Avis du vol Motor Sich Odessa Kiev en classe Economique

Compagnie Motor Sich
Vol M9251
Classe Economique
Siege 06C
Temps de vol 01:20
Décollage 08 Jan 19, 17:50
Arrivée à 08 Jan 19, 19:10
M9 17 avis
Kethu
Par SILVER 1506
Publié le 15 février 2019
Camarades, camarades, bonsoir !


Après l'opus précédent, mémorable dans ma carrière d'avgeek, en voilà un second qui est tout aussi marquant, avec en bonus un petit tour d'Odessa. Mais avant, un petit coup de spoiler pour récapituler l'origine du routing :


Bonus : Cliquez pour afficher



Le routing prévu ressemblera donc à ça :


Routing



Un seul vol sur Motor Sich me semblait trop peu lors de la conception de ce voyage, et il me semblait intéressant de voler également sur un appareil plus récent du constructeur ukrainien Antonov, en l’occurrence un AN-140. Ce vol nous permettra donc de revenir d'Odessa à la capitale dans la modernité la plus totale… Ou pas.

En effet, seul un AN-140 est en service chez Motor Sich (c'est d'ailleurs le seul AN-140 en service commercial au monde), et le vol M9251, toujours prévu avec cet appareil sur le papier, est en général effectué par un AN-24, ou un Yakovlev Yak-40. Avoir un AN-24 serait assez décevant, mais entre un AN-140 ou un Yak-40, mon cœur penche plus pour le Yakovlev, un triréacteur régional haut sur ses pattes, avec, parmi ses nombreuses particularités, un accès à bord se faisant par une porte dans la queue de l'appareil !
Même si voler sur le 140 resterait aussi un moment unique, d'autant plus unique si l'on regarde son bilan désastreux (35 appareils construits, 4 appareils détruits dans des accidents mortel ayant entrainé la mort de 111 personnes… Sans doute l'appareil commercial le moins sûr au monde si l'on se fie uniquement aux statistiques !)…

Bref. Comme je le disais sur mon premier report sur Motor Sich, la compagnie ukrainienne propose un enregistrement en ligne adapté aux mobiles. A partir de 23 heures avant le départ, on peut sélectionner son siège sur le plan cabine (notons qu'est indiqué en haut le type d’appareil, ici un Antonov AN-140)…

photo screenshot_20190107-212954

… On valide, et voilà ! Rien de bien original, mais c'est un bon point pour cette compagnie.

photo screenshot_20190107-212814

Tant que l'on est sur internet, autant regarder la météo à l'arrivée… Le froid s'annonce pour le moins mordant !

photo screenshot_20190107-103505

De retour vers le Rus' de Kiev, dans un appareil datant probablement de la même période



Après une matinée de balade dans Odessa, on se dirige, en ce début d'après-midi vers l'arrêt du trolleybus qui relie le centre-ville à l'aéroport. Google nous indiquait un trolley toutes les 15 minutes, mais le panneau le contredit : C'est un toutes les 30 minutes. Et forcément, le précédent vient de partir… Heureusement que l'on a prévu large, les transports en commun ukrainiens n'ayant pas toute ma confiance.

photo dsc_1439

Après 27 minutes d'attente, un trolleybus flambant neuf arrive enfin ! Il est d'ailleurs fabriqué en Ukraine, si l'on en croit les nombreuses publicités vantant cela à l'intérieur. Notre conducteur adopte une conduite assez "vigoureuse", ce qui nous permet d'arriver à destination en une vingtaine de minutes.

L'aéroport d'Odessa comporte un grand terminal moderne, ouvert en 2017, mais qui ne gère… que les arrivées.

photo dsc_1440

Pour les vols au départ, c'est dans le terminal d'origine soviétique (construit en 1961) que ça se passe. Personnellement, je suis ravi de partir de ce vieux terminal, mais j'ai du mal à comprendre la logique… Il serait beaucoup plus appréciable pour le commun des mortels de partir du nouveau terminal, grand et moderne, et d'arriver à l'ancien ! Espérons que ça ne soit que temporaire…

photo dsc_1441

L'intérieur, landside, est assez réduit : Une petite zone d'attente côté Est, avec des comptoirs de vente des compagnies aériennes…

photo dsc_1443

Et côté Ouest, les comptoirs d'enregistrement, avec derrière un petit café. Heureusement qu'on est en plein hiver, en été en période touristique, ça doit être vraiment beaucoup trop petit ! A chaque ouverture de la porte du terminal fait entrer un courant d'air glacial, même en manteau il ne fait pas chaud…

On peut noter plusieurs publicités pour des formations d'officiers de la marine marchande : La grande tradition maritime à Odessa, combinée aux salaires assez faibles, rend ces marins particulièrement attractifs pour les compagnies maritimes du monde entier…

photo dsc_1442

Entre les deux côtés, l'accès au PIF. En bas, fermé, c'est l'accès "International", avec la PAF dans la foulée. Pour les vols domestiques, il faut grimper en haut de l'escalier…

Le FIDS, avec 4 vols Turkish par jour, ainsi que des liaisons effectuées par des low-cost turques… Il y a plus de vols vers la Turquie que vers Kiev ! Notons aussi un vol FlyDubaï vers, je vous le donne en mille, Dubaï.

photo dsc_1445

En sous-sol, les WC, à l'ancienne, avec une "dame pipi" qui surveille le passage…

photo dsc_1446

C'est propre, mais rustique (comme souvent en Ukraine, le PQ ne doit pas être jeté dans la cuvette, mais dans une poubelle à côté, les canalisations n'étant pas conçues pour ça…).

photo dsc_1447

Je reviens à ma place, et jette un œil à l'OLCI : Le type d'appareil a changé ! Nous volerons donc sur Yakovlev Yak-40. Chic, on évite l'AN24, ça me va bien ! En plus, depuis que j'ai découvert cet appareil sur un FR de l'ami Lucky Luke (le FR ne portait pas directement sur cet appareil, mais on en voyait un magnifique en photo !), j'ai vraiment très envie de voler dedans…

photo screenshot_20190108-152813

Après consultation de Flightradar, je remarque que c'est le Yak-40 UR-MSX qui réalisera ce vol. Je réalise quelques recherches dessus pour m'occuper, et tombe sur les infos suivantes : Sorti d'usine en 1975, soit 44 ans d'ancienneté, cet appareil a eu une vie un peu tumultueuse…

Livré à Aeroflot, il subit, à peine un an après sa livraison, une erreur humaine qui aurait pu être fatale : Le mécanicien naviguant, tout juste sorti d'école, coupe sans le vouloir les trois moteurs lors de l'approche sur Kiev Zhulyany. La robustesse de l'appareil dans sa conception, en plus de la bonne formation des pilotes russes, permet de réussir un "amerrissage" dans un marais peu avant l'aéroport. Pas de blessés, et l'appareil peut être réparé.

