Avis du vol Eurowings Lyon Düsseldorf en classe Economique

Compagnie Eurowings
Vol EW9417
Classe Economique
Siege 17A
Temps de vol 01:50
Décollage 22 Fév 19, 20:10
Arrivée à 22 Fév 19, 22:00
EW   #8 sur 23 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 77 avis
Kethu
Par GOLD 446
Publié le 5 février 2020
Bonjour à tous !

Aujourd'hui, on repart loiiinnnn dans le passé, en février 2019, pour un petit routing mi-avgeek, mi-ferrovipathe !

Allant voir une amie à Bruxelles du samedi au dimanche, je cherche une solution un peu plus originale qu'un aller-retour Lyon - Bruxelles en TGV, ou en avion avec Brussels Airlines ou Hop!. Je cherche plutôt des destinations originales (pour moi) aux alentours, quand je me rappelle qu'Eurowings dessert Düsseldorf depuis Lyon !

L'horaire colle bien, avec un départ à 20h10 le vendredi, pour un tarif raisonnable de 59€. On rajoute une nuit à Düsseldorf (56€), et 19€ d'ICE pour rallier Bruxelles le samedi matin, l'aller est tout trouvé ! Pour le retour, histoire d'optimiser le week-end, je réserve le vol Hop! Bruxelles - Lyon du lundi matin, qui me fait arriver à 7h55 à LYS, parfait pour être frais et dispo pour une journée de travail, pour seulement 51€. On rajoute une nuit au Sheraton de BRU (histoire de ne pas avoir à se lever en pleine nuit pour aller à l'aéroport), et le tour est joué, on a un routing complet pour 326€ ! Un peu cher, la note est plombée par le Sheraton et sa nuit à 141€, mais le temps sur place est bien optimisé, et le trajet ravit le travelgeek que je suis !

Ce qui nous donne donc le trajet suivant :

Routing

  • 22/02/2019 - Eurowings operated by LGW EW9417 - Économique - Lyon → Düsseldorf en Bombardier Q400 Vous etes ici
  • 23/02/2019 - DB ICE1011 & ICE214 - Seconde - Düsseldorf Hbf → Bruxelles Midi via Köln Hbf en ICE 3 Non reporté
  • 25/02/2019 - Hop! operated by Aero4m A54311 - Économique - Bruxelles → Lyon en Embraer ERJ145 (Cliquez ici) A venir


Maigre nouveauté pour la BDD sur ce vol : Première fois que le LYS-DUS d'Eurowings est reporté en Bombardier Q400. Sinon, Chevelan et ItchyMumfy ont déjà présenté le vol, respectivement sur CRJ900 et A320. C'est aussi la première fois qu'on a un vol Eurowings partant du nouveau T1B…

J'aurais par contre, pour ma part, le plaisir de découvrir Eurowings, ses Q400 (opéré par LGW, Luftfahrtgesellschaft Walter, qui auparavant possédait ces Q400), et l'aéroport de Düsseldorf ! Bref, le 145e vol de ma vie sera plutôt avgeek

A l'enregistrement, j'ai l'embarras du choix dans l'appareil, je choisis le siège 16A. Je sais d'expérience qu'une rangée vers l'avant de l'appareil est aveugle, donc je préfère aller vers l'arrière. Et si je peux avoir vue sur le train d'atterrissage, c'est tant mieux !

Dans l'après-midi, je reçois un premier SMS un peu alarmant, m'indiquant un retard de 90mn. Heureusement, juste après, le retard est réduit à seulement 10 minutes, ce qui est tout de suite plus acceptable…

photo screenshot_20190222-155522

Allez, allons-y !

Qui n'a jamais rêvé de voler sur Luftfahrtgesellschaft Walter ?



Comme souvent, le voyage commence à bord de Rhonexpress, au départ de 18h de Part-Dieu…

photo dsc_0679

Après avoir failli percuter une automobiliste ayant du mal avec le code de la route (reculer sur une voie de tram, sans regarder dans ses rétros, quelle bonne idée), nous arrivons finalement sains et saufs à l'aéroport, dans la lumière du soleil couchant…

photo dsc_0681

Que serait un FR à LYS sans photo de la gare TGV ?

photo dsc_0683

Au fond, l'ancien terminal 1, renommé en 1A…

photo dsc_0684

… Et en face, le nouveau terminal 1, dénommé sur les plans 1B à l'époque. Désormais, avec la jonction landside et airside de ces deux bâtiments, seule l'appellation "Terminal 1" subsiste.

