Avis du vol Air Canada Toronto Montreal en classe Economique

Compagnie Air Canada
Vol AC422
Classe Economique
Siege 29H
Temps de vol 01:15
Décollage 02 Fév 18, 18:00
Arrivée à 02 Fév 18, 19:15
AC   #19 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 379 avis
Esco.B
Par 788
Publié le 8 mars 2018
Bonjour à tous et bienvenue sur ce Flight Report,

Je raconte ici la suite d'un routing entamé une semaine plus tôt.
Tout allait être chamboulé au retour comme prévenu, donc voici le routing originel :

01/02/2017 Bruxelles National (BRU) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) B787-8 ICI
01/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => LaGuardia (LGA) E175 ICI
07/02/2017 LaGuardia (LGA) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) E175 (annulé)
07/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => Bruxelles National (BRU) B787-8 (pas pris ce vol car on sera dirigés sur un nouvel itinéraire)

Et le nouveau routing :

01/02/2017 Bruxelles National (BRU) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) B787-8 ICI
01/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => LaGuardia (LGA) E175 ICI
07/02/2017 LaGuardia (LGA) => Int'l Pearson de Toronto (YYZ) A319 (pas reporté)
08/02/2017 Int'l Pearson de Toronto (YYZ) => Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) A330 c'est ICI !
08/02/2017 Int’l Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) => Bruxelles National (BRU) B787-9 ICI

Je vais donc, avant de commencer le récit de ce vol écrire une petite note expliquant la raison de ce changement de routing !


Nous devions à la base rentrer à Bruxelles par Montréal le soir du 07 février et arriver en début de matinée à Bruxelles le 08.
Nous partons donc de notre hôtel à Manhattan vers 15h pour être à LGA vers 15h45 et être bien à l'heure pour notre vol de 17h40 direction YUL.
En arrivant au hall des check-in de LGA, nous voyons que notre vol pour YUL a 20 minutes de retard, et je me dis immédiatement qu'il y a de grosses chances pour que l'on ne soit pas sur notre vol pour BRU étant donné qu'on a que 50 minutes de connexion à Montréal.
Nous nous mettons dans la file pour enregistrer nos bagages, il y avait deux groupes de passagers devant nous, et on fera littéralement 50 minutes de file car un des groupes de passagers était en fait l'infime partie d'une gigantesque famille brésilienne en route pour Sao Paulo avec une connexion à YYZ. Les oncles, tantes, grand père grand mère enfants et petits enfants ne cesseront de rejoindre le check-in avec des bagages surdimensionnés, il y avait même une mini voiture de sport de la taille d'un humain à enregistrer.
Je ne vous dis pas l'exaspération de la file derrière qui s'est faite très longue pendant tout ce temps.
Sur le panneau des départs AC, la plupart des vols sortant de LGA pour YUL ou YYZ sont retardés.
On passe enfin au comptoir, et entre temps notre vol pour YUL était retardé à 18h30, donc l'agente nous dit directement qu'on aura pas notre connexion. Elle était très sympathique et faisait preuve d'un sang froid remarquable vu la file qui l'attendait et la famille brésilienne d'avant.
Selon elle il faut nous sortir au plus vite de LGA car à YYZ et YUL les options pour nous ramener en Europe sont bien plus grandes que depuis LGA.
Elle nous trouve donc un itinéraire via YYZ à 21:10 puis LHR à 23:50 (avec AC jusque là) et enfin BRU à 15:10 avec BA .
Avec cet itinéraire nous arrivions à 17h30 à BRU au lieu de 08h45, et j'avais mon job d'étudiant qui reprenais ce soir là à 18h30… On a accepté car on s'est dit qu'avec ça on serait au moins de retour le lendemain à Bruxelles.
Voici donc nos tickets pour ce magnifique itinéraire:
photo img_20180207_171338

Je reçois immédiatement un mail confirmant notre nouvel itinéraire.
On passe la PIF (pas de PAF à LGA) et on se retrouve sur la jetée C du terminal B de LGA dédiée en grande partie à AC. Il y a une immense file qui serpente sur une partie du terminal pour pouvoir parler à un agent. Il y a UN et UN SEUL agent pour répondre à la crise dont je vous laisse admirer l'ampleur :
photo img_20180207_182708photo img_20180207_182739

