Avis du vol LOT Polish Paris Warsaw en classe Affaires

Compagnie LOT Polish
Vol LO334
Classe Affaires
Siege 01A
Temps de vol 02:10
Décollage 19 Avr 19, 07:00
Arrivée à 19 Avr 19, 09:10
LO   #84 sur 130 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 137 avis
lysflyer
Par SILVER 540
Publié le 27 mai 2019
Bonjour à tous,

Merci d'avoir cliqué sur ce report ô combien alléchant et qui vous emmènera dans le plus septentrional des États baltes, l'Estonie bien connu de Kethu notamment.

Bien évidemment, vous connaissez maintenant mon attrait pour la Star Alliance et après consultation de misterfly.com, je réserve un itinéraire comme suit :

- 19/04/2019 : CDG-WAW en Embraer 195 LOT Polish Airlines,
- 19/04/2019 : WAW-TLL en Bombardier CRJ-900 Nordica (+bonus touristique sur Tallinn),
- 21/04/2019 : TLL-KDL en Jetstream 32 TransAviaBaltika,
- 21/04/2019 : KDL-TLL en Jetstream 32 TransAviaBaltika (+court bonus touristique sur Kärdla),
- 22/04/2019 : TLL-WAW en Bombardier CRJ-900 Nordica (+bonus hôtelier Swissôtel Tallinn),
- 22/04/2019 : WAW-CDG en Boeing 737-400 GetJet affrété pour LOT Polish Airlines.

Restez bien attentifs car je vous réserve une petite surprise (ou semi-exclusivité si vous préférez) en cours de routing! Les paris sont lancés!


Bref, cet itinéraire est réservé peu de temps avant le départ et les tarifs en Y sont peu intéressants comparés au tarif en J. De plus, quand on voit quel produit est offert par LO en CC/MC en Y, je décide de me faire plaisir en choisissant la classe avant…

Pour la petite histoire, je reçois mon PNR peu de temps après avoir vu mon compte bancaire s'alléger et je peux donc consulter et compléter ma réservation sur l'application Android de LOT. Celle-ci est efficace et permet de sélectionner un siège au préalable. Si j'avais un reproche à faire : on doit s'identifier (PNR, Nom,…) à chaque fois que l'on consulte cette app…dommage.


EN ROUTE VERS L'AÉROPORT



N'habitant pas Paris et vu le départ matinal (pour ne pas dire de la muerte), je décide de passer la nuit précédant le départ dans un hôtel situé à proximité du fameux Terminal 1 de CDG.

Pour rejoindre CDG et compte tenu de mon horaire d'arrivée à Paris, je décide de faire simple et direct. Ce sera donc le bien nommé et onéreux Bus direct que j'emprunterai au départ de la gare de Lyon. Attention, l'arrêt est utilisé dans les deux sens (Paris-CDG mais également CDG-Paris) ce qui peut être source de confusion quand on est pas habitué ou français (mais soyez rassuré, Paris vous aime alors ça va).
photo 32737830327_f2e963b48d_z

Nous serons 4 à embarquer à cet endroit et 6 passagers au total pour l'un des derniers bus de la journée à destination de CDG. Je suis assez surpris qu'il n'y ait pas d'annonce préenregistrée informant les passagers (non-francophones notamment) d'autant que le chauffeur, assez mal luné, ne parle pas un mot d'anglais.
photo 40714678753_2a0dd196b5_z


SEMI BONUS HÔTELIER : IBIS PARIS CDG AIRPORT



Néanmoins, le trajet passe assez rapidement avec un trafic peu dense en cette fin de soirée. Le T1 est le premier arrêt de ce bus et c'est prestement que je débarque pour m'engouffrer dans le CDG VAL afin de rejoindre mon hôtel, l'Ibis Paris CDG Airport.
photo 47680890061_9f47a9ffc2_z

À peine entré, je suis surpris par le gigantisme de cet hôtel. C'est une vraie ruche avec une longue file d'attente pour le check-in. Néanmoins, je récupère rapidement la clé et le personnel sera très courtois mais le volume de clients qu'ils doivent traiter (désolé, je n'ai pas pensé à faire de photo du lobby).

