Avis du vol Air France Paris Lyon en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF7648
Classe Economique
Siege 06F
Avion Airbus A321
Temps de vol 01:05
Décollage 12 Sep 22, 21:55
Arrivée à 12 Sep 22, 23:00
AF   #23 sur 74 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5235 avis
Kethu
Par GOLD 326
Publié le 2 octobre 2022

Bonjour à tous, bonjour à toutes :)

On se retrouve aujourd'hui pour la fin de ma journée avgeek en Italie, avec un petit vol pour rentrer de Paris à Lyon. La création du voyage, comme d'hab, est dans dans le spoiler ci-dessous :


Bonus : Cliquez pour afficher

Infos, routing, vous connaissez la chanson quoi


Un petit récapitulatif du routing qui touche à sa fin :



Sur le premier vol, j'avais critiqué l'interface web de Twin Jet. Si celle d'Air France est mieux conçue, l'algorithme déterminant le prix des surclassements de dernière minute sur les vols domestiques est encore plus pété :)

J'oublie donc la proposition à 199€ et part sur le siège 06F, premier de la cabine Y, avec un siège pour le moment neutralisé en 06E. Espérons que ça continue ainsi ! 


photo 2022-09-11-18_25_06-billets-davion-reservation-de-vols-pas-chers-_-site-officiel-air-france

Je vais avoir cette fois bien du mal à vous vendre de l'inédit sur ce vol, puisque la relation CDG > LYS a été reportée 48 fois en Eco sur ce site, dont cinq fois par votre serviteur.
Rien de bien nouveau donc. Comme je sais qu'il y a des amateurs de statistiques foireuses par ici, je pourrais à la limite vous dire qu'il s'agit là du vol qui me fera dépasser les 140.000 miles parcourus en avion (soit un peu plus de 225.000km) !

Une autre information, avant ce vol, mon compteur d'XP Flying Blue est à 298 XP…  Le statut Platinum me tend donc les bras !


Et PIF, au salon !


Nous nous étions quittés au terminal 2F de Roissy, devant le PIF n°1, où il n'y a pas foule, nous sommes dans une heure un peu creuse entre la vague des départ de 18h et celle de 20h30 (il est 19h).


photo img_20220912_190408

Le passage du contrôle est rapide, avec du personnel sympathique et souriant. A la sortie, un panneau judicieusement placé indique la direction du salon.


photo img_20220912_191059

Bon, je n'ai personnellement pas besoin de panneau pour le trouver !


photo img_20220912_191212

Le salon est assez rempli, et continuera de se remplir jusqu'au début de la dernière vague de départs de la soirée. Comme le dit un des hôtes du salon à une hôtesse en formation "Jusqu'à 20h ça va continuer à arriver tu vas voir".


photo img_20220912_191246-80075

Direction l'étage donc, tout au bout, près de la baie vitrée pour admirer le ballets des codes-barres Air France, comme à mon habitude.


photo img_20220912_191411

Allons faire un petit tour des buffets ! Tout d'abord, la traditionnelle offre d'alcools forts…


photo img_20220912_191423

Côté viticole, du champagne et deux blancs différents, dont un Pouilly Fussé…


photo img_20220912_191439

Du côté des rouges, du Minervois et du Médoc. Ma préférence va sur le Médoc, mais les deux sont très valables.


photo img_20220912_192328

Les buffets de nourriture sont un peu vides quand j'arrive, notamment pour le salé (le sucré derrière étant correctement approvisionné).


photo img_20220912_191537

L'offre reste toujours très classique ici.


photo img_20220912_192246

Fort heureusement, alors que je prends mes photos, les hôtesses arrivent avec les cocottes pour l'offre du dîner ! On a donc la daube de bœuf (et sur le côté, des figues et des abricots secs qui vont très bien avec)…


photo img_20220912_191653

Du boulgour et quelques légumes…


photo img_20220912_191702

Une cocotte de crevettes et courgettes à la crème…


photo img_20220912_191817

Et une cocotte végétarienne, courgette carottes pommes de terre à la crème (Air France cuisine comme moi, tout à la crème ^^ ). A noter sur la droite, des madeleines salées que j'ai oublié de photographier correctement.


photo img_20220912_192250

Un point sympathique, les hôtesses qui mettent en place les plats les décrivent aux passagers qui le demandent, elles conseillent même quelles associations marchent bien (ici avec une poêlée végétarienne) !


photo img_20220912_191835

Bref, voilà ma petite sélection, boulgour et bœuf, quelques figues, et en froid, poulet et fromage, le tout accompagné d'un verre de Minervois (suivi de Médoc peu après), et d'une mousse au chocolat en dessert.

