Avis du vol Air France Madrid Paris en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF1101
Classe Affaires
Siege 1F
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:05
Décollage 04 Jul 21, 18:55
Arrivée à 04 Jul 21, 21:00
AF   #45 sur 86 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4654 avis
yann.c
Par 1891
Publié le 5 juillet 2021

Routing


Voici venu le temps du retour sur Paris après 4 jours passés à Madrid.

La veille, au moment de l’enregistrement en ligne je n’avais pas obtenu ma carte d’embarquement mais simplement une confirmation d’enregistrement, m’obligeant à passer au comptoir pour la récupérer. On verra plus tard pourquoi.

Autre surprise, alors que j’avais choisi la place 2f, me voici placé en 1f sans notification de la part d’Air France. Au lieu des deux rangs de business prévu, il n’en reste en effet plus qu’une seule. Deux des 4 places sont réservées. 


photo _img_1879

J’avais gardé un mauvais souvenir du périple dans l’aéroport à l’arrivée, je n’ai pas été déçu pour le vol retour.
Depuis la station de métro qui dessert les terminaux 1 à 3, on sillonne de très longs couloirs, parsemés de tapis roulants. 


photo _img_1870

Comme à CDG, un agent des forces de l’ordre vérifie à l’entrée de mon terminal que je dispose bien d’un ticket du jour partant de cette zone.

 Je finis par arriver aux comptoirs d’enregistrement. Le passage obligé par le comptoir, même sans bagage en soute s’explique par la nécessité de vérifier le pass sanitaire. Je montre le qrcode sans les informations quant à savoir si j’ai un test pcr négatif ou si je suis vacciné, l’agent au sol semble surprise et doit sortir un iPad pour scanner le qrcode et ainsi vérifier sa validité. A croire qu’elle a plutôt l’habitude de lire l’ensemble des informations du pass sanitaire : vaccin utilisé, nombre de doses… On m’annonce un retard de 20 minutes au départ. C’est toujours mieux que les 30 minutes vues sur le chemin vers l’aéroport. Je demande où se trouve le salon, on me parle de la porte D, je comprends au niveau de D18, mais j’ai dû mal entendre/comprendre.


Passage des contrôles de sécurité par le fast track, me voici unique passager face à 3 agents de l’ordre. Avec deux bagages à main plus un accessoire, cela prend toujours un peu de temps de retirer les objets qui doivent l’être. Forcément je suis choisi aléatoirement pour faire un contrôle de présence d’explosif ou de drogue sur mes affaires. J’ai l’impression de vivre un épisode de douane sous surveillance. Ça sonne ! En fait l’appareil affiche un message erreur. 3 essais sur deux machines, et tout est ok.

Me voici à présent à l’intérieur de la zone d’attente à la recherche du salon. Je vois qu’il faut 11 minutes pour atteindre la zone D, avec le passage obligé par le petit duty free, ses rayons de cigarettes, alcool et toblerone géant. Arrivée zone D je m’aperçois que cela commence par D51, suivi de D52… cela ne sent pas bon. Je finis par tomber sur un panneau qui précise le salon n 2, qui concerne Air France et d’autres compagnie comme easy jet. Malheureusement il est indiqué dans l’autre sens. Pas un guichet information à l’horizon, je fais donc demi tour à la recherche du salon 2. Je finis par arriver dans la zone de contrôle des qrcodes d’arrivée. Je comprends que le salon 2 est fermé. Je capitule, et vais attendre sagement le départ sur un siège d’aéroport comme tout voyageur en classe éco.

La porte est annoncée une heure avant le départ reporté. Quand je dis annoncée c’est un bien grand mot. L’aéroport dispose de très peu d’écrans avec les vols, et mieux vaut consulter le site internet de l’aéroport pour être tenu au courant. D’ailleurs tous les 10 minutes, un message annonce qu’il faut régulièrement se tenir au courant car les informations peuvent varier, et qu’aucune annonce ne sera faite.
Le vol partira porte c49, soit l’avant dernière porte de cette zone. Commence alors une énième transhumance vers la zone d, et le passage par la zone duty free.

A l’heure de l’embarquement une annonce préenregistrée précise que les parents d’enfants de moins de 2 ans monteront en premier, suivi des différentes zones par ordre croissant. Pas d’enfant de moins de 2 ans à l’horizon. Pas de pitié pour les infirmes… il n'en y avait pas non plus.
 
