Avis du vol KLM Edinburgh Amsterdam en classe Economique

Compagnie KLM
Vol KL1286
Classe Economique
Siege 07A
Temps de vol 01:30
Décollage 27 Jan 19, 17:05
Arrivée à 27 Jan 19, 19:35
KL   #52 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 656 avis
Kethu
Par GOLD 274
Publié le 21 septembre 2019
Bonjour à tous !

Tant que j'ai un peu de temps libre devant moi, profitons-en pour tenter de rattraper ce retard de publication… Continuons donc ce voyage avgeek, avec le premier vol du retour, sur KLM ! Mais avant, un petit rappel du routing ci-dessous :

Bonus : Cliquez pour afficher



Le routing prévu ressemblera donc à ça :




Après avoir tout donné sur le FR précédent, celui-ci sera moins détaillé… Mais on aura tout de même le plaisir de découvrir le circuit de départ de l'aéroport d'EDI, et son parcours prioritaire particulièrement développé, ainsi que le salon Aspire que je ne connais pas.

Pour le reste, rien de très original pour moi, même si je n'ai jamais pris cette ligne, on reste sur un vol en B738 KLM. Je choisis dès la réservation le siège 7A, au hublot, juste après les sièges "Eco Comfort". J'ai en effet une correspondance un peu courte (une heure seulement) à AMS, donc si je peux m'éviter de perdre 5 minutes au débarquement, c'est toujours ça de pris.

En route pour la Polderbaan !



Après une agréable promenade dans Edinburgh, une ville que j'apprécie beaucoup mais que je n'avais pas visité depuis une dizaine d'années…

photo dsc_0467_2

… Me voilà dans le tram pour retourner à l'aéroport. Sur le chemin, on passe devant Murrayfield. Je rêve d'y mettre les pieds, pour assister à un "Flower of Scotland" repris en cœur par tout le stade… Si quelqu'un dans mon auditoire veut faire uen généreuse donation…

photo dsc_0479_1

Ayant récupéré mon billet le matin à mon arrivée, je peux dès à présent vous présenter, en exclusivité, les documents de voyage !

photo dsc_0481_2

Après une demie-heure de trajet, me voilà revenu à l'aéroport. L'entrée principale est celle où tout le monde se dirige, mais ce qui nous intéresse ici, c'est une porte sur la gauche, cachée derrière le griffon du zoo d'Edinburgh…

photo dsc_0482_2

Voilà la porte en question ! EDI propose en effet un parcours prioritaire dès l'extérieur de l'aéroport, avec deux accès : Celui-ci face au tramway, et un autre accessible directement depuis le parking grâce à une passerelle. Nul besoin d'un code contrairement à ce que laisse croire le boîtier à droite de la porte.
Comme inscrit sur les côtés, et de manière tout à fait logique, il est nécessaire d'avoir déjà son billet (ce qui est mon cas), et ne pas avoir de bagage en soute (ce qui est également mon cas).

photo dsc_0483_2

Je passe à la suite d'un équipage Ryanair qui, malgré les économies réalisées de partout par la compagnie à la harpe, a le droit d'utiliser le fast track également ! Juste après la porte, on grimpe d'un niveau…

photo dsc_0484_2

On arrive sur un palier avec plusieurs portes, dont celle du couloir venant du parking. Heureusement que des totems sont présents pour signaler que l'on est bien dans le parcours prioritaire, sinon je penserais m'être perdu dans les locaux administratifs de l'aéroport…

photo dsc_0486_2

On emprunte ensuite ce charmant couloir… Un petit côté hôpital, comme on me le faisait remarquer en commentaire du précédent FR !

photo dsc_0488_2

Et nous voilà (enfin) arrivés au niveau du PIF prioritaire, par le côté opposé de la file Fast Track "classique" (qui part de la zone des départs à côté du PIF normal donc). Derrière la paroi noire, un agent contrôle l'éligibilité des passagers à cette file.

