Avis du vol Finnair Frankfurt Helsinki en classe Economique

Compagnie Finnair
Vol AY822
Classe Economique
Siege 19F
Avion Airbus A319
Temps de vol 02:35
Décollage 25 Oct 15, 11:35
Arrivée à 25 Oct 15, 15:10
AY   #24 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 206 avis
fernousdu972
Par 1169
Publié le 6 décembre 2015
INTRODUCTION

Bonjour à tous,

Voici donc avec un mois et demi de retard - fin d'année rime avec beaucoup de travail - le FR du vol aller vers Helsinki. C'est aussi mon 30e FR. Pour rappel, l'objectif principal de ce séjour était de prendre l'A350 de Finnair en J au retour vers BRU. Pour plus de détails, je vous invite à jeter un oeil sur le FR sur l'A350, déjà publié ICI.

Pour la ville de départ, je n'ai pas hésité trop longtemps, FRA étant très pratique pour moi qui habite Strasbourg. L'acheminement se fait en bus Lufthansa, qui nous dépose au Terminal 1, moyennant 59€. Quand même. Le vol part, lui, du Terminal 2.

Rappel du routing, on ne peut plus simple:

  1. FRA-HEL, Airbus A319, Finnair, Economique, 25 Octobre 2015, AY822. C'est ici
  2. HEL-BRU, Airbus A350-900, Finnair, Affaires, 28 Octobre 2015, AY811

A noter que c'est le premier FR sur cette ligne.

A L'AEROPORT

Après, de mémoire, trois heures de bus, me voici donc arrivé au Terminal 1 de Francfort, environ deux heures avant le départ. Ce n'est sûrement pas le terminal le plus lumineux et le plus agréable du monde, mais j'ai malgré tout connu bien pire. Déjà.

J'arrive donc devant ce grand FIDS. Le vol n'y est même pas encore affiché.

photo DSC_0986

Direction le Terminal 2, donc.

photo DSC_0987

Le Skytrain offre une superbe vue sur une belle partie du parking. Il offre notamment une belle vue sur le magnifique A350 de Qatar Airways.

photo DSC_0988photo DSC_0989

Et me voici donc au Terminal 2. Le vol est bien prévu à l'heure.

photo DSC_0990

Ce Terminal est quand même plus agréable et offre plus d'espace. Moins de béton et plus d'acier et de verre.

photo DSC_0991photo DSC_0992

Puis direction le check-in. Le personnel n'est pas un modèle de sympathie mais cela passe. Pas de bagages en soute. Mais ma petite valise cabine est un peu plus lourde qu'autorisé (8 kg max). Heureusement, l'agente ne sera pas trop regardante. Perfect!

photo DSC_0994

L'heure d'embarquement est avancé à 10h50 au lieu de 11h05 pour cause… d'embarquement par bus, ce qui semble relativement fréquent à FRA. Il suffit de voir le nombre d'appareils parqués au large et en instance de départ!

A BORD

Etant arrivé seulement un peu plus de deux heures avant le départ, le temps passe très vite et l'embarquement est appelé à l'heure, en porte D23. Après cinq minutes de trajet, et après être passé entre autres devant deux A330 Américains, des rivales AA et DL côte à côte, et, plus exotique, un 747-400 de China Airlines volets sortis en roulage pour TPE, nous arrivons près de l'Airbus du jour. Après avoir vu tout ce chapelet de gros-porteurs, il va sans dire qu'on se sent moins petit à côté d'un A319…

Voici donc l'A319 du jour en photos:

photo DSC_0995

C'est le OH-LVC, MSN1309. C'est un A319 qui a tout de même 15,3 ans, avec un premier vol le 21/08/2000. Motorisé par le Français CFM International (CFM56).

