Avis du vol Motor Sich Kiev Lviv en classe Economique

Compagnie Motor Sich
Vol M9263
Classe Economique
Siege 05A
Temps de vol 01:15
Décollage 03 Jan 19, 10:00
Arrivée à 03 Jan 19, 11:15
M9 17 avis
Kethu
Par SILVER 1059
Publié le 8 février 2019
Avgeek, avgeek, bonsoir !

Continuons le périple en Ukraine, avec sans doute ce qui est le vol le plus avgeek de ma carrière jusqu'alors, suivi d'un petit bonus sur Lviv ! Mais avant tout, l'habituel bonus cachant l'origine du routing de ce voyage :


Bonus : Cliquez pour afficher



Le routing prévu ressemblera donc à ça :


Routing



Que dire sur ce vol ? Voler dans un ancien appareil soviétique, dont la conception date des années 50, qui plus est en Ukraine et sous la neige, c'est sans doute mon rêve "ultime" de fada d'aviation et de voyages dans les pays de l'ex-bloc de l'est… J'étais donc particulièrement impatient de réaliser ce vol ! J'ai bien entendu été totalement inspiré pour ce trajet par ce site, puisque je ne connaissais même pas l'existence de Motor Sich avant de mettre les pieds ici… Merci donc à tous les membres qui ont publié des reports sur cette compagnie avant moi, et aux admins également !

Ça sera bien évidemment une découverte en tout point, de l'aéroport de départ à celui d'arrivée en passant par la compagnie, et, évidemment, l'appareil ! Madame, circonspecte initialement sur l'utilité de mettre 75€ dans un billet d'avion alors que le train de nuit coûte 20€, est finalement très motivée également pour réaliser ce vol (sans être avgeek, elle est bien plus travelgeek que moi !) ! Je passe néanmoins sous silence le fait que ce modèle d'appareil a subi plusieurs centaines d'accidents, ayant entrainés la mort de plus de 2200 personnes… (Bien que cela soit sans doute plus lié à des problèmes humains et de maintenance qu'à la qualité de l'appareil).

Notons que Motor Sich propose un enregistrement en ligne, sur un site adapté aux mobiles : J'ai ainsi pu nous enregistrer, Madame et moi-même, en une minute à peine, et choisir nos sièges sur le plan cabine, ce qui est très appréciable pour une compagnie régionale ukrainienne.

Bienvenue en ex-URSS



Levés aux aurores, nous empruntons un bus (pour la modique somme de 8UAH, soit 25 centimes), puis nos pieds pour rallier l'aéroport de Kiev Zhuliany (IEV), situé dans la ville, et donc bien plus accessible que Boryspil (KBP). Un vénérable Antonov AN-24 nous accueille à l'entrée de la zone aéroportuaire, petit avant-goût de ce qui va suivre !

photo dsc_1264

L'aéroport d'IEV est séparé en deux bâtiments : Un grand bâtiment moderne, qui accueille les vols internationaux, opérés principalement par la compagnie Wizz Air, qui a permis le renouveau de cet aéroport lorsque, en 2011, elle a transféré ses vols de KBP à IEV, occasionnant en un an une hausse spectaculaire de l'aéroport d'IEV : De 29.000 passagers en 2010, il est passé à 469.800 en 2011, et a atteint en 2018 le nombre impressionnant de 2.812.300 passagers…

photo dsc_1263

Pour nous, il faut se diriger sur la gauche, vers un tout aussi moderne bâtiment, quoique nettement plus petit, qui accueille uniquement les vols domestiques de Motor Sich.

photo dsc_1265

Et on ne peut pas dire qu'il y ai une quantité impressionnante de vol… Le FIDS affiche l'intégralité des vols de la journée, ainsi que ceux de la journée du lendemain : 4 vols par jour (2 pour Odessa, 1 pour Lviv, et 1 pour Zaporizhia) ! Notre vol est le deuxième à partir, à 10h00.

photo dsc_1266 - copie

La zone landisde, vue dans sa quasi-globalité… Quatre comptoirs, deux occupés : Celui de gauche vient de commencer l'enregistrement des passagers pour Odessa, celui de droite attend patiemment le début de l'enregistrement pour Lviv (90mn avant le départ du vol, donc à 8h30).

photo dsc_1267

En attendant, petit tour aux sanitaires, qui sont propres : Il y a même un "enrouleur" de papier plastifié sur la lunette des WC, qui permet d'assurer à l'utilisateur une assise propre, chose que je n'avais vue que dans un restaurant marocain jusqu'à présent.

photo dsc_1268

A 8h30 tout pile, le comptoir ouvre, et une file se met immédiatement en place. Devant nous, deux avgeeks allemands qui mitrailleront tout ce qui passe… On n'est pas les seuls à faire ce vol par passion !
Motor Sich applique une politique de bagages cabine très stricte : C'est 5kg maximum. Nos sacs faisant respectivement 6 et 8kg doivent donc passer en soute. On transvase un peu du plus léger dans le plus lourd pour pouvoir garder quelques affaires avec nous, même si vu la taille du terminal, il faudrait vraiment le faire pour perdre un bagage en soute d'ici à Lviv…

Le contrôle sécurité est ensuite passé, les agents sont très polis, et s'expriment avec moi par geste, puisque je ne parle ni ukrainien ni russe, et eux ne parlent pas anglais. Les bagages, les vestes et chaussures sont systématiquement fouillés, passent au test explosif, et j'ai droit à une fouille assez approfondie, avec vérification que je n'ai rien de collé sous mes pieds. On sent que la sécurité est prise au sérieux, logique vu le contexte du pays… Malgré tout, vu le faible nombre de passagers, l'obstacle est rapidement franchi, avec l'aide des agents qui rangent un peu les sacs qu'ils viennent de fouiller, un point très appréciable.

