Avis du vol Air Saint Pierre Halifax Saint-Pierre en classe Economique

Compagnie Air Saint Pierre
Vol PJ1122
Classe Economique
Siege 4A
Avion ATR 42-500
Temps de vol 03:15
Décollage 21 Jan 19, 14:00
Arrivée à 21 Jan 19, 16:15
PJ 6 avis
wop
Par SILVER 1369
Publié le 16 février 2019

Bonjour à tous,

Comme expliqué dans les deux premiers épisodes, je vous propose avec ce périple un léger changement de style : après vous avoir fait profiter du soleil et de la douceur des Caraïbes, partons pour d'autres îles françaises, bien connues pour leurs plages, leurs sentiers de randonnée, leur gastronomie inspirée des produits de la mer locaux : direction Saint-Pierre ! Non, pas à la Réunion. Pas en Martinique non plus. Saint-Pierre, le seul, le vrai, le Saint-Pierre de Saint-Pierre-et-Miquelon !

Et c'est qu'il s'agirait de le faire en bon avgeek. Donc hors de question de partir en été, pendant lequel un 737 d'ASL opère chaque semaine un vol direct entre le T3 de CDG et Saint-Pierre. Non, non, on va partir en plein hiver. Il faut donc rallier Montréal, Halifax ou Saint-Jean-de-Terre-Neuve, d'où partent les vols d'Air Saint-Pierre (1, 4 et 3 fréquences hebdomadaires, respectivement).

C'est cela, au Canada, où il neige et vente comme il faut à ce moment de l'année. D'ailleurs, on ne passera pas par Montréal à l'aller, ce serait trop simple (et accessoirement, tous les Montréal - St-Pierre de janvier étaient pleins au moment de réserver). Et puis on tentera un aller-retour à Miquelon. À 29€ l'aller-retour panoramique, ce serait dommage de se priver. Vous noterez que j'ai dit "tenter".

Bien, bon, donc, bref, voici le menu, avec des traits et des flèches. On ne voit pas Miquelon sur la carte, le cercle est confondu avec celui de St-Pierre.


photo routing

Après un pré-acheminement qui a déjà duré plus de 24h, il est temps de vous présenter ce qu'offre Air Saint-Pierre, alias PJ. Globetrotter vous en avait déjà donné un aperçu il y a deux ans avec le vol de St-John's et la navette vers Miquelon, nous verrons que les choses n'ont pas trop changé, et découvrirons de nouvelles lignes.

La compagnie dispose de deux avions :
    - un Cessna F406 (F-OSPJ) emportant 8 passagers et un pilote,
    - et un ATR 42-500 (F-OFSP), qui a remplacé un 42-320 en 2009, et laissera la place à un -600 tout neuf dans un peu plus d'un an. Avec sa capacité à se poser sur des pistes avec 45 kt de vent de travers, c'est l'appareil idéal vu l'aérologie locale aussi violente que changeante.
Le personnel navigant à bord de ces appareils se compte presque sur les doigts de la main : deux CDB pour le Cessna, trois CDB, trois copilotes et trois hôtesses pour l'ATR.

Trois types de vols sont opérés :
   - Le "court-courrier" entre Saint-Pierre et Miquelon, opéré quotidiennement avec le Cessna au rythme d'une à deux aller-retours le matin, et autant en fin d'après-midi. 10 minutes de vol dans chaque sens… quand la météo le permet ! Parce qu'entre la neige, le gel, le brouillard et les vents forts, le programme est adapté de manière assez dynamique.
   - Le "moyen-courrier" vers le Canada proche : 3 fois par semaine vers Saint-Jean-de-Terre-Neuve (alias St-John's) et 4 fois vers Halifax, toutes deux à environ une grosse heure de vol, pendant laquelle une collation est servie. À cela s'ajoutent en été deux vols hebdomadaires vers les Îles de la Madeleine. Ont également été desservies Moncton et Sydney… celle en Nouvelle-Écosse, et non son homologue australienne des Nouvelles-Galle du Sud ! Je vous laisse imaginer le bazar en cas d'erreur de réservation…
   - Le Montréal, permettant une correspondance avec le vol d'Air France vers Paris. 2 à 3 heures de vol en fonction du sens et du vent, qui peut contraindre à une escale technique en route pour faire un complément de carburant. À bord d'un ATR, ça prend des airs de long-courrier, surtout avec deux prestations servies à bord, excusez du peu ! Mais nous y reviendrons.

