Avis du vol Air France Washington Paris en classe Première

Compagnie Air France
Vol AF055
Classe Première
Siege 1A
Temps de vol 15:30
Décollage 23 Déc 13, 20:15
Arrivée à 24 Déc 13, 17:45
AF   #46 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4294 avis
hhamon
Par 8266
Publié le 24 décembre 2013
Bonjour et bienvenue sur ce nouveau reportage de vol en classe La Première Air France.

Il s'agit du troisième tronçon de mon dernier voyage professionnel de l'année entre Varsovie et Washington. A l'origine, je n'avais pas prévu d'écrire de reportage sur ce voyage mais les nombreuses péripéties de ce dernier m'auront finalement poussé à le faire. Vous les découvrirez en lisant ce reportage.

Commençons avec la réservation du billet. Le premier segment du voyage débute à Varsovie pour se terminer à Washington en transitant par CDG avec Air France. Mais pourquoi ce routing alors que je vis et travaille en région parisienne.

Il y a deux raisons à cela : ma présence en Pologne pour un autre déplacement professionnel et le prix du billet en classe Affaires. Sachant que je me trouvais déjà à Varsovie juste avant d'entamer ce voyage, je décide de chercher un billet d'avion au départ de cette ville. Je recherche les vols en classe Affaires avec plusieurs compagnies aériennes en favorisant bien sûr Air France / KLM et Delta en raison de mon statut Gold. Première surprise de la part d'AF, le prix est extrêmement compétitif au départ de Varsovie.

En effet, AF affiche un billet WAW-CDG-IAD-CDG-WAW en classe Affaires pour seulement 1 900 euros environ avec un gain de miles de l'ordre de 18 000. Je décide de comparer avec un vol A/R direct CDG-IAD-CDG aussi en classe Affaires. Et là le prix n'est plus le même ! Il passe à un peu plus de 2 900 euros, soit plus de 1 000 euros de différence. Par contre, les prix en « La Première » seront identiques sur les deux routings.

Comme toujours, je cherche à comprendre comment de tels écarts de prix sont justifiés mais vu le prix alléchant, je décide de bloquer le WAW-CDG-IAD-CDG-WAW. Cela me permettra d'augmenter le nombre de miles pour mon compte Flying Blue et de vols qualifiants. Pour ces derniers, cela n'a que peu d'intérêt car mon statut Gold est déjà confirmé pour l'année 2014 mais je reste encore très loin d'obtenir un statut Platinum.

Au final, me voici programmé pour les vols suivants :

* Varsovie (WAW) - Paris (CDG), AF1247, Business, 9/12/2013
* Paris (CDG) - Washington (IAD), AF054, Business, 9/12/2013
* Washington (IAD) - Paris (CDG), AF055, First, 23/12/2013 (vous êtes ici)
* Paris (CDG) - Varsovie (WAW), AF1146, Business, 23/12/2013 (« no-show »)

Bien que le départ eut été très matinal le samedi 9 décembre depuis Varsovie, l'ensemble du voyage aller s'est très bien passé malgré un retard au départ et à l'arrivée à Washington. Les PNC ont été charmants, l'avion était équipé des sièges NEV4, les trousses spéciales « 80 ans d'AF » distribuées, les IFE réactifs et j'ai bien dormi. C'est ce qui explique aussi pourquoi j'ai décidé de ne pas reporter ce voyage aller. Le seul bémol sur ce segment CDG-IAD a été la rupture de stock du menu que je souhaitais (le filet de boeuf).

Après une semaine complète de mission professionnelle et quelques jours de repos supplémentaires sur place pour visiter Washington DC, il est temps de rentrer en France pour les fêtes de fin d'année.

Je quitte mon second hôtel, le Grand Hyatt situé en plein centre de Washington dans lequel j'ai passé deux nuits pour 140 euros (via hotels.com). Cet hôtel est l'un des meilleurs dans lesquels j'ai pu séjourner jusqu'à présent. Je vous le recommande vraiment. Par contre, évitez tous les extras (wifi en chambre, petits déjeuner…) qui sont plutôt chers.



J'entame mon périple en prenant le bus A5 à la station de métro l'Enfant Plaza qui me conduira en 1 heure à l'aéroport de Washington Dulles pour six dollars. J'arrive à Dulles à 17h pour un vol initialement prévu à 18:55. En effet, je m'attendais à ce que nous partions plus tard car FlightRadar24.com indiquait un départ tardif de l'oiseau F-HPJE depuis CDG. Mon pressentiment s'est confirmé. Le vol était retardé d'une heure.

A l'aéroport, je me dirige aux bornes pour récupérer ma carte d'embarquement. La veille, à l'enregistrement en ligne, j'avais réservé le siège 67L au pont supérieur en classe Affaires. Une bonne vingtaine de sièges Affaires étaient d'ailleurs encore disponibles. Cependant, à l'aéroport, je consulte à nouveau le plan de la cabine et il ne restait qu'à peine cinq sièges vacants en Business.

De plus, j'ai décidé de n'enregistrer aucun bagage afin de pouvoir débarquer à Paris et être considéré comme « no-show » sur mon segment CDG-WAW (puis « no-show » aussi sur WAW-CDG d'une autre réservation). Je n'avais pas envie de faire un aller/retour CDG-WAW-CDG juste pour le plaisir de collecter une centaine de miles.

Bref, je me dirige vers le TSA et les contrôles de sécurité. Il faudra environ 30 bonnes minutes pour me retrouver « air side ». Puis, direction le train pour rejoindre le Concourse A d'où part mon vol. Je me dirige droit vers le salon Air France où une charmante hôtesse souriante m'accueille.

Je lui tends mon passeport et ma carte d'embarquement, et c'est avec un grand sourire qu'elle me dit : « Monsieur Hugo, j'ai une excellente nouvelle à vous annoncer, je pense que vous allez être content ! ». Aucun doute, ça sent le surclassement en Première me dis-je. Elle m'annonce : « le vol a été très largement survendu et nous avons du surclasser un grand nombre de passagers vers les classes avant. Vous venez d'être surclassé en Première ! ». Grand sourire aux lèvres, je la remercie et elle me tend ma nouvelle carte d'embarquement affichant le siège 3E. Il s'agit de mon tout premier surclassement en Première avec Air France. Juste avant Noël, c'est un cadeau très appréciable de la Compagnie. Le voyage s'annonce confortable !

photo 988439_10152068830213643_1044175547_n

Suite à cela, je demande à l'hôtesse d'accueil du salon de m'indiquer où se trouve les douches. Elle m'y conduit aussitôt. Dans la salle de bain, une petite trousse de toilette très bien garnie est posée sur le lavabo avec les serviettes de bain.

photo 1461069_10152068829848643_1622048812_n

Après la douche, je me dirige vers l'offre de nourriture pour récupérer quelques forces. L'offre n'est pas pléthorique mais je me contenterais de quelques fruits, un morceau de fromage bleu et une mini part de brownie.