Nous voilà donc dans la partie airside, qui se compose uniquement de cette salle d'attente, avec un petit bar, des WC, et un Business Lounge (!) accessible moyennant finance (et peut-être selon le tarif du billet sélectionné ?).

photo dsc_1270

Le BP n'est malheureusement pas personnalisé par Motor Sich, mais n'est pas non plus du type "ticket de caisse".

photo dsc_1271

Dehors, pas grand chose à voir, mis à part le balai des déneigeuses qui passent et repassent…

photo dsc_1269

Il y a un Wifi fonctionnel, il suffit, pour y avoir accès, de visionner une publicité pendant quelques secondes (et de deviner sur quel bouton écrit en cyrillique il faut appuyer ensuite).

photo screenshot_20190103-091038

Notre porte, la 3, affiche notre vol à l'heure… Pour le moment.

photo dsc_1272

A 9h40, l'affichage est modifié et notre vol est désormais annoncé avec 15 minutes de retard, en raison des conditions météorologiques à destination. On embarque finalement à 10h05, dans un Cobus flambant neuf.

photo dsc_1274

A 10h10, tout le monde est à bord, on peut partir pour une balade sur le tarmac. Peu d'activité, il y a beaucoup de jets au parking. On croise néanmoins un Saab 340 cargo de Sprint Air, tandis qu'au dégivrage se trouve un Boeing 737 de SkyUp, une nouvelle compagnie charter et low-cost ukrainienne, créée en 2018, et qui devrait s'étendre courant 2019, avec une dizaine de destinations annoncées au départ d'IEV…

photo dsc_1276

Il va falloir racler le pare-brise et les hublots de ce Dassault Falcon 900 avant de partir (à gauche, je n'y connais pas grand chose en jet privé et l'immatriculation de l'appareil de droite est en partie masquée, je serai donc bien en peine d'identifier le modèle).

photo dsc_1277

On arrive enfin au pied de notre appareil, il s'agit bien d'un Antonov AN-24 ! Plus précisément, c'est d'UR-BXC qu'il s'agit, sorti d'usine en 1973, il approche donc des 46 ans… Je bats bien évidemment mon précédent record d'appareil le plus vieux emprunté (qui était détenu par un Fokker 50 de VLM, qui datait de 1988…) !

Dur de trouver le curriculum de cet appareil, mais j'ai finalement réussi ! Il a été livré, sans trop de surprise, à Aeroflot en 1973 à sa sortie d'usine. Après la chute du bloc soviétique, en 1993, il est visiblement récupéré par une société turque, MAS Havacilik Ve Merkezi Pazarlama, avant de repartir dans la Mère Patrie en 1994, avec une obscure compagnie régionale, Bykovo Avia. C'est finalement en 1998 que l'appareil rejoint la flotte de l'ukrainienne Motor Sich.

photo dsc_1280

Le camion de ravitaillement en carburant tente de concourir pour le titre du plus vieux véhicule sur le tarmac ! Dépaysement garanti, tout est vieillot ici !

photo dsc_1278

On monte à bord par un petit escalier à l'arrière de la cabine. En haut des marches, l'hôtesse nous accueille avec le sourire. Elle a disposé sur la tablette de la dernière rangée de quoi satisfaire les gourmands… A côté, le sac de l'hôtesse : La dernière rangée semble en effet réservée au personnel, l'hôtesse s'installera sur le côté droit, tandis que deux employés de Motor Sich seront assis sur la gauche. Il y a besoin de tant de monde à bord pour faire voler cette antiquité ?

photo dsc_1281

Car, niveau aéronautique, on sent bien que cet appareil est "légèrement dépassé" dans sa conception ! La cabine tout d'abord, avec des sièges certes très moelleux, mais qui sont de base plus en mode "transat" qu'en mode "siège" (encore que cela dépende des rangées). J'ai mis quelques minutes à oser m'asseoir vraiment, de peur de tomber sur les voisins de derrière avec mon siège, tant celui-ci partait en arrière quand je m'appuyais contre le dossier.

Également, pas de coffres à bagages, juste un rangement de type "étagère", qui explique sans doute la limitation stricte à 5kg pour les bagages cabine : Ça limite le tassement des vertèbres quand les bagages tombent pendant les turbulences.

photo dsc_1283

Antonov ne s'embêtait pas à faire dans le joli à l'époque… La tablette est en effet pour le moins épurée…

photo dsc_1284

La ceinture aussi est un peu rustique (au moins celle-ci serre quelque chose, contrairement au vol suivant).

photo dsc_1285

Le détail qui fait toute la différence enfin : Les petits rideaux, tellement plus russe qu'un banal cache-hublot ! Notez au-dessus le bouton noir, sans inscription aucune sur son utilité, mais qui doit sûrement servir à appeler l'hôtesse en cas de besoin (à moins que ça ne soit un bouton "Arrêt demandé" comme dans un bus ?).

photo dsc_1288

En parlant des rideaux, on va les tirer un peu pour éviter que Madame ne repère l'espace béant entre la cloison et le hublot… Ici, le hublot n'est pas mal aligné avec la rangée de siège, il est juste mal aligné avec le trou dans la paroi de la cabine censé l'accueillir !

