Avis du vol Air France Paris Beijing en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF382
Classe Affaires
Siege 11A
Temps de vol 10:00
Décollage 08 Aoû 18, 23:20
Arrivée à 09 Aoû 18, 15:20
AF   #46 sur 87 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4654 avis
AK
Par SILVER 2814
Publié le 28 août 2018

Bonjour



Le mois d'août arrive, et avec lui ses congés ! Comme plus ou moins tous les ans, direction le Grand Est ! Ça fait un moment que j'ai envie de retourner en Corée du Sud, je ne connais que Séoul et je veux découvrir d'autres lieux dans ce pays. Pékin me fait aussi de l’œil depuis un certain temps. Je connais depuis quelques années le fameux transit sans visa en Chine, qui est de 144 heures maximum pour Pékin et sa région. Pour information, les conditions à remplir sont les suivantes :

1/ Arriver d'un pays, disons A
2/ Être en possession d'un billet confirmé pour un autre pays, disons B, à partir de n'importe quel port/aéroport/gare des régions de Pékin, Tianjin et Heibei dans les 144 heures suivant l'arrivée (6 jours),
3/ Avoir un visa pour le pays B, si nécessaire



La démarche est gratuite, ce qui fait donc économiser 126€ de visa et quelques heures de démarches. A noter, Taiwan, Hong Kong et Macao sont considérés comme des pays tiers. On peut donc faire Paris -> Pékin -> Hong Kong en utilisant ce système. Et il n'y a pas de restriction dans le temps pour utiliser ce système.

Revenons à nos moutons. Le prix du voyage vers Pékin (comparativement à Séoul) n'est pas non plus étranger à mon choix. Fin juin, je trouve un aller-retour Lyon <-> Paris <-> Pékin à moins de 1600€ en classe Affaires Air France, cabines rénovées et tout le tralala. Ça me paraît vraiment très bon marché (vous pourrez confirmer) et je fais aussitôt chauffer la carte bleue. Le seul gros souci sera l'arnaque énorme au niveau des miles, dans les 8000 (je suis FB Silver depuis peu), alors que j'en avais eu plus de 17000 pour un AR Lyon <-> Paris <-> Tokyo il y a deux ans (toujours en J, et j'étais FB Ivory). Je rajoute un aller-retour Pékin <-> Séoul acheté avec mes miles.

L'aller se fera au départ de l'aéroport de Lyon, que je rejoindrai en covoiturage, et le retour Paris -> Lyon sera en TGV, que je préfère à l'avion pour des raisons évidentes de confort et d'accessibilité (merci aux élus qui ont "négocié" les accords pour "notre" très chère navette).

L'itinéraire sera le suivant :

08/08: Lyon (Saint-Exupéry) Paris (Charles de Gaulle), A318, non reporté
08/08: Paris Pékin (capitale), B777, Affaires, Air France, ici même, avec Bonus Muraillesque
12/08: Pékin (capitale) Séoul (Incheon), A321, éco, China Southern, plus tard, avec bonus Pékinois
21/08: Séoul (Incheon) Pékin (Capitale), B777, éco, Korean Air, plus tard, avec bonus sur le Busan et Gyeongju
23/08: Pékin (Capitale) Paris (Charles de Gaulle), B777, Affaires, Air France, encore plus tard, avec Bonus sur le parc national des monts Seorak
24/08: Paris (Charles de Gaulle) Lyon (Part Dieu), TGV, Première, SNCF; non reporté (après tout c'est pas un avion !!)



La correspondance et le salon



La veille du départ, je reçois cette proposition étrange au moment de l'enregistrement en ligne. Je trouve que ça fait cher pour quelques minutes dans un superbe salon et un meilleur repas.
photo img_2742

Le vol de pré-acheminement s'est fait sans problème. Le salon de Lyon est toujours aussi minimaliste, mais j'ai noté l'apparition de vins de la région, rouge et rosé, et de très bons macarons. L'autre avantage de ce salon est qu'il est juste en face des portes d'embarquement pour Paris.

photo img_2753

Le vol se passe rapidement et sans accroc, retard ou autre incident. La prestation est classique :

photo img_2755

Un peu de spotting à l'arrivée :


On débarque par passerelle, et je me dirige vers les portes K. Je commence à connaître le chemin et j'arrive au salon en 15 minutes environ.