photo dsc_0489_2

Contrairement au PIF classique, les deux files prioritaires sont peu fréquentée. Cependant, les scans sont très sensibles, et les agents très pointilleux. Ainsi, la moitié des bagages sont fouillés, et quasiment tout le monde sonne. Je vous vois venir d'ici : Les gens ne sont pas doués, etc… Mais je vous arrête de suite : Devant moi dans la file, il n'y avait que des agents de l'aéroport et des équipages, alors que je suppose qu'ils sont habitués à ce genre de contrôle…

Bon, par contre, mon contrôle complet de mon sac est du à mon étourderie : J'avais totalement oublié la bouteille d'eau fournie pendant le vol précédent, qui avait fini dans mon sac. Cependant, l'agente est très sympathique, et l'aéroport bien conçu : Un évier est à disposition juste derrière la ligne de contrôle pour vider la bouteille, et la rendre vide ensuite…

Bref, après plus de dix minutes, je suis airside !

photo dsc_0490_2

Une fois le PIF passé, on se retrouve avec le tout-venant, dans ce couloir menant à l'habituel duty-free… On ne passe pas la PAF au départ ici, c'est toujours ça de pris !

photo dsc_0491_2

Duty-free obligatoire, et très tortueux, forcément. A gauche, le rayon Tabac est caché par une paroi opaque, une disposition censé réduire la consommation, mais dont je doute très fortement de l'utilité…

photo dsc_0492_2

Une fois passé, on arrive dans l'habituel pseudo centre commercial, avec commerces de nourriture et d'habillement.

photo dsc_0495_2

Heureusement, même si l'aéroport manque un peu de charme, il dispose de grandes baies vitrées donnant sur le tarmac ! Voilà donc un 737-800 Ryanair qui revient de Barcelone, et s'apprête à repartir sur Cracovie.
Derrière, un A320 de la compagnie nationale britannique atterrit en provenance de Gatwick, tandis qu'un A319 Eurowings s'en va pour Munich…

photo dsc_0497_2

Non, ceci n'est pas une photo malencontreusement sous-exposée, mais une tentative de fixer deux frères ennemis… A gauche, un 777-300 Emirates, à droite, un A350 Qatar Airways. Tout deux viennent d'arriver, le premier en provenance de Dubaï, le second de Doha…

Accessoirement, ça permet de constater qu'ici aussi, l'aéroport est bien bas de plafond.

photo dsc_0498_2

L'A350 en question…

photo dsc_0499_2

Et le nez du 777, avec un bout d'Airbus Easyjet.

photo dsc_0501_2

Et au milieu coule une rivière… La Gogar Burn, cours d'eau de 21 kilomètres, qui traverse tout l'aéroport à l'extérieur, sauf sous un taxiway et sous la piste, où elle est en souterrain (on se demande bien pourquoi, ça serait fort amusant de traverser à gué la rivière au décollage)…
C'est très pittoresque ! (Et sur-exposé, mais mon absence de talent pour les photos ne doit plus vous étonner à force).

photo dsc_0500_2

Un peu plus loin, dans la zone des portes en faux contact, un Saab 340 qui va partir pour Kirkwall, devant un Ryanair qui lui partira pour Stansted. Tout à gauche et tout à droite, des Q400 Flybe.

photo dsc_0502_2

Voilà un des Q400, celui-ci va partir pour Southampton. Il côtoie le Qatari, qui lui-même tente tant bien que mal de cacher l'Émirati. Au fond, Ryanair est en finale, en provenance de Bratislava.

photo dsc_0503_2

Allez, j'ai accès au salon, donc autant en profiter ! C'est par ici…

photo dsc_0505_2

Non, ça n'est pas celui-là malheureusement !

photo dsc_0506_2

C'est plutôt lui qui m'attend, le salon Aspire…

Je passe d'abord aux toilettes, puisque le salon n'en a pas. Beaucoup de WC sont fermés airside, et le peu qui sont ouverts sont très sales et bondés, malheureusement.