Je vous retrouve donc dans la riante bourgade de Halifax, où je vous avais laissé quelques heures plus tôt en pleine tempête hivernale, quelque part aux alentours du tapis de livraison des bagages, et à quelque chose comme trois heures du matin.


photo dsc_1156

Il est maintenant un peu plus de 8h, heure du réveil. Décalage horaire oblige, ces cinq heures de sommeil ininterrompues sont déjà un exploit. De toute façon, il faut libérer la chambre à 11h, ce qui colle bien avec l'heure prévue de décollage, à savoir 14h.

Sauf que. Un coup d’œil sur le site de l'aéroport permet de voir que le départ du vol est désormais prévu à 17h28, précisément. Comme un air de déjà vu… Pas plus d'informations disponibles, mais le site de Météo France SPM indique un vent fort, plein travers de la piste, et des conditions propices au verglas. Il n'y a de toute façon rien à faire à l'hôtel situé au milieu de la forêt, direction donc l'aéroport pour en savoir plus.

11h30, nous voici dans le hall des départs. Les comptoirs d'enregistrement sont répartis par compagnie. Tout au fond, quelques commerces et l'accès à la salle d'embarquement.


photo dsc_1158

Vous avez repéré le comptoir Air Saint-Pierre ?


photo dsc_1157-82943

Le voici, il n'y a pas foule, trois agentes nous y attendent, et confirmeront que le vol est retardé à cause des conditions météo à Saint-Pierre, où l'avion se trouve toujours.


photo dsc_1159r

Le comptoir semble fréquemment utilisé par Air Saint-Pierre, vu les affiches personnalisées qu'on y trouve.


photo dsc_1162r

L'enregistrement se fait en partie sur l'ordinateur, et en partie sur papier. On aperçoit un plan de la cabine à partir duquel sont attribués les sièges, et rayés au fur et à mesure. Je peux en déduire que pour l'instant, seules 5 ou 6 personnes se sont déjà présentées au comptoir.


photo dsc_1161r

Ça prend un peu de temps, surtout quand l'ordinateur ne veut pas donner un siège qui était normalement disponible d'après le plan papier. Regardons en attendant ce qu'on peut trouver sur le comptoir : des guides de Saint-Pierre-et-Miquelon, listant les commerces et activités, et des étiquettes à bagages collector.


photo dsc_1163r

Gros plan :


photo dsc_1507

La carte finit par sortir. Pas de souci pour avoir un hublot. Elle indique le nouvel horaire prévu, et un embarquement 45 minutes avant.


photo dsc_1165r

Il faut ensuite contourner le comptoir pour confier sa valise à un automate. L'affichage est personnalisé avec le logo de la compagnie.


photo dsc_1164r

L'aéroport dispose d'une terrasse panoramique en zone publique, mais celle-ci est fermée en raison de travaux. Direction donc les contrôles de sûreté, juste avant lesquels on trouve ces urnes à cannabis, depuis qu'il est légal d'en consommer sur le sol canadien… mais pas de voyager avec.


photo dsc_1166

Il doit y avoir au plus 4 passagers dans la file, et autant d'agents pour nous répartir sur deux zones de contrôle. Je franchis sereinement ce troisième PIF depuis le départ, et je suis tout aussi serein face à l'agent me demandant ce qu'il y a dans mon sac …jusqu'à ce qu'il en sorte le résultat d'un test H2Okapi réalisé un peu plus tôt à Toronto : une gourde remplie d'eau, à laquelle je n'ai même pas touché depuis son remplissage. Il s'avère très sympathique, presque plus désolé que moi, me raccompagnant jusqu'à la sortie du PIF, prévenant ses collègues de me laisser repasser par la file prioritaire à mon retour, et m'indiquant un grand bassin où vider ma bouteille, juste à gauche de la fameuse urne. Retour à la case départ !


