Avis du vol Air France Fort-de-France Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF3553
Classe Economique
Siege 39A
Temps de vol 08:00
Décollage 18 Mai 13, 18:30
Arrivée à 19 Mai 13, 08:30
AF   #41 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3972 avis
fernousdu972
Par 5252
Publié le 20 mai 2013
Diantre ! Encore un AF3553 !

Bonjour à tous.

8e reportage, et premier d'une série de 4 FR entre la Martinique et Toulouse. Il ne s'agit donc pas cette fois d'un simple A/R.

Moins de deux semaines après un stage lourd et fatiguant pour préparer la 1ere phase des épreuves d'admission à l'ENAC, et donc d'un A/R de 14000 km, il est temps de retourner en métropole pour, cette fois, entrer dans le vif du sujet. Les concours eux-mêmes.

INTRODUCTION

C'est donc la 3e fois en 3 mois, la 2e en trois semaines, que je me rends sur le continent.

-La première pour un stage de préparation pour les écrits de l'ENAC à Paris. Mes parents avaient payés.
-La seconde pour un stage de préparation pour cette première phase des oraux, toujours à Paris. Cette fois, mon propre porte-feuille avait débité.

La troisième fois, ca fait un peu lourd. Vous l'avez peut être compris, je ne m'appelle ni Gilles Gates, ni Gilles Zuckerberg, et de plus, Mamie Zinzin n'est pas ma grand-mère. Je décide donc de solliciter l'aide de LADOM, agence d'aide pour la continuité territoriale.

Petite parenthèse, cette demande aurait été inutile si ce n?était pas pour un concours. En effet, j'ai vu sur National Géographic un documentaire sur un lézard qui se déplace si vite qu'il peut courir sur l'eau sans s'y enfoncer. D'après ce même documentaire, il faudrait atteindre 100 km/h pour qu'un homme y parvienne.



Mais une telle performance sur deux fois 7000 km, c'est une trop grosse débauche d?énergie. Voilà pourquoi je prends plutôt un billet d'avion. Non, ce n'est pas parce que je ne le peux pas.

Quelque jours plus tard, j'ai la réponse, par la négative, de LADOM. Etant partenaire avec Air Caraïbes, c'aurait été l'occasion de reprendre TX, et par la même, de tester Corsair International, puisque ces deux compagnies sont en co-entreprise.

C'est dommage, les prix sont exorbitants. Je voyage tous les ans entre les Antilles et la métropole, et je ne savais pas du tout que les prix pouvaient monter aussi haut. Le « moins cher » chez AF est un A/R entre FDF et TLS (avec correspondance à ORY) avec un départ Samedi 18, retour le 23 Mai. Je ne vous donne pas le prix c'est indécent. 1073 ? A/R.

photo 8756310601_349df57481_b

La « moins chère » des quatre compagnies présentes sur le tronçon, XL, me propose un A/R vers CDG.

photo 8756310597_6a93ee816a_b

Problème : Il me faudra récupérer ma valise en sortant de la bétaillère, au terminal 2A, pour rejoindre ensuite l'un des terminaux d'AF. Fatiguant, pour quelqu'un déjà fatigué et qui se fatiguera encore deux jours plus tard. De plus, en rajoutant le prix du tronçon CDG-TLS, on arrive vite au prix proposé par AF sur l'intégralité du trajet. Les options TGV et EasyJet n'allègent le prix que de 5 ?.

photo 8757438028_953a605c6a_b

Je ne parle même pas de Corsair International et Air Caraïbes, qui proposent sensiblement le même prix (on se demande pourquoi), 1150 ?. « Antillais » et « vache à lait », ca rime.

Entre parenthèse, encore 3 jours avant le départ, je trouve sur ce site même une pub AF pour rejoindre Toulouse :

photo 8757437814_6248f04d8e_b
Tu parles?

Je me décide donc à prendre AF, de quoi rajouter quelques miles aux 4000 que la compagnie m'a offerts en compensation de mon IFE en panne lors du dernier vol.

