Avis du vol Qatar Airways Paris Doha en classe Economique

Compagnie Qatar Airways
Vol QR40
Classe Economique
Siege 76K
Temps de vol 06:25
Décollage 05 Jui 15, 16:00
Arrivée à 05 Jui 15, 23:25
QR   #3 sur 68 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 566 avis
fernousdu972
Par 5457
Publié le 21 mai 2015
Bonjour à tous,

Me voici donc parti pour la Corée du Sud. Routing de premières: première chez Qatar Airways, premier vol LC en A380 (je précise bien LC, ayant déjà fait un A/R CDG-LHR avec AF en 2010), première à Doha, première à Séoul-Incheon bien entendu, première A350-900 au retour (ça aussi, je l'avais gardé secret), et première à Francfort par la même occasion.

INTRODUCTION

Ce n'est pas le choix qui manque pour effectuer ce genre de trajets vers l'Asie. Le prix le moins cher était proposé par Air China via Pékin, tout en A330 pour 640€ A/R mais je n'étais pas spécialement motivé à l'idée de prendre cette compagnie.

Air France et Korean Air proposaient des tarifs similaires en code-share (770 à 780€ A/R) avec aller en 777-300ER et retour en 777-200ER KE. Séduisant mais mon choix se portait plus sur une short-list de trois compagnies:

  1. Lufthansa: choix attractif pour le prix (750€), le vol direct, la ville de départ proche (FRA) et le vol effectué en A380.
  2. Emirates: un peu plus cher (850€) mais en tout A380.
  3. Qatar Airways: Le moins onéreux (684€) avec un trajet qui permet de prendre l'A380 depuis Paris, et l'A350-900 vers Francfort au retour, avec un A/R Doha-Séoul en 777-300ER avec 9 sièges de front. Alléchant. Ce sera le choix final.

Le routing final donc:

  1. SXB-ORY, Bombardier CRJ900, Economique, 30 Avril, Air France, AF7303. http://flight-report.com/fr/report-10098.html.
  2. ORY-FDF, Boeing 777-300ER, Economique, 30 Avril, Air France, AF848. http://flight-report.com/fr/report-10111.html
  3. FDF-ORY, Boeing 777-300ER, Economique, 09 Mai, Air France, AF841. http://flight-report.com/fr/report-10318.html
  4. ORY-SXB, ATR 72, Economique, 10 Mai, Air France, AF7306. Pas de FR
  5. CDG-DOH, Airbus A380-800, Economique, 05 Juin, Qatar Airways, QR40. C'est ICI
  6. DOH-ICN, Boeing 777-300ER, Economique, 06 Juin, Qatar Airways, QR858. http://flight-report.com/fr/report-10588.html
  7. ICN-DOH, Boeing 777-300ER, Economique, 29 Août, Qatar Airways, QR859. http://flight-report.com/fr/report-11435.html
  8. DOH-FRA, Airbus A350-900, Economique, 29 Août, Qatar Airways, QR67 http://flight-report.com/fr/report-11500.html

Susceptible de modifications, je suis tenté de faire durer le plaisir en Asie fin Août, si les études et le temps me le permettent.

Ce qui donne en images:
photo Capturephoto Capture2

Avec Great Map Circle:
photo map

Je choisis mon siège dans la dernière cabine Economy, non sans m'être aidé des - déjà - nombreux FR reportés sur cette route et de SeatGuru.
photo seat map 380

9h46 le 05 Juin, direction la gare TGV Terminal 2 de Roissy, que je rallie en… TGV depuis Strasbourg.
photo DSC_0139

Le pitch est vraiment excellent en 1ere classe. 5€ de plus du'en deuxième classe, pourquoi s'en priver ?
photo DSC_0140

Les documents de voyage, avec un Passeport qui commence à prendre un méchant coup de vieux.
photo DSC_0141

A L'AEROPORT

J'arrive à 12h17 à Roissy en même temps que deux compagnons de voyage devant effectuer le même stage à Séoul. L'embarquement est prévu à 14h30 pour un départ à 16h.
photo DSC_0142

Le désormais mythique tableau des vols de CDG. Passage obligé - comme l'année dernière. Notre vol n'est pas encore affiché.
photo DSC_0143

Spotting éphémère avec cet oiseau Ukrainien, noyé dans une mer bleue, blanche et rouge (ou plutôt rouge-orangé avec deux Easyjet):
photo DSC_0144