photo dsc_1290

Vue sur le train d'atterrissage et l'hélice ! Si on s'ennuie pendant le vol, compter les rivets peut s'avérer être une activité très prenante (je me suis personnellement arrêté à 196, et je n'ai compté que la partie la plus à gauche de la photo, si quelqu'un veut poursuivre, je me tiens à disposition pour fournir l'image en taille originale) !

photo dsc_1286

Tout le monde est à bord, l'appareil est assez bien rempli, avec 30 à 40 passagers pour un peu moins de 50 places. Pas de signal lumineux au-dessus de nos têtes, ni d'aérateurs, et encore moins de compartiment pour stocker les masques à oxygène (il n'y en de toute façon pas, comme sur la grande majorité des turbopropulseurs, y compris les Q400 et ATR, l'altitude de croisière plus faible sur ces aéronefs permettant théoriquement d'effectuer, en cas de dépressurisation, une descente d'urgence jusqu'à une atmosphère "respirable" assez rapidement pour éviter une situation qui serait trop favorable au décès prématuré des passagers).

Les consignes "Attachez votre ceinture" et "Interdiction de fumer" sont donc affichées en ukrainien et en anglais sur la paroi avant, de chaque côté de la porte menant à la soute à bagage et au cockpit. Notons la belle inclinaison "de base" des sièges…

photo dsc_1291

Les démonstrations de sécurité sont réalisées oralement par l'hôtesse, qui doit donc compter sur sa seule voix pour se faire entendre. L'avion est petit, pas trop de soucis… Ah… Ah non, on me signale que c'est à ce moment que les moteurs sont démarrés ! Autant vous dire qu'on est loin d'un appareil de la Q-Series de Bombardier (le "Q" signifiant "quiet"), même si c'est un peu moins bruyant que ce que je pensais. Mais ça suffit amplement pour couvrir totalement la voix de notre hôtesse, qui pourrait donc se contenter de faire du playback. De toute façon, en quelques secondes, c'est réglé, de ce que j'ai compris c'est qu'en cas d'accident, on l'avait bien cherché, à voler sur une antiquité pareille !

photo dsc_1289

Je tente malgré tout d'en savoir plus, en consultant cette notice de sécurité, qui ne finira pas dans mon sac. Motor Sich précise bien que l'appareil possède un "équipement moderne et fiable prévus pour garantir des vols longue distance confortables". Si par "confortable", ils veulent dire que le nombre d'atterrissages sera égal au nombre de décollages durant le vol, soit. Par contre, s'ils veulent dire que l'on peut passer des heures dans l'appareil et en sortir reposé… J'émets une petite critique !

photo dsc_1292

Pour le reste, c'est du classique, si ce n'est ce signe interdisant les couteaux et les fourchettes pendant le décollage et l'atterrissage. Le fonctionnement de l'issue de secours du cockpit est également précisé sur la notice. Il est donc prévu que les passagers puissent sortir par là ? (A moins que la notice ne soit aussi utilisée par l'équipage !)

photo dsc_1293

Au moins, la notice est "verbeuse", pas avare en explications, contrairement à des compagnies plus "modernes" qui se contentent de dessins, compréhensibles par tous mais plus lacunaires au niveau de la quantité d'informations transmise.

photo dsc_1295

Après un départ du parking avec 18 minutes de retard, on s'aligne sur la piste de décollage à 10h25. Les pilotes nous gratifient d'une longue montée en puissance avant de relâcher les freins, les vibrations engendrées rendraient n'importe quelle attraction de fête foraine immensément jalouse !

On réussit finalement à s'arracher du sol, les trains sont rentrés !

photo dsc_1296

La montée est bruyante, et très lente, ce qui laisse le loisir d'admirer le paysage… Je me demande tout de même comment ça doit être lors d'un décollage à pleine charge en altitude !

photo dsc_1297

Au moins, ce décollage lent nous offre une belle vue sur la banlieue sud de Kiev…

photo dsc_1298

Un peu plus loin, des immeubles aux couleurs de l'Ukraine annoncent à la fois le survol de Vychneve (Вишне́ве en cyrillique, et Cerise en France), et le nationalisme ambiant du pays.

photo dsc_1299

Rapidement, la fine couche de nuages est atteinte puis dépassée, on s'éloigne doucement de la civilisation…

photo dsc_1301

Au milieu de la neige, les méandres de la rivière Irpin’, longue de 162km, et qui se "jette" dans le Dniepr non loin. Jeter est un bien grand mot, puisque la rivière arrive au niveau du réservoir de Kiev, formé par un barrage hydroélectrique construit pendant les années 60. La rivière arrive donc désormais 7m sous le niveau du lac, et elle doit donc être pompée dedans… Autre fait amusant, le réservoir de Kiev étant en aval de la centrale de Tchernobyl, des particules radioactives sont arrivées jusque là via le Pripriat puis le Dniepr, et se sont déposées au fond du réservoir. Il n'est donc pas vraiment conseillé d'aller récupérer du limon au fond du lac…

photo dsc_1302

Mais je m'égare, on a failli louper la campagne enneigée dans les environs de Motyzhyn (Мотижин) !

photo dsc_1304

Ça se sent que j'aime bien la campagne enneigée ? Byshiv (Бишів) au centre de l'image.

photo dsc_1305

L'ambiance à bord est calme… De l'autre côté de la cabine, les sièges semblent moins s'incliner, et les tablettes sont différentes, plus modernes, avec notamment un porte-gobelet. Curieux !

