Avis du vol Air France Beijing Paris en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF381
Classe Affaires
Siege 11A
Temps de vol 10:55
Décollage 23 Aoû 18, 01:00
Arrivée à 23 Aoû 18, 05:55
AF   #42 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4027 avis
AK
Par SILVER 1143
Publié le 6 septembre 2018

Résumé des épisodes précédents



08/08: Lyon (Saint-Exupéry) Paris (Charles de Gaulle), A318, non reporté
08/08: Paris Pékin (capitale), B777, Affaires, Air France, c'était avant, avec Bonus Muraillesque
12/08: Pékin (capitale) Séoul (Incheon), A321, éco, China Southern, avec bonus Pékinois
21/08: Séoul (Incheon) Pékin (Capitale), B777, éco, Korean Air, c'est là, avec bonus sur le Busan et Gyeongju
23/08: Pékin (Capitale) Paris (Charles de Gaulle), B777, Affaires, Air France, encore plus tard, avec Bonus sur le parc national des monts Seorak
24/08: Paris (Charles de Gaulle) Lyon (Part Dieu), TGV, Première, SNCF; non reporté (après tout c'est pas un avion !!)



Ça y est, les vacances sont finies ! Il faut malheureusement rentrer. Mais j'ai de la chance dans mon malheur, car je vais voyager confortablement ce soir. Je vous préviens, c'était un vol de nuit, alors je n'ai pas fait beaucoup de photos….

Je commence à bien connaître le chemin pour l'aéroport. Je passe une dernière fois ma valise au "contrôle de sécurité" du métro (notez bien les guillemets, car à part occuper quelques milliers d'employés je ne vois pas à quoi il sert). Et hop, un tour en métro !


Une fois arrivée, je vérifie que le vol est bien à l'heure….

photo img_3091

L'enregistrement n'a pas encore ouvert, mais je ne suis pas concernée car j'ai déjà ma carte d'embarquement :

photo img_3093

Il y a une belle file en éco !

photo img_3095

Je file directement à la sécurité, qui fait toujours une fixette sur les parapluies, puis à l'immigration, où j'ai droit à un "bonjour" du policier. Il n'y a pas aucune attente.

Le Salon


Comme j'ai déjà ma carte d'embarquement et que ma valise ne contient rien d'interdit, je vais directement au salon. Ça sera le "Skyteam Lounge". Le reste du terminal est glauque, mal éclairé, les plupart des boutiques sont fermées….
photo img_6271photo img_6272

Par ici !

photo img_6273photo img_6274

Notez la note sympathique dans l'ascenseur….

photo img_6275

L'accueil est assez neutre. Il y a beaucoup d'espace et le salon n'est pas très rempli, ce qui est très agréable. Il y a de la lecture :

photo img_6276

De la nourriture et des boissons



Je teste évidemment les vins chinois histoire de ne pas mourir bête. Les deux étaient d'honnêtes vins. Ils n'avaient rien d'exceptionnel, mais se buvaient bien. La nourriture était moyenne. Il y a pas mal d'espace libre, et chaque siège a des prises universelles à disposition.

photo img_6277


A un moment, je vais aux toilettes. C'est la grande classe à l'intérieur, très propre et moderne (pas de photos désolée). Le seul petit souci, c'est que sur les 3 toilettes, deux portes sur trois ne ferment pas complètement. Avouez que ça fait tâche. Je tente ensuite de me connecter au wifi du salon, il faut aller voir une machine et scanner sa carte d'embarquement, ça sort un papier avec un mot de passe, et comme toujours, rien ne se passe ! Je patiente alors tranquillement. Il ne se passera rien de notable jusqu'à 23 heures 30, où un couple accompagné de deux chialards très jeunes enfants fera une (bruyante) entrée remarquée.

Je reste au salon jusqu'à environ minuit, puis je vais vers ma porte d'embarquement, et je m'installe dans la file prioritaire. L'avion est bien là :

photo img_3098photo img_6282

Il y a un mini-contrôle d'éligibilité. Ma carte d'embarquement imprimée par Korean Air n'est pas très claire quant à mon éligibilité dans la file. En effet, il n'est nulle part écrit "Skypriority" (mais seulement "Zone 1"), et en plus la classe est notée comme "Y". Mais heureusement j'ai ma carte Flying Blue Silver qui me sauve la mise. Après cela, une autre personne aura droit à un contrôle plus approfondi, avec revérification du passeport, etc. C'est la seule personne Noire de la file bien entendu —___—'.

