Avis du vol Air China Beijing Chengdu en classe Economique

Compagnie Air China
Vol CA4118
Classe Economique
Siege 31J
Avion Airbus A321
Temps de vol 03:05
Décollage 29 Aoû 14, 21:00
Arrivée à 30 Aoû 14, 00:05
CA   #84 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 183 avis
fernousdu972
Par 2065
Publié le 31 août 2014
Suite du routing Chinois, et fin du séjour à Pékin.

J'avais terminé le dernier FR sur un bonus tourstique de Xi'an et son armée d'argile. Nous avons quitté Xi'an deux jours plus tard pour rejoindre Pékin en TGV cette fois, six heures de train.

Rappel du routing:

  1. CDG-AUH, Airbus A340-500, Economique, 07 Juin, Etihad Airways, EY38. http://flight-report.com/fr/report-7288.html
  2. AUH-CTU, Airbus A330-200, Economique, 08 Juin, Etihad Airways, EY818. http://flight-report.com/fr/report-7317.html
  3. CTU-XIY, Airbus A319-100, Economique, 22 Aout, Sichuan Airlines, 3U8803. http://flight-report.com/fr/report-7882.html
  4. PEK-CTU, Airbus A321-200, Economique, 29 Aout, Air China, CA4118. C'EST ICI
  5. CTU-AUH, Airbus A330-200, Economique, 31 Aout, Etihad Airways, EY811. http://flight-report.com/fr/report-7923.html
  6. AUH-ZRH, Airbus A330-300, Economique, 01 Septembre, Etihad Airways, EY73. http://flight-report.com/fr/report-7959.html

photo map

Ceux qui ont pu lire les précédents FR du routing auront remarqué que les dates des deux derniers vols ont changé, ainsi que la destination finale. Plus de détails dans le FR suivant.

Avant d'entrer dans le FR à proprement parler, un petit bonus touristique Pékinois s'impose.

BONUS TOURISTIQUE

Bien qu'on retrouve énormément de sites très anciens, pittoresques ou traditionnels un peu partout en Chine, pour mon groupe et moi, laisser l'empire du Milieu sans voir Pékin était inconcevable.
Par leur taille, leur importance, le rôle qu'ils ont joué ou leur histoire de façon plus générale, les sites culturels et touristiques Pékinois ont une portée bien plus importante.

Le Palais d'été

Ce n'est pas uniquement un palais, mais un vaste ensemble de palais, de jardins et autres constructions, initialement bâti en 1750 par l'empereur Qianlong pour sa mère. Reconstruit plusieurs fois suite à sa destruction par des troupes Anglo-Française (1860) et des Révoltes.

photo DSC_0159photo DSC_0193photo DSC_0232

Site Olympique

Nettement plus récent, le site Olympique et le très fameux, et très impressionnant Nid:

photo DSC_0244photo DSC_0259

Cité Interdite

La place Tiananmen et le très fameux portrait de Mao Zedong:

photo DSC_1211

Non loin de là, la Cité Interdite, construite sous le 3e de la dynastie Ming, l'empereur Yongle, de 1406 à 1420:

photo DSC_1220photo DSC_1224photo DSC_1276

Depuis la colline qui la surplombe:

photo DSC_1287

Nous avons globalement eu un temps magnifique lors de ce séjour. Je n'avais jamais espéré pouvoir prendre une photo de Pékin d'une telle limpidité:

photo DSC_1310

La Grande Muraille

Sans parler de la Muraille de Chine, incontournable. 6000 km tout de même.

photo DSC_1406photo DSC_1412

FLIGHT-REPORT

Ayant passé une bonne partie du vol à dormir, le FR sera assez court.

Tout commence donc 5 bonnes heures avant le départ. Pour deux petits yuans, nous prenons l'Airport Express de la station Dongzhimen vers le terminal 3 de PEK, situé à 30 km au nord-est de la ville. Nous y arrivons en 30 à 40 minutes.

photo DSC_0266

L'enregistrement est rapide. Comme sur 3U une semaine avant, on nous place en groupe. Cependant, je n'ai pas eu de siège hublot cette fois-ci, étant placé au 31K… côté couloir.
C'est bien la première fois que j'emprunte un monocouloir dont la rangée s'arrête à la lettre L. J'ai même cru à un changement d'avion, d'A321 à 777, le 777 étant le seul appareil que je connaisse allant jusqu'à L.