Le routing, composé de lignes toutes aussi originales les unes que les autres:

  1. Fort-de-France - Paris Orly - Air France B777-300ER, Economique - 18 Mai 2013
  2. VOUS ETES ICI
  3. Paris Orly - Toulouse Blagnac - Air France A319, Economique - 19 Mai 2013
  4. http://flight-report.com/reportage/3949/ORY/TLS.html
  5. Toulouse Blagnac - Paris Orly - Air France A321, Economique - 23 Mai 2013
  6. http://flight-report.com/reportage/3961/TLS-ORY.html
  7. Paris Orly - Fort-de-France - Air France B777-300ER, Economique - 23 Mai 2013
  8. http://flight-report.com/reportage/3966/ORY-FDF.html


Pas de spotting en ces temps de révisions. Mes pauses ne me permettent pas d'aller bien loin, si ce n'est longer la plage de Sainte-Luce où j'habite, ou se promener dans le bourg avec des amis. Quand on pense Martinique, on pense souvent Rhum, Plage des Salines, etc? Il y a aussi l'inévitable Baraqu'Obama :

photo 8757439294_83f2260328_b

Samedi 18 Mai, 16h30 a Sainte-Luce. Il est temps de quitter le domicile familial pour se rendre à l'aéroport. Le vol décollant à 18h30.

A L'AEROPORT

16h50, arrivée à l'aéroport. L'aéroport très peu International de la Martinique n'a plus besoin d?être présenté.

Je ne suis pas le seul à avoir décidé d'arriver à 16h50, la queue est assez importante comparé à ce que j'ai affronté la dernière fois. Mon baggage est déposé en 15 minutes (non, pas le temps de le déposer sur le tapis, je suis plus rapide que ca). Puis direction la salle d'embarquement. 10 minutes de queue plus tard, je suis en face de la bête.

Le trafic n'est pas plus varié que la dernière fois. Ca vous étonne ? Orly, Orly et encore Orly affiché sur les écrans.

L'embarquement commence à l'heure, soit à 17h35.

Me voici face à mon Boeing 777-300ER dans lequel je serai pendant les 8 prochaines heures :

photo 8757438016_e0a6734037_b

C'est le F-GSQS, âgé de 6,4 ans, premier vol le 11 Janvier 2007. Airfleets ? Jamais entendu parler.

A coté de lui, l'A330-200 « F-HCAT » de Corsair International pour? Orly, naturellement. Il partira 1h15 plus tard.

photo 8757439240_a99d5c50df_b

A BORD

L'accueil est souriant, l'hotesse me prend mon BP pour m'indiquer la direction. Ca fait 3 fois en 2 mois que l'on m'indique comment me repérer dans un avion. C'est sympa, je ne commencais pas du tout à m'habituer.

A mon siège, 39A. La vue :

photo 8757437986_38f262f0e2_b

L'arsenal de divertissement pour les 8 prochaines heures: les bons vieux Rockwell Collins, de taille exceptionnelle, défiant toute concurrence. Enfin non, pas si bons que ca.

photo 8756312055_ce557a366e_bphoto 8756312043_7046743b8c_b

Le casque n'a plus besoin d'être présenté, de bonne qualité.

Le pitch. « Suffisant » pour quelqu'un qui mesure 1m80 (un peu moins)

photo 8757439158_d3426b2373_b

L'avion est plein à craquer, l'embarquement est presque terminé, les deux sièges à côté de moi sont inoccupés. Pas mal non ?

photo 8757439178_16eb622923_b

En fait, ils sont inoccupés jusqu'à ce qu'ils ne le soient plus…

La Tour. Au feu !

photo 8756311969_1dc9061a8c_b

Il est 18h15 quand l'embarquement est terminé. Le commandant nous annonce un temps de vol de 7h40 avec un beau temps à l'arrivée. A 18h25, avec 5 minutes d'avance, on repousse.

Les GE90 expriment leur mécontentement (de quoi ?). Cette fois ci, les baggagistes ne se sont pas trompé de vol en chargeant les baggages. 2 crans de volets :

photo 8756311947_61158c4b56_b

Nous remontons la piste :

photo 8757439116_1cea34e1bc_b

A 18h35, pleins gaz.



Au cours de la montée initiale nous survolons la ville du Robert puis la Presqu'ile de la Caravelle. Puis plus grand chose, hormis les couleurs absolument magnifiques du crépuscule:

photo 8756311913_546f85028c_b

15 minutes après le décollage, l'IFE s'allume. Je regarde alors le choix de films proposés. Au programme notamment, les Misérables, Amour, Gangster Squad et, pour le plus grand plaisir de pititom: Jack Reacher.



Ce sera Django Unchained pour moi, avec l'inévitable Leonardo Di Carpaccio.