Il volera sur Aeroflot jusqu'en 1988, avant de passer dans les forces aériennes soviétiques. Après la fin du bloc de l'est, il volera sous les couleurs de Polet Airlines (une compagnie régionale russe) jusqu'en 2007. La suite est un peu floue, à priori l'avion a fait pas mal de béton, jusqu'à ce qu'il rejoigne Motor Sich en 2017. Plus récemment, en décembre dernier, l'appareil a renversé un véhicule de piste avec son aile gauche…

Espérons donc que nous réussirons à atteindre la piste de Zhulyany sur ce vol, et qu'il n'y aura pas de véhicules sur notre passage !

photo screenshot_20190110-223427

90 minutes avant le départ, l'enregistrement ouvre, avec un seul comptoir ouvert. Quelques personnes sont présentes devant nous…

photo dsc_1448

A côté, sur un pilier, une publicité pour des appartements à la "Gagarin Plaza", publicité que je trouve tout à fait charmante et "dans son jus".

photo dsc_1449

Comme entre Kiev et Lviv, les sacs sont pesés précisément, un de nos sacs part donc en soute. Nos cartes d'embarquement nous sont remises avec le sourire. La zone s'est bien vidée…

photo img_20190108_163120

On monte de suite passer le PIF. Il n'y a que 4 personnes devant nous, mais le fonctionnement est assez particulier : Un seul passager est autorisé dans la zone entre l'entrée du PIF et le portique corporel. Il faut donc attendre que chaque passager ai vidé toutes ses affaires et soit passé sous le portique pour pouvoir s'avancer. En plus, l'agent en charge de contrôler les passagers vérifie également les passeports, feuilletant toutes les pages (alors que l'on est sur un vol domestique).

Quand vient mon tour, alors que j'enlève mes chaussures, me rappelant de la rigueur sécuritaire à IEV, l'agent me dit (en anglais !) que je peux les garder. Soit. Je passe donc… Et sonne. On me demande donc de retirer mes chaussures, et j'ai droit à une fouille et palpation en règle…

Au moins j'aurais évité la fouille du sac, un passager a du la subir, l'agent en charge vide l'intégralité du sac, regarde absolument tous les éléments… Le pauvre hère a passé cinq minutes à regarder son sac se faire vider, puis cinq minutes à le refaire.

photo dsc_1450

Bref, au bout de 10 minutes (pour faire passer 5 personnes), je suis de l'autre côté. On arrive dans une salle pour le moins… vintage ! Vieux parquet et marbre, on est loin des aéroports "standardisés" que l'on voit un peu partout dans le monde… Des publicités sont placées devant les baies vitrées, dont une mettant en avant le nouveau terminal d'Odessa.

photo dsc_1452

Le PIF, d'où je viens, avec une aubette PAF vide, permettant sans doute de convertir cette salle en salle de départ vers l'international si besoin.

photo dsc_1454

De l'autre côté de la cloison blanche, un petit bar, et des passagers qui font la queue pour l'embarquement du vol UIA pour Kiev Boryspil.

photo dsc_1453

On s'installe dans la vaste salle d'attente, où on trouve un magasin fermé, et des sanitaires (et des sapins de Noël).

photo dsc_1458

Le BP du jour, avec un beau tampon confirmant que j'ai bien passé le PIF.

photo dsc_1455

L'embarquement est lancé à 17h30, on se dirige donc vers la porte au fond de la salle, devant le café.

photo dsc_1460

On arrive dans une salle petite et sombre, avec d'un côté la zone fumeurs, et de l'autre le Business Lounge.

photo dsc_1461

Sur le côté gauche de cette salle, le comptoir d'embarquement où deux sympathiques agentes s'occupent de scanner les BP.

photo dsc_1462

On descend ensuite sur le tarmac par ce très charmant escalier. Un bus nous attend en bas… Ça a plus de gueule qu'une passerelle, vitrée ou non !

Deux militaires surveillent l'embarquement dans le bus.

photo dsc_1464

Une fois tous les passagers à bord, nous partons à travers le tarmac enneigé et bien peu éclairé. On s'arrête à l'arrière de l'appareil. Il fait vraiment très sombre, mais l'escalier déplié à l'arrière me confirme que c'est bien un Yak-40 !

photo dsc_1465

Je ne cherche pas à m'éloigner pour avoir un meilleur cliché de l'appareil : Il fait nuit, et en plus, il y a là aussi des militaires qui surveillent… Je me contente de cette vue floue de l'aile et du réacteur gauche, avec derrière, le terminal. Noter l'absence de déneigement… J'espère que les pilotes ont mis les chaînes !

photo dsc_1467

Je ne m'attarde pas, et grimpe par l'arrière dans ce vieil avion ! Attention à ne pas se cogner la tête…

photo dsc_1468

L'hôtesse nous accueille en porte, je me dirige vers nos sièges, à l'avant dernière rangée. Les sièges (en cuir) sont sous forme de banquette pour l'assise, mais avec des dossiers individuels (photo prise au débarquement, d'où les ceintures mal placées).

photo dsc_1528

C'est très serré à bord, l'appareil a été initialement conçu pour une cabine en 1-2, pas en 2-2 ! On s'installe de suite, pour ne pas gêner l'embarquement.

photo dsc_1471

L'espace pour les jambes est vraiment minuscule, en me reculant au maximum dans mon siège je peine à passer deux doigts ! Et en largeur ce n'est pas mieux, ni Madame ni moi ne sommes très imposants, et pourtant je dépasse un peu sur le couloir…

photo dsc_1475

La tablette est très petite, et est raccord avec le siège niveau teinte. Au sol, une moquette claire et moelleuse, on ne se sent clairement pas dans un appareil commercial…

photo dsc_1481

Ici, pas de rideaux aux fenêtres, mais des cache-hublots avec poignée dorée ! On se croirait sur Emirates… Avec un peu d'imagination.