photo dsc_1307

Une vingtaine de minutes après le décollage, l'hôtesse passe avec un plateau pour le service que propose Motor Sich sur ce vol domestique d'une durée planifiée de 1h15 bloc à bloc. On a donc ce petit plateau en polystyrène avec un sandwich, deux bonbons, et le sucre et le creamer pour le thé/café.

photo dsc_1308

Autopsions ce sandwich : Du fromage, une espèce de saucisson. C'est petit, mais c'est bon, c'est le principal.

photo dsc_1309

L'hôtesse repasse ensuite avec un autre plateau, pour proposer un choix thé ou café. Madame choisit le thé, qui est servi avec une tranche de citron.

photo dsc_1310

Une fois que tout le monde a terminé le snack et sa boisson chaude, l'hôtesse repasse une troisième fois pour proposer, toujours au plateau, des verres d'eau à ceux qui en veulent. J'aime beaucoup le logo Motor Sich…

photo dsc_1311

Une fois débarrassés, direction les WC, à l'arrière de la cabine. C'est là encore bien dans son jus, avec la charmante petite touche du désodorisant !

photo dsc_1313

Si c'est vieillot, cabossé de partout, ça reste néanmoins très propre (désolé pour cette photo lunette ouverte, mais ça rend mieux le côté vieillot !).

photo dsc_1314

A 11h30, alors que je commence à me demander si les pilotes n'ont pas loupé l'aéroport (ou bien s'ils n'ont pas sauté en parachute pour rejoindre le sol en toute sécurité), puisque ça fait plus d'une heure que nous avons décollé, et que le vol est censé durer 1h15 bloc à bloc, une annonce est enfin faite par l'hôtesse pour le début de la descente, et la préparation de l'atterrissage.

Une quinzaine de minutes plus tard, on perce la couverture nuageuse qui s'était faite plus dense.

photo dsc_1315

Le train est sorti alors que l'on survole Zhyrivka (Жирівка)…

photo dsc_1316

On poursuit au-dessus de Solonka (Солонка), avec un sublime transformateur électrique au milieu de cette zone pavillonnaire.

photo dsc_1317

… Et le village de Sokilnyky (Сокільники).

photo dsc_1319

La clôture de l'aéroport apparait enfin, avec deux spotteurs qui nous tirent le portrait !

photo dsc_1320

Et toucher à 11h51, après 1h26 de vol.

photo dsc_1322

Le roulage est court, et à 11h54 nous voilà au parking. 1h36 bloc à bloc, visiblement Motor Sich était un poil optimiste sur les 1h15 annoncées ! Ça nous fait donc 39 minutes de retard.

photo dsc_1323

Dernière vue sur cette cabine vintage lors du débarquement, notez les têtières brodées…

photo dsc_1325

On se dirige vers le bus, ce qui laisse le temps de prendre quelques clichés de ce vénérable tas de ferraille soviétique.

photo dsc_1326

Le contraste avec le terminal moderne construit en 2012 est pour le moins saisissant !

photo dsc_1327

Dernier cliché de notre appareil, qui est assurément un bien bel avion, mais qui mériterait sans doute de prendre sa retraite (les avgeeks, prenez un ticket pour me fouetter, mais je maintiens que pour un client lambda, cet avion est "un peu" dépassé).

photo dsc_1328

Débarquement vite mené, on part aussitôt pour une visite de l'aéroport… Qui perd ses lettres, malheureusement. Notons le drapeau ukrainien posé devant la passerelle, je vous ai dit que le nationalisme se sentait beaucoup en Ukraine ?

photo dsc_1332

On fait au final un grand tour pour revenir s'arrêter au niveau d'une porte, à une cinquantaine de mètres de l'avion. Pendant ce temps, Wizz Air repousse pour Luton !

photo dsc_1333

On arrive directement dans la salle de livraison des bagages, le tapis commence à tourner juste quand on arrive, efficace donc (cela dit, avec un petit appareil comme ça et un seul avion au bloc dans tout l'aéroport…).

photo dsc_1334

On récupère donc notre sac, et on file vers la sortie vers la ville !

photo dsc_1335

La zone landside est vaste et lumineuse, assez agréable !

photo dsc_1336

Le tableau des arrivées, en anglais à gauche, en ukrainien à droite. Les vols sont assez variés, même si assez peu nombreux.

photo dsc_1337

Comme il fait tout de même meilleur dehors que dedans, on sort attendre le bus. Je crois qu'il a un peu neigé dans le coin.

photo dsc_1338

Au bout d'une dizaine de minutes, un trolleybus peut-être encore plus vieux que l'Antonov arrive, à l'intérieur tout défoncé et rouillé, conduit par un antique chauffeur ne parlant pas un mot d'anglais ou de russe. Le trajet pour le centre-ville coûtera 5UAH, soit une quinzaine de centimes.

photo dsc_1339

On arrivera dans le centre-ville quelques dizaines de minutes plus tard…

Avant d'attaquer le bonus, la trace radar du vol :

photo 2019-01-30 21_01_56-motor sich airlines flight m9263 - flightradar24

Pour ceux que ça intéresse, je vous propose donc un petit bonus sur la ville de Lviv, que nous avons visité pendant deux jours :

Bonus : Cliquez pour afficher


Merci de m'avoir suivi jusqu'ici, n'hésitez pas à commenter !