L'accueil est sympathique et je vais vite prendre une douche, libre immédiatement :

photo img_4679

Je m'installe ensuite sur un siège proche d'une prise et je pars à la découverte du salon. L'offre de presse est fournie, et je choisis d'emporter pour le voyage un journal satirique paraissant le mercredi, par pur esprit subversif et capitaliste.

photo img_4680photo img_4681

Je vais ensuite voir l'offre de restauration et voici ma première sélection. J'y retournerai ensuite pour prendre un dessert, un gâteau basque très bon. Ces agapes furent une erreur fatale pour le repas en vol, pour lequel je n'avais plus vraiment faim !

photo img_4682photo img_4683

Embarquement


Je quitte le salon quelques minutes avant l'heure théorique d'embarquement histoire de me dégourdir un peu les jambes avant une dizaine d'heures coincée dans un avion. Le terminal est beau, et grouille de monde ! Plusieurs vols pour la Chine, Hong Kong et le Japon décollent entre 23 heures et 23 heures 30. C'est très sympa de voir de l'activité humaine !

photo img_4684photo img_4685

Je rejoins ensuite ma porte d'embarquement, tout au bout du terminal.

photo img_4689

Il y a déjà la queue, et je m'insère dans la file prioritaire, qui est bien visible :

photo img_2758

Une personne est chargée de vérifier l'éligibilité des passagers et de vérifier les visas. Je lui dis que je n'en ai pas car je bénéficie du transit sans visa, et elle ne pose pas plus de question. Je suis soulagée de ne pas avoir à sortir ma confirmation pour le vol suivant qui est enfouie dans ma valise…. L'embarquement a lieu à l'heure prévue, avec respect des priorités, et par passerelle. L'avion n'est pas très visible…. Il y a une offre de journaux en porte, qui m'a l'air peu fournie par rapport au nombre de passagers….

photo img_2759photo img_2760photo img_2761


Il y a un bon accueil à bord. Le siège est bien connu, mais le voici à nouveau, pour la forme. Malgré la chaleur caniculaire, j'ai tout de même pris une veste, qui est emportée rapidement au vestiaire. Je vous assure qu'en cas de rencontre impromptue avec un reste de typhon, cet objet peut se révéler particulièrement utile (le parapluie, lui, ne sert à rien). L'oreiller est toujours aussi confortable.

photo img_4690photo img_4691photo img_4692

Les bonnettes du casque sont toujours au même endroit improbable….

photo img_4693photo img_4694photo img_4695

Le service au sol est interrompu pendant l'arrivée des autres passagers. A cette occasion, je verrai un vieux couple s'engueuler copieusement, madame frappant monsieur avec force…. Je ne sais pas trop ce qu'ils ce disaient, mais une hôtesse Chinoise a réussi à les calmer. Je n'aurais pas aimé être assise à côté d'eux !

Le service reprend dès l'embarquement terminé, avec la distribution de la trousse, avec le choix de la couleur. Ma voisine prend la dernière de couleur rouge, je me rabats donc sur le violet. Je note avec horreur ^^ la disparition du peigne : comme je voyage le plus léger possible, je comptais dessus et je n'ai pris qu'une brosse à cheveux. Heureusement que la brosse à dents et le dentifrice sont là. Je suis donc sauvée de la plaque dentaire !

photo img_4696photo img_4697photo img_4699

On continue avec le ptit verre. Il y a le choix entre "jus de magnésium" (je ne suis pas sûre d'avoir bien entendu) ou champagne. Je choisis bien sûr le champagne, et l'hôtesse me glisse "vous avez bien raison !!!".

photo img_4700


En vol



Je lance un film alors que la passerelle est retirée….

photo img_4701photo img_4703


On part à l'heure mais le roulage est assez long. Ça n'aura pas d'impact sur la suite du voyage. Le commandant de bord prend la parole et donne quelques infos de base sur la vol, avec une arrivée prévue à l'heure et 9 heures 40 de vol. Puis on a droit aux consignes de sécurité :

photo img_4704

Dernière vue avant le décollage :

photo img_4708


Le service se met rapidement en place, avec la distribution d'une serviette chaude.

photo img_4709


Le menu suit juste après le ramassage des serviettes. L'hôtesse donne le menu ouvert à la bonne page selon le passager (Français, Anglais ou Chinois). Un petit plus pour elle ! Désolée pour la mauvaise qualité des photos….