Alors que je suis entrain de manger, l'hôtesse d'accueil du salon m'appelle à nouveau ainsi que d'autres passagers. Et là je crains que ce soit une erreur et qu'on me dise que je ne suis finalement pas surclassé. En fait, il s'agissait juste d'une demande de changement de siège pour que deux personnes puissent se retrouver ensemble, côte-à-côte. Ils ont aussi été surclassés en Première et j'échange volontiers mon siège 3E pour le fameux 1A qui m'offrira plus d'espace privatif.

Aux environs de 19:00, je quitte le salon pour embarquer rapidement et prendre des photos de la cabine. L'appareil qui me ramènera à Paris sera le F-HPJE. Les sièges ne sont pas super modernes mais sont néanmoins très confortables. Le siège 1A est sans doute celui qui offre le plus d'espace privé et d'intimité.

photo 1489240_10152068840423643_58345878_n

Le produit est plutôt celui d'une classe Affaires haut de gamme mais reste en retard par rapport aux compagnies asiatiques ou du Golfe. Vivement l'annonce des nouveaux produits Affaires et Première en 2014. Cependant, ne faisons pas la fine bouche quand on a le privilège d'être surclassé en Première.

photo 1503326_10152068830843643_728502275_nphoto 1528654_10152068830928643_1888412979_nphoto 1527046_10152068831008643_488680472_n

Je prends en photo les commandes du siège. Notez les réglages pour la fonction de massage qui ne marchera pas de tout le vol. Dommage…

photo 988442_10152068840538643_2024952726_n

La cabine sera complète (9 PAX) et j'apprendrais en discutant un peu avec le personnel de bord qu'il s'agit uniquement de PAX surclassés en raison du « surbooking ». Le vol est plein dans toutes les classes de voyage. Selon les PNC, cette ligne est habituellement réputée pour avoir un bon remplissage de PAX First qui travaillent pour de grandes banques internationales ou pour des gouvernements.

Le pitch est généreux et il y a un coffre sous l'ottoman où se trouvent une couverture et des pantoufles.

photo 1452408_10152068831143643_2135684535_nphoto 1480757_10152068831623643_698477954_nphoto 996682_10152068831773643_270478554_n

Sur la gauche du siège, un petit coffre qui contient la télécommande de l'IFE ainsi qu'une paire d'écouteurs Bose QC3. Le top du top ! Je pensais que j'aurais à utiliser mes écouteurs Bose QC15 mais finalement je me suis contenté des QC3 qui sont tout aussi excellents. De toute façon, on ne peut pas brancher ses propres écouteurs, idem en classe Affaires ce qui est particulièrement décevant vu la piètre qualité de ceux fournis…

photo 1524588_10152068831908643_1942554111_n

En attendant que tous les passagers embarquent, je demande poliment au chef de cabine s'il est possible de voir le cockpit. Il s'en va demander la permission au commandant de bord qui accepte. Je découvre le poste de pilotage de cet A380. En revanche, je n'ai pas osé prendre de photos, d'autant plus que nous étions encore sur le vol américain à Washington.

Je retourne à mon siège et le verre d'accueil est vite servi. Au choix : jus d'orange ou verre d'eau. Un passager demandera un champagne qu'il se verra refuser tant que nous sommes encore au sol. Le steward expliquera à ce passager que les douanes américaines interdisent l'ouverture de bouteilles d'alcool tant que l'avion n'a pas quitté le sol.

Les cartes des menus et vins, les trousses de voyage, des produits de beauté ainsi que les pyjamas sont distribués à tous les passagers de Première classe.

photo 1536740_10152068832048643_209930890_nphoto 1512368_10152068831443643_1994141601_nphoto 1477769_10152068831683643_2101067452_n

Je sors l'IFE de son conteneur et démarre un film. Saurez-vous deviner lequel ? L'écran n'est pas très large, ce qui est vraiment dommage pour une Première classe. Cependant, il est plutôt neuf et réactif. L'offre de divertissement est quant à elle assez variée mais on est encore loin du système ICE d'Emirates. Le gros point fort de cet IFE, c'est sans aucun doute la paire d'écouteurs Bose QC3 qui l'accompagne.

photo 1185483_10152068832708643_1366162710_n

Le steward servira ensuite un amuse bouche en guise d'apéritif. Je l'ai particulièrement apprécié malgré le fait que je ne sois pas très friand de plats sophistiqués.

photo 1535498_10152068832628643_1833914852_n

Après l'apéritif, les serviettes chaudes sont distribuées. J'aurais préféré qu'elles soient distribuées avant l'amuse bouche. J'en profite pour consulter la carte de ce soir et faire mon choix. J'ai trouvé le choix du plat principal plutôt limité pour une Première classe et je me suis rabattu sur du classique : un tournedos de boeuf.

photo 1461749_10152068832248643_1595964200_nphoto 1488109_10152068832583643_1818670623_n

La table est dressée pour le premier service. A noter que l'ensemble du service se fait à la place sur un plateau et non au charriot.

photo 1525376_10152068832798643_2012962938_n

Pour l'entrée, j'opte pour le caviar. Ce sera une grande première pour moi. Le caviar est servi dans un bol de glaçons pour le maintenir au frais. J'ai trouvé le caviar ni vraiment bon ni vraiment mauvais. C'est juste très salé !

photo 1508201_10152068832948643_1543152127_n

Plusieurs types de pains sont proposés et je choisirais un pain aux olives servi chaud.

Vient ensuite le tournedos de boeuf bien saignant comme je l'ai demandé lors de la commande. La sauce est servie dans une petite saucière. Je l'accompagne d'un Pauillac. L'ensemble du plat est un régal et une réussite !

photo 1476545_10152068833323643_841545479_nphoto 563343_10152068833478643_1008131058_n

Je demanderais ensuite de m'apporter la sélection de fromage. Le steward m'apportera une assiette de trois fromages différents. Je m'attendais plutôt à ce que le steward vienne avec un plateau de fromages et que je puisse choisir ma sélection plutôt qu'on me l'impose. Tant pis, c'était bon quand même.

photo 1477959_10152068833653643_398615866_n

Pour le dessert, je laisserais la tartelette de côté. J'ai préféré rester sage et me contenter de la salade de fruits rouges. Elle était plutôt bonne mais j'aurais aimé la voir accompagnée d'une touche de coulis, de crème fraîche ou de fromage blanc.

photo 988828_10152068833838643_139204075_n

Je terminerais ce premier service par un café. J'avais demandé un espresso mais les machines étaient en panne à la fois en Business et en First. Déception… Ce sera donc un café à l'eau servi sur un plateau avec une petite boîte de chocolats.

photo 1479020_10152068834243643_2033276812_n

Dans l'ensemble, j'ai vraiment apprécié ce repas. En particulier le tournedos très réussi et l'entrée. Le dessert et le café auraient pu être un cran au dessus.