photo dsc_0508_2

Un peu d'attente pour accéder au salon, il y a une seule employée, et plusieurs passagers en accès payant, qui prennent du temps à être enregistrés. Le salon est constitué d'un espace d'assises assez calme après la zone d'accueil, puis le buffet, et une seconde zone d'assise, plus grande, que voici. Au fond, les vitres donnent sur la salle d'attente d'une porte…

photo dsc_0510_2

Je m'installe donc à cet endroit, avec une vue sur le buffet… On y voit d'ailleurs la serveuse qui s'occupe de tous les alcools, et qui est située au niveau du bar à salade, d'où l'absence de photo de ce bar (et de celui à alcools !).

photo dsc_0515_2

On trouve également deux plats chauds sous cloche…

photo dsc_0511_2

Les plats en question sont des pâtes aux champignons, et du riz et bœuf "Memphis BBQ".

photo dsc_0512_2

En face, du sucré avec quelques desserts qui ne me font guère envie, des fruits, de la confiture, et des sortes de soufflés. A droite, hors champ, des jus de fruits et des softs.

photo dsc_0513_2

Ma petite sélection, du bœuf Memphis, du fromage et crackers (disponibles au bar à salade), ainsi qu'un verre de vin, pas fameux, qui râpe bien la gorge… Notez que du Prosecco est proposé, mais payant.

photo dsc_0514_2

Après un petit temps passé dans cet agréable salon, dont le principal défaut est l'absence de sanitaires, je me rends un peu en avance en porte… Mais l'appareil est parti en retard d'AMS, et n'est pas encore arrivé. Il y a du monde à proximité de la porte, et peu de places assises. Je repars donc me promener un peu…

photo dsc_0516_2

Finalement, je reviens quand l'embarquement est lancé, à 16h55, avec une demie-heure de retard. La file Skypriority est très chargée, avec plusieurs dizaines de personnes. Nous avons droit à un embarquement à pied, dans la fraîcheur du mois de janvier…

photo dsc_0517_2

Au moins, cela permet de voir notre appareil du jour, le 737-800 PH-BXA, délicatement nommé "Swan", et mis en service il y a tout juste 20 ans, en janvier 1999… C'est le tout premier 737 Next Gen qu'a reçu KLM, et il a effectué tout sa carrière au sein de la compagnie néerlandaise. C'est aussi une nouvelle entrée dans mon logbook, joie !

photo dsc_0520_2

L'absence de passerelle permet également de faire un instant porte plus ou moins correct !

photo dsc_0522_2

Mais aussi un fuselage shot, un peu flou lui… Notez que l'embarquement a lieu aussi par l'arrière, pour accélérer le mouvement. Ça me va bien, puisque je n'ai qu'une heure de correspondance à Amsterdam, la PAF à passer, et déjà 30 minutes de retard… Je m'inquiète un peu pour ma correspondance, je dois avouer.

photo dsc_0523_2

Allez, pour tout ceux que j'ai manqué, un deuxième instant porte, vu de côté cette fois !

photo dsc_0524_2

La cabine est déjà un peu remplie quand j'arrive enfin à bord, accueilli par l'équipage en délire (enfin, par un sourire amical, au moins).

photo dsc_0525_2

Je m'installe à ma place, et je reprends les bonnes vieilles habitudes de la sur-exposition des photos. Le pitch au rang 7 est un peu serré, mais encore correct…

photo dsc_0526_2

La boucle de ceinture n'est pas siglée, et la ceinture en elle-même est toujours aussi peu raccord avec le reste de la cabine, avec cette couleur bordeaux…

photo dsc_0528_2

La tablette, avec ce loquet qui est bien souvent récalcitrant, nécessitant de secouer le siège et son occupant pour réussir à fermer la tablette…

photo dsc_0529_2

L'embarquement se poursuit, assez efficacement à mon grand plaisir ! Le plafonnier est de type vieillot, et la J est composée de deux rangs.

photo dsc_0531_2

Dehors, la nuit tombe rapidement… De l'autre côté de la rivière, Easyjet est au parking à côté d'un appareil difficilement reconnaissable.

photo dsc_0534_2

Je récupère un voisin, de toute façon le vol est bien complet, il eut été illusoire d'imaginer pouvoir m'étaler. Un des défauts de ces 737 KLM, un boîtier pour le défunt système de divertissement audio prend de la place à mes pieds…

photo dsc_0535_2

A 17h20, le commandant nous annonce un départ proche, nous attendons quelques retardataires (alors que nous avons déjà un beau retard, je hais certains de mes congénères humains…), et nous devrions partir avec une vingtaine de minutes de retard. Le retard de l'appareil est du aux conditions météorologiques, plus précisément l'habituel vent à AMS… Le temps de vol sera d'environ une heure.