Notre vol pour YYZ est le vol AC727 qui devait partir à 21:10, il est retardé à 21:40 mais on est encore dans les temps.
Plus tard il sera retardé à 22:10 et je décide de me mettre dans la file car c'est un gros risque qu'on rate notre connection à YYZ, il faut qu'on parte sur AC725 qui est prévu pour 21:15.
Après 50 minutes de file pour parler à un agent, il me dit qu'il y a un standby de 100 personnes pour AC725, que nos places sont garanties sur AC727 mais qu'il ne peut rien promettre pour le vol d'avant. Au même moment un collègue à lui arrive et lui dit "don't worry about international passengers on 727, they'll get an accomodation in Toronto" je comprends donc qu'ils vont nous laisser bien tranquillement sur le 727 en laissant d'autres passagers sortir du standby pour 725 et nous faire dormir à Toronto. (bon je suis pas agent d'escale mais c'est comme ça que je l'ai compris).
A ce moment là une deuxième personne d'AC viendra s'asseoir au comptoir pour assister les passagers, alors que ça faisait bien 2 heures que la file ne se résorbait pas…

Je vais donc me rasseoir, à 20:30 la file pour parler à un agent d'escale est résorbée, et des snacks sont proposés :

photo img_20180207_202615

A 20:45 nos noms sont appelés, on se rend à la gate indiquée et nous donne des billets pour le vol AC725, on se dit qu'il y a une chance qu'on soit sur le vol pour LHR.
Je suis au dernier rang de l'A319, ma copine au milieu de l'avion.
Embarquement à 21:15, fermeture des portes 21:45, décollage 22:03, atterrissage 23:12, bloc à 23:15.
Photos du terminal à YYZ et de notre A319
photo img_20180207_233111photo img_20180207_233124
L'embarquement pour LHR avait déjà commencé depuis 5 minutes quand on fait bloc. Les PNC étaient au courant qu'il y avait beaucoup de passagers qui avaient une connexion mais ne feront rien pour qu'on puisse sortir plus rapidement de cet A319 bondé.
On se dépêche, passe les douanes canadiennes, et se retrouve à un comptoir de connexion, on fera bien 30 minutes de file pour parler enfin à une agente ultra antipathique à 00:10.
photo img_20180207_234650
Elle nous dit directement "there's a flight tommorrow for London" et je demande ce qu'il en est pour celui de ce soir. Elle me dit "did you see the time ?"… Sachant qu'on était plusieurs à avoir cette connexion venant du 725 de LGA je lui demande s'il nous a peut être attendu, mais elle ne répondra pas.
A côté de nous mon voisin du dernier vol est exaspéré car il avait une connexion pour Accra le lendemain soir à Londres et se mariait le surlendemain !!
Je ne saurai pas ce qui lui est arrivé.
Entre temps l'agente veut nous mettre sur le premier vol du matin pour LHR (AC fait un vol de jour vers l'Europe) qui serait arrivé à 20h30 à Londres et on serait arrivés très tard le soir à BRU, trop tard pour mon job. Donc je lui dis tant qu'à faire mettez nous sur le vol de demain soir de toutes façons je rate un jour de travail, et comme ça on peut visiter Toronto.
Elle nous met sur le vol direct de SN pour BRU de 18h le lendemain, mais se rend compte qu'elle peut pas nous mettre sur un vol SN et finit par nous dégoter un YYZ YUL sur AC422 puis YUL BRU sur AC832 qui est le même vol que celui de notre routing de base, mais le lendemain.
Ensuite elle commence à dire qu'on aura pas de logement garanti par AC car c'était une cause de retard liée à la météo, mais je lui rétorque que l'agent de LGA avait garanti qu'il y en aurait.
Elle s'excusera car elle avait oublié qu'on avait une connexion internationale, du coup on a un hôtel.
Un sympathique français expatrié au Canada qui avait une connexion pour YUL (mais pas plus loin) devra payer son logement lui même, et bonne chance quand il est minuit passé…
Il semble donc qu'AC offre le logement aux passagers internationaux mais ceux qui restent au Canada se débrouillent, et on a ici oublié la cause liée à la météo ou non. Assez dégoûtant pour ce pauvre français.
En attendant on nous donne 4 vouchers :
2 vouchers pour un service de transfert en limo aller retour entre l'aéroport et l'hôtel.
1 voucher pour la nuit d'hôtel à donner à la réception
1 voucher pour manger à l'hôtel.
Un petit pamphlet nous est donné avec les informations propres à une escale forcée :
photo img_20180302_002333photo img_20180302_002340photo img_20180302_002409

Et on sort de l'aéroport direction le centre ville de Toronto, à l'hôtel Chelsea.
L'hôtel est tout à fait convenable, 4* quand même (on est quand même un peu hilares dans la voiture pour aller en ville en se rappelant combien j'ai payé pour les billets d'avion (CF le vol aller) pour une explication ).