Par contre, pour la vue sur l'extérieur, ce n'est pas vraiment ça, l'appareil est arrivé à 11h à Odessa, et il a neigé une bonne partie de la journée !

photo dsc_1473

Les têtières sont joliment décorées du logo de la compagnie…

photo dsc_1474

… Contrairement aux boucles de ceintures qui sont nettement plus simples. Et qui, pour la mienne, ne sert à rien : La ceinture n'est pas du tout tenue par la boucle, en tirant dessus ça s'enlève tout seul… On va espérer ne pas avoir de freinage brusque !

photo dsc_1470

Sur le plafonnier, pas d'appel de l'équipage, juste des aérateurs.

photo dsc_1472

L'embarquement est vite terminé, il y a 17 passagers à bord, ainsi que 6 personnes de chez Motor Sich. Comment cette compagnie fait pour être rentable ? Noter les panneaux (consignes à l'avant, indication des issues) qui sont tous encadrés d'un liseré doré… Ici, de vraies coffres à bagages, bien qu'ils soient assez étroits. Il n'y a rien qui traine, tout semble en bon état, l'appareil est visiblement très bien entretenu.

photo dsc_1480

Les numéros de rangées sont écrits sur de petits écriteaux. Les lettres des sièges sont en alphabet cyrillique.

photo dsc_1492

Comme sur le vol IEV-LWO, les consignes de sécurité sont réalisées très rapidement (seule la ceinture est démontrée). Il n'y a pas non plus de discours pour les passagers assis aux issues. Mais au moins, les moteurs ne sont pas démarrés donc on peut entendre ce qui se dit, en anglais et en ukrainien (ou russe ? J'ai bien du mal à différencier ces deux langues).

La notice de sécurité est du même modèle que pour l'Antonov 24. Notons qu'elle est personnalisée pour cet appareil précisément, l'immatriculation est indiquée en haut, et c'est bien une photo de cet avion.

photo dsc_1476

Mis à part le schéma des issues, l'intérieur de la notice est aussi le même que sur le vol précédent…

photo dsc_1477photo dsc_1478

La pochette contient aussi un magazine "Aeroplan", pas spécifique à Motor Sich et pas très intéressant.

photo dsc_1479

Un dégivrage rapide est effectué, mais la neige reste présente sur notre hublot. Les trois réacteurs sont ensuite démarrés… C'est bruyant ! On démarre ensuite notre roulage à 17h48, avec deux minutes d'avance, ce qui permettra enfin de faire partir la neige du hublot ! Le cockpit réalise une petite annonce, mais c'est incompréhensible.

photo dsc_1482

On remonte la piste, et on fait demi-tour sur la raquette…

photo dsc_1483

Et on s'aligne, avant de s'élancer sur cette piste pas vraiment bien déneigée…

photo dsc_1487

On décolle à 17h54, avec une vue sur les lumières d'Odessa. Le décollage et la montée se font très lentement, on ne sent même pas qu'on quitte le sol !

photo dsc_1490

On atteint rapidement la couche nuageuse, le régime moteur est un peu ralenti, le bruit devient beaucoup plus supportable. Pendant toute la montée, l'hôtesse assise en 7B restera très concentrée sur son téléphone. Derrière nous, en 7C, un mécanicien qui potassera pendant tout le vol la documentation technique de l'appareil. Rassurant !

Une fois notre altitude de croisière atteinte, le service démarre, réalisé au plateau (en même temps, un trolley aurait du mal à passer dans l'allée !). Madame se dévoue pour déplier sa tablette et réduire encore un peu plus son espace vital ! L'accoudoir du siège de devant tente de se faire la malle. Heureusement, les sièges ne s'inclinent pas…

photo dsc_1496

Voilà ce qui est proposé par Motor Sich sur ce vol du soir : Deux bonbons, et un gâteau.

photo dsc_1497

Une fois toutes les barquettes distribuées, l'hôtesse passe au service des boissons chaudes, avec au choix thé ou café. Thé ce sera ! Le gâteau est bon, avec un petit goût de bugnes, pas étouffe-chrétien (alors que visuellement ça semblait un peu lourd).

photo dsc_1499

Une fois tout ceci avalé, j'abandonne Madame pour aller au fond de l'appareil. La porte derrière laquelle se cache l'escalier ventral…

photo dsc_1500

Et sur la gauche, après le petit galley arrière, les sanitaires. L'anglais n'est clairement pas le point fort des ukrainiens…

photo dsc_1501

Les WC sont plus ou moins propres, mais assurément moins rustiques que sur Antonov 24 !

photo dsc_1502

Une petite lumière d'ambiance bleutée est présente sous le lavabo, on trouve aussi un bouton d'appel de l'hôtesse, et l'habituel désodorisant.

photo dsc_1503

L'évier métallisé est très propre, et un verre d'eau est présent (si on souhaite se laver les dents ?).

photo dsc_1504

Là encore, des touches de dorés… EK n'a décidément rien inventé !

photo dsc_1505

Je reviens à ma place, l'hôtesse passe peu après proposer de l'eau, comme le prévoit visiblement le service Motor Sich sur tous les vols. C'est toujours servi dans ces très jolis gobelets

photo dsc_1507

Notre descente commence à 18h50, ça secoue beaucoup, et on ressent vraiment chaque action des pilotes sur les commandes… On passe sous la couche nuageuse, et on aperçoit Vychneve (Вишне́ве), ville déjà aperçue lors du vol vers Lviv.

photo dsc_1508

Ça remue toujours pas mal, impossible de faire une photo nette dans ces conditions !
Je comprend alors quel est le détail qui me gêne un peu depuis le début du vol : Je ne vois aucune lumière en bout d'aile, ni de flash lumineux. J'espère que c'est juste qu'ils ne sont pas visibles depuis la cabine !

photo dsc_1511

Une fois Vychneve dépassée, un grand terrain vague enneigé apparait, longé au sud par une ligne de chemin de fer.