Pour se rendre au terminal 1, direction le CDG Val, naturellement:
photo DSC_0215photo DSC_0146

A l'arrivée dans le Camembert Géant, nous consultons les départs. Le vol est prévu à l'heure, Hall 1.
Au passage, je trouve cet terminal relativement sombre, certes, mais pas désagréable pour autant. Il faut dire qu'il n'est pas non plus bondé à cette heure là, le rush des A380 de TG, SQ, MH et du 1er vol de QR étant terminé.
photo DSC_0147

Comme nous nous sommes enregistrés en ligne (36h avant le départ), nous passons par la file dédiée (Web Check-in), et les bagages sont déposés en 10 minutes. 22,8 kg pour ma part. Le personnel QR est efficace et rapide, mais assez peu souriant.
photo DSC_0148

Puis direction la salle d'embarquement donc, avec un passage forcé par les très fameux tubes. Je n'ai pu faire mieux comme photo.
photo DSC_0152

Avant de prendre la direction du Satellite, rapide passage par quelques magasins et le fameux couloir souterrain.
photo DSC_0154photo DSC_0155photo DSC_0156

La PAF et la sécurité sont rapidement passées, mais l'espace est si insuffisant et le personnel si restreint que, vu la - courte - file d'attente, les ceintures et montres ne sont pas enlevées.
photo DSC_0153

La salle d'embarquement à cette heure-ci (2h avant le départ) est quasiment vide, seul notre A380 y est connecté (par câble, l'embarquement Wifi n'a pas encore été implanté à CDG…).
La bête du jour est le A7-APC, cn 145. Il a 1.3 ans, a été livré le 1er Déc 2014, et je sais tout cela par coeur.

En intraveineuse:
photo DSC_0157

Avec les documents de voyage (réimprimés):
photo DSC_0160

Le satellite n'est pas parfait pour le spotting, puisque'on est dos aux pistes Nord. Quelques rapides clichés tout de même. Un B757 de United qui vient se garer aux côtés de Fatty:
photo DSC_0162

Un A330-343X d'Egyptair parqué au satellite voisin (SU-GDT):
photo DSC_0164

Avec sur sa dérive, le drapeau Egyptien (ce qui est nouveau avec cette livrée):
photo DSC_0165photo DSC_0166

On aperçoit la dérive d'un A330-202 (TC-JNI) de Turkish Airlines de l'autre côté:
photo DSC_0167

Un Babybus Air France passe non loin de l'A330 d'Egyptair:
photo DSC_0168

Et enfin, voici la salle d'embarquement avec le 757 évoqué plus haut qui partira une demi-heure après nous:
photo DSC_0169photo DSC_0171

Ce n'est qu'à l'heure prévue de l'embarquement que la majorité des passagers commencent à arriver tel un hamster-de-marée (raz est peut-être un peu trop gros pour ce cas précis). L'embarquement ne commence qu'une heure plus tard, à 15h30, soit donc trente minute avant le départ prévu. Il n'est pas appelé par siège, comme sur Air France, mais par zones. Il n'y a pas d'ordre précis comme ailleurs, alors que je suis en dernière cabine, je n'embarquerai ni parmi les premiers, ni parmi les derniers.

Alors que le vol est quasi-plein, au moins en ce qui concerne le pont inférieur (ce qui représente tout de même l'équivalent d'un 777), l'embarquement sera très rapide: trois passerelles sont connectées au colosse.

Tentative de prise de vue de deux des quatre GP7270 qui nous conduirons vers Doha.
photo DSC_0172

A BORD

L'accueil à bord est courtois et souriant.

La première impression qui se dégage de cette cabine est une sensation d'espace et de propreté que j'ai rarement rencontrés. Alors, certes, l'avion est neuf, et certes, mon expérience n'est pas encore digne d'un des majors de ce site, mais j'ai trouvé la cabine superbe avec ce ton bordeau. Les têtières sont coulissantes et sont réglables facilement et mécaniquement, et non pas approximativement par un scratch ou autre comme j'ai pu le voir ailleurs.