photo dsc_1166

Le deuxième passage se fait sans encombre. Comme ailleurs au Canada, il n'y a pas de contrôle des passeports à la sortie du pays (à moins de partir vers les États-Unis), nous voici donc en salle d'embarquement, avec quelques cinq heures d'avance. Voici l'extrémité Est de la salle, avec les portes 1 à 9 destinées aux embarquements à pied tout au fond. Derrière, on trouve une douzaine de portes d'embarquement avec passerelles, et à l'autre extrémité quatre autres portes destinées à l'embarquement à pied pour les vols vers les États-Unis. Les fauteuils donnent sur de larges baies vitrées.


photo dsc_1167

Il n'y a pas grand chose à faire, à part grignoter, attendre, et regarder passer les avions. J'abrège vos souffrances en vous passant le film en accéléré. Vous noterez donc que la luminosité décroît progressivement, au fil de cet Embraer d'United, repeint en vert fluo après son anti-givrage…


photo dsc_1169r

…et de ce 777 Freighter de Korean Air se posant au milieu des tondeuses d'Air Canada.


photo dsc_1170r

Mais les choses se précisent : l'ATR a décollé de Saint-Pierre peu avant 15h, il est maintenant en approche :


photo screenshot_20190121-163927

16h40, le voici se posant, tous phares allumés.



Il est temps de se rapprocher de la porte. Un agent se trouve au comptoir sous l'écran indiquant notre vol, mais il ne fait que passer.


photo dsc_1175

Mais rien ne se passe. À 17h32, le comptoir est toujours vide. J'en viens même à me demander si je n'aurais pas raté le vol, mais des sacs avec une étiquette orange "Bagage cabine Air Saint-Pierre" dans la salle me rassurent. Personne n'a d'ailleurs l'air de s'inquiéter.


photo dsc_1176

17h55, les agentes qui s'étaient chargées de l'enregistrement arrivent, et saluent quelques passagers au passage. L'écran n'affiche plus rien…


photo dsc_1177

…puis revient, affichant désormais un départ à 18h15. Il est 18h05, l'embarquement est appelé. Pas de priorités, l'avion ne dispose que d'une classe économique, et Air Saint-Pierre ne propose pas de programme de fidélité.


photo dsc_1178r-61455

Une fois la porte passée et un escalator descendu, on se retrouve dans ce long couloir permettant d'embarquer directement à pied. Le notre est en porte 3.


photo dsc_1179r

…que voici. Le trajet n'est pas long, mais je suis quand même bien content qu'il ne neige pas à ce moment là.


photo dsc_1180

Voici le tant attendu F-OFSP, brillant …d'un feu rouge à gauche, et d'un vert à droite.


photo dsc_1182resized

Si le design des sièges trahit la dizaine d'années qu'ils ont, la cabine n'en est pas moins propre et en bon état.


photo dsc_1183

Les plafonniers semblent même plutôt modernes, et contrastent avec les sièges. C'est un ATR, l'espace à bord est limité, sans être excessivement serré. En tout cas, pas de doute, on est dans le bon avion.


photo dsc_1184photo dsc_1206

Dehors, l'embarquement se poursuit. L'hélice est maintenue par une sangle, il me semble que c'est la première fois que je vois ça.


photo dsc_1185

À 18h10, nous sommes tous à bord, une trentaine de passagers en tout. Le moteur droit est démarré en mode hôtel (hélice freinée), ça réchauffe la cabine d'un coup ! L'hôtesse nous annonce que le vol durera 1h14, à 21000 pieds.

18h25, repoussage. Mais nous ne décollons pas tout de suite, vu les conditions il faut d'abord passer par le dégivrage.



L'opération touche à sa fin à 18h50. "Notre départ vers Saint-Pierre est maintenant imminent, veuillez réajuster votre ceinture".


photo dsc_1190

Après un dernier coup de produit, notre avion s'élance vers le Nord. Il est 19h, et déjà 20h à Saint-Pierre.


photo dsc_1196

Il n'y a pas grand chose à voir par la fenêtre, découvrons donc le contenu de la pochette. Le fameux guide de Saint-Pierre et Miquelon, bien utile pour avoir les numéros de téléphone des quatre restaurants, où il est prudent de réserver les soirs de fin de semaine.