Il y a ensuite un verre de champagne, du Laurent Perrier. J'ai spécifiquement demandé "une goutte" de champagne, d'où le verre presque vide. Les autres passagers ont eu des verres pleins ^^.

photo img_4714

Le chariot a son petit cache aux couleurs de la compagnie. Je trouve ça mignon !

photo img_4716
Voici donc l'entrée, que je n'ai pas trop aimée. Le saumon fumé n'est pas mal, mais je n'aime pas la sauce. Quant à l'autre partie, elle contient du poivron, ce légume maléfique. La preuve, ils n'ont pas osé mettre le mot "poivron" dans l'intitulé du plat ^^. Malgré tout, c'est presque bon ;)

photo img_4718


A mon niveau, il n'y a plus que deux choix possibles, et je voulais évidemment le troisième (le plat du chef Chinois). Je me replie sur le plat du chef Français à base de cabillaud. Dommage mais ce n'est pas non plus la fin du monde. J'ai adoré, même si j'ai eu du mal à finir (rapport avec mon grignotage sans fin aux salons). Tous les aliments étaient bien cuits et allaient bien ensemble, une vraie réussite ! On ne dirait pas, mais c'était copieux, le poisson était posé sur les légumes. Je l'accompagne de Bourgogne Blanc, qui va bien avec le plat.

photo img_4719photo img_4720


Ensuite, comme toujours le fromage est pasteurisé donc sans intérêt. Et le dessert (à base de figues) était aussi très bon mais là j'ai vraiment calé et je n'ai pas pu le finir. Mes multiples repas (un gros apéro au salon de Lyon et un repas à celui de Paris, plus celui dans l'avion) s'ajoutant aux nombreux verres, et à la fatigue de la journée (il doit être 1h30 heure française) fait que je suis proche de l'endormissement. Je vais rapidement me laver les dents, puis je passe en mode nuit. Je me réveille quelques heures plus tard, et je demande une infusion, qui m'est apportée dans les 10 secondes qui suivent. Il y a plusieurs choix, de la marque "Palais des thés". J'en profite pour remplir la fiche d'arrivée qui a été distribuée juste après le repas.


photo img_4721photo img_4722

A cette occasion, maladroite que je suis, mon bracelet qui était posé sur la tablette glisse et disparaît entre le siège et la paroi. Je vais donc chercher l'hôtesse, qui revient avec quelques outils. Elle trouve rapidement l'objet, commence à démonter le siège et réussit à le récupérer sans dommage. Je la remercie chaleureusement, avant de me rendormir.

Je me réveille quelques minutes avant le rallumage de la cabine et le petit déjeuner. Nous sommes au dessus de la Mongolie. Les paysages sont superbes




Je choisis les pancakes au sirop d'érable, avec du thé. Du pain et des viennoiseries sont proposées mais je n'en prends pas car je n'ai pas encore digéré le repas servi quelques heures plus tôt. J'ajoute un verre de jus d'orange à tout ça. Les pancakes sont très bons, je pourrais en manger tous les jours. Le yaourt est de bonne qualité. Il y a aussi des repasses de thé et de café.

photo img_4726photo img_4727photo img_4728

Après le ramassage du plateau, je fais mon devoir de FRiste et vous présente donc le contenu de la pochette. Il y a deux magazines :

photo img_4729


Cette notice de sécurité :

photo img_4733photo img_4734photo img_4735
Et ce sachet.
photo img_4730

Avec une petite surprise à l'intérieur….

photo img_4731

En prévision de la bureaucratie Chinoise, je vais chercher dans ma valise mes confirmations de vols et réservations d'hôtel. Ma valise encombre le couloir. Je vois une hôtesse qui remonte l'allée avec le plateau d'un passager ayant pris son temps, donc je la déplace vite fait pour qu'elle puisse passer. A cette occasion, elle me dit que je suis "adorable". C'est bien la première fois qu'on me dit ça dans un avion ^^. Et c'est plutôt elle (et ses collègues) qui a été adorable tout au long du vol ! Dehors, les paysages sont bien sympas !

photo img_4739photo img_4740photo img_4741
Le service se termine avec une serviette chaude, et la prise de congé de l'équipage, juste au dessus de ce qui me semble être la muraille de Chine.

photo img_4732

Il n'y a pas de doute, c'est bien la muraille de Chine !