Je suis accueilli au 76K par un magnifique IFE, Thales, avec système de divertissement Oryx One. La résolution est excellente. J'y reviendrai plus loin.
photo DSC_0173

C'est là que je commence à - réellement - mitrailler. Sous l'air étonné de mon voisin qui est aussi un ami de la promo. Un autre, qui avait déjà voyagé à côté de moi lors d'un CDG-AUH l'été dernier (http://flight-report.com/fr/report-7288.html) l'avait prévenu sur un réseau social bien connu: Fait attention, pendant le vol Gilles va prendre des photos chelou comme l'oreiller, le repas, les toilettes, mais t'en fais pas il n'est pas méchant. Il sera bien servi!

Première photo chelou donc, le pitch, sous l'oeil amusé du voisin:
photo DSC_0174

Il est excellent! Je n'ai jamais rencontré mieux pour l'instant, même sur EY où c'était déjà un bon point. La sensation d'espace se confirme. Seul point d'ombre sur le tableau: le boitier de l'IFE.

La télécommande, elle aussi plutôt design:
photo DSC_0175

Comme dans mes souvenirs du CDG-LHR avec AF, l'A380 offre un bel espace appréciable avec la paroi:
photo DSC_0176

Sauf que, selon mes souvenirs, et à moins qu'ils soient erronés, il me semble avoir pu profiter de coffres latéraux sur AF. Ce n'est pas le cas ici. Mais vu l'espace, de toute façon, cela n'a pas de conséquence catastrophique.

Le hublot, énorme:
photo DSC_0178

L'aile l'est bien plus. 79.8m d'envergure, s'il vous plaît…
photo DSC_0177

Ah, une autre photo chelou. La tablette: pliable et qui s'avance facilement pour permettre de ne pas se prendre l'IFE à la figure à chaque bouchée. Mais il s'avance insuffisamment, quelques centimètres de plus auraient été appréciables.
photo DSC_0179

Le divertissement est disponible dès l'arrivée au siège.
photo DSC_0180

Le coussin - il a été prévenu (mon ami, pas le coussin je n'ai pas pu le contacter, lui) - n'est pas mal, esthétiquement. Mais il n'est pas particulièrement agréable (ni désagréable) au touché. J'ai une préférence pour ceux d'Air France à ce sujet. Et d'ailleurs, je trouve un peu dommage l'ouverture sur le côté. Juste pour pinailler.
photo DSC_0181

L'espace entre les sièges est assez large:
photo DSC_0182

Et voici le casque. Le son n'est pas mauvais, mais il n'est pas très confortable. Celui d'EY était déjà un cran (et même deux) au-dessus.
photo DSC_0183photo DSC_0184

La géovision est assez poussée:
photo DSC_0186

Télécommande allumée:
photo DSC_0187

Après cette inspection générale, il est 16h lorsque l'embarquement est entièrement terminé. Nous repoussons donc à 16h05, 5 min de retard autrement dit. Une des tours de contrôle:
photo DSC_0191

Un A310 de la République:
photo DSC_0193

Le roulage est assez rapide, vers la 27L. Symbole de CDG:
photo DSC_0197

Quelques 737 avec les nouveaux winglets Split Scimitar:
photo DSC_0198

Après avoir laissé passé un A321 d'Air France, nous décollons vers l'Ouest. Comme à mon habitude, pushback, quelques clichés du roulage et décollage en vidéo, avec une belle vue sur CDG après la virage au Nord.
photo DSC_0201


Dans le silence de cathédrale qui colle à la peau de cette baleine. Nous atteignons assez rapidement notre altitude de croisière. Le Commandant nous avait annoncé un FL410 en deuxième partie du vol.
photo DSC_0207

Photo du Winglet, uni aux couleurs de Qatar Airways:
photo DSC_0209

Je me lance alors dans l'exploration du choix proposé par l'IFE, notamment pour les films. Il est particulièrement varié, et il y a énormément de films à succès, et pour tous les gouts: Avatar, Gravity, Interstellar, Hunger Games, Inception, The Great Gatsby, La French, The Judge, J. Edgar, les X-Men, tous les Harry Potter, The Dark Knight (+ Rises), Prometheus, et j'en passe. A noter que l'IFE donne en permanence le temps de vol restant, ainsi que l'immatriculation de l'appareil.
photo DSC_0210photo DSC_0211

Environ une heure après le décollage, un apéritif est servi. Jus d'Orange pour moi.
photo DSC_0212photo DSC_0213

Il était bon. Les restes sont rapidement ramassés avant de passer au repas. Entre temps, le mood lighting aux couleurs de Qatar Airways:
photo DSC_0214photo DSC_0215