Il y a mieux comme accueil à bord, mais cela reste courtois. Je m'installe à mon siège, 19F. Les bagages sont toujours en cours de chargement, alors que notre voisin Roumain est prêt à repousser.

photo DSC_0996

La mode n'est décidément plus aux sièges épais. Les sièges de cet A319 ont une étroite ressemblance avec les fameuses planches à repasser d'Air France, que je ne déteste pas pour autant.

Le pas(trick) n'est pas impressionnant, mais ca passe pour 2h35 de vol.

photo DSC_0997

On est quand même à des années lumières de ce que j'ai eu sur VJ, où je n'avais un pitch qui côtoyait le néant pour 5h de vol. La comparaison s'arrête là.

Les IFE diffuseront de la publicité pendant quasiment tout le vol, ainsi que de jolis coins à visiter en Finlande, d'où on peut voir les aurores boréales. Inévitable.

photo DSC_0999

A côté de notre Babybus voisin, un Boeing 737 avec une dérive très colorée.

photo DSC_0998

L'IFE individuel.

photo DSC_1004

Il comporte les consignes de sécurité, ainsi qu'un magazine de bord que j'ai déjà présenté dans le FR du vol retour. C'est exactement le même.

photo DSC_1005photo DSC_1006photo DSC_1007

Il présente notamment Pekka Vauramo, CEO de Finnair, et l'ambition qu'il a de développer HEL et de l'affirmer comme un hub entre l'Europe et l'Asie, notamment grâce aux 19 A350 commandés par AY pour remplacer notamment les quelques A340 qu'il reste.

photo DSC_1008

Le test horatius. Bon… c'est vraiment pour la forme cette fois.

photo DSC_1009

L'embarquement est très rapidement terminé, mais nous patienterons quelques minutes encore avant de repousser. Cela me laisse encore le temps de spotter quelques spécimen locaux, et notamment cette espèce en voie de disparition, menacée par l'arrivée inéluctable des 777F.

photo DSC_1000

Et ce 767-300ER(WL) de Condor.

photo DSC_1001

Duo:

photo DSC_1002

Et ce 777-300ER Hongkongais ramené au contact pour un départ proche vers l'Asie:

photo DSC_1003

Nous repoussons avec 10 minutes de retard.

photo DSC_1010

Le roulage est très rapide, le décollage se faisant vers l'Ouest. C'est quand même suffisant pour continuer à photographier la faune. Le 737 très coloré en question appartient à TUIFly et est décoré au nom d'Haribo.

photo DSC_1011

Il y a aussi ce F*ck Her (l'autocorrection a encore fait des siennes) 70 de KLM.

photo DSC_1012

Un des nombreux vols United à FRA. J'en ai vu arriver et partir pas moins de cinq depuis l'arrivée à l'entrée du Terminal.

photo DSC_1013

L'A330 de DL qu'on a vu depuis le paxbus est encore là, à côte d'un A320 d'Alitalia en nouvelle livrée. Son rival AA est lui, déjà parti.

photo DSC_1014

Un 777-200LR d'Air Retard.

photo DSC_1016

Et bien sûr, du Lufthansa, immanquable.

photo DSC_1015

Nous sommes suivi de près par ce 777-300ER nippon.

photo DSC_1018

Et nous voici en l'air! Avec une jolie vue sur les installations Cargo et les hangars de maintenance. Ainsi que sur la récente piste 25R/07L de FRA.

photo DSC_1019photo DSC_1020photo DSC_1021

Courte pause entre les deux couches nuageuses, avant de percer et d'apercevoir enfin un peu plus de lumière!

photo DSC_1022

L'avantage d'avoir une telle couche nuageuse est la possibilité de photographier le fameux halo autour de l'avion. Enfin quelques photos réussies, pendant le demi-tour vers l'Est. Ce n'est pas faute d'avoir essayé lors de mes derniers vols.

photo DSC_1024photo DSC_1025photo DSC_1027

Le trolley est rapidement de sortie. Le solide est payant, et cette fois ci tout se fait par CB. Pas d'espèces sur ce vol. Ayant déjà pris tenir à l'aéroport, je me contenterai de ce jus de raisin.

photo DSC_1029photo DSC_1030

Cela reste maigre. Je trouve quand même dommage d'avoir à payer pour du solide, sur un vol qui n'est pas censé être low cost (262€ A/R quand même en éco - sans l'upgrade en Business en retour bien sûr).