Je me retrouve rapidement dans un chambre Ibis classique mais propre et bien insonorisée.
photo 33803408088_987b502be9_z
photo 40714677703_bd5403c837_z

Ce n'est pas tout mais je dois me lever tôt alors je vous retrouve directement le lendemain matin…

Le check-out est effectué rapidement et malgré l'heure bien matinale (je compte visiter le salon afin de remplir mon devoir de FRiste), il y a déjà pas mal de monde dans le lobby. La "clé" de ma chambre rendue, je me dirige donc vers la station du CDG VAL.
photo 47627966862_5c78441c52_z

Pour la navette à destination du T1, c'est à gauche.
photo 46764882595_a02a1f2421_z

Le hall de la gare RER/VAL est vaste et bien désert. Même si l'architecture semble dater, je trouve que c'est plutôt esthétique. Notez qu'il y a pas mal de travaux autour de cette gare.
photo 47680888901_763e6e9f69_z

Le métro automatique arrive et celui-ci est majoritairement emprunté par des employés de l'aéroport.
photo 32737828617_5e6cdd008a_z

Bon, le LF n'est pas fou non plus…en tout cas, il y a de l'espace me direz-vous!
photo 40714676823_0db9178562_z

Le trajet se passe rapidement et les fauves sont lâchés au terminus de la ligne.
photo 47627964242_00dde4ec50_z


À L'AÉROPORT



Le chemin n'est pas bien compliqué et c'est comme le Port-Salut…
photo 47627964252_c348d79138_z

Petit coup d'oeil au FIDS pour voir où se situe l'enregistrement. C'est que je ne suis pas trop habitué à CDG. En tout cas, mon vol est le troisième de la journée.
photo 33803406088_95aaf9a37b_z

J'emprunte les escalators pour rejoindre le hall d'enregistrement.
photo 40714674253_317c5a21ac_z

LH et LX s'enregistrent pas là et pour LO, ce sera un tout petit peu plus loin.
photo 33803405358_0462d6fee3_z

Ce n'est pas la foule des grands jours aux comptoirs LO. Une personne devant moi au guichet réservé à la J et mes bagages seront rapidement enregistrés jusqu'à leur destination finale par un employé assez peu loquace mais très courtois.
photo 40714674093_0e9a928133_z

Ce n'est pas tout, mais j'ai envie/besoin d'un petit déjeuner. Prestement, je me dirige airside en empruntant les fameux tubes de plexiglas qui font la particularité du T1.
photo 47627961082_b1da3e6fd6_z

L'enchevêtrement de tubes sont clairement l'identité de ce terminal.
photo 46764876505_7147c30f5d_z

Je continue mon cheminement vers le satellite d'où part mon vol mais également où est situé le salon Lufthansa.
photo 47680885511_a708293415_z

Je m'apprête à passer ces fameux passages sous les pistes.
photo 47627960122_3c89f5f075_z

La descente aux enfers?
photo 47627959362_6bc5427c8f_z

Peu de monde, le chemin est agréable mais il ne faut pas être pressé.
photo 46764875955_e944e213f1_z

Et je remonte, forcément.
photo 47627959062_cde061d9c7_z

Le passage du PIF est assez poussif. D'une part car il n'était pas clair que je sois autorisé à emprunter la file Accès n°1 et d'autre part, à cause des 2 seuls postes ouverts alors que l'ensemble des passagers des vols matinaux LH, LX et LO semblent s'être donnés rendez-vous à cet endroit et à ce moment particulier. Néanmoins, il est à noter que le personnel était très courtois et professionnel, un bon point. Je me retrouve cependant airside et je découvre un salle d'embarquement regroupant plusieurs portes et quelques maigres échoppes. L'offre n'est pas du tout à la hauteur d'un aéroport international, principale porte d'entrée de la France.
photo 47680883311_1c3ca55f13_z