photo dsc_0686

Passant assez rarement au T1, j'ai le plaisir de découvrir de nouvelles parties du terminal à chaque fois : L'entrée nord était encore fermée la dernière fois que j'y suis venu…

photo dsc_0687

Quelques commerces ont fait leur apparition au rez-de-chaussée, c'est appréciable ! Sur les écrans, mon vol est indiqué à l'heure, et le vol en provenance de DUS est même prévu un peu en avance à l'arrivée.

photo dsc_0688

Direction les comptoirs d'enregistrement pour récupérer mon BP… Il y a du monde chez Emirates !

photo dsc_0692

Pour Eurowings, ça se passe aux comptoirs 27 et 28…

photo dsc_0693

Il y a nettement moins de monde, heureusement !

photo dsc_0695

Seulement deux minutes à attendre, et me voilà en possession de cette belle carte d'embarquement, remise par une hôtesse très souriante ! Notons que le vol est bien noté comme étant opéré par Luftfahrtgesellschaft Walter.

photo dsc_0719

Il faut monter à l'étage pour accéder au PIF !

photo dsc_0698

LYS a vraiment prévu énormément de place pour l'attente au PIF.

photo dsc_0700

Heureusement, pas d'attente, et du personnel souriant, comme très souvent à LYS !

photo dsc_0702

A peine trois minutes pour traverser l'obstacle, bon score !

photo dsc_0703

Je pense qu'il faudrait mettre la pub encore plus grosse, et réduire un peu plus l'affichage des vols ! Ma porte sera affichée à 19h30.

photo dsc_0707

Passage obligé par le duty-free, qui n'est heureusement pas trop long…

photo dsc_0708

Me voilà sous cette belle rotonde, assez calme, comme à l'accoutumée à LYS.

photo dsc_0711

L'aire de jeux a du succès auprès de ces enfants…

photo dsc_0712

Chaque zone de la rotonde est prévue pour permettre aux voyageurs de s'asseoir, que ce soit sur des banquettes comme ci-dessus, sur une estrade comme à droite sur le cliché suivant, ou sous les arbustes sur la gauche… Les concepteurs de ces zones n'ont pas été avares en prises électriques et USB, un point très positif, de nos jours !

photo dsc_0713

Allez, direction les vastes baies vitrées qui entourent ce terminal. Avec la nuit tombée, l'éclairage intérieur puissant, dur de faire des miracles malheureusement. On reconnait quand même un A319 Lufthansa, qui partira avec une vingtaine de minutes de retard pour Francfort.

photo dsc_0715

Le coin est plutôt calme, avec beaucoup de places assises, tout en restant plutôt aéré, appréciable donc.

photo dsc_0717

A l'entrée du passage menant à l'ex-terminal 3, dédié aux vols low-cost, un (beaucoup trop petit) panneau rappelle la triste réalité… Le satellite LCC est devenu une simple zone d'attente sans rien à faire.

photo dsc_0731

Au cours de ma balade, je croise le salon Confluence. L'entrée est facturée 30€, un peu trop cher à mon coût.

photo dsc_0736

Petit passage aux sanitaires… Une fois n'est pas coutume à LYS, l'état n'est pas très glorieux…

photo dsc_0722

Consolons nous avec cette patère de bonne facture qui supporte sans problème mon modeste sac à dos !

photo dsc_0721

Retour vers les baies vitrées pour capturer l'arrivée de mon fier destrier, en provenance de Düsseldorf… Tout de blanc vêtu, il passe devant un A320 Easyjet, tandis qu'à gauche un 737-800 Smartwings, en livrée promotionnelle pour la Moravie-Silésie (une région tchèque) est au parking éloigné. Dans le bloc de béton sur la droite, le début du passage souterrain menant au satellite LCC mentionné plus haut.

photo dsc_0726

Un peu plus loin, rencontre surprise avec ce 777-300ER d'Emirates, en livrée Expo2020 ! (A6-ECU de son petit nom)

photo dsc_0729

La porte de mon vol est finalement annoncée, B10 ce sera. Allons-y donc ! Notons que durant ma balade, je n'aurais pas réussi à trouver de fontaine à eau, dommage…

photo dsc_0732

Mon Q400 fait son timide, et se cache derrière la passerelle…

photo dsc_0737

Et voilà ! Les comptoirs d'embarquement sont assez épurés, pas de guide-file, de barrière… C'est sobre !