A bientôt :)
Afficher la suite

Verdict

Motor Sich

6.6/10
Cabine6.0
Equipage7.5
Divertissements5.0
Restauration8.0

Kiev - IEV

7.8/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté10.0

Lviv - LWO

8.8/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté9.0

Conclusion

Voilà un vol purement avgeek qui restera gravé dans ma mémoire ! C'est vraiment une expérience que je vous conseille de faire au moins une fois. Même si personnellement je suis plus attiré par les appareils modernes, faire un petit bond dans le passé est très sympathique.

En restant impartial, c'est en plus une assez bonne prestation de Motor Sich, avec un catering bon pour un vol domestique européen.

IEV est minuscule pour les vols domestiques, mais tout le nécessaire est là, et c'est bien entretenu.

Lviv dispose d'un aéroport moderne qui semble assez agréable également, même si nous n'avons fait qu'y passer.

Détail de la notation :

Motor Sich :
Cabine : La cabine est bruyante et vieillotte, mais assez confortable, tant que le siège de devant ne vous tombe pas dessus. Je reste néanmoins peu convaincu par l'inclinaison forcée du siège, ça n'est pas le top, et le pitch y est un peu serré... Mais c'est aussi ce qui fait le charme de ce vol. 6.
Équipage : La PNC a réalisé le service avec le sourire, poliment. Dommage que les démonstrations de sécurité soient un peu faites "à l'arrache", très rapidement et dans un boucan tel qu'on ne les comprend de toute façon pas. 7,5.
Divertissements : Pas de divertissement proposé, mis à part une revue qui n'est même pas le magazine de la compagnie. Assez léger donc. Après, est-il besoin d'un autre divertissement que celui de voler dans une antiquité pareille ? 5.
Restauration : Un petit sandwich, des bonbons disponibles à l'embarquement et dans le catering offert, des boissons chaudes et de l'eau... C'est pas mal du tout pour un vol domestique. 8.

IEV :
Fluidité : Fluidité correcte, avec tout de même un peu d'attente au check-in (normal avec un seul comptoir), et au PIF vu les contrôles poussés réalisés. 7.
Accès : L'accès se fait facilement par plusieurs lignes de bus, dommage que l'arrêt en venant de la ville soit un peu loin à pied... Un mode de transport "lourd" serait le bienvenu aussi. 7.
Services : Wifi disponible, un bar et des WC en zone airside, ainsi qu'un Lounge, mais il ne faut pas chercher autre chose. Heureusement qu'on y passe peu de temps. 7.
Propreté : RAS. 10.

LWO :
Fluidité : Mis à part la visite du tarmac en bus, LWO a été très efficace, avec une livraison des bagages aussi rapide que celle des passagers. 9.
Accès : L'accès est aisé en trolleybus, avec une bonne fréquence, le tout pour un tarif minimal. 9.
Services : Mis à part qu'il y a le Wifi, dur d'évaluer ce point... 8.
Propreté : RAS sur la propreté, du peu de ce qu'on a vu. 9.

Informations sur la ligne Kiev (IEV) Lviv (LWO)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Kiev (IEV) → Lviv (LWO).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Motor Sich avec 6.8/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 16 minutes.

  Plus d'informations

35 Commentaires

  • Comment 487362 by
    AirBretzel TEAM GOLD 6793 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR.
    le vol le plus avgeek => celui qui me fait de l’œil depuis quelques temps , il va falloir que je programme ça.
    tout est vieillot ici => j’adore
    un rangement de type "étagère => effectivement il vaut mieux être au hublot en cas de chute de sac.
    Les petits rideaux => le comble du kitch mais c’est pour cela que l’on prend ce vol.
    Le sandwich n’a pas l’air mauvais.
    Super bonus, très instructif.

    • Comment 487864 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Valérie !

      Motor Sich est une vraie perle pour les avgeeks en tout genre, et je ne suis pas certain que ces vieux appareils restent encore de longues années dans la flotte (ne serait-ce que pour la disponibilité des pièces pour la maintenance...), il vaudrait mieux ne pas trop tarder pour partir en Ukraine ! ^^

      "il vaut mieux être au hublot en cas de chute de sac." => Certains pourraient croire que j'ai mis Madame au couloir pour cette unique raison :P

      Sans cette touche kitsch, le vol aurait moins de charme en effet ! Et le sandwich était simple mais bon :)

      A bientôt !

  • Comment 487369 by
    Baptistelaviateur_1 89 Commentaires

    Très original ce périple surtout sous en hiver! Avion dans son jus! le rideau pour cacher le hublot à tout de suite plus de charme.

    Beau bonus, on sent aussi l'influence polonaise dans l'architecture locale ( ville polonaise pendant 500 ans). D’ailleurs y-a-t-il un lien entre le code aéroport LWO et Lwów = Lviv en polonais?

    Au plaisir!

    • Comment 487869 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le commentaire !

      L'Ukraine en hiver, avec cet appareil vintage, ça a un charme fou, c'est très dépaysant !

      Je pense que le code de l'aéroport doit être lié à l'ancien nom de la ville oui. On ne se sent clairement pas en Ukraine à Lviv... :)

      A bientôt ;)

  • Comment 487377 by
    wop SILVER 257 Commentaires

    Merci pour ce report et son bonus !

  • Comment 487381 by
    jeppesen777 49 Commentaires

    Sacré FR avec de beaux paysages!
    "il n'y en de toute façon pas, comme sur la grande majorité des turbopropulseurs, y compris les Q400 et ATR (...) )" => ah bon? Pourtant il y en a bien sur ATR ! L'ATR peut voler au FL220 sans soucis!!
    Merci pour le partage.