Ce n'est pas tout mais j'ai un salon à visiter.
photo 47627957312_7236c48cef_z


SALON LUFTHANSA BUSINESS



Bon, ce n'est pas une surprise mais apparemment, les vues seront plus que limitées dans ce salon.
photo 47680882911_8ed0444a08_z

L'entrée est simple, claire et efficace. L'accueil sera très agréable avec une dragonne encore tout endormie (comme moi et la plupart des autres passagers).
photo 40714671013_84b10f9ddf_z

De part et d'autre du couloir, de nombreuses photographies historiques d'avions LH. C'est très avgeek, j'adore.
photo 33803397308_4f7556462b_z

Peu de monde face aux buffets du coup, c'est clair et assez agréable. On en oublierai presque le manque de vitrage.
photo 33803398638_7a01dda86d_z

Le buffet permet de se préparer un petit déjeuner honnête.
photo 47627955572_050c841294_z

Je m'installe dans un recoin du salon. Il y a de la place, autant en profiter.
photo 47627955562_02530d1bf0_z

Petite visite des lieux d'aisance fort bien tenus.
photo 47627954422_6e0653fae1_z

Après m'être restauré, il est temps pour moi de refaire surface car j'ai un vol à prendre quand même!


LE VOL



Je retourne dans la salle d'embarquement qui est bondée.
photo 47627954332_de74826a99_z

L'embarquement est annoncé avec un strict respect des priorités. Bien évidemment…je suis un boulet…je n'arrive plus à retrouver mon BP papier. Je dégaine alors mon téléphone pour montrer mon BP électronique. Cependant, l'agente chargée de l'embarquement aura été particulièrement gentille et proactive en imprimant un nouveau BP en deux temps trois mouvements. Merci madame! Passé cet instant #shame, j'arrive à glaner un cliché d'un brésilien timide. Il s'agit d'un Embraer 195 immatriculé SP-LNB qui détient le numéro de série 444. Seul incident connu à ce jour, un problème de volets lors d'un atterrissage à DUS en avril 2018.
photo 32737818697_cc5630351e_z

Je m'engouffre dans une nourrice aveugle, précédé par un môssieur à haute contribution semble-t-il.
photo 47627952562_b5c877182a_z

Je ne suis pas un professionnel des instants portes, le lysflyer s'en excuse platement.
photo 47627952382_6095ca1a3f_z

Est-ce mieux ainsi?
photo 47680878121_a66dced6c2_z

Mais mon fuselage shot est, lui, réussi avec une belle lumière matinale. Le tour avion est en cours mais le CdB ferait mieux de tenir fermement son chapeau au risque qu'il ne s'envole et se retrouve ingéré par un sèche-cheveux géant.
photo 32737817757_f7200f31c4_z

L'accueil en porte est assez désintéressé et le chemin jusqu'à mon siège est le plus court possible. Je vous présente furtivement la cabine avant qu'elle ne se remplisse. Du classique 2-2 assez confortable avec des hublots bien grands comme on les aime mais dommage que ceux-ci ne soient pas mieux alignés.
photo 32737817807_437d82633a_z

Le siège n'est pas à la hauteur d'une J classique mais il est parfaitement acceptable et confortable pour une eurobusiness.
photo 32737817087_f94fb68eb3_z

Qui dit siège en bulkhead, dit un pas géant (je ne suis pas bien grand ceci dit).
photo 33803393638_909a2bf733_z

La cloison du bulkhead est joliement logotée.
photo 47627950492_650ba5c69f_z

Instant F-OITN avec un PSU classique des brésiliens volants.
photo 32737816007_a43220392f_z

Les sièges opposés montrent bien le pas et l'alignement du hublot qui nécessite de bien s'avancer pour pouvoir regarder dehors. Les couvres têtières rouges sont la seule différence entre J et Y+/Y.
photo 33803392808_192407c773_z

En parlant d'extérieur, l'aube est magnifique sur la plate-forme de CDG qui semble être sponsorisée par une certaine banque.
photo 46764871175_b02cc0e3a8_z