Remarquez aussi l'étiquette orange "bagage cabine" dont je vous ai parlé plus tôt. En théorie la limite est fixée à un petit sac de 5 kg, mais la règle est pas strictement appliquée.


photo dsc_1197

Les consignes de sécurité.


photo dsc_1198photo dsc_1199

Le service commence rapidement. C'est un bar complet qui est proposé, le chariot contenant de grandes bouteilles d'alcools forts, et le choix habituel de boissons non alcoolisées. Le tout accompagné d'un muffin.


photo dsc_1200

Et là, la boulette. Je n'ai apparemment pas de photo de la collation. Fatigue ou problème technique, je ne sais pas, mais c'est inexcusable. Promis, je mettrai les bouchées doubles sur les vols suivants (et j'ai déjà vérifié, les photos sont bien là).

Du coup, je vous emmène visiter la cabine.


photo dsc_1202

L'espace destinée à l'hôtesse, et la petite porte arrière droite permettant de chargée la soute arrière d'un côté.


photo dsc_1204

La porte-escalier de l'autre.


photo dsc_1205

Et les toilettes, qui présentent bien, si ce n'est que le lavabo ne dispose pas d'eau, une bouteille de désinfectant hydro-alcoolique s'y trouvant à la place. Peut-être des soucis pour maintenir l'eau liquide par les températures froides auxquelles l'ATR est exposé ?


photo dsc_1203

De retour vers l'avant, je m'installe côté droit de l'avion, pour profiter d'un doublet libre et de la vue à l'arrivée.
À 20h05, le commandant prend la parole pour la première fois du vol. Il nous annonce un atterrissage dans quinze minutes, et un temps couvert à destination.
Recalage des montres, il est désormais 21h05 en UTC-3, fuseau horaire partagé notamment avec la Guyane, le Groenland, l'Argentine et une partie du Brésil.


photo dsc_1207

21h15, l'avion passe sous les nuages, et quelques lumières apparaissent d'un coup, c'est la ville de Saint-Pierre.


photo dsc_1211

21h16, nous sommes posés.


photo dsc_1213

21h20 en porte, 21h21 débarquement. C'est que tout le monde est pressé de rentrer.


photo dsc_1214

21h26, la PAF est rapidement passée, la plupart des passagers voyageant avec un passeport français, et le tapis à bagages se met en mouvement.


photo dsc_1215-47177

21h29, nous voici à l'extérieur. L'annulation des quatre rotations sur Miquelon témoigne des conditions météo qui ont du être difficiles.


photo dsc_1216photo dsc_1216-1r

Air Saint-Pierre annonçait également l'arrivée retardée du vol :


photo fbkfp

Après 40h de trajet porte à porte, j'ai hâte de rejoindre un lit confortable, à l'Auberge Saint-Pierre. Je vous offre un premier aperçu de Saint-Pierre, avant d'aller me coucher.


photo dsc_1232photo dsc_1218

Je vous donne maintenant rendez-vous pour la suite : on tentera d'aller à Miquelon, puis le retour à Paris via le plus long vol d'Air Saint-Pierre, celui à destination de Montréal. Il y aura un peu plus de photos, le repos aidant …et une escale surprise ! ✈️

Afficher la suite

Verdict

Air Saint Pierre

7.9/10
Cabine7.5
Equipage9.0
Divertissements7.0
Restauration8.0

Halifax - YHZ

8.2/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.5
Propreté8.5

Saint-Pierre - FSP

7.9/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services6.5
Propreté8.0

Conclusion

Un vol tant attendu ...dans les jours comme les heures qui l'ont précédé ! L'avion fait le travail, et la prestation est tout à fait honorable par rapport à la durée du vol. Plus d'informations sur le retard auraient été les bienvenues, mais tout le monde semble habitué à devoir se plier aux caprices de la météo, et je ne doute pas que j'aurais eu des informations détaillées si je les avais demandé à n'importe quel membre du personnel, à Halifax ou en cabine.

