que le sol peut être glissant.

photo ckg-dps_255

Bon, je pense ne pas avoir à vous apprendre à suivre les panneaux…

photo ckg-dps_256photo ckg-dps_257

Vous vous demandez peut-être la présence de cet appareil au beau milieu de photos de l’aéroport ; c’est que les monocouloirs 737/320 ne sont absolument pas prioritaires pour occuper une porte au niveau du terminal principal, et qu’ils sont donc relégués soit au large, soit en satellite, ce qui est notre cas aujourd’hui.

photo ckg-dps_258

Au moins, cela permet de spotter quelques avions depuis le PAXbus, comme ce 320 KA.

photo ckg-dps_259

Au roulage, il y a de 77W qatari.

photo ckg-dps_260

Une belle brochette de dérives asiatiques.

photo ckg-dps_263

Bon, il faut de nouveau suivre la signalétique…

photo ckg-dps_264

Elle nous emmène à la grande salle d’immigration qui ne dispose d’aucune file prioritaire et qui est peu efficace.

photo ckg-dps_265

Je me demande comment je dois prendre le fait que « j’ai pris du temps pour remplir ma fiche d’arrivée avec soin etamour» et que le policier regarde à peine mon papier et appuie 5 fois sur enter, puis, au suivant.
Nous voilà donc au niveau de la livraison des bagages, mais de toute façon, ça ne me concerne pas, puisque mes bagages attendront sagement à HKG le vol du lendemain.

photo ckg-dps_266photo ckg-dps_267

En avançant un peu, je pourrais me diriger vers les navettes d’hôtels…

photo ckg-dps_268photo ckg-dps_269

Mais vous vous souvenez du début de mon FR ? J’avais dit : « Au niveau des exclusivités du jour, vous aurez droit à la découverte du tout nouveau terminal de CKG, du salon international de celui-ci et quelques autres surprises :) »
La surprise, c’est la découverte du salon The Arrival de CX, puisque tous les PAX J (et P) ayant un long transit à HK ou dont la destination finale est HK y ont droit.

photo ckg-dps_270

On vérifie mon éligibilité à l’entrée, puis je pénètre dans un endroit peu lumineux et calme.

photo ckg-dps_278

Il y a quelques ordinateurs qui me permettent de consulter la page d’accueil du site.

photo ckg-dps_276photo ckg-dps_277

Ça, c’est pour ceux qui n’aiment pas Windows, ce qui n’est pas mon cas.

photo ckg-dps_279

L’intérêt principal de ce salon, c’est de pouvoir avoir un repas complet totalement gratuit parmi l’un des plats de la carte suivante.

photo ckg-dps_271

C’étaient juste les plats chauds, pour le reste, on peut se servir au buffet qui est plutôt bien fourni.

photo ckg-dps_272

Il y a quelques salades.

photo ckg-dps_273

Une soupe (très bonne, d’ailleurs)

photo ckg-dps_274

(Il y a aussi une machine à café, des fromages, du pain, des fruits, et quelques pâtisseries, mais vous les voyez sur la première photo)
Mon choix s’est porté sur le Five Spices Beef Noodles Soup with Stewed Egg, plat très bon et très recommandable.

photo ckg-dps_275

Après une bonne demi-heure dans le salon, il convient quand même d’en sortir…

photo ckg-dps_280

On note que HKIA fête ses 20 ans cette année.

photo ckg-dps_282

Mais pour avoir une description plus détaillée de l’aéroport, il faudra revenir pour mon prochain FR :)
Merci de m’avoir lu !
Afficher la suite

Verdict

Cathay Dragon

8.4/10
Cabine9.0
Equipage7.0
Divertissements9.5
Restauration8.0

International First/Business class Lounge - T3A

7.4/10
Confort7.5
Restauration5.5
Divertissements9.0
Services7.5

Chongqing - CKG

8.9/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services8.5
Propreté9.0

Hong Kong - HKG

8.9/10
Fluidité7.5
Accès9.0
Services9.0
Propreté10.0

Conclusion

Un bon vol avec KA.
La cabine est très confortable et bien adaptée à la durée du vol.
L'équipage faisait le job, mais n'était pas très souriant ; je précise d'ailleurs que l'équipage ne m'a parlé qu'en anglais, ce que je trouve très dommage sur un vol "quasiment intérieur". J'ai connu mieux chez Cathay.
La tablette proposée est très appréciable, et la qualité des équipements en général est globalement très bonne.
Au niveau du catering, la présentation pêche un peu, mais le goût y est.

