Avis du vol LATAM Santiago Sao Paulo en classe Affaires

Compagnie LATAM
Vol LA8027
Classe Affaires
Siege 2A
Temps de vol 03:50
Décollage 22 Jul 19, 11:35
Arrivée à 22 Jul 19, 16:25
LA   #60 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 156 avis
Shadow B
Par 763
Publié le 9 novembre 2019

Bonjour ou bonsoir à tous et bienvenue sur la continuité de mon retour de l'île de Pâques dont revoici le routing pour les distraits



Et mine de rien, ce petit vol est très intéressant pour son paysage (traversée de la Cordillère des Andes, arrivée sur Sao Paulo)

Pour ce court stop, je logeais au Hilton de l'aéroport (la nuit était payée en avios) qui m'a plutôt laissé un souvenir très moyen. (Si vous logez là, pensez à demander l'horaire des navettes pour le jour de votre départ, elles sont très espacées)


L'arrivée à l'aéroport


La navette de l'hôtel me dépose au milieu de l'aéroport entre la zone internationale et domestique, cette dernière étant bien encombrée


photo img_20190722_093145-copier

Comme il y a quand même pas mal de monde, je cherche une file prioritaire mais sans succès. Il y a bien une file fort vide mais au moment où je me décide de l'emprunter… Un groupe d'une trentaine de personnes s'y amasse


photo img_20190722_093414_1-copier

La c'est la tuile, je rentre dans une autre file par dépit mais ça avance lentement.

C'est là où je me dis que j'avais quand même entendu parlé d'une file prioritaire dans d'autres FR sur SCL. Ni une, ni deux, je retourne voir le FR de Pititom lors du retour de son voyage sur l’ile de Pâques et bingo, il y explique qu'il y a même une zone spécifique bien cachée tout à gauche (quand on fait face aux comptoirs)


photo img_20190722_094242-copierphoto img_20190722_094354-copier

M'y attendent 4 agents qui doivent s'ennuyer ferme car il n'y a presque pas un chat. Je m'engage au premier comptoir où une agente souriante m'enregistre et me confirme que ma valise rejoindra directement CDG (vu que jusque là, le site m’empêchait de m'enregistrer au delà de GRU)

La sécurité se passe comme une lettre à la poste grâce aux 2 comptoirs de PAF et un de PIF qui suffisent largement pour cette affluence quasi nulle (et au pire, il y a de quoi en ouvrir autant si l'affluence augmente) 


LATAM VIP lounge


Une fois Airside, un salon nous attend avant même d'entrer dans le terminal à proprement dit


photo img_20190722_095532_1-copier

L'entrée fait assez chic il faut dire


photo img_20190722_095535-copierphoto img_20190722_095613_1-copier

Des écrans sont disséminés un peu partout, mon vol partira donc des portes C…


photo img_20190722_095617-copier

La partie "à vivre" est très lumineuse


photo img_20190722_095618-copier

Même si la vue est légèrement obstruée


photo img_20190722_095650-copier

Un bel étalage de presse est présent, même si on ne risque pas de croiser un Mogoy sauvage dans ces contrées


photo img_20190722_095624-copier

Et pour ceux qui,comme moi, ont du mal à se priver d'internet:


photo img_20190722_095731-copier

L'offre de restauration est par contre basique, même si elle nous offres quelques….surprises


photo img_20190722_095856-copier

Pour ceux qui se le demandent, oui c'est du pain…rouge ^^

Soit, voici ma sélection (un soft quoi) et mes documents de vol


photo img_20190722_100112-copier

On notera le billet en first en format ticket de caisse, la classe!

Puisque FR m'a sauvé la mise, je me dois bien de lui rendre un petit hommage!


photo img_20190722_100519-copier-74185

C'est pas tout ça, mais j'aimerai savoir où se trouve ma porte (histoire de savoir quand je dois quitter le salon) Et c'est un peu le couac car les différents sites qui donnent une carte de l'aéroport ne montrent que les portes A et B, pas de portes C à l'horizon, hors je pars bien de la C2!

