Avis du vol Aerolineas Argentinas Buenos Aires Mendoza en classe Economique

Compagnie Aerolineas Argentinas
Vol AR1402
Classe Economique
Siege 20A
Temps de vol 02:00
Décollage 15 Déc 22, 17:45
Arrivée à 15 Déc 22, 19:45
AR   #80 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 52 avis
Loouri
Par SILVER 411
Publié le 18 décembre 2022

Salut tout le monde !

Toujours sans publier dans l'ordre, je reviens avec un petit routing en Argentine.
L'objectif était non seulement de voir les chutes d'Iguazu, évidemment, la magnifique ville de Buenos Aires, mais surtout d'y être pendant la coupe du monde.
Ca ne manquera pas puisqu'on aura assisté à Buenos Aires aux quarts et à la demi-finale de l'Argentine (et de la France aussi évidemment). Une superbe ambiance, bien que j'espère fortement que demain, nos Bleus nous ramène une troisème étoile et écrasent l'Albiceleste.

Le routing s'articule comme ça:


Routing

  • Santiago de Chile -> Buenos Aires Ezeiza / Jetsmart A320NEO Non reporté
  • Buenos Aires Aeroparque -> Puerto IGuazu / FlyBondi 737-800 A venir
  • Puerto Iguazu -> Buenos Aires Ezeiza / FlyBondi 737-800 Non reporté
  • Buenos Aires Ezeiza -> Mendoza / Aerolineas Argentinas 737-700 Vous etes ici
  • Mendoza -> Santiago de Chile / Sky A320NEO Passé

C'est la première fois que je prends Aerolineas Argentinas.
Habitant au Chili je peux réserver avec le tarif résident mais je ne sais pas si ça change quelque chose.
Le vol coûte 70€ en pesos argentins normaux, et donc 35€ en Blue Pesos (une monnaie parallèle qui vaut 1€=350 ARS contre 1€ = 170 ARS pour la monnaie officielle).

Pour payer en blue pesos il faut payer en efectivo (cash) ce qui n'est pas possible pour les vols internationaux. C'est pourquoi il était plus intéressant de prendre un vol national en blue pesos puis ajouter 60€ de vol entre Mendoza et Santiago. Au total j'en aurai pour un peu moins de 100€ contre 130€ en vol direct.
Le tarif le plus bas chez Aerolineas Argentinas contient encore (!!!!!!!!!) un bagage en soute, et le choix du siège à la réservation.


Aéroport de ezeiza


L'aéroport d'Ezeiza est l'aéroport international de Buenos Aires, sur le papier. En réalité, certains vols pour le Bresil, Chili ou autres partent de l'Aeroparque. De même, des vols nationaux partent d'Ezeiza, ce qui est moins cas là et ça ne m'arrange pas.
Je crois qu'Aeroparque reste le premier aéroport de Buenos Aires en terme de passagers, à vérifier.

Le gros point noir de Ezeiza c'est l'accès. Il faut compter 2heures de trajet en bus (8), ou alors 30min-1h en taxi/uber/Cabify pour environ 20€ (10€ en blue pesos).

Ne voulant pas gâcher la journée, on décide de prendre un uber, mais c'est clairement à contre-coeur. Ezeiza manque cruellement d'un accès en bus (voire un transport lourd) jusqu'à Buenos.

On arrive au Terminal C après que le chauffeur ce soit perdu et nous ait dit que Ezeiza était "immense" : pour le coup vraiment pas, c'est sûrement un des plus petits aéroports de capitale que j'ai pu voir.

Un grand panneau pronant l'apprtenance à l'Argentine des îles Malouines nous accueille. C'est écrit de partout en Argentine, dans les bus, écoles, aéroports, commerces, sur les murs..


photo image00066

Le Terminal A est juste là.. comme je vous disais, Ezeiza n'est pas immense


photo image00065-min

Je rentre dans l'aérogare


photo image00064-minphoto image00063-min-54874

Il faut aller retirer sa carte d'embarquement en physique, pas de version électronique avec Aerolineas.


photo image00061

Puis passage du PIF, il n'y a personne et les agents sont d'excellentes humeurs.


photo image00062-min

J'attends dans cette salle qui se trouve au niveau du sol. Il n'y a rien a faire.
Les hôtesses et agents de l'aéroport sont tous vetus du maillot de l'Argentine (evidemment 9 personnes sur 10 ont le n°10)


photo image00060-min

La cabine est vieillissante, mais les sièges seront confortables. On a pris un paxbus pour arriver à l'appareil.


photo image00059-min-96742

Le pas est bon. Je suis assez grand.


photo image00058-min

La carte de sécurité est littéralement une feuille toute fine, à peine plastifiée.


photo image00057-min

A côté de nous, un 737-8 pour San Juan.


photo image00056

On repousse à l'heure et court roulage jusqu'à la piste.


photo image00055-min

La nouvelle tour de contrôle en construction.


photo image00054

On s'envole. Un 747 Lufthansa pour Francfort. Bien que largement plus petit que Santiago en taille et trafic passager, Ezeiza offre un poil plus de destinations européennes : Rome et Francfort ne sont pas proposées en direct depuis SCL. Et il me semble que Latam ne prolonge plus vers FRA depuis Madrid comme avant le covid - confirmez moi si vous le savez.