Pendant ce temps, cet A320 Easyjet vient se parquer à nos côtés, en provenance de Genève.

photo dsc_0539_2

Les retardataires arrivent quasiment immédiatement, et nous repoussons à 17h25, soit avec une vingtaine de minutes de retard.

photo dsc_0540_2

Les démonstrations de sécurité sont réalisées en anglais, mais je ne peux pas les accompagner de la photo de la notice de sécurité, puisque celle-ci n'est pas présente dans ma pochette de siège !

photo dsc_0533_2

Un vol Ryanair s'élance juste avant nous…

photo dsc_0542_2

C'est ensuite à notre tour de prendre le chemin des airs, à 17h37 !

photo dsc_0544_2

Il fait bien sombre, dur de montrer grand chose… Ici, les lumières d'East Calder.

photo dsc_0546_2

J'en profite donc pour m'endormir profondément… Je suis réveillé par le service de la rangée de devant. L'hôtesse est très souriante, et tend le sandwich . Elle demande ensuite les boissons de chaque personne de la rangée, les prépare, et les amène sur un plateau. J'apprécie beaucoup cette initiative, qui rend le service en éco nettement plus classe !

photo dsc_0547_2

Petit saut dans le temps pour vous présenter l'autopsie de ce sandwich le lendemain au bureau. L'emballage nous annonce fromage basilic mayonnaise…

photo dsc_0637_2

Mais quand on l'ouvre, on constate une certaine radinerie sur la mayonnaise, le sandwich est donc plutôt sec…

photo dsc_0639_2

Mais revenons à nos moutons. Je profite de ce réveil inopiné pour présenter les pages avgeek du magazine de bord, de manière tout à fait déplorable. Mais vu la tête du plat de spaghettis qui sert de carte du réseau à KLM, vous ne loupez rien…

photo dsc_0536_2

La flotte est un peu plus nette… A l'époque, je n'avais pris que 3 types d'appareil différents dans la flotte. D'ici la fin de l'année, ça devrait être 7 types différents sur 12 que j'aurais empruntés !

photo dsc_0538_2

Le vol se passant principalement le long de la mer du Nord, et étant assis côté mer, je ne peux rien vous présenter, je me rendors donc. Le cockpit annonce pendant la descente une arrivée en porte avec 15 minutes de retard. Si la PAF est efficace, ça ne devrait pas poser de soucis pour ma correspondance…

Un PNC vient informer des passagers à destination de Paris, qui ont une correspondance très courte, de leur numéro de porte, et leur conseille d'y aller au plus vite pour ne pas rater leur vol.

On revient au-dessus de la terre ferme au niveau de la ville d'Uitgeest, à environ 18km du seuil de piste de la Polderbaan qui nous attend visiblement vu l'approche suivie, histoire de ne pas arranger notre retard…

photo dsc_0548_2

La ville de Krommenie, et la N8 qui y mène !

photo dsc_0549_2

Le Noordzeekanaal (Canal de la Mer du Nord pour ceux qui aurait du mal à suivre au fond, la ligne noire au milieu de l'image). A droite, le port d'Amsterdam, et derrière, les lumières de la capitale. A gauche du canal, c'est Zaandam.

photo dsc_0551_2

L'autoroute A200, qui relie Haarlem à Amsterdam, vue au niveau de Zwanenburg.

photo dsc_0553_2

On se pose finalement à 18h38 sur la Polderbaan (la 18R), après 1h01 de vol.

photo dsc_0554_2

Le long roulage qui suit me permet de vérifier le statut de mon vol suivant. Fait amusant, l'appareil qui effectuera mon vol pour Lyon a atterri en provenance de Milan juste avant nous sur la même piste, il a juste quelques centaines de mètres d'avance ! Notons d'ailleurs que la Zwanenburgbaan n'est pas en service, nous pouvons donc la traverser pour rejoindre le terminal, faisant gagner quelques centaines de mètres de roulage.