Le salon de CKG est un peu décevant. Les fauteuils sont abondants, mais l'endroit est toujours en travaux.
Les plats chauds ne sont disponibles qu'à des horaires restreints.
C'est vraiment dommage, car il y a de vraies bonnes idées.

Le T3 de CKG n'est pas parfait. Accessible, propre, mais il y a quand même quelques défauts : d'abord, il y a trop peu de sièges Landside, et il faut aller en "rest area" pour pouvoir s'asseoir.
Ensuite il y a une signalétique pas parfaite, car les panneaux ne sont pas situés suffisamment en hauteur.
C'est dommage, car CKG propose enfin un aéroport du gabarit de PVG, CAN, PEK et peut prétendre rivaliser avec les grandes villes chinoises.

HKG est semblable à ce qu'on lui connaît.

Informations sur la ligne Chongqing (CKG) Hong Kong (HKG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Chongqing (CKG) → Hong Kong (HKG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Cathay Dragon avec 8.2/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 16 minutes.

  Plus d'informations

9 Commentaires

  • Comment 481543 by
    nicobcn TEAM GOLD 2735 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Très belle prestation de cette filiale de CX, c'est une vraie business que ce soit le siège et le catering. On est loin de ce qui est proposé en Europe sur le même type de vols.

    Tout comme vous je trouve cette version des coffres à bagages sur 320 plus design, à voir si en plus les coffres sont plus spacieux.

    Bonne soirée !

    • Comment 482179 by
      bonvoyage AUTEUR 256 Commentaires

      Oui, les coffres étaient plus spacieux que les "classiques" sur 320 ; par contre de mémoire c'est uniquement sur les 320 chez KA (les 321 n'y ont pas droit)
      Ce serait bien d'avoir ce genre de Business en Europe... KA est un bon exemple à suivre, même si au niveau du catering une compagnie chinoise est encore au-dessus (FR à venir)

  • Comment 481553 by
    Esteban TEAM GOLD 7630 Commentaires

    Merci pour le partage et ce FR exhaustif sur KA et CKG.

    L'aéroport de CKG est vraiment sympathique tout comme le salon (dommage que la restauration pêche un peu).

    A bord de Cathay Dragon, le siège a l'air vraiment confortable et l'ensemble de la prestation fait envie.

    A bientôt !

    • Comment 482181 by
      bonvoyage AUTEUR 256 Commentaires

      Le T3A de CKG est très agréable, même s'il souffre de quelques défauts. Il fait la fierté de Chongqing qui, d'ailleurs, construit déjà le T3B.
      La qualité du produit KA n'est plus à démontrer sur ces lignes de 2h ; c'est une valeur sûre.
      Merci pour le commentaire et bonne année :)

  • Comment 481566 by
    Donfredo 213 Commentaires

    Merci pour ce FR !
    Très belle visite guidée de CKG, la partie internationale semble surdimensionnée pour le moment mais elle tournera à plein régime si Chongqing se développe encore plus.
    Superbe prestation de KA en J, le siège est top pour 2h de vol et le catering semble bon. Quelle était la différence de prix entre la J et la Y ?
    Vous auriez préféré que l'équipage vous parle en quelle langue ? Mandarin ?
    A bientôt.

    • Comment 482182 by
      bonvoyage AUTEUR 256 Commentaires

      Bonjour et merci de ce commentaire :)
      La partie internationale est surdimensionnée ; heureusement car elle est officiellement prévue pour accueillir l'A380 (dont on pense que jamais un A380 s'y posera un jour). D'ailleurs, le prochain terminal sera entièrement dédié domestique si mes souvenirs sont exacts.
      Je n'ai plus de chiffre exact concernant la différence de prix, si ce n'est que c'était une Y très chère et une J bon marché...
      Le problème avec CX/KA, c'est qu'on ne sait jamais en quelle langue il faut parler à l'équipage. La plupart des PNC parlent mandarin, mais préfèrent parler en anglais même quand le passager parle mandarin...
      Très belle année à vous !
      A bientôt !

  • Comment 481568 by
    thomas2002 77 Commentaires

    Bonjour. L’infrstructure que vous voyez est la « porte d’entree » de la suite du tunnel qui se continue sous l’eau. Ce pont et tunnel permettent de relier Macao entre autres. Merci pour ce fr ! Thomas

Connectez-vous pour poster un commentaire.