Aucune signalisation SkyPriority à l’horizon. Aucune signalisation d’ailleurs pour distinguer les zones, je n’ai jamais vu ça.


photo _img_1871

L’avion est plein. Les personnes sont invitées à mettre leur accessoire sous leur siège. J’aurais bien voulu, mais je suis au premier rang. Voilà pourquoi je ne réserve jamais ce rang.

Pas de serviette rafraîchissante ou de bouteille d’eau présentes à ma place comme au vol aller. La serviette nous a cependant été distribuée avant le départ, mais pas de bouteille d’eau ou de boisson d'accueil.

Finalement nous sommes 3 sur le premier rang. Une agent au sol d'Air-France nous accompagne ce soir.

La porte est fermée à l’heure si on tient compte des 20 minutes de retard annoncée à l’enregistrement. Nous voici en route vers la piste. C’est assez interminable, et au bout de 20 minutes, l’avion s’immobilise sur le taxiway. Il faudra attendre 8 minutes pour que le commandant de bord prenne la parole pour nous dire qu’à cause d’un changement de piste, il a fallu stationner là, certainement pour laisser des avions atterrir sur la piste initiale.

La partie consigne de sécurité a plutôt été bâclée. Aucune information sur le gilet de sauvetage alors que nous avons survolé l’atlantique, et pas de contrôle visuel de nos ceintures de sécurité. 


photo _img_1878

L’avion finit par décoller 30 minutes après la fermeture des portes.

Les repas nous sont servis 10 minutes après le décollage. Je vous laisse découvrir le fabuleux repas business. Soupirs.


photo _img_1873

Œuf mollet sur sa purée verte (sans goût impossible de dire si c’est de l’avocat, du petit pois ou autre). Émincé de saumon sur taboulé semoule. Un petit morceau de fromage de chèvre, et le fameux pain dur à consommer de préférence avant aujourd’hui ! On est d’accord, consommer avant, ce n’est pas consommer jusqu’à ? 

ps : Je viens de voir dans le rapport de SKYTEAMCHC de 2019 le contenu exact du menu : œuf mollet avec houmous de petit pois et crumble et taboulé au saumon. Une part de fromage de chèvre.


photo _img_1875

Bon ok, on a droit à des sarments du médoc en dessert, de quoi rattraper tout ça, non ?
Dire que la part de saumon était plus grande et meilleure au petit déjeuner du vol aller.
Bizarrement ma voisine, l’agent au sol Air France a un autre plateau repas avec un filet de poisson.


photo _img_1876

Grâce au wifi, j'apprends qu'il pleut sur Paris ! Décidément, ce n'est pas mon jour de chance.


photo _img_1877

Quelques turbulences lors de la descente, lors des différentes traversées de nuage.

Deux minutes avant l’annonce pour attacher nos ceintures, on nous demande si on veut une coupe de champagne, histoire de finir la bouteille. Aucune envie d’en boire, surtout avant de rentrer dans un nuage.

Petit détour pour atteindre cdg. Toujours pas eu l’impression que l’on s’inquiète de savoir si on a bien mis notre ceinture. Plutôt léger la gestion de la sécurité à bord.


photo _img_1881

Atterrissage un peu brusque à mon goût à 21h10

On nous remercie d’avoir voyagé avec Air France (le plaisir n’est pas partagé).

Comme à l’aller, le débarquement est fait rangé par rangé, seul avantage d’être au premier rang

C’est gentil on nous passe une musique douce sur le taxi way. C'est certainement généralement le cas, mais cette fois-ci je le remarque.
 
À l’arrêt depuis 3 minutes, le captain (c’est comme cela qu’il s’est appelé) nous annonce que nous ne sommes pas encore sur notre voie de parking. Effectivement on devait être à deux mètres.


photo _img_1884

Ouverture de la porte à 21h25 enfin.

Je pousse un petit ouf de soulagement, il ne pleut plus sur Paris. Cela aurait été dur après 4 jours de beau temps à Madrid. Il fait quand même 11 degrés de moins.

Passage obligé par les douanes pour contrôle des passeports d’identité, pas sanitaires.

La salle de retrait des bagages est presqu’en vide. Des sacs font des tours à l’infini.