On approche du nuage de pollution local, que l'on finit par traverser. Ça ne fait vraiment pas envie !

photo img_4748photo img_4749photo img_4750
Quelques minutes avant l'atterrissage, l'équipage donne des informations très détaillées sur les procédures d'arrivées et autres détails pratiques, à savoir :
- Il y a des moustiques qui transmettent je ne sais plus quelles maladies dans la région, et on est priés d'utiliser des répulsifs et de consulter un médecin en cas de [insérer liste de symptômes divers]
- Si on a une correspondance sur un vol intérieur, il faut passer la frontière, récupérer les bagages et les ré-enregistrer
- Les autorités Chinoises exigent de tous les étrangers d'enregistrer leurs empreintes digitales s'ils veulent entrer dans le pays, et on est invités à utiliser les machines prévues à cet effet situées sur la gauche de la salle juste avant l'immigration
- Il faut bien garder la fiche de sortie, sinon on risque d'avoir des problèmes en sortant

Au moins, on sait à quoi s'attendre ! Une personne rencontrée sur place, ayant voyagé avec une autre compagnie, s'est retrouvée complètement paumée par manque d'explications…. Il n'y a aucune précision concernant le transit sans visa, donc je suppose que ça doit être la même procédure.


L'arrivée


On atterrit vers 15 heures locales.



Et l'on roule, roule, roule…. Au moins il y a pas mal d'avions à photographier.


Finalement on s'immobilise à 15h20, soit l'heure d'arrivée prévue. Le souci c'est qu'on est au milieu de nulle part et qu'il faut attendre le bus pour rejoindre le terminal. Le BUS. Pour un Boeing 777 de ?350? passagers. Hummmmm heureusement que je peux débarquer en priorité.

photo img_4765



Je réussis à avoir une place assise dans le bus, qui nous mènera au terminal après un autre tour de manège, qui me permet d'avoir une belle vue le l'avion. Vous noterez qu'un deuxième escalier a été rajouté pour accélérer le mouvement.

photo img_4766photo img_4767

Le terminal a l'air moderne :

photo img_4768

Et il y a de la pub pour le transit sans visa ! Depuis fin 2017, il est passé de 72 à 144 heures pour Pékin et sa région. Beaucoup de compagnies aériennes ne sont pas au courant, mais eux, si !

photo img_4770


A l'arrivée, pas de surprise, j'identifie rapidement les machines à empreintes. On commence par scanner son passeport, puis la machine se met à parler en Français, c'est très folklorique : "SCAN-NEZ-QUATRE-DOIGTS-DE-LA-MAIN-GAUCHE-ESSE-VÉ-PÉ". Je galère un peu, mais au bout de 5 minutes la machine finit par cracher un bout de papier où il est écrit "A". Je repère ensuite facilement les comptoirs pour les transits sans visa. Il y a un agent pour aider les passagers. Là je me rends compte qu'il faut remplir une autre fiche d'arrivée (de couleur bleue). Celle distribuée dans l'avion (couleur jaune) n'est pas utile, je l'ai remplie pour rien. Il faut ensuite faire la queue, où un policier vérifie tous les documents (confirmation de vol, hôtel, etc), puis colle un petit autocollant dans le passeport. Il ne reste plus qu'à aller vers les comptoirs d'immigration normaux, en bénéficiant d'un coupe-file. Là, le policier prend à nouveau les empreintes digitales et une photo, puis me laisse filer à la découverte de Pékin.

photo img_4771


Je sors rapidement sans passer par la récupération des bagages en soute (je n'en ai pas) et je vais immédiatement changer un peu d'argent. Je rejoindrai ensuite mon auberge de jeunesse en métro. La ligne express pour l'aéroport est vraiment rapide ! Les seuls bémols sont les fréquences peu élevées (10 à 15 minutes), l'arrêt d'exploitation à 22 heures 30 (!), et le prix élevé par rapport aux autres lignes locales (25 yuan le trajet contre 3 à 7 pour les autres lignes).

Le Bonus Mural

Bonus : Cliquez pour afficher

Merci de votre lecture et à bientôt pour la suite !
Afficher la suite

Verdict

Air France

9.0/10
Cabine9.0
Equipage9.0
Divertissements10.0
Restauration8.0

Air france Lounge - 2E, Hall K

7.9/10
Confort8.0
Restauration8.0
Divertissements7.0
Services8.5

Paris - CDG

8.9/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services9.0
Propreté9.0

Beijing - PEK

7.3/10
Fluidité9.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté8.0

Conclusion

Un excellent vol. J'ai très bien dormi, bien mangé, l'équipage était tout à fait charmant. Pour la restauration je sanctionne légèrement la non disponibilité de mon plat, même si ce n'est pas la fin du monde. A Pékin, le débarquement par bus fait tâche, mais sinon tout s'est bien passé. Grâce aux conditions confortables du voyage, je n'ai eu aucun souci à m'adapter au décalage horaire. Bref, un début de vacances idéal !