Après le repas, je demande au personnel de me préparer mon lit afin de tenter de dormir un peu. Il me sera impossible de fermer l'oeil en raison de l'excitation de voyager en Première classe.

Le siège « full-flat » en position lit.

photo 1476503_10152068839338643_90432384_n

Le lit dressé par le personnel avec son matelas et sa couette.

photo 1525303_10152068839793643_1289960215_n

Je n'arriverais pas à dormir, d'autant plus que le passage au dessus de l'Atlantique a été plutôt mouvementé en raison de fortes turbulences. Le commandant de bord nous avait prévenu au départ en mentionnant aussi de forts vents arrière soufflant jusqu'à 200 km/h !

Environ une heure avant l'atterrissage, le petit déjeuner est servi. J'ai choisi les fameuses crêpes aux fruits rouges reportées nombreuses fois ici. Elles sont servies avec un bol de salade de fruits ainsi qu'à yaourt nature et d'un jus d'orange.

photo 1476420_10152068834363643_1003248273_n

La salade de fruits était excellente et les crêpes un régal ! Comme quoi, les plats n'ont pas besoin d'être sophistiqués pour être appréciés.

La cabine se prépare petit à petit pour l'atterrissage. Nous amorçons notre descente sur CDG avec un retard sur l'horaire initial en raison du retard au départ de Washington. Nous descendons doucement sur CDG, le temps est gris et la météo peu favorable.

Nous nous alignons sur la piste, prêts à atterrir quand subitement le commandant de bord remet les gaz et c'est parti pour un « go around ». Je me suis dit que l'approche était manquée et qu'il fallait la recommencer. Erreur ! Le commandant de bord prend la parole et nous indique que l'aéroport de Roissy est en prise à de violents vents de travers qui nous empêchent d'atterrir. Nous sommes déroutés sur Orly où nous allons devoir nous poser en attendant que la tempête se calme sur Roissy.

Nous entamons donc une nouvelle descente sur Orly. Les écrans de la cabine montrent la vue depuis la caméra de la dérive. Les vents forts qui soufflent sur toute la région parisienne rendent difficiles l'approche sur Orly et l'alignement avec la piste.

Ca y est la piste est en vue ! Avec les forts vents arrière, nous arrivons très vite au dessus de la piste et nous poserons les roues au sol assez tardivement. Des vents de travers venant de la droite nous poussent violemment sur la gauche de la piste. J'ai bien cru que nous risquions la sortie de piste ! Subitement le commandant de bord remet les gaz à pleine puissance pour redécoller aussitôt. Wahou c'est dingue comment l'A380 peut redécoller aussi vite à pleine puissance avec une assiette aussi importante.

D'ailleurs, je discuterai plus tard sur Twitter avec des personnes ayant vu de l'extérieur notre tentative d'atterrissage à Orly. Ils m'ont confirmé avoir été complètement impressionnés par l'excellente manoeuvre du commandant de bord dans cette situation.

Après un premier « go around » sur CDG, nous avons cette fois-ci réalisé un « touch and go » à la fois palpitant et terrifiant. Cette fois encore nous sommes dans l'impossibilité de nous poser ni à CDG ni à ORY.

Il faut mettre le cap sur un autre aéroport. Je me demande bien où nous serons reroutés dans la mesure où il y a peu d'aéroports ayant une piste assez longue pour accueillir un A380. Au choix, je me dis : Toulouse Blagnac, Londres Heathrow ou bien encore Francfort qui sont les trois aéroports les plus proches.

Toulouse étant un aéroport français et aussi le berceau de l'A380, je parie sur cette option. Gagné ! Le commandant de bord annonce une redirection sur Blagnac avec un atterrissage vers 10h du matin. Nous nous posons cette fois-ci sans problème à Toulouse. Visiblement nous ne serons pas les seuls à être redirigés ici puisqu'un Boeing 747 d'Air France vient d'atterrir et rejoint une place de parking. Si je ne me trompe pas, il n'est pas courant de voir se poser des 747 à Blagnac.

Au sol, une hôtesse se présente à chaque passager de Première classe pour expliquer la situation exceptionnelle que nous vivons. Je discute avec elle un peu et elle me confirmera que Blagnac est bien l'aéroport de secours après Orly s'il est impossible de se poser avec un A380 sur Paris.

Le commandant annonce que nous allons devoir rester environ deux heures à Blagnac en attendant que les intempéries sur Paris diminuent. Aussi il précise que nous sommes le cinquième avion à avoir été dérouté sur Toulouse car les aéroports de Roissy et d'Orly sont désormais fermés.

De plus, l'aéroport de Blagnac n'est pas prévu pour recevoir un A380 à ses portes. Par conséquent, nous avons du garer l'avion au large, ce qui a aussi nécessité au personnel de l'aéroport de faire déplacer deux avions ! Il faut de l'espace pour garer un mérou !

J'en profite pour voir si FlightRadar24.com donne vraiment la position des avions en temps réel. Jugez par vous-même ! La capture d'écran ci-dessous nous montre bien au large de l'aéroport de Blagnac sur l'aire de parking des avions où nous sommes actuellement.

photo 1506658_10152081067768643_117989479_n

Par mesure de sécurité, nous ne sortirons pas de l'avion. Le temps défile lentement et après deux heures, le commandant de bord nous annonce à nouveau que nous devrons attendre encore deux à trois heures à Toulouse. Le temps ne s'améliore toujours pas à Roissy et Orly, et les pilotes ont dépassé leur temps réglementaire de vol. Il nous faut donc attendre l'arrivée de Paris de deux nouveaux pilotes qualifiés sur A380 pour nous faire repartir à Paris.

L'attente est longue et je plains tous les passagers en classe économique qui ne peuvent ni sortir de l'avion ni se déplacer librement dans l'appareil. Les pompiers ont aussi du intervenir à bord en raison de deux passagers ayant fait des malaises. Ils seront débarqués pour être conduits à l'hôpital.

Sur ce coup là, j'ai été très chanceux et l'attente aura été moins pénible dans un siège de Première classe. Pour rappel, nous avons atterri à 10h à Toulouse et nous ne repartirons sur CDG qu'à 16:30 environ quand les deux nouveaux pilotes seront arrivés. Pour ce nouveau vol, codifié AF055A, notre commandant de bord sera une femme pour nous ramener à Paris.

Pendant cette longue période d'attente au sol en ce 24 décembre 2013, nous avons rempli un feuillet commercial afin d'obtenir un geste de la part de la compagnie. Trois jours plus tard, alors que je suis en vacances à Malte, je reçois le courriel suivant :

Cher Monsieur XXXXX,

Vous avez vécu lors de votre voyage entre Washington et Paris, le 23 décembre dernier, une situation particulièrement exceptionnelle, liée à la tempête Dirk qui touchait le territoire français. Aussi avons-nous souhaité prendre contact rapidement avec vous afin de vous apporter les explications attendues.

