Avis du vol Etihad Airways Chengdu Abu Dhabi en classe Economique

Compagnie Etihad Airways
Vol EY811
Classe Economique
Siege 38A
Temps de vol 07:20
Décollage 31 Aoû 14, 21:20
Arrivée à 01 Sep 14, 00:40
EY   #29 sur 121 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 231 avis
fernousdu972
Par 3290
Publié le 1 septembre 2014
Trois mois inoubliables se sont écoulés en Chine, à découvrir ce pays. Triplement inoubliables:

-En ce qui concerne les études, cela a permis de découvrir une autre façon de travailler à la chaine. En effet j'ai souvent lu ci et là qu'en Chine, l'accent est plutôt mis sur l'application à faire une tâche voulue, plutôt que sur la rapidité à l'accomplir. Cela s'est confirmé dans les deux entreprises pour lesquelles nous avons travaillé. Au niveau des étude toujours, cela a permit de découvrir un peu plus cette culture, non seulement grâce au contact avec les gens très sympathiques et spontanés que sont les Chinois, mais aussi grâce aux cours que nous avons eu à l'Université.
-Au niveau touristique, bien entendu. Nous avons pour voir l'essentiel de Chengdu et la plupart des sites recommandés par le retour (cf bonus touristique).
-Et en ce qui concerne le Reporter assidu que je tente d'être, cela aura été L'occasion, avec un grand L, de découvrir 3 compagnies totalement inconnues à ton tableau de chasse. Et bien éloignées de mon circuit habituel: Etihad, Sichuan Airlines et Air China.

INTRODUCTION

La tête pleine de souvenirs, il est temps, en ce Samedi 31 Aout 2014, de quitter la Chine vers Paris. J'ai bien dit 31 Aout 2014, vers Paris. 31 Aout, Paris. 31, Paris. Bien.

L'Université qui nous accueille en Chine nous affrète, comme prévu dans les détails des paiments que nous lui avons faits, un transport, censé nous récupérer à 19h20 à notre dortoir. L'aéroport est à 40 minutes grand maximum. Nous sommes 9, tous bien chargés. Normalement ca passe, à condition d'être à l'heure pétante.

Premier désagrément, problème de communication certainement, notre transport est une seule et unique voiture cinq places pour un groupe de neuf étudiants chargés comme des ânes. Le temps de trouver d'autres taxis, à nos frais, il est 20 heures. Le stress monte.

Parce que, comme l'a dit un très grand philosophe grec du Ve siècle nommé Jacques Chirac, les emm*rdes volent en escadrille, un embouteillage monstre se forme sur l'autoroute à cause d'un accident. Un pitoyable kilomètre avant l'aéroport.

Vous l'avez senti venir, nous avons loupé notre avion.

photo affich_1527_1

A partir de là, que faire ?

Nous avons d'abord été voir Etihad à Chengdu, qui ne pouvait rien pour nous, et qui nous a renvoyé vers un contact en ligne, lequel nous annonce non sans commencer à m'agacer, que la seule possibilité est de payer un nouveau billet pour le lendemain. Ce qui est, avec du recul, tout à fait normal compte tenu des raisons totalement stupides de notre retard.

Nous sommes donc rapatriés à notre Université pour - au moins - un jour de plus. Nous quittons donc CTU, il est déjà bien plus de minuit:

photo DSC_0323

Après une nuit à récupérer de cette fatigue mentale, nous discutons avec l'Université d'un remboursement des billets, le groupe n'y étant pour rien, et le principal souci étant la communication désastreuse. Le remboursement est acquis.

La solution la moins chère est de passer par HKG avec Cathay Pacific, aller simple à 430 € en A321 puis 777-300ER ou A340-300. Avec cependant entre 10 et 12 heures de correspondance, et seulement 20 kg de valises. Inimaginable, les nôtres étant déjà scellées et pesées, entre 20 et 30 kg chacun. 28 en ce qui me concerne.
La solution adoptée est donc Etihad à nouveau, les autres compagnies n'ayant plus de sièges. Nous sommes tout de même obligés de nous séparer à AUH. Pourquoi:

-Il est nettement moins cher de s'arrêter en Suisse et de poursuivre en train ou avion selon les destinations de chacun.
-Que ce soit vers GVA ou ZRH, il n'y a pas assez de sièges pour la totalité du groupe.

Solution définitive: Un groupe vers GVA, les autres dont moi vers ZRH.