photo screenshot_20190127-194117

Schiphol est le paradis des 737 ! A part tout ceux de KLM, on en trouve aussi de TUI (au fond), ou de Corendon (devant)…

photo dsc_0556_2

A gauche, les portes éloignées de la jetée D, à droite, la jetée D à proprement parler, avec un 737 Transavia qui fait tâche au milieu de tous ces KLM !

photo dsc_0557_2

D'ailleurs, on se dirige justement vers cette jetée D, qui a la particularité d'être en zone Schengen à l'étage supérieur, et non-Schengen à l'étage inférieur.

photo dsc_0559_2

Nous arrivons donc en porte D7 à 19h48, soit seulement 13 minutes de retard au final.

photo dsc_0561_2

Le PNC réalise une nouvelle annonce pour rassurer les passagers : Toutes les correspondances sont assurées. Je peux donc sortir sans courir…

photo dsc_0562_2

Je ne prends toutefois pas spécialement mon temps, je me méfie de la PAF d'AMS, qui est parfois très encombrée !

photo dsc_0566_2

C'est ici que l'on bifurque à gauche pour aller à la PAF… AMS est bien fréquenté, comme d'habitude.

photo dsc_0570_2 - copie

J'arrive finalement à la PAF, où il y a un peu de monde, sans que ça ne semble bien long. Il n'y a pas de circuit prioritaire, et les agents sont aimables comme des portes de prison, criant presque sur des passagers qui se sont trompés de file, n'ayant pas de passeport éligibles au PARAFE néerlandais, ou bien à un passager en correspondance courte qui demande poliment s'il est possible de passer devant pour avoir son vol… J'ai rarement vu des employés aussi désagréables dans un aéroport…

photo dsc_0572_2

Et c'est sur cette note joyeuse que l'on termine ce récit ! La trace radar du vol est ci-dessous, pour ceux que ça intéresse.

photo 2019-09-17 09_18_44-ph-bxa - boeing 737-8k2 - klm - flightradar24

On se retrouve prochainement pour le dernier épisode de ce routing !

N'hésitez pas à commenter :)
Afficher la suite

Verdict

KLM

7.6/10
Cabine7.0
Equipage10.0
Divertissements6.5
Restauration7.0

Independent Servisair Executive Lounge

7.0/10
Confort8.0
Restauration8.0
Divertissements7.0
Services5.0

Edinburgh - EDI

7.4/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services7.5
Propreté5.0

Amsterdam - AMS

6.5/10
Fluidité8.0
Accès6.5
Services5.0
Propreté6.5

Conclusion

Vol sans histoire, le retard qui aurait pu être gênant a finalement été assez limité ! Le bon équipage rattrape une cabine bien trop datée, qui devrait heureusement être bientôt renouvelée...

EDI est assez utilitaire dans son architecture, tant intérieure qu'extérieure, mais l'aéroport est assez agréable à vivre quand même, avec ce parcours prioritaire et ces belles baies vitrées. Dommage que les sanitaires ne bénéficient pas d'une grande attention.

Le salon est bon, il ne lui manque que des sanitaires, et du vin de meilleure qualité, pour être tout à fait agréable !

AMS est fidèle à lui-même : Efficace, mais fouillis et pas très esthétique. Si l'on rajoute à ça des employés particulièrement désagréables, l'impression globale n'est pas très bonne...

Détail de la notation :

KLM :
Cabine : Pitch un peu serré (et c'est pire à l'arrière de l'appareil), siège basique, boîter qui prend de la place pour rien, couleurs un peu hideuses... Les vieilles cabines KLM commencent à vraiment être datées. 6.
Équipage : Service particulièrement attentif et des annonces pour informer et rassurer les passagers, tout ce que j'aime ! 10.
Divertissements : Regarder la nuit noire n'étant pas un divertissement passionnant, il n'y a que le magazine pour s'occuper : Il est assez intéressant, mais ça reste peu. 6,5.
Restauration : Sandwich un peu basique, offre de boissons correcte, on aimerait mieux mais c'est suffisant. 7.