photo dsc_1513

Malgré la nuit qui est bien tombée, il n'est que 19h, et les bouchons dans les environs de Kiev sont très présents

photo dsc_1515

Toucher assez délicat au vu des turbulences à 19h08 !

photo dsc_1518

On décélère, et on sort par l'unique taxiway à l'extrémité est de la piste. On longe le musée national de l'aviation, avec de nombreux aéronefs et hélicoptères soviétiques…

photo dsc_1522photo img_20190108_190839

Des appareils qui ressemblent à des Antonov AN-74 (un appareil que j'aimerais beaucoup emprunter aussi !)…

photo img_20190108_190952

On passe ensuite devant le nouveau terminal international.

photo dsc_1523

… Et on se parque au large, à 19h11, donc à l'heure.

photo dsc_1525

On se lève tous comme un seul homme, dans cette cabine exiguë ! Je ne suis pas fan de l'instant Danette, mais je n'en pouvais plus d'être à ce point coincé dans mon siège !

photo dsc_1529

Et on débarque par la porte arrière. Sur la gauche, un vestiaire pour ranger les plus gros bagages cabines.

photo dsc_1530

Pas de militaire en vue, mais par contre, il fait bien -15° ! Je prends tout de même quelques clichés de notre magnifique appareil… Mon premier triréacteur, et je n'espère, pas mon dernier ! Cet avion est vraiment très haut sur pattes, car prévu pour décoller de terrains non goudronnés…

photo dsc_1532

Et cet escalier ventral, sans doute un des derniers appareils en service commercial à avoir ce système (corrigez-moi si je me trompe !).

photo dsc_1535

Dernière photo, avec cette dérive, assez impressionnante également.

photo dsc_1536

Je monte dans le bus, et on part rapidement vers le terminal. Dernier coup d’œil tout à fait flou à UR-MSX…

photo dsc_1539

On croise ensuite un A320 Wizzair, mais ce dernier est tout aussi flou !

photo dsc_1542

C'est ensuite un énorme tas de neige qui cache la vue sur le tarmac !

photo dsc_1543

Le bus nous dépose finalement devant cette porte ouverte donnant sur la zone d'arrivée airside.

photo dsc_1545

Zone d'arrivée composée d'un tapis de livraison des bagages et…

photo dsc_1546

… Un banc. Et c'est tout ! Minimalisme quand tu nous tiens…

photo dsc_1547

En parlant de bagages, ce tracteur vient d'amener ceux de notre avion, alors qu'un deuxième bus avec une cargaison de passagers en provenance de Lviv arrive dans la salle, qui devient donc assez bondée.

photo dsc_1548

Heureusement, notre sac ne tarde pas à arriver, et nous voilà prêt à partir !

photo dsc_1549

La zone d'arrivée landside est tout aussi simple, et la sortie est pour le moins peu glorieuse, je croyais initialement que c'était une sortie de secours…

photo dsc_1550

On se retrouve juste de l'autre côté du grillage séparant du tarmac, où une agente attend la livraison des bagages du vol de Lviv.

photo dsc_1551

Reprenons nos pieds, à travers la neige fraîche, pour rallier l'arrêt de bus.

photo dsc_1552

Contrairement à celui pour venir à l'aéroport, qui est situé à plusieurs centaines de mètres, l'arrêt pour aller dans le centre est juste en face l'Antonov AN24 qui marque l'entrée de la zone aéroportuaire. On trouvera à l'arrêt un ukrainien fort sympathique, avec qui Madame discutera un peu (mes propres connaissances en russe étant ce qu'elles sont…), notamment de la France, puisque ce cher monsieur a travaillé aux Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire, sur le Symphony of the Seas ! C'est là que je regrette de ne pas parler la langue de Tolstoï, puisque le milieu maritime me passionne quasiment autant que l'aérien…

photo dsc_1553

Après une dizaine de minutes d'attente dans un froid glacial, nous embarquons à bord d'un marshrutka, un minibus/taxi partagé suivant une ligne régulière, à la manière d'un bus de ville. Si l'aspect de ces véhicules, de plusieurs dizaines d'années d'âge, n'est guère engageant, c'est un moyen de transport très prisé en Ukraine, car réalisant une desserte plus fine que les bus "classiques".
Nous irons jusqu'au terminus, Kontraktova ploshchaонтрактова площа), à quelques centaines de mètres de notre auberge de jeunesse, en plein cœur de la capitale ukrainienne.

photo dsc_1554photo img_20190108_195606

Voilà qui conclut ce deuxième vol avgeek de ce périple, que j'ai préféré à celui en Antonov ! Je trouve en effet ce Yak-40 unique par beaucoup plus d'éléments que l'Antonov, entre les trois réacteurs, l'escalier dans la queue, l'intérieur presque "bling-bling" qui ne colle pas du tout avec le manque de confort à bord, ou encore tout simplement son histoire : C'est en effet un des rares modèles d'appareils soviétiques à avoir traversé le rideau de fer, car à l'époque de sa conception (les années 60-70), il n'avait sous simplement pas de concurrents dans ce segment des petits jets régionaux adaptés aux pistes non goudronnées et courtes. L'appareil a été ainsi en service en Italie, en Allemagne de l'Ouest, et certains compagnies américaines en ont même commandé (commandes qui ont été annulées, pour, je suppose, d'évidentes raisons politiques). Il reste actuellement seulement une vingtaine de Yak-40 en service dans le monde, et moins d'une dizaine sont utilisés en service commercial de passagers. Quasiment aussi rare que l'AN-24, et sa fin de carrière est sans doute très proche aussi…

Sur ce, je vous laisse avec la capture d'écran de la route suivie pendant ce vol. Si une visite d'Odessa vous intéresse, un bonus est présent juste après…

photo 2019-02-12 23_01_46-motor sich airlines flight m9251 - flightradar24

Bonus : Cliquez pour afficher


A bientôt, n'hésitez pas à laisser un petit commentaire !
Afficher la suite

Verdict

Motor Sich

6.9/10
Cabine7.0
Equipage7.5
Divertissements5.0
Restauration8.0

Odessa - ODS

5.6/10
Fluidité5.0
Accès7.0
Services3.0
Propreté7.5

Kiev - IEV

7.5/10
Fluidité9.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté9.0

Conclusion

Comme d'habitude, je me plie à l'exercice de la notation en essayant d'être impartial, donc en mettant de côté l'avgeek qui sommeille en moi, qui a adoré ce vol, cet appareil, ce vieux terminal à Odessa...