photo dsc_0740

Ici, l'ambiance est au bleu. J'ai l'embarras du choix pour poser mon auguste séant.

photo dsc_0738

Les banquettes sont pourvues de prises électriques et USB, fonctionnelles de surcroît !

photo dsc_0745

L'équipage d'Emirates s'en va prendre son service à bord…

photo dsc_0742

… Tandis que les passagers en provenance de Düsseldorf sortent au compte-goutte. Il n'y avait visiblement pas foule à bord.

photo dsc_0744

En tendant l'oreille, j'entends les agents discuter et confirmer l'impression que j'avais en voyant la salle d'embarquement bien vide : Nous ne serons que 25 à bord. Voilà qui laisse présager un vol assez agréable ! L'embarquement est lancé à 19h50, sans priorité.

photo dsc_0746

Les architectes ont vraiment misé sur le style "tout béton"… J'aime bien, mais c'est peut-être un peu trop épuré pour beaucoup de monde.

photo dsc_0747

Q400 oblige, il faut descendre au niveau du tarmac (oui, certes, il est possible d'y coller une passerelle, mais ça n'est pas trop dans les mœurs à LYS).

photo dsc_0748

Je suis Numéro 2 (dans l'ordre d'embarquement) ! Cette passerelle est visiblement un rare spécimen de passerelle sauvage, qu'il faut contenir derrière des barrières pour ne pas qu'elle s'échappe !

photo dsc_0751

C'est tout flou tout moche, mais c'est bien un CRJ900 Lufthansa qui partira peu après nous pour Münich !

photo dsc_0752

Et voilà, de plus près, le Bombardier Q400 qui m'accueillera aujourd'hui ! D-ABQJ est alors âgé d'un peu moins de dix ans, puisqu'il a été livré en octobre 2009 à LGW, compagnie au sein de laquelle il a donc effectué toute sa carrière (certes, il vole désormais pour Eurowings, mais comme LGW fait partie d'Eurowings depuis 2017…).

photo dsc_0754

Flou artistique (ou pas) sur ce long cigare qu'est le fuselage du Q400…

photo dsc_0756

Contrairement aux agents en porte, qui étaient très souriants, l'accueil à bord est tout juste cordial, sans un sourire. Dommage. La cabine est classique de ce modèle, mais les têtières Eurowings donne un petit peu de "classe" à ces sièges un peu datés.

photo dsc_0758

Et voilà mon siège, le 16A ! Peu de risque d'avoir un voisin, avec 25 passagers pour 80 sièges…

photo dsc_0759

Mon sac va se sentir bien seul là-haut.

photo dsc_0760

Cette vue que j'adore dans ces appareils, avec le train d'atterrissage juste devant moi…

photo dsc_0771

Le pitch est bon pour un appareil régional, même si je ne dirais pas non à un peu plus d'espace pour étire mes 1m85 !

photo dsc_0764

Le pitch vu de côté… Si les sièges font un peu vieillot, on ne regrettera certainement pas leur épaisseur !

photo dsc_0766

En plus, ils s'inclinent !

photo dsc_0767

Forcément, ça reste assez symbolique (mais en même temps, nous ne sommes pas dans un appareil long-courrier)… Notons les patères placées sur le côté des sièges (les revêtements des sièges étant indifférenciés, ils disposent des ouvertures dans le cuir des deux côtés, mais seul un des côtés dispose effectivement d'un crochet…).

photo dsc_0768

La ceinture de sécurité, non siglée, apportant la seule touche de couleur dans cette cabine monochrome…

photo dsc_0780

Le plafonnier…

photo dsc_0777

L'embarquement se poursuit doucement…

photo dsc_0778

Il est finalement annoncé terminé à 19h55, et comme prévu, c'est assez clairsemé à bord ! J'hérite d'un rustre allemand en 15A qui, à peine assis, inclinera son siège, me massant assez peu délicatement les genoux au passage. Je savais que j'aurais du réviser mes insultes allemandes… Je recule d'un rang histoire de voyager correctement, me voilà donc au 17A.

photo dsc_0782

Le plot marquant le bout de l'aile est enlevé, mais nous ne partons pas pour autant : Le cockpit, dans son annonce de bienvenue, nous précise en effet que nous devrons patienter 25 minutes car le contrôle à DUS est saturé en ce vendredi soir, et que nous serions trop en avance si nous partions maintenant. Une négociation est tout de même en cours pour partir un peu plus tôt.