Aspire Lounge :
Confort : La disposition de ce salon le rend assez confortable malgré sa petite taille : Plusieurs sortes d'assises, le bruit ne se propage pas trop grâce aux multiples petites cloisons... 8.
Restauration : Du froid avec un salad bar assez fourni, des plats chauds, mais un petit manque sur le sucré. Par contre, un peu moins bien au niveau des vins, qui sont difficilement buvables. Ca reste tout à fait correct globalement ! 8.
Services : Un peu d'attente à l'accueil avec une seule hôtesse quand il en faudrait deux, et pas de sanitaires : Le gros point faible du salon. 5.
Divertissements : Petite offre de presse, et des baies vitrées qui donnent au choix sur le parking et les voies d'accès à l'aéroport, ou sur les salles d'attente du bas-peuple. Deux occupations passionnantes ! Sinon, le Wifi est fonctionnel. 7.

EDI :
Fluidité : Le Fast Track permet de limiter l'attente au PIF, mais le contrôle trop minutieux rend le tout encore un peu lent... Embarquement et check-in assez efficaces. 8.
Accès : Le tramway relie aisément l'aéroport au centre-ville pour un surcoût raisonnable. On trouve aussi de nombreux bus pour les villes de la région (coucou LYS !). 9.
Services : L'aéroport est petit et peu agréable landside, airside ça reste serré, mais il y a bon nombre de commerces, des assises, de belles baies vitrées... C'est plus agréable ! Bon point aussi pour ce fameux parcours prioritaire direct. 7,5.
Propreté : Assez sale, que ce soit landside ou airside. Dommage... 5.

AMS :
Fluidité : Sans vouloir spoiler, PAF assez efficace. 8.
Accès : En correspondance donc moyenne des autres notes. 6,5.
Services : Beaucoup de services, mais forcé de mettre un gros malus pour l'attitude des agents orientant les passagers à la PAF. 5.
Propreté : Passage express, AMS semblait comme d'habitude : Fouillis et moyennement propre. 6.5.

Informations sur la ligne Edinburgh (EDI) Amsterdam (AMS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 6 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Edinburgh (EDI) → Amsterdam (AMS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est KLM avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 32 minutes.

  Plus d'informations

18 Commentaires

  • Comment 523354 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4985 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR.
    Un sandwich au fromage, c'est bien normal pour l'autre pays du fromage.
    Et qui finit comme repas le lendemain au bureau.
    EDI est bien relié à la ville.
    A AMS, toujours un "plaisir" d'y passer les contrôles avec des agents aussi grincheux qu'à CDG.
    A bientôt

    • Comment 523881 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci Valérie pour ton commentaire :)

      Certains font leurs courses au salon, moi je les fais dans l'avion !

      Je trouve même les agents d'AMS encore pire qu'à CDG ! A Paris, ils ignorent les passagers et ne daignent pas leur parler, mais au moins ils ne sont pas ouvertement désagréables ^^

      A bientôt !

  • Comment 523388 by
    Benoit75008 GOLD 7094 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR,

    Un salon que j'ai aussi fréquenté et dont je trouve la sélection un peu réduite.

    A bord, du KL sans trop de problème, et un sandwich qui reste dans la norme.

    Concernant ton arrivée à AMS, j'ai toujours trouvé le personnel chargé de repartir les files à la PAF très désagréable et loin de mettre les passagers à l'aise^^

    Bonne soirée à toi et à bientôt

    • Comment 523883 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le com' et la lecture Benoit :)

      Il est vrai que je ne suis pas très difficile au niveau de l'offre dans les salons, tant que j'ai un truc à grignoter... ^^

      KLM a le mérite d'être en générale toujours très constante comme compagnie... Pas vraiment la meilleure, mais au moins on sait à quoi s'attendre (c'est un peu l'Ibis de l'aérien :P ).

      AMS n'a décidément pas grand chose pour lui, hormis sa conception qui limite les temps de correspondance ^^

      A bientôt !