Assis au premier rang, la tablette est donc située dans l'accoudoir.
photo 46764870675_b741c5726e_z

Celle-ci est en 2 parties.
photo 32737814607_b11ac543a6_z

Cela me permet de vous présenter le lot de bord ultra-classique et bien marqué aux couleurs de la compagnie.
photo 47627949602_25b6b113dd_z

L'embarquement touche à sa fin et une PNC en profite pour apporter la boisson d'accueil. Ce sera eau ou jus d'orange.
photo 33803391598_42c715919c_z

La passerelle est retirée en avance sur l'horaire publié. L'embarquement fut rapidement expédié car l'avion semble plein, je dirais 90-95%.
photo 33803391058_74ceb0e1a0_z

On repousse alors que le soleil se lève.
photo 33803390518_4e93591dab_z

LH et SN au parking avec les travaux d'agrandissement du T1 en fond.
photo 33803390438_313e50d248_z

Direction le doublet Nord.
photo 47627947862_bc2ef41701_z

Le T1 se réveille avec une grosse présence de la Star Alliance encore au parking.
photo 47627947602_8aa91d46b4_z

C'est alors que se dévoile un magnifique et luxueux Boeing 747-8i transformé en palace volant. Notez qu'un Boeing 787-8 United semble être déjà arrivé, quand je vous disais que le T1 était un repère de la Star Alliance (à quelques curieuses exceptions près…).
photo 46764865715_13807fdee0_z

On franchit le pont sur l'A1.
photo 47627947282_a09b9d6787_z

On tourne direction la 09R avant la zone de maintenance et, plus loin, le hub fret de FedEx.
photo 46764864845_5125d695f3_z

Pas d'attente avant de pouvoir s'engager sur la piste active.
photo 46764864355_6a70b516f2_z

Dernier virage avant de s'envoler.
photo 47627946342_df2e9f8322_z

On accélère et le dépôt de carburant de Chennevières-lès-Louvres se dévoile.
photo 40714659793_8e340acbab_z

Rotation et décollage face à cet Airbus A380-800 Qatar Airways qui conclut son vol en provenance de DOH.
photo 47627945792_5358e419d1_z[/url

Prise d'altitude et magnifique lumière sur la baleine volante et le village d'Epiais-lès-Louvres.
photo 33803385418_f0d0a312b3_z

On double la LGV Nord.
photo 46764860965_e7550772f5_z

Les paysages agricoles se dévoilent alors que nous fendons les cieux français.
photo 46764860895_a73dae02dd_z

Peu de temps après, Reims est survolé par le Sud.
photo 47627944142_69d0640924_z

C'est à ce niveau qu'une serviette rafraîchissante est distribuée, annonçant le début du service.
photo 47680869831_ee8ff4b6c7_z

Une nappe en tissus et logotée est alors mise en place. J'aime bien.
photo 47627944272_7eb77693cf_z

La nappe est aux couleurs de la compagnien, le service s'annonce de qualité...
photo 40714656543_4541220e36_z

En attendant d'être servi, nous survolons l'ancienne base de Bitburg (BBJ/EDRB) qui fut démilitarisée au départ des américains .
photo 46764858805_bdfd2ac7ea_z

Rapidement, la base aérienne américaine de Spangdahlem (SPM/ETAD) se dévoile avec quelques gros porteurs (impossible à identifier malheureusement) sont visibles.
photo 46764858715_e22cd5b2c3_z

C'est alors que la prestation est distribuée. Au menu, viennoiseries chaudes et caoutchouteuses, feuilleté nature avec de la confiture d'abricot et un incongru mélange de crudités. J'ai failli oublier, une saucisse sèche dans un emballage plastique que je n'oserai pas ouvrir. On peut dire qu'il y a de la quantité mais pour la qualité, on repassera. Une offre très décevante et, en tout cas, pas adaptée à mon palais.
photo 32737805427_aef553902e_z

Très bon point, un petit menu sera distribué et repris à l'issue du service.
photo 40714654203_4671ba2dfe_z