photo dsc_0781

Alors qu'un voyageur trouvait visiblement judicieux de faire profiter à tout le monde de son cours d'anglais sur smartphone depuis dix minutes, notre supplice prend fin lorsque nous repoussons et que les moteurs sont démarrés, à 20h08…

photo dsc_0803

L'équipage commercial en profite pour réaliser sa succincte annonce de bienvenue, précisant la durée du vol, 1h20. Les démonstrations de sécurité sont réalisées ensuite, en deux temps : Le steward réalise l'annonce en allemand, tandis que sa collègue réalise les gestes en tête de cabine… (et pour meubler, voici la notice de sécurité, très détaillée puisque chaque porte a droit à sa ligne explicative)

photo dsc_0773

… Puis l'annonce est faite en anglais, avec l'hôtesse qui réalise à nouveau la démo, mais cette fois depuis le milieu de la cabine. Et voilà le recto de la notice, la marque LGW est présente (on sent que le logo n'a pas évolué depuis un bon bout de temps d'ailleurs…).

photo dsc_0774

On ne peut pas tout avoir à bord d'un Q400 : La vue sur le train d'atterrissage n'est pas compatible avec une vue panoramique sur les côtés de l'appareil… Voici donc un petit bout du Terminal 1 !

photo dsc_0804

Après un roulage assez court, on s'aligne sur la piste, les moteurs vrombissent et la carlingue vibre !

photo dsc_0812

Le frein de parc est relâché, on s'élance à 20h15 !

photo dsc_0814

Pusignan au premier plan, la métropole lyonnaise derrière…

photo dsc_0818

Les lumières de Meyzieu.

photo dsc_0820

En cabine, l'ambiance est assez tamisée, avec les lumières principales éteintes. Elles le resteront pendant tout le vol, y compris pour le service BoB.

photo dsc_0821

Beynost, et au premier plan en bas à droite, les barrières de péage de La Boisse.

photo dsc_0823

J'ai un peu honte, mais j'ai du utiliser Flightradar pour reconnaître Villefranche-sur-Saône, mon chez moi (à gauche), et Belleville-en-Beaujolais (au centre)…

photo dsc_0825

Avec la légende de la photo précédente, Mâcon est plus facile à reconnaître, avec la vaste bande sans lumière, d'environ 3km de large, qui est l'ancien lit de la Saône, avant qu'elle ne soit aménagée pour faciliter la navigation et réduite à une largeur de quelques centaines de mètres. Les terres gagnées sur la rivière ne sont que des terrains agricoles, qui finissent régulièrement sous les eaux lors des crues de l'impétueux cours d'eau…
Nous atteindrons notre altitude de croisière peu après, à 18.000 pieds.

photo dsc_0827

La Saône semble guider nos pilotes, puisque c'est Chalon-sur-Saône qui apparaît cinq minutes plus tard. La sous-préfecture de Saône-et-Loire (j'aurais parié que c'était la préfecture, avant de vérifier sur Wikipédia) abrite notamment le très intéressant musée Nicéphore Niépce, du nom de l'inventeur de la photographie, qui vécut à proximité (à Saint-Loup-de-Varennes). Il réalisa notamment en 1827 Point de vue du Gras, la plus ancienne photographie conservée, qui a nécessité un temps de pose de plusieurs jours…
Grâce à son association avec Louis Daguerre, son procédé est amélioré, pour réduire le temps de pose et atteindre quelques dizaines de minutes. La mort de Nicéphore Niépce en 1833 et la mise en avant de ce procédé sous le nom de "Daguerréotype" firent quelque peu oublier la paternité de l'invention à l'ingénieur bourguignon, l'Histoire retenant surtout Louis Daguerre…

photo dsc_0828

Dijon ensuite, ville sur laquelle je n'ai, pour une fois, pas grande chose à dire, si ce n'est que je l'aime bien, et que je suis un fan inconditionnel de sa gare, qui n'a pourtant rien d'exceptionnel.