En route


Pour entrer à bord, il y a deux passerelles : une pour la première classe et une pour le reste.

photo img_6284

Ou comment se sentir pauvre en voyageant en classe affaires ;). J'entre dans les premiers, et je suis bien accueillie et dirigée bers mon siège.


Ma veste est rapidement débarrassée :

photo img_6288

Je ne vous refais pas le topo du siège que vous connaissez déjà. Juste un petit rappel de l'écran :

photo img_6289


Il y a ensuite la distribution des trousses de confort. Il y a le choix de la couleur, et cette fois-ci je prends du rouge ! J'aime beaucoup la couleur, et le contenu.

photo img_6290

Je lance rapidement Star Wars VII histoire de patienter. La journée a été longue car je me suis levée tôt pour profiter au maximum de ma journée, j'ai marché une quinzaine de kilomètres, et j'ai hâte que ça se termine ! A la fin de l'embarquement, je prends un verre de champagne. Il y avait aussi de l'eau plate (mouarf !) et du jus d'orange (beuh !).

photo img_6291

L'équipage est très présent lors de l'embarquement. Ils passent souvent dans les rangs pour ramasser les déchets (notamment les emballages plastiques), pour ramasser les vestes, etc. L'embarquement est terminé à l'heure. Le commandant de bord prend alors la parole. Il présente d'abord ses deux collègues au pilotage (je trouve que c'est assez rare pour être souligné) et la cheffe de cabine. Il explique que la tour de contrôle nous retient pour une dizaine de minutes, mais que d'après le temps de vol, on devrait arriver dans les temps. L'annonce est ensuite traduite en Chinois par une hôtesse. On repousse alors à 1h10 du matin. Le roulage est si lent que je me demande si on ne devrait pas sortir pour pousser ! Il est 1 heure 35 et on est toujours au sol…. Le voisin du moment est un obscur Ukrainien.

photo img_6293


Le commandant de bord fait régulièrement le point pour expliquer que la tour de contrôle nous retient toujours. Heureusement que le film est bien ! Certains de mes voisins sont déjà endormis, camouflés sous leur couverture. Par contre, les deux plus jeunes passagers de la cabine sont réveillés et tiennent à le faire savoir à l'ensemble de leurs voisins. Honnêtement je ne leur en veux pas. Et en plus ils ne se feront plus entendre dès le décollage. Je n'ai pas vu l'équipage durant le roulage. Les experts pourront confirmer, mais je suppose qu'ils doivent rester assis pendant cette phase de vol ?

Enfin bref, la piste est en vue dès 1h57 ! Pfff, pas trop tôt !

photo img_6299

Et là, cet impudent sort de nulle part et nous grille !!!! Quelle infamie !

photo img_6297

Ce n'est que partie remise, et on s'en va enfin quelques instants plus tard.

photo img_6301

Le service reprend une vois en vol, avec la distribution d'une serviette chaude….

photo img_6303

Puis du menu….


Et enfin d'un verre de champagne. L'hôtesse précise bien que c'est du Laurent Perrier.

photo img_6311

Le commandant de bord reprend la parole à ce moment pour s'excuser du retard à l'allumage et pour annoncer que malgré ce retard, l'arrivée est prévue à l'heure. Le repas suit rapidement. Cette fois-ci, mon choix est disponible. Il faut dire qu'un bon nombre de passagers sont déjà endormis. Le plateau tel que présenté :

photo img_6312

Voici donc l'entrée, une salade de fruits de mer. Comme j'adore les crevettes et le calmar ça passe très bien ! Je prends du Bourgogne blanc avec, une valeur sûre.

photo img_6313

Pour le plat, j'ai choisi le poulet au citron, qui était aussi très bon. Je prends aussi du pain aux céréales pour pousser. Les hôtesses sont aux petits soins, avec des repasses régulières. Je continue avec le même vin.

photo img_6314

Finalement je vais prendre un deuxième pain !

photo img_6316

Seul regret pour moi : il n'y a pas de fromage sur ce plateau ! Sacrilège ! Mais en même temps, si c'est pour mettre du plâtre pasteurisé, ça n'a pas grand intérêt…. Passons ensuite au dessert : la "mousse au chocolat intense". On me propose du thé ou du café, mais je demande plutôt un fond de Porto à la place.

photo img_6317

Demande exhaussée 20 secondes plus tard, avec un grand sourire….

photo img_6318

Je ne m'attendais pas à grand-chose, et pourtant j'ai été bluffée par ce dessert. il était tout simplement excellent. Le goût du chocolat était très prononcé, et le gâteau n'était ni trop sucré, ni trop lourd. Et le porto allait parfaitement avec !