Le reste du vol se poursuit sans encombre, en parcourant un peu la lecture fournie à bord.

Le magazine de bord présente aussi le nouveau Finnair Premium Lounge d'HEL, situé entre les portes 36 et 37. Ce n'est pas pour moi malheureusement, il ne suffit pas d'avoir un billet J, il faut aussi être membre Oneworld Emeraude ou Saphir, ou être membre Finnair Plus Platinum ou Gold.

photo DSC_1032

Belle petite publicité pour sa partenaire OneWorld Qatar Airways et son nouveau salon Al Mourjan à l'aéroport Hamad International, le plus grand salon du monde pour les passagers First ou Business de OneWorld.

photo DSC_1033

Une page est consacrée à l'A350, naturellement.photo DSC_1034

La flotte de Finnair:

photo DSC_1036

Le vol passe vite, et nous commençons rapidement notre descente dans la grisaille Finlandaise.

photo DSC_1031photo DSC_1037photo DSC_1038

Très peu de visibilité jusqu'en courte finale. Les nuages sont très bas sur HEL:

photo DSC_1044

Et c'est après un atterrissage en feuille morte que nous arrivons en avance sur HEL.

Un A330 à la livrée spéciale:

photo DSC_1046

Et nous voici au contact.

photo DSC_1047

Welcome to Finland!

photo DSC_1049

Nous nous quittons sur cette photo.
Afficher la suite

Verdict

Finnair

5.8/10
Cabine6.5
Equipage7.0
Divertissements7.5
Restauration2.0

Frankfurt - FRA

8.4/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services7.0
Propreté8.5

Helsinki - HEL

8.4/10
Fluidité5.0
Accès9.5
Services9.5
Propreté9.5

Conclusion

Pour conclure, vol CC très classique.

NOTES DE LA COMPAGNIE:

Confort cabine: Pitch pas énorme, mais cela passe pour un vol court. Les sièges ressemblent pas mal à ce qui peut se trouver chez AF, donc pas de mauvaise surprise.

Equipage: On ne l'a pas énormément vu. Et si l'accueil n'était pas exceptionnel de chaleur et de sympathie, il n'en était pas moins courtois.

Repas et catering: Un catering ? Où ça ? Dans la mesure où, vu ne serait-ce que le prix de l'A/R en éco (262€), ce n'était pas un vol low cost, c'est dommage de ne pas s'être vu proposer du solide sans avoir à sortir la CB. J'ai tenu, sur un vol si court ce n'est pas un drame. Mais un seul petit jus de raisin, c'est maigre.

Divertissement: Je n'ai pas vraiment eu le temps de m'ennuyer. L'IFE naturel a très mal fait son job, je n'ai pas le sol de tout le vol, mais la lecture a bord a plutôt bien fait le sien.

Ponctualité: Arrivée en avance.

NOTES DE FRA:
Pas grand chose à redire.

NOTES DE HEL:
Le gros avantage de cet aéroport est sa taille. Un hub à taille humaine, c'est beaucoup plus agréable pour des correspondances vers l'Asie. Donc l'accès est plutôt facile... si on choisit la route. Car si on choisit la gare, le trajet est moins simple et pas très bien indiqué.

Merci de m'avoir lu pour ce 30e FR, et à très bientôt pour un vol encore plus classique.
Gilles.

Informations sur la ligne Frankfurt (FRA) Helsinki (HEL)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 5 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Frankfurt (FRA) → Helsinki (HEL).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Finnair avec 7,3/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 30 minutes.

  Plus d'informations

18 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.

Connectez-vous pour poster un commentaire.