photo dsc_0830

Pendant ce temps à Vera Cruz à bord, le service a commencé. Il est réalisé uniquement par l'hôtesse, le steward restant assis au galley arrière. Les passagers BIZclass bénéficient d'une collation gratuite (à choisir sur le BoB)… Le service payant réalisé en Eco n'aura pas un grand succès. Il semble que l'eau soit gratuite sur demande, mais ce n'est précisé nulle part dans le magazine ou par l'équipage.
Le moment me semble donc approprié pour, tout d'abord, tester la tablette…

photo dsc_0785

… Et y immortaliser la documentation de bord, avec le magazine de la compagnie, le BoB, le "deal" du moment, la notice de sécurité déjà présenté, et le sac dédié aux problèmes gastriques.

photo dsc_0786

Le deal, donc, lié au Carnaval de Cologne, que l'inculte que je suis ne connaissais pas avant de prendre ce vol, et qui se déroule chaque année fin février-début mars. Pour ma défense, ayant une étrange mais néanmoins violente phobie des masques et déguisements, ce n'est pas vraiment le genre d’événements auxquels je participerai de mon plein gré…

photo dsc_0789

Le BoB maintenant, avec forcément un bretzel, compagnie allemande oblige. Les prix sont assez attractifs, 4€90 les sandwichs et assimilés, alors qu'Easyjet est à 6€ sur des produits similaires.

photo dsc_0791

Les boissons sont classiques, et aux mêmes tarifs que la concurrence.

photo dsc_0792

Notons toutefois cet élément marketing plutôt intéressant, pour éviter des déchets.

photo dsc_0793

Les alcools "légers" sont bien plus abordables que la concurrence, la bière est au même prix que les softs quasiment… Là encore, "compagnie allemande oblige" sans doute !

photo dsc_0794

Le magazine de la compagnie maintenant, qui est un magazine classique de low-cost, pas passionnant donc.

photo dsc_0796

Cette pub me rappelle les bons souvenirs de mes voyages dans les pays baltes…

photo dsc_0797

Pas de page de la flotte malheureusement dans le magazine, et la carte des destinations est assez sobre.

photo dsc_0799

Vu le peu d'entrain et de sourire de l'équipage, qui semble plus pressé de finir le service qu'autre chose, je ne prendrai finalement rien, bien que les prix soient attractifs… Plus qu'à replier la tablette donc !

photo dsc_0784

Maintenant que l'allée est libre, direction les sanitaires à l'avant de la cabine. Au passage, je remarque qu'au niveau de la porte avant, il fait assez froid, et le bruit est beaucoup plus fort qu'à ma place. La "Business" n'est pas vraiment un bon plan niveau confort…

Les WC sont propres…

photo dsc_0833

… Mais un peu trop bas de plafond pour le reporter !

photo dsc_0834

Plus d'eau au lavabo, il faut donc utiliser des lingettes pour se nettoyer les mains. Sans doute pas la solution la plus hygiénique, mais c'est mieux que rien !

photo dsc_0832

De retour à ma place, je somnole un peu (comme toujours, me direz-vous)… Petit réveil alors que l'on survole le nord de la Lorraine, avec Longwy au centre, Esch-sur-Alzette (au Luxembourg) au premier plan, et en haut à droite, Arlon, en Belgique.

photo dsc_0836

Je me réveille vraiment dix minutes plus tard, alors que notre descente débute et que nous virons vers le nord-est, avec au loin les lumières de Liège !

photo dsc_0838

Toujours Liège à gauche…

photo dsc_0840

La région d'Aix-la-Chapelle et de Maastricht (j'ai du mal à me situer sur ces clichés de nuit, dans une région assez urbanisée que je ne connais pas du tout…).

photo dsc_0842

Plus de trace radar juste après le cliché précédent, mais vu les approches habituelles sur DUS et le timing, je suppose que ceci est Mönchengladbach, ville de Rhénanie du Nord située à mi-chemin entre Düsseldorf et la frontière néerlandaise…
Son nom était à l'origine "Gladbach", mais pour éviter la confusion avec une autre commune du même nom, il fut changé en 1888 pour "München-Gladbach", ce qui pouvait toujours induire en erreur, laissant penser que la ville était à proximité de la capitale bavaroise… Le nom fut donc à nouveau modifié en 1950 en Mönchen Gladbach, et fut émasculé de son tiret en 1960 pour donner l'écriture actuelle Mönchengladbach. Mais la ville est encore souvent appelée "Gladbach" de nos jours. Tout ça pour ça…

photo dsc_0843

Le train est sorti peu après, le sol se rapproche…

photo dsc_0847

Et voilà la piste !

photo dsc_0849

Toucher très doux à 21h26, après 1h11 de vol !