Informations sur la ligne Paris (CDG) Beijing (PEK)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 25 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Beijing (PEK).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 10 heures et 10 minutes.

  Plus d'informations

22 Commentaires

  • Comment 462102 by
    Numero_2 9991 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Sortir de la cabine J pour aller trouver son auberge de jeunesse, voilà qui est cocasse ! ^^

    Les procédures d'entrées se sont bien complexifiées pour le transit sans visa : A l'époque c'était juste un billet de billet de continuation à présenter à l'immigration et le passeport se trouvait tamponné en bonne et due forme.

    A bientôt pour la suite.

    • Comment 462180 by
      AK SILVER AUTEUR 877 Commentaires

      Et oui, chacun ses contradictions ^^ ! Je préfère investir dans le vol pour ne pas arriver complètement fracassée à destination, et mettre des jours à me remettre du décalage horaire.

      Merci du commentaire et à bientôt.

  • Comment 462136 by
    Esteban TEAM GOLD 12977 Commentaires

    Merci pour le partage !

    J'ai aussi tiqué, tout comme Clément sur le combi J + Auberge de jeunesse ^^ Les charmes du voyage !

    Le surclassement en P pour 2K€ c'est juste dément.

    A bord superbe équipage, belles prestations.

    J'ai vu qu'il y a un souci de formatage du bonus, c'est transmis à notre support technique :)

    A bientôt !

  • Comment 462147 by
    airberlin GOLD 988 Commentaires

    Merci Alice une nouvelle fois pour ce partage qui donne de bonnes idées de vacances et activités sur place. FB est certes peu rémunérateur mais le tarif est excellent et il existe des vols primes peu chers. Ce n'est pas le cas de tous les programmes.

    • Comment 462195 by
      AK SILVER AUTEUR 877 Commentaires

      Et tu n'as encore rien vu des bonus à venir !

      Concernant les tarifs, ça a été un élément déterminant dans mon choix de destination (les vols vers Séoul étaient deux fois plus chers), et de la compagnie aérienne.

  • Comment 462203 by
    Kethu 1909 Commentaires

    Merci pour le récit Alice :)

    Tarif plutôt compétitif pour PEK, ça vaut le coup ! Surtout avec un aussi bon équipage et le catering toujours bon. Par contre le surclassement à plus de 2000€... Mieux vaut acheter la Première dès la réservation, ça coutera moins cher ^^

    La Grande Muraille non "retapée" fait bien plus envie que la partie reconstruite... plus qu'à espérer qu'ils ne reconstruisent pas tout.

    A bientôt !

    • Comment 462290 by
      AK SILVER AUTEUR 877 Commentaires

      Les tarifs première classe (j’avais regardé par curiosité) étaient vraiment très élevés. Je ne me rappelle pas exactement mais minimum 4000€ par segment pour mes dates, et donc totalement hors budget.

      Pour la Muraille, ne vous inquiétez pas, il reste plusieurs milliers de kilomètres à retaper, ce qui laisse du temps pour l’apprécier ^^

  • Comment 462210 by
    AFornotAF 408 Commentaires

    Merci pour ce FR,
    Le tarif est intéressant.
    J'ai moi même fait un AR à PEK cet été (fr a venir) sur KLM en J avec un tarif de 1400.
    KLM a été aussi peu rémunérateur en miles.

  • Comment 462270 by
    bonvoyage 271 Commentaires

    Merci pour ce FR !
    Un vol classique avec AF, le siège est très confortable et le catering est très correct.
    Le tarif est intéressant !
    Par contre, l'expérience de l'immigration à PEK est peut-être pire qu'à CAN ! Bonne chance à ceux qui ont un transit...
    "SCAN-NEZ-QUATRE-DOIGTS-DE-LA-MAIN-GAUCHE-ESSE-VÉ-PÉ" : j'avais eu droit à une version un peu différente : "BA-LA-YEZ-QUATRE-EM-PREINTES-DI-GI-TALES-DE-VO-TRE-MAIN-GAUCHE-ESSE-VÉ-PÉ"... J'imagine que toutes ces machines ont été utilisées en même temps, bonjour le vacarme épouvantable.
    D'ailleurs je crois que l'enregistrement des empreintes digitales à n'est pas demandé dans tous les aéroports chinois... A CKG, il fallait juste que le policier prenne les empreintes et une photo. Une spécificité des aéroports des plus grandes villes ?
    A bientôt :)

    • Comment 462292 by
      AK SILVER AUTEUR 877 Commentaires

      Je ne me souviens plus des paroles exactes de la machine, c’était peut-être votre transcription.... Et effectivement les 10 machines parlaient en même temps dans plusieurs langues car plusieurs vols venaient d’arriver. Je n’ai pas trop compris le but de la manœuvre car j’ai dû rescanner mes doigts en présence d’un policier en chair et en os quelques minutes plus tard.... à bientôt pour la suite !