Motor Sich propose un bon produit pour un vol domestique, avec un catering suffisant. Le problème est l'absence de confort dans cet appareil bien daté, qui pénalise le ressenti final... Une cabine en 1-2 serait nettement plus agréable (mais moins rentable).

L'aéroport d'Odessa, s'il ravira les fadas d'antiques terminaux, manque cruellement de confort et de service : La construction de ce nouveau terminal aurait du régler ce problème, mais pour une raison qui m'échappe, il est dédié aux arrivées... Les départs restent donc confinés dans un terminal daté, aux équipements dépassés, qui est certainement en sur-capacité en haute-saison...

Kiev Zhuliany joue la carte du minimalisme pour les vols domestiques : On a le strict minimum, mais au moins c'est efficace, propre et moderne. Avoir un peu plus ne serait pas du luxe... Tout comme avoir une liaison vers le centre un peu plus efficace que les lents bus de ville !

Détail de la notation :

Motor Sich :
Cabine : Si l'espace manque cruellement à bord de cet appareil, la cabine est vraiment nickel niveau entretien et propreté. Tout est soigné, à en devenir presque amusant tant le décalage entre la décoration qui se veut luxueuse et l'absence de confort est grand. 7.
Équipage : Service réalisé avec le sourire, mais l'aspect sécurité est toujours un peu en deça, de mon point de vue d'européen occidental. 7,5.
Divertissements : Mis à part une revue, rien à se mettre sous la dent, mais chercher tous les petits détails de la cabine occupe bien ! 5.
Restauration : Gâteau et bonbons, thé ou café, puis passage avec de l'eau : Si ce n'est pas ça qui remplit l'estomac, c'est déjà très bien pour un vol domestique, et le service en trois fois permet d'occuper le passager pendant le vol. 8.

ODS :
Fluidité : L'organisation du PIF et sa lenteur font que je ne peux décemment pas mettre plus que la moyenne : Certes, on est passés en dix minutes, c'est raisonnable, mais avec seulement 4 personnes devant, c'est assez ridicule... Idem pour le check-in qui n'était pas ultra rapide. 5.
Accès : Une ligne de trolleybus, passant seulement toutes les 30 minutes, et des marshrutkas desservent l'aéroport. Correct pour un aéroport de cette taille. 7.
Services : Le gros point faible d'ODS : C'est tout petit, totalement dépassé, avec très peu de services : Un bar landside, un bar airside (à noter que je n'ai pas vu la zone internationale, mais je doute qu'elle comprenne un cinéma gratuit et un spa), un Wifi fonctionnel (c'est déjà bien), et c'est tout ! 3.
Propreté : L'aéroport n'est pas spécialement sale, juste très vieillot de tous les côtés, ce qui laisse une impression mitigée. 7,5.

IEV :
Fluidité : La livraison des bagages est assez efficace, tout comme le parcours d'arrivée, qui se résume à deux minuscules salles. 9.
Accès : Plusieurs lignes de bus et de marshrutkas desservent l'aéroport, mais tout reste assez peu efficace, la faute à une politique de transports pas vraiment développée en Ukraine... 7.
Services : Il y a sans doute des services à IEV, mais pas dans la zone d'arrivée domestique ! Dommage. 5.
Propreté : La minuscule zone de l'aéroport traversée était propre. 9.

Informations sur la ligne Odessa (ODS) Kiev (IEV)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 5 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Odessa (ODS) → Kiev (IEV).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Motor Sich avec 6.8/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 20 minutes.

  Plus d'informations

42 Commentaires

  • Comment 488514 by
    scorph GOLD 1152 Commentaires

    Bonjour Kethu et merci pour ce FR exceptionnel j'avais hésité à faire se périple l'automne dernier révant moi aussi d'un combo An24 + (An140/Yak 40 ou An74) mais j'avais finalement renoncé devant la faible chance de faire un doublet. Quel chance d'avoir pu voler sur le Yak sur une liaison "commerciale" tu as gagné à la loterie Motor sich.

    Bon vols

    • Comment 489038 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Hugo :)

      Comme je disais à je ne sais plus qui sur mon précédent FR, si tu veux optimiser tes chances d'avoir un AN140, il faut se tourner vers les lignes au départ de Zaporizhia, c'est là où il vole le plus ! J'ai eu pas mal de chance en effet, le Yak-40 sur la liaison Odessa a été remplacé dès le lendemain par un AN24...

      A bientôt ;)

  • Comment 488518 by
    BESMRS 1811 Commentaires

    Merci pour ce Fr d'exception :o)

    Appareils militaires mis à part (Transall, C130, C17, A400, Casa 235, C2,...), il ne reste que les DC 9- MD 80 -MD90-B717 à disposer d'une porte arrière...

  • Comment 488519 by
    wop SILVER 257 Commentaires

    Merci d'avoir partagé ce vol collector en tout point. Clairement, on ne prend pas ce genre d'avion pour le confort, mais il n'en a pas moins un certain charme !

    • Comment 489040 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le commentaire :)

      En effet, pour le prix (assez élevé), il y a moyen de voyager bien plus confortablement en train de nuit en "première", mais prendre un Yak-40 est quand même nettement plus unique !

      A bientôt ;)

  • Comment 488525 by
    FFlyerCDG 3047 Commentaires

    Merci Robin pour cette publication en mode "Souvenirs" !
    Une superbe exclusivité pour l'AVGeek que tu es mais je trouve néanmoins que l'AN-24 a beaucoup plus de charme :-)
    De la même façon je reste un inconditionnel de cette aérogare restée, fort heureusement, dans son jus et qui, malheureusement, est l'un des tous derniers, si ce n'est le dernier, vestige de son espèce en Europe...
    Je constate néanmoins que les rideaux style "Sissi à Schönbrunn" ont disparu au profit de pare-soleil monstrueux :-(
    Tout mes remerciements également pour la qualité habituelle de ton bonus même si sa lecture a mis un terme définitif à un projet de w-e prolongé en Ukraine cet Hiver... Odessa et Lviv que, contrairement à toi, j'ai adorée sont beaucoup plus agréables en plein été !