L'aéroport de Halifax est bien aménagé, avec un choix plutôt large pour se restaurer, et celui de St-Pierre correspond à ce qu'on peut attendre en arrivant : de la fluidité (forcément). À 2 km du centre-ville, il est également plutôt facile d'y arriver et d'en repartir.

J'espère que vous excuserez le peu de photos sur ce dernier vol d'un long aller, et je vous donne rendez-vous pour la suite avec, promis, plein de photos, de surprises et de bonus !

(pour nos amis les admins, il y a une petite erreur dans le calcul du temps de vol, qui n'est que de 1h15 - de Halifax en UTC-4 à St-Pierre en UTC-3)

Sur le même sujet

32 Commentaires

  • Comment 488562 by
    momolemomo GOLD 5710 Commentaires

    C’est original de pouvoir choisir son siège sur papier, du moins quand l'ordinateur veut bien coopérer.
    La livrée est simpliste mais plutôt sympa.
    “ L'hélice est maintenue par une sangle.” —> Avec les vents qu’il y a la-bas, je comprends pourquoi
    Merci pour ce Fr!

  • Comment 488587 by
    Esteban TEAM GOLD 10192 Commentaires

    Merci pour le partage !

    De nombreux retards mais finalement tu es bien arrivé !

    Le produit proposé par Air St Pierre est pas mal, hâte de voir le « long courrier » en ATR !

    A bientôt !

  • Comment 488600 by
    FL300 22 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    N'ayant pas d'APU pour fournir l'électricité à l'avion au sol, on utilise le moteur numéro 2, en bloquant son hélice avec un frein. Ca permet de poursuivre les opérations au sol autour de l'avion sans danger.
    Sur le moteur numéro 1, il n'y a pas de frein, donc l'hélice peut se mettre à tourner s'il n'y a pas de vent. On la bloque donc avec cette sangle.

    A bientôt pour la suite!

  • Comment 488602 by
    AirOne 1527 Commentaires

    Sympa ce petit vol vers une destination française particulièrement originale 😉, par curiosité combien vous a coûté le vol ?

    À bientôt

    • Comment 488608 by
      wop SILVER AUTEUR 236 Commentaires

      Dans les 500 € pour le CDG-YYZ-YHZ / YUL-CDG. Le tarif des vols Air Saint-Pierre est fixe : 190 € pour l'aller YYZ-FSP, 423 € pour le retour vers Montréal, en non-échangeable. Bref, même subventionnés (plus de 3 millions d'euros chaque année), ces deux vols Air Saint-Pierre coûtent plus cher que l'aller-retour Paris-Canada. En revanche, l'aller-retour à Miquelon n'est qu'à 29 €.

  • Comment 488605 by
    Kethu GOLD 1850 Commentaires

    Merci pour cette fin de périple ! La météo voulait visiblement mettre à mal ce voyage, entre le vol précédent et celui-ci...

    Le vol fait assez "à l'ancienne", avec le choix de la place sur papier, le trolley bien garni en alcools et softs, et cette livrée old school que j'aime beaucoup !

    Hâte de voir la suite donc, surtout s'il y a un petit bonus sur ce coin que je ne connais pas du tout !

    A bientôt ;)

    • Comment 488609 by
      wop SILVER AUTEUR 236 Commentaires

      Merci ! On est d'accord, la livrée a un petit quelque chose...
      Il y aura bien un bonus touristique. Saint-Pierre a des petits airs d'Estonie... point de vue météo au point, car la végétation est beaucoup plus clairsemée.

  • Comment 488607 by
    laverdure 199 Commentaires

    un grand merci de partager ce vol qui sort de l'ordinaire !! j'ai hate de lire la suite, à bientot donc

  • Comment 488616 by
    Boair SILVER 457 Commentaires

    Merci pour ce report !
    Voila une ligne et une compagnie qui m'ont toujours intrigués et que je suis content de pouvoir découvrir grâce a vous !
    8 pilotes et 3 PNC c'est effectivement très peu pour une compagnie mais vu la flotte c'est compréhensible.
    Bonne soirée !