Tout d’abord, nous tenons à vous réitérer, au nom de la Compagnie Air France, nos regrets pour l’ensemble des difficultés que vous avez rencontrées.

Lors de l’approche vers Paris, les conditions météorologiques particulièrement dégradées sur les aéroports de Charles de Gaulle et d’Orly ont rendu impossible, conformément aux règles de sécurité en vigueur, l’atterrissage du vol AF 055. Le Commandant de Bord, en accord avec notre Centre de Contrôle des Opérations, a alors pris la décision de dérouter votre vol sur l’aéroport de Toulouse.

Le remplacement de l’équipage technique, ayant atteint le temps de service maximum réglementaire, édicté par la DGAC, était alors nécessaire. Dès que les conditions météorologiques parisiennes l’ont permis, deux pilotes, qualifiés sur A380, ont été acheminés sur Toulouse, permettant ainsi votre retour sur Paris.

En raison du caractère imprévisible de cette situation, le personnel de l’escale a rencontré quelques difficultés pour vous offrir toute l’assistance prévue en pareil cas.

Aussi, nous désirons avoir à votre égard une attention particulière en vous offrant, à titre commercial, un avoir électronique de 100 € N°XXXXXXXXXXXXX. Valable un an, il est utilisable pour l’achat d’un billet ou d’une option payante sur les lignes d’Air France et KLM, sur notre site www.airfrance.fr, par téléphone au 3654, ou dans votre agence de voyage habituelle.

En souhaitant garder votre confiance, je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de notre considération.

Service Client France


J'ai trouvé le service client extrêmement réactif pour traiter ce problème qui n'est pas vraiment de leur ressort. Le geste commercial est très appréciable.

Nous arriverons donc sur Roissy vers 17:45 au lieu de 8:25 initialement prévu. Le débarquement se fera rapidement par la porte avant située juste devant mon siège. Je serai le premier passager à quitter l'avion et à me diriger vers PARAFE pour sortir et rejoindre les taxis. N'ayant pas de bagages enregistrés, je quitte rapidement le terminal et je serai « no-show » sur le nouveau vol CDG-WAW qui m'a été attribué. Je rejoins mon domicile parisien en début de soirée pour retrouver ma compagne et fêter le réveillon de Noël ensemble. Nous repartirons le lendemain très tôt le matin pour… CDG afin de prendre notre vol qui nous conduira en vacances.

Ce nouveau périple aérien ne s'est lui aussi pas passé comme prévu mais c'est une toute autre histoire ! En attendant un prochain reportage, je vous laisse avec quelques unes de mes meilleures photos lors de mes pérégrinations dans Washington DC.

Le Mémorial Lincoln.

photo 1525283_10152049037213643_272227848_nphoto 1501739_10152049037088643_1178479282_nphoto 1525103_10152049037053643_871552125_n

Le Mémorial de la Seconde Guerre Mondiale.

photo 1474459_10152049037313643_1968389708_n

Le Monument de Washington en reconsolidation suite à un tremblement de terre qui l'a rendu fragile.

photo 1456087_10152049037523643_586803991_n

Le sapin de Noël devant la Maison Blanche.

photo 1508595_10152049037598643_1172506423_n

The White House.

photo 1474591_10152049037743643_1950292628_nphoto 1504952_10152049037998643_1655440293_n

Le Musée International de l'Espionnage avec sa collection spéciale pour les 50 ans de James Bond. Je vous le recommande vivement. Ce musée est impressionnant et très ludique. Pour un James Bond fan comme moi, j'étais ravi.



Le Musée des Crimes et Châtiments. Encore un musée que je vous recommande de visiter si vous êtes de passage sur Washington.



Le Capitole vu depuis la tour des bureaux de l'ancienne Poste.

photo 1499448_10152065302238643_1638486598_nphoto 1461815_10152065302758643_1227965902_n

Les collections du Musée d'Histoire Naturelle.

photo 1538902_10152065304923643_1564473569_nphoto 1512625_10152065305263643_1461839312_nphoto 1528755_10152065305558643_1806008226_n

A bientôt.
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements7.0
Restauration8.0

Air France Lounge

7.2/10
Confort7.0
Restauration7.0
Divertissements8.0
Services7.0

Washington - IAD

8.0/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services7.0
Propreté10.0

Paris - CDG

7.8/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté7.0

Conclusion

Au final, ce vol Washington - Paris aura été très particulier pour moi et j'en garderai un très bon souvenir malgré les péripéties de la tempête Dirk. Ce fut pour moi mon premier surclassement en Première sur A380 avec AF (merci à la Compagnie),
un « go around » suivi d'un magnifique « touch and go », et un reroutage sur un autre aéroport. Le personnel de cabine aura été très professionnel et je n'aurais absolument rien à redire là dessus. Une mention très spéciale pour l'hôtesse d'accueil au salon Air France de Washington IAD qui aura été parfaite !

Pour les points négatifs, il y a bien sûr ce retard extrême qui n'est pas entièrement dû à Air France. Cependant, si nous étions partis à l'heure prévue de Washington, nous aurions certainement pu nous poser à Roissy comme prévu. Le siège de Première classe est très confortable et offre un espace privatif. Néanmoins, il s'agit aujourd'hui pour moi d'un bon produit Affaires quand on le compare à une Business d'Emirates, Singapore ou Thaï pour ne citer qu'elles. Ces compagnies offrent déjà un siège affaires entièrement privatif avec une configuration 1-2-1 et un IFE digne de ce nom. Comme beaucoup d'entre vous, j'attends vivement l'arrivée des nouveaux produits J et P d'Air France.

Informations sur la ligne Washington (IAD) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 34 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Washington (IAD) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 7 heures et 39 minutes.

  Plus d'informations

51 Commentaires

  • Comment 96055 by
    nicobcn TEAM GOLD 4423 Commentaires

    Merci pour ce FR très mouvementé!
    Vous n'êtes pas le seul à avoir eu des problèmes pour se poser à Paris. Un A319 d'AF, vol AF7711 si je ne me trompe pas, à fait trois tentatives d’atterrissage à CDG avant de finalement faire demi-tour pour revenir à Nice. Le 747 qui s'est dérouté sur Toulouse venait de Saint-Domingue et il a été directement dirigé sur Toulouse. L'attente a du être vraiment longue! Le vol s'est tout de même bien passé dans l'ensemble à ce que je vois, et un surclassement en première est toujours le bien venu. Le gros reproche que l'on peut faire à cette première est l'IFE qui est vraiment petit et le manque d’intimité de la cabine. Encore merci pour ce FR et bonne année!