Suite à ces agapes, je vérifie où nous en sommes. La cabine est rapidement débarrassée. L'hôtesse me demande mon avis sur le repas, je lui dis que j'ai beaucoup aimé. Il reste 8 bonnes heures de vol et il est temps de dormir.

photo img_3100

Je me réveillerai quelques heures plus tard avec une soif d'enfer, comme toujours pour moi en avion. Je commence par vider la bouteille d'eau fournie en avance :

photo img_6320

Ça ne suffit pas, alors je vais alors m'hydrater au bar. A cette occasion, je discute un peu avec l'hôtesse de service. Je lui raconte un peu mes vacances, puis on parle des différences entre Corée du Sud et Chine, de quelques astuces de voyage, etc. Je lui parle de ma déshydratation en avion, et elle m'explique que c'est un vrai problème pour les navigants, et qu'ils doivent boire très régulièrement pour éviter les problèmes de santé. Apparemment, les problèmes rénaux sont relativement courants dans la profession. Je me dis que ça ferait une excellente étude épidémiologique. Avant de revenir à mon siège, elle me propose de reprendre un dessert, vu qu'ils en ont en rab. Je suis un être faible et dénué de toute volonté…. Une collègue de passage me propose alors un p'tit verre pour aller avec, mais là je décide d'exercer ma volonté et d'y renoncer poliment et de prendre de l'eau à la place.

photo img_6321

Ce dessert me plaît toujours autant ! Je ramène l'assiette quand j'ai fini, au grand étonnement des hôtesses (voyager confortablement n'empêche pas la politesse, tout de même !), puis je retourne me coucher.

Je me réveille à nouveau lorsque la cabine est rallumée. Il restait entre 1h30 et 2 heures avant l'arrivée. Le service reprend avec cette serviette chaude :

photo img_3102

Pour le petit déjeuner, je choisis l'option sucrée. Ce sont des pancakes, comme à l'aller. C'est un peu dommage d'avoir la même chose, mais ça reste très bon. Et en plus les pancakes étaient un peu différents, beaucoup plus épais qu'à l'aller…. L'hôtesse me demande au passage si j'ai bien dormi et si je suis d'attaque pour la journée. Heuuuu, là ça va, mais je pense que je vais pas tenir le coup ^^

photo img_3103

Je prends en plus du jus d'orange, du thé et une chocolatine. Ma demande de chocolatine a bien fait rigoler l'hôtesse.

photo img_3104

Je finis tranquillement mon repas en regardant mon film alors que les gros dormeurs se réveillent et se font servir des cafés au passage. La cabine est ensuite rangée pour l'atterrissage. C'est à ce moment précis que le pilote a fait un looping, qui a malencontreusement déplacé l'oreiller dans mon sac ! Je m'en apercevrai fortuitement une fois sortie de l'aéroport.

Peu avant l'arrivée, les annonces syndicales sont faites dans toutes les langues, à savoir que les passagers ayant une correspondance à Orly ou sur le TGV doivent récupérer leurs bagages avant de sortir. Les portes pour les correspondances sont diffusées sur les écrans collectifs, mais je n'y prête pas attention.

Le retard a bien été rattrapé en vol, et on arrive en porte à l'heure prévue. Tout le monde se lève comme un seul homme. Je me retrouve aux galley pour quelques instants.

photo img_3107

On sort par une jolie passerelle, après un petit tour par la première classe (je l'aurai un jour, je l'aurai !).

photo img_3108


L'arrivée


Je sors de l'avion dans les derniers de la classe affaires car j'ai bien pris mon temps.
photo img_3109

J'ai une correspondance par TGV, mais je suis large car il est environ 6 heures du matin, et le TGV part à 8h30. Le cheminement est clairement indiqué :

photo img_3110photo img_3116

Le passage de la police aux frontières est assez long. En effet, comme ma carte d'embarquement imprimée par Korean Air ne fait nullement mention de SkyPriority, ni de classe Affaires, ni rien, je me vois refuser l'accès aux files prioritaires. Je mets un bon quart d'heure à passer car c'est bondé !

photo img_3117

Je sors en passant sans m'arrêter devant le tapis à bagages. Je me rends ensuite au guichet SNCF pour récupérer mon billet de TGV. Il y a la queue mais je m'en sors rapidement avec un billet en première classe. Dernière étape, je vais au salon des arrivées. Je ne me rappelle plus trop où c'est, mais je trouve un comptoir d'informations où un agent m'indiquera le chemin. Je suis très bien accueillie, et il y a une douche libre de suite.
photo img_3122

Après cela, je prends un second petit-déjeuner tout en lisant le dernier épisode du canard enchaîné. Je resterai au salon jusqu'à huit heures environ.

photo img_3123

Après cela, je me rends aux quais TGV où mon carrosse m'attend et me ramènera chez moi en deux heures et deux minutes.