  • Comment 488678 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7796 Commentaires

    Mrci pour ce récit depaysant et peu commun ! L'ATR a le mérite d'être robuste et de deservir beaucoup de lignes qui ne seraient pas rentables sans lui.

  • Comment 488679 by
    KL651 4454 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Décidément les retards s'enchainent...
    30 pax c'est pas si mal pour la destination en plein hiver.
    L'alcool fort, il doit falloir ça pour supporter le climat et l'isolement ^^

    • Comment 488791 by
      wop SILVER AUTEUR 236 Commentaires

      Le remplissage est peut-être lié à l'isolement... 40 000 passagers passent par l'aéroport de Saint-Pierre chaque année, pas mal pour une île qui compte 5 000 habitants ! Mais au-delà des voyages, il y a également plein de choses à faire à St-Pierre, les activités sportives et culturelles sont nombreuses. J'en donnerai un aperçu dans un bonus à venir.

  • Comment 488690 by
    BESMRS GOLD 1522 Commentaires

    Merci pour ce FR si atypique !!! :o)

  • Comment 488742 by
    Chevelan GOLD 12427 Commentaires

    Un vol plutôt convaincant à bord d'un ATR assurant bien sa mission
    Le catering reste très honorable
    Mission accompli malgré le retard, mais mieux vaut arriver entier que pas du tout...

    Merci pour ce récit atypique.

  • Comment 488812 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4991 Commentaires

    Merci pour ce FR tellement dépaysant.
    Un catering offert , c'est un bon point pour cette petite compagnie.
    Encore du retard mais finalement vous êtes arrivé à bon port.
    A bientôt

  • Comment 488871 by
    Frednyon SILVER 2185 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR très dépaysant et agréable à lire
    On est bien sur un parcours de passionné, car avec toutes ces escales, elle est bien loin de la métropole cette petite île...
    L’ATR fait le job. Il semble que l’avion était peu rempli.
    On se réjouit des futurs bonus....
    A bientôt

  • Comment 488968 by
    lucas330 997 Commentaires

    Merci pour ce fr.
    Bon vol, catering correct.
    Vol certes retardé mais le principale est d'arriver.
    Merci, à bientôt.

  • Comment 489259 by
    marathon GOLD 9514 Commentaires

    Très belle photo de l'ATR42 au sol à YHZ - au prix du billet et de l'attente, ce n'est pas volé ! ;)
    Merci pour le partage !

  • Comment 489364 by
    Michelg GOLD 1483 Commentaires

    Météo capricieuse mais qui n’effraie pas les locaux, finalement tu arrivera à destination à peu près dans les temps c'est l'essentiel.
    encore un vol atypique qui permet d’apprendre des choses sur cet avion bien robuste et polyvalent qu'est l'ATR.
    Merci pour ce FR atypique et à bientôt pour la suite.

  • Comment 489901 by
    Benoit75008 GOLD 7094 Commentaires

    Merci pour ce FR tout simplement hors du commun :-)

    Une durée de vol correct, car sans cette histoire de fuseau horaire, j'allais vous dire qu'il était dur de tenir 3 heures à bord d'une tondeuse.

    L'intégralité de l'offre de restauration était gratuite ?

    Toujours étonnant d'aller dans ces contrées françaises reculées qui devait être passionnante à visiter.

    Bon weekend à vous

  • Comment 493318 by
    lagentsecret SILVER 10628 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Le temps de vol affiché est faux

    Encore un retard pas très surprenant vu la météo de cette région
    (Alors pourquoi on nous parle de réchauffement climatique ? comme dirait Trump lol)

    Vous avez heureusement bien su meubler votre temps d'attente

    Vol rapide avec un sucré

    A bientôt

  • Comment 493363 by
    Yvlisse 86 Commentaires

    Merci beaucoup pour ce FR que je découvre avec du retard. Quelle aventure ces vols pour arriver à Saint-Pierre. J'ai hâte de lire la suite...A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.