  • Comment 96056 by
    Kottok 374 Commentaires

    Wow quel voyage ! J'ai aussi une pensée à tous ces passagers en Y car même en première cela a du être très long... Et je suis peut-être trop gourmand mais je trouve que 100 euros pour un passer premier et de surcroit Gold c'est peu ( même si ce n'est pas de leur faute ). Je n'imagine même pas ce qu'ont du recevoir les passagers Y.
    En tous merci pour ce Fr atypique :-) Au passage, Genève aurait aussi pu être un aéroport alternatif pour l'A380 !

    • Comment 285904 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Oui je m'attendais à un peu plus, surtout à une compensation en miles en raison de l'attente vraiment longue. Je me demande bien ce qu'ont eu les passagers en classe économique...

    • Comment 285925 by
      Tristan_9 13 Commentaires

      Merci pour ce tres beau FR vraiment impressionnant en revanche Geneve ne peut pas etre un aéroport pour recevoir des A380 car la piste de cette aéroport est trop courte pour qu'un avion de si grande taille puisse tourner. Geneve a bien put acceuillir l'A380 pour le faire découvrir mais ils ont du stopper le trafic pendant 30mn le temps que cette grosse bète puisse retourner en bout de piste. Geneve est un aéroport en forte croissance de trafic tant aériens que voyageurs mais faire stopper le trafic pendant 30mn alors qu'un avion décolle ou attérie presque toutes les 5mn serait assez compliqué. Moi
      même travaillant dans cette aéroport j'ai put entendre dire que Geneve n'acceuillerais jamais d'A380 pour le trafic passagers car il faudrait aggrandir la piste ou en construire une autre mais les problèmes sont que les prix seront trop cheres et que la frontière entre la France et la Suisse frôle l'unique piste!

  • Comment 96058 by
    White 524 Commentaires

    Merci pour ce FR plein de péripéties !

    Etonnant pour un aéroport comme Toulouse (où les A380 naissent) qu'il soit nécessaire de déplacer deux appareils pour garer un A380 (même si je suppose qu'un appareil transportant des passagers ne peut pas se rendre sur le site de l'usine Airbus même pour s'y parquer quelques heures.

    L'IFE était-il toujours en fonction durant l'attente ?
    Votre réaction est assez positive au vu de l'incident (j'aurais eu une réaction similaire je pense même si 6h30 de plus en éco après une nuit déjà pas forcément très agréable), quand était-il pour les autres passagers ?

    • Comment 285905 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Oui c'est plutôt surprenant que l'aéroport de Blagnac ne permettent pas de garer un A380 aux portes. Nous aurions bien aimé pouvoir débarquer dans le terminal de Blagnac histoire de se dégourdir les jambes... L'IFE est rester actif au sol, ce qui a permis de patienter plus facilement. Et puis j'en ai profité pour dormir un peu finalement ^^

  • Comment 96060 by
    ZIAC84 73 Commentaires

    Le voyage commence par la chance qui vous sourit, et se termine par une attente interminable,mais vous gardez votre flegme, félicitations, encore heureux que vous soyez rentré pour le réveillon, merci pour le bonus et passez de bonnes fêtes.

  • Comment 96067 by
    micahbzh 547 Commentaires

    Ah, voila le fameux FR, merci.
    Brest aurait pu être une possibilité de déroutement, mais ça soufflait pas mal aussi !!!
    En plus des 100 euros, as tu es des miles en compensation ?
    Attendre 6h30 au sol, en éco ça doit être long, presque aussi long que de faire un vol depuis la côte Ouest( vol côte est + attente)
    Dans les photos bonus, il manque KevinDC, incontournable à Washington ;)

    • Comment 285907 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Oui le voilà enfin ! Il m'aura fallu du temps pour l'écrire celui-ci. Je n'ai eu aucune compensation en miles mais je vais me renseigner auprès d'AF pour voir si c'est possible. J'aurais bien aimé rencontré KevinDC mais j'avais peu de temps sur Washington pour visiter et profiter de cette ville américaine que je ne connaissais pas.

  • Comment 96070 by
    Kondor69 83 Commentaires

    Merci pour ce FR très complet.
    Je vois que vous avez eu de la chance de passer ce temps d'attente en Première, mais vous avez su garder votre calme sans incendier la compagnie :)

    J'ai une question, comment de temps dure la transformation en lit et comment AF vous met en attente si vous comprenez ma question ?

    • Comment 285908 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Avec plaisir pour le reportage ! La Compagnie n'y est pour rien et a fait correctement son travail sur l'ensemble du voyage. Nous avons été bien informés tout au long de l'attente sur la situation à Paris et à Toulouse. Je plains les PNC qui ont du aussi rester à bord aussi longtemps et faire face à la situation. Ca n'a pas du être si facile pour une fois...

      La transformation du siège en lit ne prend que 5 minutes tout au plus. J'ai demandé au steward de préparer mon lit le temps de faire un tour aux toilettes. A mon retour, le lit était prêt.

    • Comment 285943 by
      Kondor69 83 Commentaires

      Merci pour cette réponse claire :) (je suis juste curieux car je n'ai jamais été en classe affaire ou première

  • Comment 96076 by
    02022001 SILVER 4363 Commentaires

    Quelle histoire cette tempête Dirk.
    Mon ami pilote sur 787 qatar airways arrivait sur bruxelles ce matin là et a eu du mal à atterrir avec des vents à 130-140 km/h. Il y avait d'ailleurs le qatar airways dérouté depuis Paris...
    Merci pour ce très bon FR !

  • Comment 96080 by
    Topper Harley 148 Commentaires

    merci pour votre FR. les go around ont du être très impressionnant. Petite question pour les no show sur un AR, ne pas faire le retour n'annule il pas les miles et le vol qualifiant de l'aller?

    • Comment 285910 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Non le dernier segment non réalisé n'annule ni les vols qualifiants ni les miles. J'ai donc récolté 3 segments qualifiant au lieu de 4 et pas loin de 20 000 miles avec les bonus à 75% du statut Gold. Et de toute façon, si Air France avait voulu me les retirer, je pense que je me serai plein en raison de l'incident subi pour les récupérer en compensation.

  • Comment 96085 by
    BESMRS 1785 Commentaires

    Merci pour ce FR plein de surprises !

    Brest est autorisé aux 380 (tout comme d'autres aéroports) tout comme il l'était pour Concorde.

    Maintenant autorisé sur un plan technique ne veut pas dire que la compagnie va le choisir comme destination alternative. Il faut un aéroport qui puisse facilement digérer un tel déroutement. Chaque compagnie les détermine librement suivant plein de paramètres...

    Toulouse dispose d'un réseau de dessertes Skyteam et non skyteam (en cas de rerouting, cela allège une partie des pax des navettes), se trouve au Sud (météo généralement favorable), peut avitailler facilement un A380.... bref plus simple que BES qui n'est utilisé qu'en dernier recours...