    • Comment 489042 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci Joël pour ton commentaire !

      L'AN24 et le Yak ont tous les deux un certain charme je trouve, mais assez différent ! C'est l'aspect cabine "luxueuse" alors que c'est inconfortable au possible qui m'a le plus marqué ! L'Antonov fait plus dans le vieillot, donc je comprends que ça te plaise :P

      Le nouveau terminal d'Odessa a sans doute nettement moins de "charme de l'ancien" en effet... Mais aussi moins d'occupations ^^ J'étais assez déçu par ces publicités qui sont devant les fenêtres, c'est vraiment immonde.

      Odessa en été doit être radicalement différente de l'hiver ! Mais l'ambiance "Noël" qui régnait en ville était vraiment sympathique, et comme il n'y a quasiment aucun touriste, la ville fait plus authentique que Lviv...

      A bientôt :)

  • Comment 488537 by
    AirBretzel TEAM GOLD 6798 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR.
    Un changement d'appareil mais pour le plus grand des plaisirs.
    A l'intérieur c'est en effet très serré, les grands doivent souffrir sur cet appareil.
    Un bon gâteau , voilà encore un service correct.
    Bon pour le bling-bling on est encore loin d'Emirates.^^
    Superbe bonus mais comme Joël, je préfère l'été pour une visite d'Odessa.
    A bientôt

    • Comment 489044 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Valérie !
      Ce qui est bien avec Motor Sich, c'est qu'un changement d'appareil déçoit rarement un avgeek ^^
      J'ai bien eu du mal à rentrer mes 1m85, heureusement que Madame a préempté le hublot, j'ai pu m'étaler dans le couloir !

      Service tout à fait correct, mais je dois avouer que je préfèrerais avoir un peu plus d'aspect "sécurité" et moins de catering...
      Dur de battre EK au niveau du bling-bling cela dit :P

      Odessa doit être plus agréable en été niveau climat, mais peut-être moins authentique !

      A bientôt :)

  • Comment 488540 by
    nicobcn TEAM GOLD 4458 Commentaires

    Merci Robin pour ce splendide FR !

    Que dire ce genre d'avions fait rêver en 2019 ! Ça me donne de plus en plus envie de me rendre en Ukraine.

    Je me demande aussi comme toi comment cette compagnie peut-être rentable, et comment elle fait pour les pièces détachées. Est-elle sur liste noire ?

    A bientôt !

    • Comment 489045 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci Nico pour ton com' !

      Il ne faut vraiment pas hésiter à aller en Ukraine, dur de dire si ces appareils voleront encore dans quelques années... Motor Sich utilise sans doute des appareils désossés pour se fournir en pièces, mais ils vont bien devoir passer à la modernité un jour (malheureusement pour les avgeeks !).

      Elle n'est pas sur liste noire, l'entretien a vraiment l'air bien fait et soigné dans ces avions (ça peut paraitre un détail, mais il n'y a pas une miette ni un papier par terre dans la cabine quand on monte... Chose rare sur les legacys européennes).

      A bientôt !

  • Comment 488568 by
    Esteban TEAM GOLD 11837 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR !

    Et bien, il ne faut pas être judoka pour voler à bord de ce Yak 40 :)

    Superbe découverte très complète de l'appareil. Et tu as raison, l'embarquement par escalier ventral est en voie de disparition, les MD80/90 l'ont mais peu de compagnies l'utilisent en général (DL ne l'utilise quasiment jamais).

    A bientôt !

    • Comment 489047 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Salut Stephan !

      Un judoka a au moins la capacité de faire preuve de souplesse pour rentrer dans un espace réduit, moi je suis plutôt du genre "planche de bois" niveau souplesse malheureusement :P

      J'étais un peu déçu de faire ce vol de nuit, j'aurais aimé pouvoir admirer l'extérieur aussi bien que l'intérieur, et prendre un meilleur cliché de cet escalier...

      A bientôt :)

  • Comment 488614 by
    Boair 558 Commentaires

    Décidément, j'ai de plus en plus envie d'aller faire une escapade en Ukraine ^^ Dommage pour l'AN140 mais ce Yak 40 reste une très belle prise ! Tu as raison, c'est (a ma connaissance) le dernier avion avec escalier intégré en service... Enfin presque, il reste encore de nombreux MD80 mais ces avions n'utilisent que très rarement ces escaliers
    J'adore la photo de l'avion dans le marais, c'est assez dingue de se dire que plus de 40 ans plus tard il vole encore... C'est solide les avions Russes ! Je remarque aussi que l'avion a été livré a M9 en 2017 ce qui pourrait laisser penser que la compagnie compte l'utiliser quelques années encore.
    L'intérieur est collector, on sent que c'est étroit.
    Bref, merci beaucoup pour ce report Robin et bonne soirée !

    • Comment 489048 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Hello Adrian !

      Je me répète sur plusieurs commentaires, mais fonce en Ukraine ! Il y a moyen de se restaurer et dormir pour une bouchée de pain, et Motor Sich est un paradis pour avgeeks... Faut en profiter tant que ça dure ^^
      L'AN140 devrait voler un peu plus longtemps que le Yak, donc au final les deux m'allaient très bien ! Même si en effet il vient tout juste d'arriver dans la flotte, M9 le fera sans doute durer (ou l'utilisera pour pièces pour faire voler les autres Yak).

      C'est un appareil rustique conçu pour des pistes non préparées, ça l'a sans doute sauvé du crash dans ce marais ! Ca devait être quelque chose d'atterrir sur des pistes de terre dans les années 60...

      Merci pour ton commentaire, en espérant t'avoir convaincu d'aller en Ukraine ^^

  • Comment 488658 by
    gkar02300 20 Commentaires

    Bonjour,
    Je ne sais pas si on peux appeler ça encore du voyage en avion mais une grande aventure ça c'est certain ;-)
    Merci pour ce superbe FR

    • Comment 489049 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Bonjour, et merci pour le commentaire !