photo image00053-min

Ezeiza


photo image00052

On aperçoit le centre ville de Buenos, à 40 kilomètres d'ici


photo image00051-min

La ville et son agglomération sont deux fois plus grandes que Santiago.


photo image00050

A bientôt. Buenos Aires est sûrement une de mes villes préférées en Amérique, et même dans le monde.


photo image00049-min

Virage à 180° et on prend un cap plein ouest direction les Andes


photo image00048

Aerolineas a fortement réduit la voilure sur le catering. D'après ce que j'ai lu, elle proposait une petite boite il y a quelques années. ICi, ce sera un catering semblable à celui que Latam propose.
Les noix (cajoux, tournesol, mani etc) seront par contre excellentes - pas salées.


photo image00047-min

Quelques vues de la campagne argentine


photo image00046photo image00045

Après un peu plus d'une heure de vol, début de descente sur Mendoza.


photo image00044

Les contreforts des Andes font leur apparition.


photo image00043

Mendoza - en contre-jour


photo image00042-min

Tout de même une assez grande ville. Surtout connue pour ses vins. Les argentins vous diront que les habitants de Mendoza sont des chiliens : froids et riches. Si je ne peux pas m'étendre pour Mendoza, je peux affirmer l'inverse pour les chiliens. Certes moins chaleureux et accueillants que les argentins (sauf que vous parlez français en période de Coupe du Monde jajaja), je trouve tout de même les chiliens très gentils.


photo image00041-min

Atterrissage assez brutal


photo image00040

L'aérogare de Mendoza. Outre des vols vers les grandes villes Argentines, Sao Paulo, Lima, Panama et Santiago sont proposées en liaisons internationales régulières.


photo image00039

La tour de contrôle


photo image00038

Instant danette


photo image00037

J'avais un peu la tête ailleurs et n'ai pas pris d'autres photos.
C'est ainsi que s'achève ce report. Je ne vais pas faire de bonus sur Buenos Aires - qui reste une ville très connue (notamment ici), mais c'était la deuxième fois que j'y allais, et ça a été un deuxième coup de coeur. Je ne suis juste pas d'accord avec ceux qui comparent Santiago et Buenos, qui n'ont rien à voir et ne devraient pas être comparées.

Je ferai peut-être un bonus des chutes d'Iguazu quand je reporterai le vol FlyBondi entre Aeroparque et Puerto Iguazu.

A bientôt pour la suite et retour à la maison vers Santiago, avec Sky.

En espérant qu'au moment où vous lisiez ce report, la France soit championne du monde :)

Afficher la suite

Verdict

Aerolineas Argentinas

8.8/10
Cabine9.0
Equipage8.5
Divertissements8.5
Restauration9.0

Buenos Aires - EZE

5.1/10
Fluidité8.0
Accès1.5
Services3.0
Propreté8.0

Mendoza - MDZ

8.3/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

AR - un très bon vol, dommage cette baisse de catering mais c'était prévisible. Je note la gratuite du bagage en soute et le choix de place. Le vol reste tout de même cher pour 1h de vol national en Argentine (je le rappelle, on est pas sur le même PIB par habitant...) surtout si on ne paye pas en blue pesos (donc ce qui est le cas de l'argentin moyen qui n'a pas d'euro ou dollars pour obtenir le blue pesos).

EZE - un des pires aéroports internationaux d'une grande capitale que j'ai pu faire. J'ai du mal à me dire que ça puisse être l'aéroport internationale de Buenos Aires. Et le terminal A n'est pas vraiment mieux. Il manque surtout un moyen rapide et efficace pour relier la ville. Pas de wifi ni de services dans le terminal C. Honnêtement une déception.

MDZ - RAS

Sur le même sujet

4 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 617230 by
    gben GOLD 1020 Commentaires
    Merci pour ce beau FR en Amérique du Sud.
    Un bon vieux BP papier ça fait plaisir à voir. L'aéroport d'EZE parait enfin bien vieillot et peu pratique pour y accéder. L'avion parait aussi dans son jus mais les cabines anciennes sont parfois les plus confortables.
    Je me suis quand même posé la question si 9 personnes portent le maillot du n°10, est ce que le 10e porte le numéro 9 ?
    A bord une prestation gratuite est proposée, dommage qu'elle soit diminuée post COVID.
    A+
  • Comment 617256 by
    AirBretzel GOLD 11568 Commentaires
    Merci Louri pour ce FR.
    Belle destination que ce voyage en Argentine.
    blue pesos => je ne connaissais pas.
    En espérant qu'au moment où vous lisiez ce report, la France soit championne du monde :) => A l'heure ou je le lis c'est 2-0 mais pour l'Argentine.
    A bientôt
  • Comment 617333 by
    Esteban GOLD 20425 Commentaires
    Merci pour le partage Louri,

    Une belle découverte que ce vol avec un avion pas si commun que ça en Europe !

    Bon bien déçu jusqu'au bout, on l'a perdu la coupe :(

    A bientôt !
  • Comment 617371 by
    fiftytwo GOLD 1495 Commentaires
    merci pour le FR

    Habitant au Chili je peux réserver avec le tarif résident mais je ne sais pas si ça change quelque chose.


    merci pour l'info je ne savais pas que les citoyens et residents chiliens peuvent en beneficier

Connectez-vous pour poster un commentaire.