  • Comment 96089 by
    Arthuries 32 Commentaires

    Ce FR est d'une qualité rare : même si les clichés manquent parfois de définition, le propos est riche, intéressant et très agréablement lisible. Je vous félicite pour ce travail titanesque, en plus agrémenté de belles photographies de Washington.
    J'aurais tellement aimé être à votre place : un surclassement, deux événements rarissimes sur piste... Que de tribulations ! Vous remarquez néanmoins très justement que 6h30 d'attente sans sortir de l'appareil sont déjà difficiles en La Première, et qu'elles doivent être simplement intenables en Economy.
    Habitant de la région toulousaine, c'est tout de même avec un certain dépit que je constate que seule une tempête exceptionnelle permet la présence - qui plus est simultanée - d'un B747 et d'un A380 sur ce tarmac qui manque cruellement de beaux appareils : ras-le-bol des Canadair, ATR et autres A319...
    Je me permettrai une question : quelle est l'ambiance dans une F pleine et exclusivement surclassée ?

    • Comment 285912 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Merci Arthuries.

      Je suis navré pour les photos mais je ne dispose encore que d'un iPhone 4. Je ne suis pas un adepte de la photo et je me sens toujours un peu confus de prendre des photos dans un avion. Je n'imagine même pas avec un appareil numérique plus volumineux. Comme vous le mentionner, je contrebalance la qualité des photos avec un écrit plus narratif et plus riche.

      L'ambiance à bord était très tranquille. Nous étions 3 passagers à voyager seuls dont un passager en correspondance ensuite pour l'Inde. Il y avait 2 couples d'américains eux aussi surclassés et visiblement deux professionnels de la même société. D'ailleurs, ces deux personnes ont été les seuls à avoir eu l'autorisation de débarquer. Ils continuaient sur Bordeaux et ont décidé de quitter l'avion à Toulouse pour se rendre à Bordeaux par leurs propres moyens laissant leurs bagages en soute repartir pour Paris. La DGAC présente à Toulouse leur a donné la permission de débarquer.

  • Comment 96091 by
    Durian 1171 Commentaires

    Merci pour ce FR!
    2 commentaires:
    - je pense que la note de ponctualité ne reflete pas la performance de la compagnie. Au contraire, le pilote a fait ce qu'il a pu et pris les bonnes decisions de go around et touch and go. En fait la seule chose qui justifierai une telle note serait un manque d'information par les PNC (ce qui apparemment ne fut pas le cas) ou un manque d'attention (IFE toujours en fonctionnement, nourriture et boisson distribuée lors de l'attente au sol), point sur lequel vous êtes muet. Bref, énorme retard mais qu'y pouvait AF ? En plus vous avez reçu une compensation pour quelquechose qui ne leur est pas imputable je pense ?
    - mis a part des fonctionnaires internationaux ou des officiels, qui voyagerait a ses frais dans cette cabine ? Le siege ne vaut meme pas les meilleurs J actuels, l'intimité est inexistante, l'IFE est ridicule en taille (et impossible de brancher son propre casque ?), 2 choix de plats principaux seulement...

    • Comment 285913 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Merci Durian pour votre commentaire.

      Pour la note de ponctualité j'ai effectivement hésité à mettre une note honnête ou bien à vraiment noté à la baisse. Comme je le dis, j'ai choisi la seconde option car nous aurions pu éviter Dirk si nous étions partis à l'heure de Washington. Nous sommes partis avec plus d'une heure de retard de IAD et donc une arrivée avec une heure de retard sur CDG. La tempête venait juste de démarrer quand nous sommes arrivés au dessus de Paris.

      J'ai effectivement omis de mentionner la distribution de vivres pendant cette attente. Il nous a été seulement distribué de l'eau. J'ai dormi une petite heure. A mon réveil j'ai trouvé une espèce de mini pizza chaude que je n'ai pas touchée car je n'avais vraiment pas faim. Je ne sais pas ce qui a été distribué en J, W et Y pendant cette attente.

      Je vous rejoins concernant le produit First qui est aujourd'hui très largement dépassé par les meilleures Business d'autres compagnies. J'ai encore du mal à comprendre comment AF arrive à vendre sa P au plein tarif. Elle est surtout réservée aux VIP ou bien aux grosses compagnies en contrat avec AF qui ont les moyens de dépenser de telles sommes pour faire voyager leurs collaborateurs. Mais avec la crise aujourd'hui, beaucoup de sociétés font la chasse aux dépenses superflues de transport.

      Aussi, j'ai souvent constaté qu'AF préférait garder sa P vide si le vol n'était pas survendu. Surclasser 9 PAX a été assez exceptionnel je pense pour mon vol. Je me demande bien ce qu'aurait fait AF si la P avait déjà été réservée par un passager ou deux payants. Ca doit être dur de leur justifier le surclassement d'autres passagers quand eux paient le prix fort.

      J'ai aussi trouvé cela dommage de ne pas avoir plus de choix pour les plats principaux pour de la P. Je crois qu'en J c'est le même nombre sur la carte. Cependant, je le répète, il s'agit d'un surclassement et je ne fais pas la fine bouche. Je préfère de très loin le confort du siège aux repas sophistiqués. Si j'avais mangé un bon plat de spaghettis à la bolognaise en P au lieu d'un caviar et d'un tournedos, ça m'aurait convenu aussi.

      La grosse lacune de ce produit P c'est vraiment le siège, l'IFE et, dans une moindre mesure, le casque que l'on ne peut pas remplacer. En J c'est d'autant plus vrai avec un casque d'une qualité déplorable que l'on ne peut pas remplacer par le sien. Il est prévu qu'AF annonce ses nouvelles cabines en Janvier d'après les rumeurs que j'ai vu circuler. On verra cela le moment venu ! Néanmoins, je crains surtout qu'après l'annonce des nouveaux produits J et P, les prix ne cessent d'augmenter et les barèmes d’utilisation des miles aussi.

    • Comment 285915 by
      Durian 1171 Commentaires

      Merci pour votre commentaire sur mon commentaire lol
      Il est vrai qu'on peut s'interroger sur la decision de faire decoller ce vol alors que la tempete devait deja etre largement previsible... le fait que le vol aie fait un go around va peut-etre d'ailleurs dans ce sens... ils ont tente, ils ont perdu (et les pax aussi).
      Je viens aussi de lire la date du vol, un IAD-CDG annule un 23/12 signifie probablement que le CDG-IAD du 23 soir aurait ete annule egalement... bref, pardonnez moi l'expression, c'est une pluie d'emmerde pour la compagnie. Au final, ils ont peut-etre juge que des pax a TLS etait finalement un moindre mal compte tenu de la situation meteo ?