photo dsc_0852

Le freinage est doux également, la piste 05L utilisée pour les atterrissages ne disposant pas de taxiway de sortie avant quasiment son extrémité… Le roulage se fait à une vitesse assez élevée, on sent que la bête se sent ici chez elle, elle parade fièrement parmi ses congénères Eurowings !

photo dsc_0854

Un intrus irlandais au passage…

photo dsc_0856

On se parque finalement 6 minutes après l'atterrissage, le bus et le chariot à bagages nous attendent impatiemment. Nous avons exactement 28 minutes d'avance sur l'horaire prévu, mais Eurowings ne prend pas trop de risque, en vendant ce trajet en 1h50. Le temps de vol moyen étant de 1h20, cela laisse 30 minutes pour le roulage (rapide à DUS comme à LYS), et donc une jolie marge.

photo dsc_0858

Le débarquement se fait rapidement, forcément, mais je prends quand même le temps de jeter un dernier coup d’œil au turbopropulseur…

photo dsc_0859

On a l'embarras du choix pour s'asseoir dans le bus…

photo dsc_0860

Quelques minutes de trajet, et nous voilà lâchés devant les portes d'arrivée.

photo dsc_0861

Après passage des portes anti-retours, on se retrouve dans la salle de livraison des bagages, où un certain loueur de voitures a eu la main un peu lourde niveau pub… Ça agresse les yeux !

photo dsc_0864

Le cheminement pour rejoindre la gare de l'aéroport est assez clair, et plutôt court. Il faut descendre d'un niveau…

photo dsc_0869

C'est au bout du couloir !

photo dsc_0870

12 minutes après notre arrivée au parking, je suis sur le quai.

photo dsc_0873

Le temps d'acheter un billet à 2€90, et me voilà à bord !

photo dsc_0874

Après douze minutes de trajet, je suis à la gare centrale de Düsseldorf ! L'Ibis de la gare où je passerai la nuit a un accès direct depuis le hall, plutôt pratique.

photo dsc_0875

La chambre n'a rien d'exceptionnel, mais pour 56€ la nuit, c'est très convenable… Je peux m'étaler sur le lit tout juste 50 minutes après le toucher des roues sur la 5L, voilà qui est efficace. Bonne nuit !

photo dsc_0876

Je ne vais tout de même pas vous quitter sans l'habituelle trace radar du vol… Avec un petit bug de détection de l'appareil qui nous fait piquer sur Vittel à 20h47…

photo 2019-11-12 22_00_27-eurowings flight ew9417 - flightradar24

On se retrouve un jour (vu mon incapacité à suivre le rythme, à cause de mon nouveau travail blablabla, je préfère ne plus dire "très bientôt") pour la suite et fin de ce petit routing, et plein d'autres à venir, puisque je continue de voyager malgré tout !

A bientôt, n'hésitez pas à commenter, même si je dois bien avouer que je ne le fais plus trop moi-même, faute de temps !
Afficher la suite

Verdict

Eurowings

7.1/10
Cabine7.0
Equipage7.5
Divertissements6.0
Carte payante8.0

Lyon - LYS

7.8/10
Fluidité9.0
Accès6.0
Services9.0
Propreté7.0

Düsseldorf - DUS

8.8/10
Fluidité9.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Comme souvent dans mes reports, c'est là un vol tout ce qu'il y a de plus "utilitaire"... L'équipage n'était pas vraiment remarquable, le BoB ne fut pas testé, seule la faible affluence en cabine est particulièrement notable pour un non-avgeek ! Il faut espérer que les deux autres rotations quotidiennes effectuées par la low-cost allemande sur LYS soient plus fréquentées, histoire d'assurer la rentabilité de la ligne...

Pour un avgeek que je suis, la découverte d'une compagnie, d'une liaison, et de l'aéroport d'arrivée, ajoutés au plaisir de voler en Q400, en fait un vol assez mémorable malgré tout !

Détail de la notation :

Eurowings :
Cabine : La cabine du Q400, si elle est forcément un peu bruyante et sujette aux vibrations, reste assez confortable grâce à un bon pitch et aux sièges particulièrement épais. Petit malus pour l'absence d'eau aux WC. 7.
Équipage : Équipage un peu taciturne, qui semblait avoir hâte que la journée se termine (je peux les comprendre). BoB effectuée de manière très expéditive, mais le principal, à savoir la sécurité à bord, était fait avec sérieux, et c'est pour moi le principal. 7,5.
Divertissements : Magazine pas passionnant, mais la vue sur le moteur et le train d'atterrissage me suffit amplement. Pour le reste, pas de presse écrite ou numérique, donc moyen. 6.
Carte Payante : BoB pas forcément des plus fournis, mais avec des tarifs assez attractifs, un bon point pour cette compagnie ! 8.