Le tout est bon. Oui, c'est classique, l'offre évolue peu, mais je trouve que c'est de qualité, en général bien réapprovisionné, et il n'y a pas de mauvaises surprises. Je n'en attends pas plus d'un salon personnellement.


photo img_20220912_192535

Les derniers vols de la journée partent petit à petit, l'écran se vide… Avec un petit bug, le 2e écran ne supporte visiblement pas de rester vide et affiche donc une 2e fois le dernier vol, celui pour Bologne.


photo img_20220912_204526

Dehors, la nuit est tombée, les baies vitrées permettent d'espionner les loungers de l'étage inférieur !


photo img_20220912_204547

Logiquement, le salon se vide bien, ça devient très paisible et calme…


photo img_20220912_210826

Il est malheureusement l'heure de partir, je quitte ce salon que j'apprécie définitivement beaucoup, surtout quand il est calme.


photo img_20220912_211356

Vers l'A321 et au-delà !


Dans les couloirs, les commerces sont fermés, et les passagers se font désormais rares.


photo img_20220912_211453

La cathédrale du 2F-1…


photo img_20220912_211542

Ici aussi, les commerces ont déjà fermé, il ne reste qu'une poignée de vols qui doivent embarquer d'ici peu.


photo img_20220912_211615

En porte F28, il y a du monde qui attend l'embarquement, et personne ne fait encore la queue, c'est fou !


photo img_20220912_211711-37353

A 21h18, avec quelques minutes d'avance donc, un pré-embarquement est annoncé (avec respect des priorités). C'est finalement un vrai embarquement, nous n'aurons pas à patienter dans la passerelle.


photo img_20220912_212121

A côté de nous, un A220 se prépare à partir pour Berlin.

Et derrière moi, deux personnes discutent aérien, dont un qui raconte que XL Airways ne dispose que d'A321 inconfortables pour ses vols long-courriers. J'ai été tenté de corriger ce brave homme, puis non, j'ai finalement préféré simplement me facepalm. Pour les non-connaisseurs, XL Airways :
1/ A fait faillite depuis 3 ans
2/ Possédait des A330 uniquement

De plus, je ne puis que fortement déconseiller de tenter de faire un Paris - Los Angeles non stop comme en proposait cette compagnie en A321, fusse-t-il Neo XLR, au risque de voir les Montagnes Rocheuses d'un peu trop près.


photo img_20220912_212149

Bref, voici l'instant porte d'un A321 (Air France, pas XL Airways…).


photo img_20220912_212209

L'appareil du jour, dénommé Rouen, et immatriculé F-GMZE. Pas un nouveau venu dans mon logbook, j'ai déjà volé à son bord en 2015, entre Nice et Orly, et plus récemment en mai 2022 entre Lyon et Paris. L'appareil est parmi les plus vieux de la flotte Air France, il a commencé sa carrière en 1995 chez Air Inter avant de passer chez Air France en 1997.

L'appareil semble bien apprécier la capitale des Gaules, puisque sa rotation précédente était déjà pour LYS !


photo img_20220912_212211

L'accueil à bord est souriant, je prends la direction de mon 06F ! Les PNC à l'arrière de la cabine sont en place pour accueillir les passagers dans cette cabine domestique.
Le coffre à bagages au-dessus de la première issue n'est pas utilisable. 


photo img_20220912_212406

Devant, l'embarquement avance tranquillement. La cabine Business a bien été réduite depuis l'OLCI, avec seulement deux rangées. Les coffres y sont fermés, pour garder la place disponible pour les passagers de J.


photo img_20220912_212401-29339

Le tarmac est plutôt vide en cette heure tardive…


photo img_20220912_212353

Du coup, retournons à l'intérieur, avec l'examen de la cabine, et de son bon pitch, grâce aux sièges slim qui réduisent cependant le confort de l'assise…


photo img_20220912_212244

Des prises USB sont disponibles et fonctionnelles…


photo img_20220912_212301

Le plafonnier est lui plutôt classique. Les lumières ont été changées, elles sont bien blanches et non jaunâtres comme sur les appareils non rénovés.


photo img_20220912_212306

Et la ceinture est bien évidemment siglée !


photo img_20220912_212347

Vue générale depuis le siège. Les tissus des sièges Recaro est définitivement un peu trop extensible, ces plis un peu partout sur les côtés du siège me perturbent toujours.


photo img_20220912_212652

On termine ce tour d'horizon avec la traditionnelle notice de sécurité…


photo img_20220912_212316

Notice que je trouve toujours aussi tristoune.


photo img_20220912_212324

A 21h43, l'embarquement est terminé, la cabine n'est remplie qu'aux deux-tiers, et je n'ai pas récolté de voisin en 06E !
Le commandant prend la parole pour nous annoncer avec entrain que nous attendons la fin du chargement des bagages avant de partir, et que nous aurons un court temps de vol, de seulement 45 minutes, avec une arrivée face au sud.