Je passerai par contre la nuit au téléphone jusqu'à 6h du matin car je devais nous offloader du vol BA de LHR à BRU, sans ça ils ne pouvaient apparemment pas nous confirmer l'itinéraire YYZ YUL BRU du lendemain.
J'ai bien passé 3h en tout en attente pour parler avec AC,et j'ai du appeler en Angleterre car c'est eux qui avaient le pouvoir de nous offloader. Mais une fois offloadés j'ai du rappeler AC pour confirmer notre itinéraire du lendemain.
Enfin à 6h je vais me coucher après une looongue journée !
La facture de téléphone reviendra à 111$…



Passons maintenant au récit du vol AC422 de YYZ à YUL :

Nous quittons l'hôtel vers 15h30 afin d'être à l'aéroport vers 16h00.
On tombe malheureusement sur de gros embouteillages à la sortie de Toronto et finit par arriver à 16h30 à l'aéroport, après avoir fait un gros détour car il y avait des travaux sur la route.
photo img_20180208_163014

Nous devions tout d'abord récupérer nos bagages car ils étaient apparemment restés à YYZ la veille , je dis à ma copine de faire la file au check in pendant que je vais récupérer les bagages car on était pas en avance.
Je me rends à l'intérieur de l'aire de récupération des bagages au rez de chaussée, et trouve un agent qui me donnera des informations assez floues, il me dit que nos valises ont -apparement- été pointées à YUL le matin même et me montre son ordinateur avec le suivi de nos bagages.
Il me dit qu'il a un mauvais sentiment pour nos bagages, que si je veux je peux quand même aller regarder dans sa réserve.
Je vais voir, ils n'y sont pas.
Il n'y a rien à faire il faut compter sur le fait qu'ils sont à YUL, et qu'il faut prévenir un agent à YUL qu'il faut charger nos bagages à bord du vol AC832 pour BRU…
Pas très rassurant.

Je rejoins ma copine au check-in où l'agent est très aimable. Il nous sert en français et nous trouve des places ensemble pour les deux vols qui viennent.
photo img_20180208_165220photo img_20180208_165226

On se dirige vers les portes D et E puisqu'on embarque en D24.
On passe un PIF ultra fluide juste après.

photo img_20180208_165958

Dans la catégorie FIDS sympathique mais à se donner un torticolis j'ai nommé YYZ (admirez la proportion de vols retardés)

photo img_20180208_170535photo img_20180208_170548

On trouve notre chemin vers les gate D, en faisant un peu de spotting avec ces deux bubus AC. Au fond un 777 Jet Airways qui opère maintenant depuis 2 ans depuis AMS, et une reine bleue venue des pays bas.
photo img_20180208_170635photo img_20180208_171732

Depuis la fenêtre on voit le Air Train qui fait la connexion directe avec le centre de Toronto, on aurait pu prendre ce train aujourd'hui ça aurait été plus vite. Mais comme on avait un voucher pour un transfert depuis l'hôtel on a décidé de faire la route en voiture quand même.
photo img_20180208_171812

Je me prends un petit paquet de chips à un des nombreux distributeurs pour écouler ma monnaie canadienne restante.
photo img_20180208_171816

Encore un coup de FIDS (peut être plus clair ici)
photo img_20180208_172615

Et encore un peu de spotting avec en premier lieu l'A330 qui nous amènera à Montréal et ensuite continuera sa route vers Genève.
Un joli 787 AF, et encore un petit airbus AC avec le 777 Jet Airways qu'on voit mieux ici.
photo img_20180208_173222photo img_20180208_173233photo img_20180208_173241

On appelle l'embarquement à 17:35, on est dans les temps.
L'itinéraire sur lequel on nous a mis est tout de même risqué car au moindre retard du vol pour YUL on se met en danger pour la connection vers BRU, mais jusqu'ici tout va bien.
Embarquement par zones.

photo img_20180208_173716photo img_20180208_173843

Notre avion pointe le bout de son nez
photo img_20180208_173912

Les passagers embarquent par deux passerelles séparées en fonction de la classe de voyage.
photo img_20180208_173931

Wing shot avant de rentrer dans l'avion. En me voyant faire ma photo la PNC qui accueille les passagers à bord me regardera d'un air étonné et je lui dirai "I love it" à quoi elle me répondra "you're crazy".
photo img_20180208_174000