  • Comment 523459 by
    Esteban TEAM GOLD 10192 Commentaires

    Merci pour le partage Robin,

    Le salon ASPIRE est vraiment sympa mais c'est vrai que la sélection est assez réduite.

    Ce sandwich au fromage n'a pas ma préférence chez KL.

    A bientôt !

    • Comment 523884 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci Stephan pour ton commentaire :)

      Le salon est suffisant si on y passe une heure ou deux, et de manière ponctuelle. Pour les passagers habitués, la sélection doit sembler vite répétitive par contre !

      Décidément, le fromage n'a pas souvent la cote ici ^^

      A bientôt :)

  • Comment 523495 by
    tnec 189 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Je trouve également cette cabine vieillotte.
    Je suis passé à AMS il y'a deux semaines et le personnel était très désagréable également.

    A bientôt

    • Comment 523885 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le com' !

      AMS est en général constant dans le personnel peu aimable et la saleté... Les axes d'amélioration de l'aéroport sont tout trouvés, plus qu'à espérer que les gestionnaires de l'aéroport fassent quelque chose pour y rémédier !

      A bientôt :)

  • Comment 523515 by
    Lhdbzh GOLD 852 Commentaires

    Bonjour Robin et merci pour ce FR,
    Pas mal l’entrée des artistes au parking d'EDI qui doit faire gagner pas mal de temps sur le parcours PIF/PAF.
    Salon sympa mais il doit vite devenir infernal avec un peu plus de monde de part sa faible capacité. La restauration est basique mais ça permet de caler un creux sans que ce soit mauvais.
    Cabine vraiment vintage, l'IFE box devenue inutile bouffe de 'espace mais fait partie du package (pré)historique de cet avion.
    PAS très limite mais supportable pour 1h de vol.
    Sandwich à bord au standard KL avec une garniture anecdotique.
    AMS traditionnellement en mode fourmilière avec des agents de la pénitentiaire batave reconvertis, on n'a pas envie d'y passer.
    Un retard qui croît et décroît au rythme des événements, ça stresse un peu : la douche écossaise, quoi de plus normal en revenant d'EDI.
    A bientôt !

    • Comment 523886 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Salut Laurent, merci pour ton commentaire !

      Le raccourci évite d'avoir à traverser toute la zone landside pour grimper à l'étage, et revenir dans l'autre sens jusqu'au contrôle, soit plusieurs minutes de marche !

      Heureusement, malgré le taux de remplissage, le salon était assez calme... Mais quand il est complet, on doit être bien entassés, il y a peu d'espace libre...

      Laisser les boitiers IFE me sidère toujours : Alors que la chasse aux kilos superflus est lancée depuis quelques temps dans les avions, KLM fait décoller chaque jours des dizaines d'avion avec 100kg d'équipements inutiles... Alors qu'avec l'argent qu'ils économiseraient en kérosène en enlevant les équipements, KLM pourrait se payer des sandwichs plus garnis !

      Ce que je me dis toujours quand un retard risque de me coûter le dernier vol de la journée, c'est que j'aurais l'indemnité qui va bien... Largement de quoi compenser une demie-journée de perdue au boulot !

      A bientôt :)

  • Comment 523599 by
    okapi GOLD 3293 Commentaires

    Tu aurais pu emporter une banane depuis le salon. Je vois que tu n'es pas (encore) adepte du #jefaismescoursesausalon pourtant, manger des fruits, c'est bon pour la santé. Intéressante confrontation entre mon passage le matin dans ce même aéroport mais je ne connaissais pas l'existence de ce fast-track dès l'entrée dans le terminal. Dans l'ensemble, j'ai trouvé EDI moins moche que la plupart des aéroports britanniques.
    Vol sans grand relief et retard limité à l'arrivée. Si tu t'es endormi, c'est que le confort à bord reste acceptable ou bien ta journée en vadrouille a-t-elle été épuisante? Ah non, c'est l'horaire de la muerte du premier vol en Dreamliner.
    Merci Robin pour ce partage!

    • Comment 523887 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Je n'ai pas encore pris les bons réflexes en effet ! Mais c'est aussi parce qu'en général, je sors d'un salon sans avoir spécialement faim... Par contre, quand je sors du salon AF de LYS, là mes poches sont remplies de cakes et de galettes bretonnes, vu qu'on en sort encore plus affamé qu'à l'entrée...