La vue est magnifique au-dessus de l'Allemagne.
photo 40714653343_0d8e4457d0_z

Petite visite aux toilettes strictement réservées aux passagers J et Y+. C'est propre.
photo 47680865961_d2bc7ea9d7_z

Nous atteignons le territoire polonais et survolons l'aéroport de Zielona Gora (IEG/EPZG).
photo 40714652313_24d32c7820_z

Passage par le Sud de Poznan où son aéroport est visible (POZ/EPPO).
photo 47680864281_30793806de_z

Ce même aéroport un peu plus détaillé.
photo 32737804027_1128805078_z

Quelques kilomètres plus loin apparaît la base aérienne de Powidz (EPPW) qui abrite un escadron de C-130E notamment.
photo 33803381278_f0e79eb2b0_z

La Vistule se dévoile à proximité de la ville de Plock.
photo 32737803687_e12f0976bd_z

L'altitude de vol diminue peu à peu et nous mettons la cap pour contourner l'agglomération varsovienne par l'Ouest et le Sud.
photo 40714650113_2206395ddf_z

C'est embrumé mais l'approche offre une belle vue sur Varsovie et ses immeubles.
photo 33803380348_7e42d5d0af_z

Notre vaillant Embraer effectue une boucle au Sud de l'aéroport ce qui nous emmène à survoler ce carrefour de voies ferrées assez distinctif à la hauteur du village de Bronislawow.
photo 40714649263_0dc755cbb3_z

Longue finale.
photo 47680860941_58957c0360_z

La banlieue de Varsovie défile sous la trajectoire de notre avion et la petite ville de Piaseczno apparaît.
photo 47627937522_a4624a9d53_z

Des travaux routiers inachevés...
photo 32737802547_bafe08b159_z

Nous survolons enfin l'enceinte de l'aéroport baptisé en l'honneur du compositeur polonais Fryderyk Chopin.
photo 40714645143_c43a11e46e_z

Plus que quelques mètres.
photo 33803377208_f8f7c543e6_z

Nous dévalons finalement la piste 33.
photo 33803376808_7e81c5a186_z

Celle-ci est rapidement libérée.
photo 46764850385_44ddcd3780_z

W6 opère de nombreuses lignes ici (à l'instar de bien d'autres aéroport en Europe centrale) avec ces 2 A321.
photo 47627935482_502b376af7_z

Une zone de maintenance de l'aéroport avec de nombreux appareils LO et un E190 BA bien loin de ses lignes habituellement opérées.
photo 46764849915_5e3623ed8d_z

Dernier virage.
photo 40714642893_fb130cc37e_z

Plus que quelques mètres avant l'arrivée à bon port aux côtés de cet E75 LO.
photo 40714642673_43fc6d596f_z

Le comité d'accueil est déjà présent et la passerelle prête à être connectée.
photo 46764847925_38c0e7fb33_z


ARRIVÉE À L'AÉROPORT



Bon, et là, c'est le drame...pas de passerelle...pas de navette réservée aux passagers J. Le débarquement s'effectue par l'intermédiaire de paxbus mais c'est un peu le bazar.
photo 47680855181_70f2a3ab8a_z

Le véhicule pompe à c*c# est déjà en pleine action.
photo 47680854531_6352e9d549_z

Le débarquement bat son plein sous un beau et franc soleil.
photo 40714642073_b317ce99f1_z

Bon, finalement, il y avait bien une navette réservée pour les passagers J mais celle-ci est arrivée après les paxbus et elle était bien mal indiquée. Trop tard et dommage. Après tout, je ne suis pas pressé.
photo 47627933692_6208c6f719_z

Ah! Le plaisir so vintage de l'Europe centrale et ces petites pépites aéronautiques en la matière de ce petit Yak-40 de l'armée de l'air tchèque.
photo 47680853651_86c6678d3d_z

Après un court mais paradoxalement long trajet en paxbus, nous débarquons au rez-de-chaussée dans un grand hall assez austère mais qui fait le job.
photo 32737794607_b94dca0472_z

La couleur préféré de WAW, le orange! Pour les correspondances, c'est en haut que ça se passe.
photo 40714641223_7511efae8d_z


C'est ici que je vous laisse et vous donne rendez-vous au prochain épisode.