Retour sur Paris avec le RER B, la station CDC Terminal 2 est en travaux ce week-end, petit tour de CDC Val pour atteindre la station de départ. Déconvenue pour les passagers habitant le sud de Paris : les trains s'arrêtent à Denfert, certainement des travaux vers le Sud.


photo _img_1886

Arrivé devant chez moi, douche froide. Et oui il pleut, vraiment pas de chance aujourd’hui ! 

Afficher la suite

Verdict

Air France

2.8/10
Cabine3.0
Equipage3.0
Divertissements3.0
Restauration2.0

Independent Sala VIP Puerta del Sol

0.0/10
Confort0.0
Restauration0.0
Divertissements0.0
Services0.0

Madrid - MAD

6.0/10
Fluidité10.0
Accès2.0
Services4.0
Propreté8.0

Paris - CDG

8.0/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

Un vol à oublier. Après 4 jours passées dans une ville accueillante, chaleureuse, cela a été la douche froide (dans tous les sens du terme). Cela a commencé dès l'aller avec l’aéroport Adolfo-Suárez de Madrid-Barajas que j’ai instantanément détesté.

Avant la période COVID-19, une fois que l’on avait goûté à la business, on avait du mal à revenir à la classe éco. Pas sûr que je dirais ça aujourd’hui, alors que le trafic commence à revenir et que les deux vols que j’ai pris était plein (bon ok en éco, pas en business, même si les rangées ont été divisées par deux).

Je trouve qu’il y a eu sur ce vol, beaucoup de laissé aller. Curieux pour un vol de retour (jeu de mot).

A la question : recommanderiez vous notre compagnie à votre entourage, ma réponse serait non.

Alors que les restaurants sont désormais réouverts en France comme en Espagne, que l'on peut manger à l'aéroport, il est étonnant que les plats ne reviennent pas à la normal. Se voir proposer des plats qui ont plusieurs jours (à croire qu'ils attendent la date limite pour nous les servir), et même du pain cuit 4 jours plus tôt, ce n’est vraiment pas se soucier de sa classe affaire. Juste au moment où je commence à écrire ici mes premiers rapports de voyage. Je ne suis pas certain de faire une bonne publicité pour Air France en les rédigeant.

Si je le devais, par la force, je dirais que je suis sorti en premier, alors que le dernier rang, même s’il avait une correspondance devait attendre pour sortir en dernier. J’ai eu le droit à deux bagages cabines au lieu d’un seul en payant un supplément. Un peu cher payé pour ça.

J’ai commencé la rédaction de ce rapport dans l’avion, certainement preuve de mon agacement (il ne faut pas croire qu'on m’achète avec du chocolat), je l’ai même terminé avant d’arriver dans Paris. Et bizarrement, je n’ai pas reçu d’e-mail d’Air France et de Quantar pour me demander d’évaluer mon vol. Coïncidence ?

Informations sur la ligne Madrid (MAD) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 30 avis concernant 6 compagnies sur la ligne Madrid (MAD) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est LAN Airlines avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 6 minutes.

  Plus d'informations

4 Commentaires

  • Comment 575624 by
    Esteban TEAM GOLD 12977 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    Entre l'absence de salon et le plateau qui est amputé du dessert et avec son pain tout sauf frais, on est sur une prestation très pauvre.

    A bientôt.

  • Comment 575651 by
    AirBretzel TEAM GOLD 8262 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Un rang de J, c’est étonnant, les prix ne devaient pas être attractifs.
    Je préfère le contrôle au check in des documents sanitaires qu’en porte car cela retarde plus lorsque le pax n’est pas dans les clous.
    Impossible de trouver le salon.
    Le pain n’est pas très frais.
    A bientôt

  • Comment 575654 by
    yann.c AUTEUR 3 Commentaires

    Effectivement les rangs J se réduisent sur Air-France, déjà à l'aller il en était prévu 6, réduit à 3 une semaine plus tôt. Au final on était 4 à occuper les 12 sièges de la classe affaire.
    Mon prochain vol est prévu le mois prochain, 2 rangs J sont prévus à l'aller et au retour.
    En tout cas, je passerai par le nouveau salon pour prendre du pain frais à apporter dans l'avion au cas où on me refourgue du vieux pain à bord

  • Comment 575683 by
    rogertaylor GOLD 651 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Ah AF et son plateau J qui fait honneur (pardon je voulais dire horreur) à la gastronomie française. ^^

    A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.