Ce qui donne le routing, qui ne sera cette fois plus modifié:

  1. CDG-AUH, Airbus A340-500, Economique, 07 Juin, Etihad Airways, EY38. http://flight-report.com/fr/report-7288.html
  2. AUH-CTU, Airbus A330-200, Economique, 08 Juin, Etihad Airways, EY818. http://flight-report.com/fr/report-7317.html
  3. CTU-XIY, Airbus A319-100, Economique, 22 Aout, Sichuan Airlines, 3U8803. http://flight-report.com/fr/report-7882.html
  4. PEK-CTU, Airbus A321-200, Economique, 29 Aout, Air China, CA4118. http://flight-report.com/fr/report-7910.html
  5. CTU-AUH, Airbus A330-200, Economique, 31 Aout, Etihad Airways, EY811. C'EST ICI
  6. AUH-ZRH, Airbus A330-300, Economique, 01 Septembre, Etihad Airways, EY73. http://flight-report.com/fr/report-7959.html

photo map

Mais avant de démarrer le FR, un petit bonus touristique du Sichuan.

BONUS TOURISTIQUE

J'en parlais lors du FR précédent, eh bien voici un des plats les plus connus du Sichuan: le hot-pot. Je vous laisse méditer au sujet de la couleur rouge vif qui domine.

photo DSC_1043

Le centre de Chengdu est très moderne et n'a en certains de ses endroits pas grand chose à envier à La Défense. C'est Tianfu Square, la place centrale de la ville:

photo DSC_0178

Toujours au centre de Chengdu, mais plus près de la station Chunxi Road:

photo DSC_0638photo DSC_0647photo DSC_0876

Le plus grand bâtiment au monde, 150 mètres de haut. J'ai nommé le Global Center:

photo DSC_0815

Et des temples en veux-tu en voila:

photo DSC_0244

Et le fameux Anshun Bridge:

photo DSC_0961

Ailleurs dans le Sichuan, il y a aussi l'Emei Shan, une montagne de 3000 mètres de haut. L'ascension est longue de 15 heures, 5000 mètres de dénivelé. Ajoutez-y une pincée de singes toujours près à vous voler quelque chose, ca donne un cocktail gourmand et croquant qui devient vite très fatiguant.
A ce sujet, un singe a failli me voler mon Nikon. Malheureusement pour moi, j'ai pu le repousser. Il aurait dû être un peu plus vif, il m'aurait évité la tâche d'écrire ce long FR.
Voici un échantillon de ce qu'on peut retrouver au sommet, entre autres:

photo DSC_0893photo DSC_0897

Jiuzhaigou et ses rivières bleues vertes:

photo DSC_0525photo DSC_0661photo DSC_0692

Le Grand Bouddha de Leshan, sculpté dans la montagne, haut de 71 mètres:

photo DSC_0994

Et en dehors du Sichuan, à la frontière, ChongQing et ses 20 petits millions d'habitants:

photo DSC_0106photo DSC_0111

J'espère que vous avez apprécié, et que vous comprenez maintenant pourquoi je quitte ce pays avec cette envie de revenir en découvrir plus.

FLIGHT REPORT

A l'aéroport

Contrairement à la première tentative de départ, l'Université nous affrète un bus près de 4h30 heures avant le décollage. Il est 17h à Chengdu quand nous laissons, définitivement cette fois, l'Université.
Sans embouteillages cette fois, nous arrivons à Shuangliu 40 minutes plus tard.

Le terminal 1 de CTU, toujours aussi agréable:

photo DSC_0327photo DSC_0325

Les comptoirs de dépose bagage, qui n'ouvriront qu'à partir de 19h. Nous sommes deux à avoir pu s'enregistrer. Les autres, qui ont eu des soucis à l'enregistrement en ligne, se verront attribuer d'autres sièges. Ceux qu'ils avaient réservés en ligne ont été réattribués.

photo DSC_0326

Ma cargaison jusqu'à Strasbourg, une valise de 28 kg, un ordinateur portable, le sac d'appareil photo, une petite valise cabine. Le sachet rouge ne renferme pas un katana, contrairement à ce que ca laisserait penser. Beaucoup moins dangereux pour le vol, c'est une toile Chinoise:

photo DSC_0328

Tentative de photo corporate. N'aillant pas de tablette, c'est sur un petit HTC:

photo DSC_0329

Nous déposons les bagages à 19h, très rapidement. Ce sera un peu plus long pour ceux qui n'avaient pas pu s'enregistrer.
Nous nous dirigeons immédiatement après aux contrôles de sécurité. Une fois de plus c'est très rapide puisqu'il n'y a personne.