J'espère que vous aurez apprécié ce FR, n'hésitez pas à commenter et à liker!


@ bientôt


LYSflyer
Afficher la suite

Verdict

LOT Polish

6.4/10
Cabine7.5
Equipage7.0
Divertissements5.0
Restauration6.0

Lufthansa Business/Senator Lounge

7.5/10
Confort8.0
Restauration8.0
Divertissements6.5
Services7.5

Paris - CDG

7.8/10
Fluidité6.5
Accès8.5
Services7.5
Propreté8.5

Warsaw - WAW

5.5/10
Fluidité4.5
Accès5.0
Services5.0
Propreté7.5

Conclusion

Un petit vol matinal qui fait correctement le job et permet de nombreuses correspondances à WAW.

LO - Un tarif J assez intéressant, des cabines modernes mais une prestation alimentaire à revoir.
CDG - Assez efficace pour les premiers vols de la journée. Les différents satellites du T1 mériteraient un petit agrandissement.
WAW - Je ne m'attendais pas à une telle désorganisation des opérations de paxbus mais passé cet obstacle, c'est simple et assez efficace pour le parcours correspondances.

Hôtel Ibis CDG Airport - Une véritable usine mais bien compréhensible du fait de sa localisation centrale entre T1, T3 et T2. Le confort et là et le prix n'est pas extravagant.
Salon Lufthansa CDG - Un salon aveugle malheureusement mais d'une bonne qualité générale.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Warsaw (WAW)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 40 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Warsaw (WAW).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 8 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

  • Comment 504513 by
    opoman GOLD 1181 Commentaires

    Bonjour et merci pour cette contribution à destination d'une ville que j'adore (et je sais que je ne suis pas le seul ici :))
    J'ai hâte de lire votre bonus sur le Swissôtel de Tallinn, j'avais adoré cet hotel!
    Horaires aussi bien à l'arrivée sur CDG qu'au départ qui réduisent pas mal le temps de repos!
    Je ne suis pas fan de l'architecture du T1, ou alors je n'y suis pas habitué... Quoiqu'il en soit, le cheminement semble bien long.
    Le lounge vide permet d'en profiter, et l'offre pdj parrait toujours correcte.
    Belle photo de l'appareil dans cette livrée retro!
    Bien que le siège soit le même que derrière, cette config en 2-2 sur un 195, qui plus est avec siège couloir neutralisé en J, est une excellente chose! Le pitch complète le tout de fort belle façon.
    Boisson d'accueil post boarding, dressage d'une nappe, ici aussi la concurrence est à la traîne... En revanche, sur le catering, et pour ce que j'en connais, AF sort vainqueur avec un plat chaud de qualité proposé sur la ligne.
    Bien dommage à l'arrivée cependant de devoir se coltiner un bus... qui plus est avec un raté au niveau des véhicules réservés...
    Merci encore pour ce FR très bien écrit et servi par des photos de belle qualité!

    • Comment 504875 by
      lysflyer SILVER AUTEUR 433 Commentaires

      Bonjour et merci pour le commentaire!

      une ville que j'adore

      Je ne peux que comprendre cet attachement à cette ville.

      Horaires aussi bien à l'arrivée sur CDG qu'au départ qui réduisent pas mal le temps de repos

      J'avoue qu'après une (certes courte) semaine de travail, la fatigue s'est faite sentir au réveil. Mais le plaisir des voyages en avion donnent des ailes (et ce n'est pas une pub pour une certaine boisson autrichienne).

      Je ne suis pas fan de l'architecture du T1, ou alors je n'y suis pas habitué... Quoiqu'il en soit, le cheminement semble bien long.

      En effet, l'architecture circulaire du T1 est assez particulière et pas vraiment adaptée au cheminement des passagers mais cette originalité est aussi reconnaissable entre milles!