Vue depuis notre siège. Malheureusement l'aile de l'A330 est suffisanment grande que pour nous cacher une bonne partie de la vue.
L'aménagement intérieur est encore l'ancien proposé par Air Canada, voir mon FR de l'aller ICI pour la nouvelle configuration internationale sur B787.
photo img_20180208_174259

La cabine est presque entièrement pleine;
photo img_20180208_174302

Au niveau de la connectique on est très bien lotis, une prise universelle à laquelle on peut brancher son ordi, et une prise USB.
Pas certain de valider l'emplacement de la prise, mais elle a le mérite d'être là et de très bien fonctionner.
La prise USB fonctionne aussi. Il n'y a qu'un des deux sièges qui présente la "grosse" prise, mais ma copine peut aussi bénéficier d'une prise USB.
De toutes façons pour une si courte distance l'USB suffit amplement.

photo img_20180208_174307photo img_20180208_174518photo img_20180208_174535

Trois boutons judicieusement placés à l'intérieur de l'accoudoir pour appeler et 'désappeler' les PNC, ainsi qu'un bouton permettant d'allumer la veilleuse.
photo img_20180208_174545

Test Horatius bien raté… J'ai rarement vu un test aussi raté, et je doute que la cabine sera nettoyée à Montréal avant de partir vers GVA.
photo img_20180208_174606

Un petit tour de la littérature de bord:
Le magasine Duty Free à l'image de la marque Chloé, comme à l'aller.
La fiche de sécurité dépliable de cet Airbus 330-300.
Deux exemplaires du magasine En Route de ce mois-ci. Il y a cinq couvertures à collectionner, mais le contenu est le même. J'arracherai les deux couvertures en souvenir, ma copine rougissait de honte devant mon comportement archaïque mais il était clairement marqué que le magasine était "ours to keep" donc je ne me suis pas gêné.
Un plan de l'aéroport de Toronto.
Le BOB.
Le sac Air Canada, toujours aussi simple.



Le pitch est respectable, mais avec mon sac en dessous du siège de devant je serai un peu à l'étroit.
photo img_20180208_175313

La tablette est propre
photo img_20180208_175322

L'IFE est actif et disponible directement.
photo img_20180208_175703

Quelques informations sur notre trajet de 500+ Kilomètres.
photo img_20180208_175749photo img_20180208_175804

On repousse à 18:08 et les consignes de sécurité sont diffusées sur l'IFE.
photo img_20180208_181136

Pas évident de spotter car les lumières de la cabine ne sont pas baissées avant le décollage.
On voit tout de même un 767 AC rouge qui roule dans la pénombre, destination inconnue.
photo img_20180208_181934photo img_20180208_182701

On décolle après 20 minutes de roulage c'est à dire à 18:28. Sachant que le vol dure autour d'une heure et que notre vol pour Bruxelles repousse dans 1h20, il y a de nouveau des chances pour qu'on rate notre vol… Décidément.

5 Minutes après le décollage les PNC passent avec des écouteurs qui sont à vendre !! Différence avec l'offre LC où ils sont juste donnés.
Les PNC seront courtois et bien organisés pour ce petit vol.

Après 25 minutes de vol les PNC passeront avec les boissons, je demande une bière mais elles sont ici payantes !
Mais heureusement les boissons non alcoolisées sont non payantes et je prends un petit Canada Dry pour rester dans l'ambiance canadienne.
Accompagné des éternels bretzels… On a bien du en recevoir une quinzaine de paquets chacun sur l'entièreté du routing.
photo img_20180208_185702

Air Canada s'est récemment lancée dans une guerre des prix avec WestJet, et propose un tarif sur certaines lignes qui répond au doux nom de "tarif économique de base" avec bagages payants, modifications payantes, pas d'accumulation de miles Aéroplan,… Un tarif plus bas que le Tango donc.
J'imagine que les boissons seront toujours comprises dans ce nouveau tarif.
Je ne pense pas que ce nouveau tarif était en action au jour de ce vol (le 08/02/2018), mais je pense qu'AC continuera de servir des boissons à tous ses passagers en classe éco, il serait trop compliqué de discriminer les passagers en fonction du tarif payé avec les boissons.