Et voici le repas. Comme je m'y attendais, au vu des FRs lus, le plateau n'est pas spécialement grand, et les portions sont assez restreintes à mon avis. Mais le plateau en présente, visuellement. Le choix est uniquement oral. Je prendrai le boeuf:
photo DSC_0216

Devant un film:
photo DSC_0217

Sans les opercules:
photo DSC_0218

L'entrée et le dessert:
photo DSC_0220

Les deux seront très bons. Les couverts sont en métal, autographiés.
photo DSC_0221

Le plat principal:
Braised beef in Pizzaiola Sauce, potato cubes, sauted onion and broccolis
photo DSC_0219

Il était excellent, dommage pour moi, au regard de la portion. J'ai rarement aussi bien mangé en avion, et pratiquement jamais ailleurs que sur des compagnies du Golfe. Le reste étant sur Air France, quelques fois récentes.

Le repas est terminé alors que nous sommes proches de l'Ukraine:
photo DSC_0222

Cela ne se voit pas, je vous demande juste de me croire.
Quelques champignons épars:
photo DSC_0224

Un des quatre GP7270:
photo DSC_0223

Dehors, la nuit tombe assez vite:


Entre temps, les hôtesses, très élégantes dans leurs uniformes, passeront plusieurs fois proposer snacks (chips Lay's, petits gâteaux…) et boissons. Elles ne sont pas particulièrement chaleureuses, conformément à ce que j'ai pu lire ci et là du personnel QR, mais sont très serviables.

Deux heures et demi avant l'arrivée je décide de me dégourdir les jambes et de faire un tour aux toilettes. Ah zut, là cela devient très chelou.
Celles-ci sont très classes (certains appellent cela du bling-bling, je les qualifierais de bling bling appréciable).
photo DSC_0239photo DSC_0240

Très propres:
photo DSC_0241

Le robinet est avec affichage numérique de la température de l'eau! Ca ne rigole plus:
photo DSC_0243

Photo de la cabine en sortant des toilettes. Diposée en 3-4-3.
photo DSC_0245

En espérant qu'elle reste dans cette configuration, sans aller jusqu'au 3-5-3 désormais proposé par Airbus.

Retour au siège. Environ une heure et demi avant l'arrivée, un sandwich est servi. Je choisis le poulet, et il s'avère excellent, sous l'oeil de l'agonisant Richmond Valentine (Kingsman):
photo DSC_0246

Le gateau au Coco (rarement vu dans mon expérience - et sur FR), est très bon également:
photo DSC_0247

Nous arrivons donc à Doha avec 5 minutes de retard, qui n'auront donc pas été rattrapées, et après avoir effectué quelques holdings. Cela semble être l'heure de pointe sur Doha. L'approche est très belle, et comme d'habitude, je vous la propose en vidéo. L'atterrissage est quant à lui, hard, voire violent (comme le laisse entendre le titre de la vidéo), mais cela reste un bon atterrissage. Vous connaissez le dicton: A good landing is a landing you can walk away from.


Nous nous parquons après un court roulage à côté de cet A350:
photo DSC_0253

Une hôtesse, francophone, avec qui j'ai pu discuter pendant le vol, parlant de FR, et très curieusement sur la comparaison entre QR et les compagnies que j'ai fréquentées (AF et EY notamment), m'avait proposé de faire un tour de l'appareil, et de visiter les classes Business et First. Le cockpit m'aura cependant été refusé, ce qui est normal, à ce moment du vol l'équipage étant en pleine check-list. Et moi, j'ai une correspondance à attraper. Mais les photos m'auront été interdites.
Néanmoins, cette visite m'aura confirmé l'excellente impression laissée par cette cabine.

Dernière photo, et on se quitte sur ce 777, qui ne sera pas le mien vers Séoul:
photo DSC_0254
Afficher la suite

Verdict

Qatar Airways

8.9/10
Cabine8.5
Equipage9.0
Divertissements10.0
Restauration8.0

Paris - CDG

6.0/10
Fluidité6.0
Accès5.0
Services4.0
Propreté9.0

Doha - DOH

8.8/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

En conclusion, une excellente première si cette compagnie mondialement réputée. Même si la magie de la première fois n'est pas comparable avec la première sur EY, puisqu'elle se situe à peu près dans le même gamme.