Après quelques petites recherches plus spécifiques (au passage, bon courage à ceux qui veulent aller lire l'AIP chilien, c'est du sport :p ), je trouve cette carte de "futures extensions"


photo img_20190722_102124-copier

Vous aurez compris que ces extensions sont en fait déjà bien réalisées et que le concourse C , c'est pas la porte à coté (en plus je dois toujours aller chercher un câble de rechange pour mon casque mais encore une fois peine perdue)

Heureusement, une fois dans le terminal (en sortant du salon et en prenant un petit escalier), c'est finalement assez bien indiqué


photo img_20190722_102946-copierphoto img_20190722_103137-copier

Mais ma recherche n'aura pas été inutile, car je sais maintenant à coup sûr que ça, c'est mon n'avion!


photo img_20190722_103152-copierphoto img_20190722_103157_1-copier

Et après quelques centaines de mètre en tapis roulant (ce qui est déjà pas mal)


photo img_20190722_103352-copier

L'embarquement


Me voilà en porte C02


photo img_20190722_103447-copier

Petit soucis, l'équipage n'est pas là.

Il arrivera à l'heure théorique d'embarquement


photo img_20190722_103841-copier

Après 25 minutes, on commence enfin l'embarquement ou presque, on restera encore 5 à 10 minutes dans le finger de la gate à attendre d'être autorisé à rentrer dans l'appareil.

Et puisque c'est la mode, l'instant porte!


photo img_20190722_105239-copierphoto img_20190722_105244-copier

Comme attendu, la cabine de ce 767 toujours aux couleurs de TAM Brésil est assez vieillotte, elle reste cependant confortable, surtout pour un peu moins de 4h de vol.


photo img_20190722_105256-copier-21631

Mon siège du jour, enfin plutôt les 1A et C (histoire de ne pas déranger le passager déjà assis à coté de moi)


photo img_20190722_105257-copier-76774

A part certains éléments comme les couettes et coussins, la cabine n'est pas encore du tout prête, le PNC continuera à préparer la cabine pendant l’installation et distribuera les amenities au compte goute en commençant par l'amenity kit


photo img_20190722_105405-copier

Il est identique que sur les autres vols donc je me permet de ne pas vous le représenter intégralement ;)

Sinon voici les commandes du siège et de l'IFE


photo img_20190722_105409-copier

Et Nelson qui a déjà été récupérer les bouchons d'oreille Made In LH, pas touche!


photo img_20190722_105513-copier

Dans la pochette, il y avait tout de même déjà la fiche de sécurité


photo img_20190722_105552-copierphoto img_20190722_105557-copier

Et le magazine de bord


photo img_20190722_105605-copier

L'IFE (le soleil étant aveuglant, beaucoup de hublots ont été fermés par les passagers, sous l’indifférence totale du PNC)


photo img_20190722_105721-copier

Petite photo du wingtip pour célébrer mon premier vol en 767, plus que le 757et j'aurais la collection des Boeing modernes!


photo img_20190722_105727-copier

Par la suite, distribution du casque, toujours médiocre


photo img_20190722_110113-copier

Et en attendant le départ, je démarre l'IFE, par contre les horaires sont…étranges, il est 11h05 ici et 12h05 à destination, qu'est ce qui peut donner ça…


photo img_20190722_110642-copier

Et bien c'est parce que la géovision est encore en mode par défaut, avec comme origine AAA et destination BBB!


photo img_20190722_110702-copier

Et pour ceux que ça intéresse, ce sont de vrais codes IATA d'aéroport et ils ont l'air bien placés. On sait donc que LATAM a déjà dans son système les aéroports AAA (Anaa Airport en Polynésie française) et BBB (Benson municipal airport, Minessota, USA) , de futures destinations? (LOL)

Pendant mes digressions, le verre d’accueil est servi avec ses cacahuètes, le mousseux n'était pas vraiment à mon goût mais les goûts et les couleurs, vous savez…


photo img_20190722_110748-copier

La PNC en profitera pour prendre commande du choix pour le repas (pas de menu, tout se fait à l'oral) Petit point marrant, elle tentera de nous parler en portugais à moi et à mon voisin mais je demanderai qu'elle m'explique les plats en anglais et mon voisin en espagnol, ne comprenant ni l'un ni l'autre le portugais.