Nous arrivons à 19h45 à notre porte:

photo DSC_0332

Notre avion n'est pas encore arrivé d'AUH:

photo DSC_0331

Et d'ailleurs Jean-Charles se prépare à l'accueillir bras ouverts:

photo DSC_0336

Pas grand chose à se mettre sous la dent pour l'instant, de ce côté de l'aéroport, où seul un A320 Sharkleté est présent:

photo DSC_0333

De l'autre côté, un 787 de United, et un A330-200 de Sichuan Airlines:

photo DSC_0339photo DSC_0341

Il est 20h15 quand notre A330 arrive en porte, avec 15 minutes de retard donc. Parce qu'il faut bien trouver quelque moyen de compenser toute la malchance accumulées ces derniers temps, notre A330-200 du jour est le A6-EYE, décoré aux couleurs de Manchester City, champion d'Angleterre en titre. Etihad en est en effet le sponsor principal. Le stade de ce club s'appelle d'ailleurs Etihad Stadium.

photo DSC_0337photo DSC_0338

Ravitaillé en catering:

photo DSC_0344

L'embarquement est finalement appellé à 20h45 au lieu de 20h20. L'offre de presse n'est pas particulièrement garnie:

photo DSC_0334photo DSC_0345

A bord

L'accueil à bord est particulièrement souriant, avec des hôtesses toujours aussi belles et élégantes. Avant de rejoindre nos sièges nous passons en face d'un grand logo Manchester City.

A mon siège 38A:

photo DSC_0346

Contrairement à mes deux vols précédents, les écouteurs et la trousse de confort ne sont pas encore sur le siège mais seront distribués par la suite, avec le sourire et toute la chaleur qui se dégage de cet équipage. Nous avons déjà le reste bien sûr:

photo DSC_0347photo DSC_0348

Le pitch confortable:

photo DSC_0349

L'IFE de très bonne taille, que j'avais déjà présenté lors du vol AUH-CTU. Il n'est pas très réactif au touché, comme sur le AUH-CTU d'ailleurs. C'est un souci manifestement général, mes voisins l'ayant également.

photo DSC_0351

La connectique très appréciable:

photo DSC_0352

Je n'en avais pas parlé lors de mes précédents FR sur Etihad, mais j'ai beaucoup apprécié la tablette. Elle ne prend pas trop d'espace car elle est pliable. Mais une fois entièrement dépliée, elle se déploie bien au dessus des jambes, suffisamment pour que l'on ait pas à se casser en deux pour apprécier le repas. Un très bon point.

photo DSC_0354photo DSC_0356

Peu de temps avant le repoussage, les écouteurs et la trousse, puis le menu sont distribués. Voici les écouteurs et la trousse, ainsi que son contenu: une brosse à dent, du dentifrice, des boules quiès. Le casque est d'excellente qualité, avec un son équilibré. Et surtout, on ne subit pas d'agression quand on monte le volume, contrairement à ce que j'ai eu ailleurs.

photo DSC_0357photo DSC_0358photo DSC_0359

Le menu, en Anglais, Arabe et Chinois:

photo DSC_0360photo DSC_0362

Vers les 21h35, le commandant, qui ne s'appelle pas Manuel Pellegrini, nous souhaite la bienvenue et nous annonce le plan de vol. Il est 21h40 lorsque nous repoussons, avec 20 minutes de retard donc.

Nous longeons la totalité des terminaux avant de rejoindre la piste. Sur le chemin, nous croisons deux 787: un d'Hainan Airlines, et un autre de China Southern.

photo DSC_0363photo DSC_0364

Nous décollons face au Nord-Est, avec une belle vue de nuit sur Chengdu:

photo DSC_0366

Environ 10 minutes plus tard, l'IFE est mis en route. Je m'interesse d'abord à l'audio. Le choix est immensément varié, avec des artistes de qualité et ce dans tous les genres:

photo DSC_0368

Deux bonnes découvertes pour ma part: Avery Sunshine et Allen Stone. Contrairement aux apparences, Allen Stone se rapproche plus d'une espèce de Rock Jazzy que du Smooth Jazz.

photo DSC_0369photo DSC_0370

Avant que le repas ne soit servi, nous survolons un spectacle toujours aussi magnifique, surtout de nuit noire: une belle zone orageuse. Je partage avec vous la meilleure photo que j'ai prise. Même en rafale, c'est toujours compliqué puisqu'à peine un cliché sur 6 contient l'éclair.

photo DSC_0406

Un appéritif est d'abord servi. Du Pepsi pour moi, avec de bons biscuits secs:

photo DSC_0414

Puis vient le repas:

Salade de nouilles vermicelles, sauce au piment, mêlée de poivrons et tomate
Pain chaud

Boeuf Kabsa
Boeuf Arabe doucement braisé, avec riz parfumé, oignons frit et noix de cajou

Pudding au Litchi et à l'amande


photo DSC_0415

L'entrée est purement et simplement excellente, avec un léger goût sucré exquis.

photo DSC_0418

Le pain n'est pas mauvais, mais pas très moelleux.

photo DSC_0417

Le plat principal est très bon aussi. Le boeuf est excellent, le riz parfumé avec les raisins est bon aussi quoiqu'un petit peu sec.

photo DSC_0416

Le pudding n'est pas mauvais.

photo DSC_0419

Et les couverts en métal.

photo DSC_0420

Peu avant de commencer ce repas, je demande à l'hôtesse, très attentionnée, si je pourrai tester les pâtes. Elle me répond qu'elle verra ca à la fin du service, et m'en ramène peu après que j'ais fini le plat principal.

Les voici:

Penne puttanesca avec mêlée de légumes et Parmesan rappé

photo DSC_0422

Ce n'était pas mauvais du tout, mais les pâtes manquaient un peu de goût. Et je cherche encore le Parmesan.

A la fin du service, le mood lighting est activé. La cabine est organisée en 2-4-2, et non pas en 4-2-3-1 ou en 4-4-2 comme Manchester City.

photo DSC_0425

Quelque part au dessus de l'Inde:

photo DSC_0431

La cabine est maintenant pratiquement plongée dans le noir:

photo DSC_0438

Je m'attaque aux films ensuite avant de dormir. Contrairement à l'audio, je n'ai pas trouvé le choix bien vaste, au tout cas au niveau qualitatif. J'ai commencé le dernier Spiderman, que j'ai vite laissé tomber, puis Captain America 2, regardable. Pendant ce temps, les hôtesses font des passages très réguliers avec des verres d'eau. L'une d'elles, toujours aussi serviables, m'en tends un.

Le bon confort du siège et le bon pitch me permettent de dormir deux bonnes heures dans ce vol. A mon réveil, je profite de l'absence de mon voisin pour aller jeter un coup d'oeil aux toilettes. Celles-ci sont propres. Du gel antibactérien est aussi disponible à l'intérieur.

photo DSC_0441photo DSC_0442

Une meilleure vue de la cabine, dont les teints sont très agréables.

photo DSC_0443

Puis une heure avant l'arrivée vient le deuxième service. Une timbale de chocolat, non chimique mais pas excellent non plus, et un sandwich chaud, excellent.

photo DSC_0440photo DSC_0444

Encore un peu d'audio avant la descente:

photo DSC_0445

Début de la descente:

photo DSC_0447

La géovision:

photo DSC_0448

En finale vers AUH:

photo DSC_0449photo DSC_0450

Nous nous posons à minuit et demi, et nous au contact pile à l'heure, à côté d'un 777-300ER.



photo DSC_0453

Ce qui nous laisse environ une heure et demi pour attraper notre A330-300 vers Zurich, au Terminal 1.

C'est à la sortie de l'avion que nous nous quittons, avant le FR vers Zurich:

photo DSC_0455













Afficher la suite

Verdict

Etihad Airways

8.4/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements7.0
Restauration7.5

Chengdu - CTU

8.6/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services8.0
Propreté9.5

Abu Dhabi - AUH

8.6/10
Fluidité7.5
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

Un vol particulièrement agréable, en tout point. Dur de trouver à redire.

Confort: Cabine toujours aussi confortable, que ce soit au niveau esthétique qu'au niveau du siège. Le déploiement de la tablette est très appréciable.

Equipage: A la perfection tout au long du vol, toujours aux petits soins et constamment à l'écoute des passagers. J'ai régulièrement vu les hôtesses rigoler et taquiner des enfants, leur proposant des dessins ou des jeux. Equipage toujours aussi élégant. Comment ne pas mettre 10 ?

Repas: Très bon, à part les pâtes que je n'ai pas trouvé excellentes. Deuxième service très bon également, mais peut être un peu court.

Divertissement: Moins de variété que lors des précédents vols, mais ca reste amplement appréciable. Mais le choix de presse avant l'embarquement n'était franchement pas pléthorique.

Ponctualité: Arrivée à l'heure à AUH.

Merci de m'avoir lu, Gilles.