En effet, dehors, les derniers containers sont encore en train de rentrer dans la soute… 


photo img_20220912_214249

En attendant, donc, petit instant crevette, au bout de l'aile !


photo img_20220912_212712

La porte est finalement fermée, le chef de cabine réalise une annonce avec le sourire, nous devons encore patienter quelques minutes… La cabine est bien calme, pas un bruit, c'est plutôt agréable !


photo img_20220912_215515

On repousse finalement à 22h, devant un terminal quasiment désert.


photo img_20220912_220040

Il reste juste un A321 qui partira avec un certain retard pour Bordeaux…


photo img_20220912_220346

Vol de nuit, champagne de J


Les lumières ne sont pas vraiment éteintes en cabine, juste légèrement diminuées, les photos de l'extérieur sont donc quasiment impossibles.
Croyez-moi donc sur parole lorsque je vous dis qu'après quelques minutes de roulage, notre A321 s'aligne sur la 08L, alors qu'un A220 en provenance de Rome est en finale sur la 08R (la lueur blanche sur le cliché) ! Nous décollons à 22h10.


photo img_20220912_220915

Quelques minutes après avoir quitté le sol, on vire vers le sud, avec les lumières de la région parisienne au fond, et celle du petit village de Charny sur la gauche.


photo img_20220912_221327

On passe ensuite à l'est de Paris, vers Montfermeil et Clichy-sous-Bois.


photo img_20220912_221611

L'IFE extérieur étant quasiment inexistant, jetons un oeil au Wifi, qui est bien fonctionnel sur ce vol ! Comme d'habitude, le pass "Messages" est gratuit, et les deux plans payants sont à 3€ et 10€.


photo screenshot_2022-09-12-22-25-23-817_comandroidchrome

Le suivi du vol est fonctionnel et plutôt bien fichu…


photo screenshot_2022-09-12-22-22-06-043_comandroidchrome

La géolocalisation aussi, on repère bien les virages en "S" au départ pour rejoindre le couloir aérien direction Lyon.


photo screenshot_2022-09-12-22-22-44-052_comandroidchrome

Enfin, un dernier détail que je n'avais jamais remarqué : Lorsqu'une annonce est réalisée en cabine, comme sur les IFE des appareils long-courrier, une pop-up prend le dessus pour mettre en pause le divertissement.


photo screenshot_2022-09-12-22-47-30-442_comandroidchrome

Une vingtaine de minutes après le décollage, le service arrive à notre niveau.
Étant donné qu'il s'agit du dernier vol de la journée, le steward en charge de la J, qui réalise aussi le service de l'avant de la cabine Y, propose aux premiers rangs de la cabine Eco du champagne jusqu'à épuisement des stocks (en l'occurrence, les deux bouteilles chargées à bord).


photo img_20220912_223050

Une agréable attention que voilà. Santé, donc !


photo img_20220912_223215

Les déchets sont facilement rangés, mon voisin trouvera lui une bonne utilité pour sa canette de Heineken !


photo img_20220912_223943

Le vol est rapide, et 35 minutes après le décollage, notre descente est déjà bien entamée lorsque nous survolons Villefranche-sur-Saône, que certains experts en géographie pourront repérer à son grand péage !


photo img_20220912_224621

On passe ensuite au-dessus des Dombes, nettement moins éclairées que la métropole lyonnaise à l'arrière-plan. Cette fois, la cabine est entièrement éteinte pour l'atterrissage, la visibilité est donc nettement meilleure qu'au décollage !


photo img_20220912_224914

On passe au-dessus du long alignement de villes le long de l'ancienne nationale 84, menant à Lyon depuis Genève.


photo img_20220912_225043

Un peu plus loin, le Stade des Lumières porte bien son (ancien) nom, il resplendit fort au centre de l'image !


photo img_20220912_225216

De retour chez Saint-Exupéry


On se pose sur la 17R à 22h53, après un vol de 43 minutes.


photo img_20220912_225326

Pendant le roulage, on passe derrière un A320 Volotea qui est arrivé avec une bonne heure de retard de Faro, et doit encore repartir sur Venise pour finir sa journée.
Et surtout, derrière lui, F-GRYL, le Beechcraft 1900D qui m'a emmené le matin même à Milan ! 