Merci d'avoir lu cette série de FRs. J'ai encore trois reportages sous le coude sur des vols Européens assez banaux. Je vous retrouverai ensuite probablement pour un autre voyage (d'affaires, donc en classe éco) dans le Grand Est dans quelques semaines.

Bonus : le parc national des monts Seorak

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

9.3/10
Cabine9.5
Equipage9.5
Divertissements9.5
Restauration8.5

SkyTeam Lounge

6.3/10
Confort8.0
Restauration7.0
Divertissements5.0
Services5.0

Beijing - PEK

7.5/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services5.0
Propreté8.0

Paris - CDG

8.3/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

Comme à l'aller, encore un excellent vol ! J'ai très bien dormi, ce qui est essentiel pour un vol de nuit. En plus, l'équipage était vraiment très bon, et le repas aussi. Je regrette juste l'absence de fromage et la répétition pour le petit déjeuner. Pour résumer, mis à part le gros souci au niveau des miles (rapport au prix très bas du billet), ce fut une très bonne expérience ! Je note une énorme différence au niveau du personnel en classe affaires entre mes quelques vols vers l'Asie et mes quelques vols vers l'Amérique Latine. Je ne sais pas si c'est une coïncidence, mais mon impression est que les équipages à destination de l'Amérique Latine sont nettement moins bons.

Concernant l'aéroport de Pékin, le gros souci était la glauquitude (nouveau mot !) du terminal et l'absence de wifi fiable. Pour Paris, le problème principal a été au niveau du contrôle de police (je n'ai pas pu utiliser l'accès prioritaire). Le salon Skyteam de Pékin était correct sans plus, et de même pour le salon des arrivées à Paris.

Informations sur la ligne Beijing (PEK) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 29 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Beijing (PEK) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 11 heures et 5 minutes.

  Plus d'informations

14 Commentaires

  • Comment 463895 by
    Matthews31 40 Commentaires

    Bonsoir,

    Agréable récit pour un vol qui à l'air d'être du même acabit.
    Le catering fait réellement envie, ne parlons pas du dessert qui semble exquis!
    Petit clin d'œil fort appréciable à notre belle région toulousaine avec la chocolatine ;-)
    Quant à Air France, elle devrait tendre vers ce type de prestation (et pas que...) pour regagner la confiance de ses clients.
    Bonne soirée.

    • Comment 464010 by
      AK SILVER AUTEUR 653 Commentaires

      J'ai été réellement surprise par le dessert. Déjà, je me disais que le repas serait moins bon au départ de Pékin, et ensuite, je sais que les desserts ne sont pas la spécialité des Asiatiques.

      Merci pour le commentaire et vive la Chocolatine ^^!

  • Comment 463911 by
    Benoit75008 GOLD 7094 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Vaste salon bien décevant.

    Retard nul malgré un push-back retardé, et catering de très bonne qualité.

    Belle prestation d'AF!

    Bonne soirée!

  • Comment 463921 by
    wop SILVER 236 Commentaires

    Ouch, l'horaire qui tue ! Terminal désert, attente jusqu'au dîner, heureusement que la Business semble permettre de passer une bonne nuit pour attaquer la journée qui commence à peine à l'arrivée à Paris ! J'ai connu le Narita-CDG de nuit qui est artificiellement allongé de presque 2 heures par rapport au vol de jour, afin de partir avant minuit, couvre-feu obligé. Sais-tu si c'est aussi le cas de ce vol au départ de Chine ?
    En tout cas la prestation est visiblement à la hauteur, de quoi bien finir les vacances.
    Merci pour cette série de vols !

    • Comment 464007 by
      AK SILVER AUTEUR 653 Commentaires

      Je pense que l'horaire est gonflé au départ de Pékin car il est apparemment fréquent de poireauter sur le tarmac. D'après le tableau d'affichage, il y a des vols jusqu'à 2 ou 3 heures du matin, donc ce n'est probablement pas une question de couvre-feu. Autre hypothèse : ne pas arriver trop tôt à Paris.