Une fois les contrôles de sécurité passés, nous nous arrêtons un moment au KFC du terminal. Ne sachant pas à quoi m'attendre sur ce vol domestique alors que sur le précédent j'ai été bien refroidit par le snack.

photo DSC_0288photo DSC_0297

Ce terminal est très agréable. Non seulement par sa taille, mais par son aménagement, j'ai trouvé cette sensation d'espace, et de confort.

photo DSC_0311

Nous arrivons en porte d'embarquement environ une demi heure avant l'heure théorique. L'avion présent en porte, est alors un B737-800 de Shenzhen Airlines… qui n'est pas le notre:

photo DSC_0312photo DSC_0315

Les toilettes du terminal sont très propres, une fois n'est pas coutume vu ce que j'ai pu voir en Chine, même dans l'aéroport de Chengdu que j'ai trouvé très agréable.
Une chose à retenu mon attention:

photo DSC_0313

Au-dessus des bacs est écrit sur un sticker agrémenté de couleurs vertes Please use less paper. Un petit geste écologique est demandé. Mais non seulement le bac est plein à ras bord, mais de plus il y a un sèche main automatique à côté…

De retour à la porte, une demi heure après l'heure d'embarquement, le 737-800 repousse. Notre A321 vient se parquer 15 minutes plus tard. L'embarquement est appellé finalement avec 1h10 de retard.

L'oiseau du soir:

photo DSC_0316photo DSC_0317

L'accueil est courtois sans plus.

Le pitch est très correct:

photo DSC_0318

L'embarquement est fini en 10 minutes, et nous repoussons finalement avec 1h25 de retard. Je m'attendais à un roulage assez long, comme ce que j'ai pu lire de cet aéroport. Nous nous alignons après seulement 5 minutes de taxi, le temps de laisser atterrir une baleine de China Southern.

Le brouillard de pollution, qui a - finalement - fait acte de présence les deux derniers jours de notre séjour, ne nous laissait pas voir grand chose de Pékin.

Après un décollage un peu mouvementé et 20 minutes de vol, la collation est servie. Ce n'est pas génial, mais c'est tout de même nettement meilleur que ce que j'ai goûté chez 3U. D'ailleurs le service proposé m'est un peu plus familier, avec choix de boisson cette fois.

photo DSC_0319

Le jus d'Orange n'était pas bon, cela se rapprochait pas mal d'un goût de médicament à la vitamine C. Le solide était mangeable sans plus.

La cabine est organisée en 3-3:

photo DSC_0320

Le posé des roues se fait aux environs de 00h45, le retard aura donc été partiellement rattrapé. La valise du groupe est récupérée rapidement, et nous voilà à Chengdu pour un petit jour (qui se sera transformé en deux longs jours…) avant de repartir pour Paris (enfin Zurich…).




Afficher la suite

Verdict

Air China

6.1/10
Cabine6.5
Equipage7.5
Divertissements5.0
Restauration5.5

Beijing - PEK

8.1/10
Fluidité8.0
Accès7.0
Services8.0
Propreté9.5

Chengdu - CTU

9.4/10
Fluidité9.0
Accès9.5
Services9.5
Propreté9.5

Conclusion

A nouveau un vol quelconque, que j'ai passé à dormir, principalement.

-Confort cabine: Pitch bon, en revanche je n'ai pas spécialement aimé l'esthétique de la cabine, qui faisait assez vieillot.

-Equipage: Il a fait son boulot et était courtois.

-Repas et catering: Mangeable mais peu buvable. En tout cas nettement mieux que ce que j'ai connu une semaine avant.

-Divertissement: Avis neutre, j'ai dormi les deux tiers du vol.

-Ponctualité: Parti avec 1h25 de retard, arrivé en porte avec 35 minutes de retard. Sur un vol domestique, c'est un retard assez conséquent, surtout pour une heure tardive.

Merci de m'avoir lu, et à très vite pour le retour vers Paris... enfin Zurich.

Gilles.

Sur le même sujet

7 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.