Pendant ce temps, we reach notre altitude de croisière (Jack Reacher, Reach… hé, je n'ai dis nulle part que ce FR contenait de bonnes blagues). Elle est un peu mieux que impérial comme le pathé de KL651 non ?^^

photo 8756311855_61edbe33ed_b

La première prestation est servie après 40 minutes de vol.

photo 8756311849_20e447d294_b

L'entrée:

photo 8756311745_c46f415c75_b
(photo floue, désolé)

Elle est bonne sans plus. Le plat de résistance:

photo 8757439010_1d263f9393_bphoto 8756311771_46cf709866_b

J'ai beaucoup apprécié le plat principal. Très savoureux. Le poulet était très tendre. Bon point pour le gâteau au chocolat en dessert. Le pain est un peu froid, comme d'habitude.

Une fois mon films terminé, et les plateaux débarassés, je m'en vais me dégourdir les jambes. Les toilettes, proprissimes:

photo 8756310749_065318d61d_b

Puis c'est l'heure de piquer un piti (euh petit pardon) somme. Mon travail de FRiste est d'abord rempli:

photo 8756311723_9f858e28e0_b

A vrai dire, je ne réussirai à dormir que par intermittences. La gentille dame à côté de moi bouge toute les deux secondes et, c'est-à-dire que… enfin qu'elle n'est pas tout à fait annorexique. Je rend hommage au Serbe du côté couloir qui est parvenu à s'endormir la tête appuyée contre l'IFE. Pour avoir essayé, je n'y suis pas parvenu.

2h30 avant d'atterrir, l'aube se pointe:



Peu de temps avant la dernière prestation, je joue un peu à Qui veut gagner des millions, et regarde un épisode du charismatique Grégory House. Je me souviendrai longtemps de ce vol, après avoir bataillé comme pas possible, je me hisse à un gain de 500 000 ?. Une erreur bête me prive du Graal. Grrr.

1h avant la descente, le petit déjeuner est servi:

photo 8757438894_ec8b3c72d1_bphoto 8757438894_ec8b3c72d1_b

Le jus d'orange est chimique, le pain, la compote et le chocolat chaud sont très bons.

Puis, nous commençons la descente. Vers où ? Personne ne peut savoir au vu des photos, c'est couvert partout. Chicago ? Auckland ? Kaboul ? Même saraoutou ne peut le savoir.

photo 8757437870_63130f4882_bphoto 8756311601_a9b99ca43d_b

Une fois n'est pas coutume, ca se dégage en approchant de Paris.

photo 8757438774_bc7b74424a_bphoto 8756311559_f35ce9ebc4_b

Ce n'est pas pour autant le beau temps prévu par le commandant. Enfin bon, vivant aux Antilles, je n'ai peut être pas la même notion du beau temps que lui. Ou alors c'est lui qui vit à Londres, ou à Singapour. Eh oui, Singapour ca rime avec downpour.

Nous nous posons à Paris avec 15 minutes d'avance et… il pleut finement, ce qui rend le spotting compliqué. Eh, de toute façon c'est du code barre et puis c'est tout.



photo 8756311545_89ac54eb20_b

Mais notre porte est occupée par un autre 777-300ER, le F-GSQO, fraichement vêtu de la nouvelle robe, qui s'en va ensuite se parquer au large.

photo 8757438722_9c3f187a50_b

Au final, nous arrivons en porte pile à l'heure.
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine5.0
Equipage9.5
Restauration9.5

Conclusion

En conclusion, un bon vol avec notre compagnie nationale.

PONCTUALITÉ: Départ avec 10 minutes d'avance, arrivée en porte pile à l'heure. Que demander de plus ? 20.

CONFORT: Autant le dernier vol m'avait permis de bien dormis, autant le fait que mamie bouge toute les deux secondes a montré a quel point ce siège peut se révéler trop étroit (-8). Je n'ai pu dormir qu'une heure. Et ce n'est pas que pour faire plaisir à KevinDC.
L'IFE est toujours aussi petit. (-2). On arrive donc à 10.

PERSONNEL: Rien à dire. Les hôtesses sont élégantes, souriantes, attentionnées, et se permettent de vanner avec les passagers. Je mets 19, c'aurait été 20 sans une PNC qui était un peu moins souriante...

REPAS: Très bon dans l'ensemble.

Merci de m'avoir lu, et à très bientôt pour la suite. Gilles.

Informations sur la ligne Fort-de-France (FDF) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 50 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Fort-de-France (FDF) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 8 heures et 3 minutes.

  Plus d'informations

30 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.