      C'est tellement différent d'un vol dans un appareil moderne... Du confort à la déco, en passant surtout par les impressions ressenties pendant le vol, c'est vraiment unique :)

  • Comment 488717 by
    NZ1 1320 Commentaires

    Merci Robin pour ce très bon FR !
    Quelle aventure ! Cet avion est une super prise vu son originalité et sa rareté
    L’histoire de l’amerrissage dans le marais est incroyable
    Qui dit vieil avion dit vieux terminal, tout est encore dans son jus y compris les toilettes. Tout est rustique quoi
    Les procédures sont assez exigeantes pour un vol domestique
    Le legroom n’est pas du tout en adéquation avec les dorures, la moquette et le coté jet privé de l’appareil. Même si c’est très serré, j’imagine le plaisir de voler à bord d’un tel avion
    Comme d’habitude, très beau bonus d’une Ukraine que je ne connais pas et qui me tente autant pour son coté avgeek que culturel
    A bientôt

    • Comment 489052 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Hugo !

      Entre l'AN24 et le Yak, je doute de réussir à faire un voyage plus avgeek que celui-là avant longtemps :)
      J'ai bien fait de fouiller le web russophone pour trouver l'histoire de l'appareil, ça ajoute encore une touche d'aventure dans ce vol ^^

      L'aérogare est vraiment à l'ancienne, mais au moins, on n'a pas à passer dans un duty-free interminable en sortant du PIF ! L'Ukraine reste un pays en guerre malheureusement, les contrôles sont donc très poussés... Compréhensible hélas.

      C'est un plaisir de voler à bord, mais heureusement que ce n'est que sur quelques centaines de kilomètres, je n'aurais pas du tout apprécié faire 3 heures à bord ^^

      Pour le côté culturel, parler russe (ou ukrainien) est malheureusement quasiment indispensable pour en profiter vraiment... Les visites, et les rencontres avec les locaux, sont nettement plus compliquées sans la pratique de ces deux langues !

      A bientôt :)

  • Comment 488738 by
    Chevelan GOLD 13619 Commentaires

    Hello Robin

    Un très beau FR à bord d'un appareil plutôt rare sous nos latitudes ...
    C'est très étroit à bord, mais là n'est pas le plus important.
    Catering très convenable servi à bord
    Ce récit me rappel mon voyage à Mourmansk, mais il faisait encore plus froid !

    Merci pour cet opus, à bientôt.

    • Comment 489057 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Salut Hervé ! Vraiment content de te revoir sur le site, j'espère que tu vas bien :)

      Le Yak-40 est une espèce en voie d'extinction, je me sentais assez privilégié de pouvoir encore voler à bord en 2019...
      On sent que M9 profite du moindre espace à bord pour faire rentrer un max de passagers dans la carlingue :)

      Mourmansk, ça me fait rêver aussi, surtout en hiver ^^

      A bientôt !

  • Comment 488801 by
    lucas330 1290 Commentaires

    Merci pour ce très beau fr à bord d'un avion rare le YAk-40.
    J'adore l'entrée à l'arrière.
    A l'intérieur c'est très serré, il ne faut pas être trop grand mais c'est pas bien grave car c'est un vol exceptionnel.
    Catering correct.
    Merci, à bientôt.

  • Comment 489033 by
    lysflyer SILVER 714 Commentaires

    L'Ukraine où un simple vol domestique devient une aventure et le rêve de tout avgeek.
    Je suis très impressionné par l'OLCI.

    • Comment 489061 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le commentaire !

      L'Ukraine est sans doute la meilleure destination pour les avgeeks en Europe !

      Je ne m'attendais pas à voir un OLCI chez Motor Sich, encore moins avec sélection du siège sur un plan !

      A bientôt :)

  • Comment 489184 by
    Michelg GOLD 2120 Commentaires

    Encore un voyage, et quel voyage, dans le temps.
    Comme mes camarades je trouve que le vieux terminal illustre parfaitement le vol plutot que le bâtiment moderne.
    Quelle découverte cet avion et son histoire étonnante avec un atterrissage moteurs coupés, le stagiaire à du s'en souvenir...
    Alors c'est inconfortable, bruyant, ca tremble de partout, il n'y a pas de place mais on doit s'y sentir aussi bien que dans une suite de First.
    Le bonus est tout aussi exceptionnel, ca donne envie tout cela.
    Merci Robin pour ce FR passionnant et à bientôt.

    • Comment 489222 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Le voyage commence dès l'arrivée dans le terminal !
      Je pense que le stagiaire n'a jamais remis les mains sur les commandes d'un appareil malheureusement... L'ensemble des personnes présentes dans le cockpit ont été très sévèrement réprimandées, si l'on en croit les différents articles que j'ai pu lire dessus (et "sévèrement réprimandés" dans l'URSS des années 60, je crains que ce ne soit un peu plus qu'une simple retenue sur salaire !).

      Il doit y avoir bien plus de monde qui vole en First chaque jour en 2019 que de gens qui voyagent dans un Yak-40, donc c'est assurément un vol bien plus exceptionnel :D

      Merci pour ton commentaire Michel, à bientôt :)

  • Comment 489249 by
    EuroAirport68 148 Commentaires

    Merci pour les reportages sur les deux vols intérieurs en Ukraine, ainsi que le bonus à Odessa ! Tu as été chanceux de pouvoir voler avec le Yak ! La déco fait penser à une atmosphère de jet privé.
    Tout ça me replonge dans mon récent voyage là-bas incluant un ODS-IEV. Pas la peine de citer la compagnie ;) J'ai eu un AN-24, sans rideaux sur les hublots, c'était presque décevant la déco ! Ton long bonus sur Odessa me fait réaliser que je n'ai pas vu tout ce qui était intéressant de la ville lors de mon séjour express. Il va falloir y retourner :D
    En 2015, nous avions pu sortir par l'escalier arrière d'un MD-82 de BUC à l'arrivée à BOJ. Ca fait déjà un certain temps maintenant !

    • Comment 489340 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le commentaire !

      J'étais vraiment ravi de voir ce changement d'appareil, le Yak est vraiment unique ^^
      Il n'y a pas deux appareils identiques chez Motor Sich, la déco intérieure change sur chaque appareil...
      On n'a pas tout vu à Odessa non plus, la ville est très agréable je trouve :)

      Sortir par l'arrière d'un MD80, c'est mon prochain objectif avgeek, mais ça risque de s'avérer encore plus dur que de choper un Yak malheureusement...