CONFORT CABINE:
Je la trouve très belle esthétiquement, le siège est confortable, quoique peut être légèrement dur à la longue. L'espace proposé par l'A380 a rendu le vol très agréable. Cependant, le boitier de l'IFE, aussi petit soit-il, a quand même réussi à me gêner comme il se doit.

EQUIPAGE:
Pas exceptionnellement souriant, mais toujours serviable et présent durant tout le vol. J'au beaucoup apprécié la visite de la fin du vol, proposée spontanément pas l'hôtesse.

REPAS:
Excellents qualitativement, mais pas assez satisfaisant quantitativement.

DIVERTISSEMENT:
IFE exceptionnel en résolution et en réactivité. Contenu particulièrement large et varié.

PONCTUALITE:
5 min de retard. Donc quasi-RAS.

NOTE DE ROISSY:
Les contrôles auraient peu être plus fluides avec plus d'espace et de personnel, ce que j'ai eu du mal à comprendre pour un aéroport international et avec un A380 sur le point d'embarquer.
Du reste, le T1 n'est pas particulièrement fleuri en termes de services et d'activités.

NOTE DE DOHA:
En résumé, ca pue le neuf.

Merci de m'avoir lu, Gilles.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Doha (DOH)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 58 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Doha (DOH).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Qatar Airways avec 8.3/10.

La durée moyenne des vols est de 6 heures et 25 minutes.

  Plus d'informations

11 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 138808 by
    asylum 32 Commentaires

    Prestation très comparable à mon ZRH-DBX sur Emirates à un horaires presque identiques. Un apéro et un sandwich en plus sur Qatar. Plateau plus complet sur Emirates. Pas de serviettes chaudes ni de trousse ?

  • Comment 138812 by
    PAT62 4963 Commentaires

    A380 + A350 difficile de refuser si l'on est du genre chelou / Av'geek :)
    Pour avoir fait le même vol dans l'autre sens , même conclusion concernant la décoration cabine sobre est élégante.
    Par contre même si il est complet, j'avais trouvé la programmation IFE un cran en dessous d'EK et AF pour les films en Français.
    Merci pour ce FR !

    • Comment 318223 by
      fernousdu972 AUTEUR 1077 Commentaires

      Merci pour ton commentaire PAT ;)

      C'est la raison principale du choix de QR, bien devant le prix!
      Sur ce segment, par contre, j'ai trouvé beaucoup de films en Français (pratiquement tous ceux que j'ai mentionné, au moins...). Ce n'était pas le cas sur le DOH-ICN par contre.
      Mais dans ce domaine il faut bien reconnaître le bon point d'AF.
      A bientôt!

  • Comment 138817 by
    momolemomo GOLD 8011 Commentaires

    Définitivement le meilleur choix. Rien que pour l'A380 et l'A350.
    Il n'était pas possible d'avoir un siège au pont supérieur ?
    Justement, les coffres sur les côtes chez AF sont au pont supérieur, j'imagine que QR a les mêmes.
    Il a une belle gueule cet A380 !
    Merci pour ce FR agréable a lire :)

    • Comment 318287 by
      fernousdu972 AUTEUR 1077 Commentaires

      Le pont supérieur était indisponible à la résa (surement plein?).
      Je ne sais pas où j'ai fabriqué ces souvenirs haha, je n'ai voyagé qu'au pont inférieur jusqu'à maintenant! Autant pour moi alors.

      Merci pour le commentaire ;)

  • Comment 138881 by
    indianocean BRONZE 7193 Commentaires

    Je pensais que les billets en single open jaw étaient plus chers qu'un billet dit normal.
    Bon, il va falloir de que je revoie mes a priori.
    Pas étonnant que QR arrive à draguer des passagers avec des tarifs aussi intéressants.

    Le jus d'orange à l'apéritif m'a l'air bien clair. Tant mieux s'il était bon.

    Merci pour ce FR

    • Comment 318329 by
      fernousdu972 AUTEUR 1077 Commentaires

      C'est l'aubaine pour tout le monde: compagnie réputée + prix attractifs.
      La différence entre le single Open-jaw vers FRA et un A/R normal CDG-DOH-ICN était négligeable, elle était d'à peu près 6€ de mémoire. Donc c'était moins cher en revenant à FRA, mais tes a priori ne sont pas totalement à jeter!^^

      C'est normal, puisque c'était du jus... de pomme. Désolé pour la coquille.

      A bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.