      Le lounge vide permet d'en profiter, et l'offre pdj parrait toujours correcte.

      Rien à dire, c'était un très bon séjour au lounge LH. Je serais bien allé au lounge Star Alliance mais il ne m'a pas semblé qu'il soit indiqué.

      Belle photo de l'appareil dans cette livrée retro!

      Merci!

      Bien que le siège soit le même que derrière, cette config en 2-2 sur un 195, qui plus est avec siège couloir neutralisé en J, est une excellente chose! Le pitch complète le tout de fort belle façon.

      Je trouve les cabines des Embraer particulièrement agréables et le 2-2 bien mieux qu'un 3-3...

      AF sort vainqueur

      Certainement et, en tout cas, la prestation n'était vraiment pas à mon goût. Mais tout le reste était vraiment mené de bien belle façon.

      Bien dommage à l'arrivée cependant de devoir se coltiner un bus... qui plus est avec un raté au niveau des véhicules réservés...

      Pour le raté, c'est de ma faute mais l'organisation n'était pas à la hauteur dans l'ensemble.

      servi par des photos de belle qualité!

      Merci, ce site mérite que l'on fasse tout pour rendre les FR le meilleur possible.

      À bientôt pour la suite (et le bonus sur le Swissotel!)

  • Comment 504546 by
    AirBretzel TEAM GOLD 3871 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Un bon prix avec LO pour une classe avant, autant se faire plaisir.
    Etonnant catering mais qui bizarrement m'aurait bien plu niveau originalité des plats.
    A bientôt pour la suite

    • Comment 504878 by
      lysflyer SILVER AUTEUR 433 Commentaires

      Bonjour et merci pour le commentaire!

      autant se faire plaisir

      Exactement! Et le Prince Polo...non merci!

      Etonnant catering mais qui bizarrement m'aurait bien plu niveau originalité des plats.

      J'aurais bien donné ma part. La "fried torilla" était sèche et froide. Quant aux légumes en conserve, à part les tomates, je passe mon tour. Le croissant n'était pas mauvais pour un croissant industriel.

      À bientôt!

  • Comment 504564 by
    Esteban TEAM GOLD 8974 Commentaires

    Merci pour le partage !

    L'instant porte est très bien, pas de problème :)

    Le catering lui ne m'aurait pas plus du tout, pas fan :(

    A bientôt !

    • Comment 504879 by
      lysflyer SILVER AUTEUR 433 Commentaires

      Merci pour le commentaire!

      L'instant porte est très bien

      Ça fait plaisir!

      Le catering lui ne m'aurait pas plus du tout

      On en regretterait presque la bonne vieille omelette de compagnie aérienne.

      À bientôt!

  • Comment 504681 by
    poerava 30 Commentaires

    J'adore ce FR, merci bcp !

  • Comment 504951 by
    Chevelan GOLD 11513 Commentaires

    Merci pour ce FR

    L'IBIS de CDG est extrêmement bien situé, c'est une usine bien pratique, chambres aux standards de la chaîne, j'y ai dormis deux fois.
    Ah le fameux tubes du terminal 1, mythiques !
    Le salon fait son office, il y de quoi faire.
    La meilleure place à bord de cet Embraer...
    Catering décevant, mais ça ne m'étonne pas vraiment.
    Vol sous le soleil de bout en bout
    Chopina est un aéroport très fonctionnel, dommage qu'aucun transport dédié au pax J ne soit proposé.

    Merci pour cette contribution.

    • Comment 505001 by
      lysflyer SILVER AUTEUR 433 Commentaires

      Merci pour le commentaire.

      chambres aux standards de la chaîne

      Du Ibis pur jus. On sait à quoi s'attendre.

      Ah le fameux tubes du terminal 1, mythiques

      On aime ou on n'aime pas, ces tubes sont reconnaissables entre milles.

      aéroport très fonctionnel

      C'est exactement le qualificatif approprié.

Connectez-vous pour poster un commentaire.