      A bientôt :)

  • Comment 489410 by
    AirOne SILVER 2097 Commentaires

    Un avion vraiment très original, qui offre un charme très désuet qui n'est pas déplaisant. Bon niveau confort on est à un niveau bien faiblard que la pire des low-cost n'oserait pas proposer ahah. Mais ce vol est vraiment une chance incontournable pour un AVGEEK ;)

    À bientôt

    • Comment 489424 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Je n'ose pas imaginer le scandale que créerait un pitch aussi limité sur une compagnie "normale" ^^ Je ne sais même pas si deux personnes à la carrure imposante pourraient rentrer côte à côte !
      Mais oui, l'essentiel de ce trajet n'est pas dans le confort :D

      A bientôt, merci pour le commentaire :)

  • Comment 489642 by
    mogoy GOLD 10288 Commentaires

    Merci Robin pour ce Fr

    On aurait presque dit un FR iranien s’il n'y avait l’alphabet.

  • Comment 489662 by
    LGaddict 1282 Commentaires

    Merci Robin pour cette suite Avgeek ;-)

    Un Yak-40 à la suite d'un An24B, voilà une bien belle combinaison, tellement rare, tellement avgeek. Le vieillissement des An24B a donc contraint M9 à faire venir du Yak-40 pourtant vénérable dans sa flotte, je vais essayer de me faire un vol dessus une fois les beaux jours revenus.

    De la cabine conçu pour du 1+2 qui est réaménagée en 2+2? Voilà peut-être une piste pour rendre les Embraer 135/145 plus rentables^^^^
    Ces sièges-banquettes à dossier inclinables me rappellent fort ceux de trains diurnes ex-soviétiques.

    L'An74T est un modèle que je te recommande aussi, il a beau être récent (début des années 1990), il fait tout autant vintage que les modèles sortis 20 ans plus tôt volant chez M9.

    A ODS, tu as bien fait de ne pas insister sur les photos avec des militaires à proximité, quoi que certains ont pu me reprocher à ce sujet ici. Dans cette partie du monde, prendre des militaires en photo n'est pas du tout une bonne idée.

    Odessa sous la neige a quelque chose de très romantique, mais je préfère en version estivale malgré tout, comme j'ai pu le vivre en Septembre 2016 et Août 2017. Une ville sur laquelle flotte une ambiance extraordinaire, une sorte de Marseille d'il y a 60 ans version Monde Russe. Je vois que tu aimes aussi la Kompot aux fruits rouges ;-)

    • Comment 490254 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Philippe :)

      Je craignais d'avoir deux AN24, j'ai eu pas mal de chance avec le Yak-40 ! Malheureusement, comme pour l'AN74 qui me fait de l’œil aussi d'ailleurs (avec ses réacteurs disposés si bizarrement), c'est rare de voir des vols prévus avec ces appareils lors de l'achat, il faut donc avoir un peu de chance et étudier les affectations réelles sur les vols pour améliorer les chances de voler à bord...

      Entasser 65 personnes dans un ERJ145, ça serait vraiment insupportable pour le claustrophobe que je suis ^^ En m'asseyant à bord, je me suis dit aussi que ça ressemblait à des sièges de trains... Peut-être que c'est vraiment le cas !

      Je préfère éviter une mésaventure du même genre que celle de mogoy en Iran en effet, quand je vois des militaires j'évite de spotter, surtout dans un endroit où c'est théoriquement interdit...

      Il va falloir que j'aille visiter Odessa en été aussi alors ! Pour la kompot, je plaide non-coupable, c'est Madame qui a voulu me faire goûter cette boissons qu'elle a beaucoup bu en Estonie ! Je dois avouer que j'ai trouvé ça un peu fade ^^

      A bientôt :)

  • Comment 489899 by
    Benoit75008 GOLD 7319 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR !

    Etonnant pour moi de redécouvrir Odessa ou j'étais passé en Septembre dernier sous une météo estivale :-)

    Je trouve toujours étonnant que le terminal des arrivées soit si récent à côté de celui vétuste et typiquement communiste des départs. Une sorte de voyage dans le passé, ou la salle d'attente (bien plus qu'une salle d'embarquement) et ses grands rideaux font penser aux nombreux appartements des personnes âgés de la banlieue de Kiev (par exemple).

    Concernant le catering à bord, j'avais eu le même que toi, c'est avec généreux pour la durée du vol mais sec et dur à avaler dans plusieurs verres d'eau :-)

    IEV est agréable par sa position centrale dans la capitale ukrainienne alors que Borispol peut fatiguer avec la durée du trajet pour le rejoindre.

    Excellent weekend à toi et à bientôt !

    • Comment 490255 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Benoit !

      Encore un qui me conseille Odessa en été, je vais tester ça !

      J'espère que ce fonctionnement sera inversé, les arrivées pourraient se faire dans l'ancien terminal communiste, on y passe peu de temps et l'espace nécessaire est plus réduit... Et mieux vaut donner bonne impression au voyageur quand il part, avec un grand terminal lumineux où l'attente est agréable, plutôt que lors de son passage furtif à l'arrivée !

      J'avais vu ton FR juste avant le vol, j'ai trouvé le gâteau pas trop sec et dur, peut-être qu'il était plus frais que sur ton vol !

      Il ne manque qu'un mode de transport lourd à IEV pour être tout à fait attractif, malheureusement ça n'est pas prévu pour tout de suite...

      A bientôt !

  • Comment 516486 by
    BenoitKlyon 8 Commentaires

    Bravo pour cet excellent report sur un avion que j'aimerais vraiment prendre(déjà rentré par l'arrière sur un 727 😁). Bravo également pour les bonus très fournit et très agréable à lire. Je connais Odessa mais en été et ce n'est pas la même ambiance effectivement!

    • Comment 516513 by
      Kethu SILVER AUTEUR 1894 Commentaires

      Merci pour le commentaire et les compliment !

      Ce Yak est vraiment le point d'orgue de ma carrière d'avgeek pour le moment... C'est vraiment un appareil unique, mais il faut avoir de la chance pour réussir à l'avoir... J'espère que tu réussiras à l'avoir aussi !

      A bientôt :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.