Avec 10 minutes de retard, le finger se retire


photo img_20190722_112652-copier

On se dirige rapidement vers le seuil de la 17R


photo img_20190722_113224-copierphoto img_20190722_113327-copier

Au loin, la cordière des Andes que nous allons traverser


photo img_20190722_113925-copierphoto img_20190722_114036-copier

Sans se soucier du point d'arrêt, on s'aligne sur la 17R


photo img_20190722_114051-copierphoto img_20190722_114110-copier

Personne devant, prêt au départ


photo img_20190722_114113_1-copier

En Vol


Les moteurs rugissent et on s'élance, en passant à coté des PAPI


photo img_20190722_114325-copierphoto img_20190722_114350-copier

L'avantage d'être sur la gauche, c'est la belle vue au départ


photo img_20190722_114355-copierphoto img_20190722_114410-copier

Juste au dessus des nuages, on commence à se mettre en palier alors que le trafic est vraiment faible à cette heure, c'est pas très pro de la part du contrôle aérien :/ Surtout qu'on a besoin de vite prendre de la hauteur pour passer les montagnes


photo img_20190722_114501-copierphoto img_20190722_114504-copierphoto img_20190722_114506-copier

Les moteurs se calment mais reprennent vite un haut régime pour recommencer à prendre de l'altitude (on a à peine eu le temps de se mettre en palier qu'on repars)



On commence notre virage à gauche pour traverser le continent (autant le dire tout de suite, le repas ne sera servi qu'après le passage des Andes donc vous allez souper de la montagne enneigée encore un petit temps)



Mon hublot sera un des seuls qui restera partiellement ouvert lors du vol, la plupart des passagers préférant se reposer



Le Service


Finalement je fermerai complètement mon hublot également et profiterai du service qui commence, après déjà plus d'une heure de vol.

Pour une fois, je peux comprendre ce retard dans le service vu les énormes turbulences lors de mon premier passages au dessus de ces pics.

Un oshibori pour bien commencer


photo img_20190722_121926-copier

Et voici le plateau repas, je pense que la salade sera un peu plus aux goûts de certains, malheureusement elle n'avait pas fort de goût une fois le fromage enlevé et sans y ajouter l'huile. Pour le reste, ça ne vaut pas le plat du précédant vol mais c'est tout de même de bonne facture (surtout si on compare avec l'Europe)


photo img_20190722_124754-copier

J'accompagne le plat d'un coca frais, à la santé du grand patron


photo img_20190722_124913-copier

Le PNC passera avec une corbeille à pain, on notera les couverts siglés


photo img_20190722_124939-copier

Pas de choix de cuisson pour ce boeuf


photo img_20190722_125101-copier

L'arrivée


Après une heure de musique sur mon téléphone, on approche


photo img_20190722_143819-copier

Je rouvre mon hublot pour profiter de la vue



On tourne un peu en rond, donc je continue avec entre autre un nouveau wingtip en vol cette fois



Pour ceux qui, comme moi, ne le savaient pas, il y a des péages au Brésil


photo img_20190722_150509-copierphoto img_20190722_150644-copier

Et on redescend de notre petit nuage


photo img_20190722_150720-copier

Sortie de piste peu avant l'aiming point opposé


photo img_20190722_150806-copier

Et on passe l'holding point


photo img_20190722_150819-copier

Roulage d'une petite dizaine de minutes


photo img_20190722_150924-copierphoto img_20190722_151057-copierphoto img_20190722_151134-copier

On ira au parking à coté de cet A350 LA


photo img_20190722_151344-copier

On sera en porte avec une dizaine de minutes de retard, pas trop de soucis pour mes 2h de connexion.