LYS :
Fluidité : Enregistrement, PIF et embarquement particulièrement efficaces. 9.
Accès : Toujours pas de liaisons régulières vers la majorité des villes de la région... Accès en REX efficace mais cher 6.
Services : Le T1 est assez fourni en services, prises électriques, sièges... Mais il manque de fontaines à eau ! Bon point pour le personnel souriant tout au long du parcours. 9.
Propreté : Pour une fois à LYS, peut mieux faire. 7.

DUS :
Fluidité : Malgré le paxbus, mon passage à DUS fut succinct, signe de la fluidité du parcours d'arrivée. 9.
Accès : DUS est desservi par le S-Bahn directement depuis l'aéroport, ou à proximité par des ICE. Une offre de bus est également présente. Parfait donc de ce côté. 10.
Services : Des commerces ouverts landside, et du personnel. Pas vérifié le Wifi... 8.
Propreté : Pas parfait, mais pas horrible non plus, et je n'ai fait que survoler l'aéroport... 8.

Informations sur la ligne Lyon (LYS) Düsseldorf (DUS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Lyon (LYS) → Düsseldorf (DUS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Eurowings avec 6,9/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 21 minutes.

  Plus d'informations

20 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 540800 by
    AirBretzel GOLD 11551 Commentaires
    Merci Robin pour ce FR.
    mettre la pub encore plus grosse, et réduire un peu plus l'affichage des vols => les finances de la pub sont souveraines.
    25 à bord => presque un vol en mode VIP.
    Plus d'eau au lavabo => là c’est moins agréable.
    A bientôt
    • Comment 541724 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire Valérie !

      J'ai du mal à imaginer à quoi peut bien ressembler un aéroport sans publicités, tiens ^^
      Même si ce taux de remplissage ne doit pas ravir la compagnie, ca reste l'assurance de passer un excellent vol !
      Heureusement qu'il n'y a pas de contrôle d'hygiène dans les avions ^^
      A bientôt !
  • Comment 540811 by
    Numero_2 TEAM BRONZE 10475 Commentaires
    Merci pour ce FR.

    J'avais vu passer la mention Luftfahrtgesellschaft Walter lors de recherches et m'étais posé la question par rapport aux appareils utilisés.

    Voici donc la réponse mais force est de constater que ce n'est qu'un vol Eurowings déguisé. lol

    A bientôt.
    • Comment 541725 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le com' Clément

      LGW n'est plus qu'un simple exploitant de turbopropulseurs pour Eurowings (avec sans doute une convention collective moins bien négociée, et donc des coûts d'exploitation réduit par rapport à la maison-mère)... La seule différence est que l'appareil sur lequel on vole est un poil plus original qu'un A320 !

      A bientôt
  • Comment 540858 by
    Chevelan GOLD 17014 Commentaires
    Salut Robin

    Tu trouves le personnel du PIF à LYS souriant ? Moi pas vfraiment...
    30 € l'entrée au lounge confluence, il vaut mieux garder ses sous... Ou être en possession d'une carte dorée ^^
    Une tondeuse et du BoB pour relier la Capitale des Gaules à la Capitale allemande de la mode
    Les atterrissages à DUS sont surtout connus lorsque les pistes sont sous le vent, (voir les vidéos sur Youtube)
    Un vol correct avec un pitch intéressant.

    Merci pour le partage, à bientôt !
    • Comment 541727 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Salut Hervé !

      Ben à part 2 ou 3 fois, j'ai toujours eu du personnel souriant et sympathique ! Après, c'est peut-etre moins le cas au T1 qu'au T2 (où l'affluence moindre pourrait justifier une ambiance plus "relax"...)
      La carte dorée qui me donnera accès à ce salon ne sera pas en ma possession avant de longues années je pense (à moins que Skyteam n'investisse la zone Schengen du terminal 1 !) ^^
      Et bien... Tu m'auras appris que Dusseldorf est capitale de la mode outre-Rhin tiens ! Je ne sais vraiment pas grand chose de la ville, honte à moi.
      Dommage que le temps ai été calme alors, les atterrissages par vent de travers en tondeuse c'est vraiment mon dada !
      A bientot !
  • Comment 540889 by
    LUCKY LUKE SILVER 3183 Commentaires
    Merci pour ce FR très intéressant malgré le fait qu'il s'agisse d'un vol de nuit, toujours moins facile à illustrer. Mais la découverte pour moi à sa lecture n'est pour une fois pas le côté Avgeek : c'est l'historique du nom M'Gladbach, ville éminemment célèbre pour son Borussia de club de foot, dont j'étais bien loin d'ignorer les délicatesses sémantiques avec la lointaine Bavière au fil du temps. Merci pour le partage.
    • Comment 541734 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire Luc !