      Dans tous les cas, j'aurais certainement sélectionné un autre horaire si j'avais voyagé en classe économie. Il y a au moins un autre vol Air France et un vol KLM chaque jour, à des horaires plus raisonnables. Les prix étaient similaires et j'ai préféré maximiser mon temps en vacances.

  • Comment 463965 by
    Numero_2 SILVER 9383 Commentaires

    Merci pour ce FR et la série.

    Un petit vol pépère avec AF.

    C'est le bouquet de se voir interdire l'accès à la file SP avec un billet J ! Paris vous aime...

    A bientôt.

    • Comment 464008 by
      AK SILVER AUTEUR 653 Commentaires

      A leur décharge, il était écrit sur le billet classe "Y", et il n'était nulle mention de Skypriority ou autre. Dans ces conditions, difficile de dire que l'agent est en faute !

  • Comment 463969 by
    Esteban TEAM GOLD 10222 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    Un très beau produit d'ensemble proposé par AF, le catering fait assez envie.

    Comme toi, j'ai tendance à débarrasser mes plats que j'ai récupéré dans la nuit, et à chaque fois ou presque, ça étonne l'équipage. Comme tu le dis, c'est pas parce qu'on paye plus cher que ça empêche d'y mettre du sien.

    Le coup du looping arrive souvent en Iran aussi, j'en connais qui récupèrent trois safety cards à chaque looping :)

    A bientôt !

  • Comment 463986 by
    Kethu GOLD 1850 Commentaires

    Merci pour le FR !

    La zone publique de PEK fait vraiment morte... C'est curieux pour un aéroport de cette taille.

    Dommage la carte d'embarquement Korean défectueuse... Mais sinon, très bon vol visiblement !

    Le catering fait bien envie (surtout le gâteau au chocolat... J'ai faim maintenant !), et l'équipage est très bon aussi. Plus qu'à éliminer les 45 minutes de roulage et ça aurait été parfait ^^

    Joli bonus montagnard... Déjà que je n'aime pas voyager en bus, je note de ne pas du tout le faire en Corée !

    A bientôt :)

    • Comment 464012 by
      AK SILVER AUTEUR 653 Commentaires

      A l'aéroport de Pékin, il y a un autre terminal bien plus moderne et actif. C'est dommage qu'Air France et les autres compagnies Skyteam ne l'utilisent pas. Le problème de carte d'embarquement était finalement assez secondaire, car j'ai réussi à entrer au salon, etc.

      En tous cas merci des commentaires tout au long de la série !

      • Comment 464015 by
        Numero_2 SILVER 9383 Commentaires

        Aux dernières nouvelles, avec l'ouverture du nouvel aéroport de Pékin-Daxing les compagnies ST s'y trouveront transférées et les anciens T1 et T2 de PEK seront fusionnés pour servir de base à Hainan Airlines.

  • Comment 464071 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7801 Commentaires

    Merci de ce récit. Un excellent équipage proactif et sympa et le confort de la cabine best pour ce vol retour. Le plateau servi est bien pour l'horaire et très sain au niveau de sa composition. Le gâteau à l'air d'être une tuerie ! Petit déjeuner classique mais bon également, en avion le sucré est souvent meilleur que le salé le matin et les oeufs rarement excellents. Le design du salon Skyteam me plait bien et on y retrouve les codes visuels des salons de l'alliance.

  • Comment 464536 by
    mogoy GOLD 9768 Commentaires

    Merci pour ce excellent récit.
    Repartir en J d'un congé permet d'adoucir le retour au turbin. Ici le produit a fait le job. Un bon repas et une bonne nuit, suivie d'une douche.
    Très joli bonus qui me rappelle mon premier voyage en Corée il y a vingt ans ! 설악산 était déjà grouillant de monde mais d'après les photos, ce n'était vraiment pas plein. La montée à Ulsanbawi (울산 바위) avait été très gratifiante.

    • Comment 464595 by
      AK SILVER AUTEUR 653 Commentaires

      C'est bien vrai que la classe affaires est un dernier plaisir de fin de vacances. En plus, sur ce segment, au moment de ma réservation, la place était moins chère en J qu'en Y (allez comprendre), donc aucune raison de se priver !

      La fréquentation du parc national est très variable selon le chemin emprunté. J'ai d'emblée choisi de ne pas monter à Ulsanbawi pour éviter la foule et les escaliers sans fin. En plus le climat n'était pas extraordinaire alors je ne voulais pas monter pour me retrouver dans les nuages ! J'ai donc pris des chemins moins fréquentés. Ça ne m'a pas empêché de taper la causette avec quelques randonneurs coréens.

Connectez-vous pour poster un commentaire.