    • Comment 285921 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Surtout que le vol était largement survendu donc l'annuler au dernier momenet aurait été extrêmement difficile à gérer pour Air France avec le 24 et le 25 décembre. Et de toute façon, il fallait que je revienne en France pour prendre mon vol le lendemain pour mes vacances :)

  • Comment 96094 by
    Sierra Golf 213 Commentaires

    Merci pour ce FR mouvementé, dommage de ne pas avoir pris de photos durant votre escale forcée à TLS! Pour ma part j'étais près des pistes pour filmer ces déroutements et voici donc, à la fin de cette vidéo, le décollage de votre A380 AF 055A. http://www.youtube.com/watch'v=gkFpCtfNYvM

  • Comment 96095 by
    hhamon AUTEUR 294 Commentaires

    Excellent ! Merci pour la vidéo ! Si quelqu'un trouve une vidéo du « touch and go » à ORY ce serait génial de la poster aussi.

  • Comment 96102 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8167 Commentaires

    Merci pour ce Fr rocambolesque.

    Vous avez eu la chance d'être surclassé en P ce qui est toujours un plaisir ( cela m'est arrivé 3 fois sur AF). Le service semble avoit été à la hauteur et le catering avec le caviar et un bon plat principal est très bien aussi. La présenattion du frommage est franchement pas terrible pour une P et comme vous le dite un choix à partir d'un plateau serait plus approprié. La machine a expresso en panne c'est franchement nul !

    Sur le siège je l'ai toujours trouvé élégant mais en effet il n'offre pas assez d'intimité et est loin derrière certaines compagnies. Il est en tous cas confortable et la coeuute et l'oreiller permettent de bien se reposer.

    Quelle expérience entre le go around et le touch and go ! La note ne pontactualité devrait , à mon avis etre mise à 5, car ce n'est pas la faute d'air france et le pilote a fait son maximum vu les circonstances, de plus vous avez été très bien informé de la situation.

    Merci encore !

    • Comment 285922 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Merci pour votre commentaire. J'ai effectivement réévalué la note de ponctualité à 5 pour être plus juste suite aux commentaires.

      Le produit en lui même est dépassé par rapport à la concurrence, et je n'irais pas, ni ma société, dépenser le prix fort pour voyager sur la P d'Air France. De même, je n'irais pas lâcher 100 à 150K miles pour ce produit. Je conserve mon solde de miles en attendant les nouvelles cabines. Par contre, avoir la chance d'être surclassé est toujours un plaisir et au final la P est plus confortable que la J :)

  • Comment 96103 by
    indianocean GOLD 6818 Commentaires

    Un surclassement de surcroît en First Class est toujours une excellente nouvelle, même si la cabine est complètement à la traîne par rapport aux concurrents.
    Je remarque tout de même une amélioration dans la qualité des repas servis. Le caviar a fait son apparition et la présentation des plats est plus attrayante. L'assiette de fromages est malheureusement toujours aussi pitoyable. Les collectionneurs de la feuille de vigne apprécieront.

    Petite rectification à propos des écouteurs. Il est tout à fait possible brancher son casque personnel. La fiche se situe entre les deux prises rectangulaires. Lors de mon dernier voyage en Première, la qualité du casque fourni était si mauvaise que j'ai dû utiliser mon propre QC3.

    Comment avez-vous trouvé le siège 01A? Il est certes isolé par rapport aux autres passagers mais j'ai pu lire des critiques concernant le passage permanent du PNC et éventuellement de passagers dans l'espace entre les deux portes avant.

    Merci pour ce passionnant FR.

    • Comment 285923 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Bonjour Indianocean,

      J'ai eu beau cherché comment remplacer le casque par le mien, je n'ai vraiment pas trouvé. Ni en J ni en P. Sur les sièges de Première, le casque est solidement attaché dans le compartiment de l'IFE et il n'est pas possible d'y accéder. Peut-être comme vous le dit qu'il y a une seconde fiche femelle accessible là où se trouve les prises de courant. Je n'ai pas trouvé :(

      La présentation du fromage est vraiment dommage. La fausse feuille de vigne fait tâche. Les fromages sélectionnés ne sont pas les meilleurs. Certains ont plus l'aspect de fromages américains et de surcroît le petit sachet de crackers est mal venu. Je ne l'ai même pas ouvert. Le remplacer par une tranche de pain aurait eu un bien meilleur effet.

      J'ai trouvé ce 1A bien isolé et plus privatif mais il est vrai qu'il y a plus de passages de PAX et PNC. Aussi les PNC restent pas mal dans le couloir où se situe la porte avant. Mais ça ne me dérange pas plus que cela dans la mesure où il y a le rideau qui masque et diminue le bruit. Du côté droit, les sièges 2L et 3L ont l'air aussi d'offrir un bon espace privatif. En revanche, les autres PAX peuvent vous voir.

  • Comment 96123 by
    lagentsecret GOLD 11955 Commentaires

    Merci pour ce FR complet et très mouvementé

    Bravo pour votre surclassement

    Tout a été dit sur ce siège et cette cabine

    Le choix de 2 entrées et 2 plats chauds est nettement insuffisant et la présentation est toujours un point faible

    Également il devrait y avoir un plateau de fromages et un chariot de desserts

    Je remarque le retour de la coupelle en alu pour le petit déjeuner

    L'équipage a été agréable et professionnel ce qui est appréciable

    À bientôt pour d'autres FRs même s'ils ne sont pas en first

  • Comment 96127 by
    AirCanada881 1622 Commentaires

    Un FR comme on voudrait pouvoir en lire tous les jours. J'ai devorer votre recit du debut a la fin sans quitter mon ipad des yeux! Votre vol fut pour des moindres tres agiter, personellement, vivre ca comfortablement assis en P ne me deplairait pas pour autant :-D

    Bravo et merci du partage!

  • Comment 96133 by
    Barsanuphe 97 Commentaires

    Bonjour et merci pour votre reportage.
    Je pense que vous pouvez remercier les cieux du déroutement à Toulouse, car sans cela je crains que vous n'ayez eu des soucis pour ne pas utiliser le tronçon CDG/WAW de votre billet long courrier.
    J'en ai fait l'expérience il y a quelques années avec un billet AF AMS/CDG/IAH/CDG/AMS en J qui était 30% moins cher qu'un AR au départ de Paris. La différence de prix était connue du personnel AF à Houston, et même sans bagage enregistré il m'a été précisé qu'il était impossible de terminer le voyage à Paris sous peine de rectification tarifaire.
    AF précise(dernière page du billet version PDF) : le tarif obtenu est valable uniquement si le billet est utilisé intégralement, aux dates indiquées et en respectant l'ordre des coupons de vol.
    Je ne sais pas comment ils peuvent s'y prendre en réalité pour refacturer une différence au passager, mais sur les miles cela leur est plus facile.
    Dans un lointain passé, avant les billets électroniques, le problème ne se posait pas et les tarifs au départ d'Athènes (quelle que soit la compagnie) étaient imbattables et vous n'aviez même pas à vous rendre à Athènes pour le départ, le premier coupon était enlevé par le vendeur.
    Bonne fin d'année.
    P.S : le caviar n'est pas qu'un salé, d'ailleurs il n'est pas proposé par AF sur la Navette.