    • Comment 487876 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le commentaire, content que ça vous plaise :)

      Je ne suis pas expert aéronautique, donc je me fie juste à des articles de presse, mais de ce que j'en sais, les masques à oxygène individuels déployés automatiquement sont optionnels sur ATR et la Q Series. Par contre, ce qui est obligatoire, c'est d'avoir un stock d'oxygène qui peut être fourni aux passagers par l'équipage en cas de besoin (je suppose que c'est aussi le cas sur cet Antonov).

      A bientôt :)

  • Comment 487385 by
    Michelg GOLD 2120 Commentaires

    Quel plaisir de lire ton FR, vol 100% Avgeek tu t'es fait plaisir et tu nous communique bien ton enthousiasme., l'avion est tout simplement exceptionnel pour un amateur de légendes volantes.
    L'aéroport de IEV met dans l'ambiance et le contraste est très fort entre le récit du vol et LWO tout moderne, ça semble limite incongru une fois qu'on s'est mis dans l'ambiance vintage.
    Que de neige au dehors...
    Merci Robin pour nous avoir emmené avec toi pour ce vol inoubliable.

    • Comment 487877 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Content de voir que j'ai bien su transmettre mon plaisir à réaliser ce vol exceptionnel :)

      L'arrivée à LWO nous a ramené dans le monde réel, on se sentait vraiment plusieurs années en arrière à bord !

      J'adore les paysages enneigés, et en plus ça permet de visiter des villes touristiques dans une atmosphère un peu plus tranquille :)

      Merci pour ton commentaire Michel

  • Comment 487393 by
    théodoric 1486 Commentaires

    Merci pour ce voyage dans le temps.
    Expérience qui doit être très agréable pour un avgeek!
    Sublime bonus
    A bientôt

    • Comment 487878 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le commentaire Nicolas :)

      Une expérience avgeek vraiment unique en effet, à faire rapidement pour les passionnés, avant que cet appareil ne disparaisse...

      A bientôt :)

  • Comment 487394 by
    Esteban TEAM GOLD 11833 Commentaires

    Merci Robin pour ce superbe FR AvGeek / TravelGeek / TrainGeek !

    C'est vraiment super à lire, tout y est, on sent la passion et l'envie de partager. Le vol est une super expérience, mais j'ai été encore plus charmé par le bonus et par le trajet en train.

    Merci encore !

    • Comment 487879 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Hello Steph', merci pour ton commentaire !

      Ravi que mon FR t'ai plu, ça valait le coup de mettre deux semaines à l'écrire alors ^^

      L'Ukraine en hiver est vraiment dépaysante, sans doute plus que Singapour pour moi... :)

      A bientôt !

  • Comment 487412 by
    NZ1 1320 Commentaires

    Merci Robin pour ce sympathique FR !
    Report rétro du début à la fin avec l’avion, les bus, les voitures et le train. Ce voyage est un vrai bon dans le temps
    L’avion fait rêver tant il est peu commun, une véritable antiquité volante. Un rêve pour avgeek et un cauchemar pour pax-lambda
    D’ailleurs, je me demande bien ce que pense un passager classique qui s’apprête à embarquer dans un tel avion sans être au courant
    Trois passages pour proposer des verres d’eau, Motor Sich n’est pas radine et prend soin des éventuels pax qui auraient des sueurs froides ^^
    Les paysages survolés sont embellis par la neige et l’identification de chaque endroit survolé a du demander pas mal de travail !
    Le bonus enneigé est très intéressant. A force de voir des bonus Ukrainiens sur ce site, je vais forcement finir par m’y rendre
    Le prix des transports en commun et des repas m’incite encore plus à visiter le pays
    A bientôt

    • Comment 487881 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Hugo !

      La modernité n'a clairement pas encore atteint toutes les couches de l'Ukraine, un plaisir pour le voyageur, mais les habitants doivent sans doute aspirer à un peu plus de confort moderne dans leur quotidien...

      Un passager occidental pas au courant, même athée, doit sans doute se mettre à prier en voyant l'appareil... Mais bon, pour voler sur Motor Sich, il faut soit être ukrainien, soit être connaisseur je pense ^^
      Au moins la compagnie est aux petits soins, pour éviter que les passagers ne se focalisent trop sur l'avion !

      Avec mes amis Flightradar et Google Maps, l'identification est facilitée, mais ça reste parfois un jeu de piste... La forme des bosquets d'arbre ou les routes visibles simplifient parfois les choses !

      N'hésite pas à filer en Ukraine, même si tu n'es pas sensible à l'architecture soviétique il y a de quoi faire, et pour pas cher en plus ! Des repas à quelques €uros, des auberges de jeunesse encore moins chères (à Odessa nous avions une chambre privative, sans sanitaires, pour seulement 13€ la nuit...)... Ca fait du bien au porte-monnaie !

      A bientôt ;)

  • Comment 487427 by
    Benoit75008 GOLD 7319 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR!

    Un vol que j'avais effectué au printemps, la version hivernale n'est pas mal non plus !

    "un Business Lounge (!) accessible moyennant finance (et peut-être selon le tarif du billet sélectionné ?)." => tous les salons "domestiques" en Ukraine sont accessibles moyennant paiement.

    Une PNC de PS m'avait dit que pour beaucoup d'Ukrainiens "AVgeeks", les meilleurs pilotes sont sur Motor Sich car ces avions requirent d'avoir une excellente compétence sans beaucoup d'aide électronique à bord !