Je me lance dans un documentaire qui raconte l'histoire du programme Apollo de la NASA, très intéressant mais je m'endors quand même devant lol.
Peu avant le début de la descente je vais faire un tour aux toilettes;
Très propres après ces 40 minutes de vol.
photo img_20180208_190635photo img_20180208_190638

La descente commence et les lumières de Montréal apparaissent :
photo img_20180208_191327photo img_20180208_191700


On atterrit à 19:19, et une annonce est faite juste avant le dernier virage pour dire que beaucoup de passagers ont une connexion et qu'il ne faut pas se lever tant que les passagers ayant une connexion soient sortis de l'avion.
Une fois le signal pour les ceintures éteint littéralement tout l'avion se lèvera et les gens prendront bien leur temps pour prendre leurs bagages et remettre leurs manteaux.
Tout à fait irrespectueux étant donné qu'une annonce avait été faite.
Les portes sont ouvertes à 19:30, heureusement nous ne sommes pas trop loin dans l'avion et sortons rapidement.
Petite vue de la premium eco.
photo img_20180208_193400

Et c'est le début du sprint. Le Canada c'est super sympa mais à un moment on a besoin de rentrer.
C'est sur cette photo floue qui atteste de notre empressement que je vous laisse.
photo img_20180208_193513

Un petit bonus sur la ville de Toronto:

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air Canada

8.4/10
Cabine7.5
Equipage8.5
Divertissements10.0
Restauration7.5

Toronto - YYZ

8.5/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services8.5
Propreté9.0

Montreal - YUL

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Un très bon petit vol avec AC.
Comme d'habitude en tant que petit Européen qui débarque en Amérique je suis bluffé par le fait de disposer d'un IFE pour 1heure de vol seulement.
Les PNC sont très aimables, et j'adore toujours les gros porteurs donc le fait d'avoir un A330 pour un trajet si court ne m'a pas dérangé du tout. Au contraire il offre un aménagement des sièges plus agréable pour un couple.
Dommage qu'il ne soit pas possible d'avoir une petite bière mais pour un trajet si court ça se respecte que ce soit payant.

YYZ est un aéroport spacieux, l'accès un peu moins évident en voiture du fait de travaux et cela nous a mis en retard et forcés à rusher dans le terminal avec l'histoire des bagages.
Je n'ai pas visité l'entièreté du terminal mais juste notre jetée, et elle proposait tous les services que l'on aurait pu attendre d'un aéroport moderne, toilettes nickel aussi. La PIF a été extrêmement fluide.

Je laisse tout à 5 pour YUL et vous invite à lire la suite de cet itinéraire pour connaître mon avis sur cet aéroport.

Informations sur la ligne Toronto (YYZ) Montreal (YUL)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 19 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Toronto (YYZ) → Montreal (YUL).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Canada avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 11 minutes.

  Plus d'informations

5 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 436128 by
    jebrs_ 84 Commentaires
    Merci du report,
    Quelle péripétie !
    C'est une honte le manque de personnel aux guichets AC à La Guardia, 50 minutes d'attentes pour vous et sans doute plus pour les autres...
    Surprenant (pour pas dire stupide) que les personnes ayant un vol non international ne peuvent pas bénéficier d'un logement...
    Sinon vol classique avec AC, même si les vente d'écouteurs et d'alcool peut faire grincer les dents...
    Merci et à bientôt !
    • Comment 436197 by
      Esco.B AUTEUR 90 Commentaires
      Bonjour Jebrs, merci pour ton commentaire.
      En effet la crise a vraiment été mal gérée et le pire est que les agents étaient dédaigneux face aux passagers qui venaient de faire une heure de file pour leur parler. Au check in par contre lagente a été parfaite. Un service non consistant à LGA donc...
      C'est la politique D'AC et une manière évidente de limiter ses coûts dans une vague de retards pareille. Cette fois ci on a eu la chance d'être du bon côté de la barrière et d'avoir eu un hôtel !
      À très bientôt
  • Comment 436146 by
    Esteban GOLD 20301 Commentaires
    Merci beaucoup pour le partage !

    Une galère pour pouvoir rentrer qui finalement se solde par une belle journée de visite au frais d'AC. Toronto est une superbe ville, j'ai beaucoup aimé la visiter en été, je vois qu'elle est toujours aussi belle en hiver!

    Un vol en 330 d'une heure, c'est du bonheur !

    A bientôt !
  • Comment 436237 by
    K2World 2263 Commentaires
    Merci pour ce FR et le bonus sur Toronto, une ville que j'adore :)
  • Comment 436275 by
    KL651 4535 Commentaires
    Merci pour ce FR.
    AC et les retards c'est une vraie love story!
    Vous vous en tirez à bon compte avec cette visite de Toronto et ce vol en gros porteur, tant mieux ;-)

Connectez-vous pour poster un commentaire.