    • Comment 285948 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Bonsoir,

      Merci pour votre commentaire.

      Je comprends bien la politique de la Compagnie à vouloir forcer les passagers à faire l'intégralité des tronçons mais au final, nous sommes libres de voyager librement comme on l'entend, surtout dans l'espace Shengen. Je ne vois pas comment la Compagnie pourrait réajuster une tarification sur le trajet du retour pour le dernier segment. Et même pour les miles des tronçons effectués, à partir du moment où le billet est payé, je ne vois pas pourquoi AF refuserait d'attribuer les miles. Il ne faut pas se leurrer, acheter un billet d'avion c'est acheter des miles ! Plus les billets sont chers plus la quantité de miles est importante.

      Je ne me considère pas comme un fraudeur dans la mesure où c'est exceptionnel et que ça simplifiait les étapes de mon voyage. Je sais que certaines personnes pratiquent le « no show » régulièrement. Ils prennent des risques mais je me demande si réellement la Compagnie leur tombe dessus. Je pense qu'elle a bien d'autres chats à fouetter. Peut-être que je me trompe :)

  • Comment 96153 by
    KévinDC TEAM SILVER 5254 Commentaires

    Wow...quel FR! Malgré les photos assez floues, ce FR a été très agréable à lire car très bien écrit avec beaucoup de détails! Une histoire mouvementée qui commence avec une bonne surprise et fini avec beaucoup d'excitation. Un go-around avec un touch-and-go juste après! Quelle expérience. Perso j'aurai eu un peu peur mais je suis impressionné par le talent de votre pilote. Le service client a bien géré cette situation exceptionnelle de déroutement. Heureusement que vous étiez en Première pour cette aventure. J'imagine pas ce que cela serait en Y!

    Sinon, pour le produit...rien d'exceptionnel. Je ne payerai pas la First, mais je prendrai bien un surclassement volontiers. Il est vrai qu'autour des Fêtes, et en plein été, il y a moins de monde en J/P et la Y est souvent survendu donc de bonnes chances de surclassement. Sinon normalement, vous avez raison, la First se vend bien de/vers Washington. Vous avez bien fait de prendre un billet ex-WAW pour le prix (toute les compagnie font la même chose--question de marché et de concurrence, etc) mais le plan no show je ne vous conseille pas de le faire plus d'une fois. Cela pourrait éventuellement vous poser des problèmes avec la compagnie.

    Merci encore pour ce FR et Bonnes Fêtes.

    • Comment 285953 by
      KévinDC TEAM SILVER 5254 Commentaires

      Cela pose un problème surtout pour le Revenue Management (j'y travaille dedans) qui aurait pu vendre la place plus chère. Puis si tout le monde le faisait, il serait impossible pour une compagnie de connaître le remplissage à l'avance. AF donnerait des vouchers et des re-routings aux pax d'un vol survendu qui c'est finalement retrouvé avec des places vides à cause des no-shows. Cependant, je suis d'accord avec vous, les prix au départ de CDG avec AF sont souvent trop chers. Ceci est le cas pour toutes compagnies aériennes. BA est toujours plus cher au départ de LHR et LH au départ de FRA. Mais un vol CDG-LHR-JFK va couter beaucoup moins cher qu'un CDG-JFK car on paye une prime pour le vol direct. Quand on doit faire une connexion, les compagnies baissent le prix pour attirer les pax sur un routing plus inconvénient.

    • Comment 285947 by
      hhamon AUTEUR 294 Commentaires

      Merci Kevin pour votre commentaire.

      J'ai appris que plus tard que le « no show » n'était pas une pratique très appréciée des compagnies mais je me demande toujours bien pourquoi dans la mesure où le vol est payé et que l'on ne réclame pas à se faire rembourser le tronçon non effectué. Sur ce voyage, il m'était plus simple de partir de WAW vu que j'y étais déjà pour une mission professionnelle. Changer un billet d'avion ou bien faire un routing personnalisé comme CDG - WAW - CDG - IAD - CDG aurait coûté bien trop cher. Je cherche à surtout privilégier le confort au meilleur prix. Si la compagnie fait une meilleure offre au départ de Varsovie, autant en profiter. Il est clair que sinon j'aurais sûrement voyager depuis Varsovie mais avec une autre compagnie si le tarif avait été moins avantageux en J. Mais c'est bien la première fois que je fais un « no show » et de toute façon vu les circonstances du vol que j'ai effectué, je pense que c'est fair play d'être descendu à CDG. Surtout qu'un « no show » permet aussi à la compagnie d'embarquer un autre PAX en cas de cabine survendue.

  • Comment 96242 by
    aurel-lil 4218 Commentaires

    Merci pour ce FR !
    Toutes les bonnes choses ont une fin mais dans votre cas, ce vol en première a permis d'en profiter un peu plus avec ce déroutement. Ça c'est le point négatif du vol bien que la sécurité prime.
    Catering sympathique, sympa de jouer la carte du surclassement à fond et pas que par rapport au confort de la classe.
    Pour le film je dirai 'the family' avec Jennifer Aniston notamment (à moins de me tromper bien sûr) !
    A bientot.

  • Comment 96259 by
    A380B77W 4311 Commentaires

    Merci pour ce FR très particulier !

    Je savais pas que AF faisait la liaison IAD-TLS, y a de la demande pour les fêtes semble-t-il ^^ Trêve de plaisanterie, c'est assez incroyable ce qui vous est arrivé, j'aurais voulu voir le Touch'n'Go à ORY, ça doit être impressionnant avec un 380 :D !!!

    Chapeau au service commercial d'AF qui à vite et bien réagi !

  • Comment 96260 by
    A380B77W 4311 Commentaires

    Et j'aurai bien voulu voir TLS avec tout ces heavies AF garés au large !

  • Comment 96275 by
    bonplouf 4 Commentaires

    C'est enorme, je viens de comprendre pourquoi mon AF006 qui devait partir le 24/12/13 a 14h10... a decolle a 21h18 ! Mon avion etait votre F-HPJE !!!
    Je dois faire mon FR a lon retour des USA a la fin de la semaine, mais j'attends toujours des nouvelles d'Air France (et accessoirement des excuses... Car je devais passer mon reveillon de Noel a New York en atterissant a 16h30... Et non a 23h30...), j'ai l'explication avec ce FR... !

  • Comment 103326 by
    Alex Portation 783 Commentaires

    Merci pour ton FR et désolé du retard dans mon commentaire.

    Sympa ton surclassement en première. Le vol s'annonçait sévèrement bien !!

    A situation exceptionnelle, histoire exceptionnelle : le personnel AF a su gérer le déroutage comme il faut... Mais ils auraient pu les débarquer, comme tu l'as dit, dans une salle d'attente en attendant le départ.

    A très bientôt ;-)

Connectez-vous pour poster un commentaire.