Au final un bon petit vol dans ce tapis rouge magique, par contre vaut mieux ne pas être trop grand pour ce vieux siège


photo img_20190722_152315-copier

Une agente LX m'attendra à la sortie pour me donner de vrais billets d'avions pour mes vols suivants, le tout dans leur pochette LH first.

Je lui demanderai de m'indiquer la sortie, histoire de d'abord passer chercher un tampon. Pas de problèmes, elle m'accompagnera jusqu'à la l'immigration et m'indique qu'elle m'attendra au check-in LX first et m'explique comment y arriver depuis l'extérieur.

L'immigration prendra 30 secondes, pas de documents à remplir, personne (littéralement) à cette heure et un agent compréhensif qui ne bronchera pas à mon "je veux juste le tampon et je repars de suite, je peux rentrer dans votre pays?"

Me voici donc à la sortie, vide ^^


photo img_20190722_153455-copierphoto img_20190722_153457-copier

Je vous laisse donc ici pour cette fois.

A Bientôt pour le retour sur le vieux continent.

Afficher la suite

Verdict

LATAM

7.2/10
Cabine6.5
Equipage7.0
Divertissements8.5
Restauration7.0

LATAM VIP Lounge

6.9/10
Confort7.5
Restauration5.5
Divertissements7.5
Services7.0

Santiago - SCL

7.5/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services6.0
Propreté10.0

Sao Paulo - GRU

8.8/10
Fluidité8.5
Accès8.5
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Un petit vol bien sympathique dans une cabine et un avion vieillissant mais avec un paysage magnifique

Pour les notes,
LA: la cabine est vieillissante mais reste confortable, avec un petit bémol pour le repose pied qui est trop haut pour mon petit mètre 69 alors pour des plus grands...
L'équipage était sympathique mais comme souvent assez absent
Coté divertissement, je suis déjà allé au bout de ce que l'IFE propose mais la vue est suffisante, même pour les presque 4h de vol
Le repas est bon mais loin d'être exceptionnel

SCL: Au niveau fluidité, une fois qu'on rentre dans l'espace prémium, c'est le passage express vers l'avion. Les couloirs sont parfois étroits par contre
L'accès est un peu compliqué, surtout pour savoir où aller, sans compter qu'au niveau transport, c'est taxi ou une heure de bus donc...
Les services

GRU: Passage express vers la sortie mais en ayant traversé tous les terminaux du coté airside

Pour le salon, il n'y avait pas énormément de choix solide et beaucoup en sachet... Le Wi-Fi était rapide mais l'absence de moyen de connaître la position de sa porte ni, surtout, du temps nécessaire pour s'y rendre est un gros point noir

A Bientôt pour la suite et presque fin de mon routing

Informations sur la ligne Santiago (SCL) Sao Paulo (GRU)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Santiago (SCL) → Sao Paulo (GRU).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est LAN Airlines avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 4 heures et 20 minutes.

  Plus d'informations

4 Commentaires

  • Comment 529678 by
    lucas330 1472 Commentaires

    Merci pour ce fr.
    Une cabine un peut vintage mais qui reste confortable.
    Dommage pour ce catering avec une viande beaucoup trop cuite.
    Par contre l'IFE naturel rattrape tout, quelles sublimes vues des Andes.
    Je ne comprends pas comment les autres passagers préfèrent se reposer plutôt que d'observer ce spectacle. L'Homme me laissera toujours perplexe.
    A bientôt.

  • Comment 529735 by
    fiftytwo GOLD 987 Commentaires

    Bonsoir

    Merci pour le FR et la vue

    Quel est le modele de ton APN ??

  • Comment 529757 by
    Esteban TEAM GOLD 13715 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Le salon LATAM est vraiment très joli mais je m'étais fait la même reflexion lors de mon passage au sujet de la pauvreté de l'offre de restauration.

    A bord le boeuf ressemble plus à un pot au feu tellement il est cuit :)

    De très très belles vues au passage de la Cordilière !

    A bientôt !

  • Comment 529878 by
    lasoso 67 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    La vue me laisse sans voix! C'est magnifique!

    La cabine est certes vintage, mais en comparaison avec un vol européen, c'est du luxe!
    A bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.