    Les rideaux et les toilettes à l'ancienne sont un must, le bruit assourdissant en est un autre :-)

    Bon weekend à toi et à bientôt !

    • Comment 487882 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton com' Benoit :)

      Tu connais mon penchant pour la neige, j'aurais été déçu de découvrir l'Ukraine sans une belle couche blanche !
      D'accord pour le salon ! Je ne sais pas comment celui-ci fait recette, avec 4 vols par jour embarquant 40 passagers au maximum...
      En effet, je pense qu'il n'y a que peu d'aide électronique à bord ^^ Ca se ressent d'ailleurs pas mal quand on est en approche, les corrections de trajectoire qu'effectuent les pilotes sont beaucoup moins douces que sur les appareils modernes où c'est le PA qui est en fonction...

      Je suis content d'avoir pu vivre un voyage à bord de cet appareil, mais je n'aimerais pas avoir à supporter ce bruit et cette cabine trop souvent non plus ^^

      A bientôt !

  • Comment 487468 by
    BESMRS 1811 Commentaires

    Merci pour ce FR :o)

    Effectivement un voyage à remonter le temps :)

    • Comment 487883 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le com' !

      Un voyage à conseiller à tous les avgeeks et/ou les "URSSgeek", on revient quelques dizaines d'années en arrière pendant un peu moins de deux heures... :)

      A bientôt !

  • Comment 487475 by
    Loouri GOLD 466 Commentaires

    Merci pour ce report,

    Tout y est séduisant, du vol au bonus. Lviv à réellement l'air d'être magnifique, qui plus y est sous la neige, alors y arriver en antonov et en repartir en train de nuit, on peut difficilement faire mieux. Tu fais des jaloux!

    Les photos des paysages enneigés, et du bonus sont magnifiques. Les rideaux et les toilettes sont extrêmement authentiques, j'adore !!

    "Il y a même un "enrouleur" de papier plastifié sur la lunette des WC, qui permet d'assurer à l'utilisateur une assise propre, chose que je n'avais vue que dans un restaurant marocain jusqu'à présent" -> J'ai vu la même chose à O'hare, Chicago, mais nul part ailleurs.

    A bientôt, Louri.

    • Comment 487886 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le commentaire !

      Haha, si je peux pousser quelques personnes à franchir le pas pour aller visiter l'Ukraine avec ce FR, c'est parfait !

      Le vol est bien loin des standards auxquels on est habitués... Un vrai plaisir de l'avoir fait, même si quand on est à bord on regrette parfois un peu le confort moderne ^^

      A bientôt :)

  • Comment 487494 by
    lysflyer SILVER 714 Commentaires

    Merci pour ce superbe FR très travelgeek!!!!

  • Comment 487612 by
    Boair 558 Commentaires

    Merci Robin pour cet excellent report !
    Un vol qui sent bon l'URSS, tant au niveau de l'avion que du matériel de piste et donc de quoi assurer une belle expérience.
    Motor Sich est vraiment un must pour tout avgeek de passage dans la région... Je suis curieux de voir le report en AN 140, en plus de voler rarement, l'AN 140 de Motor Sich est le seul en service dans le monde !
    Je comprends que le confort ne soit pas idéal mais bon, cet avion est un vrai camion des airs et malgré ses 46 ans il opère toujours vaillamment ! Je serais plus inquiet de monter dans le bus a la fin que dans cet avion ^^
    J'ai beaucoup apprécié le bonus, en particulier le train qui me fait bien envie !
    A bientôt !

    • Comment 487891 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Adrian :)

      Très belle expérience en effet, d'autant plus qu'elle ne s'arrête pas à l'appareil emprunté, tout est à l'ancienne !
      Sans vouloir casser le suspens, le vol suivant risque de te décevoir un peu... Cet unique AN140 en service dans le monde restera encore inconnu de la BDD pendant quelques temps :(

      Le confort n'est pas idéal, et la sensation quand on est à bord n'est pas forcément rassurante (montée très lente, pilotage beaucoup plus rugueux, etc...), mais c'est sûr que si l'appareil est bien entretenu (ce qui semble être le cas chez Motor Sich), on est sur un avion robuste et conçu pour durer, donc on relativise... En tout cas, voler à bord est vraiment unique, un peu comme ton vol en Ilyushin :)

      Après, pour le trolley, je n'étais pas non plus très rassuré en voyant les fissures dans la rouille au-dessus de l'essieu arrière, mais vu qu'on n'a pas dépassé les 20-30km/h, une éventuelle panne aurait eu des conséquences sans doute assez bénignes ^^

      A bientôt !

  • Comment 487678 by
    mogoy GOLD 10288 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR !
    J’espère que ta douce ne s’échine pas à parcourir ta prose car ton mensonge par ommission est d’autant plus gênant qu’il est exposé en toutes lettres dans le récit.
    Merci Robin pour ce FR !
    J’espère que ta douce ne s’échine pas à parcourir ta prose car ton mensonge par ommission est d’autant plus gênant qu’il est exposé en toutes lettres dans le récit.

    « nous empruntons (…) puis nos pieds » Vous les avez rendus j’espère ?

    Voilà un beau récit comme à ton habitude, on s'y croirait et malgré les différents FRs publiés sur cette compagnie on prend plaisir à la redécouvrir.
    Les rideaux font très First AF (il faut de l'imagination, je sais). Beaux panoramas, mais brrrr qu'est ce qu'il devait faire froid !
    « nous empruntons (…) puis nos pieds » Vous les avez rendus j’espère ?