  • Comment 462284 by
    wowote 1674 Commentaires

    Bonsoir,

    Merci beaucoup pour ce FR.
    Très bonne expérience en vol avec un équipage au top !
    "Avec une petite surprise à l'intérieur…." => excellente idée...
    Bonne initiative d'avoir toutes les informations avant de débarquer, cela évite une perte de temps voire du stress à l'arrivée.
    Merci pour le bonus au delà des images convenues de la Muraille.
    A très bientôt

    • Comment 462294 by
      AK SILVER AUTEUR 877 Commentaires

      Oui c’est clair que ça faisait beaucoup d’informations d’un coup mais c’est vraiment utile, surtout après un si long voyage.... c’est toujours bien de se faire « pré mâcher «  le boulot quand on arrive dans un pays inconnu !

  • Comment 462403 by
    FL360 114 Commentaires

    Merci beaucoup du partage. Un vol sympa avec comme le dit Wowote un super équipage.
    Le cabillaud fait envie. Dommage effectivement de n'avoir pas pu prendre le repas du chef asiatique.
    Que c'est dur de rentrer dans un pays en 2018! On se croirait à JFK pour rentrer aux States: personnel désagréable et protocole fastidieux.
    En tout cas merci du FR!
    A bientôt !

    • Comment 462686 by
      AK SILVER AUTEUR 877 Commentaires

      Étrangement, je m'attendais à pire au niveau de l'entrée en Chine. Je m'étais préparée psychologiquement ^^. Au moins je n'ai pas fait la queue, c'est déjà ça.

  • Comment 462772 by
    flyingjapans 1354 Commentaires

    Bonjour,
    Merci pour ce FR.
    Le prix est intéressant (surtout pour un départ de Lyon ! Mais dommage car vous ne touchez que les XP d'un vol éco domestique... comparé à un départ d'une station européenne). Contrairement à d'autres je ne trouve pas le prix du surclassement si démentiel que ca au regard du prix de base payé : cela fait un A/R aller P / retour J pour 3600 euros. Si vous allez chercher un billet au départ de TUN, vous pouvez vous en tirer à 4000 aller retour en P...
    Le plat ne donne vraiment pas envie avec cette coupelle en alu. Mais le protocole va bientôt changer et permettra d'améliorer le plating.

    • Comment 462801 by
      AK SILVER AUTEUR 877 Commentaires

      C'est bien la première fois que j'entends parler du terme de "plating" ^^. C'est sûr qu'en remplaçant la coupelle en alu avec un matériau plus durable et plus joli, cela permettrait d'améliorer la présentation et de réduire les déchets. On y gagnerait sur tous les plans.

  • Comment 462788 by
    indianocean SILVER 7062 Commentaires

    231.000 miles pour se faire upgrader en La Première. Personnellement, je trouve ça extrêmement cher surtout depuis que le gain de miles s'effectue sur le mode revenue-based. Faudrait être fou...

    "elle contient du poivron, ce légume maléfique"=> seriez-vous comme notre regrettée Katia?

    Même si l'utilisation d'une coupelle se justifie pour ne pas mélanger la sauce avec la viande, il existe d'autres matériaux que l'aluminium.
    J'apporterai la preuve dans un FR à venir

    S'il est aussi compliqué de demander un visa pour entrer en Chine que de passer la PAF à l'entrée, je ne vais pas y retourner de si tôt .
    C'est bien dommage

    Merci pour ce FR, Alice

    • Comment 462802 by
      AK SILVER AUTEUR 877 Commentaires

      En effet, le poivron est contraire à ma religion ! Le fait que j'aie réussi à manger presque toute l'entrée est un exploit en soi (pour le cuisinier).

      Concernant les procédures d'arrivée, c'est certes un peu long et fastidieux, mais je pense que ça vaut la peine. Surtout que même avec un visa en bonne et due forme, il faut quand même scanner ses doigts etc. Pour info, c'est plus rapide quand on revient en Chine : je n'ai eu qu'à scanner le passeport et je n'ai pas dû refaire les empreintes.

Connectez-vous pour poster un commentaire.