      Hervé m'a appris que Dusseldorf était capitale de la mode, et toi tu m'apprends que le Borussia est donc basé à Mönchengladbach ! J'me sens inculte soudainement :P (bon, pour ma défense, la mode et le foot ne sont pas de grandes passions chez moi ^^ )

      A bientôt !
  • Comment 540921 by
    toca59 59 Commentaires
    Merci pour ce FR avec une belle prise de nuit à la frontière de 3 pays ?
  • Comment 540926 by
    Esteban GOLD 20379 Commentaires
    Merci Robin pour le partage !

    Le vol fait le job et le remplissage aide au confort, mais l'équipage pas trop sympa c'est pas glop :(

    A bientôt !
    • Comment 541737 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Stephan pour le com' !

      C'est dommage en effet, ils ont perdu au moins une vente de BoB, et moi j'aurais bien aimé améliorer encore le vol avec un sourire des PNC et à manger :P

      A bientôt !
  • Comment 540942 by
    nicobcn TEAM GOLD 7667 Commentaires
    Merci Robin pour ce FR !

    Un vol correct, le Q400 est sympa mais pas spécialement confortable.

    A bientôt !
    • Comment 541739 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le com' Nico !

      Quand il est plein, un Q400 est en effet pas vraiment l'appareil le plus agréable, trop étroit et bruyant... Mais là, ça allait :P

      A bientôt !
  • Comment 541005 by
    tsow 2051 Commentaires
    Merci pour ce FR!
    Le Q400 n'est pas très confortable, mais je le trouve joli et j'aimerais pouvoir l'essayer au moins une fois pour le côté "avgeek".
    Les prix du BoB sont en effet corrects; moins de 5€ pour un sandwich cela semble honnête (après, il faut voir le sanwdich...).
    Dommage que l'équipage n'ait pas été plus agréable :(
    À bientôt!
    • Comment 541742 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci pour le commentaire !

      Sur un vol court, le manque de confort ne se fait pas trop ressentir, et je pense que cette vue sur le train d'atterrissage ravit beaucoup d'avgeeks en effet :)
      Je n'ai plus qu'à retester EW pour vérifier la tête des sandwichs (et tester un autre équipage) ^^
      A bientôt !
  • Comment 541383 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci Robin pour ce FR.

    Que serait un FR à LYS sans photo de la gare TGV ?

    Quel paradoxe !

    Au fond, l'ancien terminal 1, renommé en 1A…

    … Et en face, le nouveau terminal 1, dénommé sur les plans 1B à l'époque.

    Je n’ai pas tout compris… On passe du 1+1B au 1+1A ? Si A=2, quelle sera la valeur de B, vous avez 10 secondes !

    Que de vide, que de vide à LYS !

    En tout cas si le vol n’a rien d’extraordinaire, prendre une low cost en turbopropulseurs c’est assez orginal !?

    Bel effort cartographique !
    • Comment 541743 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2664 Commentaires
      Merci Quentin pour le com'

      Eh oui, le bâtiment le plus remarquable de l'aéroport reste la gare TGV... :D

      Pfiou, en me relisant je ne suis pas sûr de me comprendre moi-même... :D Mais aussi, quelle idée de faire un terminal 1, le transformer en 1A, puis l'intégrer au 1B pour en faire un unique "terminal 1" !

      On va dire que LYS a de la marge pour les prochaines extensions du trafic !

      En effet, c'est peu répandu en Europe... airBaltic en a (plus pour longtemps d'après le PDG), et Flybe aussi (là, c'est la compagnie qui n'en a plus pour longtemps je dirais)...

      Je dois avouer que j'ai un peu souffert pour trouver le lieu de certains clichés, se repérer avec des tâches lumineuses n'est pas chose aisée...

      A bientôt :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.