photo img_20220912_225635

Dernier virage à côté d'un appareil EasyJet, trop flou pour que j'arrive à le reconnaître…


photo img_20220912_225728

On est au bloc avec tout juste deux minutes d'avance ! Le personnel de cabine réalise une annonce demandant aux passagers assis aux issues de rester assis le temps de permettre aux PNC de désarmer les toboggans. Première fois que j'entends cette annonce !


photo img_20220912_225756

La passerelle est rapidement mise en place et, après une sympathique annonce d'au revoir du commandant, on peut quitter l'appareil !


photo img_20220912_230230

Entre deux volets des baies vitrées, dernier coup d'œil à F-GMZE… A la prochaine mon vieux !


photo img_20220912_230434

Passage par la salle de livraison des bagages, sans arrêt pour moi. Des bornes Rhonexpress sont disposées pour permettre d'acheter ses billets avant même de repasser landside (coucou ADP et tes files d'attente en gare RER de CDG !).


photo img_20220912_230721

Le terminal 1 est vraiment beau, je trouve, surtout la nuit, tout éclairé… (les restrictions énergétiques ne sont pas encore en place visiblement !).


photo img_20220912_230931

La gare TGV est tout aussi charmante, même si dans un style bien différent !


photo img_20220912_231129

Au cas où on penserait être en gare de CDG 2 TGV, nous voilà rassurés !


photo img_20220912_231155

Comme le matin, Antoine de Saint-Exupéry pointe son doigt vers le soleil levant… Mais désormais, c'est la Lune qu'il montre au lion qui l'accompagne… 


photo img_20220912_231445

Titine m'a attendu bien sagement, elle clignote de joie quand je la rejoins !


photo img_20220912_231620

Avant de terminer ce récit, la trace radar du vol, avec cette altitude de croisière plutôt basse de 23.000 pieds…


photo 2022-09-27-22_15_24-air-france-flight-af7648-flightradar24

… Et pour une fois, je terminerai sur autre chose : Ce que m'ont apporté les deux XP gagnés avec ce vol, le passage au statut FB Platinum ! A moi les sièges en issue gratuits et pas grand chose d'autre !


photo screenshot_2022-09-13-08-26-22-586_comairfranceandroiddinamoprd

Merci à tous pour votre lecture !

Et on se retrouve bientôt pour un de mes quinze-vingt vols en retard de report :) 

Afficher la suite

Verdict

Air France

8.4/10
Cabine7.5
Equipage10.0
Divertissements8.0
Restauration8.0

Air France Lounge - 2F

7.9/10
Confort7.5
Restauration8.0
Divertissements7.0
Services9.0

Paris - CDG

7.6/10
Fluidité9.0
Accès6.0
Services7.5
Propreté8.0

Lyon - LYS

7.6/10
Fluidité9.0
Accès6.0
Services7.5
Propreté8.0

Conclusion

Un vol de "navette" classique, mais amélioré par un équipage sympathique et généreux en champagne avec les passagers à l'avant de la cabine (qui, sur un vol non complet, sont en général uniquement des passagers fidélisés), un siège pas des plus confortables, mais l'absence de voisin et le très court temps de vol rendent ce détail assez insignifiant.

A CDG, le parcours est bien efficace, que ce soit au PIF, à l'embarquement, ou dans le cheminement. Pas grand chose à redire sur la propreté ou les services, il est certes dommage que les commerces ferment avant le départ des derniers vols, mais ça n'est pas non plus dramatique (on n'est pas comme à Gare de Lyon où les coins restauration ferment à 20h...).

Le salon est toujours très agréable, tant qu'il n'est pas saturé, le service est bon, avec le débarrassage rapide, et le réapprovisionnement régulier des buffets. Un choix de cinq plats chauds, qui certes ne changent pas souvent, cela laisse du choix. Comme dit dans le FR, je n'attends pas beaucoup plus au niveau de la restauration dans un salon. Peut-être une meilleure variété de softs (même si vous aurez constaté que je n'y touche pas trop).

A LYS, parcours express pour sortir, 18 minutes entre l'arrivée au bloc et mon arrivée à ma voiture, pourtant située à un parking pas tout proche. Comme d'habitude, je regrette le manque de transports en communs, surtout en cette heure tardive où même si on va dans Lyon même, on est vite limité par la fréquence des bus à Lyon passé minuit...

Informations sur la ligne Paris (CDG) Lyon (LYS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 69 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Lyon (LYS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 9 minutes.