Sur le même sujet

13 Commentaires

  • Comment 116945 by
    momolemomo GOLD 6378 Commentaires

    En même temps, partir 2h avant le depart, donc 1h avant l'embarquement, pour un aéroport qui est à 40mn de voiture quand ça roule c'est un peu irresponsable de la part de l'université.
    Au final c'est pas si mal, ça donne une livrée spéciale ;P Et le winglet est sympa !
    Jolie photo de l'orage. Les eclairs vu depuis un avion c'est vraiment magnifique. Surtout de nuit.
    Merci pour ce FR :)

    • Comment 300684 by
      fernousdu972 AUTEUR 1082 Commentaires

      Ce n'était pas infaisable, mais c'était clairement très risqué en effet. Et tout cas, cela m'a permis d'avoir la livrée Manchester City, et la livrée Visit Abu Dhabi 2014 sur le vol suivant!

      Merci pour ton commentaire!

  • Comment 116946 by
    Numero_2 GOLD 9930 Commentaires

    Merci pour ce FR (et aussi pour les précédents ^^).

    Ma plus grande hantise au point d'en rêver parfois la nuit et de louper un avion...
    Dans votre cas, cela s'est produit lors du vol retour quand personne (ou presque) ne vous attendait à Paris, ce qui limite quand même un peu les dégâts. De plus vous n'avez pas eu à débourser un centime, ce qui est encore mieux. ^^

    Le bonus touristique donne envie d'aller visiter Chengdu et de goûter à la cuisine régionale.
    La Chine est un vaste pays et chaque région recèle encore quelques endroits préservés qui gardent un charme intemporel.

    Cabine moderne.

    Bon point pour la trousse confort, et surtout pour le casque qui doit être ce qui se trouve de mieux en Y toutes compagnies confondues.

    Prestations correctes avec notamment 3 choix de plats chauds.

    Au final un vol qui me semble de bien meilleure facture que ce que peut offrir une certaine concurrente 5*.

    A bientôt pour la suite.

    • Comment 300685 by
      fernousdu972 AUTEUR 1082 Commentaires

      C'était également ma hantise, et je critiquais souvent ceux qui étaient en retard à l'embarquement. Comme quoi, aussi ponctuel soit on, cela peut arriver à tout le monde.

      Ca limite certes les dégâts, mais rater un vol laisse un sentiment assez bizarre...

      A bientôt pour la suite.

  • Comment 116953 by
    Horatius 1317 Commentaires

    Comme Numéro_2 c'est ma hantise, je trouve que vous vous en êtes bien sortié, mais l'Université n'était clairement pas nette dans l'affaire.
    Pour le reste un bon vol, de qualité à tous points de vue.
    Et très belles photos.

  • Comment 117041 by
    NelwyN 332 Commentaires

    Cela ne met encore jamais arrivé mais j'ai eu quelques fois chaud au fesses.
    Heureusement cela c'est bien terminé.

    En tous cas un très bon vol EY

  • Comment 117055 by
    Splifton 110 Commentaires

    J'ai une question pour toi Fernous972, je suis allé il y a 9 mois environ à Chengdu, car je comptais m'inscrire dans une université pour apprendre le chinois, Swufe, c'est là où tu étais ?

    Sinon très joli bonus touristique, mention spéciale pour la photo à Chongqing avec le pont au dessus du très large fleuve.

    J'ai reconnu aussi Tianfu Square, ça me donne envie d'y retourner mais pas pour deux jours cette fois.

    Tu as préféré quoi entre Chengdu et Chongqing et combien de temps temps tu es resté dans la première ville ?

    • Comment 300791 by
      fernousdu972 AUTEUR 1082 Commentaires

      J'étais à la SWJTU, Southwest Jiaotong University ;)

      Il faudrait y rester au moins trois bonnes semaines pour pouvoir profiter un maximum de Chengdu et de ses environs, qui meritent vraiment le détour!

      Je ne suis resté que deux jours à Chongqing malheureusement, mais je préfère amplement Chengdu, qui a son charme et qui est nettement moins agitée aussi je trouve ;) Tu as été à Chongqing ?

      Merci pour le commentaire!

  • Comment 117064 by
    fernousdu972 AUTEUR 1082 Commentaires

    J'étais à la SWJTU, Southwest Jiaotong University ;)

    Il faudrait y rester au moins trois bonnes semaines pour pouvoir profiter un maximum de Chengdu et de ses environs, qui meritent vraiment le détour!

    Je ne suis resté que deux jours à Chongqing malheureusement, mais je préfère amplement Chengdu, qui a son charme et qui est nettement moins agitée aussi je trouve ;) Tu as été à Chongqing ?

    Merci pour le commentaire!

Connectez-vous pour poster un commentaire.