      J'ai peu de points de comparaisons avec les autres aéroport britanniques. Mais si EDI m'a semblé bien terne landside, airside il est plutôt agréable !

      Je dors dans n'importe quel moyen de transport en communs ! Même dans une rame de RER C je parviens à faire une sieste agréable... Ca n'est donc pas un signe de confort du siège. Ca serait même presque l'inverse, puisque le vol où j'ai le moins bien dormi reste mon CDG-SIN en J... Et la balade à EDI, associée au réveil avant 5h, ont achevé de convaincre corps et cerveau que dormir était une judicieuse idée !

      Merci pour ton commentaire Guillaume, et à bientôt :)

  • Comment 523914 by
    jules67500 GOLD 4601 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR ;)

    Le fast track est vraiment excellent, c'est la première fois que je le vois et ça permet d'éviter le terminal, en plus de passer pour un VIP et de prendre une entrée dérobée ^^

    Salon très correct avec du chaud.

    Le sandwich contient absolument tout ce que je ne mange pas lol

    Atterrissage sur la Polderbaan mais avec un raccourci bienvenu à travers la Zwanenburgbaan, ce qui ne m'était pas arrivé récemment.

    • Comment 524062 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le com' Jules !

      Je n'ai vu que des équipages ou des employés passer par le fast track, peu de passagers semblent au courant de son existence ^^

      Les sandwichs KLM n'ont vraiment pas la cote par ici... Faut vraiment que je voyage avec des FRiste sur la compagnie batave, j'aurais des doubles ou triples rations de nourriture :P

      Il me semble que la Zwanenburgbaan était en travaux, d'où le raccourci possible...

      A bientôt !

  • Comment 524161 by
    Chevelan GOLD 12427 Commentaires

    Hi Robin

    Je ne connaissais que le bus à impérial pour rejoindre Edimbourg à EDI, voilà une belle avancée avec le tram...
    Voilà que Monsieur Kéthu se fait passer pour un pax VIP, on s'embourgeoise ? :))
    Salon qui fait son office, et c'est aussi une bonne nouvelle.
    C'est en ce moment la série "sandwich au fromage" avec KLM, ils ont reçu un lot à prix coûtant ou quoi !? ^^
    Arrivée via le Polderbaan mais taxi plus court que d'habitude, une fleur de la tour ?

    Merci pour cette suite avgeek, à bientôt.

    • Comment 524218 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Hello Hervé !

      Depuis mi-2014, le tram concurrence les impériales ! Ca a moins de charme, mais c'est nettement plus efficace !
      A défaut de voyager en classe avant, je m'imagine en passager d'élite en empruntant les portes dérobées :P
      Ca me va bien, le fromage est vital pour moi :D
      Pas une fleur de la tour, juste un effet de la fermeture pour travaux de la piste centrale !

      A bientôt !

  • Comment 526169 by
    mogoy GOLD 9757 Commentaires

    Merci Robin pour ce FR.
    Faire payer du prosecco c’est d’un vulgaire, pourquoi pas le papier toilette également ? Mais il y a du chaud avec une plus qu’honorable variété.

    un boîtier pour le défunt système de divertissement audio prend de la place à mes pieds…

    A l’heure du règne de Greta (pas Garbo), tout ce fourbis inutile est consommateur de kérosène et nuisible au pax… Qu’attendent-ils pour s’en défaire ?

    Tu n’as pas mangé ce sandwich après la rupture de la chaîne de froid tout de même ?

    • Comment 526731 by
      Kethu GOLD AUTEUR 1850 Commentaires

      Merci pour le com' Quentin !

      Justement, pas de WC dans le salon, impossible de facturer le PQ... Il faut bien financer le chaud !

      Je me pose la question de ce poids inutile trimballé depuis des années pour rien... C'est difficilement compréhensible !

      Boah, je l'ai retrouvé dans mon sac le lendemain midi... Mais comme on est en janvier, on va dire que la chaine du froid n'a pas trop souffert !

      A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.