    • Comment 487892 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton com' Quentin !

      Madame lit en général mes reports, celui-ci n'a pas fait exception ! Mais je l'avais prévenue dès notre arrivée à Lviv, que nous venions de braver courageusement la mort... Curieusement, elle est moins en colère quand je lui cache ce genre de choses que quand je lui cache que je me suis surclassé en J ^^

      On a failli laisser quelques orteils en Ukraine, les -15° ça ne pardonne pas ! Au moins c'était revigorant (mais pas sûr que tu aurais apprécié, après toutes ces années passées au moyen-orient).

      Les récits ne rendent pas hommage à ces vols, il faut vraiment les prendre pour sentir tous les petits détails "antiques"... Il faut une certaine imagination pour s'imaginer en P sur AF quand on est à bord ^^

      A bientôt :)

  • Comment 487746 by
    akivi GOLD 2555 Commentaires

    Merci pour ce FR sur un appareil qui est un véritable pèlerinage pour tout AvGeek qui se respecte... J'espère pouvoir y faire un tour au printemps ! 46 ans, je suis d'accord que c'est un âge largement mérité pour prendre sa retraite. Mais quel plaisir à bord, tout est si vintage... La formule est un peu usée, mais c'est réellement un voyage dans le temps que de voler sur cette compagnie. Et j'adore le logo aussi ! A bientôt

    • Comment 487893 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Guillaume !

      Avec les deux allemands, il y avait plus de 10% de la cabine qui faisait ce vol dans un but purement avgeek, le terme de pèlerinage semble en effet ne pas être de trop ^^
      J'espère que tu auras l'occasion d'y aller ! Si tu le peux, vise les vols Kiev <> Zaporizhia et Minsk <> Zaporizhia, ça augmentera tes chances d'avoir l'encore plus rare AN140 !

      Tout est daté, jusqu'au logo de la compagnie ! Ca perdra énormément de son charme quand Motor Sich passera enfin à la modernité, mais en attendant, c'est un bon moyen de revenir dans le passé pendant quelques heures :)

      A bientôt !

  • Comment 488030 by
    RYRthebest GOLD 2026 Commentaires

    Merci Robin !
    Mademoiselle revient justement d'un long week-end en Ukraine, avec un routing VIE/ODS en E195 OS, ODS/IEV en An24 M9 et KBP/VIE en A321 OS !
    Un vol vintage comme on les aime !
    À bientôt.

    • Comment 488068 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton com' Carl !

      Maemoiselle a du se faire bien plaisir ! Si elle veut tenter de l'AN140, n'hésite pas à lui proposer de passer par Zaporizhia un jour, c'est là qu'on a le plus de chances de le croiser :)

      Dur de faire plus vintage en Europe, à moins de voler sur le DC-3 préservé qui vole parfois en Suisse ^^

      A bientôt !

  • Comment 489659 by
    LGaddict 1282 Commentaires

    Merci Robin, pour cette série que je découvre à l'instant, après une longue absence (contrainte) de FR.

    Quel beau FR, et quel joli vol, qui me rappelle tellement mon propre vol M9 IEV-LWO du 27 Août 2016, celui qui a ouvert le bal du duo Motorsich-Antonov24B sur FR. Ca fait plaisir de voir que les copains sont de plus en plus nombreux à attraper le virus...et à en revenir en un seul morceau aussi^^^

    Tout dans cet avion est d'un autre temps, et est une invitation au voyage avgeek: les fauteuils bien rembourrés et bien inclinables, le porte-bagages ouverts, les rideaux aux hublots, les toilettes qui rappellent celles de nos vieux EAD...

    A IEV, je constate que les vols M9 ne partent plus du terminal principal, mais du Terminal D, sans doute une évolution destinée à faire de la place pour Wizzair, dont l'activité sur cette plateforme ne cesse de croître.

    A L'vov, heu non, L'viv, non, Lemberg, non Lwow...disons plutôt Léopold pour rester neutre, l'hiver est bien rude, mais le charme tout austro-hongrois de la ville n'en souffre point, cette ville a quelque chose d'un "petit Paris des Carpates", j'adore. Et en Ukraine, nul besoin de flamber dans un resto, Puzata Khata et autres stalovye sont des valeurs sûres: abordables, mais de qualité, et proposant un service en continu, avec des produits frais et de saison.

    Quant au train, les groupes électrogènes diffusent un air âcre c’est vrai, mais en cas de panne du train sur la steppe par -40°C, c'est un élément de survie^^^

    • Comment 490249 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Philippe ! Et merci d'avoir fait découvrir à la communauté cette pépite qu'est Motor Sich :D

      J'ai vraiment adoré ce vol venu directement du passé, même s'il faut bien avouer que quand on est habitués aux standards modernes, ça n'est pas hyper rassurant ^^

      Vu l'augmentation très forte chaque année du trafic à IEV, le passage dans ce petit terminal domestique a sans doute permis de libérer de la place...

      J'ai été moins fan de Lviv que du reste de l'Ukraine, mais comme je n'aime pas Paris non plus, ça vient sans doute de là :P

      Quand on voit le prix des restos "à touristes" en Ukraine, mieux vaut en effet aller dans une chaine self-service... En plus, c'est du coup plus typique que les restos plus chers qui n'accueillent que des touristes étrangers.

      Heureusement que chaque voiture possède son alimentation autonome en effet ^^

      A bientôt :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.