  Plus d'informations

2 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 612829 by
    LeMatheuxVoyageur 213 Commentaires

    Bonjour Kethu et merci pour ce vol qui, même s'il est traditionnel, reste toujours agréable à lire. Pour ce routing, avez vous réservé directement vos billets chez les 3 compagnies ? Car vous étiez en correspondance autonome ! (j'aurais été stressé à l'idée que l'un des mes vols ait du retard ou soit annulé ce qui aurait eu pour conséquence que je ne puisse être présent pour le vol suivant...). La salon du T2F à CDG semble effectivement à la hauteur, mais pas forcément de 60€ si l'on y a pas accès par statut ou par classe de voyage... 199€ pour un surclassement... CDG-PPT : oui !!!!!!!!!!!!! CDG-LYS : comment ça ???? SCANDALE ! XD Les prix pratiqués en cette matière chez AF sont délirants. AlexNantais a bénéficié d'un upgrade à 69€ entre CDG-NTE, moi il était à 109€ ! Je trouve également l'architecture du 2F très réussie. Concernant XL Airways, en effet, ce sont des gens qui ne savent pas trop de quoi ils parlent !!! Ça fait un petit moment qu'elle a fait faillite et ça a fait du bruit. A NTE, on avait perdu nos liaisons hivernales vers FDF et PUJ. Et puis je pense que du long courrier en A321 est viable chez TS mais pour une compagnie low-cost, je pense que les économies d'échelle ne sont pas assez importantes pour exploiter ce type d'appareil. Les sièges sont traditionnels, ceux d'une cabine domestique. On retrouvera l'A321 sur 3 liaisons au départ de LYS cet hiver. Ils harmonisent leurs horaires et opérations avec 3 départs journaliers du lundi au jeudi, 2 le vendredi sauf PUF qui 'a qu'une rotation, aucune le samedi (pourqoi ?? snif!) et 2 le dimanche, vers toutes les villes Françaises. Seule Paris dispose de 5 à 7 rotations par jour mais plus en A321 cet hiver. Il sera plus question d'A320, A319, A220 et ERJ190. (A321 : BOD, NTE, NCE, ERJ190: CFR, MRS, TLS, ERJ170 : BES, BIQ, LIL, , PUF, RNS, SXB). A noter que les CRK prévus sur TLS-LYS cet hiver ont bien disparu. Le dernier vol du CRK sera le lundi 31 octobre sur la dernière rotation entre AMS et MRS... Belles photos malgré la pénombre... L'aéroport de Lyon est toujours aussi esthétique ! J'ai vu que vous étiez passé sur la page de l'Aéroport de Nantes sur Wikipedia (j'imagine car j'ai vu Kethu dans l'historique :)) dont je suis l'auteur d'un certain nombre de rubriques... J'espère qu'elle vous aura plu. EN attendant un nouveau report de votre ou bien de la mienne ! (qui sait ;)), je vous souhaite une bonne journée ! A bientôt !

    • Comment 613141 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2345 Commentaires

      Hello, merci pour le commentaire !

      Oui, réservation en direct chez chaque compagnie ! Après, il y avait une certaine marge entre chaque vol et toujours des solutions de repli au cas où ! (TGV de Milan à Lyon, dormir chez ma belle-sœur à Paris...). Et avec la règlementation européenne, les frais que j'aurais pu engager en cas de retard conséquent auraient été compensés par les 250€ du Règlement européen n° 261/2004.

      En effet, 60€ pour le salon, c'est franchement cher ! 20€, 30 si on a beaucoup d'heures à attendre, mais pas vraiment plus... Idem pour les tarifs des surclassements oui, c'est parfois délirant, et parfois correct...

      Le long-courrier en A321 semble se développer de plus en plus, à voir ce que ça va donner au final... En tout cas, je trouve cela moins attirant, le widebody permet tout de même de bouger un peu plus.

      Les horaires vont être harmonisés en effet, on va retrouver ce qu'on avait avant le Covid sur la plupart des lignes (hormis les lignes qui ont disparu). La cible est assez clairement la clientèle d'affaires, d'où les vols en moins le vendredi matin et l'absence de vol le samedi. Dommage, je pense qu'il y aurait de quoi faire le samedi matin... Mais bon. Déjà on retrouve un peu plus de vols.

      J'ai vu ça pour le CRK oui, je ne pourrais même pas être de la partie pour le dernier vol, malheureusement... Et Air France n'a visiblement aucune envie de faire quelque chose de spécial pour dire adieu aux Bombardier, et à l'héritage de Brit Air de manière générale.

      Héhé, en effet, j'ai du faire une petite modif sur la page de l'aéroport de Nantes ! J'aime beaucoup les pages Wikipedia des aéroports, pour trouver des idées de destinations, et aussi pour trouver les infos pratiques sur l'aéroport... C'est top !

      A bientôt :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.